AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modo | Sa majesté
Modo | Sa majesté
avatar

LOCALISATION : Quelque part
CITATION DU PERSONNAGE : Tout a ses merveilles, l’obscurité et le silence aussi.

MESSAGES : 65
DATE D'INSCRIPTION : 11/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
21/100  (21/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   Sam 20 Oct 2012 - 14:49

La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.

Mary-Jane L. Howard & Edonia L. Creed
&


La croyance est une affaire de pensée. Depuis un certain nombre d'années, de nombreux êtres humains se réfugient dans une croyance. Peu importe quelle entité en est la plus fidéle représentation, ils y croient dur comme fer, cela fait parti de leur sang, de leur tradition.

Certains pensent que un Dieu est en effet au dessus de nous et veillent sur nous tous, nous aimant et nous protégeant. D'autres croient même en plusieurs Dieu. La plupart de ces gens le nomment, se le représentent et le considère comme leur père à tous.

D'autres personnes pensent simplement qu'il existe bel et bien une entité supérieure à tous mais ils ne savent pas laquelle. D'autre encore se posent bien des questions sur l'existence d'une telle chose. Et enfin, tout les autres n'y croient tout simplement pas.

L'église. Temple de la croyance avec ses adeptes fidèles et moins fidèle. Ou simplement des visiteurs. C'était un samedi matin et l'église était plutôt déserte. Seule deux ou trois personnes étaient à l'intérieur. Peu de croyant dans un pays pourtant plutôt croyant. Les traditions de nos jours ça se perd.

Une femme brune se tenait assise sur un banc et murmurait des paroles silencieuse à qui voulait l'entendre. Peut-être Dieu, peut-être des paroles pour extérioriser tout ce qui avait pu lui arriver. Elle ferma les yeux un instant et s'imagina revenir 10 ans en arrière. Ca paraissait si simple.

La réalité était bien autre. Mais il fallait parfois savoir se laisser emporter par l'imagine et nos pensées. Edonia inspira profondément et se laissa emplir du doux parfum de la nostalgie. Elle sourit. Rien ne semblait pouvoir abréger tout ça dans un endroit si paisible. Sauf..

Une présence magique qui venait de rentrer. Edonia la sentait mais malheureusement elle était dos à la porte donc elle ne pouvait voir qui était rentré ou alors fallait-il le faire bien discrétement. Oh et puis fuck, elle jeta un coup d'oeil rapidement derrière elle.

Il y avait une jeune femme. Rien de bien spécial. Edonia irait bien lui parler mais elle n'osait pas. Elle se concentra à nouveau sur ses prières. Ne pas faire de vague, c'est ce que ses parents lui avait enseigné. Elle cacha sa main un peu rougie dans la manche de son manteau. Elle voulait juste se faire discrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 662
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
26/100  (26/100)
Point Membre:
77/100  (77/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   Lun 31 Déc 2012 - 15:00

Sag, was ist das für ein Gott, der dich so früh entreißt ?

Little Angleton. La ville où se trouvait le Mystery Orphanage. Mary-Jane était arrivée ce matin, par bus. C'était un joli village, et partout, une atmosphère magique régnait. La jeune femme ne savait pas si cela l'effrayait ou la fascinait. Tant de mêlés et de sorciers réunis au même endroit...Elle frissonna. Un enfant passa devant elle. Et si c'était un enfant mêlé ? Qu'est-ce qui le différenciait d'un enfant humain ? Serait-elle capable de le tuer ? Alors qu'en le regardant, rien ne pouvait permettre de déterminer s'il était une abomination ou un membre de son espèce ? Elle soupira et serra son châle coloré contre ses épaules. Puis elle releva la tête. Une vieille église se tenait devant elle. Elle était belle, semblait veiller paisiblement sur le village. Elle s'avança doucement sur la place pavée, ses ballerines crissant légèrement sur la pierre, sa jupe blanche balayant le sol. Ses parents adoraient visiter les églises. Ils lui avaient transmit cette passion. Les vieilles arches, les vitraux, les reliques. Et tout cela, pour Dieu. Dieu qui les avaient fait, créatures de bien, pour chasser les créatures du diable, les sorciers. Elle hocha la tête comme pour se convaincre de cela.

Elle passa une main sur une des pierres légèrement parsemée de mousse et entra. L'endroit était sombre, éclairé par quelques vitraux et bougies. Elle se souvint d'une église en Afrique, une église en bois et en paille, où tous les fidèles étaient vêtus de couleur, et où le prêtre était supposé faire des miracles, soigner les malades, faire tomber la pluie. Elle se souvint aussi de la chapelle de sa ville natale, auprès de laquelle elle jouait avec ses amies après la messe. Il y avait des champs tout autour, elle était entourée d'un grillage peint en blanc.

On faisait de bien belles choses pour Dieu, mais que faisait Dieu pour les hommes ? Il avait bien laissé le diable prendre ses parents. S'il était tout puissant, il aurait pu l'en empêcher. Mary sourit. Ces pensées étaient des pensées d'enfant. Elle secoua la tête. La perte de ses parents, ce n'était rien comparé à tous les malheurs du monde. Elle s'était approchée des cierges. Elle déposa une livre dans la boite prévue à cette effet, et en alluma un, en passant la mèche de la sienne sur celle d'une autre. Pour ses parents. Et pour qu'Eileen et son frère aient enfin un enfant. Elle n'osa pas souhaiter avoir un homme elle même.

Elle marcha silencieusement vers la nef, et remarqua une femme, brune, qui la regardait. Elle était très belle. Elle lui sourit. Il n'y avait qu'une autre femme assise sur les bancs, absorbée par une prière. Mary-Jane observa l'inconnue qui l'avait regardée pendant un instant. L'autre femme se leva et sortit silencieusement de l'église. Elle alla s'asseoir aux cotés de la première. Après baissé la tête en signe de respect à Dieu, Elle sourit à l'inconnue et finit par lui demander :


-C'est une très belle église. Vous venez souvent ici ?

Elle se demandait si elle allait lui répondre. Certains fidèles n'aimaient pas être dérangés pendant leurs prières, mais celle-ci n'avait pas l'air spécialement en position de recueillement. Si elle voulait parler, tant mieux. Si non, tant pis, Mary continuerait doucement son chemin à travers Little Angleton.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Sa majesté
Modo | Sa majesté
avatar

LOCALISATION : Quelque part
CITATION DU PERSONNAGE : Tout a ses merveilles, l’obscurité et le silence aussi.

MESSAGES : 65
DATE D'INSCRIPTION : 11/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
21/100  (21/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   Lun 21 Jan 2013 - 21:29

La sensation de magie. Une sensation bien difficile à définir pour les pauvres humains innocents. Quelque chose même qu’il ne connaîtront jamais et quel dommage. C’est plus qu’une sensation, il n’y a même pas de mot pour définir ce que l’on ressent lorsque la magie nous envahit.

C’était sûrement propre à chacun mais en la magie, Edonia sentait tout d’abord une force. Une force terrible à manipuler et qui peut se révéler très dangereux si on ne la maîtrise pas bien. Malheureusement, il y avait des gens qui en faisaient très mauvais usage. Ces gens là méritaient d’être puni.

Lorsqu’elle se servait de sa magie, Edonia sentait une douce euphorie l’envahir. Elle avait l’impression de se renfermer mille fois sur elle même puis de tout libérer d’un seul coup, comme un orage qui gronde dans le ciel, restant dans les nuages puis d’un seul coup qui s’abat sur la terre avec fracas.

Elle avait aussi une sensation infinie de puissance. Elle sentait croître la puissance en elle et cette puissance lui demandait à chaque fois un peu plus d’énergie que la jeune femme lui donnait. Elle se sentait surpuissante, invincible même et pourrait conquérir le monde en laissant sa magie se déverser.

C’est comme contrôler son flux d’énergie. Elle était capable de concentrer toute l’énergie de son corps pour la déverser à travers sa magie. C’était incroyable et c’est là qu’intervient la maîtrise. Car si on ne se contrôle pas, la magie prends le pas sur nous et nous détruit, on devient son esclave.

Une douce sensation emplit donc Edonia lorsqu’elle vit la jeune femme. C’était doux et agréable, pas agressif. Probablement une apprenti exorciste ou une exorciste d’Orphéo. Après tout, elle ne connaissait pas tout le monde au Royaume-Uni qui faisait parti d’Orphéo.

La jeune femme vint s’asseoir à côté d’elle. La jeune exorciste d’Orphéo la regarda à peine et garda la tête baissé. Le respect pour Dieu, elle l’avait. L’autre femme baissa à son tour la tête. Elle respectait aussi Dieu. Même si elle était une sorcière noire, Edonia ne l’attaquerait pas. Enfin pas dans l’église.

-C'est une très belle église. Vous venez souvent ici ?

Edonia releva la tête et scruta les yeux de la jeune femme. Elle avait une voix douce et un joli sourire. Elle lui rendit son sourire. C’était agréable de croiser quelqu’un d’avenant dans le coin. Les fidèles de l’église sont plutôt silencieux ici. Enfin, comme dans la plupart des églises en fait.

- Oui c’est une belle église. Non je ne viens pas très souvent mais je devrais je crois. Et vous ?

Elle regarda autour d’elle. Il n’y avait plus personne dans l’église et leurs voix résonnaient dans la bâtisse silencieuse. S’il faisait un peu plus sombre, ça serait une ambiance parfaite pour un film d’horreur, pour des drames et des arrestations en folie de groupes de sorciers noirs et autres horreurs.
- J’ai senti la magie arriver en même temps que vous, murmura Edonia. Comment vous appelez vous ?

Elle se demanda si elle allait lui répondre. Certaines personnes n’aimaient pas donner leur nom ainsi même si celle-ci n’avait pas l’air spécialement farouche. Si elle souhait parler, tant mieux. Si non, tant pis, Edonia l’attendrait à la sortie pour lui demander son « appartenance ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 662
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
26/100  (26/100)
Point Membre:
77/100  (77/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   Jeu 25 Avr 2013 - 13:32

Dies Irae

Mary-Jane sourit immédiatement au regard de l'autre femme, plus sombre et plus mature que le sien. Elle lui avait répondu calmement, en soutenant les yeux bleu-vert de l'humaine, disant qu'elle trouvait l'endroit beau, elle aussi, mais qu'elle ne venait pas souvent, bien qu'elle le regrettât. L'inconnue lui demanda par la suite ce qu'il en était pour elle. La jeune femme regarda la voute du bâtiment, avant de répondre doucement, d'un ton légèrement rêveur :


-Je ne vis pas ici, c'est la première fois que je viens.

Elle sourit calmement, et fixa ses yeux sur l'autel, où étaient disposées des fleurs, des lys. Elle aimait beaucoup les lys. Les blancs, surtout, comme ceux qui se trouvaient là. Les roses, parfois, mais des couleurs claires, surtout. Cela seyait parfaitement à cette variété là. Oui Mary-Jane aimait beaucoup la botanique et l'horticulture. Étant elle même plante à temps partiel, elle se sentait proche de la nature, de la végétation surtout, elle s'y intéressait particulièrement. Les végétaux étaient des créatures immobiles, certes, mais fascinantes. Être une rose lui avait bien sauvé la vie, le jour de la mort de ses parents. Et puis, beaucoup semblaient oublier que sans ces êtres qui inspiraient du CO2, la vie ne serait pas sur cette Terre. Ce genre de mécanismes étaient exceptionnellement fascinants aux yeux d'M-J, tout comme les prédateurs des plantes, et les abeilles, les insectes et autres animaux qui servaient à leur reproduction.

Mary se sentit tout à coup oppressée, par une question soudaine de son interlocutrice. Elle avait senti sa magie. La jeune femme n'avait aucun pressentiment pour cela, elle ne savait absolument pas différencier les non doués des doués, et encore moins l'espèce d'une personne. Ce qui était, en soi, quelque chose de plutôt dommage pour une humaine noire. Comment savoir qui tuer ? Ce n'était pas marqué sur leurs fronts, et ils avaient exactement la même apparence que les humains.
Elle se mit donc à trembler légèrement, peu habituée à ce qu'on lui pose ce genre de question. De plus, le fait qu'on lui demande son nom à la suite de cela ne la mettait pas en confiance. Elle fixa alors la femme, et lui répondit, sa voix tremblant très légèrement, et sans mentir, fidèle à elle-même :


-Oh je...Je n'arrive pas à faire ce genre de choses. Je m'appelle Mary-Jane. Et vous ?


Elle ne lui donna pas son nom de famille, il ne fallait tout de même pas abuser, il était notion commune que Little Angleton était un village hautement surveillé par Orpheo, et, de ce fait, investi par un certain nombre de ces agents, il ne fallait donc pas prendre de risque, le nom d'Howard ne devait pas se trouver sur leurs listes noires. Mary-Jane, ce n'était ni trop commun, ni trop original, ils ne pourraient pas la pister à partir de ça uniquement. La galloise regardait l'inconnue fixement dans les yeux, prête à être éventuellement mise en danger, mais n'étant pas trop raide non plus, ce qui aurait semblé suspect. Si elle acceptait de lui donner son prénom, elle se sentirait moins en position de faiblesse.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Sa majesté
Modo | Sa majesté
avatar

LOCALISATION : Quelque part
CITATION DU PERSONNAGE : Tout a ses merveilles, l’obscurité et le silence aussi.

MESSAGES : 65
DATE D'INSCRIPTION : 11/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
21/100  (21/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   Dim 19 Mai 2013 - 17:22

Edonia regardait toujours la jeune femme qui semblait à moitié ailleurs. Elle regardait la voûte du bâtiment d’un air si paisible que c’en était presque apaisant.

-Je ne vis pas ici, c'est la première fois que je viens.

Elle lui fit un sourire calme. Edonia n’essaya pas d’en savoir plus. Il serait intrusif d’essayer de savoir pourquoi elle avait fait le voyage jusqu’ici, qu’est-ce qu’il l’amenait ici et tout le blabla. Elle se contenta de regarder l’église aussi. La foi est une chose très étrange. Elle prône la paix mais elle a provoqué tant d’effusion de sang dans l’histoire. N’importe quelle religion, que ça soit le christianisme avec l’Inquisition ou encore les musulmans avec leur culture de la soumission, car Islam veut dire « soumission ». Pourtant, malgré toute ces contradictions, il y avait toujours des gens pour croire à ces entités supérieures dont a des preuves que par des prophètes ou des messies qui n’ont peut-être même pas existé. Edonia savait qu’il y avait quelque chose au dessus d’eux, quelque chose que même la nature ne pouvait pas contrer. Quelque chose qui contrôlait tout, comme un roi pour gouverner le monde. Un « roi » plutôt capricieux car il faisait des choses étranges parfois mais un roi n’est-il pas toujours détesté de part ses aspects. N’importe qui prenant des décisions est contesté, c’est un fait. Ceux qui sont sous sa gouvernance ne comprenne pas parfois tout les enjeux qu’il y a et pense d’abord alors leur propre profit. C’est triste mais telle est la nature de l’être humain.

L’exorciste d’Orphéo considéra qu’elle était allé trop loin dans ses pensées et revint à la jeune femme à côté d’elle dont elle ne connaissait toujours pas le nom. Elle alla s’en enquérir et la jeune femme se mit à trembler légèrement. Avait-elle peur des personnes magiques ? Il y avait certaines personnes qui étaient ainsi. Ces personnes contenaient la magie en eux mais ne pouvait pas la supporter et la refusait catégoriquement. Cependant, il n’existe pas de rune pour enlever définitivement la magie que l’on a en soi et puis même si on la déteste , c’est peut-être toujours profitable d’en garder sous le coude ? Edonia avait peut-être fait peur à la jeune fille avec sa question. Pourtant, elle n’avait rien d’agressive. Elle répondit d’une voix hésitante et tremblante :

-Oh je...Je n'arrive pas à faire ce genre de choses. Je m'appelle Mary-Jane. Et vous ?

Edonia se mit à sourire. Elle avait un air jeune sur le visage alors c’était probablement normal qu’elle n’arrive pas à reconnaître la magie chez quelqu’un d’autre. Pour elle-même, elle avait du atteindre vers ses 32 ans pour apprendre à reconnaître parfaitement la nature de personnes autour d’elle. Cela demandait une certaine expérience et un entraînement. Elle ne pouvait donc pas savoir si elle était sorcière, humaine ou mêlée. L’exorciste, elle-même, avait encore du mal à faire la différence. Elle se rendit compte qu’elle n’avait pas répondu à la question de Mary-Jane.

- Je suis Edonia !

Elle lui fit un sourire en accompagnant sa phrase. Elle voulait se montrer rassurante. Mary-Jane n’avait pas l’air méchante alors elle ne voulait pas l’effrayer. Elle la rassura à la suite avec une autre phrase.

- Ne vous en faites pas, je ne vais pas vous attaquer, sauf si vous êtes une douée maléfique mais vous n’en avez l’air en aucun point donc ne vous inquiétez pas.

Cela devrait suffire à la rassurer du moins pour l’instant. Edonia avait l’air si impressionnante que ça pour faire peur à des jeunes femmes ? Pourtant elle n’avait pas dégainé son regard de tueuse ou ne s’était pas montré agressive. Il y avait des gens qui était facilement impressionnable aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 662
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
26/100  (26/100)
Point Membre:
77/100  (77/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   Sam 1 Juin 2013 - 0:55

Hallelujah

La femme en face d'elle lui souriait calmement. Elle n'était peut-être pas là pour la traquer, en fait. Elle lui donna même son nom. Edonia. C'était très joli. Mary apprécia. Cela faisait penser à l'Eden, la création, un jardin où tout est facile et fécond. La jeune femme sourit à cette pensée, de détendant un peu, mais ne relâchant pas totalement son attention, on n'était jamais trop prudent. Elle était une humaine noire, après tout, elle ne devait pas laisser les choses au hasard, bien qeu ce soit quelque chose qu'elle aimât faire, qui était dans sa nature. Après tout, ses parents l'avaient éduquée de manière assez libre, ils voyageaient beaucoup...Et ne se préoccupaient pas de grand chose. C'était peut-être ça qui avait en partie causé leur perte. Et elle ne voulait pas mourir. Mais le problème, c'est qu'elle n'aimait pas beaucoup non plus les contraintes...Elle se battait contre ce trait de caractère, sinon, elle ne pourrait jamais fonder une organisation avec son frère, avoir des enfants, comme elle le désirait...Tant de choses qui reposaient là dessus. Elle soupira doucement.


-Ravie de vous rencontrer Edonia,
dit-elle dans un sourire fugace.

M-J se mordit instantanément la lèvre. Elle venait de la rassurer sur le fait qu'elle ne l'attaquerait pas à moins qu'elle soit une douée maléfique. Elle avait donc vu son angoisse. Zut, pas encore assez discrète Mary, pas encore. Mais en tout cas, l'inconnue n'avait pas non plus l'air de la considérer comme une menace. C'était toujours ça de gagné. Et elle pouvait bluffer. Elle ne devait pas se croire en totale sécurité. Mais elle fit descendre ses épaules malgré tout, et dit en bredouillant un peu :


-Je suis désolée, c'est la première fois que je me rends dans ce village et j'ai entendu tellement de choses à son propos...C'est peut-être irrationnel mais je ne m'y sens pas totalement en sécurité.


C'était vrai, dans un sens, mais Edonia pourrait l'interpréter à sa manière. Si elle la pensait inoffensive, elle estimerait qu'elle faisait allusion à la possible présence de sorciers noirs, ou de personnes possédées par les nombreux fantômes dont on parlait dans le village. Ils existaient, elle le savait, et était en mesure d'en combattre certains, mais certains poltergeist n'étaient pas à sa portée. Elle ne chercherait pas à les embêter durant son séjour dans le village, mais Mary-Jane pouvait très bien jouer la gamine innocente, un peu naïve, un peu craintive. Bon, elle avait presque trente ans, elle n'était plus vraiment une gamine, mais sa phase de jeunesse prolongée était entamée, elle resterait ainsi jusqu'à ses cinquante ans probablement. En un sens, cela la rassurait. Elle aimait cette apparence, elle était heureuse de pouvoir en profiter longtemps. Elle pourrait encore séduire des hommes, elle ne serait pas vieille tout de suite. Mary se sentait un peu stupide de penser ainsi, comme une idiote superficielle, mais il ne fallait pas se mentir, elle aimait sa peau douce et ses cheveux soyeux, autant être heureuse de cela. Elle n'était pas prête à vieillir, et c'était tant mieux. M-J regarda Edonia. C'était une très belle femme, mais impossible de connaitre son âge. Elle pouvait avoir son âge, comme plus de 60 ans. Étrange chose que le vieillissement des sorciers et des doués...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La voie des humains n'est pas en leur pouvoir, et il n'est pas donné à l'homme qui marche de diriger ses pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Chemins effacés-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :