AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dès que le vent soufflera, je repartira... {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Solitaire, ex-membre de Croix | Plouf !
Admin | Solitaire, ex-membre de Croix | Plouf !
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : BATEAU
LOCALISATION : Dans mon bateau
CITATION DU PERSONNAGE : Dès que les vent tournerons, je me n'enalleron de lapin !

MESSAGES : 417
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
27/100  (27/100)
Point Membre:
54/100  (54/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Dès que le vent soufflera, je repartira... {OK}   Lun 22 Oct 2012 - 22:51

Welcome to Mystery...

Kåre Fabjan
Nilsson
Docteur Renaud-Mister Renard




      feat Wes Bentley

        Âge : 33 ansDate & Lieu de naissance : Le 26 Avril 1979 à Östersund, en SuèdeRace : SorcierStatut : Célib'Groupe : Sorciers NoirsDon premier : Télépathe avec les objets Pouvoir premier : Elémentariste d'eau







« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »


    HISSEZ-OH !J'étais sur mon navire, j'étais sur mon bateau, quand j'ai décidé, ou plutôt réalisé que j'avais envie de raconter ma vie. Pas spécialement envie, d'ailleurs. Plutôt besoin. De faire le point sur moi même. Histoire d'oublier la pluie gelée qui me transperçait jusqu'aux os et de me faire croire à moi même que j'étais un super gros dur beau gosse qui n'a jamais foid-jamais mal-jamais peur. Je suis né le jour de l'anniversaire de l'incident de Tchernobyl. Mais 7 ans avant. Alors que tout le monde était encore choqué par cette explosion nucléaire, l'année de mes 7 ans mes parents n'avaient d'yeux que pour moi, depuis le jour de ma naissance d'ailleurs. Bon d'abord ma mère qui se tordait de douleur, et ensuite moi. Mais quand même, moi c'est plus important. C'était la seule naissance de ma vie quand même. Je pense malgré tout qu'ils furent perplexes, quelques années plus tard. Se réjouir alors que c'était l'angoisse planétaire...Ils devaient se sentir un peu déplacés les pauvres. Ça ne change évidemment rien au fait que j'étais le plus bel enfant du monde. Sauf que j'ai hérité du surnom de "catastrophe nucléaire". Et que mes parents se sont mis à écouter Kraftwerk. Moi aussi du coup. Mais plus tard. Et c'est bizarre. J'me trouve bizarre globalement. Mais j'm'aime bien quand même. Mes parents étaient des sorciers, ils m'ont envoyé à l'école sans spécialement m'inculquer le mépris des autres enfants. Les humains, s'entend. Mais je n'avais pas le droit de ramener des copains à la maison. Je pouvais jouer avec eux dans la cour, mais les inviter, pas question. C'était la règle. Comme je me morfondais un peu, mes parents m'ont présenté un jeune Jørgensen qui vivait dans la ville voisine. Oui, car ma famille n'est pas une grande famille de sorciers noirs. Ma mère est une sorcière russe, qui a profité de son pouvoir d'invisibilité et du fait qu'elle était en âge de faire des études pour émigrer clandestinement en Suède. Là bas elle fut aidée par les membres de Croix locaux, et finit par adhérer à l'organisation. Elle y a rencontré mon père, et ils se sont rapprochés car ils étaient dans la même université, à Stockholm. Il étudiait l'écologie, et elle la science politique. Résultat ils ont fini dans un trou paumé près d'un lac, où mon père étudie la manière de conserver le patrimoine naturel de la Suède sur une petite portion du territoire, et ma mère est préfète du comté de Jämtland. Oui, elle a obtenu la double nationalité entre temps. Du coup je parle Russe. Et j'aime bien la Russie. Je vous en parlerai plus tard.Que je vous explique quelque chose, d'abord. Je vous ai dit que Croix avait aidé ma mère. Le problème, c'est que ma mère n'a jamais fait grand chose pour Croix. Elle préférait ses études, et son job, et son couple. Bien sur, en tant que préfète, elle essaie de faire discrètement passer les idées sorcières noires dans le comté. Mais bon. Ça ne suffit pas des masses à Croix. D'ailleurs mon père non plus n'a jamais fait grand chose. Enfin si. Il a fait une bourde. Il était en mission avec un jeune homme de son âge, Livjen Cross-Jørgensen. Et il est revenu seul. Il ne m'a jamais raconté dans les détails, mais en gros, à cause de lui, Livjen est mort. Il ne l'a pas fait exprès, mais mon père est tête en l'air. Alors voila. Le dirigeant de Croix, à l'époque, le père de Natasha et tout le bordel, a tranché. Il a décidé qu'à cause de cette faute, mes parents devraient consacrer un de leurs enfants à Croix, afin qu'il devienne un bon sorcier noir et paye la faute de son père. Le problème, c'est que ma mère a du subir une ablation des ovaires alors que j'avais trois ans et demi. Risque de tumeur cancéreuse, tout ça. Du coup, je n'ai jamais pu avoir de frère ni de sœur. Donc pas le choix. Donc c'est moi qui m'y suis collé, et qui m'y colle toujours. Par chance, ils ont échappé au scénario "on vient chercher votre môme et on l'emmène en France pour l'éduquer et vous le revoyez pas avant ses 18 ans". Nan. J'ai eu une enfance heureuse quand même. En fait, avec Sven, on a eu droit à un précepteur de Croix venu tout droit de France (la classe, vous admettrez) pour nous éduquer chez nous en Suède. Enfin, pour m'éduquer moi, à la base, mais vu qu'on était toujours fourrés ensemble, tant qu'à faire...C'était un français de la Bretagne. Il aimait les crêpes, le cidre, et les bateaux.Du coup, entre un cours de runes et un cours d'art martiaux, il nous apprenait la navigation. Parce que près de ma ville natale, il y a un lac. Je crois que c'est très rapidement devenu une passion pour Sven et moi. C'était dur, notre professeur était exigeant, mais dès que nous en avons eu l'âge, nous nous sommes acheté notre propre bateau afin de pouvoir partir sur le lac quand bon nous semblerait. Ça a toujours été plus facile pour moi, grâce à mon pouvoir. J'aime cette relation avec l'eau, et plus particulièrement l'eau de la mer. Sven et moi avons tout fait ensemble. A partir de l'âge de neuf ans, nous avons été à l'école ensemble, puis au collège, et au lycée ensemble. A cette époque, nous avons même fondés un groupe, Glada Kor, ce qui signifie "Les Vaches Heureuses". On était très inspirés. Je jouais de la batterie et lui de la guitare électrique, tout en chantant. Il m'arrivait de faire les chœurs aussi. Ma vie est passionnante vous en conviendrez.Nous nous sommes baladés ensemble, nous avons escaladé, bivouaqué ensemble. Nous avons fait la fête ensemble, nous avons appris le monde magique dans toute sa complexité ensemble. Nous avons dragué nos premières copines ensembles, et elles étaient meilleures amies. Un peu comme un cliché sur pattes, vous voyez ?Bref. On s'aimait. Beaucoup beaucoup beaucoup. La première chose qu'on a pas fait ensemble, c'était notre première mission. C'était comme une sorte de rite de passage. Je fus envoyé en Russie, à cause de mes origines et de ma maitrise de la langue. Je devais aller assassiner un mêlé doué d'Orpheo qui allait prendre une place importante dans le gouvernement Poutine alors qu'un sorcier noir convoitait le poste. Sven fut envoyé chez les Kristiansen afin d'espionner la famille, on supposait à l'époque qu'une offensive était proche.Je me suis donc envolé pour Moscou, j'ai beaucoup aimé la ville, et le pays. Je le trouvais étrange, mais fascinant. Ici, j'eus ma première relation sérieuse. Elle était jolie, adorable je l'aimais. Elle était humaine. Jamais entendu parler du monde magique. Je l'ai quittée lorsque j'ai compris que je commençais à devenir dangereux pour elle. Je savais qu'un mercenaire de Croix Russie me surveillait de près et qu'il n'hésiterais pas à me dénoncer ainsi qu'à en faire une esclave si je ne stoppais pas bientôt ma relation. J'ai donc découvert la Russie, pendant un an, j'ai fini par tuer le mêlé en question. J'ai souffert. J'ai souffert d'avoir consciemment tué ma relation avec Elina. Mais j'étais un sorcier noir. Je devais être fort. A 18 ans, j'avais toujours cet égo, cette fierté de mon éducation, bien que je ne sois pas d'accord avec toutes les idées de là culture dans laquelle j'avais été éduqué.Je suis revenu en Suède avec la culture de ma mère une boule dans la gorge, un nœud dans le ventre et du sang pour toujours sur mes mains. Mais ça, ce n'était pas le plus important.J'étais bizarre. J'étais changé. Je ne faisais rien que de grandes balades sur la plage ou sur le lac.Je suis revenu. Sven n'est jamais revenu. Il était parti au Salvador, négocier avec des représentants de Santiago. Il était trop tendre, selon notre maitre. Il n'est jamais revenu.J'ai repris ma clarinette, j'ai acheté une voiture et une remorque, et je suis allé jusqu'à la mer, avec la guitare de Sven, l'acoustique, sa première, que j'ai brisée, avant de récupérer le bois pour faire une petite barque, qui avait la taille d'un berceau d'enfant. J'y ai mis les cordes, des fleurs, et mon sang. Et je l'ai laissée partir sur la mer. Adieu.J'ai soupiré, et je suis reparti.J'étais resté des jours sur la plage. J'avais une barbe affreuse. Une barbe d'ours, de vieux marin. Je l'ai gardée longtemps,Si longtemps que lorsque je me suis présenté au chef de Croix à mon arrivée en Bretagne, il m'a pris pour quelqu'un d'autre. Il ne m'avait jamais vu, bien sur, mais il s'attendait à trouver un gamin pré-pubère de dix-neuf ans. J'avais bien pris dix ans avec cette barbe. Ensuite les années ont filé. Je me suis remis, mais je n'ai pas oublié. Il ne faut pas. Ce serait salir la mémoire de mon ami. De mon frère, disons ce qui est.J'ai continué à servir Croix. C'est devenu ma routine, et je ne me suis plus posé de questions.Je suis passé de Natasha à Dorian Cross sans broncher. J'étais un bon sorcier noir, efficace. J'ai été envoyé à Londres, j'ai escorté Luka Grey, j'ai vécu dans l'action. J'ai couché avec des sorcières noires, j'ai essayé de vivre avec deux d'entre elles. Ca ne m'a jamais satisfait. Trop arrogantes. Trop vaporeuses. Je ne sais pas. Elles ont quelque chose en trop. Je vis moins aujourd'hui dans ce monde rouge et gris. J'étais à Paris, histoire de surveiller le QG d'Orpheo, quand je l'ai rencontrée. Elle est mêlée. Mais je ne suis plus un gamin. Je veux vivre avec elle. Comme elle ne fait pas partie d'Orpheo, elle ne m'a jamais reproché de ne pas avoir quitté crois. Elle s'appelle Artémis. Je suis amoureux. Merde.Dorian m'a envoyé à Little Angleton, j'ai plus ou moins fait en sorte qu'il m'y envoie et qu'il ne se doute pas de ma relation. Je dois espionner, et soutenir le membre de Rosenrot envoyé là bas pour infiltrer le Mystery Orphanage. Alors j'ai pris mon bateau, et je suis parti, pour rallier la ville, j'avais besoin de la mer. J'aurais pu prendre le train, l'avion, mais ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vogué, et moi non plus. J'ai accosté au port de Little Angleton. J'ai retrouvé cette femme, je l'ai prise dans mes bras, et j'ai pleuré sur son épaule. Depuis je vis là avec elle, je regarde la mer et l'horizon, le visage sérieux et fermé, je réfléchis, le vent dans les cheveux. J'ai l'air d'un gars mystérieux et solitaire, alors que je suis un clampin de première amoureux qui aime la vie mais qui tue à chaque fois qu'on lui demande, et qui sait de moins en moins ce qu'il fiche chez les sorciers noirs. Et pourtant, je ne change rien. Rien à ma vie, je veux juste la passer avec Artémis. Le reste, je m'en fiche. Tous les jours, je navigue, je vais plus ou moins loin, je regarde les mouettes, les poissons, les autres marins. Je sais c'est pas marrant mais c'était mon destin...Un jour j'emmènerai Artémis sur mon bateau, on ira loin, on fera l'amour, on pêchera pour se nourrir, et une fois qu'on sera rassasiés de liberté pendant un moment, on reviendra à terre, on ne le saura pas, mais on sera déjà trois...  


 


« QUI-ES-TU ...? »


    Je suis bon vivant. J'aime le bon vin, la bonne nourriture, et la mer. Je n'aime pas me prendre la tête. Mais mine de rien, je psychote très, très souvent. Pour rien, pour tout. Je suis un grand garçon, mais j'ai un problème avec la maturité. Disons que je ne peux pas être tout le temps 24 heures sur 24, parfaitement adulte. J'ai besoin de gamineries du style mes jeux vidéos, mes rêves de devenir musicien célèbre et mes chocapic au petit déjeuner. Je crois que cette immaturité est également la cause du fait que je suis toujours chez Croix. Il y a ça, et le fait que mes parents risquent de se faire tuer si je m'enfuis et me cache, loin. Je ne suis pas lâche à ce point. En fait, je suis globalement lâche sauf s'il s'agit de mes parents ou d'Artémis. Je suis romantique d'ailleurs. Je me trouve débile et niais d'être comme ça. Mais c'est ainsi. Je suis aussi assez insolent et provocateur. J'évite de l'être avec Dorian Cross. Je me retiens très fort. Mais si quelqu'un d'autre m'emmerde, j'aurais la répartie et le caractère de chien adapté à la situation. Je déteste l'injustice. Même les plus minuscules et les plus insignifiantes sur lesquelles on pourrait passer. Mais moi je passe pas. Je crois que c'est ce qui me permet de tuer dans trop de remords. Bien que je ne sois pas insensible. Je suis paradoxal. Et j'aime. Enfin, je m'aime si Artémis m'aime. Parce que je sais que si un jour elle me larguait, je perdrais toute estime de moi même. Je suis un peu névrosé. Et un peu psychotique. Et je joue de la clarinette. C'est très important. Je ne suis pleinement détendu qu'en mer ou en musique. Faut savoir ça. Faut savoir aussi que je suis un crétin fini en ce qui concerne les sentiments. Je suis romantique, mais maladroit. Ça peut me rendre mignon, comme ça peut me faire faire des erreurs...Et n'oubliez pas, surtout : je suis un énorme flemmard. Je peux et sais faire des tas de choses...Si je décide de les faire...



    Je suis beau. Je suis beau si je décide de me raser de temps en temps et de changer de t-shirt tous les jours. Sinon je suis beau. Mes cheveux sont d'un beau noir de jais qui remet totalement en question ma condition de suédois. Enfin, disons que quand je dis d'où je viens, on est souvent surpris. Mais je me rattrape sur ma peau pâle, rendue résistante par mes séjours en mer et par les coups qu'elle a reçu. Mes yeux sont très bleus, je tiens ça de mon père, ça aussi, ça fait bien nordique. J'en suis très fier, car cela donne sur mon visage un contraste que j'aime bien. Des cheveux sombres et des yeux clairs. Je suis un suédois original. Na. Je ne suis pas très grand, d'ailleurs. Je fais la même taille que ma copine. La honte ? Un peu, mais je déteste qu'on me le rappelle. Par contre, le fait que je sois musclé est indéniable. Faut juste que je fasse intention où je prend de la brioche du ventre. La dèche. Mais sinon je m'aime. Je me trouve bien.


MORE?


Pouic-Zaubererschwester

    Âge : 18 ans !Poste Vacants ? : []oui [x]nonComment avez-vous connu le forum? : TrololololFréquence de venue : 7/7Codes :OK BY MOUA



Dernière édition par Kåre F. Nilsson le Sam 10 Nov 2012 - 0:52, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
Admin Fondatrice | Le vent l'emportera...
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Vivre à en crever
LOCALISATION : Là où le vent me porte...
CITATION DU PERSONNAGE : Marche, cours, va là où il te plait, à l'autre bout de la Terre, par delà la mer, prêt des étoiles, mais surtout ne t'arrêtes pas de rêver

MESSAGES : 2163
DATE D'INSCRIPTION : 21/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
112/200  (112/200)
Point Membre:
102/200  (102/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Dès que le vent soufflera, je repartira... {OK}   Sam 10 Nov 2012 - 10:32

Ecoute Poussinette, ta fiche est merveilleuse ! Enfin je surkiffe la fin qui est trop mignonne, j'ai pas aimé la mort de Sven mais juste parce qu'il est mort sinon c'était très beau la barque =) et j'aime le fait qu'il a un tout petit peu minuscule côtoyé Luka parce qu'il nous faut un lien génial de la mort qui tue.

Vala

VALIDE !

EDIT = je te laisse mettre ton rang !

_________________

If I had a world of my own Everything will be nonsense Nothing will be what it is Because everything will be what it isn'tI invite you to a world Where there is no such thing as time And every creature lens themselves To change your state of mind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dès que le vent soufflera, je repartira... {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ G.E.S.T.I.O.N D.E.S P.E.R.S.O.N.N.A.G.E.S▐ :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :