AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mort est plus proche que ce que tu crois ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La mort est plus proche que ce que tu crois ~   Dim 1 Juil 2012 - 15:09

    « Détruit ce que tu aimes, et crée la famine et la peur.

    L'homme vagabond se retrouvait de nouveau seul à seul, il n'avait plus d'enfant à sa charge. Il pouvait faire enfin ce qu'il avait toujours envie de faire. Peaufiner son nouveau tour sur quelqu'un.. N'était-il pas grandiose ? Un esprit aussi macabre dans un corps aussi malsain. Il n'avait ni culpabilité, ni remord.. Il prenait plaisir à faire tout ce qu'il fait. C'était ce qu'il le rendait heureux. Voir les gens souffrir dans d’atroce douleur. Tel il l'eut ressenti lorsqu'il fut enfermé dans ce puits.. La prochaine vengeance était sur le point de commencer. Une nouvelle histoire s'écrivit dans le livre de « Märchen ».


    Page 1. Au fin fond d'une forêt sombre et macabre. Märchen parcourut sa route en recherche de sa prochaine victime. Il n'avait qu'une seule envie, pouvoir s'amuser un peu.. tuer quelqu'un, voir du sang dégouliner sur un corps vidé de toute âme.. Quel plaisir pour lui de voir le monde se détruire ainsi.. Des squelettes désarticulé, des corps inertes, du flotte de sang, tout ceci était l'univers du jeune homme.. Il ne lui manquait rien à son bonheur, enfin peut-être se débarrasser de cette gamine capricieuse et sans ambition.. mais pour l'instant il lui avait promis qu'elle pouvait rester avec lui.. ce qu'il avait plusieurs fois regretter lors de ses missions, car d'une elle l'emmenait toujours dans des endroits lassant, et sans vie, et de deux, chaque mission devenait un enfer avec elle.. Autant dire que sa haine contre ses bambins devenait de plus en plus grande chaque jour qui passe.. et qu'il se pouvait qu'un jour, il fasse quelque chose de regrettable.. comme tuer l'un d'entre eux, car sa haine avait dépassé tout ce qu'il avait auparavant réunir de rage et de rancœur contre l’espèce humaine.. Jamais non jamais, il ne sera père ! C'était hors de question, c'était son pire cauchemar.. même si une vision de ça l'aurait laissé indifférent..

    Lors de sa périlleuse marche à travers la forêt, il fut la rencontre d'une sorte d'égaux.. quelqu'un qui était son identique, mais à un âge plus jeune.. beaucoup trop jeune même. Il se demandait que pouvait faire une enfant à cette heure là dans la nuit.. Cependant il en avait que faire.. ce n'était pas son problème si l'école de ce stupide sorcier snob s'occupait mal de leurs gosses.. Il était très bien ainsi, et il n'allait pas faire demi tour pour un de ses enfants pleurnichards une fois perdu dans un endroit qui leur est complètement inconnu. Cependant, il avouait que cette enfant lui paraissait.. spéciale ! Elle ne ressemblait pas à les autres enfants pleurnichards.. Peut-être était-elle différente.. Cela il allait le découvrir bien vite, sa curiosité l'emmenait à sa rencontre, malgré qu'il avait une mission à faire.. peut-être que cette gamine était comme lui après.. détester son prochain, tuer des personnes, et créer la peur autour de lui.. C'était ce pourquoi il était revenu, sinon il serait sûrement dans sa tombe au fond du puits..

