AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur | Solitaire
Modérateur | Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Taking care of my family
LOCALISATION : En Roumanie avec Kare Nilsson
CITATION DU PERSONNAGE : "Vous avez tord de croire que la joie de vivre tient principalement aux rapports humains, vous vous trompez. Dieu en a mis dans tout ce qui nous entoure, on en trouve dans chaque détail, chaque petite chose de la vie quotidienne. Pour percevoir ces choses là, il suffirait de changer de point de vue."

MESSAGES : 207
DATE D'INSCRIPTION : 23/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
33/100  (33/100)
Point Membre:
59/100  (59/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]   Ven 26 Oct 2012 - 17:42

Le passé a tant de choses à nous apprendre.

14 Octobre 2010, Paris.

Kare F. Nilsson & Artémis R. Hellsing
&


Paris, ville lumière. Tant de belles choses à voir et à découvrir. Profiter de la ville est un immense bonheur car elle regorge toujours de secrets à nous apprendre. Artémis venait pour la première fois dans cette ville, en fait c’était même la première fois qu’elle venait en France.

Aux premiers abords, elle avait été assez surprise par la tête que faisait les gens en général : ils avaient l’air bougon. Puis elle se souvint qu’on lui avait parlé de la tendance à râler des gens qui habitait en France. Elle pensait que c’était juste une généralité, en fait non…

Elle venait en France pour découvrir, simplement s’amuser et ouvrir sa pensée vers d’autre horizon de toute manière, pas pour connaître des gens. Les gens quelle que soit leur horizons était toujours des idiots. Ils ne comprenaient jamais rien à rien.

Elle avait aussi découvert les joies du métro parisien. Mais, c’est une stupidité ce truc ? Ca ne marche jamais et puis les gens n’ont toujours pas compris que râler à haute voix car le train s’arrête en pleine voie ne servira strictement à rien. Puis c’était vraiment sale et dégradé là-dedans.

Cela faisait 3 jours qu’elle était là et elle repartait déjà après-demain. Soupirs. Pourquoi dans ce genre de voyage on manque toujours de temps pour finir ce qu’on avait prévu ? Elle avait visité les arènes de Lutèce et bien d’autres beautés depuis 3 jours. Elle avait particulièrement aimé Montmartre et ses « catacombes » bien que des jeunes bruyant y étaient en même temps qu’elles.

De toute façon, la jeunesse c’est toujours ça ! Ca ne sait jamais respecter les autres, ça fait du bruit, ça court et ça fait plein de bêtises. Non, définitivement, avoir un gosse était vraiment la dernière chose qu’elle voulait faire. Puis qu’est ce qu’elle en ferais hein ?

Elle le mettrait au congélateur. Non simple blague, Artémis n’était pas comme ça. Bien qu’elle n’aimait pas trop les humains, elle aimait rendre service à ceux qui en avait besoin. Un enfant est innocent, même s’il est rapidement énervant. On n’a pas le droit de s’en prendre à un enfant.

Tout ça pour dire qu’elle se trouvait dans les jardins du Luxembourg. Ce qui était étrange, c’est que l’endroit était imprégné de magie. Et pourtant elle n’avait croiser aucun être doué, c’était le plus bizarre. Il y avait quelque chose là dessous ou pas loin.

Elle se baladait avec un air pas commode au visage. De toute façon, à Paris c’est la seule attitude qu’il faut avoir, si on ne veut pas qu’on nous cherche des noises. Elle n’avait pas forcément l’air très accueillante et ça tombait bien puisque c’est ce qu’elle voulait faire paraître.

Elle était vêtue d’un jean simple bien qu’un peu slim et d’un t-shirt bleu avec des tonnes d’inscriptions plus ou moins opaque et noires n’ayant aucune signification. Les gens s’attardait souvent sur son t-shirt a essayé de déchiffrer ce qu’il y avait dessus. Curieux.

Elle marchait sous le soleil qui brillait légèrement. Il ne faisait pas froid et la température devait avoisiner les 25°C. Vraiment agréable pour une journée de fin d’octobre. Parfois, elle se demandait si le climat ne lui faisait pas des blagues à faire des journées aussi chaude en automne/hiver et aussi froide en printemps/été.

C’était un bel endroit et Artémis pourrait bien y rester des heures. La vie a tant de chose à nous apprendre lorsqu’elle est couplée avec le silence. Le jardin était plutôt silencieux. Il faut dire qu’il était 15h et on était en pleine semaine. Les gens devaient travailler.

Elle marchait le long du jardin sans but ni objectif, juste le plaisir de découvrir tout ça. Elle ne s’attendait à voir personne. Elle eût un petit sourire, la vie était parfois plus belle que l’on ne voulait bien l’imaginer. Elle n’avait vraiment pas envie de rentrer.


_________________


I know. Cute.


I am the shadow unseen. Never shining, never noticed. Alone and lonely.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Solitaire, ex-membre de Croix | Plouf !
Admin | Solitaire, ex-membre de Croix | Plouf !
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : BATEAU
LOCALISATION : Dans mon bateau
CITATION DU PERSONNAGE : Dès que les vent tournerons, je me n'enalleron de lapin !

MESSAGES : 417
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
27/100  (27/100)
Point Membre:
54/100  (54/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]   Sam 19 Jan 2013 - 16:00

A quoi ça sert l'amour ? On raconte toujours, des histoires insensées, à quoi ça sert d'aimer ?

Paris. Moi j'la pouet la ville la plus romantique du monde, la ville lumière de gnagnagna, pensait Kåre en shootant dans divers déchets qui ornaient les trottoirs de cette ville qu'on disait si, hm, magnifique. Il faisait peut-être beau et chaud, mais l'homme ne voyait que le pavé gris, et les réprimandes de Natasha Cross "êtes vous vraiment fidèle à Croix, Nilsson ?" et blablablablabla. Il n'était plus un gamin, il bien passé sa trentaine, et pourtant, la grande femme rousse ne pouvait s'empêcher de se trouver agacée par le Suédois à chaque fois qu'elle lui donnait une mission. Est-ce qu'elle serait satisfaite uniquement le jour il lui ramènerait la tête de tous les mêlés sur un plateau en argent et les humains tous enchainés les uns aux autres ? Il ne savait pas, et n'avait pas envie de savoir, il avait quitté la chef de Croix quelques heures auparavant, et maintenant, il errait dans Paris, attendant de passer la nuit, et son avion, qui, le lendemain, le ramènerait à Little Angleton. Sale village. Enfin, il avait une relation ambiguë avec cet endroit. Il ne cessait de râler à son propos, et pourtant, il s'y était attaché. Mais comme il aimait râler, il râlait.

Kåre finit par relever la tête. Il passait près d'un parc entouré de grillages. Il fronça les sourcils et s'approcha. Il ne comprenait pas bien le français, bien qu'il tentât de faire des efforts pour la Famille Cross, et regarda l'inscription en anglais. The Luxembourg Gardens. Cool. C'était vert, ça avait l'air sympathique. Il décida d'entrer, ayant tout à coup moins envie de râler. Il traversa le jardin, passa devant des statues, un genre de palais, et finit par arriver au centre, près d'un grand bassin. Il était toujours attiré par l'eau, au final, c'était fou.

Un peu essoufflé par sa marche rapide, il s'assit sur une banc, et commença à fixer la fontaine. Et une jeune femme passa. Elle était obligée de passer, elle ne pouvait pas le laisser observer la fontaine ? Mais elle avait des belles jambes. Alors il releva la tête pour voir s'il lui pardonnait de lui avoir gâché la vue de la fontaine. Il lui pardonna. Elle était belle. Ses cheveux étaient magnifiques, épais et auburn, son visage était fin, ses mouvements gracieux. Kåre sourit d'un air mi-niais, mi -séducteur, et se remit à fixer la fontaine d'un regard joueur. "Vous êtes immature, Nilsson !", il avait presque l'impression d'entendre Natasha Cross, alors qu'il faisait s'élever quelques volutes d'eau hors de la fontaine. Pour attirer le regard de l'inconnue ? Peut-être. Il était con, mais tant pis. Il n'y avait presque personne, après tout.

L'eau formait des formes insensées, comme de fins rubans qui se tordaient dans tous les sens, et Kåre souriait. Il se fatiguait encore plus, surement, mais qu'allait-il faire d'important après ? Manger dans un petit restau sympa, et puis retourner à sa chambre d’hôtel, faire ses valises, et dormir, pour attendre l'avion du lendemain. Alors, il avait bien le droit de faire le con avec une fontaine. Il n'y avait qu'une seule personne. Et puis, il y avait toujours une chance qu'elle soit humaine, mêlée, ou sorcière non ? Hein ? Pas beaucoup. Il s'en foutait? cette soirée était moins râlante que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire
Modérateur | Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Taking care of my family
LOCALISATION : En Roumanie avec Kare Nilsson
CITATION DU PERSONNAGE : "Vous avez tord de croire que la joie de vivre tient principalement aux rapports humains, vous vous trompez. Dieu en a mis dans tout ce qui nous entoure, on en trouve dans chaque détail, chaque petite chose de la vie quotidienne. Pour percevoir ces choses là, il suffirait de changer de point de vue."

MESSAGES : 207
DATE D'INSCRIPTION : 23/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
33/100  (33/100)
Point Membre:
59/100  (59/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]   Ven 5 Avr 2013 - 17:10

Artémis marchait encore et encore. Elle n'avait même pas pris conscience qu'elle passait près d'une fontaine. Mais une sensation traversa son corps et ça elle ne pouvait l'ignorer. Comme un électrochoc qui montait au cerveau a une vitesse dingue. Magie, magie, magie. Ce mot apparût dans son esprit devant toute ses pensées.

Elle s'arrêta et se retourna vers la fontaine. Un homme, brun, totalement banal était assis là sur le rebord de la fontaine. Elle ne remarquera rien au début puis elle s'aperçut que l'eau s'élevait pour former des formes improbables. Ce n'était pas la fontaine qui faisait ça. C'était de la magie et elle émanait de cet homme.

Est-ce que ça valait la peine d'aller lui dire aimablement d'arrêter ça ou fallait-il le laisser continuer vainement ? C'était plaisant d'ignorer les gens mais là ils étaient en plein dans un quartier plutôt fréquenté et si un innocent voyait ça.. Après tout peu importe mais Artémis se sentait l'envie d'aller lui dire d'arrêter.

Elle s'approcha et le fixa d'un regard pas forcément très tendre mais pas non plus un regard de quelqu'un en colère. Elle aurait aimé être une élementaliste aussi mais on n'a jamais le choix de ses pouvoirs, peut être ce don se révélerait un jour, qui sait.

-Stop. Vous allez attirer l'attention des gens autour de nous. Vous savez que c'est pas prudent de révéler la magie aux yeux de tout le monde ?

Et ce benêt souriait, comme s'il avait trouvé la vanne du siècle. Artémis n'avait pas très envie de sourire. Elle en venait même à se demander pourquoi elle était intervenue. Elle aurait du continuer son chemin, elle n'aimait pas la présence des humains de toute façon, doué ou non.

_________________


I know. Cute.


I am the shadow unseen. Never shining, never noticed. Alone and lonely.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Solitaire, ex-membre de Croix | Plouf !
Admin | Solitaire, ex-membre de Croix | Plouf !
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : BATEAU
LOCALISATION : Dans mon bateau
CITATION DU PERSONNAGE : Dès que les vent tournerons, je me n'enalleron de lapin !

MESSAGES : 417
DATE D'INSCRIPTION : 22/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
27/100  (27/100)
Point Membre:
54/100  (54/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]   Dim 5 Mai 2013 - 23:05

L'amour ne s'explique pas, c'est une chose comme ça...

Les femmes sont des rabat-joie. Kare avait failli l'oublier. Son manège eut bien l'effet attendu, certes, la belle inconnue l'approcha. Mais elle lui dit fermement de s'arrêter. Pfff. Le jeune homme soupira, relâcha toutes ses volutes d'eau et s'assit au fond de son banc, tourna sa tête vers la fille avec un sourire aguicheur, et lui répondit :

-Allons, vous n'êtes pas drôle, c'est justement ça qui est amusant !


Elle ne souriait pas, ça c'était sur. Mais elle avait un très beau visage. Et de beaux yeux. Pénétrants. Oui, il avait vraiment envie de la draguer et plus encore. Oups, si ça se trouve elle était lectrice de pensées. Bah oui, elle avait forcément connaissance de la magie. Non, ça n'avait pas choqué Kare plus que ça. Disons plutôt qu'il avait attiré son attention, et que c'était ça qui comptait le plus. De joie, il envoya un petit jet d'eau vers sa nouvelle connaissance, et l’aspergea légèrement...En plein dans le décolleté. Bingo. Il se mit à rire nerveusement et fit signe à la jeune femme de s'asseoir :


-Oups, pardon, ça m'a échappé. Je m'appelle Kare, et vous ?

Il lui adressa son sourire le plus rayonnant, un peu gamin, un peu charmeur, totalement heureux, se rassit un peu plus normalement, retirant ses bras du dossier du banc, afin de laisser la place à sa nouvelle rencontre de s'asseoir. En espérant qu'elle ne le frapperait ni physiquement ni magiquement avant de le traiter de goujat et de s'enfuir. Ce n'était vraiment pas le but, c'était l'été, nom d'un lama, et il fallait s'amuser, draguer, profiter. Ouais, elle était vraiment belle. Pour la première fois il osait revenir vers une femme, sans avoir l'idée qu'ils ne feraient que coucher ensemble, une nuit, et que ce serait fini. Cela était réservé aux sorcières noires pulpeuses et sures d'elles. Baaah. Cette idée le dégoutait, là, sur le moment. Il sourit de nouveau à la jeune femme et demanda :


-Sorcière ? Humaine douée ? Allez, faites pas cette tête, que puis-je faire pour me racheter ?

Il espérait une réponse du genre "Un verre ou un repas dans un petit coin sympa ?". Ouais, il avait totalement envie de ça, envie de la connaître. La vie était belle aujourd'hui. Étrange, non ? C'est pas dans ses habitudes à celle-là. Elle l'avait bien fait chier, en le maudissant d'une certaine manière dès l'enfance, en lui prenant Sven, puis en le forçant à quitter sa chère Elina, en le destinant à une carrière de sorcier noir, alors qu'il n'avait rien demandé, et que tuer des gens n'était pas non plus sa passion. A la limite l'esclavage, ça pouvait être drôle. Et encore. Il en connaissait des sacrés tortionnaires parmi ses collègues, qui voyaient les leurs comme inférieurs à des animaux de compagnie et leurs infligeaient les pires traitements. Non décidément, ce n'était pas ce qui lui convenait totalement. Kare chasse ces pensées de sa tête, et se concentra sur la beauté de la vie en cet instant présent, et le cadeau qu'elle lui offrait de déposer une femme totalement à son gout devant ses yeux, en cette chaude après midi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le passé a tant de choses à nous apprendre [Kare, première rencontre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Hors des limites :: || Hors du temps-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :