Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura


Partagez
 

 Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyLun 31 Déc 2012 - 22:08



    Cet endroit me donne la chaire de poule, chacune de mes respirations laissent de traîner de buées. Il fait si frais, que mon sang vient à geler dans mes pauvres petites veines sensibles. Je ne sais pas pourquoi je suis ici, je ne devrais pas être ici, maintenant je suis perdue. Je suis dans ce qui semble une ancienne bâtisse qui me fait penser à l'orphelinat du Mystery, sauf qu'elle est en ruine. La nuit est tombée et il fait déjà sombre, je ne peux plus revenir en arrière sans passer par la forêt. Dire que je voulais simplement me rendre à Little Angleton et m'en aller, je me retrouve dans un lieu sinistre en pleine nuit et en plein milieu d'une forêt dans un lieu en ruine. Le pire c'est que ce matin, je suis allée à mon cours normale à « Little Angleton », je me suis dite, qu'après mon cours des âmes perdues avec le Professeur Mystery, je prendrais mes affaires et je quitterai le Mystery. Aux Etats-Unis...

    J'avais fait des économies avec l'argent que m'offrait à mes anniversaire, ma mère avait fait des économies pour moi de son vivant et ma tante de même. Je ne suis pas une personne riche, mais j'ai assez pour partir à la recherche de mon père. Ma fortune se trouve dans un petit coffre, avec la photo de mon père et de ma mère, j'ai en tout un peu plus de 3000 dollars... J'ai traversé la forêt du domaine Mystery en pensant que je retrouverais le chemin de Little Angleton, ce qui ne fut pas le cas. J'ai l'air bien bête ici, avec ma valise sur le dos. Le soleil disparaît à l'horizon, jusqu'à laisser la pénombre envahir le ciel. Il est hors de question que je retourne dans la forêt, rien que dans la journée les arbres empêchaient que la lumière s'infiltre, qu'est-ce sera sans ? Je n'ai pas de lampe torche et je suis fatiguée de marcher. Je lève les yeux vers le ciel sombre, pas de lune ce soir, je suis donc dans une totale obscurité.

    Chaque craquement des bouts de bois, chaque bruissement des feuilles d'arbre à proximité de moi, chaque chant de corbeau, ainsi que chaque frottement du vent contre les murs des ruines se transforment en phobie. Dans l'obscurité, les arbres et les buissons prennent des formes humaines effrayantes. Je tente mentalement de me rassurer, qu'il n'y a rien, que ce n'est rien, juste, mon imagination. Et puis, quand vient le moment où ces formes se mettent à bouger lentement, en émettant une sorte de son brisé, d'une voix brisée qu'on obtient quand on étrangle une personne ou con lui brise la nuque, un peu comme dans « The Grudge ». Cela va m'apprendre à aimer les films d'horreurs, je me fais plein de scénario en ce moment. Je mettais réfugier entre les ruines, en espérant que les ombres, n'était rien d'autre que des ombres. Je n'ai pas de téléphone, celui que j'ai, n'a plus de batterie comme par hasard.

    J'entends des pas venir dans ma direction, je m'accroupis dans la pénombre et je reste silencieuse. Est-ce que c'est un fantôme ? Mais est-ce qu'un fantôme fait des bruits de pas ? La peur d'être trouvée par un étranger fou, ne m'avait jamais traversé l'esprit jusqu'à maintenant. Les pas se rapprochent de plus en plus, quand soudain le grincement d'une porte me fit sursauter. Ce qui est étrange, c'est que je n'avais jamais remarqué de porte dans la journée. D'où sort celle-ci ? Puis, c'est à ce moment que j'ai eu l'idée saugrenue d'aller me cacher à l'endroit où me donnait cette porte. La porte semble donner sur des escaliers qui mènent au sous-sol, je pensais qu'il y ferait encore plus sombre qu'à l'extérieur, c'était le contraire. Il y a des bougies au sol et les murs sont immaculés d'une matière rouge sèche, ça ne ressemble pas à une peinture quelconque et ça sent mauvais. Le parquet des escaliers grincent, comme quand je ne suis pas dessus.

    Je ramasse une bougie et essaye d'éclairer devant moi, pour voir qui est l'individu qui descend les marches.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyLun 31 Déc 2012 - 23:28

    Présentement? Je ne sais même pas où je suis. Enfin si. Je sais où je suis. Je suis dans un rêve que je n'arrive pas trop à me rappeler de quel passage de ma vie il sagit. Pour l'instant, il fait tout sombre. On se croirait presque la nuit. Je crois en fait que je suis dans un camion en directions d'une autoroute. Mais dans ce camion, il fait si sombre que je n'y vois rien. Je crois que je suis attacher aussi. Un très mauvais souvenir de ma vie. Pourquoi me fait-on revivre ce souvenir? Je n'en sais rien. Mais peut-être que ça à une significations tout cela? Je chercherais plus tard. Pour le moment, je dois continuer à rêver. Oui parce que après tout, ce n'est qu'un rêve. Un simple rêve. Et je ne peux sortir de ce rêve que si l'auteur de ce rêve décide de me faire sortir de ce rêve. C'est alors que le camion s'arrête soudainement. On ouvre alors la porte et on me fait sortir. Heureusement, je peux voir. Mais comme je peux voir, nous sommes la nuit. Et qui dit nuit, dit que peu de lampadaire. J'ai sommeil mais je n'ai pas de sac sur ma tête. Mais la noirceur m'empêche de voir comme il faut les interlocuteur qui discute entre eux. Mais je distingue alors un autre enfants que moi. Je regarde de plus près. C'est Quôc! Mon frère. Mais qu'est-ce qu'il fait ici? Je n'en sais rien. Alors un des hommes ce met à parler.

    L'homme – Alors le quel va au Mystery?

    Un autre homme – Celui la'' dit-il en me pointant du doigt

    Le premier – Alors l'autre s'enva au Vietnam?

    Deuxième – T'as tout compris le but de la mission.

    Je ne comprenais pas le moindre sens de cette conversations. C'est alors qu'un des hommes arrive derrière moi et me détache. Je fais un sursaut de peur et je me frotte les mains. J'avais préparer une lettre pour Quôc au cas ou se genre d'évènement arriverait justement. C'est alors que je me précipite sur lui et je lui donne la lettre. On se retrouvera un jour c'est sur. Mais alors un des hommes me rattrape et je suis rapidement remis dans le camion. Au moins, j'ai pus lui dire en lettre que nous nous reverrons et je lui ais donner une photo de nous deux. Puis, comme si tout s'effaçait, le rêve disparaît. Tout devient noir et et je suis là étendus sur un sol. Je crois que je viens de crier '' Nahn Quôc ne pars pas! '' Un peu idiot de ma part. Mais je regarde un peu l'endroit. Je suis dehors et je me relève. Je crois que je suis dans les ruines. C'est la deuxièmes fois que je suis attirer sans que je le sache par cette endroit. Il va falloir que je sache pourquoi. Je tourne un peu la tête et regarde partout. Je vois alors une porte. C'est la nuit. Peut-être que je pourrais passé la nuit là. Je sais que ce n'est pas le meilleur des endroits, mais je n'ai pas le choix pour le moment. Je suis perdus. J'ouvre donc la porte et je commence à descendre les marches.


HRP - Alors en gros ce RP est un rêve pendant que Quan est possèder par un esprit. Je ne fais que relater le passé de Quan pendant qu'il ''rêve''
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 604
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue170/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (170/100)
Point Membre:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue116/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (116/100)
Niveau: 6 - Affirmée
S. Laure Cross Al Hattal
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMar 1 Jan 2013 - 0:24



Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_mfiuluCsKV1rpeqp2o1_500

La nuit tombe doucement, petit à petit. La neige reste sur le sol, de plus en plus. Il fait de plus en plus froid aussi. Le sapin dans la grande salle est toujours présent, nous faisant respirer son odeur. J'aime bien l'odeur du sapin mais je la préférais largement quand c'était au Japon parce qu'il y avait Papa et Maman. Et maintenant, il n'y a plus personne. Juste des gens qui parfois veulent être mes amis. Qui y arrivent parfois aussi. Mais il ne fait pas, c'est ce que je me dis à chaque fois, mais à chaque fois je redeviens un peu plus mon ancienne moi, mais ce n'est vraiment pas ça qui va aider pour atteindre mon but. Enfin bon.

Le repas se finit vite pour moi. Je ne mange pas beaucoup, n'ayant pas très faim. Je file donc dans ma chambre et me change. Je mets un jogging gris, des baskets noires. J'enfile un vieux tee shirt et la veste doublée en polaire à l'intérieur pour me tenir chaud, grise elle aussi. Je mets ma capuche, enfonce mes mains dans les poches de ma veste et sort en trombe de ma chambre, descendant les escaliers quatre à quatre. Personne ne cherche à m'arrêter, encore heureux vu l'âge que j'ai. Et de toutes façons, si quelqu'un le fait je lui fous un poing dans la gueule. Oui, aujourd'hui j'ai décidé que j'étais énervée.

Je sors donc de l'orphelinat et commence à courir. Je serais mieux sous ma forme féline mais je n'en ai pas envie, ni besoin. Là j'ai plutôt besoin d'étirer mes muscles sous formes humaines. Alors je cours tout en tachant de ne pas glisser alors que la neige craque sous mes pieds. Je cours. Mes pieds m'emmènent jusqu'aux ruines alors qu'il fait déjà nuit noire.

Il n'y a aucun bruit, ça fait du bien, mais dans ce coin c'est plutôt inquiétant et oppressant. Pourquoi je suis venue jusqu'ici ? J'aurais préféré le port ou la forêt. Dans la forêt j'aurais pu escalader les arbres en même temps. Et ça m'aurait aussi fait du bien. J'aurais aussi pu me transformer car j'ai mis mes bandes de métamorphe, juste au cas où. En plus je suis énervée, et c'est surtout quand je suis énervée que la panthère sort. Donc, mieux vaut prévenir que guérir. Mais j'aimerais éviter de déchirer mes vêtements. Ils sont confortables et chaud. Même trop chaud maintenant que j'ai couru.

Enfin, je me promène légèrement, faisant attention aux endroits où je marche, ou à ce que je pourrais rencontrer. Ne sait-on jamais dans ce coin. J'escalade un peu les murets, les murs un peu plus haut quand je vois des prises et que l'endroit pourrait être intéressant, faisant gaffe quand même à ce que rien ne m'attende en haut.

Me voilà un peu en hauteur. D'une hauteur de laquelle je peux sauter directement à terre sans me blesser. Et faire une roulade quand j'arrive en bas si j'estime qu'il en faut une. Oui parce que je suis un peu mauvaise dans l'estimation des dimensions. Je profite du bon air frais. J'inspire à fond cet air qui me brûle le nez et les poumons, tout en fermant les yeux, les sens aux aguets. Un sourire nait sur mes lèvres. Tranquille dans la solitude. Je me sens bien quand je suis seule quelque fois. Quand je choisis ces moments disons, même si je passe la plupart de ma vie seule. Certes des fois j'aimerais bien avoir quelqu'un sur qui me reposer. Et quand je vais mal, et bien je vais voir Ian, tout simplement. Ou je l'appelle. Et il est toujours là pour moi. Il est vraiment bien Ian. Je l'aime mon petit Ian.

"Nahn Quôc ne pars pas !"


Un cri ? Ici ? Mais je n'ai vu personne. Je saute donc de mon mur. Même pas besoin de la roulade à l'arrivée. C'est cool ça. Je me dirige vers ce qu'il me semble être la source du bruit. Méfiante, j'ai remis ma capuche sur ma tête et mes mains se sont retrouvées dans mes poches melotonnées, à l'abri hivernal du froid. (Et oui je fais des figures de style quand je parle). Une porte est ouverte. Je crois que ça venait de là. C'est bizarre, je suis près de cette porte depuis tout à l'heure mais je n'ai vu personne passé. Un fantôme ? Ça paraissait trop humain pour cela. Allons voir, tous les sens en éveil. Je descends les escaliers qui arrivent dans un sous sol, éclairé avec des torches aux murs.

Deux enfants s'y trouvent. Des enfants que j'ai déjà croisé à l'orphelinat. Un qui est là depuis déjà pas mal de temps. Ok, il est là depuis que je suis arrivée, donc il doit sûrement être là depuis plus longtemps. Tout comme Myaw. Et puis l'autre, une petite fille qui est arrivée récemment. Et elle a une valise avec elle. Mais elle comptait faire quoi ? Énervée je lance :

"Vous foutez quoi là ?! C'est dangereux ici, imbéciles !"


Je les attrape par la main tous les deux et les embarque avec moi, je remonte vite les escaliers, la porte est toujours ouverte mais elle se ferme juste quand on arrive. Elle se verrouille également. Je lâche les mains des deux gamins et essaie de débloquer la porte. Sans succès. Cours de rune, cours de rune. On a appris comment déverrouiller une porte. J'ai même une craie sur moi, miracle. Et je me souviens de la rune. Miracle. Bon d'accord, on a eu le cours cette semaine et j'étais présente. Ca doit être pour ça que je m'en souviens. Bon par contre, l'incantation qui va avec, faut pas déconner non plus. Je pose la rune près de la serrure et essaie encore d'ouvrir la porte, toujours sans succès.

"Et merde."


Je me retourne vers les deux gosses et les regarde, mon regard allant de l'un vers l'autre. Je ne connais même pas leur prénom.

"On est coincé."


Je me faufile entre eux pour redescendre et j'entends grâce aux bruits qu'ils me suivent. Et la petite avec son gros sac à dos. Elle comptait aller où franchement, à cette heure ci en plus ? Et elle va pas s'en sortir avec son sac.

Enfin bon, je jette un coup d'oeil derrière moi et ils sont toujours là, je prends une torche du mur et commence à avancer dans le dédale de couloir. Qui sait, on trouvera peut être une autre porte pour sortir.



_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_o2o70wP0Vc1rrb9xco1_500

Sexy as hell
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_oohx4lz8Pb1vcadc6o1_500

Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue


Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1765393829
Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMar 1 Jan 2013 - 2:19



    Est-ce que tu peux les voir, ces yeux livides qui t'observent dans l'obscurité en ce moment ?


    La personne qui venait descendre c'était Quan, il m'avait une peur monstre, car je l'avais pris pour un fantôme. J'ai déjà vu des fantômes et certains fantômes savent que je l'ai vu, sachez quel qu'il soit, les fantômes me font peur. Je n'ai jamais voulu aller à l'hôpital dans ma vie d'autrefois du temps où j'étais avec ma tante, même quand il s'agissait d'une sortie éducative, ou à cause d'un motif médical personnel. L'hôpital m'a toujours fait peur avec tous les morts qui hantent les lieux, les hôpitaux sont une phobie pour moi, plus que l'obscurité. Je regarde Quãn silencieusement, avant de pointer du doigt l'endroit où nous sommes et lui à la suite, comme pour lui demander ce pourquoi il était là. Et puis, comment il est arrivé ici ? Forcément, il a dû être là avant que la nuit ne tombe, mais pourquoi je ne l'ai pas vu ? L'idée qu'il est pu marcher dans le noir jusqu'ici, est impossible, sauf s'il voit dans le noir comme un félin. Je dépose la bougie au sol, une fois rassurée.

    « Vous foutez quoi là ?! C'est dangereux ici, imbéciles ! »

    Je me retourne, en sursaut, mon coeur vient de se mettre à tambouriner dans ma poitrine. Dans une atmosphère comme celle-ci, surprendre quelqu'un comme vient de faire cette femme, est assez risqué pour celui qui est surpris. J'aurai eu un coeur fragile, j'aurai sûrement fait un arrêt cardiaque. Avant que je puisse réagir au fait qu'elle soit là elle aussi, elle m'attrape la main, ainsi que celle de Quãn pour nous emmener avec elle. Je ne tente pas de m'enfuir, ce que je voulais à la base était serte de fuguer du Mystery, mais pas de me perdre dans un endroit glauque. Donc évidemment, je préfère suivre sans discuter, cette femme et retourner au Mystery... Je remettrai mon départ à une prochaine fois. On remonte les escaliers et quand on arrive au bout la porte se referme brusquement, ce qui n'est pas bon pour mon coeur déjà affolé au départ. La femme nous lâche la main pour tenter d'ouvrir la porte, qui apparemment semble verrouillé... Comment ?

    Je croise les bras, en me les frottant, une façon à moi de me redonner du courage. La femme sort une craie d'une de ses poches et y dessine un drôle de symbole, le genre de symbole qui sort tout droit de « seigneur des anneaux » où « le Hobbit ». Elle tente de nouveau d'ouvrir la porte, mais celle-ci est toujours bloquée. « Et merde » finit-elle par marmonner, elle se retourne vers moi et Quãn, puis rajoute « On est coincé ». Ah mon avis, ce n'est pas grand-chose, enfin c'est ce que je me dis pour me rassurer. La femme redescend en bas, vers là où il y a ces marques effrayantes sur les murs.. D'ailleurs, ces marques en question ressemble beaucoup au symbole que la dame à dessiner sur la serrure. Je pose ma main sur les marques pour voir si c'est aussi avec de la craie qu'elles ont été posées là, je devins immédiatement pâle en constatant qu'il s'agissait du sang à moitié séché. Je suivie à la suite la dame silencieusement, tout en regardant ma main.

    Est-ce que je le dis à la femme, ou pas ? Non, peut-être que je me suis trompée ? L'endroit est très peu éclairé, je suis effrayée et donc j'imagine beaucoup de choses... Et puis, sommes-nous pas censé être dans des ruines, des ruines souterraine à l'occurrence, non ? Nous ne savons pas où nous allons, du moins, moi je ne sais pas et je pense que c'est pareil pour les autres. Je reste à côté de la femme, tout faisant attention que Quãn soit bien entre nous pour ne pas le perdre de vue. On finie par arriver dans une sorte de pièce après quelque longue minute de marche. La pièce était vraiment glauque, encore pire que l'endroit avec les marques sur les murs, grâce à la torche de la femme on peut voir les cinquantaines de poupées ventriloques posée à terre et sur des étagères... Je m'attarde sur l'une des poupées que j'avais cru voir bouger, tandis que la femme continue d'avancer. Au moment où je me dis que je deviens paranoïaque, la poupée tourne son visage vers moi.

    Sur le coup, je sursaute et glisse pour tomber en arrière... Quand mes yeux se repose de nouveaux sur la poupée, celle-ci avait retrouvé sa position d'origine... Suis-je folle ?


Dernière édition par Malaki Neville le Mar 1 Jan 2013 - 19:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMar 1 Jan 2013 - 5:47

    Je ne suis pas seul dans le sous sol de ces vieux catacombe. Malaki est là aussi. Je connais Malaki que de très peu, mais je la connais quand même. Elle me pose alors toute sorte de questions et je lui réponds bien évidemment en langage des signes que je ne sais pas comment je suis arriver ici. Tout ce que je me souviens c'est que j'ai fait un rêve et que je me suis réveiller dans le noir et que j'ai trouver la porte. Puis, j'entends une voix bientôt familière. Enfin, je ne connais pas cette personne, mais je sais qu'elle vient du Mystery elle aussi. Elle nous demande ce que nous faisons ici mais elle ne nous laisse même pas le temps de lui répondre. Bref, je me laisse faire et je remarque alors que j'ai mon sabre à mes côté. Ce sera toujours pratique si je rencontre un fantôme qui veut me faire du mal. Quoi que, cela me surprendrait beaucoup Mais sait-on jamais. C'est alors que celle qui vient d'arriver, nous entraîne dans les escalier pour remonter en haut. Mais lorsque nous sommes rendus en haut, la porte se referme immédiatement. C'est alors que je soupire. Je crois que je n'aurais pas du aller ici pour passé une nuit. J'aurais du retourner au Mystery. Cela aurait été un meilleur avantage pour moi.

    Elle tente alors de faire une incantations avec une sorte de rune. Je ne connais pas les runes, mais je sais reconnaître les symbole. Mais apparemment l'incantation ne sert à rien non plus. Elle nous dit alors que nous sommes coincer. Je la regarde alors et je sort mon sabre en lui disant de reculer. Les cours de Takeji vont m'être d'une grande utilité ce soir je sens. C'est alors que je tente un grand coup avec mon sabre sur la porte, mais rien n'y fait. C'est comme si j'avais frapper sur du métal. Sabre contre sabre. Bref, je range mon sabre et je fais non de la tête.

    C'est alors qu'on descend les marche et je n'ai pas le choix que de suivre. Après tout il n'y a pas d'autre chemin. Puis, on arrive à un couloir où il y a des symbole de rune sur le mur. Je ne sais pas ce sont les quel, mais je sais que ce sont des runes. Puis nous arrivons dans une pièce plutôt glauque. Une pièce remplis de poupée. Je n'ai jamais aimer les poupée. Tel quel soit.Surtout celle ci, elle semblait tellement vivante. C'est alors que je vois Malaki tomber. Je lui demande alors en langage des signes si elle va bien. Puis, je me retourne vers celle qui avait tenter de nous secourir.

    Quãn – Au fait, je sais que c'est peut-être pas le bon moment, mais moi c'est Quãn, Quãn Linhei.

    Non, effectivement, ce n'était pas trop le moment. Plus je regarde les poupée, plus j'ai l'impression qu'elles ont le regard tournée vers moi. C'est alors que je me mets à avoir peur. Très peur et je n'aime pas ça. Mais, elle semble toujours dans la même positions. Peut-être que je deviens aussi paranoïaque que Malaki après tout.

    Quãn – Ha et je n'ai pas besoin d'être défendus, je sais me défendre seul. Comme tu as pu le constater j'ai mon sabre. Et j'ai le don de guérison. Alors tout se passera bien pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 604
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue170/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (170/100)
Point Membre:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue116/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (116/100)
Niveau: 6 - Affirmée
S. Laure Cross Al Hattal
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMar 1 Jan 2013 - 13:02



Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_mftbpxhORk1rh1vbvo1_500




Alors que je vois bien que la porte est verrouillée et que je m'apprête à faire demi-tour, l'asiatique veut tenter quelque chose avec son sabre. Il donne un grand coup dedans, sans succès. C'était prévisible. Même si je dessinais une clé, même si on forçait la serrure je suis sûre que cette porte ne flancherait pas, alors ça ne sert à rien d'essayer. Je sens qu'il va me taper sur le système celui là. Il a l'air bien débile. Et puis, il communique avec la petite en langage des signes. Mais je crois que j'ai déjà vu des personnes lui parler tout à fait normalement et elle comprenait parfaitement. Enfin bon, je verrais plus tard.

Nous descendons les escaliers pour arriver dans un couloir éclairé par des torches. Sur les murs, des runes. Plein de runes. C'est dommage que je ne sois pas une experte en la matière, mais je ne sais pas du tout ce qu'elles veulent dire. Elles sont faites avec du sang, les plus puissantes donc. Mais il s'en dégage quelque chose qui ne me plait guère. On dirait les runes que j'aurais pu voir chez les Cross, des runes noires. Mais pas toutes, encore heureux. Il y a aussi des runes de protection me semble-t-il. Mais se protéger contre quoi ? Surtout écrit avec du sang, soit c'était le seul moyen qu'il avait sous la main, soit il voulait se protéger contre quelque chose de puissant. De très puissant. La petite fille s'approche du mur et le touche, avant de s'en éloigner quand elle comprend la matière.

"Ne touche pas ça."

Elle a effectivement l'air de me comprendre. Donc pas besoin de langage des signes. Par contre si elle veut communiquer soit il va falloir passé par Quãn, soit j'utilise mon don de télépathie. J'espère juste qu'elle arrive à formuler des phrases dans sa tête... Sans doute. Après, faut qu'elle accepte de me parler, chose plus difficile peut être. Surtout si j'arrive dans sa tête, mauvaise idée. Mais dans ce cas là, je la préviendrais sûrement avant.

Nous arrivons dans une salle. Une grande salle, remplie de poupées. De toutes les sortes, de toutes les tailles. Elles sont par terre, sur les étagères. Certaines sont en morceaux, d'autres impeccables quoique poussiéreuse. La salle est beaucoup moins éclairée que le couloir, à croire que c'est ma torche qui éclaire tout ça. Mais je vois un autre couloir de l'autre côté, il faudrait tout simplement y aller. Mais quelque chose me dit que ce ne sera pas si facile que ça. Les deux gosses m'ont l'air apeuré, donc déjà, si quelque chose me fait peur, il ne faut surtout pas que je leur montre, sinon se serait la fin. C'est ça, soit forte Saku, comme la femme que tu veux être. Forte. Et ne laisse pas les émotions te submerger. Annihile les. Oui.

Tout d'un coup, un mouvement me fait tourner la tête. Petit, discret,mais dans mon champ de vision. Ce ne sont pas les deux gamins. La poupée. Tu veux jouer à 1, 2, 3 Soleil ? Soit. Je mémorise sa position. Je tourne la tête de l'autre côté et l'observe à nouveau. Ahah, elle a bougé. C'est super. Mon visage reste impassible et j'essaie de garder les battements de mon coeur aussi constant que possible. J'observe un peu plus la salle. Des poupées partout,ça j'avais remarqué. En quoi c'est dangereux une poupée ? Nous n'avez jamais vu Chucky ? Bah voilà. Mais je ne vois pas d'armes. Mais ce n'est pas parce que je ne les vois pas qu'il n'y en a pas.

"Au fait, je sais que c'est peut-être pas le bon moment, mais moi c'est Quãn, Quãn Linhei. "

Je me retourne vers eux et fait un vague signe de la main. J'essaie de comprendre ces poupées. Est-ce qu'elles peuvent être dangereuses ? Sûrement, sinon on ne nous aurait pas fermé la porte devant nous. a, maman j'ai peur. Mais pour ces gosses, et aussi pour moi même, je me dois de ne pas flancher. Et je ne flancherais pas. On sortira tous les trois d'ici en un seul morceau.

"Ha et je n'ai pas besoin d'être défendus, je sais me défendre seul. Comme tu as pu le constater j'ai mon sabre. Et j'ai le don de guérison. Alors tout se passera bien pour moi."
Ok, il est vraiment con celui là. Je me retourne d'un coup et l'engueule.

"Gamin, tu as quoi ? 10 ans ! J'en ai huit de plus que toi ! Donc non je ne te laisserai pas te débrouiller tout seul tout simplement parce que tu en es incapable. Mais si tu veux on fait un test.Traverse ces poupées seul et fais le en un seul morceau. Mais si tu veux mon avis, elles vont t'attaquer, et tu auras si peur que tu ne pourras rien faire. Alors n'essaie pas de faire ton homme, tu n'en es pas un."
Je me retourne donc vers la petite fille qui a l'air de regarder de tous les côtés, effrayée. Je m'accroupie juste en face d'elle et lui parle avec douceur.

"Je suis Sakura, je suis au Mystery, tout comme vous deux. Je te promets qu'on va sortir de là tous les trois en un seul morceau. Par contre, j'ai pu comprendre que tu ne pouvais pas parler. Alors je vais te proposer quelque chose. Je suis télépathe, mais je ne sais pas lire le langage des signes. Donc si tu veux dire quelque chose, je lirais dans ta tête. Je ne lirais que ce que tu veux que je lise, rien d'autre. Et ça sera plus rapide que de passer par Quãn. Donc, comment t'appelles-tu ?"
Je lui fait un sourire qui se veut rassurant mais j'entends de suite des bruits derrière moi. Je me retourne et me remets debout, les poupées se déplacent. Vers nous. Ce qui a de bien avec les poupées c'est qu'elles sourient toutes. Mais dans cette situation, ça fait plus peur que ça ne rassure. On dirait le sourire des Sorciers Noirs qui s'apprêtent à tuer quelqu'un. Vous le connaissez bien ce sourire, n'est-ce pas ?

Je débarrasse la petite fille de son sac à dos que je prends sur mes épaules. Je lui prends sa main et également celle de Quãn. Oui, oui, il ne pourra pas manipuler son sabre comme ça, mais c'est pas grave. Au pire c'est moi qui lui prendrais et c'est moi qui me battrait. Même si son sabre est trop petit pour moi, je m'en servirai juste comme un wakizashi. Et nous nous mettons à courir. Nous sommes à la moitié de la salle quand on me tire les cheveux vers le haut, je me retourne et voit des poupées accrochées au lustre, s'accrochant les unes aux autres pour arriver jusqu'à moi. Je me concentre et dessine une dague toute simple dans ma tête. Elle apparaît dans ma main, affûtée. La même dague que j'avais fait apparaître quelques mois auparavant quand j'ai vu Mathias débarquée au Mystery. Le sabre de Quãn est trop loin, et le temps qu'il réagisse je ne sais pas ce que ça aurait donné, autant se débrouiller seule. Je poignarde donc la première poupée, qui retient mes cheveux et qui produit un son. Un rire.

Elle tombe en morceaux à mes pieds, celle qui la retenait perd son sourire et commence à faire une grimace, énervée. Je prends le sabre de Quãn dans son fourreau, grimpe sur la table qui bizarrement est vide de poupée et frappe celle qui s’accrochent encore au lustre.

D'autres poupées nous ont encerclés. Et certaines ont des couteaux. Des grands couteaux de cuisine.

"Je suis derrière toiiiiiii"
Vieux remix de Chucky. Mais qui n'en fait pas moins peur. Mon coeur bat plus fort. Les poupées sont toute autour de nous, je redonne son sabre à Quãn, je pense que ça pourra lui être utile.

"Quãn, frappe d'un coup, de tes deux mains, sans hésitation. Si tu ne frappes pas, tu es mort, t'as compris ?"

N'ayant pas de réponse, je hurle pour bien lui faire comprendre.

"T'AS COMPRIS ?!"
Je fais disparaître ma dague pour la traquer contre un sabre que j'espère à ma taille. J'entaille mon pouce sur la lame et trace une rune de feu dessus. Une incatation qui va avec, quelque chose dont je me souviens bizarrement. Avec ça, toutes les cibles que je toucherais s'enflammeront. J'espère juste ne pas m'épuiser trop vite.

Je m'incruste sans la prévenir dans l'esprit de la petite fille. J'espère qu'elle ne m'en voudra pas.

Fais ce que tu peux pour survire. Pour te défendre et pour les détruire. Si tu as besoin de quelque chose, dis le moi tout de suite.




_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_o2o70wP0Vc1rrb9xco1_500

Sexy as hell
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_oohx4lz8Pb1vcadc6o1_500

Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue


Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1765393829
Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMar 1 Jan 2013 - 19:11



    Un sourire dans l'obscurité, elle savoure ta peur...


    L'air devient rapidement glacial, comme quand un esprit est présent dans une pièce. Les poupées ? Elles semblent matérielles, elles ne peuvent pas être des fantômes. Ma tante Kimber, m'a dit que certain esprit se nourrissait de nos peurs pour devenir puissant et que ces esprits-là, sont près à tout pour atteindre les vivants. Je déteste les morts et je déteste encore plus avoir affaire à eux. Quand je suis tombée en arrière, Quan m'a demandé si j'allais bien, du moins c'est ce que je pense... Il fait vraiment très noir et je n'arrive pas beaucoup à distinguer ses signes de mains. Tandis que mon regard se pose sur la poupée, que j'avais cru voir bouger... Des rires, de simples rires survinrent dans le silence, je me retourne immédiatement vers Quãn à ce moment, celui-ci semblait parler avec la jeune femme... Les rires continuaient et j'étais la seule apparemment à les entendre, peut-être à cause du fait que j'étais la seule qui prêtait attention au silence sur le moment.

    « Je suis Sakura, je suis au Mystery, tout comme vous deux. Je te promets qu'on va sortir de là tous les trois en un seul morceau. Par contre, j'ai pu comprendre que tu ne pouvais pas parler. Alors je vais te proposer quelque chose. Je suis télépathe, mais je ne sais pas lire le langage des signes. Donc si tu veux dire quelque chose, je lirais dans ta tête. Je ne lirais que ce que tu veux que je lise, rien d'autre. Et ça sera plus rapide que de passer par Quãn. Donc, comment t'appelles-tu ? »

    Je la regarde dans les yeux et j'y trouve un endroit rassurant, qui me fait presque oublier l'état d'affolement dans lequel j'étais. C'est drôle, quand j'avais peur, quand j'étais énervé, quand j'étais chagriné, il suffisait que je regarde les yeux de ma tante pour y trouver un refuge et me sentir mieux après, mais cela ne marchait qu'avec ma tante autrefois. Sakura est une étrangère, pourtant, je viens de trouver refuge auprès d'elle, comme je le faisais auprès de ma tante. Je ne sais pas comment cela marche, la télépathie, alors je pose main sur sa joue, en espérant que sa facilité la transmission de pensées et je pense « Malaki » pour répondre à sa question. Elle me sourit, est-ce que ça veut dire qu'elle m'a entendu ? Elle se relève et c'est alors qu'on remarque les poupées et là, je suis presque sûr que mon coeur a raté plusieurs battements dans ma poitrine. Qu'est-ce qu'on va faire contre toutes ces poupées ? Ils sont trop nombreuses et je ne sais pas me battre.

    Sakura prend mon sac pour le mettre sur ses épaules, puis à la suite elle attrape ma main et celle de Quãn... Malgré la peur, mon cerveau n'en est pas moins actif depuis le début, plusieurs idées, hypothèses m'ont traversé l'esprit concernant les poupées. On se met à courir je ne sais où dans la pièce, pour tenter d'éviter les poupées, sans succès. Sakura s'arrête soudainement, je remarque les poupées sur le lustre et la poupée qui a attrapé la chevelure de Sakura... Il y en a une qui arrive vers moi et avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, je lui colle un chassé du pied. Je l'ai sentie sur mon pied et elle a senti mon pied, ce qui est bizarre, non ? Sakura réduit en morceau la première poupée, celle qui lui retenait les cheveux et celle sur qui je m'attarde. Elle est en morceau, pourquoi ? C'est bizarre, tout est bizarre... Ce sont de vraies poupées, des poupées ventriloques... Pourquoi mon esprit m'ordonne de ne pas prêter d'importance aux poupées ?

    Je regarde à nouveau la pièce au-delà des poupées qui approchent, moi, Quãn et Saku avions fini sur une table, encerclés par ces choses sans vie. Je scrutais la pièce et je finis par trouver ce qui m'inquiétait, la chose qui m'inquiétait. Les poupées vont nous tuer si on reste ici et les combattre ne sert à rien, sans compter qu'elles sont nombreuses... Mais désormais, ce n'est plus les poupées qui m'effraient, mon regarde reste fixer sur un visage à moitié découvert dans l'obscurité. Sakura venait d'entrer dans ma tête et au même moment j'attrape sa main, pour l'inciter à écouter mes pensées.

    ** Elle nous observe en souriant, la vieille dame... Là-bas ! **

    Ai-je pensé en pointant du doigt la chose au fond de la pièce, une chose qui semble morte depuis longtemps, une chose qu'il faut fuir maintenant. Les poupées ne doivent être que des jouaient, ses jouaient à elle. Je prends la torche dans la main de Sakura et je m'en sers comme une batte de baseball pour éloigner les poupées. Puis je redescends de la table, en voyant que la porte du prochain couloir est juste en face de nous. Je regarde Quãn pour qu'il descende aussi et on attend Saku... L'entité qui contrôle s'est poupée, peut sûrement nous faire plus de mal que ses poupées, je ne veux pas attendre qu'elle vienne nous dévorer la langue.
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMar 1 Jan 2013 - 23:35

    Sakura - "Quãn, frappe d'un coup, de tes deux mains, sans hésitation. Si tu ne frappes pas, tu es mort, t'as compris ?"

    Je n'avais pas trop à réagir en fait. Au début, elle m'avait pris mon sabre. Le seul et unique objet que mon père m'avait laissé. Et ça je n'accepte pas que quelqu'un d'autre que moi prenne mon sabre. Et puis bon, a quoi ce sabre lui servirait-il? Il n'était définitivement pas à sa taille. Mais alors que je suis dans mes propre pensé, je ne réalise pas que Sakura est entrains de me parler et que les poupées sont soudain en vie. Et merde, j'ai raté un épisode moi. Il va falloir que j'arrête de pensé maintenant agir a la place.

    Sakura - "T'AS COMPRIS ?!"

    Mais mon cerveau n'enregistre pas tout de suite que je dois prendre mon sabre et je reste à comme paralyser par la peur. C'est comme si les poupée avait le pouvoir de me paralyser. Ou alors il y a autre choses dans cette pièce qui fait que je suis incapable de bouger et que je reste la bouche ouverte sans rien faire. Mais c'est alors que je me resaisis et que je prends mon sabre à deux mains. C'est alors que dans une tel rage, je commence à frapper les poupée une après l'autre pour qu'elle se fracasse tel des objets fragile. Mais il n'est pas facile pour un enfant de mon âge de cassé des poupée comme celle-ci un plusieurs morceau. Même si Takeji m'a donner plusieurs cours.

    Alors je me base sur la rage. La rage du souvenir de mon rêve qu'il y a peut-être quelque dizaine de minute? Je viens de faire. J'avais été possèder par un esprit et je savais le quel maintenant. Heureusement, je n'étais pas le seul dans ces catacombe. Je repense aussi aux entraînement que mon père m'a enseigner tentant de les reproduire, tentant d'éliminer le plus de poupée possible. Mais quelque-une s'agrippe et je n'aime pas ça. Je tente alors de me débarasser de ces poupée sans grands succès. C'est alors que je remarque Malaki. Elle n'a pas l'air de me parler mais plutôt de parler à Sakura. Enfin elle pointe un endroit. Je regarde l'endroit en questions et j'y vois une forme. C'était donc cette présence que je ressentais dans cette pièce depuis tout ce temps.

    C'est alors que je m'élance et je commence à me frayer un chemin vers le couloir qu'il y a. Je sais que c'est le seul moyens de se sortir d'ici alors je ne vais pas m'attarder plus. J'attaque les poupée avec de plus en plus de vigueur que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 604
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue170/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (170/100)
Point Membre:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue116/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (116/100)
Niveau: 6 - Affirmée
S. Laure Cross Al Hattal
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMer 2 Jan 2013 - 0:13

Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_mfjrvlIDS41rdzv1io1_500


La petite me comprend et à l'air de me faire confiance. C'est bien. Son regard est plongé dans le mien et elle a l'air de se détendre un peu, d'être plus rassurée. C'est bien également, si on a peur, on fait plus de bêtises et on risque d'être blessé. Elle touche ma joue et j'entends son prénom. Malaki. Maintenant je connais les prénoms des deux petits que je dois protéger. Même si Malaki est plus grande que Quãn, je suis tout de même la plus âgée et donc, la plus expérimentée. Si j'arrêtais de sécher les cours, se serait parfois mieux je pense. Surtout pour des situations dans ce genre là. Enfin, on va pouvoir se débrouiller et réussir, j'en suis sûre. Alors au boulot.

Mais évidemment, c'est sans compter sur toutes les poupées qui nous encerclent. On grimpe sur des tables, on essaie de les faire fuir. Enfin, plutôt de les tuer. Mais certaines continuent de bouger malgré qu'elles n'aient plus de tête. D'autres, bien qu'en morceaux se reconsituent pour nous attaquer de plus belle. C'est un cercle vicieux. Et même quand elle brîle grâce à la rune que j'ai posé, elles ne fondent pas, ou très lentement et continue donc de bouger. A la même vitesse. J'essuie donc la rune pour la désactiver, elle ne sert à rien dans ces conditions. Il y a aussi trop de poupées pour qu'on puisse juste s'enfuir. Elles sont toutes là, toutes présentes.

Malaki prend ma main et me montre une vitrine située en hauteur. Je vois un visage, pâle, blanc, au sourire fou.

Elle nous observe en souriant, la vieille dame... Là-bas !

Des frissons me parcourent le dos. C'est vrai qu'elle fait peur, mais je me rassérène et continue de donner des coups dans les poupées qui arrivent. Je ne vois pas du tout ce que je pourrais faire d'autres. Et puis, elle nous a vu, elle sait qu'on est là et elle décide juste de s'amuser maintenant. Je sers un peu la main de Malaki qui est toujours dans la mienne pour essayer de la rassurer et je vois un autre mouvement.

Quãn.

Il court vers le couloir, balaçant les poupées à tout va. Imbécile heureux, tu vas te faire étriper en agissant de la sorte !

Boum. Boum.

Je m'arrête dans mes mouvements tandis que les poupées ricanent. Je jette un coup d'oeil à la vieille femme et elle a l'air, elle aussi de rigoler. Un rire machiavélique, la tête penchée en arrière, elle se redresse vers nous, un sourire encore plus fou qu'auparavant. Je réprime mes frissons et fronce les sourcils. Je ne chavirerai pas.

Quãn a bientôt atteint la porte du couloir quand d'un coup, une poupée de la taille d'un homme bloque la porte. Elle a un couteau à la main et le même sourire fou que la femme derrière la vitrine. En observant les deux, on peut même dire que c'est presque le même visage.

Boum. Boum.

Je me retourne, le même exemplaire de cette poupée géante bloque la porte par laquelle nous sommes arrivés. Je cours vers Quãn, dégageant les poupées par terre à coup de pied ou les envoyant valser avec mon sabre pour qu'elles se casses contre le mur. Je me mets entre le gosse et l'immense poupée qui abat son couteau, que j'esquive au dernier moment avant de lui planter mon sabre dans le poitrail.

Un cri.

Un cri qui vous déchire les tympans et le coeur. Je remonte le sabre jusqu'au sommet de son crâne. La poupée s'ouvre en deux et laisse place à un cadavre, dont le sang frais s'écoule.

Je ferme les yeux et détourne la tête un instant. Les poupées sont toujours derrière nous, avançant petit à petit. J'envoie valser ce qui reste de la poupée avec mon pied. Elle s'effondre par terre, le couteau glisse jusqu'à un mur. Mur remplie de d'autres runes, toujours faites avec du sang, toujours séché. Le couloir est à nouveau éclairé.

Je ferme vite la porte et me laisse tomber un instant contre elle avant de la verrouiller comme je peux. La bruit se sont calmés, mais ce n'est pas pour longtemps. N'oublions par qu'il y avait une autre grosse poupée de l'autre couteau, elle peut très bien fracasser cette petite porte en bois très facilement. Ce n'est donc pas gagner. Je me décale un peu de la porte à quatre pattes et fait apparaître une petite bouteille d'eau. Il faut être très prudent quand on fait apparaître de la nourriture ou de l'eau. Les objets sont les plus faciles à faire apparaître. Même les animaux sont compliqués.

Enfin, je bois quelques gorgées pour me désaltérer et fais passer la bouteille aux autres petits.

"Vous allez bien ?"

_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_o2o70wP0Vc1rrb9xco1_500

Sexy as hell
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_oohx4lz8Pb1vcadc6o1_500

Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue


Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1765393829
Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyMer 2 Jan 2013 - 3:24



    Peut-on réellement fuir, ce qui ne peut-être fuit ?


    Nous venions donc d'emprunter un nouveau couloir, ma main était posée sur ma poitrine comme pour essayer de calmer les battements mon coeur. Nous venions déchaper un psychopathe, sérieusement, un mec super grand à la Micheal Meyers du film « Halloween ». Mais nom de Dieu, c'est quoi ces Ruines à la fin ? On a eu à faire à des marques de sang sur les murs dans le genre sinistre on ne fait pas mieux, des poupées vivantes à la « Dead Silence », l'apparition de l'esprit maléfique de ce qui pourrait être une vieille dame et pour finir un homme... Sur quoi on risque de tomber à nouveau, cette fois-ci ? De plus, je doute que le fantôme de la vieille dame nous lâche... Quand je vois Saku, se laisser tomber contre la porte après avoir fermé celle-ci, je m'imagine plein de scénario du genre... Qu'elle a abandonné, qu'il va falloir qu'on continue seul moi et Quãn, ou qu'elle est fatiguée et qu'elle en peu plus.

    Elle fait apparaître une bouteille, tandis que l'atmosphère change ce qui fait accroître ma quiétude de rester près de cette porte. On aurait dû profiter de ce calme pour s'enfuir, je n'ai pas pu boire, malgré le fait que ma gorge soit sec. Je regarde Quãn et Saku quand de la buée sort de nos bouches, j'arrête de respirer pour me concentrer sur chaque Son qui vient de l'autre côté de la porte. Il n'y avait plus un seul bruit, le silence total... Seule ma torche de flamme, semblait s'affoler pour un rien comme si elle était agressée par le vent, hors qu'il n'y avait pas un seul courant d'air. Mon regard se repose sur la porte, quelque chose de bizarre attira mon attention. J'invite Sakura à se relever, en l'attrapant, disant en fait, que je ne lui en ai pas demandé son avis, j'avoue. Mais elle a sûrement compris pourquoi, elle peut lire dans mes pensées après tout. Il y avait une tâche noire sur la porte, oui une simple tâche. Pourquoi je m'inquiète, me direz-vous ?

    Parce que je fais attention à chaque détail depuis le début, quand nous avons fermé cette porte cette tâche n'y été pas... Une tâche qui ressemble à de la moisissure. Et c'est d'ailleurs, quand moi, Quãn et Saku avons les yeux posés sur celle-ci, que la tâche se met anormalement à grossir, s'étendre sur la porte. Je recule par instinct tout étant sur le pied de garde, près à courir si j'en juge qu'il faut que je le fasse pour ma survie. Et c'est ce que je fis, dès que je vis le visage de la vieille dame traverser la tâche. Moi, Quãn et Saku, avions atterri dans un couloir plus long que le précédent, du moins le fait que l'on ne voyait pas le bout, me donnait cette impression. Il y avait qu'une ligne droit, courir était la seule idée qui me paraissait sage. Nous courons et nous courons, le couloir n'en fini pas et la fatigue m'atteint. Je regarde au-dessus mes épaules et j'aperçois l'esprit qui nous suit de près. Et puis, l'homme qui se prenait pour une poupée, est-il vraiment mort ?
Revenir en haut Aller en bas
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyJeu 3 Jan 2013 - 2:31

    Un homme poupée est devant moi. Il est beaucoup plus grand que moi. Je ne sais pas quoi faire. Mais alors que je reste là sans rien faire, Sakura apparaît devant moi et attaque l'homme poupée. C'est alors que nous traversons la porte le plus rapidement possible. Je ne sais pas ça fait combien de temps que je suis dans ces catacombe, mais j'ai l'impression que ça fait des heures. D'abord je vois un couloir. Un couloir encore plus long que l'autre. Bon sang, ça n'arrête jamais tout c'est couloir. Ce sont des catacombe à couloir.

    Soudainement, il fait très frais dans ce couloir. Ce couloir que je déteste tant. Je commence même à souffler de la fumer. Décidément, ce couloir est encore plus horrible que les autres que nous avons visiter. J'ai l'impression que je vais me souvenir de cette nuit toute ma vie.C'est comme si c'était un cauchemar qui devenait réalité. Mais bon sang c'est quoi cette endroit!

    Puis, je regarde Malaki. Elle semble observer un point précis sur la porte. Je regarde donc aussi ce point précis et il y a une tache noir. Je regarde alors de plus en plus la tache et elle se met à grossir et je me mets à reculer. Puis je vois la femme à l'allure horrible en ressortir. Je me mets alors à courir dans l'autre sens en voyant Malaki faire de même. J'imagine que Sakura en fait de même sinon nous sommes foutus. Si nous ne nous suivons pas dans ces couloir, nous sommes perdus et nous ne retrouverons probablement jamais. Et je n'aimerais pas me retrouver face à ces poupées. Il y en a tellement que je n'ai pas réussit à les compter.

    La téléportations ne m'est d'aune utiliter dans cet endroit. Les autres me perdrait trop facilement et je risque de les perdre aussi. Donc ce n'est pas la solutions. Donc à part mon sabre, je ne vois pas d'autre solutions.


HS - désoler c'est coooourt .__.
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 604
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue170/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (170/100)
Point Membre:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue116/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (116/100)
Niveau: 6 - Affirmée
S. Laure Cross Al Hattal
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyJeu 3 Jan 2013 - 15:29

Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_mb9a82NcJJ1qgcra2o1_500



Repos. Un repos bref ou je me désaltère. Malaki ne veut pas boire mais elle fixe la porte, terrifiée. Non, nous ne sommes pas sortis de nos peines, de nos frayeurs, elles vont nous poursuivre jusqu'à ce qu'on sorte d'ici. Si jamais on en sort. Du sang continue de couler de la poupée, du sang frais d'un homme qui était vivant. Et je l'ai tué. Mais si je ne l'avais pas fait se serait nous qui serions morts à l'heure qu'il est. Et puis, comment pouvais-je savoir que quelqu'un habitait cette poupée ? Il était sûrement possédé par le fantôme. Qui l'a amené jusqu'ici. Et comment dépossède-t-on quelqu'un ? Je n'en ai strictement aucune idée. On l’assomme ? Peut être. C'est une idée à envisager. Quoi qu'il en soit, il reste un homme. On verra.

Malaki continue de fixer la porte, de plus en plus effrayée, je la regarde à mon tour, une tache noire. Une tache noire qui s'agrandit. De plus en plus vite. Et puis une forme blanchâtre apparaît. Une tête est discernable. La vieille, avec son sourire fou, qui nous poursuit.

Malaki et Quãn se lèvent en quatrième vitesse et commence à courir dans le couloir, loin du fantôme. Je les imite et les rattrape vite. Mais quelque chose me dit qu'on ne sortira jamais d'ici tant que ce fantôme sera encore vivant. Et comment on tue un fantôme ? Un fantôme ça nous passe à travers, ce n'est pas matériel, donc même si on l'attaque ça ne lui fera rien. Qu'a-t-on dit en cours déjà ? Ha oui, des lames spéciales. Que je n'ai pas. Et que je ne peux pas dessiner. Et la lame de Quãn ?

Il fait de plus en plus froid, le fantôme se rapproche de nous, sans se fatiguer alors que nous continuons de courir.

Boum. Boum.

Pas encore ...

Un embranchement.

Boum. Boum.

Le buit vient de droite donc je file à gauche. Je ne sais pas du tout sur quoi on va tomber mais j'ai tout de même un mauvais pressentiment. Le couloir se réchauffe, je me détends et ralentis quelque peu.

Un pas. L'air est encore plus glacial que tout à l'heure. Quoi qu'il y est ici, c'est pire que le fantôme de la vieille. C'est une salle. Immense. Humide. Mais je ne devrais pas dire une salle, ça a plutôt l'apparence d'une grotte avec un énorme lac au milieu. Je me rapproche un peu de l'eau et j'essaie de regarder. Des têtes. Voilà ce que je vois. Des têtes d'hommes, de femmes, d'enfants. Certains flottent, d'autres sont au fond.

Près de moi l'eau n'est pas profonde mais le fond disparaît vite dans le noir. L'eau est trouble en plus de cela. Je crois même voir un squelette, mais quand je regarde à nouveau il a disparu. C'est la même chose qu'avec les poupées mais avec des squelettes cette fois ?

Boum. Boum.

Evidemment qu'ils arrivent. Je me retourne face aux arrivants. La poupée géante, le poltergeist juste derrière et d'autres poupées. Mais ils se sont arrêtés. Encore un pas et ils sont dans la zone du froid glacial. Et la Mamie conserve un peu son sourire fou, mais a l'air d'observer partout quelque chose, inquiète. J'avais donc raison, ce qui est ici est plus fort, plus puissant, plus noir que le premier poltergeist. C'est quoi ces ruines franchement ?

J'attrape les mains des deux petits. Je ne sais pas du tout ce qu'on va faire, nous sommes un peu coincé.

"Quãn, où as-tu eu ton sabre ?"
J'espère que c'est une des lames spéciales qui permettent de détruire un poltergeist. Je l'espère du plus profond de mon coeur. Sinon, je peux toujours essayer autres choses, mais mon cerveau est à cours d'idées.

En un énorme éclaboussement, quelque chose sort de l'eau et je me retourne.


Spoiler:
 

_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_o2o70wP0Vc1rrb9xco1_500

Sexy as hell
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_oohx4lz8Pb1vcadc6o1_500

Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue


Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1765393829
Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AnonymousInvité
Invité
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptySam 26 Jan 2013 - 13:33



    La lueur dans l'obscurité ?


    Le monde est triste, c'est ce que j'ai toujours pensé, car il m'a privé de ma famille et privé à d'autre de leur famille. Le monde est triste parce que le malheur existe et on ne peut rien y changer, la boîte de Pandore a été ouverte et tous les maux ont recouvert le monde. Un jour, il y a quatre années de cela, aux États-Unis, alors que je rentrais d'école... A cette époque, je ne vivais pas encore à New-York, mais plus tôt dans paisible une banlieue du Missouri. J'avais l'habitude de rentrer en voiture, mais ma tante n'était pas venue me chercher ce jour-là, sûrement à cause de son travail. J'étais passée par une petite rue et c'est dans cette petite rue, que je la vie, magnifique, tellement bien sculpté, ce que je croyais être une pierre unique. Oui, une jolie pierre, je suis partie la ramasser et quand je l'ai retourné... Il s'avérait que cette pierre était un escargot, cela aurait pu continuer à l'admiration pour cette petite chose, sans soucis...

    Seulement, se n'en fut point ainsi, à cause de la surprise j'ai lâché la pauvre créature qui s'en est allée s'écraser sur le sol dur du béton. Elle n'avait rien demandé à personne, elle faisait sa petite vie et il a fallu qu'une curieuse comme moi passe sur son chemin... Si je n'avais jamais emprunté ce chemin, je n'aurais jamais pris l'escargot et je ne l'aurais pas lâché si soudainement pour le tuer. Le monde est triste et pas que pour les êtres humains, je m'en suis voulue longtemps pour l'escargot, il ne méritait pas ça. Quand on me parle d'espoir, je commence sincèrement à en avoir marre... J'ai eu l'espoir un jour, mais j'ai perdu ma mère, ma tante et aucun membre de ma famille connue est venu me réclamer. L'espoir c'est pour ceux qui ne peuvent rien faire sans avoir une vraie conviction, moi, j'ai confiance en moi et je ne peux compter que sur moi pour retrouver les membres de ma famille. Un jour je retrouverai mon père et c'est pour ça, que je ne peux pas mourir ici.

    Nous sommes retrouvés dans un endroit bien étrange, un endroit qui ressemblait à une sorte de caverne souterraine de mon point de vue. J'étais essoufflée, voire au bord de l'évanouissement, le sport et moi ça fait deux... Enfin, il faut dire qu'une personne normale, se serait essoufflé plus vite que nous dans ce long couloir, ou peut-être que tout comme nous la peur lui aurait donné des ailes. Mamie avait ramené avec elle, ses marionnettes, mais pourquoi elles et ses poupées ne nous attaquèrent pas ?

    « ... »

    Un murmure raisonnait dans ma tête, je me retourne brusquement vers le réservoir d'eau former par la cavité, c'était la voix d'une fille... Puis soudain, un énorme éclaboussement, c'est alors, qu'elle sortie de l'eau. Elle, car c'était une fille, dont le visage est caché par sa longue chevelure noire, portant une robe trempée de couleur blanche, sa peau est aussi pâle que sa robe. Mais bizarrement, je suis moins effrayée par elle, que par la grand-mère... Et voilà, qu'elle murmure à nouveau...

    « Ici... »

    Elle regardait une direction autre que nous dans ce seul mot, alors je me retourne dans la direction où elle regarde et s'est là, que je vis la fissure dans les parois... Une fissure assez grande et large pour qu'un homme y passe. Par contre, Sakura devra me rendre mon sac avant de passer, sinon elle sera bloquée, compte-à-elle. Je me retourne verre la fille à nouveau, mais elle a déjà disparue et la mamie aussi... J'agite ma torche avant d'aller verre la fissure, pour inviter les autres à me suivre cette fois-ci. Arriver vers la fissure, un courant d'air me parcourra le corps signe qu'il y a une forte probabilité de sortie par ici. Le sourire illumine alors de nouveau mon visage, jusqu'à alors assombrit par la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Rebellion and Revenge
LOCALISATION : Manoir des Cross ou Pornic
CITATION DU PERSONNAGE : Believe in your own lies.

MESSAGES : 604
DATE D'INSCRIPTION : 15/01/2012

Niveau du personnage
Point RP:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue170/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (170/100)
Point Membre:
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Left_bar_bleue116/100Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty_bar_bleue  (116/100)
Niveau: 6 - Affirmée
S. Laure Cross Al Hattal
S. Laure Cross Al Hattal
Admin | Rebellion and Revenge
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura EmptyJeu 19 Sep 2013 - 21:33

Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_mlx4dsSP4y1s7rxklo1_500


L'eau m'éclabousse, et une petite fille sort de l'eau, transparente, un spectre en fait. Aucune expression sur le visage. Elle n'inspire pas la peur ou la répulsion, pas comme la vieille qui se trouve à l'entrée, mais je n'ai pas très envie d'aller la voir de plus près non plus. Une légère lumière pâle sort de son corps et me permets de voir que l'eau est extrêmement sombre et sûrement tr_s profonde. Je regarde alors les deux qui sont prêts de moi, ils ne font pas de gestes pour aller vers elle ce qui me semble déjà être un bon signe.

Le fantôme tend un doigt vers le mur, je regarde alors, ne voit rien, que du noir, mes yeux étant sûrement trop habitué à sa pâle lumière. Je retourne mon regard vers elle et il n'y a plus rien. Où est-elle ? La vieille et ses marionnettes n'a pas bougé. Malaki tend alors sa lampe torche vers le mur qu'indiquait la petite fille quelques secondes plus tôt et s'y avance. Je ne fais aucun geste pour l'arrêter, attends que Quãn passe à sa suite et m'engage après eux.

Nous passons sur un petit chemin de terre, gravillon, peut être même qu'il y a des os par terre, ça ne me choquerait pas, mais je préfère ne pas savoir, de toutes façons je n'ai rien pour voir la composition du sol. Je sais que ça nous permet de traverser le lac glacé. Je jette un coup d'oeil derrière moi, la grand-mère est furieuse. Elle fait alors demi tour avec ses poupées, déjà ça de moins.

Nous arrivons alors au mur. Et je vois à présent mieux, une fissure est formée dans le bloc de roche, nous permettant de passer, une lueur très clair est de l'autre côté, la sortie. Je lance un sourire à Malaki, lui rend son sac sinon je ne pourrais pas passer et je pense que nous sommes à peu près en sécurité. Je n'entends pas de pensées à part celles des deux petits dans notre salle, alors nous nous engageons.

Bien vite, nous voilà enfin à l'air libre, je prends alors la main des bambins et nous retournons à l'orphelinat. Je suis épuisée, je les accompagne à leur dortoir, dépose d'abord Quãn et après Malaki, avec un regard d'avertissement, qu'elle ne fasse plus jamais ça. C'est une gamine, merde, pourquoi essayer d'aller retrouver son père ? C'est n'importe quoi. Pourquoi vouloir s'enfuir ? Et je vais enfin me coucher.

_________________

Honor and blood
for Cross


Killing, everyday
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_o2o70wP0Vc1rrb9xco1_500

Sexy as hell
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Tumblr_oohx4lz8Pb1vcadc6o1_500

Lilypie Fourth Birthday tickers
Color: royalblue


Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1765393829
Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura   Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sommes-nous pareil?
» Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura
» Quand nous sommes haitien !
» Sommes-nous finalement entré dans l'ère de la stabilité?
» Mais que sommes-nous allés faire dans cette galère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Boite à souvenirs-
Nos partenaires
Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 758917HGPartenariatOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 2ajls3Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1540142588-1Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Part_110 Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura IJ9d42sOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 462622Bannire Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Bouton13Où Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura PbgChxtOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 0uylWvkh_oOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 2UjeriFOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura K0ggOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 942033J0i6pHfOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura OWNjbZPOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura H9kS98POù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura W7ttOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura QnjbrwFOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1558431971-spoonfulofsugarOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura WbmnOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura 1536731829-341142368006asatestOù Sommes-nous ? Ft Quãn | Sakura Cssn