Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]


Partagez
 

 Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Petite vadrouilleuse
CITATION DU PERSONNAGE : Entreprendre quelque chose peu prendre des annees, Alors que détruire ne prend seulement que quelques secondes

MESSAGES : 255
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue110/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (110/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue121/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (121/100)
Niveau: 3 - Etudiante
Nephilim L. de Sylphie
Nephilim L. de Sylphie
Admin | Petite vadrouilleuse
MessageSujet: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyDim 8 Jan 2012 - 22:37

Catastrophe de cacahuètes. Si seulement j'avais su qu'un jour je sortirai cette insulte, je serai parti me pendre depuis 20 ans déjà. Quelle est l'issue de ce que j'ai bien pu faire ? Je ne regrette rien. Non, ça c'est impossible. Je suis partie de mon propre chef. Je ne voulais plus retourner à l'orphelinat. J'ai trouvé Matt, et il s'est décidé à m'accueillir. Alors pourquoi donc suis-je pleine de culpabilité ? S'il s'agissait d'eau, je serai probablement noyée sous quelques dizaines d'eau salée, coincée sans pouvoir remonter, attendant ma mort prochaine qui n'arrive pas. J'observe l'orphelinat, coincée dans une partie à couvert juste devant l'immense bâtisse. Elle me paraît plus ridicule que le soir où je l'ai quittée. Il ne fait pas beau. Mais il fait jour. Et la différence est plus que notable. Pour la simple et bonne raison qu'une ombre aussi grande qu'un immeuble vieux de l'âge de Mystery fait plus peur qu'une ombre de chat. Et qu'un ombre de chat, on la voit mieux la nuit tombée à la lumière d'un réverbère qu'en pleine matinée fraîche. De toute façon, les chats, ça s'amuse pas à sortir quand il neige. Flemmard. Mais il ne neige pas aujourd'hui. Réchauffement climatique. De toute façon, la neige, j'aime moyen. Dans le genre, vraiment moyen.

Par mesure de précaution, j'ai quand même mis une longue et large écharpe, avec des gants et une casquette style gavroche brune. Le reste est caché par un long manteau qui arrive aux pieds et mes cheveux qui n'arrêtent pas de pousser. J'aimerai bien parler à des gens de l'orphelinat, parce que après avoir vécu plusieurs années ici, je finis par me rendre compte que je m'y suis attaché. Ils sont gentils les gens ici. Très sympathique. Mais je ne m'en suis rendue compte qu'au moment de les quitter. Je crois que c'est normal, ça arrive à de nombreuses personnes. On se rend compte de sa chance lorsqu'on la perd. C'est triste de voir les choses de ce côté.

Comme d'habitude, je boude quand je ne suis pas avec Matt. Mon cerveau fait les cent pas dans ma boîte crânienne, patientant jusqu'à trouver une occupation. N'empêche qu'à force de bouger, il me fait mal. Il entraîne une réaction en chaîne. Et je boude au final. C'est du sérieux. En conclusion, je suis de mauvais poil, parce qu'il fait froid, parce que j'ai froid, parce que je veux parler et en même temps rester seule. Je veux observer et rentrer. Mon corps et mon cœur sont en totale opposition. C'est vraiment déprimant. Je devrais rentrer ici. Après tout, ça fait déjà deux semaines que je loupe les cours. Ren a dû se poser des questions. Si je vais le voir, il va me punir. Alors, j'aimerai vraiment me passer de sa compagnie un instant. Je veux juste voir quelqu'un qui ne me connaît pas. Mais si je rentre, à coup sûr, IL va me repérer, et même ILS vont me repérer. Alors non, je veux juste reconnaître la chaleur de l'orphelinat à travers quelqu'un dont j'ignore le prénom. Qui m'ignore aussi. Ainsi, nous repartirons tous deux satisfaits. Certainement moi plus que l'autre. Je fais un pas, puis ronchonne au moment de devoir regagner mon abri de fortune en voyant débouler quelqu'un de l'orphelinat.

Débouler, c'est le mot. Des cheveux blonds, l'attitude fatiguée mais sévère, une figure élancée, grande et presque efféminée, mais une aura telle qu'on pourrait la ressentir à des kilomètres en fonction de son humeur. Ren. Il fonce vers sa voiture, clé en main, et dans un vrombissement assourdissant, quitte l'établissement. Je me demande s'il est dans cet état à cause de moi. Ça me fait culpabiliser encore plus. Au moins, j'ai la certitude que ma seule peur a désertée. J'inspire profondément avant de retenter quelque chose. De nouveau, une sortie massive d'étudiants s'extirpe du hall. J'en repère une que je n'ai jamais vue. Elle n'a pas l'air d'être familiarisée. Ça me rappelle moi à mon arrivée. Elle s'installe sur le côté, sous un arbre et dans l'herbe. Il ne fait pas chaud, et elle le montre parfaitement. Mais je ne la voie pas très bien. Me fondant parmi la masse, je me plante devant elle, interrompant par la même occasion toute tentative de fuite ou d'activité.

-Tu es nouvelle ?

Je lance cette phrase d'un air tranchant. Pas hautain, mais neutre. Comme si je m'en fichais pas mal, au final. Même si, au contraire, j'attache beaucoup d'intérêt à la réponse, qui déterminera la suite de la discussion. Je reste emmaillotée dans mon écharpe, tâchant de modifier un peu ma voix au cas où. Eh bien, ça promet...

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1518550922-sans-titre-1
DC de Ren Takahata

Couleur : fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adolescente
EMPLOIS/LOISIRS : rêver, errer dans mes pensées, dessiner, imaginer, créer...
LOCALISATION : Dans les tréfonds de mon esprit
CITATION DU PERSONNAGE : Le pays des chimères est en ce monde le seule digne d'être habité

MESSAGES : 354
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue86/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (86/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue35/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (35/100)
Niveau: 6 - Affirmée
Ellie M. Eastwood
Ellie M. Eastwood
Adolescente
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyDim 15 Jan 2012 - 16:54

J'étais en cours de musique avec le professeur Ren Takahata. On étudiait Tchaïkovski -un petit peu de classique ça ne pouvais pas faire de mal, c'est bon pour la culture. - Mais Mr Takahata, lui, semblais tendu, très tendu et très en colère aussi. Ce n'est jamais agréable de faire cours avec un prof en colère, il met toujours sa mauvaise humeur sur les élèves et cela devient rapidement lassant.
Ma voisine de table m'avait dis qu'il était dans cet état parce que Nephilim, une des orpheline qui était sous sa tutelle avait disparue depuis deux semaines. Tout le monde était un peu inquiet pour elle. Mais moi je ne la connaissais pas. On m'avait vaguement montrer une petite photo. Elle était jeune - 12 ans - mais avait un visage un peu plus mure , elle était brune, pas très grande et portait une robe -d'ailleurs j'aimais bien sa robe si je venais à la rencontrer je lui demanderais surement où elle l'avait achetée- Mais bon c'est pas parce que j'avais vu une photo que je la connaissais, on ne peu pas se forger une opinion sur quelqu'un que l'on avait jamais vu. Alors je me souciais peu de sa disparition même si l'angoisse ambiante se faisais ressentir. De toute façon, j'avais déjà suffisamment de soucis comme ça.

Ren nous jouais l'ouverture du "lac des cygnes" au piano. J'aimais beaucoup cette musique, elle me rendait nostalgique. En réalité je n'ai jamais trouver de mots pour décrire mes sentiments quand je l'écoutais. Et l'histoire, l'histoire ne pouvait m'empêcher de m'émouvoir à chaque fois que je me la relatais dans ma tête. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas. J'étais en quelque sorte... blasée. Oui blasée, je crois que c'est le bon mots. Je ne pouvais m'empêcher de repenser à la veille. En effet ma tante qui était en congé était passée me voir pour prendre des nouvelles. Au début, tout ce passait bien. Je lui disais que je me sentais mieux et que je ne voyais plus la nécessité de voir ma psy. Je lui parlai de ma nouvelle vie et nous nous rappelâmes les bon souvenir du temps où je vivais chez elle.
Puis le sujet fatidique tomba, je voulus en apprendre plus sur mon passé, ma petite enfance, l'année de mes 5 ans. Mais comme à son habitude, elle se referma comme une huître sur le sujet et me sortit le fameux : "tu est trop jeune, je t'expliquerais plus tard." Mais j'en avais marre! j'avais bientôt 18 ans et je n'étais plus une gamine de 6 ou 11 ans. J'étais une adulte! Mais elle ne voulut rien savoir et la conversation fut finie. Je n'arriverais visiblement jamais à lui tirer les vers du nez!

Je sursautai, les élève venaient de se lever, le cours venait de se terminer. je ne réagis pas tout de suite. je suis toujours comme ça quand je suis dans mes pensées. Ren sortis comme une flèche après nous avoir à peine dit en revoir. Vu la tête qu'il faisait, il avait besoin de cogner. je sortis, sans dire un mot à personne. J'était encore un peu dans mes pensées, en train d'essayer d'oublier cette mauvaise journée. je crois que quelqu'un m'interpella, mais je ne réagis pas, j'étais ailleurs, comme d'habitude. Je sortis à l'extérieure de la demeure pour me réfugier sous un arbre et dessiner. Le dessin parvenait toujours à me calmer, à chaque fois que j'en entamais un nouveau, c'était comme si je commençais un nouveaux voyage, une nouvelle aventure.
Il faisait froid - à peine 5 degrés -. Quelle idée de porter une robe aujourd'hui! J'en avais mis une bleu marine, courte avec des jupons et un col rond, des manches trois-quarts. J'avais rehaussé le tout avec un ceinture rouge sang. habituellement je n'aimais pas mettre des robes sombre mais aujourd'hui devait être une exception. Je m'emmitouflai le mieux possible dans mon écharpe et mon manteau et je commençai à dessiner. J'étais seul, c'était bien, comme ça personne ne craignait rien avec mes dessins . Enfin, la solitude n'était d'une illusion, parce que à peine je m'étais assise qu'une jeune fille que je n'avais jamais croisée au par avant dans l'orphelinat, bondit face à moi en me faisant la peur de ma vie et me sortit:

-"Tu es nouvelle?"

J'attendis un peu avant de répondre. je l'observais. j'aimais bien savoir à qui j'avais à faire. Après quelque secondes, je l'a reconnue. Je dis quelques secondes parce qu'elle était emmitouflée de la tête au pied, crâne comprit. Elle était jeune mais avec un visage plus mure que son âge, brune. C'était la petite fille que j'avais vu sur la photo, elle avait le même petit aire de fierté, c'était Nephilim. Je commençai:

-"Bonjours..."