    _ « Que fais-tu ici ? » demanda-t-il d'un regard vide, et sans vie tel était son cœur et son âme..
    Il était aussi pâle qu'un cadavre, et ses yeux ne reflétaient rien, aucune émotion humaine. Sa tenue était la même que les autres jours, des chaînes, un pendentif avec une croix, un costume sombre et déchiré, et une baguette entre ses mains, celle qui lui donnait sa force pour détruire quiconque qui se mettrait à travers son chemin. Il n'avait peur de rien, il ne ressent rien, et il n'a aucune émotion humaine.. il vit juste pour ses vengeances et rien d'autre, la seule chose qui peut le faire sourire c'est de tuer des gens. Tuer. Tuer. La seule chose qui lui est plus important que n'importe quelle chose dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mort est plus proche que ce que tu crois ~   Mer 4 Juil 2012 - 21:21



    Serait-elle capable d’aimer un jour ? Lisbeth était persuadé que non. Ou plutôt, elle ne se posait même pas la question. Pour elle, l’attirance pour quelqu’un ne rentrait pas en ligne de compte. Et si on commençait à la titiller sur le sujet, elle commençait à faire peur à la personne en face d’elle. Et là, souvent, on se mordait les doigts d’avoir croisé le chemin de Lisbeth. Beaucoup d’élèves évités naturellement cette fille bizarre. Il était plus saint d’esprit justement de fuir devant elle que de la suivre. Ou de la coller. Pas comme ce… Kei. Un garçon de deux ans son aînée qui n’arrêtait pas de la coller ! Raaah ! Elle détestait vraiment les hommes. Elle haïssait les femmes. Elle ne supportait pas les enfants. Non vraiment, elle ne serait certainement pas une humaniste.

    Elle n’aurait pas était très amie avec Montaigne et toute la clique de l’Humanisme en France. Quel horreur. Elle aurait fini par tous les tuer. Elle, c’est sur, n’avait aucune humanité en elle depuis tellement longtemps… Elle se définissait elle-même comme une poupée sans vie. Elle faisait juste vivre ses poupées… Ses esprits. Ses amis. Les seuls qui arrivaient finalement à comprendre l’esprit torturés de Lisbeth. Comment pouvaient-ils la comprendre ? Parce que naturellement, ils sortaient de sa tête ! Pourtant à son sens… Ils étaient tellement plus humains que n’importe qui ici.

    Mais voilà, qu’elle rencontre un humain étrange. Quelqu’un de perché. Un non-humain. Quelqu’un qui n’est pas compris par les autres personnes. Il est comme elle. En plus âgé. Et pour ça, Lisbeth l’apprécie beaucoup. Seule dans la forêt à peut-être… Deux ou trois heures du matin. Comme d’habitude, Lisbeth souffrait de son insomnie chronique. Elle ne dormait qu’une ou trois heures par nuit. Et dormait la journée dans un coin. Dans un arbre, à l’abri des autres enfants. Elle marchait à travers les bois, chantant et dansant sur une musique et un air inconnu.

    Dans sa tête, il y avait un merveilleux bal. Somptueux. Et puis tout s’effondrait. Lisbeth, assise sur son trône, souriait de manière folle en regardant des créatures dévorer ses invités qui hurlait de terreur. Elle détourna à peine la tête quand elle entendit un homme lui parlait. Elle fit disparaitre l’illusion dans son esprit avant de revenir à la réalité. Elle détourna finalement le regard vers l’homme à l’expression vide.

      « Et vous ? Que faites-vous dans un endroit aussi sombre ? Les adultes n’aiment pas se promener là d’où viennent les cauchemards. »


    Elle se leva du sol pour le regarder dans les yeux, ses yeux gris métal transpercèrent ceux de l’homme qui semblaient si vide. Elle eut un petit sourire avant de pencher la tête sur le côté, visiblement intéressée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mort est plus proche que ce que tu crois ~   Mer 4 Juil 2012 - 22:11

    Abandonné aux yeux de tous, tel un esprit. La personne vagabondait, cherchant ses prochaines victimes. Avait-il remord ou de la peine ? Non. Il se moquait du mal qu'il pouvait faire aux familles, ou aux proches de la personne. Il ne méritait que ce qu'il méritait. C'était à charge de revanche, simplement. Alors pour lui c'était totalement normale. Pourquoi les personnes devraient attendre pour mourir ? Märchen était là pour les aider à mourir plus vite et plus tôt. Pas besoin de compter les heures ou le temps. Il était toujours là au bon moments comme aux mauvais moments. Il suffisait que le livre s'ouvre, pour qu'une nouvelle aventure commence […]

