A quoi bon y penser ?


Partagez | .
 

 A quoi bon y penser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: A quoi bon y penser ?   Dim 20 Nov 2011 - 19:43

« En te levant le matin, rappelle-toi combien
précieux est le privilège de vivre,
de respirer, d'être heureux. »


Le sol tremble sans cesse. Un lion aux yeux fous me regarde. Des lions aux yeux rouges me regardent. Ange me regarde. Non, va-t-en ! Laisse moi tranquille. Je cours mais le sol glisse. Je ne cesse de tomber. Ils se rapprochent. Ils me reprochent. J'entends leur hurlement, j'entends leur rage, j'entends leur coeur. Qu'ils me laissent. Laisse moi. Je suis nue, sans arme, sans fierté, et je cours. L'horizon est loin. L'horizon est sombre. Ils me rattrapent. Mes jambes faiblissent. C'est une éternité de course que je vois devant moi. Pas le moindre arbre pour se cacher. Je sens un désespoire immense. Je sens la crainte. Je sens la peur. Je pue la peur. C'est moi qui ressent ça ? Un regard en arrière. Mon ultime erreur. Je trébuche, je tombe. Mon visage s'écrase contre le sol. Je veux me relever mais je n'en ai pas le temps. Ils sont sur moi. Ils...

-"AAAAAaaaaah !"

Je me réveille en sursaut dans mon lit. Les couvertures sont éparpillées partout. Mes bras s'agitent comme des forcenés, essayant d'éloigner les ombres de mon cauchemard. Mon coeur s'affole. Je m'affole. Les larmes coulent sans fin le long de mes joues, mouillant mes cheveux plaqués contre mon visage. Soudainement je m'arrête. Il n'y a plus rien, c'est fini. C'est fini... J'éclate en petits sanglots et ramène mes genoux contre ma poitrine. Je serre fort mes genoux contre moi, comme si cela m'apaisait. Mes ongles agrippent ma peau violemment, sans la lacérer pour autant. Je ne suis plus qu'un désespoire, plus qu'un sentiment tragique dans le pire de sa forme, l'essence même de la peur et de l'anéantissement. Je ne suis plus moi. Et je pleure. De mes larmes qui coulent passe mon humanité qui revient peu à peu. Je redeviens humaine, je redeviens moi, je redeviens Luka.

Luka... Mais quesque c'est Luka. Ca a été. C'est. Est-ce que ça sera ?

Luka c'est moi. Luka c'était une orpheline, Luka c'était quelques sourires, c'était des rires et des engueulades pour rire. Luka c'était de la joie et de la peine, un bel avenir et pourtant... Luka c'était la soeur d'un Ange, l'amie d'autres. C'était une fille pas comme tout le monde parce que chacun est différent. C'était quelqu'un d'heure.
Luka c'est moi. C'est une fille qui ne sait pas ce qu'elle veut, une enfant déchirée. Luka c'est celle qui a fait mal à l'ange. Luka c'est la fille qui voulait se croire méchante. Luka c'est celle qui porte sur son corps des blessures infligées par la dureté de sa mère. Luka c'est une enfant paumée. C'est une guerrière au coeur triste, une hésitation et un regret. Luka ce n'est plus un rire ni un sourire.
Luka c'est moi...

Je me lève.
Je me relève.

La douche glacée m'enlève les dernières traces du cauchemar. Je prend des collants et un short noir que j'enfile rapidement. J'y rajoute tristement des bretelles un peu rock et une chemise blanche retroussée aux coudes. Une veste de costume plus tard et je suis partie dans la nuit. Il est tard. Je n'ai pris sur moi qu'un poignard et le reste on s'en fou. Je suis partie. Je m'enfonce dans le domaine des Cross. Je vais vers les falaises. Je vais me promener, pour évacuer, pour oublier. Et je me surprend à le chercher, encore. Je le cherche du regarde, comme s'il ne m'avait jamais quitté. Je recherche notre lien, tâtonnant dans un néant profond. Je le cherche partout...

Ange, que suis-je devenue ?

_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.


Dernière édition par Luka E. Grey le Sam 25 Mai 2013 - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Professeur de Magie, Runes et Vovinam Viêt võ dao ~ Deviens qui tu es...
EMPLOIS/LOISIRS : La chercher...
LOCALISATION : Dans mon endroit secret
CITATION DU PERSONNAGE : Nous n'avons qu'une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...

MESSAGES : 307
DATE D'INSCRIPTION : 02/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
126/100  (126/100)
Point Membre:
126/100  (126/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Jonathan L. Taylor
Admin | Professeur de Magie, Runes et Vovinam Viêt võ dao ~ Deviens qui tu es...
MessageSujet: Re: A quoi bon y penser ?   Jeu 1 Déc 2011 - 19:21

Il y a ce désespoire qui me mène
et cette envie d'y mettre fin.


France, Sarzeau.
Je ne devrais pas être là. Nathaniel m'a dit de ne pas m'y pointer. Nathaniel m'a donné l'adresse du manoir des Cross pour cette seule et unique promesse : n'y va pas. Je soupire. J'y suis. Je suis un menteur et un lâche. Mais je respecterais néanmoins une chose, je n'irais pas voir le manoir, juste flâner aux alentours, pour provoquer le risque, provoquer Natasha, provoquer Luka. Je veux la voir. Mon coeur souffre trop. Ma raison a accepté. Luka n'avait plus besoin de moi, mais de sa mère, que pouvais-je faire ? Je ne sais même plus. Je m'éloigne de la petite ville, m'éloigne de ma souffrance pour en retrouver une autre. Je retourne vers mes habitudes. Même Luka partie, il faut que j'arrive à être heureux. Mais le deuil n'est pas encore pour ce soir. Pas encore... Pas tant qu'Ange est en vie. Pas tant que...

Je me téléporte non loin, dans la campagne. Il n'y a personne autour, personne. Je hurle alors, laissant ma rage se déverser par mes cordes vocales, laissant ce cris qui me brûle la gorge envahir l'air. Je suffoque, j'étouffe, les larmes coulent. J'ai mal. J'ai tellement mal. Mal d'être cet être désespéré. J'ai tellement mal... Je ne peux m'arrêter de hurler, comme un loup à la lune, la rage d'un homme au monde entier. Je frappe le sol, frappe un arbre, frappe mon corps. Mes dents se serrent. Et je continue de crier. Ma voix envahis le monde pour le faire culpabiliser. Vois ma tristesse, vois ce que je suis et ais pitié de moi. Ne me laisse plus...

Ma voix se brise. Mais je n'ai pas fini. Je continue de vouloir hurler comme un anorexique qui veut vomir. La douleur me prend la gorge. C'est un feu qui la brûle, et un murmure sort de mes lèvres. Les larmes prennent le dessus, en silence. Je me laisse tomber au sol, me recroqueville, ramène mes jambes contre ma poitrine et me laisse ainsi, en position foetale, comme si ça allait m'aider. Mon corps tremble de mes sanglots, mon coeur bat dans le chaos. Je me laisse couler dans le réconfort de ma tristesse. Mes bras serrent automatiquement mes jambes contre moi, je me braque, me crispe, mais rien à faire, tout mon corps tressaute sous le commandement de mes pleurs. L'homme est à terre. L'homme pleure de tout son corps, comme un gosse.

Combien de temps cela dur ? Difficile à dire. Doucement mon corps s'apaise. Je me sens fatigué. Je m'endors... Doucement je m'endors.

_________________




Nérys & Salim & Lily


Si un jour tu me quitte,
dit le moi sous la pluie,
pour ne pas voir couler mes larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: Re: A quoi bon y penser ?   Mer 1 Fév 2012 - 23:15

Tu n'as rien de mieux à faire ? Regarde le soleil !


La nuit est tombé depuis longtemps. Et je marche encore et encore, dans la campagne environnante. Je rentrerais plus tard, quand le soleil pointera le bout de son nez, histoire que personne ne sâche que je suis sortie. Histoire de ne pas me prendre une baffe. Je regarde les étoiles qui me paraissent bien tristes. J'aimais les observer, je les trouvais magnifiques, mais maintenant elles ne me semblent que reflet de ma souffrance. Le monde est dur avec moi. Il ne me lâche pas d'une semelle, et me regarde avec reproche, soufflant que tout va de travers. J'ai envie de lui répondre que je sais, que je ne suis pas bête, que j'avais compris... Lui dire que faire semblant était un choix, lui dire que j'en avais envie. Je pensais vraiment que tout irait mieux après. Mais ça n'avait rien de vrai. Je ne peux pas être heureuse sans la vie que j'ai quitté. Et même si c'est dur de le dire, j'ai été heureuse sans maman. Je me détourne de ma destination, je préfère sortir, aller dans la forêt, loin, loin.

La bête bouillonne en moi, elle ne demande qu'à sortir. J'essaye de résister. Je n'ai pas envie de me transformer. Mais l'instinct animal est fort. Il semble vouloir prendre possession de mon être sans me demander la permission, comme si j'avais encore six ans et que je ne savais pas maîtriser mes pouvoirs. Je me laisse aller contre un arbre et m'assois sur le sol humide. La bête gronde. Elle veut sortir. Je regarde les alentours, il n'y a personne. Et puis quoi ? Ca ne me fera pas de mal après tout. Je n'ai même pas le temps de retirer mes vêtements qu'ils ne se déchirent pas que je deviens panthère noire. Le félin feule. La nuit me parait plus claire et plus mouvementée. Il y a de la vie partout autour de moi, et je m'émerveille devant tant de vivacité. Je respire le grand air frais. Il fait tellement froid, mais ça fait du bien. Je regarde au sol mes vêtements gisant, éclatés, irrécupérable. La bête en moi s'en fiche. Parce qu'après tout elle n'a cure des vêtements. Elle préfère sentir le vent contre son poil. Moi je le trouve un peu trop froid.

Et je me mets à courir, profitant du fait que je suis seule pour un moment. Personne ne pourra rien me dire. Maintenant je suis libre comme le vent. Je court partout comme une folle, évite les troncs d'arbres et saute en m'appuyant sur ceux qui traînent au sol. Je rugis fortement dans la nuit, déchirant le silence. Au bout d'un moment je m'arrête, essoufflé. Pourtant je sens encore plein d'énergie en moi, mais il faut que je fasse une petite pause. Je me sens tellement bien ! La nuit est encore jeune et le temps qu'il me reste me parait comme une promesse d'un bon moment. Je me laisse aller sur le sol, refusant d'abandonner le pelage chaud de la panthère pour redevenir humaine. Je regarde la lune. Elle n'est pas pleine. Pas vraiment. Mais on dirait presque qu'elle s'y efforce. Je me perd dans sa contemplation. Elle est belle. Elle est triste. Elle me fait remonter tellement de souvenirs...

_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Enfant
LOCALISATION : A travers le monde
CITATION DU PERSONNAGE : Maman m'a dit, te pose pas trop d'questions...

MESSAGES : 344
DATE D'INSCRIPTION : 25/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
50/100  (50/100)
Niveau: 0 - Nouveau Né
avatar
David Lanero Jr
Admin | Enfant
MessageSujet: Re: A quoi bon y penser ?   Ven 13 Juil 2012 - 23:29

Par la pensée nous sommes tous un peu là.


New-York et ses grands buildings me fatiguent. J'aimerais partir mais je dois finir le shooting photo. Les flash se déchaînent. Le photographe professionnel me demande toujours de bouger, d'avoir l'air viril, de jouer des muscles, un petit air séduisant, debout, assis, coucher, sans le haut, on change de vêtements, un nouvel accessoire, fait des pompes... Je laisse mon esprit s'évader. Je ne suis jamais vraiment là alors qu'on prend des photos de mon corps. Je suis toujours un peu ailleurs. D'ailleurs on me demande souvent comment je fais pour avoir ce regard lointain sur les clichés. Je suis vraiment loin. J'écoute ce qu'il me dit, j'exécute, mais je suis ailleurs. Je me demande encore pourquoi j'ai dit à Jonathan où se trouvait le manoir des Cross. Dans quelques jours il m'appellera, et il me dira qu'il est désolé. Il me dira qu'il y est allé. J'en suis sûr. Et je ne pourrais vraiment le blâmer.

Mes pensées voguent vers Luka à présent, car c'est pour elle que Jonathan a voulu savoir. Je me demande pourquoi j'ai pas eu le courage de faire ce que j'aurais dû faire. Pourquoi je l'ai pas gardée avec moi. Je me sens bien fatigué. De cette fatigue qu'ont les gens qui regarde leur vie et se rendent compte que le temps à passé bien vite et souvent pas comme ils l'auraient voulu. Je suis pas vieux pourtant. J'ai fait des choses atroces dans ma vie c'est bien vraie. Et si Luka est partie, peut être est-ce un peu ma faute. Moi je ne sais plus si je dois culpabilisé tout seul dans mon coin ou voler à son secours... Mais ce n'est jamais facile avec Natasha dans les parages.

Natasha...

Belle, folle diablesse. Le monde des rêves s'est bien joué de nous. Il nous a forcé à commettre ce que ni l'un ni l'autre n'auraient réellement voulu et voilà où ça nous a mené tout ça. Parfois je me pose trop de questions. Je change une nouvelle fois de vêtement pour n'enfiler qu'un simple boxer bleu nuit. Bleu nuit... Comme ce soir là non ? Mais elle a pris Luka. Elle l'a prise. Le photographe me demande quelque chose. Je comprend pas. J'entend plus. Je sers les dents, sers les poings, bandent chacun de mes muscles. Pourtant je l'aime aussi. Je n'y comprend rien. J'ai envie de... Les flash reprennent. Je suis éblouis. Ma violence au grand jour. Parait que ça plait la violence. Il a l'air d'apprécier. Je laisse son appareil la capturer, peut être ne me la rendra-t-il plus.

_________________

we accept the love we think we deserve
everybody knows that everybody dies

La vie est pleine d'occasions presque manqués et de coups de chance absolue, de grand amour et de petits désastres. La vie est faite de milk-shakes à la banane, de cuisines équipées, et de chaussures de toutes les formes et de toutes les tailles. La vie est banale à en mourir et fabuleusement incroyable. La vie c'est tout ça à la fois, à chaque instant. Alors il faut prendre tout ce qu'il y a à prendre.

(c)wild heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Professeur de Magie, Runes et Vovinam Viêt võ dao ~ Deviens qui tu es...
EMPLOIS/LOISIRS : La chercher...
LOCALISATION : Dans mon endroit secret
CITATION DU PERSONNAGE : Nous n'avons qu'une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...

MESSAGES : 307
DATE D'INSCRIPTION : 02/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
126/100  (126/100)
Point Membre:
126/100  (126/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Jonathan L. Taylor
Admin | Professeur de Magie, Runes et Vovinam Viêt võ dao ~ Deviens qui tu es...
MessageSujet: Re: A quoi bon y penser ?   Ven 13 Juil 2012 - 23:43

L'automne est morte souviens-t'en
Et souviens toi que je t'attend.

Le froid me réveille. Pas que le froid. Un long hurlement solitaire. Un drôle de hurlement. J'ai l'impression que c'est un rugissement. Je suis face contre terre. Mon corps frisonne, je me recroqueville. Je n'ai même pas envie de savoir d'où vient ce hurlement. Je lui tourne le dos. Il fait encore nuit. Je ne crois pas avoir dormi longtemps. Je ne sais pas trop où je suis, je m'en fiche. Je ne veux plus bouger. J'ai l'impression d'être bien ici. Un peu. Un peu mieux. J'ai l'impression que j'ai besoin de passer du temps ici. Réfléchir un peu. Se reprendre. Surtout se reprendre. J'ai besoin de voir du monde, bouger un peu. Mais pour l'instant je veux être seul. Je veux être tout seul face à cette souffrance d'un père qui a perdu sa fille. Qu'elle aille pas me dire qu'on s'en fou. Moi je m'en fou pas. Et ça, ça compte. Elle peut pas m'avoir lâché comme ça. M'avoir laissé.

J'attrape mes genoux que je place doucement contre mon torse, encore une fois. Du coin de l'œil j'observe la lune. Elle est belle. Elle est libre. Sa vue dégage un peu de nostalgie. Parfois on était tous là, à la regarder, au Mystery Orphanage. Parfois on faisait des veillées astronomies. C'était marrant. Ou des veillées horreurs. On était dehors et on racontait des histoires qui faisaient peur. Moi quand j'étais petit, elle me terrifiait. Et puis je voyais Luka être à son tour terrifiée. Dis moi Nérys, quand ais-je laissé passé quelque chose ? Tu as toujours été là avec moi, à la voir grandir. Pourtant elle est partie. Tu le savais. Tu me l'as dit. Mais quesque j'ai laissé passé ?

J'inspire fortement l'air frais. Il sens la forêt, il sent la terre. Quelques feuilles mortes volent au vent et viennent se reposer contre mon corps. Je ne les enlève pas. Je m'en fiche. J'entend un autre hurlement. C'est un drôle de loup. Il me semble bien triste. Je frisonne. Je crois que... Je crois que je ne vais pas bouger de la nuit. Je ne m'en sens pas la force. J'ai l'impression qu'aucun de mes muscles ne veut se réveiller. Ils sont là à me crier qu'ils ne feront rien. Et j'ai envie de les écouter. Moi aussi je veux rester là, à sentir la terre humide. J'ai l'impression de me vider ici, d'oublier ma rancœur, pour vivre à nouveau. Ici je m'apaise, je me sens plus léger. Quelques larmes coulent encore. La souffrance, ça ne s'en va pas comme ça. Et aussitôt la fatigue revient. Pleurer fatigue. Mais c'est une bonne fatigue. Je jette un œil aux étoiles qui brillent de milles feu. Tu es encore parmis elle Luka, toujours aussi brillante... Mais maintenant je ne peux plus te voir.

_________________




Nérys & Salim & Lily


Si un jour tu me quitte,
dit le moi sous la pluie,
pour ne pas voir couler mes larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: Re: A quoi bon y penser ?   Jeu 19 Juil 2012 - 11:54

Les princes existent, on en trouve
en paquet de 20 au supermarché.


La forêt est immense et dans la nuit elle fait un peu peur. Je suis au milieu des arbres, en panthère noire, totalement invisible. J'ai envie de reprendre ma course. Les muscles puissants se mettent en marche et je déguerpis rapidement. Se sentir bête a un côté terriblement agréable. Je sens chaque parcelle de mon corps bouger en une harmonie parfaite pour me faire avancer à pleine vitesse. Mon coeur de féline s'emballe mais reste à un rythme de croisière pour que je puisse aller le plus loin possible. Le vent aplatis mon pelage et je sens contre moi sa caresse froide et apaisante. Les arbres défilent, avec de petites éclaircis de temps en temps. Je travers une petite plaine avant de retourner sous le couvert des arbres tristes. Prise d'une impulsion, je m'arrête et je rugis. Vous avez déjà entendu le cris d'une panthère ? C'est n'est pas comme les lions. Ca ressemble plus à un couinement. Plus comme un loup et un chat en même temps.

Les orphelins du Mystery aiment bien voir les métamorphes dans leurs formes, ils peuvent ainsi approcher des animaux qu'ils n'auraient jamais pu toucher sinon. Je me souviens quand nous étions au lac et qu'Ange s'est transformé en orque. Il faut avouer que c'était assez marrant. Ce n'est pas tout les jours qu'on peut monter sur le dos d'un orque. Les formes félines, bien que banales, font souvent le grand bonheur des petits. Ils adoraient monter sur nos dos. Surtout Ange, parce que sa crinière volait au vent et ça lui donnait un air impérial. Ils aimaient bien aussi que je sois renard. Ils trouvaient ça mignon. Le Mystery Orphanage me manque beaucoup, ainsi que tous ceux qui y sont. Je me demande à quoi ressemblera ma vie plus tard et je sais maintenant qu'elle ne sera pas chez les sorciers noirs. Je me demande si je vivrais tout prêt ou non, quel métier j'exercerais... Je me demande si j'aimerais...

Je laisse échapper un deuxième rugissement, plus puissant, puis un troisième. Ils sont tristes, ils sont étranges. Je déverse mon coeur dans ces cris. Je déverse ma rancœur. J'ai toujours regardé avec un certain mépris les filles stupides et niaises. Je crois que peux maintenant me regarder ainsi. Je l'ai été oh ça oui ! Maman et moi, moi et maman. Ce n'était pas un couple amoureux, mais la stupidité était bien là, la niaiserie de ma part. La naïveté. Je sais que maman m'aime. Je sais que j'aime maman. Mais nous ne sommes pas du même bord. C'est tout. Nous sommes juste deux opposées réunies par un lien familiale. Et mon autre famille, ma grande famille, la vraie si on veut, je l'ai abandonné. Parce que l'innocence est un trésor et s'accompagne souvent de naïveté. L'innocence n'a rien à se reprocher, n'a honte de rien, jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Moi j'ai honte. J'ai grandis...

_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A quoi bon y penser ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

A quoi bon y penser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quoi te fait penser ce mot
» A QUOI ÇA TE FAIT PENSER ?
» À quoi ça vous fait penser?
» A quoi ce mot vous fait-il penser?
» Le Post du mot qui te fait penser à quoi d'autre .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Suivis du personnage :: || Solos-
Nos partenaires