Je marquai un pose sur le bonjours. Je n'aimais pas quand on ne me disais pas bonjours. Je restai cependant le plus diplomate possible, et je lui dis d'un ton calme et très posé, comme une sorte de réflexion:

-"Oui je suis nouvelle. Je m'appelle Ellie et toi, toi tu es Nephilim si je ne me trompe pas. J'ai beaucoup entendu parler de toi, les gens s'inquiètent ici. Ils se demandent où tu es partie. Certains pensent que tu à disparue. Mais visiblement non..."

En effet, certains pensaient que c'était une banal fugue. On m'avait dit qu'elle en faisait souvent. mais je ne lui dis pas. Ca ne se faisait pas, c'était ses affaires après tout. Mais d'autres pensaient que c'était trop long pour un fugue, que se n'était pas normal. je ne lui parla pas de Ren. je n'avais pas besoin de lui faire peur. Car si elle était là, devant moi et dans cet état c'est quelle était partie de son plein gré. Je continuai:

- " Si tu es partie c'est que tu doit avoir de bonne raisons. "

Je dis ça à voix basse, je ne lui parlais pas vraiment, c'était comme une sorte de pensée pour moi-même , à voix haute. Je ne sais pas si elle m'avait entendu. Je ne voulais pas la mettre mal à l'aise parce que je l'étais déjà et une conversation entre deux personnes mal à l'aise, et bien ce n'est jamais très concluant. Elle avait l'air plutôt gentille, pas du genre à faire souffrir les gens pour le plaisir. Je tentais désespérément d'engager la conversation parce que jusque là je venais de faire les question et les réponses toute seule.

- " Il est sympa ton manteau..."

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 544972tumblrlzcvotRJqR1r3h4ef

I love you baby ♫:
 


Dernière édition par Ellie M. Eastwood le Dim 12 Fév 2012 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Petite vadrouilleuse
CITATION DU PERSONNAGE : Entreprendre quelque chose peu prendre des annees, Alors que détruire ne prend seulement que quelques secondes

MESSAGES : 255
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue110/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (110/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue121/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (121/100)
Niveau: 3 - Etudiante
Nephilim L. de Sylphie
Nephilim L. de Sylphie
Admin | Petite vadrouilleuse
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptySam 21 Jan 2012 - 22:09

Calculons la probabilité que je tombe sur quelqu'un qui me connaisse sans que cela soit réciproque. En temps normal, je crois que je n'ai pas beaucoup de chance que cela arrive. Mais comme j'ai quitté l'orphelinat, et que cette fille blonde était certainement dans le cours de Ren, il y a au contraire de grandes chances pour qu'elle ai au moins entendue parler de moi. Mais d'un côté, je le savais déjà, non ? C'est peut-être la peur de l'inconnu qui m'a menée vers elle ? Vous savez quoi ? Peu importe ce que c'est, ou bien même s'il s'agit du hasard, je m'en fiche. Ce que je sais, c'est que j'ai besoin de parler avec des gens de l'orphelinat sans qu'on me juge à cause de mes fugues. Et si cette fille un peu dans la lune est d'accord pour parler d'autre chose que de moi, ça m'arrangerai beaucoup.

-"Bonjour..."

je fais un geste de recul. Oui, je sais, la politesse avant tout. Ren me l'a souvent enseigné, mais je n'aime pas dire bonjour. Je sais pas, ça me paraît trop « dans les normes ». C'est poli, mais comme je veux me démarquer, suivre ma propre voie, je prends les choses à contre-courant, quitte à remettre en cause beaucoup de choses que l'ordre social a établi. Je ne suis plus élève au Mystery aujourd'hui. Je l'ai décidé ainsi. Maintenant, je vis pour moi et pour Matt. Il n'y a plus rien qui se dresse entre nous deux. N'étant plus élève, je peux librement me balader. Je devrais pouvoir librement me balader. Mais si pour moi c'est une affirmation, beaucoup d'autres élèves pensent que je vais avoir des heures de colle. J'aime pas les heures de colle. Ça sert à rien, ça te fait perdre ton temps. De toute façon, avec ou sans, je ne travaille que quand je veux. Et puis toc. Mais revenons-en à nos principes de politesse. Je sais pas si je dois prononcer quoique ce soit. C'est vrai que puisqu'elle n'est pas censée me connaître, la fille risque de le prendre mal. J'ouvre ma bouche, avant de la refermer aussitôt, brusquée par une voix qui n'est pas mienne.

-"Oui je suis nouvelle. Je m'appelle Ellie et toi, toi tu es Nephilim si je ne me trompe pas. J'ai beaucoup entendu parler de toi, les gens s'inquiètent ici. Ils se demandent où tu es partie. Certains pensent que tu à disparue. Mais visiblement non..."

Un courant électrique parcoure tout mon dos. C'est comme si un éclair avait décidé de faire usage de mon corps pour rejoindre la terre plus rapidement. Sauf que le courant est dans l'autre sens, des pieds à al tête. C'est un phénomène très étrange. Alors elle est au courant ? J'ai beau l'avoir deviné, je n'arrive pas à stopper le flux de mes émotions. Mes émotions. Parlons-en pendant que la charge d'électricité se décharge. Je ne sens absolument rien émaner de la blonde. D'un côté, ça fait du... bien. Je ne suis assaillie par aucune émotion. Elle n'est pas sans émotion, loin de là. Elle est juste tranquille. Et cela à tendance à me tranquilliser moi-même. J'enfouis mon visage dans mon écharpe et fourre mes mains dans mes poches, raide, mais les yeux fixés sur chaque mouvement de la fille. Elle n'a pas l'air décidée à faire quoi que ce soit. Peut-être qu'on pourra s'entendre. Je ne sais pas, je ne veux pas accorder ma confiance à n'importe qui.

- " Il est sympa ton manteau..."

Je sursaute brutalement. Quel changement de sujet. C'est effarant. Les yeux toujours rivés sur ceux noisette de la jeune fille, je finis par étouffer un rire. Mes yeux se plissent légèrement sous l'effet du rire, qui ne dure pas plus d'une ou deux secondes. Elle est amusante. Je pense qu'on pourrait passer un peu de temps ensemble. Je sors ma main de ma poche pour en poser l'index sur mon front. D'un geste qui se veut relativement théâtral, je lance :

-Je suis démasquée...


Adaptant une attitude un peu plus déprimée, je m'approche d'Ellie appuyée contre son arbre. C'est joli comme nom. C'est mignon. Et tout aussi bizarre que le mien. Certainement un peu moins tout de même. Je cache ma bouche souriante. Je me demande pendant combien de temps elle va réussir à garder une attitude aussi sereine. D'un côté, ça me fait bizarre de ne ressentir que mes propres émotions et les quelques autres assez loin de quelques étudiants pris au hasard par mon esprit. Mais je m'y suis faite. Finalement, je me rends compte que je n'ai pas répondue à Ellie. Parlons de manteaux. Je n'ai pas envie d'aborder le sujet chaotique de ma fugue longue.

-Tu trouves ? -dis en tournant sur moi-même- La gérante du magasin de vêtements me l'a offerte, parce qu'on s'aime beaucoup. Mais ça fait longtemps qu'il est en vitrine. Je ne t'ai jamais vue. Depuis quand es-tu arrivée ? T'as quel âge ?

Il faut l'avouer, elle pourrait être là depuis trois mois que je ne m'en serai pas rendue compte. Je suis loin d'être la personne la plus apte à connaître tout le monde. L'apprentissage d'un nom est déjà difficile alors mettre des noms sur des têtes, ou même les avoir vues, c'est assez difficile. Je ne lui ai toujours pas dit bonjour au final. Bon... j'espère qu'elle ne m'en voudra pas pour ça, ce serai dommage de se mettre en colère pour ça. Je réserve une question pour plus tard, si la discussion s'engage... Ça me paraît trop étrange pour être naturel, cette attitude aussi... il n'y a pas de mot pour décrire cet état...

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1518550922-sans-titre-1
DC de Ren Takahata

Couleur : fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adolescente
EMPLOIS/LOISIRS : rêver, errer dans mes pensées, dessiner, imaginer, créer...
LOCALISATION : Dans les tréfonds de mon esprit
CITATION DU PERSONNAGE : Le pays des chimères est en ce monde le seule digne d'être habité

MESSAGES : 354
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue86/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (86/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue35/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (35/100)
Niveau: 6 - Affirmée
Ellie M. Eastwood
Ellie M. Eastwood
Adolescente
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyMar 31 Jan 2012 - 19:57

Je continuais à l'observer longuement, j'essayais que décrypter ses émotion.
J'ai entendu dire que certaines personnes dont des orphelins du Mystery avaient le don de déterminer les émotion des gens, les empathes. Je me demande ce que l'on peut ressentir dans ces cas là... Est-ce que les émotion déteignent sur nous et on les ressent comme si elle émanaient de notre propre corps? Mais à ce moment là, comment déterminer le fait que ce sont celles des gens qui nous entourent où bien nos propres émotions? Peut être parce qu'on en déduit qu'il n'y a aucun facteur qui puisse nous rendre dans cet état.
Par exemple, mettons qu'une personne X s'isole dans une salle après avoir fait la fête, que cette personne X ressent de la joie, une grande euphorie et que dans cette salle, une autre personne - appelons la Y- soit présente, qu'elle ressente peur et tristesse et que tout t'a coup la personne X ressente la même chose qu'elle, elle devient alors triste et elle a peur, comme la personne Y.
X peut t-elle en conclure que parce que elle était joyeuse en rentrant et qu'à présent, pour aucune raison, elle soit triste, que ce puisse être Y qui en soit la cause et donc Y qui est en réalité triste? Ou alors cela fait comme l'effet de masse et X devient triste, le reste, et ne sait pas que c'est la faute de Y. Mais à ce moment là, son don ne sert plus à rien... Ou alors je me casse trop là tête. Après tout avec les dons et la magie, tout peut arriver même les choses irrationnelles! Peut-être qu'une personne capable de déterminer les émotions des gens sait ce que les gens ressentent comme si elle voyait une sorte d'aura qui pourrait les entourer et puis c'est tout. Pas besoin de disserter là dessus!
J'avais réfléchi en quelque seconde sur ce sujet et je n'avais toujours pas trouver la réponse. Des recherches s'imposaient.