    Nez à nez avec une individu pas plus grand que trois pommes, qui avait l'apparence d'une humaine, ou d'une enfant, mais qui n'en était pas une. Il sentait que cette enfant n'était pas comme les autres. Elle était étrange.. non humaine, peut-être morte dans un corps d'humain encore frais, ou bien une poupée avec une âme.. mais ce qui était sûr, c'est qu'elle ressemblait à « Elise ». Une poupée avec une âme humaine qui avait les mêmes ambitions et rêves que lui.. mais qui trouva la mort à cause de l'amour qu'il avait auparavant pour sa bien aimé.. maintenant il ne ressentait ni amour, ni sentiment.. on pouvait dire qu'il n'avait juste des organes pour vivre, et rien d'autre.. Cependant il ne pouvait patienter trop longtemps, une personne devait être tuer par lui.. et jamais de la vie il ne raterait ça... Alors il allait terminer la conversation aussi vite qu'elle avait commencée..
    _ « Et vous ? Que faites-vous dans un endroit aussi sombre ? Les adultes n’aiment pas se promener là d’où viennent les cauchemars » demandait l'enfant assis sur un trône, ou troncs d'arbre.
    _ « Je fais partis de l'un d'entre eux.. Les humains sont insignifiants, qu'ils soient sorciers ou non.. ils ne représentent rien à mes yeux ! » expliquait-il à l'enfant avant de sortir sa baguette pour pouvoir rejoindre la personne. « Tu m'excuseras, mais j'ai quelque chose à faire.. » reprit-il avant de voir l'enfant observer son regard.

    Au comportement curieux de l'enfant, il soupira avant de reprendre sa route pour rejoindre la personne. Peut-être qu'après il reviendra, mais pour le moment il devait tuer un homme.. et c'était tout ce qu'il comptait pour lui. C'était ceux pourquoi il était encore en vie, alors il ne pouvait pas se permettre de laisser quelque chose d'aussi important pour lui. Il détourna quelques arbres avant de sentir l'odeur de l'humain. Il était là, tout près de son cadavre.. de la femme qu'il avait tué. Un sourire mesquin, machiavélique apparut sur les lèvres du jeune homme.. avant qu'il enclencha son piège ultime sur sa victime. Il entre ouvrit sa main, et fit ouvrir la sphère.. celle qui libéra un monde de frayeur et de cauchemars de la personne en face de lui.. Les visions étaient devenu plus réels, on pouvait même toucher tout ce qui concernait la vision. L'homme paniqua dés qu'il vu que tout cela était bien réel, et il finit par hurler, en courant dans tous les sens..
    _ « Rien ne sert de courir, ton âme est déjà entre mes mains.. » ordonna-t-il comme un aveux à la personne pour lui dire qu'il ne pouvait pas lui échapper, qu'il était déjà mort..
    _ « Pitié ! Pitié ! Je ferais tout ce que vous voulez... » supplia l'homme à bout de force, et en larmes.

    Märchen activa son tour de marionnettiste pour contrôler tout geste de l'humain, et de le tuer dans les douleurs les plus atroces. En pénétrant une sphère en lui qui provoquera une explosion de douleur et détruira tous ses organes.. Mais pour plus de plaisir, il s'amusa à le planter contre un pieu d'arbre pointilleux dans chaque partie de son corps, jusqu'à le désarticuler comme une marionnette. Il ne prit que les éléments qu'il avait besoin. Le sang coulait sur ses doigts, et un sourire plus que radieux était collé sur ses lèvres. C'était le sourire d'un meurtrier. Quelqu'un qui était heureux juste en tuant des personnes. Mais il reprit son sérieux devant l'enfant. Il n'essaya même pas de cacher le sang ou quoique ce soit. Il savait qu'elle n'était pas comme les autres enfants à être effrayer par la moindre chose qu'il les déplaisent. Au finale, elle ne dirait peut-être rien à la vu du sang sur ses mains, et sa baguette. Le choc avait été tellement brutale que le sang avait giclé partout comme quand on éclate un bouton. Mais le spectacle était largement différent.
    _ « Les enfants dorment à cet heure là.. et il est préférable pour toi de ne pas t'approcher de moi ! » avertit-il pour lui prévenir qu'il n'était pas apprécier de son orphelinat ou même qu'il ne supportait pas les enfants ou tout autre personne de son genre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mort est plus proche que ce que tu crois ~   Jeu 5 Juil 2012 - 19:20



    Cette étrange personne semblait être figée dans le temps. Dans un autre monde. Peut-être que tous deux, ils n’étaient pas fait pour être dans le même monde après tout. Venaient-ils d’une autre planète ? Seraient-ils les enfants du Diable ? Ou simplement des enfants de Dieu abandonnés ? On pouvait bien se le demander quand on voyait ses deux individus, perdus dans leurs sombres pensées et désirs. Ils n’étaient en aucun cas tourner vers l’humain. De toute manière, qui faut-il accuser d’un tel dérangement mental ? Beaucoup dirons que ça vient en grosse partie du passé des gens. Ce qui n’est pas tout à fait faux. Mais Lisbeth pensait que peut-être elle aurait était légèrement plus sociable. Mais jamais elle n’aurait était avec un esprit saint pour autant.

    C’est des gens saints qu’il faut le plus se méfier.

    Lisbeth écouta l’homme sans rien dire. Elle inclina doucement la tête ainsi que la robe, comme un jeu. Un jeu de rôle de bal. Naturellement, chacun doit partir de son côté. Rentrer chez soi. Se mêler de ses affaires et attendre le prochain bal pour se courtiser et s’apprivoiser. Tiens voilà une bonne idée. Elle devrait créer un livre sur l’apprivoisement des humains. Plusieurs tomes, avec chaque catégorie d’hommes… Ah. C’est vrai. Ce n’est pas une humaniste. Peut-être devrait alors écrire sur la meilleure façon de torturer un homme, de lui extraire la plus petite souffrance. N’est- ce pas une charmante idée que voilà ? En tout cas, elle voulait y réfléchir très sérieusement.

    Elle y pensait très sérieusement tout en regardant un homme en train de se faire tuer. Elle observait les traits du visage de l’homme se déformer. Comme celui de Lisbeth qui se déformait. Une personne normale dirait que c’est normal. Elle voit un homme se tordre de douleur, supplier, hurler, souffrir… Son visage ne se déformait pourtant pas de terreur ou d’horreur. Non, ils se tordaient de rire. Un rire silencieux. Elle appréciait le spectacle de cet homme suppliant, apeurés.

    Elle se cacha juste à temps derrière un arbre pour ne pas être tâché de sang. Elle sortir tout de suite après, sautillant à travers les flaques de couleur rubis. Elle n’écouta pas vraiment l’homme qui lui disait qu’il fallait partir. Elle regarda le cadavre accroché à l’arbre, le sang ruisselant sur l’arbre qui n’avait certes rien demandé. Elle attrape un petit morceau de bâton et commença à toucher le corps, comme pour essayer de le faire bouger.

      « Vous pouvez encore le faire bouger ? »


    Elle regarde une nouvelle fois l’homme dans les yeux de son regard perçant et dur comme l’acier. Elle continuant de toucher le corps de l’homme avec le bâton, elle ne voulait surtout pas souiller ses mains blanches.

      « Ya. C’est vraiment répugnant… Les humains. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mort est plus proche que ce que tu crois ~   Jeu 5 Juil 2012 - 20:30

    Quelle étrange coïncidence. Ni l'enfant. Ni l'humain noir avait peur d'une telle œuvre d'art. Après tout c'était bien ce que c'était, non ? Aux yeux de Märchen tout ceci représentait son œuvre d'art, quelque chose qu'il avait fait de ses mains, qu'il aimait faire de son temps libre, qu'il partageait avec des cadavres. Aucun respect pour les vivants, ni même pour les morts. La mort était pour lui quelque chose d'habituelle. Il rencontrait la mort à chacun de ses crimes. Mais par quel miracle il était encore en vie ? Il devait bien être dans sa liste, non ? Il n'y a pas plus malsain que lui dans le monde. Ce qui était censé faire rire l'homme l'ennuya, et ce qui était censé l'effrayer l'amusa. Le monde tournait en envers en ce moment même. Enfin plutôt rien ne tournait rond dans sa tête, on le qualifiait de sociopathe, de psychopathe, ects.. Cela pour lui était des compliments, car après c'était ce qu'il était, et il ne regrettait pas d'être différent. Ou d'être vu comme un monstre par le monde entier ça serait lui contre les autres..

    Le jeune homme se sentait comme soulager d'avoir commis un meurtre, et d'enfin n'être plus le seul psychopathe sur cette planète de dégénéré. Il observa l'enfant prendre plaisir à s'amuser avec le cadavre dégoulinant de sang. Un mince sourire apparut sur ses lèvres. Plusieurs questions se posaient dans son esprit. Est-ce qu'elle ne serait pas parenté à lui par un lien inconnue ? Car tout laissait à croire que cette enfant venait bien du même univers que l'humain noir. Tout deux étaient des tarés dans un monde équilibré. Il se demandait justement s'il n'y avait pas d'autre âme à récupéré. Vu que l'enfant prenait malin plaisir à décortiquer le cadavre humain. Peut-être laissera-t-il l'enfant l'accompagnait dans son long périple [...]
    _ « Vous pouvez encore le faire bouger ? » questionna-t-elle en gigotant l'humain sans salir ses mains innocentes.

    Il mit en marche son don de marionnettiste, une nouvelle fois pour retirer le cadavre du tronc d'arbre, en aillant toujours un œil observateur sur la jeune enfant. Par la suite, il fouina dans les poches de son manteau pour chercher ses gants blancs. Il comptait lui tendre à l'enfant pour que celle-ci profita du cadavre pour lui arracher les membres, et plus encore si elle le voulait. Il écouta par la suite la remarque de l'enfant sur les humains. Depuis le temps que Märchen travailla en tant que esprit vengeur, il avait vu bien pire et d'ailleurs c'était ce qui lui plaisait dans son métier. Le sang, les supplices, la torture, la mort, les pleures.. tout ceci était un doux chant à son oreille.
    Ya. C’est vraiment répugnant… Les humains. » dit-elle équerrer d'un tel spectacle.
    _ « Si tu veux perdurer ton plaisir.. Je te conseille de mettre ces gants ! » répondit-il en lui donnant les gants dans ses mains sans pour autant les tremper de sang. Il les tenait d'un doigt, pour ne pas les salir encore plus que d'habitude. Aucune inquiétude, il était propre c'était pour ça qu'il avait conseillé à l'enfant de les utiliser.

    Il avait comme l'impression qu'une autre personne était complice de se meurtre comme s'il voulait protéger quelqu'un ou quelque chose.. Il se demandait qu'est-ce que ça pouvait bien être. Il fit signe à l'enfant de le suivre pour découvrir ensemble leur nouveau jouet de torture. Plus il marchait dans la forêt, plus les traces de pas s'approchait. Comme si quelqu'un essayait de fuir après avoir vu la mort de la personne.. En réalité la chose qui cachait, c'était sa maîtresse. Il suffisait simplement devant elle pour qu'elle se mette à hurler comme une furie. Il ne supportait pas le bruit, mais pas le moins du monde. Alors il fallait au plus vite qu'elle se taise sinon il allait détruire ce qui l'entoure en moins de deux minutes chrono, alors il questionna l'enfant sur quel genre de mort, elle voulait offrir à cette femme :
    _ « Qu'est-ce que tu aimerais faire de cette femme ? » questionna-t-il, en gardant toujours un œil sur la femme pour ne pas qu'elle ne parte sans qu'ils la remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La mort est plus proche que ce que tu crois ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort est plus proche que ce que tu crois ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Domaine Landcastle :: || La forêt, ancien domaine de chasse-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :