AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Sam 3 Mar 2012 - 19:25

Je hais ce foutu déclin dans notre relation

    "Qu'est-ce que tu crois? Tu penses que j'ai pas honte de moi, tu penses que je suis fière peut être? Si seulement je pouvais oublier. Heureusement, tu es là pour effacer les choses qu'on regrette. Tu es là pour moi, souvent, tout le temps en fait. Alors, je t'en supplie, aujourd'hui encore, fais moi tout oublier."

    Je me réveille. J'ai vraiment des rêves bizarres. Agréables, mais bizarres. Enfin celui là m'envoie un certain doute dans le ventre.
    Je me redresse, vraiment, j'ai la touffe à l'envers, j'ai même pas besoin d'aller jusqu'à un miroir pour le savoir, c'est souvent comme ça, il est rare de se lever avec une coiffure pour la journée.
    Je m'extirpe du lit, Josh et Zac sont déjà levés. Je ne sais même pas quelle heure il est.

    J'avance lentement dans la chambre, pour ne pas faire craquer le plancher. Je hais les planchers qui craquent dès le réveil, ça me file de l'anxiété pour toute la journée. Vêtue d'un simple débardeur et d'une culotte, car c'est comme ça que je dors, je traverse la pièce, j'ouvre la porte à la volée. Et surprise, dans le salon il y a.. Zac, affalé sur le canapé. Je souris, même si je ne devrais pas, je sais qu'il est encore énervé par rapport à Matt. Il a raison. Je baise la tête, j'ai l'impression qu'il fait semblant de ne pas me voir. Je passe devant lui en vitesse et je me jette dans la cuisine. Enfin, j'entre dans la cuisine, ça pourrait faire mal de m'y jeter, surtout que y'a des couteaux..

    J'ouvre un placard, je prends un bol et une tasse, j'en ouvre un autre, je prends les céréales, le thé, et le pain de mie. J'ouvre le frigo et je sors le lait et le beurre.
    J'enfonce deux tranches de pain de mie dans le toaster, je fais bouillir de l'eau dans une casserole. Je fou un sachet de thé dans la tasse, et les céréales et du lait dans le bol. J'attends un peu que l'eau boue. Je pose ce qui est déjà près sur un plateau. En attendant, je me sers un verre de jus d'orange.
    Je verse l'eau bouillante dans la tasse et j'ajoute du lait et 34445 sucres. Ensuite je prends le temps de tartiner mes toasts avec du beurre salé. Un presque British petit dej, il manque juste les œufs brouillés et le bacon, on en a pas, on doit en racheter. Je pose le reste sur le plateau et je sors de la cuisine.

    Je m'assieds à côté de Zac sur le canapé, à côté, mais à distance quand même.
    - Salut.
    Je ne pense pas que je dois attendre une réponse. Enfin, je laisse un blanc quand même, on ne sait jamais.
    - Josh n'est pas là?
    Bien sûr, espèce de débile, tu vois bien qu'il est pas là, pourquoi tu demandes?
    - Il est passé où?
    J'en ai rien à faire de où il est passé, moi ce que je veux, c'est parler avec Zac, même si Josh je l'aime énormément, là c'est pas le sujet.

    Zac, je comprends qu'il soit énervé, parce que j'ai fait un truc. Enfin, des trucs, avec quelqu'un, dans le lac. Mais ce quelqu'un, Matt, je lui ai parlé, je lui ai demandé de faire comme si ça ne s'était jamais passé. Alors le sujet est clos. Mais Zac, il m'en veut toujours, parce qu'il est jaloux. Pourquoi? Je sais qu'il m'aime. Mais il ne sait pas que je sais. Bref, enchevêtrement de trucs et de bidules qui donnent lieu à cette scène qui se joue maintenant entre lui, moi et mon petit déjeuné.

    J'entame un toast dans le silence. Je me concentre à fond sur ma nourriture.
    C'est bien dommage quand même, Zacharia Creed, tu es quelqu'un d'important, tu es tellement marrant, tu me fais sourire tout le temps. Et là, bah tu me fais chier. Parce que tu ne me regardes plus. J'étais contente que tu me regardes, t'étais le seul, avec Josh, mais lui c'est pas de la même façon que toi. Toi il y a une étincelle dans ton regard. Une jolie étincelle. J'aime cette étincelle. Et là, je ne la vois plus, parce que tu as cesser de poser tes yeux dans les miens.

    Pourquoi je suis une grosse débile? J'ai décidé d'expier mes fautes, je suis allée prier pendant des heures hier, j'ai pas mangé non plus, pour me punir, parce que pour moi, j'ai mal fait. Cette sensation ne change pas.
    Selon moi, j'aurais mérité une gifle, même plusieurs, de la part de Joshua, et Zacharia.
    Moi, je suis qu'une salle conne qui mange ses tartines sur le canapé, à côté de quelqu'un de jaloux. Quelqu'un que j'aime vraiment beaucoup. Pardonnes moi Zac, fais moi oublier que je suis si débile.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Ven 9 Mar 2012 - 23:43

Qu'est-ce que je pourrai bien faire pour lui montrer qu'je boude ?


Je boude. Je crois que c'est ce que je fais de mieux et de plus intensif dans la vie ces trois derniers jours. Depuis qu'une catastrophe a ruiné ma vie. On m'aurait montré cette image de moi quelques années auparavant, j'aurais dit que ça ressemblait fort à de l'Irena Creed. Ma petite soeur quoi. Mais ça, c'était avant qu'Hayley rentre dans ma vie. Ca va trop vite, ça brûle, ça ravage tout. Et ça tue quand ça vous dit que ça a fait des trucs dans le lac avec un parfait inconnu. Je suis dégouté. Je suis jaloux. J'ai envie d'embrasser Hayley fougueuseusement, de me marier avec elle et de la prendre sauvagement sur le canap...OK, la voila qui s'asseoit près de moi sur ce fameux canapé. Je suis subitement à l'étroit dans mon pantalon. Oui, j'ai appris cette expression il y a peu, et j'aime bien.
Oui, Hayley York est -hum- bandante -non j'ai pas dit ça, mon dieu- même au réveil, avec sa crinière incandescente en bataille, vêtue d'un simple débardeur et d'une culotte. Je cligne des yeux. Je suis tellement con que j'ai un instant imaginé un logo pedobear sur le t-shirt de ma colocataire, en me disant que ça le ferait bien. Je suis con, je vous ai dit, fallait pas vous attendre à une révélation choc.

Tout en sachant pertinemment que je suis de fort méchante humeur dès qu'elle s'approche un peu trop près de moi, elle me salue. Je gromelle un vague :


-Mrrmrrrmrurmm'lut.

Je suis très coopératif. Hay a ammené son petit déjeuner et l'a posé à coté du mien, un bol de céréales circulaires de toutes les couleurs et une tartine de nutella dont j'ai déjà machouillé un bout. Pour être exact d'ailleurs, ce n'est pas du nutella. C'est de la pâte à tartiner bio que Mr. Khayman l'épicier fait venir exprès. Je suis contre l'huile de palme. Même que c'est meilleur que du nutella. Elle me demande où est Josh. Je secoue négativement la tête à sa deuxième question, et commence à me concentrer sur mes céréales afin de les sortir de mon bol pour les faire léviter. Elles s'élèvent l'entement, c'est trop beau. Des gouttes de lait en tombent. J'ai envie de rire. Je me retiens. Je pense à ce que l'autre connard impie du lac a bien pu lui faire. Mes céréales lévitent. C'est cool. Je les fait tourner. C'est drôle.


-Si Dieu ne nous observait pas Hayley York, je te répondrais dans un endroit intime de ton corps, mais comme tu peux le constater je ne le fais pas.

Mon regard doit être flippant. Vraiment. Mélange de colère, de jalousie, d'amusement, et de perdu dans le vague. J'ai vraiment envie d'arrêter toute cette comédie et de tout dire à Hayley. Tout mon amour. Et de l'embrasser. Pour le reste, j'attendrais d'être marié. Je respecte mes principes. Et j'ai tellement envie d'Hayley par moments, que je me dis que ça doit être la personne que j'épouserai.
Enfin pour l'épouser il faudrait déjà que j'arrive à arrêter de lui faire la gueule. J'ai une idée. La plus conne du siècle. Après les céréales, je fais léviter le lait, en un gros bloc. Je le fais tournoyer un peu autour de la jeune femme. Et sans prévenir...SPLATCH. Hayley dégouline de lait. Je suis vengé. Ou presque. Presque pas. Rien qu'un millionième pour tout ce qu'elle me fait endurer. J'ai un sourire sadique et niais sur le visage.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Sam 10 Mar 2012 - 0:42

J'avais remarqué ce regard quand on se croisait. Et il me manque.

    Oui, quand Zac boude, il est chiant, j'ai bien envie de le frapper, de le secouer jusqu'à ce qu'il réponde autre chose que des bruits à chaque fois que je lui demande un truc. Mais même le fait qu'il boude, c'est pas vraiment assez pour m'énerver. Je m'énerve rarement, jamais on pourrait dire.
    Et Zac, c'est la première fois que je le vois bouder, et aussi que je vois quelqu'un bouder si longtemps. T'es un gamin Zac Creed. Si tu savais ce que je pense de toi à cet instant. Je pense que tu ferais bien de dé-serrer ton pantalon. Je pense que tu devrais te calmer avec les céréales qui volent parce que c'est assez flippant.

    - Si Dieu ne nous observait pas Hayley York, je te répondrais dans un endroit intime de ton corps, mais comme tu peux le constater je ne le fais pas.

    Dans un premier temps, je hausse les sourcils, bien hauts, ils disparaissent sous ma frange, de travers à cause du dodo. Et puis ensuite, je souris légèrement, en faisant bien attention qu'il ne me voit pas. J'ai aussi beaucoup envie de rire et de dire "bah vas-y, je t'attends". Jamais j'ai vu Zac aussi énervé pour dire des trucs pareils. Je me mords les lèvres. Il est frustré, parce que quelqu'un d'autre que lui m'a touché. Ça se comprend. Je pense que si on inversait les rôles, je serais dans le même état que lui. J'encaisserais pas, j'en voudrais à la Terre entière. Mais je pourrais pas lui en vouloir à lui.

    Je pose ma tartine pas finie et je bois une longue gorgée de thé avant de reposer la tasse à son tour. Et puis un nuage de lait, si c'est comme ça qu'on pourrait le nommer, tournoie autour de moi. Mais à quoi il joue ce con?
    Je mets pas vraiment longtemps à le savoir, en quelques secondes, je suis imbibée. Mon débardeur devient transparent petit à petit, le liquide blanc a complètement ruiné le revêtement du canapé. Et j'ai les tétons qui pointent à cause du froid de la boisson que je viens de me prendre en pleine figure.

    Je toussote un peu, forcément c'est rentré par tous les orifices possibles. Je me lève. Non, encore qu'il fasse la gueule j'accepte, mais là c'est un peu trop. Zacharia Creed, si tu savais. Comment je me sens. Je suis frustrée là, maintenant tout de suite, j'ai envie de me jeter sur lui et de l'étrangler jusqu'à la mort. J'ai envie de te tuer Zac Creed, comme j'ai envie de t'embrasser. T'es vraiment un con.
    Je serre les poings, je me tourne vers lui. Il reste assit, en train de sourire niaisement. Je m'approche de lui et je lui colle une baffe. La baffe du siècle. La baffe du millénaire même. La première baffe mondiale.
    - Tu me fais chier, Zac Creed! m'énervais-je alors.

    Cette baffe qui a fait "clac" m'a quelques peu soulagée. Mais ça n'est pas vraiment assez, maintenant que j'ai commencé, j'ai envie de lui en coller un autre, et peut être encore après ça.. Et encore, et encore. Mais j'peux pas. Parce que Zacharia Creed, on est deux pauvres cons qui se font la guerre au lieu de se faire l'amour. Notre vie est devenue un vrai champs de bataille, et c'est de ma faute. Et je t'aime.
    Et merde. J'ai envie de pleurer maintenant. Tellement envie de pleurer. Encore et toujours envie de pleurer en ce moment. C'est dommage, ce matin ça commençait plutôt bien. Finalement, je suis contente que Josh ne soit pas là, ça aurait été encore plus compliqué.

    On se comporte vraiment comme des gamins. On est des adultes bordel. Si Kurt voyait tout ça, lui aussi il m'en collerait une. Enfin je pense.
    Je repars dans la cuisine comme une flèche. Je vais chercher une éponge et je tente d'enlever le lait que j'ai sur moi. C'est déjà trop tard, le tissu a déjà tout absorbé, plus qu'à attendre que sa sèche.
    Et hop, retour au salon. Je me plante devant Zac, toute mouillée de lait, comme ça, avec un débardeur qui laisse voir quasiment entièrement ma poitrine à cause de la forme de la tâche de lait. Regarde ce que t'as fait Zac. Tu dois vraiment pas avoir grand chose dans la tête.

    Je vais vous dire comment je sais que Zacharia Creed est fou amoureux de moi. C'est vraiment simple: il parle en dormant. Bravo, une innovation technologique dans le monde des Sorciers, pas vraiment besoin d'être télépathe pour le savoir. Et puis son regard brillant quand je suis là. Me prends pas pour une débile Zac. Et n'est-ce pas non plus la raison de tout ce charabia de merde qui m'a couvert de lait?

    Je me rends compte que depuis quelques jours, depuis que Zac ne me regarde plus en fait, je suis irrémédiablement attirée par lui. Est-ce que c'est parce que ça me manque qu'il ne pose plus les yeux sur moi? Il doit bien y avoir un peu de ça. C'est en perdant quelque chose qu'on s'aperçoit qu'elle avait de la valeur. J'ai l'impression, au fond de moi, d'avoir perdu Zac. Et maintenant, je me rends compte à quel point il compte, je crois que je l'aime, voilà.

    Je reste debout, comme une cruche, devant lui. Il est toujours assis. Si tu savais Zac, mes sentiments sont partagés entre deux extrêmes: te sauter dessus pour t'étrangler, ou te sauter dessus pour t'embrasser. Je te hais, sale con.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 18 Mar 2012 - 11:26

Je vais devant vos yeux me petitsuicider.

Je me suis pris une tarte au sens figuré. Une main de Hayley dans la figure. Je me lève. L'air hagard, je me frotte la joue et la contemple parce qu'énervée, c'est vraiment la plus belle femme du monde. Elle m'a dit que je la faisais chier. Mes yeux fondent et je me transforme en cocker. Je crois que c'est ce que je sais le mieux faire au monde. Je sais ce que je vais faire. Je vais aller à la SPA et en trouver un pour l'offrir à Hayley. Oh, idée énorme du siècle, il faut vraiment qu'on ait un chien. Et on l'appellerait...On l'appellerait euh...Watson. Voila, parce qu'on aime Sherlock Holmes tout les deux, et que Watson, c'est vraiment un nom de chien. Mes lèvres frémissent. Je pars d'un pas énervé vers la cuisine et prend un petit suisse dans le placard. En revenant vers Hayley, je retire l'opercule et la regarde avec un air très sérieux dans les yeux, puis dit :

-Très bien, dans ce cas, je vais me petitsuicider.

Et splatch. Je m'écrase le petit suisse sur le front. D'ailleurs, je ne suis jamais allé en Suisse, il parait que c'est cool et qu'il y a des jeunes filles blondes qui font partie de forums RPG. Non je ne sais pas pourquoi je dis ça. Maintenant on est tout les deux dégueulasses et c'est bien fait pour nos gueules de piafs. J'ouvre la bouche, puis la referme. Je m'approche d'Hayley, je frotte doucement son bras droit, la regarde dans les yeux et dit :

-T'es belle quand tu t'énerves, Hay.

Puis, je me rends compte que je ne peux plus faire demi tour. Et mon pantalon recommence à subir un trop dur lavage en machine. Pas avant d'être marié, Zach, pas avant. Ca lui irait bien une robe blanche, à Hayley. Je suis trop con. Et les mots se bousculent dans ma bouche. Ils me forcent, c'est une conspiration, et tandis que mes lèvres effleurent les siennes, ils atteignent leur but démoniaque :

-Je t'aime Hayley. Je veux qu'on soit ensemble, qu'on adopte un cocker, qu'on soit heureux, et que tu ne revoies plus jamais ce Matt.

Mes yeux sont brillants, durs, pleins d'amours, pleins de crainte, de haine pour ce salaud de Matt, qui a osé la toucher. Mes doigts caressent ses lèvres, je suis écarlate, et je murmure, de manière que j'espère pas trop inaudible (ou pas) :

-Je peux ?

T'embrasser. Je veux dire. Si tu me dis non je vais m'enterrer, me noyer, me pendre, enculer un lama (euh, non), m'empoissonner, m'immoler par le feu, me vitrioler, couronner Henri VIII, je suis essoufflé de penser si rapidement tant d'inepties. Je l'aime. Je t'aime.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 18 Mar 2012 - 15:21

Je t'emmerde sale con, reviens-moi..

    Zac, Zac, Zac, Zac... C'est un peu se son que fait mon cœur au lieu de faire Boum, Boum, Boum normalement, enfin c'est comme ça que je vois les choses à cet instant.
    D'un pas ferme, et énervé, Zac se jette dans la cuisine. Il revient assez vite avec un petit suisse. Qu'est-ce qu'il a en tête cette fois-ci? Il veut me le balancer à la tronche? Il a dans l'idée de me transformer en produit laitier ou quoi?

    -Très bien, dans ce cas, je vais me petitsuicider.
    Je lève un sourcil, j'ai tellement envie de rire, juste à ce moment précis, Zac perd toute sa crédibilité de type énervé. Mais je ne ris pas, il m'énerve toujours, je te hais. On est vraiment trop cons.

    Il s'écrase le petit suisse sur le front. Le yaourt glisse sur son visage, et s'écrase par terre en laissant une jolie trace blanche sur ses vêtements et sur son visage. Je me retiens de rire, moi j'ai pas envie de perdre ma crédibilité de femme énervée.
    Zac semble hésiter un instant, puis il s'approche de moi et me caresse doucement le bras droit, comme une consolation. Ça me donne des frissons, tu n'as jamais fait ça Zac. Mais j'ai envie que tu me prennes dans tes bras, pas juste une caresse amicale sur le bras. Je te veux Zac, j'ai comprit pourquoi je suis une sale conne, j't'aime. Moi aussi je me petitsuiciderais bien.

    -T'es belle quand tu t'énerves, Hay.

    J'en peux plus de me retenir, je baisse la tête et je souris. Ça y est, je suis complètement troublée, je peux pas rester énervée bien longtemps, t'es con Zac, t'es mignon, mais sacrément con. Je relève la tête et je passe nerveusement ma main dans mes cheveux. Lui, il approche ses lèvres des miennes, vas-y, qu'est-ce que t'attends?
    -Je t'aime Hayley. Je veux qu'on soit ensemble, qu'on adopte un cocker, qu'on soit heureux, et que tu ne revoies plus jamais ce Matt.
    Eh merde, il a parlé de Matt, je vais aussi me petitsuicider c'est sûr! Non, Matt c'est juste un ami Zac, je veux pas de lui, c'est toi que je veux, toi, et personne d'autre. Reviens-moi Zacharia Creed!

    Ses doigts effleurent mes lèvres dans une caresse agréable et douce. Je me sens bien, je n'ai plus du tout l'impression d'être couverte de lait, et qu'il soit couvert de yaourt, j'ai plus l'impression qu'on se soit un jour brouillés, j'ai l'impression qu'on a toujours été comme ça, ensemble.

    -Je peux ? demanda t'il dans un murmure.
    Oui tu peux Zacharia Creed, tu peux, je veux que tu le fasses, embrasse moi grand con, je t'attends, efface tout ce qu'il s'est passé avec Matt, remplace tout ça par ton être Zac, fonce, arrête de réfléchir, et prends moi sauvegement sur le canap embrasse moi une bonne fois pour toute, c'est un ordre!

    Pour seule réponse, je passe mes mains autour de son cou, je me met sur la pointe des pieds et je rapproche mes lèvres des siennes. Je ferme les yeux tandis que nos lèvres se rencontrent. Est-ce que si j'avais pas été aussi conne ça se serait passé comme ça? Si j'avais pas rencontré Matt, est-ce que Zac se serait déclaré un jour? Moi je voudrais bien savoir. Mais le plus important maintenant c'est que Zacharia Creed est un sale con et que je l'aime, et tout le reste je m'en fou. J'arriverais même à oublier que notre meilleur Joshounet existe s'il n'était pas aussi important que Zac à mes yeux.
    Je m'écarte de Zac, et des larmes commencent à vouloir se manifester, pourquoi? Je le regarde dans les yeux. Wesh, je sais pas ce qu'il m'arrive, mais je commence à pleurer, pour de bon. Il m'arrive quoi?
    - Je suis désolée, dis-je dans un étrange gargarisme, je sais pas que que j'ai.

    Je sais pas pourquoi. Peut être que là je suis trop en gros bordel au niveau de mon cerveau pour comprendre qu'en fait je pleure de bonheur. Je t'aime Zacharia, voilà tout.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 15 Avr 2012 - 16:37

I can't do everything, but I'll do anything for you...


Les petits bras tout fins de Hayley se serrent autour de mon cou, ses lèvres caressent les miennes. C'est mon premier baiser avec elle. C'est doux, c'est plein de lait et de petit suisse, j'ai envie de rire et de pleurer en même temps. Je parcoure doucement ses formes sous son débardeur, c'est sucré, c'est merveilleux. J'ai envie de lui dire. Qu'elle est merveilleuse. Mais je le lui dirais à un autre moment, j'ai tellement de choses adorables et romantiques à lui dire que j'ai au moins un stock pour un siècle. Et même plus. Je vous ai déjà fait remarquer que je suis niais quand je suis amoureux ?
A qui je parle ? ...

Hay se met à pleurer. Je ne suis pas surpris, je ne suis pas inquiet, car je ressens la même chose, et puis, je suppose qu'elle s'en veut aussi. Que toute cette histoire avec ce Matt, ce type là dans lac beurk n'en parlons même pas, la trouble, l'a remuée. Mais elle a répondu à mon baiser de manière si tendre que je ne peux de toute façon pas imaginer qu'elle aie fait ça sans aucun sentiment pour moi.

Je me dégage quelque peu, mes bras glissent autour des siens et je la regarde baisser la tête, ses yeux rougis, ses larmes qui coulent sans pouvoir s'arrêter et j'embrasse ses cheveux de feu sur le sommet de sa tête.


-Ce n'est pas grave. Je t'aime, murmuré-je en la serrant contre mon torse.

Je me sens viril. Grâce à Hayley je me sens viril. Je suis un homme parce que tu me regarde, parce que tes yeux me donnent de la force. Tu es ma magie. Elle n'est pas inhérente à moi. Ma magie, c'est toi.

Qu'est-ce que je t'aime.
Je vais éviter de le dire parce que sinon je vais avoir l'air de me répéter. J'ai envie qu'elle me dise que c'est réciproque. J'ai envie d'entendre les mots je t'aime effleurer ses lèvres fines et se destiner à moi. J'ai envie qu'on devienne un couple, officiel, par ces mots. Si Josh se pointe maintenant je le tue.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Ven 20 Avr 2012 - 23:54

Parce qu'au fond, je suis sûre qu'on savait que ça se passerait comme ça.

    Je sens ses bras m'enlacer. Ses bras chauds. Je n'ai plus envie qu'il me lâche. Et finalement on aurait pu prédire que ça se passerait un jour. Quand Zac est arrivé dans ma vie, c'était juste l'ami de Josh. Ensuite, il est devenu comme un frère, au même niveau que Joshua. J'avais remarqué cependant qu'il y avait un truc différent avec lui comparé à l'autre barbu nazional. Lui, il avait déjà une autre affection pour moi. Est-ce que c'est ça qu'on appelle un coup de foudre? En tout cas Zac il a tenu bon, même à propos de Matt. Il a juste pété un câble. Oh et quel fiasco. Mais si c'était pas arrivé, je ne serais peut être pas dans ses bras à ce moment précis.

    Il pose un baiser sur le haut de ma tête. Moi je m'accroche à son tee-shirt, et les larmes n'arrêtent pas de couler. J'ai un peu l'impression d'aller me moucher dans ses vêtements, ce que je ferais probablement si on était dans un cartoon. Mais voilà, je suis pas un cartoon, je suis une jeune femme amoureuse qui vient juste de prendre conscience qu'elle a avec elle le plus grand con de l'univers mais surtout la personne avec qui elle aurait dû faire des trucs dans le lac à la place de Matt. Enfin c'est pas vraiment comme ça que je vois les choses, mais il y a un fond de vérité.

    - Ce n'est pas grave. Je t'aime, me murmure t'il en me serrant encore plus contre son torse.
    - Tu l'a déjà dit, abruti va. marmonnais-je pour moi même.

    Maintenant j'entends les battements de son cœur. J'ai aussi une quantité assez modeste de petit suisse dans les cheveux car son torse en est recouvert. La lessive va sûrement être une entreprise compliquée, ainsi que la douche. Et il a intérêt à m'aider. Pour la lessive. Même si pour la douche ça ne me gênerais pas du tout. Ta gueule Hayley.

    J'arrive à arrêter ces flots d'eau salée qui se déverse de mes yeux. Je renifle un peu salement. Désolée, mais là c'est plus la peine de bien paraître, de toute façon nous sommes couverts de yaourt et de lait. Mais ça on s'en fiche. Je m'en fiche.
    J'espère juste que Josh ne va pas revenir avant longtemps. J'espère qu'il va avoir beaucoup de retard. Même si à la base je sais pas pourquoi il est partit ni depuis combien de temps, mais en général à Little Angleton ça ne dure jamais des heures pour faire quelque chose. Sauf si on décide par pure envie d'aller se balader dans les champs, les bois, sur la plage. Enfin loin quoi.

    En tous cas, si il revient maintenant je le TUE. J'appuie encore un peu ma tête sur le torse de Zac, comme si j'avais envie de m'y enfoncer. Ça colle à cause du petit suisse, mais c'est chaud. Et c'est confortable. Si j'étais fatiguée, je pense que je pourrais m'endormir.
    - Eh Zac.. Pourquoi moi?
    Ouais, moi j'ai quoi de plus que les autres. Que toutes les autres qui sont mille fois plus belles, plus grandes, plus femme tout simplement. Moi je me trouve pas spéciale. Et dites pas que je le suis parce que j'ai des cheveux oranges, ça veut rien dire, quand bien même ils seraient verts, je suis pas mieux qu'une autre.

    Je lève la tête pour le regarder. Mes yeux sont encore rouges. Moi je voudrais comprendre, parce que je ne me souviens pas avoir déjà eu un copain, et qu'un garçon ou une fille craque pour moi. J'ai rien d'exceptionnel, je suis même plutôt banale et surtout il paraît que je fais trop « sœur » pour endosser le rôle de la « copine » de quelqu'un.
    MAUDIT SOIS TU HARRY POTTER! Hum, bref. Je suis la fille aimée pour sa gentillesse, et ça s'arrête là, ça ne va pas plus loin, c'est jamais allé plus loin, à part maintenant, tout de suite. A part avec Zac.

    Parce que pour Zac je ne suis pas la gentille amie, je suis la femme de ses rêves ou un truc comme ça. Et c'est dingue comme on se sent encore plus belle quand on est aimée, quand c'est de l'amour.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 22 Avr 2012 - 1:40

Mon amour, mon doux, mon tendre mon merveilleux amour...

Blottie tout contre moi, Hayley ne peut toujours pas s'empêcher de me clasher. Oui je l'ai déjà dit rho. Et oui je suis vexé que tu le fasses remarquer. Je passe tout de même une main dans ses cheveux oranges au lait, et murmure :

-Oui, mais toi tu ne me l'as pas dit.

Ca veut dire si tu ne me le dis pas à ton tour je boude. Ravale ta fierté et je te ferais des oeuf brouillés. Pour le petit déjeuner. Je fais des rimes samaman. Je la demande en mariage maintenant ou j'attends un peu ? Soyons sages, j'attends un peu. Mes parents seront pas spécialement ravis si je leur annonce mon mariage directement. Et puis, il faut prendre son temps dans la vie. Et Hayley et moi, on en a tellement devant nous. Même si statistiquement elle vivra plus longtemps que moi. C'est une mêlée, et une femme, qui plus est. Donc statistiquement...Ma gueule.

Je recule légèrement, passe mes mains dans le bas de son dos et les croise. Puis je souris d'un air totalement niais des familles. Je pourrai la contempler des heures. Ses yeus brillent doucement, les larmes s'éteignent progressivemment. Elle va être heureuse, je le veux. Même si c'est pas toujours facile avec un lama neuneu dactylophobe et hypocondriaque comme petit ami. C'est à dire moi si vous n'aviez pas saisi la comparaison. Oh je me passe de vos critiques acerbes !
BREF.

Et là, elle me demande, innocemment, presque avec crainte, une crainte vaguement dissimulée par de l'agressivité, pourquoi elle. Et là, je m'auto-scie les jambes et m'affalle sur le canapé qui fait vaguement "sploutch" vu toutes les merdes qu'on a mis dessus, entrainant Hayley avec moi, sur mes genous. Je l'allonge un peu sur moi, et commence à dire, comme si je racontais un conte, un merveilleux compte :


-Parce que quand tu parles, c'est franc, c'est à la fois une joie de vivre et un combat. Parce que tes yeux me font mourir, parce que ton corps me fait rêver. Parce que ton talent pour la musique ne fait que t'embellir. Parce que tu sais des choses que personne ne sait, et que je n'aurais jamais imaginé apprendre un jour. Parce que tu es quelqu'un de foncièrement bon, qui sait se battre aussi bien que rire. Et surement parce que tu as l'étincelle qui me rend niais et qui fait qu'on est amoureux. Oui, surement...

Je lui caresse rêveusement les cheveux. Wa, je suis tellement romantique que je n'ai même plus le temps pour être débile. Ca mérite UN applaudissement. Je l'embrasse avec douceur sur les lèvres et passe les mains autour de sa taille.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 22 Avr 2012 - 15:48

Is that love which is knocking on my door?

    -Parce que quand tu parles, c'est franc, c'est à la fois une joie de vivre et un combat. Parce que tes yeux me font mourir, parce que ton corps me fait rêver. Parce que ton talent pour la musique ne fait que t'embellir. Parce que tu sais des choses que personne ne sait, et que je n'aurais jamais imaginé apprendre un jour. Parce que tu es quelqu'un de foncièrement bon, qui sait se battre aussi bien que rire. Et surement parce que tu as l'étincelle qui me rend niais et qui fait qu'on est amoureux. Oui, surement...
    Je souris doucement. Et je rougis. Il m'embrasse et passe ses mains autour de ma taille. Je passe un main dans ses cheveux. C'est cheveux bruns et bouclés, plein de petit suisse. C'est dommage, ils étaient propres et ils brillaient. Oui mais ça c'est de ta faute Zac. J'enroule mon index dans une petite boucle, je joue avec et je regarde cet abruti intergalactique dans les yeux. Ses yeux marrons cochon. C'est très propre un cochon. Bref, laviedescochon.fr

    - Je vous aime, Zacharia Creed. Et la niaiserie qui vous habite me dit que j'aurais tort de vous ignorer, parce que cette niaiserie me fait rire, et que rire c'est ce dont nous avons tous besoin en plus de l'amour..
    J'aurais sûrement été plus orgueilleuse, ça ne serait jamais sortit. Ah, qu'est-ce que je peux être conne. Beaulieu, fils de catin! Enfin bref.

    Et maintenant, que va t-il se passer? Non, parce que en fait on a quand même pourri des vêtements et un canapé. UN CANAPE NEUF! Mais bon, il existe des runes pour tout, je suis sûre que dans un bouquin quelque part ils parlent d'une rune pour désincruster les tâches. Sinon, encore un nouveau canapé. WOUHOU! Mais on verra ça plus tard.

    J'embrasse Zac, encore et encore et encore. On ne pourrait pas rêver mieux. Je sais pas ce qu'on dira quand Josh va rentrer et demander pourquoi le salon est dégueu, si toutefois il rentre avant qu'on ai nettoyé.
    Je me retourne et me met à califourchon sur ses genous. Et je caresse encore ses cheveux remplits de yaourt, tous collants. J'ai du petit suisse plein les doigts, du lait sur mes vêtements et l'impression que mes jambes ont un masque au yaourt. Je suis un produit laitier, Amen mes frères, Zac c'est pas mieux.

    J'attrape son visage et l'embrasse encore. Si on ne respirait pas ça serait plus simple. Je n'ai plus envie de bouger. J'enroule ses bras autour de ma taille et les miens autour de son cou. Et puis finalement je fais glisser mes mains sur son torse, en faisant des traces de doigt dans la tâche de petit suisse. Et encore un baiser. J'ai pas envie d'arrêter. Moi aussi je deviens niaise.. Je soupire.
    - Je t'aime.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Mar 8 Mai 2012 - 16:50

L'essentiel, c'est toi, qui m'ouvre grand les bras !

Je rougis légèrement lorsqu'elle passe un doigt dans une de mes boucles noires miraculeusement épargnée par mon petitsuicide. Je souris niaisement, et ouvre de grands yeux ébahis lors que de longs mots, doux et beaux, sortent de la bouche fine d'Hayley. Je ris nerveusement, parce qu'elle se moque un peu de moi en un sens, mais ça me fait du bien. Je suis heureux de rire avec elle, je suis heureux qu'elle m'amuse, que plus je la regarde, plus j'ai envie de vivre de choses avec elle. De longues courses dans des champs, des parcs d'attraction, des disputes pour rien, des gouters comme des enfants, des disputes pour des trucs importants durant lesquelles on va pleurer, et ensuite, on se prendra dans les bras. Oui, même celles là je suis prêt à les affronter avec toi. Car j'ai un ventre et un coeur qui brulent dès que je te vois, d'un feu qui revitalise, pas un de ceux qui me consommera et qui me laissera hébété et les bras ballants, sans amour.
Non je t'aime Hayley, et je te le dis en connaissance de cause. Je t'ai trop attendu pour que ce soit faux.

J'enfouis mon visage dans son cou, et elle m'embrasse, encore et encore, juste par plaisir, parce que chacun d'entre eux est unique, et que ce n'est pas parce qu'il nous reste jusqu'à la fin de notre vie pour en faire qu'il faut s'en priver. Je crois pas que je puisse m'en lasser. Temporairement, peut-être, selon les aléas de la vie, mais je reviendrai toujours vers toi, Hayley, tu es mon accroche, les notes pour ma vie, la lumière qui me fera espérer même dans les moments les plus sombres. Je le sais.

Et maintenant voila qu'elle m'allume. Bonjouuuur ! Je me retrouve assis sur le canapé, le visage et le regard remplis de sa poitrine et de son visage. Fins, beaux, doux. Je ris de nouveau, suis forcé de passer mes bras autour de sa taille, et elle emprionne mon cou, et m'embrasse, m'embrasse. C'est bizarre de se dire, dans ces moments là, qu'on pourrait mourir. On serait juste heureux.
Elle finit par soupirer, stopper la belle course de ses lèvres, et de me dire, enfin, je t'aime. Un simple je t'aime, qui promets tout. J'ai presque envie de pleurer. Je me lèvre, je la porte, je contemple simplement son visage.

Et je souris. Je souris de l'espoir qui se trouve dans nos mots et nos gestes, je nous aime, j'aime cette image de nous deux, ensemble. Et plus que tout encore, je l'aime elle. Si elle s'en allait, il faudrait au moins une guerre mondiale nucléaire ET magique pour me faire sortir de l'apathie dans laquelle ça me plongerait. Je n'avais jamais songé à ma mort. Maintenant je me prends à penser qu'elle pourrait avoir de la valeur, si elle agit pour elle. Elle. Un précieux trésor, que je devrais chérir, toute ma vie, sous tous ses aspects. Hayley, t'en vas jamais.

Je la porte jusqu'à la cuisine, je la pose, et dit :


-Tu veux peut-être aller te laver maintenant ?

Même si, même avec du lait plein ses vêtements et sa peau, elle est belle. Ca ne la rend qu'encore plus sucrée. Je pique un petit baiser sur son nez. Hayley.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 13 Mai 2012 - 2:15

Ça ne fait que commencer.

    Zac me porte, il me serre dans ses bras. Ses bras forts, ses muscles durs et en même temps c'est si agréable d'être enlacée par de tels bras. Je me sens en sécurité entre eux. Et ça me réchauffe, même si je suis toujours humide et froide à cause du lait.
    J'enfonce ma tête dans son cou, et je marmonne une chanson, comme ça, parce que je suis contente. Parce que je l'aime. Et parce qu'il m'aime.
    Mais il me pose. Et d'un coup, j'ai un peu froid.


    - Tu veux peut-être aller te laver maintenant ?
    Je mets quelques secondes avant de comprendre ses paroles.
    - Oui, ça vaudrait mieux. souriais-je.
    En me retournant pour traverser le salon et aller dans la salle de bain, j'écarquille les yeux en contemplant le désordre, surtout l'état du canapé. Des céréales jonchent le sol, ainsi que du lait et du petit suisse. Je n'ai même pas mangé tous les toasts, ni fini mon thé. Quel gâchis.

    J'avance prudemment à travers la pièce, car je n'ai pas de chaussures, donc je n'ai pas envie de marcher sur un céréale ou dans du lait. Je sais bien que je vais me laver, mais tout de même, un céréale planté dans le pied ça fait mal.
    Je m'arrête, je ne suis même pas à mi chemin de la mi chemin, en clair: j'ai fait 50 cm. Et puis je retourne en arrière à grand pas et je m'accroche à Zac comme un koala à son arbre.
    - Tu veux pas me porter jusque là bas?
    Gamine. Totalement. Chieuse. Vraiment. Beaucoup oui. Amoureuse. Infiniment. Je ne veux pas te lâcher.

    Je resserre doucement mon étreinte. Et si Josh revient, il va juste un peu nous engueuler pour le bordel. Au pire on lui dira qu'on s'est disputé. Ou alors qu'on s'est réconcilié avec une bataille de yaourt. Oui, mais ça n'excuse pas ce qu'on a fait au canapé.
    - Eh, tu veux pas te doucher avec moi?
    Comme ça, on pourra continuer nos baisers. Nos petits mots doux.

    Bien sûr que non qu'on ne va pas faire zizi pan-pan, même si c'est Zac, et que je l'aime, la mésaventure que j'ai eu avec Matt m'a servit de leçon, je ne dois pas le toucher avant le mariage. Quoique, j'en ai vraiment très envie. Si ça se trouve, on ne tiendra pas assez longtemps pour se fiancer. Alors le mariage il va nous passer par dessus. Enfin, pourquoi je pense à tout ça moi? J'ai tout le temps de me marier, si ça se trouve ça sera même pas avec Zac, si ça se trouve, je ne me marierais jamais. JE SERAIS VIERGE TOUTE MA VIE BORDEL.
    Bon, allez, si Zac et moi on se fiance, je le baise. Heu... NON! Enfin. Bref.

    - S'il teuh plaaaiiit ? demandais-je en essayant de paraître mignonne au lieu de chiante.
    S'il te plaît, parce que j'ai la flemme de te lâcher, parce que je veux encore de tes baisers, parce que ta main est posé sur mes fesses et que c'est la première fois que tu oses le faire. Pardon. Parce que, et puis c'est tout.
    Et je l'embrasse encore avant de plonger mon regard dans le sien avec insistance.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Dim 1 Juil 2012 - 16:32

She makes me feel so warm inside

Je ris. Quand je suis heureux je peux rire pour rien. Rien que voir son visage me rend heureux. Alors je ris. Elle dit que ça vaudrait mieux qu'elle aille se laver. Je souris et je pose un baiser sur ses lèvres. Elle me lâche, et se dirige prudemment vers la salle de bain. C'est vrai que les céréales mordent. Finalement elle s'arrête, regarde le bordel qu'on (que je ?) a fichu puis renonce. Elle s'en retourne vers moi. Et moi je reste planté ici, comme un con. Juste à a regarder. Parce que je l'aime. Je la regarderai toute ma vie. Et quand je ne la regarderai pas, on regardera ensemble dans le même sens. On se parlera. Voila. Je suis romantique, c'est pas ma faute, maladie incurable.

Tout à coup elle me saute dans les bras, s'accroche à moi comme un paresseux à sa branche, comme quand on veut jouer, qu'on veut embêter l'autre. Je vois comme des feux d'artifice dans ses yeux. Ils en embellissent la couleur. Je suis sur que ses yeux lui viennent de sa partie sorcière. Obligé. Ils sont magiques. Je me demande comment sont les parents de Hayley. Malheureusement elle est orpheline. On ne sait pas qui sont ses parents. On sait juste qu'elle est mêlée. Et que son père s'appelait York. C'était lui l'humain si je me souviens bien.
On a toujours mes parents. J'espère qu'il lui plairont. Et qu'elle plaira à mes parents. Et à mes sœurs aussi, ce serait pas mal. Parce qu'elles peuvent être assez pestes lorsqu'elles s'y mettent. Voire carrément insupportables. Surtout Charlie.

Ma famille me sort de l'esprit lorsqu'elle me demande si je ne veux pas la porter jusque là bas.
J'enfouis mon nez dans son cou :


-Bien sur.

Dit tout doucement. Murmuré presque. Bien sur que oui. La garder encore un peu plus longtemps entre mes bras, son corps presque frêle contre mes muscles, ses seins sur mon torse. Dire qu'il va falloir attendre le mariage pour "consommer". Je n'aime pas ce terme en fait. Hayley n'est pas un bien de consommation mais une terre promise que je redécouvrirai chaque jour de ma vie. Elle fera surement de même avec moi.

J'avance vers la salle de bain. Je ne peine que légèrement. J'ai de nouveau envie de rire. Je pose délicatement Hayley dans la baignoire et le laisse éclater en embrassant ses lèvres, son cou et l'échancrure de son décolleté.



-Tu es belle.
Dis-je en la laissant à regret seule pour se déshabiller et...VOS GUEULES LES HORMONES. Chut. Couchées. Gentilles. Là.

Et pourtant. Elles possèdent une alliée de taille. Me retenant dans le dos, Hay me demande avec toute la persuasion possible et imaginable (déjà, c'est Hayley alors l'effet sur moi est triplé) si je peux prendre sa douche avec elle. Je me retourne en rougissant. Vraiment ? Tu es sure ?
Elle est adorable. Son visage est adorable, ses yeux son adorables, sa bouche et sa voix son adorables. Je caresse doucement ses cheveux et dit
:

-D'accord.

Je retire mon t-shirt. Va falloir garder la tête froide mon vieux. Plus-tard-Ma-ri-age. Pense au pasteur qui te faisais l'éducation religieuse quand tu étais petit. Beurk.

Après m'être déshabillé je rentre doucement dans la baignoire, et je retire le débardeur d'Hayley. Je pose délicatement une main sur son sein. Ok, on touche seulement mon grand. Tcccht. Calme toi. Et arrête de te parler à toi même. Je pose mes mains sur ses hanches, enclenche l'eau chaude et dit :


-Plouf.

Avant de l'embrasser.
Je suis un con. Non si j'étais un con je l'aurais largué. Je suis un niais. Un vrai niais bien comme il faut.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Mer 29 Aoû 2012 - 19:45

Je viens te chanter la balade, la balade des gens heureux!

    Il m'a posé dans la baignoire et a gentiment accepté de se doucher avec moi, je ne peux pas me retenir de sourire à pleine dents. Il retire ses vêtements, restant tout de même en caleçon, et entre dans la baignoire. Sans plus attendre il décide d'enlever mon débardeur trempé, je me laisse faire en rougissant quelques peut.

    Je suis seins nus devant un homme, pour la première fois de ma vie, même Matt n'a pas eu cette chance. La seule personne a avoir vu ma poitrine nue c'est Luka. J'ai un peu honte, parce que je ne sais pas si ma poitrine est jolie, si les aréoles ne sont pas trop petites par rapport à mes tétons et contraire..
    Mais Zach me sort de mes pensées quand je sens sa main délicate se poser sur l'un de mes seins. Et ça y est, je rougis encore plus et je baisse la tête pour ne pas qu'il voit.

    Et ses mains descendent sur mes hanches, je ferme les yeux en souriant doucement. Je sens ensuite l'eau froide, puis chaude couler sur nos corps à demis nus et puis j'entends Zach dire "Plouf" juste avant de sentir ses lèvres contre les miennes.
    Je n'ai pas envie qu'il s'arrête de m'embrasser.

    Tandis que l'eau dégouline sur nous, je me rapproche de lui, m'agrippant à son cou, ma poitrine nue touchant son torse doux et me faisant frissonner avec un mélange d'étonnement, de bonheur et de plaisir. Je le serre dans mes bras, mes bras si petits par rapport à lui, j'ai l'impression d'être largement plus frêle. Ce que je suis réellement.
    J'arrête mes baisers et j'enfonce ma tête dans son cou tout en passant mes mains autour de sa taille, le serrant plus encore contre moi. Zach, et si on restait là, pour toujours?

    Non ça serait bien abusé. Je deviens complètement conne. L'amour rend con, l'amour rend aveugle (l'éjaculation faciale aussi). Bref, je deviens une espèce de guimauve qui va dire oui et fondre à chaque sourire de son aimé. Parce que c'est comme ça que ça fonctionne et que personne n'est vacciné contre l'amour. Et lui aussi il va sûrement fondre à chacun de mes sourires ou de mes rires, comme il le fait depuis déjà bien longtemps.

    Je suis un peu désolée, au début je ne savais pas qu'il était si proche de moi par amour. Et puis ensuite j'ai comprit, mais je n'ai rien fait, j'ai préféré continuer à jouer la meilleure amie, je ne voulais pas changer de rôle parce qu'au fond ça m'effrayait un peu, parce que personne ne s'était jamais vraiment intéressé à moi, donc je ne comprenais pas pourquoi ce Canadien pouvait, je me demandais si j'allais me faire avoir comme avec quelques autres. Mais les autres ne tiennent pas si longtemps dans l'attente, alors finalement je ne pouvais que me résigner.
    Et ensuite il y a eu Matt, à partir de là l'histoire on la connait, moi je l'ai rabâché dans ma tête des millions de fois pour savoir comment en parler à mes deux p'tits gars, et puis finalement la façon la plus simple de leur en parler c'était de tout dire sans rien changer.
    Et puis maintenant je suis dans ses bras alors Matt et son histoire, je m'en fou. Et oui SON histoire, parce que je ne veux pas qu'elle soit NOTRE histoire, pour moi NOTRE signifie "l'histoire de Zacharia Creed du Canada et de Hayley York d’Écosse (et de Joshua Pride des États Unis)".

    Bien sûr il y aura des gens surpris, comme par exemple Kurt, qui ne pourra pas s'empêcher de me vanner, et d'autres comme Josh qui se diront "Nan mais au fond je le savais". Papa serait fier. Maman aussi, peut être, je n'en sais rien. Mais je voudrais. Enfin bref, et les Creed? J'ai lu que dans leur famille il n'y avait que des humains doués. Alors je me dis que là il va peut être y avoir des problèmes. Niééééé c'est pas grave j'ai des cheveux de feu donc je suis le Maître du Monde /BAM/.

    Je sors de mes pensées et je regarde Zach dans les yeux, puis je souris avant de déposer un délicat baiser sur le bout de son nez. Je ris légèrement devant son regard ahuri, et je passe mes mains sur son torse avant de jouer avec l'élastique de son caleçon. Juste jouer avec l'élastique, je jure de ne rien faire d'autre. Amen.
    Puis je met une tape virile sur son torse, enfin aussi virile que je peux avec mes petites mains.
    - Se laver! dis-je avant d’attraper le shampooing précipitamment.
    Car il ne faut pas oublier que le yaourt et le lait dans les cheveux ça ne s'en va pas forcément juste avec de l'eau.

    J'ouvre le flacon et je verse un peu de shampooing sur la tête de Zacharia. Je suis en train de laver les cheveux de Zach.. Quand même, c'est trop miiignoooon. Et je deviens gâteuse, merde.
    Tout en passant délicatement mes mains dans ses bouclettes, je souris comme une idiote en me tenant sur la pointe des pieds, parce qu'il est pas petit non plus hein.
    - Ça te dit d'aller dehors après?
    C’est vrai qu'il n'est pas tard, on est encore le matin, normalement? Je ne suis même plus sûre.
    - Comme sur les falaises par exemple? Ou ailleurs si tu veux. Ajoutais-je en penchant légèrement ma tête sur le côté.
    Je m'en fiche, du moment que tu es là c'est déjà un bout de balade.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Ven 23 Nov 2012 - 15:09

And now I wanna be your dog

Hayley m'asperge la tête de shampooing. Mes poings se crispent et je me raidit en plissant les yeux pour éviter que la vilaine mousse n'entre dans mes yeux. Et je couine comme un chien pour que la torture s'arrête. Mais pas trop, parce que c'est quand même Hayley et que je ne veux pas la vexer. Je t'aime je t'aime je t'aime. Mon amour. Je n'ai que ça dans ma tête. Je suis NIAIS. Nyahaha. Bon maintenant il faudrait que mes synapses créent un truc cohérent dans ma tête sinon je pense que j'aurais tout de suite l'air moins attirant. J'aime bien qu'elle passe ses mains sur mon crâne et dans mes boucles finalement. Je souris et j'évite de l'embrasser parce que j'ai du shampooing sur les lèvres. I'm sexy and I know it. Hrm.

Elle propose tout en continuant de me masser le cuir chevelu qu'un aille se balader. Oh oui. Je veux pour continuer la plus belle journée de ma vie, celle où j'ai su que mon amour était réciproque et où je l'ai aspergée de lait aux céréales. Oui trop romantique, je sais, ne m'admirez donc pas tant. Une belle balade aux falaises avec l'amourdemaviequejelejuredevantDieu. Je passe mes bras autour de son coup, partage mon shampooing avec elle et marmonne la bouche pleine de mousse :

-Oh oui, s'il te plait.


Elle veut me faire plaisir, ça se voit. Et ça me plaisir, vous n'imaginez pas. Je veux son bonheur et elle veut le mien. Cette réciprocité est géniale, parfaite, réconfortante. Je suis une bulle de bonheur. Le soleil illumine la salle de bain en passant à travers la petite fenêtre. Je me déshabille et m'enveloppe dans une serviette avant de sautiller pour en tendre une à Hay. Je la prends dans mes bras afin de la sortir de la baignoire et la pose à coté de moi sur le tapis de bain.Et trois nuits par semaine mais mon dieu qu'elle est belle...Non mais à quoi je pense moi, on est pas mariés. Rho. Hormones taisez-vous. Je. Ne suis pas. Bizarre. Je l'embrasse. Je pars en dansant et en chantant "I believe in love" de Lilly Collins. Avec les mouvements de bras en vagues sur les cotés ouais.


-I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIVE IN LOOOOVE ! ON VA AUX FALAIIIISES OUAIIIIS ! LOVE, LOVE, LOVE, TOUTOUDOUDOUTOUTOU !

Si maintenant elle ne me trouve pas chelou c'est qu'elle est faite pour moi. Enfin si elle va me trouver chelou. Mais chelou de manière positive. C'est le plus important. Hein ? Hein ? Hein ? Oui. Donc je danse jusqu'à la chambre d'Hayley, chope quelques vêtements au hasard, retourne dans la salle de bain et lui balance ses affaires -toujours en chantant- avant d'aller chercher les miennes. Je sautille à cloche-pied en essayant d'enfiler mon caleçon, mes autres vêtements sous le bras avant d'arriver devant Hay, essoufflé.

-Tu sais que je t'aime ?

Je souris, chope ma brosse à dents, fais plein de mousse avec dans mes dents parce que bah comme je l'ai déjà dit j'suis sexy et j'le know it. Je sais qu'Hayley ne me trouvera pas dégoutant de faire ça. Elle me trouvera con et drôle et me regarda d'un air attendri. That girl. Non, non, je ne disserte pas dessus encore une fois. Je rince ma bouche, et je prends ma bien aimée par la taille. Je lui souris doucement avant de lui dire gentiment :

-On y va ?

Je crois que je suis en train de la couver avec des yeux doux comme du duvet de poussin. C'est quoi c'bordel. Je l'aime. La plage. Elle. Moi. Nous. Je t'aime Hayley. Viens avec moi à la mer...Arrête le lyrisme Zach, ta gueule. N'empêche que. Je t'aime Hayley.

_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Ven 13 Déc 2013 - 20:14

Tout ceci deviendra un merveilleux souvenir


    J'ai proposé ça au hasard, je ne sais pas pourquoi. C'est très soudain, mais peu importe ce que je ferais de cette journée, qui a déjà pas mal été gâchée, du moment que je la passe avec Zach. Peut importe le reste, peut importe que l'on croise Matt lors de notre balade. On préviendra Josh plus tard, et puis je pense qu'à un niveau pareil de « Lovance » il n'y aura aucun mal à ce que les gens devinent ce qu'il se passe entre nous. Un couple de plus, un couple de moins.. de toute façon tout le monde s'en fiche, personne ne viendra nous embêter et au mieux tout le monde sera content. Il m'a dit oui. Oui s'il te plaît même que. Comment expliquer ce que je ressens, tout est allé si vite, et maintenant encore tout va vite. Ce garçon est décidément trop mignon. Qu'est-ce qui m'a poussé à tomber amoureuse de Zach ? Et surtout à ne pas vraiment m'en rendre compte ? Ç’aurait pu être Joshua, je le connais « mieux » à la base. Pas que je regrette tout ce qui vient de se passer. Au contraire, je ne regrette pas que ça soit Zach, je ne regrette pas d'avoir quitté mon orphelinat, que Josh soit venu me retrouver, et que Zach soit venu avec lui. Je regrette Matt, mais sans lui Zach n'aurait peut être jamais montré ses sentiments. Un mal apporte un bien. Est-ce que tout doit se passer comme ça ? Oh Seigneur, je te parle ! Est-ce que ceci s'appelle un miracle ? J'ai toujours été la meilleure parce que je le voulais, que j'y ai travaillé, souvent dur, mais c'est une récompense ou juste un ENORME hasard ?Je remercie tout le monde alors. Je remercie surtout Luka de ne pas m'avoir tuée quand elle en avait l'occasion. Luka tu me manques. Luka je ne sais pas ce que tu fais de ta vie. Luka ne meurt pas. Luka revient nous. Merci Luka, morte je n’aurais pas connu ce bouffon. Maintenant que je t'ai trouvé Zach, je ne te lâcherais pas. Même si on me propose mieux, si mieux existe, je te garde pour moi, et garde moi s'il te plaît. Et comme devenir exorciste, et l'être par la suite c'est dangereux, s'il il m'arrive quelque chose, garde moi dans ton cœur. Did you know, environs 40% des apprentis peuvent mourir dans la première année de leur formation. Peu de gens le savent. Mais logiquement combattre « le Mal » c'est risqué. Note pour moi même : Écrire un poème, une lettre, un mémo, pour qu'il le garde sur lui quand je serais loin. Je m'y mettrais bien tout de suite.Tous ces sentiments soudains ! Une fois bien rincé, Zach se déshabille pour ensuite s'envelopper dans une serviette. Comment vous dire. IL ETAIT TOUT NU, LÀ ! DEVANT MOI ! Hurm. C'est pas que ça me fait quelque chose, j'ai déjà vu des hommes nus. En sciences, en biologie, en anatomie. Mais le fait que ce soit lui, Zacharia Creed, cela me fait ressentir quelque chose, ce n'est pas une simple planche anatomique, c'est un homme, un vrai. Un bel homme, mon homme ? Oui, le mien, mon préciiiieuuuux !Il me tend une autre serviette, Zach je t'aime, et je m'enroule dedans et il me prend délicatement dans ses bras, j'aimerais rester, et me pose sur le  tapis à ses côtés, dommage. Mais j'ai toute ma vie pour être avec lui, il ne va pas se volatiliser, enfin peut être, parce que c'est pas que la magie peut vous faire disparaître, mais un mec se servant de ses pouvoirs méchamment peut très bien... Probabilité de 3%. Oui mais c'est quand même 3%.Il m'embrasse et s'en va comme un fou, un joyeux fou en chantant gaiement.

    -I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIEVE, I BELIVE IN LOOOOVE ! ON VA AUX FALAII...  TOUTOUDOUDOUTOUTOU !

    Il est de retour je crois, oui, je me prends des vêtements en pleine poire en essayant tant bien que mal de les attraper. Et aussi vite il est reparti, continuant de chanter à plein poumons. Zach calme toi. Je ne peux pas m'empêcher de sourire. Il me fait rire, il me fait plaisir, il me rend heureuse rien que par sa gaieté. Juste son amour. Je souris niaisement. Et je dois avouer que ça me plaît. Peu de gens ont eu un sourire niais de Hayley York jusqu'à présent. Je ramasse mes vêtements, je me fiche totalement de savoir ce qu'il a prit. C'est pas important, je me fiche d'avoir l'air d'un diplodocus en tongs. Je vis. Je l'aime. J'ai à peine fini d'enfiler mes dessous pas assortis que mon beau prince revient tout essoufflé :

    -Tu sais que je t'aime ?


    J'avoue que je ne sais quoi répondre, dire « moi aussi » c'est trop classique.. D'ailleurs on est obligé de répondre ? Je souris, le sourire suffit je pense. Moi aussi Zacharia Creed. Il me sourit à son tour avant d’attraper sa brosse à dents et d'entreprendre son chantier. Et moi je continue de sourire aussi, bêtement, tout en enfilant mes vêtements. Je lâche même un petit rire discret, je suis heureuse.

    -On y va ?

    Le temps que je rêvasse, le monsieur m'a prit par la taille et me couve des yeux. Cocker. Des yeux marron comme ça, comme ceux d'un chiot. Mon Zachariacreedjbzegbsjkdgn. Et merde.

    - Bisous. Dis-je comme une gamine avant de poser mes lèvres sur les siennes.

    Je ferme les yeux un moment jusqu'à ce qu'on sépare nos muqueuses buccales et je souris. Je vais en avoir des crampes si je continue mais tant pis.L'attrapant par la main, je me dirige hors de la salle de bain, tant pis si c'est le bordel partout, on rangera plus tard. On achètera un autre canapé plus tard aussi.Je ne sais plus quel temps il fait aujourd'hui, mais c'est pas grave, si il fait froid on se tiendra chaud, si il fait chaud, on se tiendra chaud aussi, ça ne change rien.Je nous entraîne vers la porte d'entrée, m'arrêtant pour qu'on mette des chaussures, tout de même, et j'ouvre la porte à la volée et je nous tire dehors. Et il ne fait pas froid. Je serre sa main dans la mienne, quoique vu la taille de ma main c'est plutôt lui qui serre ma main avec la sienne. Olé ! Je le regarde et je souris, encore, je ne pourrais jamais me lasser de le regarder. Ce type c'est mon infini, s’il me dit que quelque chose est possible alors je le croirais. Je t'aime.Nous avançons main dans la main, je n'ai pas envie qu'il la lâche, même pour se gratter le nez, c'est interdit, this is fucking not allowed ! Dehors tout est narmol, heu, normal pardon. Les gens on l'air de s'en foutre, même si c'est un petit village. Il y aura bien quelques vieilles qui vont passer une heure à commenter. Comme dans tous les villages où tous se connaissent, enfin heureusement les touristes sèment la confusion niéhéhé. La population vagabonde tangentiellement. Non je voulais dire gentiment. Je ne sais plus quelle heure il est, j'avoue ne plus avoir de notion de temps depuis que l'autre zozo m'a balancé un bol de lait. Gâcher du si bon lait, un grand crû de Little Angleton ! On aurait pu passer des heures sous cette douche, des heures à s'engueuler. Et là on va passer des heures à flâner, en tant que glandu de service, Zach est doué, il faut qu'il m'apprenne. Non je rigole, c'est loin d'être un gros glandu. Raaaaah je suis amoureuse !Le chemin jusqu’aux falaises est long. Oui les habitants de toute la région nous ont sûrement bien vus, je crois que notre bonheur crée une espèce d'aura lumineuse repérable à 50 km. Là aussi je rigole, nous avons croisé pas mal de gens quand même. D'ailleurs quel jour sommes nous ? Lundi ? Jeudi ? Dimanche ? J'm'en fiche en fait.

    - Est-ce que tu voudrais qu'on regarde les oiseaux ?
    Demandais-je en regardant mon joli amoureux avec un sourire timide.

    Les falaises c'est l'endroit idéal, et puis si il ne veut pas c'est pas grave, je veux juste rester avec lui, peu importe ce qu'on fera, on va s'allonger dans l'herbe, ou marcher le long des falaises, aller sur la plage, ramasser des coquillages, faire des ricochets, collectionner les galets, chasser les crabes, regarder la faune et la flore des petites flaques laissées par les marrées... Il y a tant de choses à faire, et pourtant elles ne sont pas assez nombreuses quand on est amoureux comme je suis amoureuse de toi.

    - Zacharia Creed, embrasse moi.
    Dis-je alors en m’arrêtant et en passant mes bras autour de son cou. Tu n'as pas idée à quel point je t'aime.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back June&Lula -Tender Grass

MESSAGES : 470
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
31/100  (31/100)
Point Membre:
142/100  (142/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Ven 17 Jan 2014 - 15:43

C'est toi que je t'aime

Je crois que j'ai enfin fini de me préparer. Wouhou. Je sais pas comment j'ai fait, parce que jusqu'ici mes occupations principales ont consisté à emmerde Hay, lui déclarer mon amour, la bisouiller et me faire bisouiller, penser à tout plein de conneries, et être niais. Surtout être niais. Bah oui, c'est comme ça et si on en a marre de la niaiserie, eh bien on ne viens pas farfouiller dans ma tête. Oui je parle tout seul. Rho. Vous devriez être habitués. Je ne sais même pas à qui je parle. Tu as des problèmes, Zacharia Creed.

Enfin seulement dans ta tête parce qu'une jolie rousse s'approche de toi en te demandant d'un ton ultrachoupiolalapoutibouiiiiiiiiiiiiiiiiihihi "bisou". Ok, ce n'est pas une question à proprement parler, mais c'est super méga adorable. Si si, je vous assure. En plus ses yeux sont tout verts et pleins de paillettes...Et non, je ne vais pas me pendre, aussi surprenant que cela puisse vous paraitre, je l'embrasse, car ses désirs sont des ordres, et, accessoirement, aussi les miens. Bah oui, on est n'amoureux.
Oui, je suis au courant que tout n'est pas toujours parfait et idyllique comme dans un Disney. Mais c'est ça aussi, l'amour, c'est quand on sait que pour la personne concernée on est prêt à prendre le risque. Oui je pourrais faire des tas de grands discours sur l'amour, je suis tel un guerrier de la romance, un paladin de l'idylle, je...

Ma gueule.

J'aime l'amour, et Dieu, les petits angelots, et le cuicui des petits oiseaux, et le spchpfllldlfflflf des petits lamas.
Tout ceci respire l'intelligence.

Nous finissons par nous décoller l'un de l'autre, parce qu'il faut pouvoir respirer, c'est pas mal quand on est un être vivant. Si, si, je vous assure. Buahfbfoznf. J'avais très envie de penser ça. Je souris tendrement à ma dulcinée, et nous sortons dans le village. Enfin ! On est un peu des foufous dans nos têtes quoi. Vous pouvez être sur que dans 5 minutes, la rumeur est lancée : Zacharia Creed et Hayley York sont ensemble. Qu'à cela ne tienne, bande de bougres. Hm, mon parler est fort étrange.
Nous marchons, ensemble, vers les falaises. On se serre la main. Comme si on allait se perdre. C'est possible après tout. Le danger est partout. Surtout en ce moment. Non, je ne vais pas dire de connerie à la fin de ce monologue, parce que la guerre entre exorcistes...C'est dead serious.

On marche, on marche, on ne sait pas trop où on va, ce qu'on regarde. J'aime bien ça. Me perdre avec Hayley.

Bande de gnous.

Pourquoi je pense des phrases comme ça moi...

Heureusement qu'elle est là pour sortir des choses intelligentes, une proposition à laquelle je n'avais même pas pensé d'ailleurs. Aller voir les oiseaux. Cette fille m'illumine. Vraiment. J'adore cette idée, même si elle ne m'est jamais venue à l'esprit. C'est aussi pour ça que je l'aime, tout ce qu'elle peut m'apporter, toute son originalité, toute en couleurs et en plumes d'oiseau. Lyrisme quand tu nous tiens.

Je réponds donc avec un sourire niais :

-Je n'ai jamais fait ça...J'adorerai !

Et je l'embrasse doucement sur le front. On continue d'avancer. J'ai l'impression qu'on va toucher le ciel. Je vois tout immense, comme un petit enfant. Bizarre qu'elle me fasse cet effet. C'est trop bizarre l'amour. Tellement bizarre et mystérieux qu'on a envie de s'y enfoncer, pour découvrir ce qui s'y cache, le meilleur comme le pire. Quand on part dans cette aventure, on est un peu comme Bilbo, on ne sait pas à quoi s'attendre, peut-être que Smaug va nous cramer, peut-être pas...Je divague...Tout ça. Je-suis-dé-bile.

On est à un bel endroit maintenant, on surplombe la mer, il y a de jolies mouettes...J'aime bien les mouettes. Elles ont une tête un peu de... benêt, comme moi. Ce qui ne veut pas dire qu'elles n'ont pas un grand cœur. J'inspire profondément, je regarde le ciel, je perds mes yeux dedans. Pas trop longtemps, car la voix d'Hayley me rappelle à elle, me demandant un baiser. Alors j'essaie de choper un bout du ciel dans mes yeux pour le mettre dans les siens (sisitavupoésieriiiiight) et je l'embrasse, doucement, en prenant son visage dans mes mains. Je m’assois par terre en l'entrainant avec moi. Je me fous qu'on aie les fesses mouillées. Je profite de la douceur et de la fermeté de ses bras autour de mon cou, je pense très fort, très fort que je l'aime. Et on se lâche un moment.


-Alors, ces oiseaux ? Dis-je avec un ton séducteur exagéré.

Et j'éclate de rire. Je l'aime.


_________________

Socrate est un chat.


Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
Admin | The Girl on Fire ~ Life, new definition
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Musique
LOCALISATION : Dans les baskets de Zacharia Creed
CITATION DU PERSONNAGE : Ce qu'il nous faut décider, c'est quoi faire du temps qui nous est imparti.

MESSAGES : 1919
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
34/200  (34/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   Lun 26 Juin 2017 - 1:29

She was an orphan in Scotland but she fell in love with the Canadian stranger ! (coucou le remix d'Ed Sheeran)

    Encore un baiser du haut de cette falaise et l'instant d'après je me retrouve assise sur le sol, toujours dans les bras de Zacharia. Zacharia, plus je me répète son nom plus il est poétique, on dirait une chanson, et cette chanson est furieusement agréable. Oh oui. Quelle chanson !

    Il n'y a plus de doutes et pendant que je me perds dans le marron de ses yeux je pense. Je pense à toutes les bêtises que j'ai pu faire et à la connerie sans nom qui m'a fait ne pas remarquer que Zach était là depuis le début. Puis à mon égoïsme sans nom qui m'a dit de rester une amie alors que je savais très bien ce qu'il ressentait. Je pense à l'abominable tentation à laquelle j'ai cédé en fricotant avec Matt. J'en ai les larmes qui montent aux yeux, mais il ne faut pas que Zach le voit.

    Alors je réfléchis à d'autres choses et pendant que les embruns s'engouffrent dans nos cheveux, Zach me dit :


    -Alors, ces oiseaux ?
    Adoptant un ton séducteur, il se met à rire. Et moi je craque. Complètement. Je souris, je ne peux pas m'en empêcher. Et je ne sais pas quoi faire d'autre, j'ai peur de dire une connerie et j'ai peur de gâcher notre moment.
    Je regarde en direction du ciel, et les oiseaux font leurs trucs d'oiseaux. Les mouettes tournoient au-dessus de notre tête, suivant les variations de température de l'air pour monter ou descendre.
    Ce sont des mouettes rieuses d'Europe, enfin probablement, car je ne les regarde pas vraiment, je regarde le ciel, et son infini bleu, tellement infini. C'est incroyable tout ce qu'un garçon peut vous faire ressentir, je ne sais pas quoi penser et je ne sais pas quoi faire. Je sais que j'ai eu l'idée d'aller voir les oiseaux sur la falaise, et pourtant, pour la première fois depuis longtemps je m'en fiche, je me fiche de ses foutus oiseaux et de cette falaise et de cette herbe mouillée dont la rosée commence à pénétrer mon pantalon, je m'en fiche, je ne cherche rien d'autre que rester le plus longtemps possible à son contact.

    A cet instant je relativise, je réfléchis en me disant que c'est assez étrange de se rendre compte du jour au lendemain qu'on aime quelqu'un. Pourtant ça existe. Et ça m'est arrivé. Et toi Zach, c'est comme ça que ça t'est arrivé ? Est-ce que tu as douté, est-ce que tu t'es inquiété ?
    - Je m'en fiche de ces foutus oiseaux, dis-je alors, les yeux toujours rivés sur le ciel.
    J'inspire et je me remets à regarder Zach. Il a des yeux magnifiques. On ne vous le dit jamais mais les yeux marrons sont aussi très beaux. Les yeux sont les fenêtres de l'âme. Alors je peux lire en toi Zach ?
    Je souris, et je rougis nerveusement, parce que j'ai envie soudainement de lui poser plein de questions. Cette spontanéité elle-même spontanée, c'est étrange et pourtant ça fait du bien de ne pas tout prévoir, pour une fois.
    Je passe mes mains dans ses boucles noires, noires charbon, toutes douces, encore légèrement humides après notre douche.

    Et quelle douche. Si je n'étais pas autant attachée à mes principes religieux je pense que je n'aurais pas résisté et qu'on serait actuellement encore dans l'appart à se faire l'amour sauvagement ou quelque chose dans le genre. Et j'aurais adoré ça. Et voilà maintenant je nous imagine. Oh la stop Hayley, arrête de penser à ça, même si tu l'as entrevu nu, non STOP.
    Je suis toujours autant perdue dans ses yeux. Et comment ais-je fait pour ne pas les remarquer avant ? Pour l'ignorer si longtemps. Je commence à m'en vouloir d'être aussi stupide.

    Je souris, encore. Il va falloir compter combien de fois cette action a été réalisée durant ce chapitre. Et je dépose un baiser sur son nez, puis sur son menton avant d'enfoncer ma tête dans son cou et d'embrasser sa pomme d'Adam.
    L'oreille collée contre son cou, j'entends sa respiration et ses déglutissions. Nous sommes vivants, pour longtemps je l'espère.
    - Est-ce que tu veux passer l'éternité à me supporter ?
    Parce que moi oui. Et même si ça a l'air si soudain, je ne doute plus et je ne reculerais pas.
    C'est faux, je doute, mais pas de nous, je doute du reste, et des événements qui peuvent subvenir et qui subviendront de toute façon.

    Je cherche sa main avec la mienne pour entrelacer mes doigts dans les siens. Puis je sors ma tête de son cou et je pose mon front contre le sien. Et je ris.
    - Tu sais que vu d'ici on dirait que tu n'as qu'un œil. Haha.
    C'est très drôle, cet effet d'optique, quand tu es collé front contre front et que ton interlocuteur ressemble à un cyclope. Si nous ne me croyez pas, essayez.
    - Et je t'aime.
    Vivement qu'on se marie.

_________________

On the road

~~
I LoveYou Mr Creed

Message caché ?:
 

Qui a dit que Zach n'était pas sexy ?:
 


DCs : Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty et Malcolmpsychopathe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le plus important dans la vie, c'est de poser des questions, même si tu n'entendras probablement jamais les réponses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Little Angleton :: || Les rues :: °Les habitations :: °Appartement de Joshua T. Pride et Zacharia Creed-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :