I'm fucked up again [Nancy]

anipassion.com
Partagez | .
 

 I'm fucked up again [Nancy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur | Drôle d'épicier | Humain Innocent
EMPLOIS/LOISIRS : Epicier
LOCALISATION : Little Angleton
CITATION DU PERSONNAGE : Si j'rêvais, y aurait du Rhum ! - "La perfection se cache dans les défauts" Melany Wrigher

MESSAGES : 202
DATE D'INSCRIPTION : 29/04/2012

Niveau du personnage
Point RP:
32/100  (32/100)
Point Membre:
63/100  (63/100)
Niveau: Novice
avatar
Lestat A. Khayman
Modérateur | Drôle d'épicier | Humain Innocent
MessageSujet: I'm fucked up again [Nancy]   Jeu 23 Aoû 2012 - 14:36



I'm fucked up again

Nancy & Lestat




Une belle journée commence. Et ça tombe bien en plus, aujourd'hui, on est dimanche. En ce moment, je suis seule à la maison, Mely travaille dur pour le cinéma et je ne suis d'aucune aide, c'est des choses "trop compliquées" apparement. Enfin bon, elle sait qu'elle peut compter sur moi pour d'autres choses. Donc je m'habille, légèrement mais n'oublions pas que nous sommes en Ecosse, donc je mets quand même une veste. Avec ça, je prends un pantacourt et je mets mes tongues. J'ai envie d'aller me promener sur la plage, l'été est bientôt fini et je n'ai pas pu en profiter avant, donc autant y aller maintenant, quand les jours sont encore beaux, et chauds. Par contre, je ne pense pas que je vais aller à l'eau. Il y en a qui seront certainement fou et plongeront tête dans la première dans l'océan, mais pas moi ! Enfin si j'en suis capable, mais je n'en ai pas envie, voilà tout.

Et si je me faisais un pique-nique sur la plage en plus de ça ? Oui, belle idée, faisons cela. Je prépare donc de la nourriture pour deux... Voire plus. On ne sait jamais, si je croise quelqu'un il peut me prendre l'envie de l'inviter à partager un moment. Une fois mon panier repas finis, je prends ma serviette et celle de Mely et pars vers la plage. En marchant je me fume également une cigarette.

Arrivé à la plage, le soleil me caresse la peau et j'enlève vite ma veste avant de transpirer. Il n'y a casiment pas de vent aujourd'hui, pour une fois. C'est très agréable. Finalement, peut être que j'irai me baigner. Oui parce que ce n'est pas n'importe quel pantacourt que j'ai mis... C'est mon short de bain ! Qui m'arrive jusqu'aux genoux, mais je suis un vieux, alors je dis pantacourt et pas short.

Je suis encore sur les pontons de bois quand j'enlève mes tongues et me brule les pieds, je saute alors dans le sable à l'ombre. Il y a quelques personnes sur la plage, étendues sur leur serviette à bronzer, ou alors dans l'eau pour se rafraichir. Que des têtes connues, en même temps ici, qui ne se connaît pas, n'est-ce pas ? Un endroit, ha, trouvé. Il y a un ancien bunker tout à gauche qui fait de l'ombre sur le sable, je vais me mettre ici, je serais bien. Qu'est-ce qu'un bunker fout à Little Angleton ? Et bien, demandez aux morts ! Ouh, je n'avais jamais fait ce genre d'humour moi, ça me fait froid dans le dos ! Bon, à trois on court.

- Un...

Ca va être chaud...

- Deux...

Très chaud ...

- Trois ... !

Et un Lestat qui court, vous savez ce que ça donne ? Quelque chose qui rebondit, écartant les jambes, essayant de se stabiliser avec ses bras pleins, envoyant du sable partout et faisant une tête bizarre. En plus de ça, je parle...

- Chaud, chaud, chaud, chaud... CHAAAAAUD !

Du frais ! Un air béat apparaît sur mon visage. J'aime le sable à l'ombre, il est toujours frais. Mais je ne pensais pas qu'il faisait aussi chaud aujourd'hui pour me brûler à ce point les pieds. Je vais vraiment aller me baigner si ça continue.

Je ne remarque que maintenant que depuis tout ce temps j'ai les yeux plissés, je cherche donc dans mon sac pour trouver mes lunettes de soleil que je mets sur mon nez et d'un coup, mon visage se détend. C'est vrai que c'est mieux quand on n'a pas le soleil qui nous agresse les yeux. Je commence donc à déballer la nourriture sur ma serviette, à l'abri du soleil. Je mange mon sandwich quand je lève la tête et aperçoit une personne qui marche dans ma direction. Mmh, cette tête m'est inconnue. Elle vient jusque ma serviette, c'est une jolie jeune fille. Si elle vient pour me draguer c'est raté ! J'ai Mely et elle me comble tout à fait.

Je cherche dans mon panier et lui tend un sandwich. J'en ai de plusieurs sortes ; Jambon-Fromage, Jambon-Beurre, Charcuterie, Fromage, Thon, Poulet. Avec salade, tomate, comcombre... Sans aussi. Enfin, je pense que j'en ai pour tous les goûts.

- Un sandwich ? Et vous pouvez vous assoir si vous voulez.



Couleur:
 

_________________

What is your
Secret ?


Craaaaaaaazy


Mely, I feel lost without you



Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: purple


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz
EMPLOIS/LOISIRS : Scientifique au laboratoire de WayneCorps
CITATION DU PERSONNAGE : La magie est une science qui nous échappe...

MESSAGES : 274
DATE D'INSCRIPTION : 09/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
22/100  (22/100)
Point Membre:
23/100  (23/100)
Niveau: Novice
avatar
Nancy A. Drust
Oz
MessageSujet: Re: I'm fucked up again [Nancy]   Sam 6 Oct 2012 - 14:18

    Le petit génie, ne reste jamais sans inventions du jour. J'ai fabriqué un petit ventilateur à énergie solaire, avec des carcasses de jouer que j'ai trouvé dans la coure de l'Orphelinat, j'ai moi-même fabriqué la puce pour transformer chaleur en énergie électrique. Pourquoi me fabrique un petit ventilateur ? Vous en conviendrez que ces temps-ci, il fait un petit peu trop chaud, non ? Et puis non, la vérité est qu'il fallait que je m'évade dans ma petite bulle. Oui, parce que je vous avoue cette histoire de magie, j'ai du mal à le digérer, c'est carrément du grand n'importe quoi. C'est vrai que les choses qui m'arrivent, sont pour le moins étrange, lampe qui voltige autour de moi, ou qui s'allume soudainement. Ma théorie reste le gène mutant, un corps étranger dans mon A.D.N, ou une maladie que la science n'a pas encore eu à faire auparavant. Je suis venue ici, avec cette vieille femme qui a prétendu pouvoir m'aider. J'ai laissé mon travail de côté, pour l'accompagner jusqu'en Écosse pour qu'elle me guérisse et me débarrasse de cette contagion.
    Parfois on croit que pour oublier ce qui nous fait peur, ce qui nous rend mal alaise, ou ce qui nous échapper et qu'on a dû mal à comprendre... il faut ignorer la chose, laisser faire le temps, ou attendre que la réponse vienne d'elle-même. Moi, tout ça me fatigue, ce n'est pas pour moi et je sens que si je reste encore ici une minute de plus, je vais vraiment péter un plomb. Je commence à être en manque, mon laboratoire et mes petits jouets aussi me manque. J'attends ma réponse, j'attends qu'on me soigne et je retournerai à New York le plus vite possible. Voir que les symptôme qui constituent ma maladie étrange, n'a pas l'air d'ébranler à même les enfants de cette orphelinat sortie tout droit d'un film hollywoodien. C'est un peu près pour cette raison, que je suis partie temporaire de l'orphelinat. Il fallait que je décompresse, je regrette de ne pas être une fumeuse, une cigarette m'aurait sûrement calmé un moment. Je suis partie en direction de la plage à la place d'une cigarette, que je n'avais pas.
    Quand j'arrive à la plage, ce serait, vous mentir si je vous disais que mon humeur avait retrouvé son état normal. Je regarde l'horizon bleu de l'océan en face de moi, la lumière du soleil me gène, je fronce les sourcils, le sable est brûlant. Oui. J'ai retiré mes chaussures, d'une parce que je portais des baskets avec des chaussettes aux pieds. Mon regarde fixe l'océan, il peut paraître vide ce qui est normal étant donné que je ne suis plus vraiment la mentalement, essayant de m'évader « encore ». Peut-être, que la plage n'est pas suffisante, j'ai du mal à me débarrasser de ce mot stupide, « magie ». Il me faut quelques instants avant de reprendre, conscience mentalement et me diriger là où le vent souffle délicatement. J'aperçois un homme devant moi, je songe soudainement à ceci : « J'ai envie d'un ami, j'ai envie d'oublier un peu mon problème ». Je me suis retrouvé à la seconde d'après devant la serviette de cet homme, qui de premières vues, me rappelait beaucoup un personnage de Pirate des Caraïbes, qui a le don de me faire mourir de rire.

    « Un sandwich ? Et vous pouvez vous asseoir si vous voulez. »

    J'attrape le sandwich et je m'installe à côté de lui comme si de rien n'était, ce qui est contradictoire avec mon métier. Oui, travailler pour le FBI, on arrive à croiser des personnes tous les jours comme des tueurs, violeurs en séries et j'ai pu voir leur méthode pour attraper la victime. C'est pourquoi, avoir accepté ce sandwich d'une personne tout à fait étranger, me met dans une situation vraiment périlleuse si l'esprit de cet homme est malhonnête. Quoi qu'il en soit, c'est silencieusement que j'entame le sandwich... au thon apparemment. Après ma première bouchée, le silence était un bonheur, écoutant seulement le vent chantonné autour de nous et les « bla bla » des gens au loin. Je soupire à moitié satisfaite en regardant de nouveau l'océan devant moi et j'ajoute à la suite :

    « Le sandwich est très bon ! »

    Je reprends un boucher, toujours le regard fixer vers l'inconnu, vers ce bleu qui semble infini...

_________________



Nancy The Beast The Scientist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Drôle d'épicier | Humain Innocent
EMPLOIS/LOISIRS : Epicier
LOCALISATION : Little Angleton
CITATION DU PERSONNAGE : Si j'rêvais, y aurait du Rhum ! - "La perfection se cache dans les défauts" Melany Wrigher

MESSAGES : 202
DATE D'INSCRIPTION : 29/04/2012

Niveau du personnage
Point RP:
32/100  (32/100)
Point Membre:
63/100  (63/100)
Niveau: Novice
avatar
Lestat A. Khayman
Modérateur | Drôle d'épicier | Humain Innocent
MessageSujet: Re: I'm fucked up again [Nancy]   Lun 17 Déc 2012 - 19:13

La demoiselle attrape le sandwich et s'assoit à mes côtés. Elle l'entame, et reprends des bouts à la suite. Je suis soulagé qu'elle apprécie ou qu'elle ne soit pas allergique au thon. Oui, ça arrive. J'en ai déjà vu, des personnes qui s'étouffaient à moitié, obligé d'appeler Gerfus à la rescousse s'il n'était pas trop occupé avec un problème plus grave. Dans ces cas là c'est Kris qui arrive à la rescousse, et avec son gros ventre du moment. Assez comique, imaginez une Kris qui essaye de courir, écartant les jambes, soutenant son gros ventre, respirant avec de grosses joues, les yeux exorbités. Je ricane avec cette image dans la tête. Ça en fait rigoler plus d'un dans la boutique quand elle arrive dans cet état là, toute rouge. fusillant tout le monde du regard une fois dans la boutique, pour voir qui a rigolé, qui continue... Et on a tous les larmes aux yeux.

- Le sandwich est très bon !

- Merci mademoiselle ! Cela me fait plaisir d'entendre ça ! Je les fais moi même. J'en ai d'autres si vous le souhaitez.

Je me tourne alors vers elle et ouvre ma glaciaire pour lui montrer le contenu. Et si on ne les mange pas, ils finiront dans les rayons de la boutique, donc ils ne sont pas perdus ! Et puis, j'aurais de l'argent en plus s'ils vont dans la boutique ! Tiens, une idée business ! L'été, quand il y a du monde à la plage, je devrais venir ici avec mes sandwich et des rafraîchissements, pour les veeeendre ! ET JE SERAIS RICHE ! Non, je plaisante. A moitié. JE préfère faire plaisir plutôt que d'avoir de l'argent. Mais dans ma boutique, on paye ! Non mais oh. Bon, il m'arrive de faire crédit, mais uniquement quand je connais la personne. Tout de même, il ne faut pas abuser non plus.

- Au fait, je m'appelle Lestat, je suis l'épicier du village.

Je lui tends la main et sourit de toutes mes dents. Mais non je n'ai pas un sourire de dragueur ! Tout de même ! Enfin si, un peu, j'aime séduire c'est vrai. Mais c'est ma Mely d'amour qui est au plus profond de mon coeur, et cela ne changera jamais. Se sera toujours ma Mely à moi. Encore et toujours. Ma Mely. Je suis déjà gaga d'elle. Vous imaginez si on a des enfants !? Je ne sais pas si ça se produira. Mais se serait beau, tellement beau ! Vous imaginez aussi que avant de la rencontrer j'avais perdu espoir d'avoir des enfants ? Mely, c'est mon petit rayon de soleil qui illumine ma vie. Haaaa, Mely...

Me voilà vraiment complètement gaga. Je secoue ma tête pour me reprendre, pour faire bonne figure, parce qu'en continuant sur cette voie, je suis capable de baver ! Bah oui ! Ma Mely elle est si belle, si attirante ... Enfin, on va s'attirer là avant d'avoir des problème de niveau atomique masculin, si vous voyez ce que je veux dire ...

Je reporte mes yeux sur les vagues et me laisse bercer par celle ci, fermant les yeux tout en continuant de manger mon sandwich accompagnée par cette belle jeune fille à mes côtés. Je piquerai bien un petit somme moi tout de même ... Enfin, on va éviter pour le moment. Imaginez Mely débarque maintenant ! Elle va dire quoi ?! Aheum, faut que j'arrête de me poser 300 000 questions dans ma tête.

- Et vous faites quoi dans la vie ma petite dame ?

_________________

What is your
Secret ?


Craaaaaaaazy


Mely, I feel lost without you



Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: purple


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oz
EMPLOIS/LOISIRS : Scientifique au laboratoire de WayneCorps
CITATION DU PERSONNAGE : La magie est une science qui nous échappe...

MESSAGES : 274
DATE D'INSCRIPTION : 09/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
22/100  (22/100)
Point Membre:
23/100  (23/100)
Niveau: Novice
avatar
Nancy A. Drust
Oz
MessageSujet: Re: I'm fucked up again [Nancy]   Sam 1 Juin 2013 - 22:35

    Qu'est-ce qui est normal et qu'est-ce qui n'est pas normal ? Qu'est-ce qui logique et qu'est-ce qui est illogique ? Et pour finir, qu'est-ce qui à pour preuve d'existence et qu'est-ce qui n'a aucune preuve d'existence ?

    Je refuse de croire en une chose aussi absurde que la magie, sa défis toutes les lois connu de la science, sa défis tout ce en quoi l'humanité à bâtie sa hiérarchie. Pourquoi personne ne croit en la magie et pourquoi elle n'a pas sa place dans le quotidien ? Pour cette raison simple... Notre monde est bâtie sur des phénomène logique tel que les mathématiques... C'est-à-dire, l'heure, la date, les prix, le loyer, la paye par mois... Cela paraît banal, mais cette logique de formule mathématique régit l'ordre de ce monde et depuis des temps anciens. La science est une série de formule mathématique logique, série de formule définit une équation, équation qui définit une existence possible... Qui est la matière et l'antimatière... C'est équation nous montre ce qui est normal et ce qui ne l'est pas. Qu'en est-il de la magie ? Qu'est-ce que la magie d'ailleurs ? Quel équation est digne de nous prouver son existence de matière et antimatière ? Ou est la logique dans la magie ?

    « Merci mademoiselle ! Cela me fait plaisir d'entendre ça ! Je les fais moi même. J'en ai d'autres si vous le souhaitez.

    - Oh vous êtes un vrai cordon bleu dites-moi, mais je n'abuserai pas sur votre gentillesse, si j'en prenais encore ? »

    C'est vrai, ce charmant homme m'avait invité à festoyer avec lui, il est rare de rencontrer un personne aussi hospitalier que lui, je l'aime déjà beaucoup... Et puis, il a un visage qui me donne envie de sourire et par là, je veux dire qu'il est vraiment très beau. Je devrais profiter de ce moment avec lui pour reprendre mes esprits, je pense que j'ai besoin de me détendre et profiter de pleinement de cette journée ensoleillée.

    « Au fait, je m'appelle Lestat, je suis l'épicier du village.

    - Oh mon Dieu, j'en oublie la courtoisie, je suis navrée... Je me nomme Nancy... Nancy Anakin Drust, enchantée de vous connaître Monsieur Lestat. »

    Dis-je en attrapant la mains qui me tendait, je lui souris à mon tour... Le bruit que produit les vagues, venant s'échouer sur le sable chaud à chaque mouvement, est vraiment relaxant je trouve... Et je vois que l'homme à mes côtés, apprécie aussi...

    « Et vous faites quoi dans la vie ma petite dame ?

    - Je résous des énigmes pour attraper des criminels, je suis agent du FBI. »

    Je rajoute après un petit moment de silence...

    « Vous avez une passion dans la vie, M. Lestat ? »

_________________



Nancy The Beast The Scientist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Drôle d'épicier | Humain Innocent
EMPLOIS/LOISIRS : Epicier
LOCALISATION : Little Angleton
CITATION DU PERSONNAGE : Si j'rêvais, y aurait du Rhum ! - "La perfection se cache dans les défauts" Melany Wrigher

MESSAGES : 202
DATE D'INSCRIPTION : 29/04/2012

Niveau du personnage
Point RP:
32/100  (32/100)
Point Membre:
63/100  (63/100)
Niveau: Novice
avatar
Lestat A. Khayman
Modérateur | Drôle d'épicier | Humain Innocent
MessageSujet: Re: I'm fucked up again [Nancy]   Dim 9 Juin 2013 - 16:45

- Oh vous êtes un vrai cordon bleu dites-moi, mais je n'abuserai pas sur votre gentillesse, si j'en prenais encore ?
- Absolument pas ma chère, ils sont faits pour ça !

J'ai fait trop de sandwich après tout. A croire que je m'ennuyais beaucoup pour en faire autant. Ou alors, j'avais très faim ? Ca me parait bizarre, j'en aurais pas faim autant tout de même, en ayant très fin. Non, j'avais espéré qu'il y ait plus de personne à la plage aujourd'hui pour en donner. Bah, ils sont au frais dans la glacière de toutes manières, je les mettrais donc dans un frigo dans la boutique, à la vue de tous, pour que les gens me les achète. Avec une jolie affiche "Fait main". Les habitants vont se les arracher. Ya plutôt intérêt même. Sinon se serait nul. Allez y, achetez mes sandwichs, ils sont bons ! Et il y en a pour tous les goûts ! Tiens, je devrais mettre ça comme slogan sur ma vitrine. Sauf que, il ne fait pas qu'ils périment mes sandwichs. C'est du 100% frais là, je veux dire. Ca va durer combien de temps ? Demain soir ils ne seront plus bon. Et déjà là, c'est l'heure de manger. Et je ne les vends pas. Enfin, certaines personnes mangent tard quand même. Ou sinon ils mageront mes sandwichs ce soir. Des fois, ça m'arrive de vouloir manger un sandwich le soir. Quand j'ai la flemme de faire à manger, c'est vrai. Mais pas que, tout de même. C'est juste avoir envie d'un sandwich. Avec du pain frais, qui croustille. Des aliments fraios, qui ne sont pas emballés depuis cinq jours. Quelque chose de bien, et de bon quoi.

- Oh mon Dieu, j'en oublie la courtoisie, je suis navrée... Je me nomme Nancy... Nancy Anakin Drust, enchantée de vous connaître Monsieur Lestat.

Bon, vous savez bien que je suis un peu fou dans ma tête, n'est-ce pas ? Alors, vous ne m'en voudrez pas si le Anakin ... Me fait penser à Star Wars. Je veux dire, ça va de soit. Et, mes sandwichs sont fait avec de la baguette. Allez, vous savez ce que je vais faire. Vous le savez.

Je prends mon sandwich à deux mains et commence à faire les bruits... D'un sabre laser. Voilà. Et les gestes qui vont avec, évidement ! Oui, je suis pire que les enfants que je croise tous les jours et qu'il m'arrive de garder. Le regard des autres ? Je m'en fiche tellement, depuis des années, ça ne ma fait absolument rien du tout.

Du coup je continue de m'agiter. Jusqu'à ce qu'autre chose me fasse tilt dans la tête. Alors je m'arrête net dans mon remix raté de Star Wars et croque dans mon sandwich avant je réfléchir un peu. J'avale ma bouchée et demande enfin.

- Drust, comme Matt ?

Je connais les gens de mon village, bien évidemment. Je ne suis pas l'épicier pour rien. Matt, c'est un garçon qui habite dans le village ! Il est jeune et il garde parfois une petite de l'orphelinat. Nephilim je crois. Et il fait de l'oeil à mon employée. Me semble-t-il. Si un jour elle est en retard au bout, j'irais l'engueuler. Parfaitement.

- Vous êtes sa soeur ?

Et si ce n'est pas le cas, Elle ne saura sûrement pas qui est Matt. Parce qu'après tout, je ne l'ai jamais vu ici Nancy. Ca doit bien être la première fois ou presque. Je l'ai peut être croisée, c'est vrai, mais c'est tout récent. Et juste dans la rue, quand je retourne à mon appartement, un peu pompette. Et du coup je marche pas droit, j'ai ma bouteille de rhum à la main et je chante à tue tête dans les rues de LA. Et ça m'amuse, beaucoup. Je lutte à monter les marches pour rentrer chez moi et je m'affale sur mon lit, ronflant jusqu'au lendemain matin.

- Je résous des énigmes pour attraper des criminels, je suis agent du FBI.

J'émets un petit sifflement d'admiration.

- Vous avez une passion dans la vie, M. Lestat ?

Je fais non de la tête. Ce qui est vrai. Je m'occupe de mon épicerie, je fais un peu de sport, je m'occupe des enfants, je vais voir mes amis, je vais boire un coup...

- Ah si ! Le Rhum.

Voilà, c'est mon meilleur ami le Rhum. Le Rhum, c'est le bien absolu.

- Vous n'êtes pas un peu loin de votre travail ? Je veux dire, le FBI, c'est qu'aux Etats-Unis, non ?

Du coup c'est de l'autre côté de l'atlantique. Loin, très loin d'ici. Je veux dire, c'est pas ici qu'elle va bosser, il ne se passe rien à Little Angleton. C'est juste un petit village mignon comme les autres. Enfin si, on a des phénomènes étranges. Et c'est mon enquête. Je veille. Et je ne lui en parlerais pas, parce que tout le monde me prend pour un fou à chaque fois que j'en parle. Je veux dire, plus que d'habitude. Et quand je découvrirais exactement de quoi il s'agit... Ils seront sous le choc ! Ahaha. Je serais le meilleur, voilà.

_________________

What is your
Secret ?


Craaaaaaaazy


Mely, I feel lost without you



Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: purple


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm fucked up again [Nancy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm fucked up again [Nancy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Chemins effacés-
Nos Partenaires