On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka


Partagez | .
 

 On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Dim 29 Juil 2012 - 22:28



✖ J'ai un problème avec la famille de ma mère... ✖

« C'est une belle après midi qui commence »


C'est une belle après-midi qui commence, pourtant je suis transie de froid. C'est le froid de la tristesse, il parcourt tout mon corps. Voilà que je remets enfin les pieds sur ses rivages bien aimés, que je remets les pieds sur mon Écosse. C'est ma maison qui est là-bas, perdue dans la campagne. C'est mon Écosse. Sur le pont du bateau je frissonne. Le vent est joueur et puissant, la mer agitée. J'ai choisit de revenir en bateau et non par la route parce que cela prendrais plus de temps. Et j'ai besoin de ce temps pour retrouver mes racines, retrouver qui je suis. Une larme coule le long de ma joue, bien vite voler par le vent farceur, et l'eau s'en retourne dans la mer. La dernière fois que j'ai foulée ces terres, maman était encore avec moi. Je ne peux pas dire sans mentir que cela a été une bonne idée de la suivre. A vrai dire c'était sans doute la pire erreur de ma vie mais que voulez-vous ? Je n'étais qu'une enfant. Et je n'ai pas beaucoup grandis. Les larmes continuent leurs route. Ma tristesse coule avec elles. Maman est morte. Je l'ai aimé et je l'aime toujours. Mais elle est partie maintenant. Maintenant je suis réellement une orpheline. J'observe les côtes qui se dessinent au loin. Papa les a vu lui aussi. Mais je n'ai jamais connu papa. Les larmes s'effacent et ma douleur avec. Il est temps de laisser le passé s'en aller.« Tu n'es peut être plus une enfant Luka. » Je me sermonne gentiment. Un sourire léger plane sur mes lèvres et s'en empare brusquement pour devenir radieux. J'écarte les bras un peu comme Titanic. J'entend le pêcheur qui m'amène sur les côtes de mon enfance ricaner légèrement. Pourtant je ne baisse pas les bras. Au contraire je les ouvre encore plus grand, comme si je pouvais accueillir Little Angleton dans mes bras. Je me réconcilie avec ma terre. Je me réconcilie avec moi même.

Le bateau arrive à bon port, encore fouetté par un vent vigoureux. J'attrape mon sac et le mets sur mon épaule. Je regarde le paysage d'un œil nouveau. C'est comme si je n'étais jamais venue, et pourtant... Pourtant la familiarité de ce lieu me fait l'effet d'un baume au coeur. « Merci ! A la prochaine ! » Le pêcheur sourit. Il est marrant, un peu vieux, le visage formé par la mer. « Bien sûr ! Au plaisir ! » Je pose un pied à terre. Un frisson me parcours le corps. Depuis combien de temps...? Un an. Un an déjà que j'ai pas respiré l'air fougueux de l'Écosse. Je n'osais pas y remettre les pieds depuis quelques jours. Maintenant c'est fait. Et je vais de ce pas au village pour prendre une chambre au Lonely Ghost. J'irais plus tard au Mystery. J'ai besoin de me reposer d'abord. J'ai besoin de me rassembler. Je fais quelques pas et sautille un peu. Ca fait du bien de remettre les pieds ici. Je fais quelques pas de plus et j'aperçois non loin une chevelure que je connais. J'ouvre les yeux. C'est...« Sakura ?... Sakura ! » Sakura, c'est une cousine à moi. A vrai dire on ne s'est pratiquement jamais parlé. Elle restait dans sa chambre, moi avec ma mère. Mais nous savions toutes les deux une chose : aucune de nous deux n'étaient très heureuse de vivre au manoir des Cross parmis de tels individus. Même ma mère me faisait horreur parfois. Je cours pour la rejoindre. Je ne sais pas pourquoi mais je suis heureuse de la voir. Quand elle s'est enfuie, Dorian était dans une fureur noire. Il hurlait qu'on ne quittait pas les Cross comme ça. Il hurlait que Sakura allait le regretter amèrement, qu'elle n'était qu'une petite insolente. Moi je comprenais. Mais je n'avais pas le droit de comprendre, alors je me suis tu. Et à mon tour je suis partie. Quand Dorian à tué maman. J'avais déjà prévu de partir, mais voilà, le départ était avancé. Je suis partie, Maël dans les bras.

code by shiya.




_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 602
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
106/100  (106/100)
Point Membre:
111/100  (111/100)
Niveau: 6 - Affirmée
avatar
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Jeu 2 Aoû 2012 - 16:54



Nous sommes en fin d'après midi et je me promène dans les rues de Little Angleton. Après tout, je n'ai que ça à faire. « Et tes devoirs ? » me direz vous. J'ai prévu de les faire, ne vous inquiétez pas. Je vais les faire au Lonely Ghost. Et oui, j'ai pris de bonnes résolutions. J'ai décidé d'être plus studieuse. Enfin, il y a encore quelques cours que je sèche parce que je m'y ennuie ou je ne sais quoi. Alors même que ça pourrait m'être très utile et je le sais. Mais par exemple, mes cours de japonais, français et anglais, je n'y vais que rarement car je me débrouille très bien dans toute ses langues. Oui j'ai pris japonais en cours facultatif pour remonter ma moyenne, mais je n'y vais pas. Je ne sers à rien. Enfin bref, si un jour il me met un examen sous le nez, je répondrais à toutes ces questions. J'ai passé mon enfance là bas, j'ai été une vraie japonaise. Mais ce temps là est révolu ! Donc, il ne faut pas que je m'apitoie sur mon sort. Le passé c'est le passé, et on ne revient pas en arrière. Hakuna Matata ? Oui, je suis une adepte des Disney que je connais par coeur, ou presque. Mais je n'applique pas toujours les principes qu'ils disent.

Je passe devant le Lonely Ghost mais je ne m'y arrête pas. Je décide finalement de faire mes devoirs au calme, au port. Et j'y arrive plus vite que prévu, plongée dans mes pensées parfois pas très heureuses. Je finis d'ailleurs tout ça rapidement même si je sèche sur certains exercices que je décide de ne pas approfondir. Oui j'ai pris quelques petites bonnes résolutions mais il faut les appliquer avec douceur ! Vous verrez qu'à la fin, je ne ferais plus mes devoirs. C'est tout moi ça. Enfin bon, j'entends les vagues se fracasser contre les murets et contre la plage qui est un peu plus loin. Les bateaux tanguent avec le remoud de l'eau. Je m'affale un peu plus sur mon banc, c'est calme ici, après tout, ce n'est qu'un petit port, peu de bateaux arrivent ici. Et surtout pas des gros. Ça fait du bien d'avoir une ville aussi calme. Oui ce n'est pas une ville, c'est un village, mais est-ce que je vous ai sonné ? Non, alors chut. Malgré ça, quelques bateaux arrivent. Mais ils habitent par là, donc c'est tout à fait normal. Cette phrase est inutile. Que je suis bête ! Je me relève, prête à m'en aller quand j'entends quelqu'un qui m'appelle.

"Sakura ?... Sakura !"


Je me retourne, cette voix ne m'est pas inconnue mais impossible de dire à qui elle appartient. Je vois son visage. Je fronce d'abord les sourcils. Ce visage me rappelle que de mauvais souvenirs, le manoir des Cross, la mort de mes parents... Mais plus je l'observe, plus je me détends. C'est Luka, et elle n'est pas comme les Cross, elle était plutôt comme moi. Même si sa mère est Natasha. Tiens, elle l'a quittée ? Etonnant. Je m'approche légèrement de Luka qui porte un sac sur son épaule.

"Luka. C'est vrai que tu es une des rares de Croix à m'appeler Sakura."


Je ne lui souris pas, non pas que je ne l'apprécie pas, je ne la connais pas tellement. On s'est parlé quelques fois, à table quand mes parents étaient pas là et que je devais manger avec le reste des personnes. Ou alors dans les couloirs, elle me faisaient des sourires ou des signes de la main, discrets mais amicaux. Et moi, je restais le plus souvent froide, je ne dois pas lui avoir fait une très bonne impression... Et je continue d'ailleurs. Et oui, les personnes de Croix m'appelle plus Laure. Parce qu'il dise que je suis française et que c'est une honte ou je ne sais quoi à s'appeler Sakura. Et mes parents m'ont donné mon deuxième prénom français parce qu'ils savaient que sinon il y aurait quelque chose qui n'irait pas. Mais Luka a l'amabilité de m'appeler par mon prénom, mon vrai prénom. Je lui décroche alors un petit sourire, au moins pour la remercier de cela. Mais que fait-elle ici ? C'est étrange, habituellement, elle ne quitte pas Natasha. Et d'ailleurs, pourquoi venir près du Mystery Orphanage ? Certes, j'ai appris son existence et l'endroit où il était chez les Cross mais uniquement parce que je voulais m'enfuir. Mais elle ? Elle a sa mère, sa précieuse mère. Et puis, elle sait déjà tout ce qu'on apprend au Mystery. Bref, que fait elle ici, en Ecosse ? Une mission ? Non, Natasha ne l'y aurait pas envoyé seule. Alors, pourquoi ?

"Que fais-tu ici ?"



Couleur:
 

_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday


Sexy as hell


Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue



Mike roule une pelle à Invité


Dernière édition par Sakura L. Cross le Lun 17 Déc 2012 - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Dim 23 Sep 2012 - 22:54

Alors je tourne en rond, je revis nos souvenirs en boucle, dans l'illusion que le bonheur passé finira par déteindre sur le présent pour nous redonner un avenir.


J'ai rejoins Sakura. Je ne sais pas pourquoi mais un sourire imbécile me prend. Pourtant je ne la connais pas beaucoup Sakura, ce n'est pas comme si je tombais vraiment sur une amie, comme si je tombais sur Hayley ou Carla. Pourtant je suis contente. On a vécut le même genre de choses elle et moi, et même si nous ne nous parlions pas beaucoup cela nous rapproche beaucoup. Je lui souriais, la saluais gentiment, et j'essayais de l'aider. Ce n'est pas facile de vivre au manoir, on a l'impression d'être constamment surveillé, d'évoluer parmi des êtres cruels et froids. Je ne sais pas si nous avions réellement développé un lien elle et moi, mais il se trouve que nous sommes de la même famille, voilà tout. Sakura elle s'étonne un peu que je la nomme ainsi. C'est vrai que moi aussi j'avais un peu oublié. Je veux dire par là que pour moi il était logique de l'appeler ainsi. Ses parents avaient amoureusement choisi pour leur fille un prénom. Qu'il doit français ou non, quel importance ? Moi je m'appelle Luka. C'est un prénom de garçon. Voilà pourquoi ma mère rajoutais souvent Era après. Luka Era. Ou Era tout cours. Je crois que je détestais cela.

-"Que fais-tu ici ?"

Je remet d'un coup d'épaule mon sac qui commençait à tomber quelque peu. Une ombre triste passe légèrement sur mon visage. Je deviens quelque peu sombre. Fini le sourire débile, place à la douleur. Finalement où que j'aille, pas la peine d'essayer d'oublier, il y a toujours quelque chose qui fait que ça nous revient en pleine figure. Ce n'est pas hyper heureux. Bien sûr je ne suis pas là que pour de tristes raisons bien au contraire. Surtout depuis qu'Ange et moi nous nous sommes retrouvés. Je respire un grand bol d'air frais comme pour prendre un peu de courage dans la nature qui souffle tous l'air de ses poumons. Je ne sais pas trop quoi dire. Je n'ai pas de raison d'être vraiment là, si ? Revenir. C'est une raison valable ça ?

-" Je rentre à la maison."

Je regarde tout autour de moi. Il n'y a pas de doutes, c'est ma maison. Je me sens ici chez moi, parmi ce paysage découpé au couteau, fait d'une nature sauvage et rebelle, magnifique. Je suis chez moi ici, prête pour l'heure du thé, prête à sauter à nouveau de la falaise alors que la mer fait froidement rage, prête à en ressortir trempée et frigorifiée, un sourire immense sur les lèvres. C'est mon Ecosse. J'aurais pu revenir avec Ange, mais chacun avait ses affaires à régler de son côté. Et puis j'avais besoin de reprendre mes marques un peu seule. Ange repassera sans doute bientôt lui aussi, voir Pandora, le Mystery Orphanage. Je ne crois pas que les gens se rendent compte à quel point finalement nous avons grandi et à quel point nous sommes en même temps les mêmes enfants. Ici c'est un peu notre port d'attache, où nous attend notre mère.

-" Maman... Maman est morte. Je me suis enfuis avec Maël..."

Et je lui raconte ce qu'il s'est passé depuis son départ. Je lui dis que Gaël a découvert que maman aimait un sorcier, un autre Grey, le cousin de mon père et que l'enfant qu'elle attendait était de lui. Elle l'a presque tué mais il s'est enfui avant. Un humain noir du nom de Matt Drust l'a achevé apparemment. Dorian n'arrêtait pas de dire que cet humain payerait. Et puis Dorian a découvert ce qui s'était réellement passé. Il a voulu que maman s'en aille, avec moi, mais il a dit qu'il garderait Maël, vu que c'était un vrai sorcier et qu'il l'élèverait bien, qu'il prendrait la tête de Croix. Maman et lui se sont battus. Maman est morte. Dorian trop blessé pour me faire le moindre mal n'a pu que me regarder m'enfuir avec Maël. Je suis partie vivre à Londres, chez un ami à moi de la Police Magique (je ne lui ai pas dis que John était le chef de la Police magique, ni que nous étions ensemble). Que j'ai revus Ange. Et que me voilà, je rentre à la maison.

couleur:
 

_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 602
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
106/100  (106/100)
Point Membre:
111/100  (111/100)
Niveau: 6 - Affirmée
avatar
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Lun 17 Déc 2012 - 18:20


Le sourire un peu niais qu'elle affichait s'efface peu à peu. La gaieté qui était dans ses yeux laisse place à la douleur, la tristesse et la souffrance. Elle remet son sac qui commence à tomber d'un coup d'épaule. Vous savez, le mouvements que tout le monde fait. Et des fois il sert plutôt à faire tomber le sac qu'à le remettre... Ou alors je suis la seule dans ce cas là. Ce masque de tristesse persiste, au fond, même si elle essaye de reprendre contenance, je vois bien qu'au fond quelque chose ne va pas.

-" Je rentre à la maison."
Maison ? Ce n'est pas le manoir sa maison ? Je ne comprends pas grand chose moi. Il est vrai que je ne connais rien de sa vie. Peut être que sa maison c'est ici comme moi, ma maison c'est le Japon. Et Dieu sait que je veut revenir à la maison. Et en y réfléchissant bien, j'aurais le même sourire que Luka en arrivant au Japon, les yeux qui brillent, peut être même des larmes qui arriveraient tellement je serais heureuse de revenir chez moi. Mon chez moi. Et puis après, on pose la question fatidique. Et là, on repense à tout ce qu'on a traversé. La guerre, les morts. La vie de Sorcier est dure. Surtout quand on vit chez des Sorciers Noirs, et qu'on ne veut pas en être.

"Maison ? Tu as déjà vécue ici ?"
Oui, voilà, je passe pour une grosse inculte mais au moins je la connaîtrais mieux. Et on pourrait se rapprocher. Et c'est pas plus mal. Alors voilà. Et mes phrases sont nulles. Et je vous emmerde. Alors voilà. Voilà. Vous avez dit voilà ? Aheum. Et puis, elle ne m'en voudra pas que je ne la connaisse pas. Je vois pas pour quelle raison, et puis c'est intéressant de connaître la vie des autres. Voir par quoi ils sont passés, qu'est-ce qu'ils ont fait jusqu'à maintenant ... Je m'intéresse à elle ! C'est déjà une grande évolution chez moi.

"Maman... Maman est morte. Je me suis enfuis avec Maël..."
Natasha... Morte ? Des étoiles brillent de mille feux dans mes yeux, j'essaie de me retenir de sauter de joie. C'est quand même sa mère. Mais j'ai une étape en moins dans ma mission suicide. La Cheffe de Croix est morte, vous vous rendez compte ! L'occasion en or. Elle me raconte également le reste de l'histoire. Apparemment, ça remonte à quelques mois déjà, donc la mission suicide ne sera pas pour tout de suite. Vu que Dorian a repris des forces depuis. Dorian, il est puissant celui là aussi. Même plus puissant que Natasha. Au vu de cette histoire, ça m'a l'air d'être lui le nouveau chef à présent. Je n'ai plus envie de sauter de joie désormais. L'obstacle est toujours là. Plus fort.

Je m'assoie sur le banc qui est à côté tout en écoutant la suite de son histoire. Maël, qui est son demi-frère et qu'elle n'a pas voulu laissé aux mains de Sorciers noirs. Londres, où elle est allée dormir chez un ami à elle. Ange, qu'elle a recontacté.

Et moi, qui ne comprend rien avec tous ces noms qu'elle sort. Incapable de mettre un visage dessus. Mais ça a l'air de lui faire du bien de vider son sac, alors je la laisse expliquer son histoire. Et j'arrive un peu à comprendre. Un peu hein, pas trop. Parce que n'oublions pas que j'ai vécu au Japon, je ne connais rien de l'Ecosse, de la France ... Enfin si, la France un peu plus. Et disons que je suis trilingue parce que je suis trop forte. Et puis ce mot existe. C'est moi la meilleure ! Et je ne sais pas pourquoi je sors ça d'un coup alors laissons tomber ce délire ahuri.

Et puis maintenant, je comprends mieux son terme de maison. Enfin, à peu près. Elle a dû passé son enfance ici, découvrir Ange, je pense et blablabla. Donc maison. Est-ce que je considère cet endroit comme ma maison ? Difficile à dire. Si je m'intégrais un peu plus peut être. Quoique, les gens se sont habitués je dirais et plus personne ne m'embête au moins. Ou me dévisage ou quoi que se soit. C'est plutôt un havre de paix pour moi. Mais la solitude règne dans mon coeur, et c'est parfois douloureux, surtout quand je me mets à y penser. Ce que je redoute fortement. Mais mon avenir ne me permet pas d'avoir des amis. Cela m'est interdit. Donc je reste seule, pour le bien de tous.

Je ne sais pas quoi dire à Luka, mais vraiment pas du tout. Enfin si, je pourrais lui demander comme c'est passé son enfance, que je sache réellement si elle était au Mystery toute sa vie. Mais après elle en a peut être marre de se livrer depuis tout à l'heure. Et quand je viens ici, j'aime entendre le calme, le bruit des vagues qui se fracassent contre les rochers au loin, les mouettes qui jacasses, les bateaux qui remuent... Je suis toujours au calme quand je viens ici, mais la présence de Luka ne gène pas, elle est même agréable parce qu'inhabituelle je dirais.

"Tu as passé ton enfance ici ?"
En espérant qu'elle ne me réponse pas juste oui. Sinon, un grand blanc s'étalera entre nous deux, infini. Et laissant les vagues emportés nos esprits. Le bruit de la mer me berce, doucement, calmement. J'aimerais dormir ici un jour. sous la forme de panthère, dans les sous bois, tout près, ça doit être super. Mais pourrais-je tenir ? Là est une tout autre question.


_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday


Sexy as hell


Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue



Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Mer 17 Avr 2013 - 12:31

Alors je tourne en rond, je revis nos souvenirs en boucle, dans l'illusion que le bonheur passé finira par déteindre sur le présent pour nous redonner un avenir.


Les questions de Sakura me font sourire. J'ai l'impression d'avoir passé ma vie entière ici. Je ne me souviens pas d'un avant. Quand j'étais une orpheline comme une autre au Mystery Orphanage, j'avais même oublié le visage de mon père. Ma mère, cela m'était impossible : elle me rendait visite dans mes rêves. Mais je ne savais plus vraiment qui j'étais. Ma vie a commencé au Mystery Orphanage bien qu'on puisse dire que l'histoire commence avant, moi je suis née ici. Je suis née à trois ans. Je respire un grand coup. C'est l'air de l'Ecosse qui m'a accouchée. Il m'a laisser le respirer et a donné un nouveau sens à cette existence. L'étonnement que je sens en elle allume une flammèche de joie. C'est un sourire de naïveté, un bonheur minime mais innocent, oui, totalement innocent.

- J'ai l'impression d'avoir passé ma vie ici.

Ma vie, pas mon enfance, ma vie entière. J'ai 19 ans, j'en aurais bientôt 20. Le vent souffle encore. Ici au port il me semble qu'il n'a jamais cessé de s'époumoner. Il malmène nos cheveux qui s'envolent dans tous les sens. Ils fouettent ma peau avec une drôle de douceur froide. Je me sens poussée, gonflée par ce souffle d'air, parce cette respiration du monde qui entre en moi et bouscule tout. Le vent d'Ecosse. Si je n'étais pas métamorphe, je serais élémentariste vent. Je me débrouille plutôt bien avec cet élément, presque comme un pouvoir second. Je sais m'en servir, jouer avec lui, même s'il m'épuise rapidement.

- Je suis arrivée ici quand j'avais trois ans. J'en suis partie à 18 ans, et me voilà, je suis de retour.

Inconsciemment les souvenirs reviennent et affluent. Ils ne sont pas que images ou son mais aussi odeurs, sensations et goût. Il me semble sentir l'odeur d'un gâteau aux pommes maison en train de cuir dans le four alors que l'heure du thé approche et que nous allons tous nous réunir pour le prendre avec quelques pâtisserie. Le thé, ce breuvage âcre auquel je rajoutais constamment du sucre et parfois du citron. Le thé me semble indissociable du Mystery Orphanage. J'ai presque arrêté d'en boire quand je l'ai quitté. Avant j'en prenais une tasse quotidienne.

- C'est un des meilleurs endroits au monde pour grandir. Les gens d'ici ont beaucoup de chances. Tu sais, le manoir me semblait encore plus froid quand tu es partie. Dorian et Gaël étaient furieux.

C'étaient eux qui coordonnaient souvent nos entraînements car maman était occupée avec Croix et je me suis retrouvée seule, à suivre leurs ordres sans pitié, espérant naïvement ne voir ne serait-ce qu'une esquisse de sourire tordre leur lèvres. Sakura n'était plus là. Oui nous ne parlions pas, mais ne plus la voir... C'était étrange.

_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 602
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
106/100  (106/100)
Point Membre:
111/100  (111/100)
Niveau: 6 - Affirmée
avatar
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Jeu 25 Avr 2013 - 11:01

Luka sourit quand je lui pose des questions. Il est vrai que nous avons vécu ensemble un certains temps, mais nous n'avons jamais vraiment parlé. Nous vivions juste la même chose, la même douleur. C'est ce que nos regards qui se coursaient disaient, nos sourires échangés gênés également. Comment j'ai pu vivre aussi longtemps avec une personne, qui vivait la même chose que moi, et ne pas la connaître ? Je me sens idiote maintenant. Ca ne m'aurait rien coûté à l'époque de lui parler plus que d'habitude. On contraire, nous aurions déjà commencé à tisser un lien. Et une union avec une Cross ne me pose pas vraiment de problème. Dorian a tué sa mère, elle doit le détester. Encore plus qu'avant je veux dire. Et si elle me rejoignait dans mon but ? Enfin, n'allons pas lui proposer cela tout de suite, je n'ai pas envie de mettre fin à cette conversation plutôt agréable. Pleine de souvenirs pour elle.

"J'ai l'impression d'avoir passé ma vie ici."

Sa vie, carrément. Je ne sais même pas à quel âge elle est retournée chez les Cross, forcée ou non. Je lui pose donc la question, sa vie m'intéresse beaucoup, nous avons traversé la même chose, à des millions de kilomètres l'une de l'autre. Mais ca nous rapproche tout de même, car nous nous retrouvons, encore. Elle était ici, j'étais au Japon. Deux enfances volées. Deux cœurs brisés. Deux personnes qui détestent leur famille mais qui ne peuvent pas la quitter, pour leur plus grand malheur.

"Je suis arrivée ici quand j'avais trois ans. J'en suis partie à 18 ans, et me voilà, je suis de retour. "

Je crois que je le savais. Je ne me rappelle plus très bien mais qu'importe. Effectivement, on peut dire qu'elle a passé sa vie ici. Surtout quand on sait qu'on ne se souvient plus de ce qu'on était quand on était bébé. De toutes façons, on est que des bébés, cette perte de souvenirs n'est pas regrettable. N'allons pas lui parler de quand elle est née. Elle ne s'en souvient pas, évidemment. Et puis, elle doit se dire que sa vie commence à ses trois ans. Donc ne la froissons pas et restons courtois.

"C'est un des meilleurs endroits au monde pour grandir. Les gens d'ici ont beaucoup de chances. Tu sais, le manoir me semblait encore plus froid quand tu es partie. Dorian et Gaël étaient furieux. "


"Oui, c'est un endroit merveilleux. Les personnes sont aimables et toujours prêtes à t'offrir leur aide. Ahah, ca ne m'étonne pas, excuse moi ..."

D'être partie. De t'avoir laissé seule avec ces fous furieux. De ne pas être restée pour te tenir compagnie. D'avoir fui, comme la lâche que je suis. De ne pas t'avoir parlé plus tôt. Je m'excuse de tout avec ces deux mots. On aurait sûrement passé deux meilleurs moments, on aurait enduré ensemble et ca aurait été sûrement plus simple. Mais c'est trop tard, alors j'essaie de me rattraper, même si je sais pertinemment que ces deux mots ne changeront rien. Cela ne fera pas revenir nos parents. Cela ne fera pas revenir nos vies d'antan.

Du coup, je ne sais plus quoi dire, car je m'en veux. La culpabilité me ronge ou presque. J'ai agis en égoïste, c'est mal.

_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday


Sexy as hell


Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue



Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2184
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
162/200  (162/200)
Point Membre:
206/200  (206/200)
Niveau: 7 - Confirmée
avatar
Luka E. Grey
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   Jeu 11 Oct 2018 - 22:19

Alors je tourne en rond, je revis nos souvenirs en boucle, dans l'illusion que le bonheur passé finira par déteindre sur le présent pour nous redonner un avenir.


C'est un endroit merveilleux... A y songer vraiment, je me demande pourquoi je suis partie. Quelle idée étrange de penser que je pourrais être heureuse en reniant mon bonheur passé. J'y croyais sincèrement. J'avais pourtant une famille qui ravissait mon coeur, mais le sang est tout n'est-ce pas ? Sebastian me l'a répété encore et encore, alors qu'il traçait des stries dans mon dos dans l'idée de le graver dans la chair. Je sentais qu'il n'était pas de ceux qui me haïssait purement et simplement. Pour lui, j'étais une honte, mais une honte de famille et on ne tourne pas le dos à la famille. J'étais comme l'handicapé qu'on cache dans le placard, la tare, l'accident de parcours dont il faut subir la présence. Il y avait comme une sorte d'attachement, si ce n'est d'amour, dans ses sentiments et quand il me faisait souffrance, le plaisir qu'il avait était moindre comparé à celui de Dorian ou même de Gaël quand il était en vie.

Sakura s'excuse. Il y a comme une gêne qui vient en moi. Je sais que c'est la mienne. Car le soulagement qui était là avant était aussi le mien. Je ne veux pas être soulagée qu'elle s'excuse. Elle ne me doit rien. On ne se connaissait pas. C'est dur de comprendre que je lui en ai voulu finalement. Elle avait eu la chance de partir et je l'accablais de cela. Me laissant seule alors que... Je ne demandais qu'à ouvrir les yeux sur la tristesse dans laquelle j'étais tombée, la souffrance que j'endurais. Avant, il me suffisait parfois de lui jeter un coup d'oeil pour me dire que je n'étais pas seule. Dans l'état dans lequel j'étais, cela me semblait le plus important. Rien d'autre ne comptait. Drôle de pensée pour une solitaire comme je peux l'être.

- Merci.

Ce simple mot m'écoeure car il ne devrait pas être. Le vent balaye encore et encore la scène avec une fougue qui revigore. C'est une tempête de sentiments qui se reflète dans la nature. J'aime le frisson qui me prend face à la fraîcheur de l'Ecosse. Je serre ma veste un peu plus.

- Mais tu n'avais pas à t'excuser. Tu as fait ce qu'il fallait faire.

Je pose une main sur son épaule pour accompagner mes paroles et aussitôt j'ai l'impression de faire tout de travers. Je suis née avec un don qui devrait me faire comprendre les sentiments. Je sais les décrypter, les analyser très facilement, mais savoir quoi faire, cela m'échappe. Et le remord qui ronge Sakura, bien que j'aimerais pouvoir l'effacer, je ne m'en sens pas capable. Je tente un sourire, mais c''est une étrange grimace qui étire mes lèvres. Je n'ai pas encore recouvrer la capacité de sourire normalement. Je ne savais plus ce que c'était, là-bas, en France.

- Tu es au Mystery ? C'est eux qui m'ont élevé. Vraiment élevé.

On ne parle pas d'autre chose ici que de cet amour immense dont j'ai été entourée. Mon coeur se serre à l'idée de ceux que j'ai meurtris. J'aurais aimé que cela se passe différemment. Mais non, cela s'est passé comme ça. C'est tout ? Peut être, l'avenir nous le dira. Mais je suis prête à essayer de réparer mes torts, malgré l’appréhension qui me ronge.

_________________


If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne choisit pas sa famille, ça veut pas dire qu'on l'aime pas | Sakura & Luka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On ne choisit pas sa famille [pv Natasha :) ]
» On ne choisit pas sa famille... (Lucretia)
» Les amis sont la famille qu'on se choisit.
» L'amitié est la famille qu'on choisit ! (Aylinn)
» Lucas | Les amis c'est une famille dont on choisit les membres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● La campagne environante :: || Le Port-
Nos partenaires