Mais revenons à nos moutons, revenons à Nephilim. Je tentais donc, à l'aide des messages corporelles qu'elle envoyait de déterminer son caractère. En réalité, ce ne fut pas aussi dure que je pensais parce que, après mon changement brusque de sujet -j'avais le don pour ces choses là- Nephilim sursauta brutalement et se mis a rire. Réaction étrange...Peut-être de la gène? Je ne vois pas ce que j'avais dit de drôle... Ou alors c'était du à mon coté toujours absent et étrange. Les gens pensaient toujours que j'étais bizarre. Je n'étais pourtant pas si différente des autres. il y a des fois où je pense trop! Je me pose des question qui ne valent pas la peine d'être posé, parce qu'au final Nephilim avait l'aire d'être bonne humeur et semblais commencer à s'amuser. Tant mieux, elle avait l'air sympa!

- Je suis démasquée...

Oui tout compte fait , elle avait l'air de s'amuser. Je doute qu'une personne qui s'ennuie sorte cette phrase d'une façon si théâtrale et avec humour. Je ris. Et elle continua:

-Tu trouves ? La gérante du magasin de vêtements me l'a offerte, parce qu'on s'aime beaucoup. Mais ça fait longtemps qu'il est en vitrine. Je ne t'ai jamais vue. Depuis quand es-tu arrivée ? T'as quel âge ?

Je tremblai, il faisait froid, très froid et mes jambes, pliées, commençaient à s'engourdir. Je rangeai donc mon calepin, mes crayons, serrai mon écharpe en laine rouge -assortie à ma ceinture- avec un pompom à chaque extrémité, remis mon bonnet surplombé d'un petit pompom, mes gants,fermai mon manteau jusqu'au dernier bouton et me leva en m'appuyant contre l'arbre. Rapsody descendit de la branche du vieux chêne dénudé contre lequel j'étais, et se posa sur mon épaule. Je le caressai machinalement et il me répondit par un petit hululement.

- On se promènent? Je commence à avoir froid assise part terre.

Je n'attendis pas sa réponse et je commença à marcher. Elle me suivis parce que j'enchainai avec les réponses à ces questions:

- Au fait va falloir que tu me donne l'adresse de la boutique où tu a eu ce manteau. J'aime vraiment... je vais peut être pouvoir trouver quelque chose de sympa. Tu m'accompagnera? On pourra faire plus ample connaissance. -Dis-je avec entrain-.
Enfin, pour répondre à tes questions; Je suis arrivée il y a seulement deux semaines, c'est pour ça que tu ne m'a jamais vu au paravent. Ma tante ma envoyée ici parce que mon père le lui a demandée. Avant j'étais en internat. Il y a aussi eu une époque où j'étais en famille d'accueil. Enfin... -je laissai échapper un petit soupire- Elle travaille beaucoup pour la police des humains je crois, ou pour le gouvernement? je ne sais plus, elle n'est pas très bavarde sur le sujet...


Je me sentais à l'aise avec Nephilim, ma rancœur de la veille envers tante Sarah s'en allait. Après tout si elle ne voulait rien me dire, je trouverai par mes propres moyen et, ce coute que coute. J'étais suffisamment maline pour ce genre de chose. Ce n'était surement pas la seule personne connaissant mon père. C'était marrant parce que habituellement je ne parlais pas beaucoup, la gêne m'empêchait souvent d'enchainer plus de dix mots. Mais depuis ma venue à l'orphelinat, j'avais plus confiance en moi. Peut-être parce que je savais , et je comprenais pourquoi les gens avaient eu l'habitude de dire que je portais malheurs, que j'étais une sorcière... Au sens péjoratif du terme. Et vu que j'étais vraiment une sorcière les gens me faisaient alors moins peur et je me sentais plus importante. De une, parce que j'avais compris que philosophiquement parlant, les gens ont toujours tendance à rejeter les autres personnes qui puisse être différentes et qui puissent donc nuire à la bonne entente de la société et de l'organisation de la cité. Et que par mes comportements et les évènements étranges qui m'entouraient, les gens préféraient m'isoler en me répétant mes défauts et donc en me convainquant moi-même de mon étrangeté, me conduisant ainsi à m'isoler sans leur aide, comme une grande. Et de deux, j'avais découvert que ces événements dit "étranges" étaient de la magies, des dons. Et cela peut peut-être paraitre puérile et immature mais savoir que je puisse par la pensé -même si j'ai des progrès à faire- jeter un sort où rendre mes dessins vivants où créer des illusions en modifiant l'inconscient des gens, me conférait une sensation de supériorité et de grandeur. je continua:

- J'ai 17 ans, bientôt 18, dans trois mois et demis pour être présise. - je ne pus m'empêcher d'esquiver un sourire de fierté- . Oh! Une mésange huppée, C'est la première fois que j'en voie une! Elles sont très rares! Elle est magnifique!

Je tournis ma tête vers Rapsody en ayant remarquer la petite étincelle dans son regard, marquant son avidité:

-Non tu ne va pas la bouffer!C'est pas encore l'heure du dîner!

Je repris ma conversation tout en gardant un œil sur le hiboux:

- Et toi sinon, tu étais là depuis longtemps? Pourquoi est-tu partie?

Ces mots étaient sorties malgré moi, ma curiosité sur cette étrange jeune fille l'avait emportée. Je tentai tout de même de rattraper qui en soit n'étaient pas si horrible, en bredouillant un peu maladroitement:

- Je...Je suis désolée... Si tu veux pas en parler je comprendrai... T'a...t'a un animal toi?

Dis-je en essayant de changer de sujet. Cependant je ne pouvais m’empêcher d'y repenser: Et si je l'avais vexée? Il y a quelques minutes à peine je lui avais dit ne pas vouloir en connaitre les raisons et maintenant, je me contredisais. je commençai à culpabiliser. Il y a des fois où je parle trop... J'espérais vraiment qu'elle ne prenne pas la mouche. L'ambiance était pourtant si bonne, ça serait vraiment dommage de tout gâcher à cause d'une phrase.

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 544972tumblrlzcvotRJqR1r3h4ef

I love you baby ♫:
 


Dernière édition par Ellie M. Eastwood le Dim 12 Fév 2012 - 18:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Petite vadrouilleuse
CITATION DU PERSONNAGE : Entreprendre quelque chose peu prendre des annees, Alors que détruire ne prend seulement que quelques secondes

MESSAGES : 255
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue110/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (110/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue121/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (121/100)
Niveau: 3 - Etudiante
Nephilim L. de Sylphie
Nephilim L. de Sylphie
Admin | Petite vadrouilleuse
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptySam 4 Fév 2012 - 18:50

La nouvelle, elle est marrante. Je sais pas pourquoi, mais déjà elle pense bizarrement. On dirait qu'elle pense qu'en questions. Je sais pas trop comment expliquer, c'est un paradoxe ambulant. Je ne ressens qu'un profond questionnement. Et sinon, y'a rien d'autre. Si seulement j'arrivais à saisir un truc ce serait sympa. Je lui poserai ses questions à haute voix. Mais comme je suis ni télépathe ni empathe, même si on a souvent tendance à le croire, je suis incapable de ce genre de choses. Mon don est assez étrange en vérité. Je dois influencer les émotions, mais au contraire, je les subis. Je suis incapable de les contrôler. Et il me faut un contrôle parfait de moi-même pour arriver à faire changer une idée dans la tête d'une personne. Et je parle bien d'une idée. Pour persuader quelqu'un, c'est une autre histoire. Je galère vraiment. J'aimerai bien rire, mais elle va trouver ça étrange. Quoiqu'elle même a l'air très étrange. Je me demande si à deux folles, on va pouvoir devenir lucides. C'est vrai, c'est comme quand il fait trop chaud, on finit par avoir des frisson comme s'il faisait froid. Ça doit bien marcher pareil pour les caractères, non ?

- On se promènent? Je commence à avoir froid assise part terre.

Elle me fait penser à quelqu'un d'autre elle. Le genre de personne qui dit quelque chose après l'avoir fait. Du genre la personne qui te sert de la soupe au même moment où il te pose la question si tu en veux. Je devrais employer cette technique, mais pour autre chose que de la soupe. Je verrais avec le temps... Enfin... je secoue la tête. Il fait froid. Alors promenons-nous dans les bois. Pendant le loup n'y est pas. Et comme il n'y est pas, il nous mangera pas. Le froid a atteint mon système nerveux, semble-t-il.

- Au fait va falloir que tu me donne l'adresse de la boutique où tu a eu ce manteau. J'aime vraiment... je vais peut être pouvoir trouver quelque chose de sympa. Tu m'accompagnera? On pourra faire plus ample connaissance.

C'est Eury qui va être contente. Je lui ramène des nouveaux clients. Il faut dire qu'un bon tiers des acheteurs de sa boutique sont des orphelins ou des exorcistes. J'ignore le nombre de magiciens à Little Angleton, les bons comme les méchants, mais ça doit être assez effrayant. Sans me tromper, j'estime trois quarts de sorcier pour un tiers d'humains. Si la police découvre un jour le Secret, c'est ici qu'elle va gagner le jackpot en matière d'arrestation. Encore faut-il que la police arrive à nous arrêter. Si ce jour-là arrive, tous les orphelins, dont les plus jeunes, seront vraiment dans le caca, pour rester poli. J'ai entendu dire qu'il y avait un truc sur les jeux olympiques. Matt en a vaguement parlé quand il dormait. Ne croyez rien, c'est simplement parce que j'ai fait un cauchemar une nuit et que j'ai voulu rentrer dans sa chambre. Mais il parlait de trucs que j'aurai peut-être pas dû entendre alors j'ai rapidement oubliée cet épisode. Mais bon, je ne suis pas plus informée que ça. Mais qu'importe, Ellie m'a posée une question, la moindre des choses serait de répondre. J'acquiesce donc gentiment de la tête en observant son espèce d'hibou, sans me poser plus d'amples questions. Son pouvoir doit être trop bien en fait. Je penserai à lui poser la question.

- Enfin, pour répondre à tes questions; Je suis arrivée il y a seulement deux semaines, c'est pour ça que tu ne m'a jamais vu auparavant. Ma tante ma envoyée ici parce que mon père le lui a demandée. Avant j'étais en internat. Il y a aussi eu une époque où j'étais en famille d'accueil. Enfin... Elle travaille beaucoup pour la police des humains je crois, ou pour le gouvernement? je ne sais plus, elle n'est pas très bavarde sur le sujet...

