Zach-Zach is here ! {OK}


Partagez | .
 

 Zach-Zach is here ! {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back - June&Lula - Tender Grass

MESSAGES : 535
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
42/100  (42/100)
Point Membre:
165/100  (165/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Zacharia Creed
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
MessageSujet: Zach-Zach is here ! {OK}   Ven 2 Mar 2012 - 23:38

Welcome to Mystery...

Zacharia
Creed
Sixteen times I tried, to leave a home-Sixteen times, but I, stil see a wall




      feat Taylor York
        Âge : 20 ans
        Date & Lieu de naissance : 20 Mai 1991 à Toronto
        Race : Humain
        Statut : Amoureux
        Groupe : Solitaire, cherchant à rejoindre Orpheo
        Don premier : Télékinésie
        Pouvoir premier : Aucun
        Métier : Essaie de rénover la librairie de Little Angleton, guitariste & assistant du Luthier





« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »

    Zacharia Creed. Et rien d'autre. Mes parents n'avaient pas d'inspiration pour les noms masculins. Shit. Ils voulaient des filles. Manque de chance, ce qui est venu en premier, c'est un garçon. Oh, ils se sont lachés ensuite sur mes deux petites soeurs, ne vous en faites pas. Je suis né le vingt mai, il y a vingt ans de cela. Il y avait beaucoup de soleil, ma mère venait de baisser le petit drapeau rouge de la boite aux lettres de la maison familiale, quand j'ai commencé à me manifester. C'était à Toronto, dans un quartier riche, agréable à vivre, avec des enfants qui riaient dans les allées. Mes parents possédaient également un grand chalet plus au nord, pour les vacances, et un appartement en centre ville. Car la famille Creed est une des familles d'humains doués les plus importantes au monde. Le premier Creed venait de Grande Bretagne, et ils se sont ensuite implantés au Canada. A une époque j'épluchais ma généalogie, mais je n'ai jamais réussi à la connaitre par coeur. Tout ça pour dire que j'étais destiné à devenir un grand exorciste pour Orpheo Canada ou Etats Unis. Ma mère n'a pas paniqué, elle était folle de joie. Elle a appellé mon père en sautant dans un taxi pour l'hopital. Je suis né six heures après, en hurlant mon désespoir de connaitre ce truc qu'est la vie, comme tout nourisson qui se respecte. Mon père m'a raconté que le "c'est un garçon" les a fait exploser d'un rire nerveux, maman et lui. Deux fous, j'vous dit. Mon père est, Angus Creed, est le PDG de la Creed's Tourist Company, une agence de tourisme qui essaie de sensibiliser les gens à l'écologie et à la biodiversité à travers des voyages. Ses déplacements lui permettent d'aller tailler du poltergeist et du sorcier noir. Il me fait rire. Ma mère est écrivain, elle a écrit des tas de traités de biologie, mais aussi de la science fiction, et de la fiction. Elle a un style très bizarre que j'adore. Cherchez donc les ouvrages de Margaret Creed la prochaine fois que vous allez acheter un bouquin. Elle est très respectée autant dans le monde de la littérature que dans le monde de la recherche, et assiste à de nombreux colloques. Elle travaille également avec des établissement de recherche magique. Bref. Ils ont éclaté de rire et m'ont baptisé Zacharia, le seul prénom masculin de leur liste. Pourquoi Zacharia ? Parce que c'est un prénom biblique, et que mes parents sont très protestants. Très attachés à leurs traditions, aux bonnes oeuvres ainsi qu'à leurs ancêtres, j'ai été élevé dans les passages de la messe et dans les psaumes.

    Ils m'ont donc ramené, dans notre belle maison familiale jaune, moquettée de partout, où un petit lit vert et blanc m'attendait. Dans une chambre pour moi tout seul.
    J'ai grandi et suis devenu un adorable bambin, tout brun et bouclé, rieur, potelé. sauf que je n'allais pas rester le seul et unique très longtemps. Le ventre de ma maman s'est arrondi de nouveau alors que je commençais à faire des phrases cohérentes et à enchainer conneries infantiles sur conneries infantiles, et, deux ans et 3 mois après, est née le truc le plus incroyable du monde : une petite soeur ! Alors là, mes parents s'en sont donnés à coeur joie ! Mon dieu ! Abbey Macha Creed. Bien. Une abbaye. Ma soeur. Une abbaye. Je m'en remettrai. Je dois même avouer que je le vis très bien à présent. Elle était toute petite, avec peu de cheveux, et je n'arrêtais pas de tourner autour de son berceau. Et evidemment, ma mère me chaissait. Au bout de quelques mois, elle a commenccé à pouvoir jouer avec moi. J'étais content. Je n'arrêtais pas de lui lancer mes ballons à l'effigie de spiderman à la figure. D'abord avec les mains, et puis, un jour, par la force de ma volonté. Mes parents ont tout de suite éloigné le bébé de moi, et on découvert que j'étais télékinésiste. Une fois, j'ai soulevé tout mes légos en même temps. C'était magnifique. Et trop pratique pour les figurines Marvel. J'ai beaucoup de photos de cette époque, on a tous les deux des toute petites dents et nous bouches sont grandes ouvertes, pleines de rires.

    C'est un an plus tard que la petite peste est arrivée. Irena Charlotte Creed. Elle a été calme et sage jusqu'à ses six mois. Ensuite mon repos et celui de toute ma famille a été enterré. Amen, priez pour le salut de son âme. Pas que je ne l'aime pas, hein, n'allez pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, mais simplement...C'est une peste ! Elle a commencé par baver sur mes figurines Marvel, à les machouiller, puis elle a tiré les cheveux d'Abbey et a chapardé ses barbies. C'était horrible. Je suis sur que vous sentez toute ma souffrance lorsque j'écris ces mots. Un jour, elle avait trois ans, je m'en souviens, elle a piqué une crise parce que notre grand mère l'appellé Irena, et a décrété qu'on l'appellerait Charlotte. Ou mieux, Charlie. Moi je trouve ça nul mais tout le monde l'a fait pour éviter une nouvelle crise de nerfs. Parce qu'une crise de nerfs d'Irena, c'est dur d'y survivre. Est-ce que le fait que son pouvoir premier soit harpie vous aide à comprendre ? Si non, je ne peux plus rien pour vous, ne prenez même pas la peine de laisser un message.

    Mon enfance a été totalement heureuse. Entre les longues semaines de vacances passées à traquer les caribous et à se jeter dans les lacs glacés et les journées d'école, quand je prenais le bus jaune, quand je dormais en cours d'anglais, que j'allais manger une glace avec mes amis après les cours, me mettant en retard pour mes leçons d'exorcisme...
    Et puis un jour, j'ai lu Le Journal de Ma Yan. C'est un livre qui raconte la vie quotidienne d'une écolière chinoise. C'est dur. C'est si dur de vivre comme elle. Et là, tout le luxe de ma vie de petit écolier canadien de douze ans m'a sauté au visage, et j'ai eu envie de pleurer. J'ai passé toute une soirée prostré sur mon lit à réfléchir, et j'ai décidé que, si le monde, c'était si difficile, il n'y avait pas de raison que moi, je reste ici, dans cette prison dorée. Et là j'ai pris une grave décision. Que d'ordinaire, quand on a douze ans, on ne tiens pas. Ou alors jusqu'au bout de la rue, avant de revenir en courant dans le cocon familial. Et bien pas moi. J'ai fait un sac avec des photos, ma figurine d'Iron Man, mon médiator favori, un collier en perles que m'avait fait Abbey et un truc informe en pate à sel que m'avait fait Irena. Le Journal de Ma Yan aussi. J'ai pris ma guitare, et je suis parti.

    ________________

    J'avais commencé à apprendre à jouer de la guitare à huit ans. J'ai commencé le football américain à six ans, et le baseball dès que j'ai su tenir debout.
    J'ai marché jusqu'au bout de la rue. Je suis entré dans le centre de Toronto en bus. Et j'ai marché. J'ai marché des jours entiers, me reposant quand je trouvais un endroit où me cacher. Arrivé à la frontière des Etats Unis (parce qu'on ne rentre pas dans les Etats Unis d'Amérique comme ça, nonmaisoh, si entre 1933 et 1945 vous avez perpétré des crimes au nom de l'Allemagne nazie, vous dégagez et tenez vous le pour dit.) Je disais donc, cette frontière des Etats Unis. Elle était pas gardée. Parce que j'étais à un endroit de la frontière absolument paumé dans la nature. Vous ne voulez pas savoir combien de temps j'ai marché. Si ? Une semaine. Vous ne voulez pas savoir comment je me suis nourri. Si ? Télékinésie les amis. Tu fixes la pomme dans l'étalage. Tu te concentres. Sbim la pomme arrive dans ton sac ni vu ni connu. Il n'empêche que je crevais la dalle. Je crevais la dalle, j'étais crade, fatiguée, mais j'étais heureux. Je me demande comment. Je me demande comment mes parents ne m'ont pas retrouvés. Il faut dire que j'ai été discret. Je me cachais de tout le monde. Et au bout d'un moment j'ai du finir par ressembler par un petit clochard.
    J'avoue qu'arrivé devant le lac Erie, j'ai hésité à me jeter dedans pour me laver et me rafraichir. Mais j'ai réfléchi avant de le faire, et je me suis dit qu'il valait mieux être sec.
    J'avais dépassé Détroit. Ville de ploucs, AHA ! Hum. Bref. Entre temps; j'avais décidé de me rendre en louisianne. J'avais lu Entretien avec un Vampire, mon préféré de tout le reste de ceux que j'avais lu et qui se déroulaient là bas, entre légendes vaudous, mots de français et musique jazzy.
    Mais il faut avouer que sans boussole, sans carte, sans renseignement, sans sens de l'orientation...Je me suis retrouvé dans le Tennessee.

    ________________

    -Bonjour, comment tu t'appelles ? dit-il avec un putain d'accent du Tennessee.

    Je gardai mes vannes pourries pour moi et répondit d'un ton renfrogné :

    -Muijour...

    -Je m'apelle Joshua, mais tu peux m'apeller Josh. Et toi ?, insista-t-il

    -Zacharia. Mais si tu le répètes à qui que ce soit je te bouffe tout cru compris ?

    L'ado blond en face de moi a éclaté de rire et a répondu :

    -Pas de problème ! Tu es arrivé hier n'est-ce pas ?

    -Oui...

    En fait je me suis fait choper à dormir sous un pont par la police. Je me souviendrai toujours de leur interrogatoire.

    -Comment tu t'apelles ?

    -Je sais pas.

    -T'as quel âge ?

    -Je sais pas.

    -D'où tu viens ?

    -Je sais pas.

    -Et tes parents ?

    -C'est quoi ?

    -Il se fout de ma gueule, là, Nick ?

    Faut croire que mon mensonge était particulièrement réussi, parce que le verdict fut que non, je ne me foutais pas de la gueule du policier qui m'interrogeait, mais qu'en plus, j'avais subi un terrible traumatisme qui m'avait fait perdre la mémoire. En attendant qu'ils épluchent les signalement d'enfants disparus et fassent des recherches sur mes parents, j'ai été placé au Nashville Orphanage&Youth's Hostel. J'ai fait en sorte que le dossier Zacharia Creed ne leur parvienne jamais, et ils m'ont nommé Oliver Tennessee, en référence à Oliver Twist, et Tennessee à cause de l'état. Hé ouais. J'ai la classe. Réussir ça, c'est un truc de beau gosse, avouez.
    Seul Josh connaissait mon véritable nom. Il jouait de la basse. On a commencé à jouer de la musique ensemble. Une vraie passion commune.
    C'est ainsi que j'ai passé sept ans de ma vie dans cet orphelinat du Tennessee, en compagnie de celui qui est devenu mon meilleur ami, Joshua Taylor Pride. Je pensais souvent à mes parents et à mes deux petites soeurs. Mais je ne m'en suis jamais senti coupable. J'étais à ma place. Je ne vivais plus dans la surprotection, et la sureté. Je risquais toujours de me faire découvrir, je vivais de par les moyens de l'Etat du Tennessee. C'est pas pareil que de par les moyens de ses parents, surtout quand ils sont riches, je vous le promets.

    Un jour, j'ai découvert que Josh avait un don. On était en train d'attendre le bus, et tout à coup, il a hurlé que la petite fille là bas allait se faire écraser par une voiture. Je ne voyais aucune petite fille, encore moins de voiture. Et pourtant, il avait raison. Un kilomètre plus loin, il y avait une gamine qui s'amusait un peu trop sur la route. Et un demi kilomètre plus loin que cette petite fille, une voiture s'engageait sur la route. La mère a remarqué la voitire avant que la gamine ne se fasse faucher. Et c'est ainsi que j'ai commencé à me douter que Joshua Pride avait une vue et une ouïe surdéveloppés. Un Oculo-Auditif on dit dans le jargon exorciste. C'est ce que je lui ai expliqué, après m'être assuré de sa nature. Comment ? Héhé. Il y avait un fantôme qui se cachait dans le plafond de notre dortoir, et le faisait grincer affreusement histoire de nous faire flipper. J'ai entrainé mon ami dans les comles, et je lui ai demandé :

    -Tu le vois ?

    Il n'a pas répondu. Il était pâle comme la mort. Fébrilement, il a sorti son chapelet de sous son t-shirt. Je l'ai observé d'un air blasé, et ai commencé à lui expliquer que ça ne fonctionnerait pas, qu'on aurait beau prier Dieu ou Jésus autant qu'on voudrait, il fallait une rune. Je lui ai appris tout ce que je savais sur le monde magique. Je lui ai montré ma télékinésie. Il m'a avoué qu'il avait un don lui aussi. Alors il le savait. J'étais super heureux. J'étais niais. J'ai toujours été un peu niais et con au fond.
    La rentrée suivante, on entrait au lycée. On était géniaux. Vraiment. Il y avait une bande de petits péteux qui s'amusaient à martyriser les nouveaux. Et bien je peux vous dire que lorsque le petit Orson Meyer s'est retrouvé en pleine collision avec tous les vieux chewings gums pétinés du lycée, ça a tout de suite été plus calme. Encore mieux lorsque Miranda Sewer, la tête des chearleaders (enfin, je dis tête, c'est une expression, parce que la tête était inexistante, et si tête il y avait eu, elle aurait éné annihilée par ses fesses et sa poitrine) a été ridiculisée par découverte en train de...Faire une gaterie à un garçon dans les toilettes. Tout ça grâce à un mystérieux informateur qui l'avait entendu et evoyé une amie comme témoin sur les lieux.
    Nous sommes donc devenus tout deux assez populaires, mais jamais nous n'avons pris la grosse tête. Cela nous a tout de même permi de fonder un club de musique au lycée. Que nous avons légué au brave Anton Gold à notre remise de diplôme, tout deux avec mention bien.

    Nous nous sommes inscrits à l'université, moi en biologie, lui en droit. Joshua a commencé à chercher des informations sur une certaine hayley York, qui avait quitté l'orphelinat il y avait des années de cela. Il m'avait parlé d'elle. Rectification, il m'avait beaucoup parlé d'elle. Bon pour être franc, il ne s'est pas passé un seul jour de ma vie à l'orphelinat sans que Joshtêtedepioche fasse une remarque sur Hayleyball, comme il l'apellait. Moi j'écoutais patiemment, et je me demais comment cette fille avait pu autant le marquer. Elle m'intriguait, mais en même temps, elle était devenue partie intégrante de ma vie. Je l'aimais bien cette Hayley. Et je n'avais jamais vraiment pensé à la rencontrer.

    Pourtant un jour, je me suis bien rendu compte que mon meilleur ami préparait quelque chose. Il planifiait, faisait des recherches, économisait. Il avait eu son permi du premier coup, ça ne l'inquéitait pas.

    Et puis un beau matin, il m'a dit qu'il partait. En Ecosse. J'ai cru mourir de rire. Pourquoi aller à pétaouchnok ? Ils portent des kilts, jouent de la cornemuse et mangent de la panse de brebis farcie, merde ! Il semblait pourtant qu'Hayley soit là. Alors j'ai tout abandonné. Parce que, étant fidèle au petit garçon que j'étais sept ans plus tôt, il fallait que j'aille voir ailleurs si j'y était.
    En découvrant notre destination finale, j'ai réalisé. je me suis souvenu de ce qu'on m'avait dit sur le Mystery Orphanage. Alors Hayley aussi. C'était pour ça. Tout s'est éclairé. J'ai expliqué à Josh que son amie d'enfance devait être une sorcière ou une mêlée, en tout cas elle avait des pouvoirs, et on avait pu la retrouver pour la placer dans un orphelinat adapté. Mon ami n'avait pas eu cette chance.

    Nous avons loué un petit appartemment, en plein coeur de, je vous le donne en mille : LE TROU DU CUL DU MONDE. Alias Little Angleton. Ouais. Et ça se la pète avec L.A. comme initiales. Vert. Très vert. Cadre agréable, vaches sympathiques, herbe croquante, poltergeist en tout genre.
    J'ai même envoyé une carte à ma soeur Abbey, pour lui souhaiter son anniversaire.
    Je me suis fait embaucher comme assistant luthier, et je travaille à réouvrir la librairie municipale avec mes économies. De plus, étant donné les évènements politiques du monde magique, j'ai décidé d'entrer dans la police magique d'Orpheo. Parfaitement m'sieux dames. Non je ne suis pas un blaireaux.

    Un jour, Josh s'est ramené comme une furie à l'appart, et à son bras. NONDEDIEUSAMERELAPUTE. Non, ce serait lui faire une insulte. Jurons, mais affirmons plutôt JESUSMARIEJOSEPH. Jesus Christ. No. Correction. JESUS FUCK'IN CHRIST. Une fille. Hayley. Elle était belle. Elle avait des cheveux de feu, un corps fin et élégant, sans pour autant être trop raffiné ou rachitique. Un sourire qui m'a tué. BANG BANG. Et il m'a annoncé qu'elle allait vivre avec nous. Mon caleçon n'a pas aimé. Pas du tout. Mais ne soyons pas grossiers, je vous raconte comment je suis tombé amoureux de Hayley et je vous laisse tranquille avec mes histoires.

    Nous avons plus ou moins fondé un groupe avec Hayley, Josh, et moi, ainsi que Takeji et Ren, deux profs de l'orphelinats, tout deux merveilleusement doués. Hayley joue merveilleusement bien de la batterie également. Et sa voix m'a séduite. Et BREF. On a déconné, échangé nos opinions religieuses qui ne divergent pas du tout ou presque, parlé de Marvel, de musique, de nature, d'animaux, de tamagochis, d'enfance, de tout, de rien, de n'importe quoi, on a mangé des pizzas on a couru comme des cons dans la forêt et sur la plage, on s'est mutuellement impressionnés avec nos capacités surnaturelles et...C'est là. Je l'aime. Je suis amoureux d'Hayley York. Et je suis extrêmement malheureux.
    Il y a une semaine, elle est rentrée, toute bizarre. Elle nous a raconté qu'elle avait fait des trucs avec un mec dans le lac. Tout s'est brisé autour de moi. Hayley avait touché un autre garçon. Elle pouvait le faire. Elle pouvait plaire à d'autre. Et moi, je ne suis rien. Je reste dans mon coin et je ne me déclare pas. Je suis pire que nul. En plus j'ai même pas de pouvoir. Maintenant je lui fait la gueule par fierté. Mais je l'aime. Holy crap, je l'aime.

    Et j'ai reçu une carte postale de ma soeur Abbey.

    "J'espère que tu vas bien et que surtout, oui surtout, tu ne portes pas de kilt..."

    Aïe.

    Ma vie, c'est d'la merde.





« QUI-ES-TU ...? »

    Je suis peut-être une larve, qui glandouille sur son canapé avec des donuts ou des cookies en regardant des séries de merde, je vous le concède, tout à fait, c'est moi, je plaide coupable, Zacharia Creed. Mais vous ne pouvez pas nier le fait que je suis intelligent. J'en ai peut-être pas l'air, mais je sais réfléchir. C'est comme ça que j'ai fait tout ce chemin de chez moi jusque dans le Tennessee. Et c'est aussi pour ça que j'ai eu bon bac mention bien. Et que je réussis pas trop mal dans mon projet de rénovation de la librairie. Et que j'ai réussi à cacher à Hayley que je l'aime. Ah non, c'est pas ça. Ca c'est parce que je suis amoureux et niais mais on ne peut pas dire que ça fasse pleinement partie de mon caractère, hein, dites ? OUI HAYLEY EST LA FEMME DE MA VIE. Si ? Bon. Johs m'a toujours dit que j'étais charismatique, et qu'avec mon coté rigolo et youpi banane je fais des blagues à tout bout de champ je pouvais attirer des tas de filles. Sauf que je ne veux pas des tas de filles. JE VEUX LA JOLIE ROUSSE QUI SQUATTE MON CANAPE ! Bref, au lieu de vous ennuyer avec mes histoire collatérales, laissez moi vous faire deviner lequel de mes traits de caractère vous saute le plus à l'esprit lorsqu'on me rencontre. Vous avez dit bavard ? Meuh nan pas du tout, regardez le début de ma fiche et vous remarquerez que...Bon d'accord, oubliez. Je parle à longueur de temps. Alors, il faut me regarder dans les yeux et me dire : TA GUEULE. Généralement ça marche. Une heure.
    Quand je ne parle pas, je rêve. J'aime bien rêver. Inventer des tas de trucs, de nouveaux horizons...Du coup j'ai plein de projets et je ne tiens pas en place. L'avantage, c'est que j'ai le cran pour les réaliser. Mes longues semaines de marche et de fuite vers la Louisianne Tennessee, m'ont appris à ne pas me plaindre, à vivre chichement, tout comme la vie à l'orphelinat, même si on était loin d'être malheureux. Du coup, je suis habitué à vivre simplements, sans fioritures quand ce n'est pas nécéssaire. Je pense que c'est mon coté protestant qui ressort. Comment ça j'ai pas l'air très pieux ? Je vais a la messe. Et j'épouserai Hayley AVANT de lui faire des gosses. Alors allez vous faire mettre par le pape.

    Oups.



    Je suis de taille moyenne. Et je suis une touffe. Vrai de vrai. Lorsque je ne coupe pas mes cheveux, ça donne une tignasse noire et frisée absolument impssible à coiffer, alors je coupe. Ado, je le faisais pas, j'avais l'air d'un attardé, merci bien. Mon visage est plutôt rond, je trouve que j'ai l'air d'un ours en peluche. Mes expressions favirotes sont soit bougon, soit gros allumé d'la vie, choisissez. J'ai des yeux bruns, qui me donnent envie de nutella quand les regarde de trop près. Heureusement que ceux d'Hayley sont verts, sinon j'aurais encore plus envie de nutella en la regardant que je n'en ai en me regardant moi dans un miroir. Je ne sais pas si vous avez saisi, mais aucune importance, je parle trop d'Hayley. Ou je parle trop en général, je sais.
    J'ai un piercing dans le nez, je me le suis fait avant de partir pour l'Ecosse, parce que je voulais avoir l'air classe. Et rockeur. Et on ne se fout pas de ma gueule. J'aime mettre des bonnetspapoutesrougesquifontcapotes. J'aime mettre des chemises à carreaux. Et j'aime le piment d'espelette.

    PS : j'ai les oreilles perçées.


MORE?


Chouquette-Océ

    Âge : 17 ans !
    Poste Vacants ? : [X]oui []non
    Comment avez-vous connu le forum? : Je dirais que je l'ai fondé mais je suis pas sure
    Fréquence de venue : 7/7
    Codes : OK BY MOI MEME

_________________

Socrate est un chat.




Socrate is:
 


Dernière édition par Zacharia Creed le Sam 3 Mar 2012 - 2:53, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1965
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
54/200  (54/200)
Point Membre:
58/200  (58/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Hayley Creed
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
MessageSujet: Re: Zach-Zach is here ! {OK}   Sam 3 Mar 2012 - 2:51

PUTAIN T'ES VALIDE!! + je te laisse faire tout les trucs (groupe et tout) parce que BONNENUIT

_________________

I LoveYou Mr Creed

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Zach-Zach is here ! {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zach parisé on the trading block???
» Zach Parise les rumeurs continuent
» Atelier Zach
» Un jour j'aurai le même corps que toi, ou presque... [PV-Zack]
» kiss me a paragraph and i'll reply with a novel ❥ ft. zach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Nos partenaires