Je l'observe s'embrouiller les idées sans rien faire. C'est pas méchant, mais j'aime bien voir les gens galérer. Ne serait-ce que parce que je suis experte dans ce genre de chose. Galérer, c'est mon deuxième prénom. Je ne suis pas malchanceuse, loin de là, mais j'ai tendance à chercher très compliqué alors que la réponse est bien souvent devant moi et je n'ai qu'à tendre la main pour l'attraper. Mais je crois que c'est le cas de tous les enfants... J'entends qu'elle est arrivée il y a deux semaines. Ça explique le fait que l'on ne se connaisse pas. Beaucoup d'orphelinat ont débarqués cette année. J'ai perdu beaucoup de relations, et je n'ai jamais cherchée à m'en refaire. Mais la relation semble bien partie avec Ellie. Peut-être que sans m'en rendre compte, je vais me faire une nouvelle amie, qui sait ? En tout cas, on peut dire qu'elle est arrivée depuis que je suis partie.

- J'ai 17 ans, bientôt 18, dans trois mois et demis pour être précise. Oh! Une mésange huppée, C'est la première fois que j'en voie une! Elles sont très rares! Elle est magnifique!

Automatiquement, je me dirige vers le regard de la presque majeure. Elle est plus grande que moi, de beaucoup d'années. Et pourtant, je ne sens absolument pas cette différence d'âge. Je suis peut-être trop mûre pour mon âge ? Ren me l'a souvent répété... Je fais des trucs d'enfants, mais je réfléchis trop comme une adulte. Je n'arrive pas à bien saisir, mais il pense que c'est à cause de la perte de mes parents. Il ne me l'a pas dit en face, mais j'ai longtemps senti ça dans ses yeux quand il me regardait quelquefois. Et la compassion, la pitié, très peu pour moi. En tout cas, d'après la rapide histoire d'Ellie, je crois que nous vivons dans le même bateau. Et d'ailleurs, c'est le cas de tous les orphelins d'ici. Mais Ellie elle est gentille. Elle se pose beaucoup de questions, si bien que j'ai parfois du mal à suivre le cours de la discussion, et que je me demande comment elle peut suivre ce qu'elle raconte en se posant autant de questions intérieurement, mais qu'importe.

Elle se met à parler à son hibou. Et moi, ce truc commence à m'intriguer parce que c'est pas normal d'avoir un hibou ici. Enfin, je pense que je devrais mieux me taire. Puisque j'ai moi-même un fennec qui, je pense, vient du Sahara, je crois qu'un hibou n'est pas plus mal. Mais il est bizarre. Enfin, de toute façon, y'a beaucoup d'orphelins qui ont des animaux de compagnie. Je suis sûre que Mystery a un jour essayé d’interdire les animaux. C'est vrai, ça fait caca partout. Et dans les salles de cours, après ça doit puer. Mais dans un orphelinat comme celui-là, avec cours intérieure et tout le tralala, comment empêcher les animaux ? Et les métamorphes, dans tout ça ? Imaginez qu'un prof mette un élève dehors parce qu'il croyait que c'était un vrai animal ? Je parle pas du traumatisme du pauvre maltraité. Et de la tête du prof après l'avoir balancé dehors à coup de pieds. J'aimerai pas être métamorphe en fait.

- Et toi sinon, tu étais là depuis longtemps? Pourquoi est-tu partie?

Aussitôt, sans que j'ai le temps de répliquer, elle commence à culpabiliser. Tenez, dans trois secondes, elle aura changé de sujet...

- Je...Je suis désolée... Si tu veux pas en parler je comprendrai... T'a...t'a un animal toi?

Qu'est-ce que je disais... Je commence à bien comprendre les attitudes humaines et leur habitudes. Je me considère humaine aussi, mais j'avoue que certains comportements m'étonnent beaucoup. Mais celui-là, j'ai l'habitude d'y faire face. Gêne, culpabilité, vexation, stress, c'est des choses que je connais. Mais j'ai envie de lui répondre. Pas de lui dévoiler la vérité. Mais j'ai envie de parler un peu de ma situation. Comme ça, juste parce qu'elle a osée me poser la question. J'apprécie de la sentir à l'aise. J'apprécie de me sentir à l'aise. Je passe mes mains dans mon dos et observe les nuages se rassembler dans le ciel. D'ici quelques jours, il va neiger, je suis sûre.

-Ça fait deux ans que je vivais ici. Mais j'ai rencontré quelqu'un de vraiment vraiment bien. Alors je suis partie. Juste comme ça, sur un coup de tête.

Les coups de tête, c'est les choses qui montrent que je suis encore une enfant naïve. Je crois aux contes de fées quand ils s'imposent à ma vue, et je fais semblant de les ignorer quand je ne les voit pas. Je fixe ensuite Ellie.

-Il est bizarre, ton hibou. Moi j'ai un fennec. Mais il semble s'être habitué au froid de l’Écosse. Tu sais faire quoi, pour être ici ? Moi, je sais que tu te poses plein de questions depuis que tu m'as vue. 'Faut arrêter, tu vas finir par exploser sinon.

J'ai l'air si sérieuse qu'on pourrait presque me croire...

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1518550922-sans-titre-1
DC de Ren Takahata

Couleur : fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adolescente
EMPLOIS/LOISIRS : rêver, errer dans mes pensées, dessiner, imaginer, créer...
LOCALISATION : Dans les tréfonds de mon esprit
CITATION DU PERSONNAGE : Le pays des chimères est en ce monde le seule digne d'être habité

MESSAGES : 354
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue86/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (86/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue35/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (35/100)
Niveau: 6 - Affirmée
Ellie M. Eastwood
Ellie M. Eastwood
Adolescente
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyMer 8 Fév 2012 - 19:50

J'attendais sa réponse avec appréhension. Ce ne fut pas très long, mais cela me paressais interminable. J'avais l'impression que les aiguilles de ma montre le faisaient exprès , j'entendais chaque mouvement, chaque tics, chaque tacs. Et pourtant, je devais avouer que cela n'en valais pas la peine. Je veux dire, je n'avais pas à m'en faire autant et pourtant je ne pouvais jamais m'empêcher de culpabiliser pour un rien. De plus même si elle paraissait mature, elle n'avait que 12 ans, j'étais plus âgée qu'elle, et dans un certain sens je me sentais un peu plus supérieure à elle . C'est difficile à expliquer mais même si je l'a sentais comme étant mon égale, il est vrai que jusque là je l'a considérait comme une personne de mon âge, j'avais bientôt 18 ans et dans un sens, c'est plus facile de rétorquer à une jeune fille de 12 ans qu'à un femme de 26 ans qui en à vue plus que toi dans la vie. Donc je voyais pas pourquoi je stressais tellement pour une réponse où elle n'était même pas obligée de me répondre. C'était peut-être parce que je me disais que pour la première fois j'allais ma faire une amie bien réelle, avec qui je parlerais en face et pas dans ma tête. Une amie que je pourrais toucher et pas me persuader qu'elle était peut être à coté de moi alors que ce n'était pas vrai. Une amie quoi!

- Ca fait deux ans que je vivais ici. Mais j'ai rencontrée quelqu'un de vraiment vraiment bien. Alors je suis partie. Juste comme ça, sur un coup de tête.

Répétâmes nous cela dans la tête, je rêvais où elle avait dit " j'ai rencontrée quelqu'un de vraiment vraiment bien"? Quand elle avait dit ça elle parlais d'un petit ami? Ou pas? Parce que elle avait quand même 12 ans. Non pas que j'étais contre, au contraire si elle était heureuse tant mieux, mais elle avait 12 ans. Moi j'en avais 17 et j'avais jamais embrassé un garçon, à par en maternelle, étant donnée que j'étais une sorte d'ermite depuis la mort de mes parent jusqu'à ce jour. Je fus donc quelque peu étonné de la réponse. Je la regardai avec intensité et une réelle interrogation. Je m'apprêtai à lui demander des plus amples explications, mais elle continuai:

- Il est bizarre ton hibou, moi j'ai un fennec. Mais il semble s'être habitué au froid de l'Ecosse. Tu sais faire quoi, pour être ici? Moi, je sais que tu te pose plein de questions depuis que tu m'a vue. 'Faut arrêter, tu va finir par exploser sinon.

Je ris, je ris parce que c'était vrai. je me posais s'en cesse des questions pour un rien et je devais avouer que parfois c'était insupportable. Il y avait des fois où je partais trop loin dans mes question/réponses et mes débats philosophiques et psychiques intérieur. Tellement loin que je venais à me demander si le monde n'était pas absurde pas moments. Des fois je pensais tellement que cela me faisait peur. Mais bon, pour répondre à sa question, je cessai de marcher, me recula et m'adossa contre un petit muret. Je sortis mon calepin de mon sac ainsi qu'un crayon. Je l'ouvris et griffonnai une petit canari ,le colorai en jaune et espérai de tout mon cœur pour que cela fonctionne. Je souhaitait qu'il prenne forme. Du calepin, sortis une sorte de brume étrange, le dessin se mouvait. Dans la brume commençai à se dessiner des petites arabesques, les couleurs apparaissaient. Le même petit canarie prenait forme dans les airs. Il émit un petit gazouillis. Il était beaucoup plus petit qu'un vrai canari, il devait faire la taille de ma paume en hauteur. le canari se mit à voler autours de nos têtes, sous mes yeux émerveillés. Cela me faisait toujours cet effet là quand j'y arrivais, j'étais fière de moi parce que j'y arrivais. Et parce que je sentais sa chaleurs dans mon âme. Je lui ordonnai par ma pensé, car je pouvais le contrôler -ô miracle, c'était rare-, de se placer en face de Nephilim et c'est ce qu'il fit. Malheureusement, même si par un coup de chance il s'était métamorphosé sous mes ordre, cela ne dura point car devant les yeux de la jeune fille, il explosa en une petite gerbe d'étincelles jaunes, cela me fis un petit pincement de cœur pour l'oiseau. Seule une plume tomba à terre, je l'a ramassai et elle explosa dans mes mains. je regardai Nephilim avec un sourire et lui dis:

- Voila! Je suis une sorcière, mes dessins se transposent dans la réalité quand je le souhaite , enfin en théorie -dis-je en riant- Il est aussi possible que ce soit nous qui soit transposés dans la réalité du dessin , Tu me suis? Mais cela n'est arrivé qu'une seule fois et ce n'était pas moi, même si je le désirais.

Je me remis en marche:

- La plupart du temps j'ai du mal à les contrôlés et ils ne durent pas longtemps comme tu a pu le voir. Mon hibou, Rapsody, est la seule exception. C'est aussi un dessin mais lui il dure depuis très longtemps. je suis sans cesse connecter avec lui parce que je l'ai crée. je peut aussi créer des illusions, mais c'est très rare et plutôt compulsif qu'autre chose. Pour l'instant j'essaye surtout de m'entrainer sur mes dessins plus qu'autre chose.

Je revins sur le sujet de la fuite:

- Tu ne compte pas revenir à l'orphelinat n'est-ce pas? La personne que tu à rencontrée c'est ton petit ami? Sinon pourquoi était-tu ici? Tu faisais quoi?... -je repris- Je sais que cela fait beaucoup de questions -dis-je en lui souriant- Je suis toujours très curieuse et en plus j'ai très envie de te connaitre.

Cette fois-ci je n'avais plus peur de la question, même en la relançant sur le sujet. Je voulais savoir, elle m'intriguai et puis si elle ne me répondait pas, et bien t'en pis, ce ne serais pas grave. Après tout on avait notre temps...

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 544972tumblrlzcvotRJqR1r3h4ef

I love you baby ♫:
 


Dernière édition par Ellie M. Eastwood le Dim 12 Fév 2012 - 18:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Petite vadrouilleuse
CITATION DU PERSONNAGE : Entreprendre quelque chose peu prendre des annees, Alors que détruire ne prend seulement que quelques secondes

MESSAGES : 255
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue110/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (110/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue121/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (121/100)
Niveau: 3 - Etudiante
Nephilim L. de Sylphie
Nephilim L. de Sylphie
Admin | Petite vadrouilleuse
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyDim 12 Fév 2012 - 13:46

J'observe son hibou d'un air suspicieux. Il est normal, oui, ça y'a aucun problème. Il n'est juste pas... réel. Bizarre. Étrange. Indéfinissable. On dirait un gros dessin qui se balade dans l'air. Il est beau, très réussi, mais étrange. Si étrange que mon cerveau d'enfant ne va pas tarder à se poser des question. Qu'il finira fatalement par les poser, ces questions. Ellie me demande pourquoi j'ai disparu. Je suis partie. La vie de l'orphelinat ne me plaisait plus, alors j'ai fuguée pour de bon. Je fuguais déjà beaucoup auparavant mais là... là c'était pour de bon. J'avais enfin trouvé quelqu'un à qui me confier, à qui parler sans être gênée. C'était génial. Tout simplement génial. Je n'avais plus aucune obligation envers Ren, il n'était plus mon tuteur. Même s'il ne le savait pas.. Peut-être... peut-être que je devrais aller le voir pour lui dire que je vais bien. Ou bien lui envoyer un message. Mais ne pas lui répondre, parce qu'on ne sait jamais, avec ses capteurs bizarres, il pourrait savoir où je suis. Eh ! On sait jamais ! Dans sa maison, il a plein de trucs dont je cherche encore aujourd'hui l'utilité. Surtout dans la cuisine. On me disait que c'était un flemmard, mais je pense que tous ses objets du quotidien amorcent encore plus cette impression. Ren, t'es un gros flemmard. Matt, lui, c'en est pas un. Je crois que l'argent y est pour beaucoup là-dedans.

Elle rigole quand je lui dis que trop réfléchir ça fait exploser la tête. J'ai pas raison ? Même si ç a se voit pas, quand on réfléchit trop, on finit par se fatiguer mentalement. Et après, paf, ça explose puis y'a un vide. Comme le trou noir. Quand y'a trop de choses, paf ! Un trou noir se pointe et y'a plus rien en une micro seconde. C'est la même chose pour le cerveau.... enfin, je crois. Je fixe encore son hibou. Je me demande bien où Idgy est passé d'ailleurs. Ça fait plusieurs heures que je l'ai perdu. Au début, il ne me quittait jamais, mais maintenant qu'il connaît bien la ville, je le laisse gambader. J'ai conscience qu'un fennec en liberté ça peut faire peur ou étonner, mais il aime bien aller dans les bois, donc ce qu'il pourrait croiser, c'est des oiseaux, ou des baladeurs. Et il sait se débrouiller pour s'en sortir. Pour moi, c'est un peu comme un chat indépendant. Il fait sa vie. Nous faisons la nôtre. Ellie sort un carnet et commence à griffonner dessus. Je lève un sourcil interrogateur. Je lui ai demandé de me montrer ses pouvoirs. Elle sait très bien dessiner ? Cool, j'ai hâte de voir ça. De mon côté, je ne suis pas très douée pour ce genre d'exercice. J'observe attentivement de ma place ce qu'elle fait. Mais comme le calepin est incliné de son côté, je ne vois absolument rien. Alors, je me concentre sur ses yeux, impatiente.

Alors que je m'apprête à venir vers elle, au comble de ma patience, cette dernière esquisse un mouvement de la main et un canari tout jaune s'extrait du dessin. Mes yeux s'illuminent. Ouah ! C'est un pouvoir qui a la classe dis donc ! Dommage que je ne puisse pas faire la même chose. Il y a pleins de pouvoirs que j'ignore qui sont mieux que le mien. Surtout que je ne contrôle absolument pas mon pouvoir. Je n'ai aucune emprise sur lui, c'est lui qui en a une sur moi.

- Voila! Je suis une sorcière, mes dessins se transposent dans la réalité quand je le souhaite , enfin en théorie. Il est aussi possible que ce soit nous qui soit transposés dans la réalité du dessin , Tu me suit? Mais cela n'est arrivé qu'une seule fois et ce n'était pas moi, même si je le désirai.

Mais c'est génial, ce truc ! Quand elle saura tout contrôler, ça aura vraiment la classe. Elle pourra faire apparaître ce qu'elle veut, quand elle voudra. Elle pourra rêver éveillée et elle saura super bien dessiner ! C'est trop bien ! Je veux qu'on reste ami, comme ça je verrais ses progrès ! Avec un peu de chance, elle pourra même m'apprendre quelques traits !

-Il a trop la classe ton pouvoir ! Tu pourras m'apprendre à dessiner comme toi ? Je suis vraiment pas douée pour ça... dis-je, un peu honteuse.

Je scrute le hibou de Ellie. Alors comme ça lui aussi c'est un dessin ? C'est vraiment un dessin ? C'est trop bien fait. Si c'est elle qui l'a fait, moi je dis chapeau. Chapeau parce que c'est vraiment très réussi. Je me demande si elle utilise plusieurs sortes de crayons, comme les professionnels. Je suppose que oui. Quand on observe de plus près le hibou, on voit que les traits sont plus épais à des endroits qu'à d'autres, notamment pour les plumes. C'est magnifique, tout ses détails. Bientôt, elle pourra faire un hibou encore plus réaliste, et là, on se posera même plus de questions sur sa réelle présence. J'ai hâte de voir ça !

- La plupart du temps j'ai du mal à les contrôlés et ils ne durent pas longtemps comme tu a pu le voir. Mon hibou, Rapsody, est la seule exception. C'est aussi un dessin mais lui il dure depuis très longtemps. je suis sens cesse connecter avec lui parce que je l'ai crée. je peut aussi créer des illusions, mais c'est très rare et plutôt compulsif qu'autre chose. Pour l'instant j'essaye surtout de m’entraîner sur mes dessins plus qu'autre chose.

Je la suis en l'écoutant attentivement. J'avais raison semble-t-il à propos de son hibou. Il a vraiment la classe en fait. C'est vraiment, vraiment beau. Il faut vraiment qu'elle m'apprenne comment faire, même si je doute de pouvoir être une bonne élève. Et puis, je ne viens plus à l'orphelinat, donc ça risque d'être compliqué. J'inspire profondément. C'est perdu d'avance, en fait. Et puis, elle ne me connaît pas assez pour accepter. Les gens du Mystery sont gentils, mais pas à ce point-là. Je soupire l'instant d'après. Déprimant. Ellie poursuit.

- Tu ne compte pas revenir à l'orphelinat n'est-ce pas? La personne que tu à rencontrée c'est ton petit ami? Sinon pourquoi était-tu ici? Tu faisais quoi?... Je sais que cela fait beaucoup de questions. Je suis toujours très curieuse et en plus j'ai très envie de te connaître.

Mon... mon petit-ami ?? Ah non. Non, non, non, non et non. Je me mets brutalement à rougir, et pose mes mains sur mes joues, comme pour stopper l'afflux de sang à mes joues. Matt, Matt, c'est mon grand frère. Quelqu'un que je respecte plus que tout... pas, pas un petit ami ! Je suis trop jeune ! Beaucoup trop jeune ! Je l'aime beaucoup en tant que grand frère, mais pas petit-ami. Non, non, non. Non quoi ! La gêne fait bientôt place à la colère. Colère qu'une petite fille comme moi n'est pas capable de retenir. Colère qui déteint sur mes pouvoirs. L'instant d'après, mon pied tape sur le sol d'un air brutal, provoquant une mini onde de choc, relativement suffisante pour déstabiliser et faire tomber quelqu'un. Mais pas suffisante pour l'envoyer à quelques mètres. Je me ressaisis aussitôt, ou plutôt, dès qu'Ellie tombe subitement par terre, assaillit par mon mini coup. Je me précipite vers elle pour l'aider à se relever. D'un air gêné, confus, je lui dis :

-Non, je... je suis désolée. C'est... tu m'as surprise et... Je... je suis désolée. Ce n'est pas mon petit ami... c'est... quelqu'un que je considère comme mon grand-frère... Fais.... fais attention à ce que tu me dis, je suis parfois... impulsive. Souvent même...

J'inspire afin de me calmer. Je me concentre sur la suite de ses questions. Aussitôt j'y réponds afin de me changer les idées.

-Je suis en quelque sorte orpheline aussi. J'ai aussi des pouvoirs et on m'a menée ici. Ren était mon tuteur. Et non, je ne compte pas revenir ici... Euh... tu vas bien ?

Je me pince la lèvre. Culpabilité, culpabilité...

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1518550922-sans-titre-1
DC de Ren Takahata

Couleur : fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adolescente
EMPLOIS/LOISIRS : rêver, errer dans mes pensées, dessiner, imaginer, créer...
LOCALISATION : Dans les tréfonds de mon esprit
CITATION DU PERSONNAGE : Le pays des chimères est en ce monde le seule digne d'être habité

MESSAGES : 354
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue86/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (86/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue35/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (35/100)
Niveau: 6 - Affirmée
Ellie M. Eastwood
Ellie M. Eastwood
Adolescente
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyLun 20 Fév 2012 - 22:58

Elle n'arrêtait pas de regarder mon hibou, sous toutes les coutures. C'était... comment dire, étrange parce que j'avais l'impression que c'était moi qu'elle regardais. C'est dure à expliquer, mais comme j'avais crée Rapsody à partir de mon imagination, il était comme une partie de moi. Un autre moi, présent dans ce monde, sur mon épaule que je pouvais contrôler à ma guise. Il se comportait comme un vrai hibou, même si des fois il était différent, parce que je l'avais décidé ainsi. Je l'avais créé avec mon esprit. Quand j'y pensais cela faisait peur... Je veut deire, mon pouvoir surtout , dans un certain sens. Mettons que quelqu'un le contrôlait parfaitement ce même pourvoir de dessinateur, il pourrait créer un monde de sont imagination. Envahir le monde avec des créatures imaginaires, simplement dessinées sur un bout de papier avec des crayons totalement banals. Des créatures parfaites selon sont créateur qui feraient tout ce qu'elle dirait. Il pourrait contrôler le monde. Evidement, il faudrait une puissance magique énorme et pratiquement impossible à acquérir. En fait, il ne vaudrais mieux pas qu'une personne de cupide ou qui voudrait gouverner le monde pense à ce genre de chose car il pourrait détruire l'humanité ou pire encore, le monde et tout ce qu'il y a de bon en lui car il faut avouer qu'il y a mieux sur la terre que l'homme. Des frissons me parcouraient rien qu'en y pensant! Bien. Maintenant, j'arrivais à me faire peur toute seule avec des histoires d'invasions!

Tout en réfléchissant sur une destruction et un monopole potentiel du monde par une seule personne, j'attendais sa réponse. A vrai dire, je me doutais fortement de ce qu'elle allais me répondre. Ce n'était pas très dure à deviner. Je savais qu'elle ne retournerait pas à l'orphelinat parce que si elle était partie, c'était qu'elle était heureuse autre part. Et après tout dans une certaine mesure, on choisit d'être heureux. Par conséquent, son choix devait lui plaire parce que il lui aurait été facile de revenir à l'orphelinat. En plus elle était sur place. Alors pourquoi être revenue? Je lui avais donc demander plus cette question plus pour meubler la conversation qu'autre chose, et, je doit avouer que c'était aussi pour la lancer sur le sujet. Après tout son histoire m'intéressait et les histoires, cela m'avais toujours passionné. J'attendais donc, patiemment, qu'elle me répondis. Je crois que se dont j'attendais le plus c'était sur son petit amis qui n'était peut-être pas son petit ami. Après tout, vivre avec un copain à son âge était étrange. Peut-être que j'avais parlée trop vite.
*Ah! Ellie tu devrais tourner sept fois la langue dans ta bouche avent de parler*. Oui tout compte fais, j'aurais du poser ma question autrement. En effet, elle était devenue d'un coup rouge pivoine. Elle se cachait les joues. Elle était mignonne, mais j'avais touché son point sensible. Je n'eu même pas le temps de faire un mouvement, qu'elle frappa du pied. Tient! Elle me paraissait plus grande tout-à-coup. En réalité, c'était moi qui était plus petite dans se sens où il y a deux secondes à peine j'étais debout et qu'à présent. J'avais ma paire de fesse contre le sol bien froid. Mes épaules c'étaient tassées. Le sol était si dure que je n'avais pas rebondi. J'étais là, les fesses par terre, mes mains de chaque coté, la tête levée, avec un air ébahit, les yeux rond, Je regardais la petite fille qui juste avant était plus petite que moi.

- "Aie!"

J'avais sorti un simple "aie", trois heure plus tard en décalée. En fait, j'étais tellement surprise qu'aucuns mot était sortie de ma bouche. Juste un hoquet de stupeur en tombant. Elle me regardais avec un air désolé remplis de culpabilité. M'aidais à me relever. On aurais pu penser que je pleurais car des larmes coulaient contre mes joues, je suffoquais, hoquetais. Mais en fait, j'étais tous simplement morte de rire. Cela m'avais tellement surprise que je riais. Elle, elle était remplie de culpabilité et me parlais en bredouillant milles excuses et moi je n'arrivais pas à m'arrêter de rire.

-"Non, je... je suis désolée. C'est... tu m'as surprise et... Je... je suis désolée. Ce n'est pas mon petit ami... c'est... quelqu'un que je considère comme mon grand-frère... Fais.... fais attention à ce que tu me dis, je suis parfois... impulsive. Souvent même..."

C'était bien, je le saurais pour la prochaine fois. Donc elle avait rencontrée un parfait inconnue qui était devenue un frère de substitution. Ma question l'avait mise dans un tel embarrât qu'elle m'avait éjecté sur le sol par un coup de pied. C'était donc ça son pouvoir, elle créait des sorte d'ondes quand elle était impulsive! Un Seul mot me vint alors à l'esprit: F-A-N-T-A-S-T-I-Q-U-E! Oui c'était tout simplement génial. Elle pouvait créer des sortes d'ondes si j'avais bien compris rien qu'en tapant du pied. C'était très pratique je doit avouer. Ca devais bien sortir du piétrain ça! J'essayais d'arrêter de rire. Mais ce que je trouvais drôle, c'est que une 10ene de minutes avant, je lui avais posée une question qui m'avait fait beaucoup culpabiliser, et pour un rien. Maintenant, c'était elle. On devais se ressembler, ce sur moment on avait réagit de la même manière: Deux filles qui culpabilisent pour un rien! Elle continuais de parler...

-"Je suis en quelque sorte orpheline aussi. J'ai aussi des pouvoirs et on m'a menée ici. Ren était mon tuteur. Et non, je ne compte pas revenir ici... Euh... tu vas bien ?"

Ah... Ren était son tuteur... C'étais donc pour ça qu'il était aussi énervé. Tout s'expliquais!
Je venais juste de me relever, j'enlevais la poussière de mon manteau et de ma robe, essuyais les larmes qui avaient coulées. Je devais être drôle à voir! je l'a pointai du doigt et lui répondis:

- "Tu sais que je t'aime bien! T'es sympa comme fille! Bon d'accord t'y va un peu fort mais bon je suis toujours en vie alors il n'y à pas de quoi s'inquiéter! Au fait, cool ton pourvoir! Si tu veux je t'apprendrai deux trois truc en dessin. Au fait, on peut développer un autre don ou pouvoir? Parce que moi aussi j'aimerai bien savoir comment tu fais. Très pratique! "

Je me remis en marche, d'un pas énergique. Bon d'accord je venais de me retrouver par terre, mais ça allais, j'avais vu pire! Et puis je ne pensais pas que cela partais d'un mauvais sentiment. Je crois que Nephilim devait être un peu choquée par mon optimiste! Il faut avouer que c'était un peu inhabituelle de ma part, d'habitude j'ère juste qans mes pensées, je suis dans un autre monde. Mais là, j'étais tout simplement heureuse, enthousiaste même! Pourquoi j'en savais rien, mais après tout j'avais toujours été lunatique alors je ne pensais pas qu'il faillais chercher plus loin.

-"Tu viens? Dis moi juste un truc! Si tu vaux j'arrête avec le sujet ensuite, je ne reparlerais plus de ton ami qui s'appelle...? Enfin, dis moi juste: pourquoi es-tu revenue à l'orphelinat si tu ne veux pas y retournée? A-tu seulement parlé à Ren de ta disparition? j'en doute... Mais ça le rassurera peu être. Alors, pourquoi reviens-tu aujourd'hui?"

je sais pas si je m'étais correctement exprimée, j'espérais ne pas retomber à nouveau parce que mine de rien ça faisais mal au fesses! Et j'y tenais à mes fesses!

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 544972tumblrlzcvotRJqR1r3h4ef

I love you baby ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Petite vadrouilleuse
CITATION DU PERSONNAGE : Entreprendre quelque chose peu prendre des annees, Alors que détruire ne prend seulement que quelques secondes

MESSAGES : 255
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue110/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (110/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue121/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (121/100)
Niveau: 3 - Etudiante
Nephilim L. de Sylphie
Nephilim L. de Sylphie
Admin | Petite vadrouilleuse
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyVen 23 Mar 2012 - 0:52

Son petit hibou, aussi petit que cette appellation puisse me le permettre, m'observe déjà depuis un petit instant. Maintenant reste à savoir si c'est Ellie qui l'oblige à me fixer parce que quelque part je l'intrigue, ou bien si elle n'a pas total pouvoir sur son... pouvoir justement. Je me pose des questions bien inutiles. Vous savez, depuis que je suis toute petite, et même si je le suis encore aujourd'hui, je n'ai jamais vraiment fait attention à prendre soin d'avoir des amis. Pour une personne normalement constituée, on préfère, dans un environnement nouveau, connaître un maximum de personnes pour paraître le moins isolé, seul. Moi ça ne me dérange pas. Les fêtes, je les fais seule. Au moins, il n'y a pas de disputes, pas de joie non plus. Sans doute est-ce aussi une raison de mon manque total de joie en présence de jours fériés. Pour moi, c'est juste une occasion pour lire ou aller sur l'ordinateur. Rien de bien important. Noël, c'est le moment où l'on reçoit des cadeaux, même si je ne connais pas vraiment les us et coutumes de ce jour particulier où tout le monde a le sourire aux lèvres. Mais je m'égare.

Je la fixe encore pendant un certain moment, puis me détourne. Est-ce que c'est vraiment ça une amie ? Une fille qui aime simplement parler ? Qui ne te juge pas vraiment, et qui découvre tout avec sympathie ? Qui te suit et t'aide ? Elle ne doit pas bien me connaître pour s'émerveiller sur chaque chose que je dis. Elle doit simplement avoir une envie de parler, alors elle se rabat instinctivement sur moi. C'est... frustrant. Et le pire, c'est que je me persuade d'une idée que je ne suis même pas sûre de pouvoir avancer avec des preuves. Mais pour moi, c'est logique. Il y a ceux qui gravitent autour d'une personne en l'observant de loin, ceux qui sont des satellites qui finissent pas s'éloigner et ceux qui t'ont toujours ignorés. Un peu comme... une soucoupe volante peuplée d'une famille d'alien à destination de la planète X-C137S,syglo. La planète Terre par exemple, ils l'observent comme si elle faisait parti du paysage. Je pense que l'amitié fonctionne pareil. Reste à savoir dans quelle position se place l'adolescente souriante. Soudainement, mes pensées se stoppent. Elle a fait une allusion à une relation que j'aurai pu avoir avec Matt. Ah non. Non, non, non. Ça ne se passe pas comme ça. Je ne veux pas d'un petit ami. Même s'il est de mon âge. Et Matt n'est pas de mon âge. Pas du tout. Alors ça suffit. Ce n'est que lorsque Ellie pose brutalement ses fesses sur le sol que je me rends compte de ma bêtise. Aussitôt plongée dans le remords, je manque de pleurer. Pourtant ce n'est qu'environ une à deux secondes plus tard qu'un léger bruit s'échappe de la bouche d'Ellie.

- "Aie!"

Je relève la tête, surprise. Pas tellement par son temps de réaction plutôt lent comparé à la moyenne mais... surtout parce qu'elle se met subitement, d'un seul coup, comme si la mouche du rire était venue la piquer, à rire aux éclats. Je reste pantoise sans pouvoir prononcer mot. Qu'est-ce qu'elle trouve drôle ? Cette fille est étrange. Très étrange. Et moi je continue de rougir pour cette même raison. Je l'aime bien. Beaucoup même. Elle est compréhensive et pas vexante. Enfin... presque pas. C'est une gentille fille qui ne me fait pas mal, et qui rie de mes difficultés et de mes gênes. J'apprécie. Oui, vraiment j'apprécie qu'on se fiche de mes faiblesses. Moi aussi je veux en rire. Alors, après mon faible monologue, j'attache mes deux mains ensemble et propose un maigre sourire. Ce n'est pas grand chose, mais ça finit par me détendre. En plus son rire est communicatif, alors j'approche ma main derrière mon crâne d'un air gêné et aide Ellie à se relever. C'est une fille amusante en vrai. Je parviens à pousser quelques petits rires mais reprend mon sérieux bien rapidement. J'explique par la suite toute ma petite vie en quelques mots. Je me contente de répondre à ses questions mais je lâche quelques précisions sans vraiment y faire attention. J'ai l'impression que je peux lui faire confiance. Je n'ai encore presque jamais ressenti ça. En fait, il y a elle, il y a Matt et il y a Ren. Personne d'autre n'a eu la confiance que j'accorde. Ellie enchaîne alors, sitôt debout :

- "Tu sais que je t'aime bien! T'es sympa comme fille! Bon d'accord t'y va un peu fort mais bon je suis toujours en vie alors il n'y à pas de quoi s'inquiéter! Au fait, cool ton pouvoir! Si tu veux je t'apprendrai deux trois truc en dessin. Au fait, on peut développer un autre don ou pouvoir? Parce que moi aussi j'aimerai bien savoir comment tu fais. Très pratique! "

J'ouvre de grands yeux étonnés. Elle m'aime bien parce que je la fais tomber ? Que je suis impulsive et directe ? Bon, cette fille est décidément bizarre. Mais je l'aime bien moi aussi. Développer un autre don ou pouvoir ? Je me souviens d'une discussion avec Ren il y a quelques mois. On en avait discuté. J'en avais marre de ne pas pouvoir discuter avec Idgy alors que lui était télépathe avec les animaux. Alors je lui avais demandé si c'était possible que je puisse parler avec Idgy un jour. Il ne m'avait pas beaucoup avancé à l'époque, mais je crois que je comprends mieux maintenant pourquoi il s'est mis à me farfouiller les cheveux en me disant que le Destin allait choisir. Alors peut-être qu'on développe notre don second en fonction de nos envies ? Ou simplement par hasard ? Parce qu'on se retrouve dans tel ou telle circonstance à tel ou tel moment.

-Je sais pas. Mais je crois que c'est rare que les enfants aient leur don second aussi tôt. Mon tuteur les a découvert il y a pas si longtemps. Alors... je sais pas. Mais je pense pas qu'on puisse choisir notre don second. Mais on sait jamais.

Ellie se remet aussitôt en marche. D'un pas énergique. Je suis obligée de presque courir pour la suivre. Il faut dire qu'elle a de plus grandes jambes que moi.

-"Tu viens? Dis moi juste un truc! Si tu veux j'arrête avec le sujet ensuite, je ne reparlerais plus de ton ami qui s'appelle...? Enfin, dis moi juste: pourquoi es-tu revenue à l'orphelinat si tu ne veux pas y retournée? A-tu seulement parlé à Ren de ta disparition? j'en doute... Mais ça le rassurera peu être. Alors, pourquoi reviens-tu aujourd'hui?"

Décidément, elle m'en pose beaucoup des questions. Elle m'oblige à parler, moi qui ne suis pas très bavarde. C'est étrange. J'ai pas vraiment envie de lui répondre, mais ça m'amuse de voir une personne aussi attachée à ma vie. C'est marrant. J'écoute chacune de ses questions et tâche de les retenir. Malheureusement... oui malheureusement je n'ai pas l'habitude de devoir retenir autant de trucs d'un seul coup alors j'oublie quelques questions en route.

-Matt. Il s'appelle Matt. Il est ici depuis très longtemps. Pour l'orphelinat je...-finissant par avouer- je ne sais pas. Je pense que je m'ennuie un peu. Je veux voir du monde sans me faire voir de ceux qui me connaissent.

Et elle ne me connaissait pas avant aujourd'hui, si ce n'est de tête. Je n'aurai jamais pu penser que j'allais me faire une nouvelle amie ici. Ou sinon, c'est une conspiration de Mrs Mystery pour me faire revenir. Vous voyez le genre ? La petite fille qui fugue, qui revient succinctement. Il faut l'accueillir comme il se doit, lui dire qu'elle peut se faire des amies ici. Alors on amène une fille qui s'entend avec tout le monde pour lui faire prendre de conscience de l'amitié, puis que je me décide à revenir à l'orphelinat. Mais ça ne se passe pas comme ça. Soudainement, je me souviens de sa dernière question. Ren ? Ren... je n'ai pas vraiment envie de le voir. Il va me disputer. Et j'ai pas envie. Et puisque je suis une fille qui remet tout sur les autres, je lève la main et lance, toute fière :

-Je sais ! Tu n'auras qu'à lui dire que tu m'as croisée dans la rue ou je sais pas où et que j'avais l'air d'aller bien. Tu as essayé de me raisonner pour que j'aille le voir mais que j'ai refusé ! Comme ça il sera rassuré et je ne serai pas venue le voir.

C'est un peu méchant pour lui mais bon. Je n'ai pas envie de le voir. Je baisse les yeux et fixe le sol soudainement. Je me retourne, avec l'air de chercher quelque chose. J'étais persuadée d'avoir emmené Idgy avec moi ce matin... et pourtant il n'est pas là... où est-ce qu'il a pu passer ? J'ai trop parlé... je suis même pas sûr qu'il m'ait suivi jusqu'à l'orphelinat, j'étais trop dans mes pensées. On verra plus tard car pour l'instant...

-Tu peux me faire un dessin ? Ce que tu veux ! Quelque chose que tu trouves beau et que je puisse garder.

Ne serait-ce que pour garder un cadeau de sa part. Même si elle ne le considère pas comme ça. Je me concentre sur son regard puis me détourne une nouvelle fois. Où est-ce qu'il est passé ?

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1518550922-sans-titre-1
DC de Ren Takahata

Couleur : fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adolescente
EMPLOIS/LOISIRS : rêver, errer dans mes pensées, dessiner, imaginer, créer...
LOCALISATION : Dans les tréfonds de mon esprit
CITATION DU PERSONNAGE : Le pays des chimères est en ce monde le seule digne d'être habité

MESSAGES : 354
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue86/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (86/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue35/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (35/100)
Niveau: 6 - Affirmée
Ellie M. Eastwood
Ellie M. Eastwood
Adolescente
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyVen 3 Mai 2013 - 15:32

C'est marrant d'observer cette petite fille, elle a l'air tellement confuse avec toutes mes questions. C'est que je n'ai pas l'habitude. J'aime parler, apprendre sur les autres, mais je n'ai jamais vraiment osé, les gens me font peur. Non, en fait j'ai peur de faire une gaffe! Et j'en ai fait plus d'une avec elle... Je ne l'ai rencontrée que depuis quelques minutes. Et malgré tout, je me sens à l'aise. Cela ne m'était jamais arrivée. Habituellement, je ne suis pas aussi confiante, j'ai peur de blesser, mais là non. Je parlais avec elle tout naturellement, sans me demander si je devais employer ce verbe plutôt qu'un autre. Sans me dire qu'elle devait me trouver étrange. Après tout j'étais comme ça non? Alors pourquoi se casser la tête à propos des opinions des autres hein?
Et puis elle aussi elle n'avait pas l'air d'avoir l'habitude de tout ça.

-Matt. Il s'appelle Matt. Il est ici depuis très longtemps. Pour l'orphelinat je...-finissant par avouer- je ne sais pas. Je pense que je m'ennuie un peu. Je veux voir du monde sans me faire voir de ceux qui me connaissent.
Me répondit-elle.


L'ennuie, je la comprenais, j'aimais l'orphelinat, et j'y étais depuis peu. Mais au fond, je rêvais d'aventure, je voulais partir. Explorer, vivre. Il y avais tellement de chose à voir dans ce monde! je ne disais plus un mot, elle est semblais perdu dans ses pensée. J'avais pas besoin d'être télépathe pour comprendre qu'elle me trouvais louche. Moi ça me faisait rire! Je comprends maintenant pourquoi on avait l'air de s'entendre! Après tout, il y a un vieux proverbe qui dit: qui se ressemble, s'assemble non?
Comme si un éclair de géni lui traversa l'esprit elle me regarda de la façon la plus sérieuse qui soit et me dit:
-Je sais ! Tu n'auras qu'à lui dire que tu m'as croisée dans la rue ou je sais pas où et que j'avais l'air d'aller bien. Tu as essayé de me raisonner pour que j'aille le voir mais que j'ai refusé ! Comme ça il sera rassuré et je ne serai pas venue le voir.
Muais pas si convainquant d'après moi, je savais à peine à quoi elle ressemblait avant. Et puis sérieusement, je suis pas du genre à vouloir résonner les gens comme ça et qui plus est ce n'est pas mon boulot.

- Je pense que c'est un truc que tu dois faire seule, dis-je lentement, je savais que je marchais sur des oeufs... Ce que je veux te dire, c'est que ce n'est pas à moi de lui dire ça. Par contre tu pourrais lui écrire une lettre non? Pour le rassurer, et lui dire pourquoi tu a fuis, sans pour autant tout dire. je peux me charger de la lui donner si tu veux. Oui ça je peux faire!

Mais je sais pas si elle m'écoutait vraiment, le sujet vira d'un coup, pour revenir à la questions des pouvoirs:

-Tu peux me faire un dessin ? Ce que tu veux ! Quelque chose que tu trouves beau et que je puisse garder.

Pour la première fois de ma vie j'avais l'impression d'être accepté telle que je suis! Cela me fis sourire. Je n'avais jamais eu d'amie avant. Bon certes, j'allais vite avec le mot " amie", Mais honnêtement je n'aimerais pas perdre contact avec elle.

-Bien sure!

Je ressortis mon calepin et fis une vague esquisse d'un oiseau. J'aimais les oiseaux. Ils étaient libres, ils avait colonisés l'un des vague coins du continent que l'homme n'avais pas pris. Certes, il y avait les avions et tous ces trucs là, mais honnêtement, ce n'était pas comme battre de ses propres ailes. J'avais eu la chance de le faire. Rapsody était créé depuis longtemps, il était souvent complètement dissocié de mon esprit, enfin, complètement, il est vrai qu'il y avait toujours un petit truc qui faisait que j'étais lui, il était moi. J'étais quand même celle qui l'avait créé. Et de temps en temps, cela pouvait paraitre étrange, mais nos esprits ne formaient qu'un. Et à ces moment là, comme un moment de transe, je voyais le monde à travers ses yeux, je sentais ce qu'il sentait. Et quand on volais, tout un autre monde s'ouvrait à moi. C'était indescriptible. Alors oui, je savais en quelque sorte ce que c'était de voler. J'étais libre, démunie de toute ces questions fatigantes, cette morale sans queue ni tête.
Mon crayon courait sur ma feuille, je n'avais pas fini. Et je n'allais pas le faire maintenant. Je ne voulais pas bâcler, et puis j'avais un prétexte pour la revoir. Je lui montra donc le début d'un phénix fantasmagorique sortant tous droit de mon imagination.

-Je finirais plus tard, il faut que je peaufine et que je mette de la couleur, j'espère que ça te plaira. Mais faudra faire attention, avec mes dessins, on sait jamais ce qui arrive, ça serait embêtant que celui ci fasse des siennes... T'en pense quoi?

Je la vois chercher quelque chose, je ne comprends pas, elle semble perdu tout d'un coup, je la regarde étonnée:

-Tu cherche quelque chose?

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 544972tumblrlzcvotRJqR1r3h4ef

I love you baby ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Petite vadrouilleuse
CITATION DU PERSONNAGE : Entreprendre quelque chose peu prendre des annees, Alors que détruire ne prend seulement que quelques secondes

MESSAGES : 255
DATE D'INSCRIPTION : 20/07/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue110/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (110/100)
Point Membre:
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Left_bar_bleue121/100Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty_bar_bleue  (121/100)
Niveau: 3 - Etudiante
Nephilim L. de Sylphie
Nephilim L. de Sylphie
Admin | Petite vadrouilleuse
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] EmptyMer 17 Juil 2013 - 21:02

Je continue de fixer son petit hibou. Parce qu'il est marrant en fait. Il me rappelle beaucoup Idgy, qui décidément à l'air de faire des siennes en ce moment puisqu'il me quitte à tout bout de champ. Je le chercherai plus tard. Pour l'instant je suis concentrée sur cette nouvelle venue. Elle n'est pas si étrange que ça. De toute façon, tous les enfants du Mystery ont ce petit quelque chose qui les rend unique. La magie peut-être. Je souris doucement, dans mon coin pour ne pas qu'elle le remarque. Peut-être qu'on pourrait être amies. Je secoue nerveusement la tête. Non, ce n'est pas possible. Je ne veux plus rien avoir à faire avec l'orphelinat, point à la ligne. Si nous nous revoyons, ce sera en dehors de cet endroit. Mais elle est gentille avec moi. Je ne sais pas quelle âge elle a, d'ailleurs.

Qu'importe, je me recentre sur une autre discussion, cette fois plus urgente. Ren. Ah, toujours lui, mon ancien tuteur. Il doit se faire un sang d'encre. Quoique, j'ai entendu dire qu'il était devenu papa. Humpf, au moins, il doit être plus occupé par cette dernière que par moi. Mais non, je ne suis pas jalouse, je l'ai quitté de mon plein gré. Il n'avait qu'à me retenir, si ça ne lui plaisait pas, non mais ! Je soupire légèrement avant de faire germer une idée dans mon cerveau. Je m'empresse d'en faire part à Ellie qui ne tarde pas à me répondre.

- Je pense que c'est un truc que tu dois faire seule. Ce que je veux te dire, c'est que ce n'est pas à moi de lui dire ça. Par contre tu pourrais lui écrire une lettre non? Pour le rassurer, et lui dire pourquoi tu a fuis, sans pour autant tout dire. je peux me charger de la lui donner si tu veux. Oui ça je peux faire!

J'ouvre de grands yeux, surprise. Elle n'a pas l'air d'avoir aussi bien accueilli ma demande que je m'y était attendue. Et rien que pour ça, je me renfrogne un peu. La petite crise de colère passée, je m'attache un peu plus à ce qu'elle vient de dire. Lui parler ? Ah ça non. En revanche l'idée de la lettre me plait bien. Mais... c'est souvent le genre de choses qui prend bien plus de temps qu'on ne le pense. Je me vois bien rester plusieurs heures dessus sans écrire un seul mot. Après tout, écrire une lettre de ce genre n'est pas très facile. Je vais bien, je suis en vie, quelque part. Et puis, qui me dit que Ren ne cherchera pas auprès d'Ellie un moyen de me retrouver. Ah oui, ce serait bien lui, ça oui. Je me triture les méninges. Mais la lettre est vraiment une bonne idée. Il faudrait que j'y parvienne mais pour ça... Pour ça, il faudrait que je revienne au Mystery un de ces jours pour le donner à Ellie. Moi qui m'étais promise de ne plus rien avoir à faire avec eux...

Arrêtons de penser à ça. Je me recentre sur un autre sujet. Le dessin. Elle dessine bien, alors j'aimerai beaucoup qu'elle fasse quelque chose pour moi. J'ai toujours adoré le dessin, malheureusement je ne suis pas si douée que ça, contrairement à elle. Si nous nous étions connues un peu plus tôt, je lui aurait volontiers demandé de m'aider à savoir dessiner, mais il était trop tard. Alors, je pallie ce manque en lui demandant un dessin maintenant. Ellie à l'air de bien l'accueillir.

Je me penche un peu pour l'observer, mais je ne la dérange pas. Elle a l'air tellement appliquée et passionnée. Son crayon griffonne la pauvre feuille et pour l'instant je dois bien avouer que je ne parviens pas à remarquer la forme globale de la chose. Mais après tout, je n'ai jamais pris de cours. Je continue de la fixer, sans interruption. Ah, on dirait que quelque chose apparaît. C'est presque magique de le voir se former sous mes yeux. Elle est vraiment douée. Un sourire se dessine sur mes lèvres. Il est déjà très beau comme ça ! Je pourrais l'afficher sans en avoir honte ! Elle termine assez rapidement et me regard alors. J'aimerai bien le lui prendre maintenant, mais elle me prend au dépourvu en prononçant ces mots.

-Je finirais plus tard, il faut que je peaufine et que je mette de la couleur, j'espère que ça te plaira. Mais faudra faire attention, avec mes dessins, on sait jamais ce qui arrive, ça serait embêtant que celui ci fasse des siennes... T'en pense quoi?

Alors comme ça, je vais vraiment devoir revenir pour la voir ? Raison de plus pour faire cette lettre en fin de compte. Je regarde le dessin. Il est vraiment beau, à présent qu'il se trouve face à moi et à l'endroit. Elle veut mettre de la couleur ? Oh, ce serait vraiment très joli. Je dois le lui dire.

-Tu dessines vraiment très bien. Mais tu peux me le passer comme ça, c'est déjà très très beau tu sais.

Un maigre sourire se pose sur mes lèvres, parce que je n'aime pas vraiment montrer mes émotions aux gens. J'ai un peu grandi, mais je garde toujours cette attitude assez effrontée. J'applaudirais bien, mais je crois que ce serait trop. Alors, je préfère penser à autre chose. Ça suffit non, je lui ai déjà dit qu'elle dessinait bien ! Mon regard se tourne à droite puis à gauche, lentement mais sûrement. Ellie ne manque pas de le notifier et m'en demande rapidement la raison. Je ne tarde pas à lui répondre :

-Je cherche mon fennec, Idgy. Il devrait être là mais... à l'évidence il ne l'est pas.

Une moue assez décontenancé apparaît alors sur mon visage. Je soupire une nouvelle fois.

-Je vais devoir aller le chercher, j'ai peur qu'il lui arrive quelque chose. Je... Il faut que j'y aille. On reprendra cette discussion... à plus tard.

Oui, jusqu'à ce que je la retrouve. Ensuite nous nous quitterons une nouvelle fois et nous nous reverrons, puisque c'est ainsi que va la vie. Un enchaînement de rencontre et d'oubli, jusqu'à la fin. Je la salue un peu timidement, pas certaine de pouvoir la considérer comme une amie et fait brusquement volte face en courant.

À une prochaine fois.
[FIN]

_________________

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1518550922-sans-titre-1
DC de Ren Takahata

Couleur : fuchsia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]   Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie]
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.
» Quelque chose de compliqué à dire mais de facile à ressentir (Lunayä-Toshiro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Mystery Orphanage :: || Extérieur-
Nos partenaires
Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 758917HGPartenariatY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 2ajls3Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1540142588-1Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Part_110 Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] IJ9d42sY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 462622Bannire Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Bouton13Y'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] PbgChxtY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 0uylWvkh_oY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 2UjeriFY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] K0ggY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 942033J0i6pHfY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] OWNjbZPY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] H9kS98PY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] W7ttY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] QnjbrwFY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1558431971-spoonfulofsugarY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] WbmnY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] 1536731829-341142368006asatestY'a qu'en perdant quelque chose qu'on se rend compte de sa valeur. [PV Ellie] Cssn