AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Another one. {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Faire Spidercochon dans le métro
LOCALISATION : Là où le vent d'hiver m'emmène
CITATION DU PERSONNAGE : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

MESSAGES : 267
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
48/100  (48/100)
Point Membre:
63/100  (63/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Another one. {OK}   Mar 16 Avr 2013 - 19:04

Welcome to Mystery...

Logan
Frost O'Connell
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités




      feat Andrew Garfield
        Âge : 29
        Date & Lieu de naissance : 29 Décembre 1983 à Stromness
        Race : Mêlé
        Statut : Célibataire
        Groupe : Orpheo
        Don premier : -
        Pouvoir premier : Elementariste glace & Métamorphe (Forme fusionnelle : Araignée) stade intermédiaire
        ( Cours facultatif suivis : pour les élèves)
        ( Matière(s) enseignée : pour les professeur)
        ( métier : pour les humains innocents)





« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »

    ● ● 15 lignes minimum de votre histoire sont demandées.
    BLA-BLA-BLA-BLA-BLA-BLA-...

    Par une froide soirée d'hiver, une femme criait sur un lit. Elle hurlait de toutes ses forces. Tout l'air que ses poumons prenaient, elle le rejetait un cri angoissant, faisant souffrir tout ceux qui étaient à proximité d'elle. Mais surtout une personne. Un homme, qui regardait le spectacle, faible. Il ne pouvait rien faire pour l'aider. La femme était malade et elle reposait sur un lit ensanglanté, mettant son fils au monde. L'infirmière à ses côtés était en sueur, à force de faire des allers-retour pour aider la malheureuse.

    Malheureusement, après que le bébé fut sorti du ventre de sa mère, criant, la femme rendit son dernier souffle, un sourire aux lèvres. L'homme, dévasté alla se coucher, laissant son fils au soin de l'infirmière durant quelques jours. Le fils se nomma alors Logan Frost O'Connell.

    Logan, c'était un prénom qu'ils avaient choisi ensemble. Il n'y avait pas de raison particulière, juste qu'il l'aimait bien. La dominance américaine devait aussi y être pour quelque chose.

    Frost. Le nom de famille de la mère. Le père voulait qu'il y ai un souvenir de cette union, forte et pleine d'amour. Même si leur fils était une grande preuve, la mère n'avait plus de famille. C'était la dernière à porter ce nom, même après des années de recherches, ils n'ont trouvé personne portant le même nom. Alors, pour qu'il dure encore, ils avaient décidé que leur enfant auraient leur deux noms.

    C'est pour cela que O'Connell, nom irlandais, symbolise le père de l'enfant. Mais là, ce n'est que le début de son histoire.

    Deux ans après la mort de sa mère, Clyde, le père de Logan, rencontra une autre femme, Moïra. Ils tombèrent vite amoureux, et Logan l'adopta très vite comme maman. N'ayant jamais connu la sienne, une présence féminine lui fit beaucoup de bien, et même si son père s'était très bien occupé de lui ces deux dernières années, le revoir sourire et être complètement heureux et épanoui rassura Logan, inquiet jusque là à propos de son père. Même s'il n'avait que deux ans, il n'avait eu aucun mal à voir la détresse de son paternel.

    C'est ainsi que trois ans après, il eut une magnifique petite soeur. Une jolie petite rousse appelée Kirsten. Mais Logan n'arriva jamais à bien prononcer ce prénom. Il l'appela donc Kristen. Ou juste Kris, parce que c'est plus court. Et l'habitude est restée. Et même s'ils ne sont que des demi frère, les petits cinq ans d'écart pour eux ne sont rien. Les trois ans où Logan vécu avec Moïra le convainquirent de l'appeler Maman, et que Kristen était sa soeur. Pas sa demie-soeur. De toutes façons, il s'en fichait royalement. Il la protégea donc, veillant sur elle quand elle était malade.




    J'ai froid. Mon corps est froid. Je suis gelé. Mais en même temps, ce froid est agréable. Et ce n'est pas comme si je tremblais. Je sens juste le froid autour de moi. Rien de plus, rien de moins. Par contre, mon lit est anormalement dur. J'ouvre donc les yeux et me relève. Me voici sur un bloc de glace. Je m'affole, je panique. Je vois bien mon matelas, mais il est entouré de glace. Papa sait peut être, alors je vais le voir, je vais le réveiller. Papa, aide moi, mon lit est gelé. Papa, j'ai besoin de toi. Papa, j'ai peur. Pourquoi ça me fait ça ? Papa...

    Je touche alors mon père. Il se réveille en sursaut, une grimace de douleur sur le visage. Il regarde son bras, là où je l'ai touché. Une fine pellicule de glace est apparue aussi. Je le regarde, encore plus affolé, et des larmes commencent à perler au coin de mes yeux. Je me retourne en m'enfuie en courant. J'ai blessé Papa. Je ne voulais pas. Pourquoi ça fait ça ? Pourquoi ? Je voudrais aller voir ma petite soeur, mais j'ai trop peur de la blesser. Je ne peux pas, il ne faut pas. Je peux blesser n'importe qui ici avec cette glace. Il ne faut pas que je reste. Alors je sors de la maison. Il neige, nous sommes en plein mois de Décembre. C'est bientôt mon anniversaire, mais avant ça il y a Noël. Et après, j'aurais dix ans.

    Je cours un peu, en sortant de la maison. Je veux m'en aller loin d'ici. Je suis juste en pyjama, pieds nus et je laisse mes empreintes de pied sur mon chemin. Mes larmes continuent de couler. J'ai peur. J'ai si peur. Mais je n'ai pas froid. J'ai loin d'avoir froid. Mes pieds ne sont même pas bleus. Je touche la neige, je sais qu'elle est froide, mais je ne ressens pas le froid quand je la touche, ni de douleur.

    Je me blottis contre un arbre, replié sur moi même. Dans le parc en face de la maison. J'entends la neige qui craque. C'est Papa, il est sorti avec son peignoir et ses chaussons. Non, il ne faut pas qu'il approche, je ne veux pas lui faire du mal. Je vais le blesser, je ne veux pas. Je me blottis encore plus contre moi même et il s'agenouille à mes côtés et me prend dans ses bras.

    Toute cette chaleur me réconforte, et je pleure de plus belle, tout de même choqué par son comportement. Je m'attendais à me faire engueuler, et à la place je me fais réconforter. Pourquoi ?

    Du coup, il s'assoit à mes côtés, adossé lui aussi à l'arbre. Il me prend aussi par les épaules et m'attire vers lui. Son contact me réchauffe, je n'ai plus peur. Il me prend même par la main, elle ne gèle pas cette fois ci. J'en suis rassurée. Mais une énorme fatigue s'abat sur moi. Pourtant, il entame un long discours.

    - Fils, il y a quelque chose que je dois te dire. J'aurais aimé le faire alors que tu serais plus âgé, mais étant donné les circonstances, il vaut mieux te l'avouer maintenant.


    Un long silence s'installe, pendant lesquels il a l'air de chercher ses mots. Il respire longtemps, profondément. Enfin, il prend une grande inspiration, celle qui veut dire qu'il va continuer à parler.

    - Ce monde est assez étrange. On peut croire qu'il n'y a que des humains normaux sur terre. Mais la magie existe en réalité. La vraie magie, pas les tours de passe passe auxquels on croit. Des meilleurs encore. Ta mère vois-tu, était une sorcière.


    Il me laisse le temps de digérer cette information. Une sorcière. Mais une sorcière comment ? Comme dans les histoires ? Parce que dans les histoires les sorcières sont toujours méchantes et cruelles, elles mangent même les enfants.

    - Mais pas les sorcières que tu connais. Pas celles des livres. Il y a ce qu'on appelle "le monde magique" et là bas, c'est très compliqué. Disons qu'il y a des méchants et des gentils. Tous avec des pouvoirs plus ou moins grands, plus ou moins surprenant. Mais qui savent qu'il y a des personnes, beaucoup de personnes, qui ne sont pas au courant à propos de la magie. Ta mère n'utilisait pas beaucoup ses pouvoirs, à cause de sa santé. Mais tu en as hérité. Fais en bon usage, car de grands pouvoirs, impliquent de grandes responsabilités, n'oublie jamais ça.


    Ces derniers mots résonnaient dans ma tête avec une grande force.

    - Et toi Papa ? Et Maman ? Et Kiki ?

    - Nous sommes tous des humains. Sans pouvoir. Il n'y avait que ta mère. Mais qui sait, peut être que Kirsten développera aussi une forme de magie. Ta mère m'avait dit que ça pouvait arriver parfois. Viens maintenant, je te ramène dans ton lit.


    Il me prit alors par la main et m'emmena jusqu'à ma chambre. Sa main ne gela pas et je n'eu pas froid aux pieds non plus. Mélange très étrange. Mon lit était sec, et chaud. Confortable. Je m'endormis aussitôt.




    Logan grandit. Quand il eut quinze ans, il arriva au lycée et il se sentit encore plus différent qu'il ne l'étais déjà. Il surveillait toujours sa petite soeur, la protégeant de loin, mais veillant toujours sur elle quand elle était malade, l'aidant à faire ses devoirs, c'était sa protégée.

    Il se mit à faire du skate. Enfin, il en faisait déjà avant, mais il devint encore plus casse-cou qu'avant. Ne négligent pas ses études, il arrivait toujours premier de sa classe, extrêmement intelligent, c'est tout naturellement qu'il se dirigea vers une filière scientifique. Par contre, il avait du mal à contrôler ses pouvoirs. La nuit, son matelas devenait gelé, comme cinq ans auparavant. Sinon, quand il s'énervait, c'était une vrai hécatombe. Une explosion de glace. Et lorsqu'on est adolescent, dieu sait que l'on s'énerve souvent, opur des broutilles, certes, mais on s'énerve quand même. C'est donc souvent que l'on retrouvait des steaks congelés, des stalactites pendant au luminaire et ceux, en plein milieu du repas. Pourtant, autour de Kirsten, rien n'étais jamais touché. Il y avait comme un bouclier protecteur autour d'elle. Ou alors, c'est la magie de Logan qui ne l'atteignait pas car il voulait plus que tout la protéger.

    Mais malgré toute son intelligence, tout son charme, Logan avait un problème : les filles. Surtout les belles, celles qui l'intéressaient. Dès qu'il était face à elles, il ne pouvait s'empêcher de bégayer. Dans ces moments là, il voulait juste se cacher, disparaître. Il avait alors des picotements dans tout le corps, mais il ne savait pas à quoi cela correspondait. Mais dans ces moments là, il entendait tout parfaitement bien. Il sentait tout ce qui était autour de lui.




    Ca arrive. Je décale ma tête à la dernière seconde sur la gauche. Et le poing vient s'écraser contre le casier. Je me retourne, légèrement effrayé. La brute du lycée.

    - Qu'est-ce qui te prend de parler à ma copine, Frost ?


    Oui, ils aiment bien m'appeler comme ça. D'abord parce que c'est mon premier nom de famille. J'apparais en temps que Frost O'Connell sur les listes. Et deuxièmement parce que ça leur fait penser au mot glace. Mais si, vous savez "To freeze, Froze, Frozen". Et à ce qu'il parait, je suis aussi froid que de la glace. Peut être, ça ne m'étonnerait pas pour tout vous dire. Mais je n'ai pas vraiment le temps de vous parlez là, j'évite un deuxième coup de poing avec une grâce et une souplesse déconcertante. Rapide aussi. Et j'ai des picotements dans tout le corps. Encore. Sauf que je veux juste esquiver. Ce n'est pas vraiment le moment de donner des coups. Même si j'en ai furieusement envie.

    - Tu veux que j'aille causer à ta soeur moi ?


    Mais ça, c'était le mot de trop. Je lui mets un crochet du droit le plus rapide qu'il n'est jamais vu. Enfin, j'exagère un peu, mais ça l'a tout de même surpris. Assez pour qu'il fasse quelques pas en arrière après le coup. Mais il revient à la charge, que j'évite très facilement. Soudain, il me prend je ne sais comment et m'envoie au plafond. Je ne sais pas du tout comment il a fait ça. Par contre, j'y reste accroché. Mais pas comme si je m'accrochais à quelque chose. C'est juste que mes mains et mes pieds sont collées au plafond. Comme une araignée. Je fais quelques pas, toujours collé au plafond. Ok, là c'est bizarre, je prends peur. Et mes camarades d'école aussi, puisqu'ils sont tous là. Ils ont voulu voir la bagarre, donc ils voient mon cirque. Les picotements se font encore plus intenses. Lâche Logan, lâche ce plafond. Je prends sur moi et redescends d'un coup au sol. Dans la même position. Je me relève, jette un coup d'oeil à tout le monde et m'enfuit du lycée. A croire que je suis un lâche, je m'enfuis tout le temps.




    La vérité, c'est que la mère de Logan était très malade. Elle avait d'énorme problèmes de santé, bien que sa magie allait très bien. Logan est en excellente santé, mais elle a transmis des problèmes à son fils. Il devrait être un métamorphe. Une forme fusionnelle d'araignée. Au lieu de ça, il peut juste avoir ses pouvoirs en gardant forme humaine. Appelez ça un stade intermédiaire. Toile, marcher sur les murs, réflexes surdéveloppés, il a tout ça. Mais en gardant sa forme. Sa glace va, quant à elle, parfaitement bien.

    Peu après cet accident, Logan fit des recherches sur des établissements qui pourraient instruire la magie aux jeunes personnes comme lui. Il tomba alors sur le Mystery Orphanage. Il demanda à son père d'y faire une demande d'inscription, en ayant marre d'avoir des problèmes pour contrôler ses pouvoirs, choses que son père comprit parfaitement. Peu de temps après, il fut envoyé à Little Angleton, à quelques miles de sa famille. Pandora avait accepté qu'il héberge à l'orphelinat, ses parents habitant loin.

    Il fut alors un élève exemplaire, apprenant vite et bien. Il prit vite la décision de devenir un apprenti exorciste, pouvant ensuite rejoindre Orpheo. Pendant ses études, il apprit alors beaucoup de choses à son sujet. Qu'habituellement, un sorcier, un humain doué ou un mêlé avec un pouvoir et un don premier. Lui n'avait pas de don. Mais deux pouvoirs premiers : élémentariste glace et métamorphe. Il se sentit encore plus étrange qu'auparavant. On mit ça sur le compte de sa mère malade pendant la grossesse. Il apprit également sa forme de métamorphe étrange. Il sut alors que les picotements signifient qu'il devrait se transformer, mais il en est incapable. Il préféra d'ailleurs cette version, c'était plus avantageux pour lui.

    Il revenait à chaque vacances dans sa famille. Dès qu'il passait la porte d'entrée, une chevelure rousse lui sautait dessus. Elle lui manquait aussi beaucoup. Ca lui faisait toujours du bien de revenir à la maison et de voir sa famille. Sa soeur surtout. Sa soeur. Il lui demandait tout ce qu'il se passait en son absence, les cours, les amours, les amis, papa et maman. Tous les détails qu'il avait manqué. Même si il pouvait se téléphoner, en tant qu'apprenti il n'en avait pas forcément le temps ni le loisir. Alors ils s'endormaient généralement sur le lit de Logan, qu'il ne gelait plus durant la nuit, après avoir passé de longues heures à discuter, et même parfois à travailler. Logan lui montrait les nouveaux trucs qu'il savait faire, parce qu'il n'avait aucun secret pour sa soeur.

    Il faisait donc tomber de la neige devant les yeux de sa soeur, car elle adorait ça. Si un jour ça irait mal, il savait que se serait le signe de "tout va bien, c'est moi, tu es en sécurité". Il ferait neiger. Et puis, à Noël, c'était devenu leur rituel. Mettre de la neige partout dans le salon pendant qu'il mangeait le dessert, et pendant qu'ils ouvraient les cadeaux. Et le lendemain matin, ils s'amusaient à faire des bonhommes de neige dans le jardin, même après tant d'années passées. C'était leur tradition.

    Quand Kirsten eut dix sept ans, et Logan vingt deux, la famille O'Connell était au complète à Little Angleton. Logan prit donc une année sabbatique avant de rejoindre Orpheo pour de bon. Il voulait passer un peu de temps avec sa famille avant de se mettre dans la vie active jusqu'à sa retraite. Il venait juste de terminer sa formation d'apprenti exorciste, qu'il avait prolongé légèrement, lui semblait-il. Il put donc observer le rapprochement des O'Connell et des Who, qu'il appréciait énormément et surtout, le rapprochement de sa soeur avec Fergus. Il voyait comment ils se regardaient tout deux, et il souriait à cette idée. Et puis, il voyait bien qu'ils étaient fait l'un pour l'autre. Ils étaient en parfaite symbiose. C'est pour cela que leur mariage, un an plus tard ne le surprit pas le moins du monde.




    C'était un très bel évènement. J'ai fait des sculptures de glace pour eux, tout bonnement magnifiques. J'ai fait de la neige tandis qu'il prononçait leurs voeux. Vous auriez dû être présent, c'était à couper le souffle. Durant cette fête, j'ai même rencontrée une fille. Et Kris avait ce sourire. Vous voyez duquel je veux parler ? Celui qui dit "Héhé, je te vois, c'est bien frérot, continue comme ça mais elle va avoir le droit à un interrogatoire de ma part". Oui, Kristen arrive à dire tout cela dans un sourire. Elle est très forte ma soeur. Le problème, c'est que c'était une très belle femme. Très attractive, très sexy, attachante. Une avec qui j'aurais aimé que les choses aillent plus loin Malheureusement, elle n'était pas très tolérante. J'ai le malheur de perdre mes mots et de bégayer quand je me trouve en face d'une magnifique créature. Ma soeur et ma mère étant les seules exceptions à la règle. Du coup, elle n'a pas aimé, elle est partie comme elle était venue. Si seulement elle avait pris le temps de me connaître, elle aurait pu voir que je ne suis pas comme cela tout le temps. Enfin, un jour je trouverais la bonne personne. Un jour.




    Six ou sept années avaient passées depuis lors. Autant de temps depuis qu'il avait intégré Orpheo. Et ses performances lui avait permis une bonne place au sein de l'organisation. Ses mission étaient rudes, difficiles, il n'avait pas beaucoup de temps pour lui, pourtant, il s'y sentait bien. Il faisait le bien autour de lui et ses pouvoirs étaient précieux. Il s'amusait, avait fait des découvertes plus ou moins impressionnantes, découvrant de nouvelles personnes et de nouvelles façons de penser. Ses relations s'étaient élargies et il s'en trouvait épanoui. Ou presque. Ses collègues faisaient comme ses camarades de lycée et l'appelaient Frost, Dieu seul sait pourquoi, mais ça lui allait très bien. Il n'espérait pas une relation intime avec ses collègues de travail. Mais son nom était tout de même dit sur le ton de la plaisanterie, c'était une atmosphère agréable. Et puis dorénavant, il y avait l'habitude. Si un jour quelqu'un l'appelait par son prénom au travail, il s'en retrouverait extrêmement choqué, et il vaudrait mieux qu'il soit assis. Et puis, cette fois cela doit vraiment être à cause de son pouvoir. Bien qu'il ne voit pas trop le rapport, ces collègues le voyaient pour lui.




    Me voilà à Little Angleton. J'ai un magnifique bouquet de fleurs dans la main et un énorme sourire qui l'accompagne. Je dans les rues pavées, tout guilleret. Dansant presque, sautillant presque dans tous les sens. C'est dans ces moments là que je comprends pourquoi Kris va si bien avec Fergus. Ils sont complètement déjantés tous les deux. Et moi aussi je suis la cadence. Mais je suis moins souvent présent. J'arrive alors dans la maison que je veux. Je passe ma tête par la porte avec un grand sourire, le bouquet caché dans mon dos. Fergus est là, Kris me regarde depuis le lit, un grand sourire, riant presque en me voyant. J'arrive d'une démarche étrange devant elle.

    - Je suis tonton !

    J'ai un grand sourire tandis que je dis ça. Je m'approche de la table de nuit, mets le bouquet dans le vase remplit d'eau et applaudit, toujours avec un grand sourire. Et cette fois je sautille, tout excité à l'idée de voir ma nièce. Je m'approche donc du berceau et mes yeux pétillent. Elle est magnifique. Je demande d'un regard à Kris si je peux la prendre dans mes bras. Elle me fait signe que oui. Je glisse alors doucement mes bras sous son petit corps frêle. Heureusement que je sais désormais contrôler mes pouvoirs, ça aurait été dommage de la geler cette petite. Et je pense qu'une m'aurait tué sur place.

    - Viens par là, ma petite Melody.

    Je la balance dans mes bras, ne pouvant décrocher mon regard de cette nouvelle-née. Après tout, elle n'a encore que quelques heures. Un peu plus et des larmes me montrait aux yeux. Je suis vraiment émotif pour un homme. Un mâle. Je suis un mââââââle.

    - Elle est magnifique.

    Voilà, j'ai les larmes aux yeux pendant que je regarde Kris et que je lui dis ça. Ma petite Melody. Tu vas être gatée comme fille. Melody ...




    Mais un jour, un drame survenu.




    Me voilà à Little Angleton après des heures de trajet. Me voilà triste et en colère, ayant un gros dilemme entre les deux. Je passe faire un rapide coucou à Papa et Maman. J'ai pris quelques jours de congés, mes supérieurs comprenant la situation. Mais il faut à tout pris que je parle à une personne. Je me dirige donc vers la maison de ma soeur et j'entre en trombe, sans frapper, sans sonner, sans prévenir. Mais il doit sentir dans ses tripes que j'approche.

    - Fergus ! Comment as-tu pu ?!


    Dis-je alors que je le trouve enfin. Un petit éclat dans ses yeux qui disparait très vite. Il est abattu, la tête dans ses mains. Des mouchoirs disséminés à ses pieds. Quand il a relevé la tête, j'ai vu ses yeux rouges. Toute sa joie a disparue. Toute. Le voilà anéanti. Mon coeur l'est aussi. Mais je lui en veux, profondément.

    - Comment as-tu pu la laisser partir ? Comment est-elle partie ?! POURQUOI FERGUS ?!


    Je m'énerve, tout se transforme en glace autour de moi. De la glace dure et froide. Je m'effondre aussi par terre, à genoux, non loin de Fergus, sanglotant la perte de ma soeur.



    3521 MOTS ! BITCH PLEASE ! (J'enlève ça une fois validé.)






« QUI-ES-TU ...? »

    ● ● 10 lignes minimum de votre psyche sont demandées.
    BLA-BLA-BLA-BLA-BLA-BLA-...
    Je un homme intelligent. Je peux faire des calculs très compliqués dans ma tête sans aucun problème. Si je n'avais pas de pouvoir magique, j'aurais sûrement fait une pure carrière de scientifique. Je suis très protecteur envers ma soeur, elle représente beaucoup pour moi. Ma mère et mon père aussi sont importants. Mais nous sommes très proches avec Kris. Depuis toujours. Et puis je suis son grand frère, ce n'est pas pour rien. A première vue je peux paraître très froid mais lorsqu'on apprend à me connaitre on voit un petit homme sentimental, sensible, aimant. J'aime bien faire la fête aussi. Je suis complètement gaga de ma nièce, en même temps, qui ne le serait pas ? Je suis extrêmement timide devant les femmes, j'ai beaucoup de mal à leur parler. En fait c'est parce que j'ai peur je pense. Parce qu'une fois qu'elles me font confiance, je vais beaucoup mieux. Ha oui, quand on me connait on voit aussi que je suis complètement taré.


    ● ● 5 lignes minimum de votre physique sont demandées.
    BLA-BLA-BLA-BLA-BLA-BLA-...

    I'm sexy and I know it. Ha, ça suffit pas ? Too bad. Je suis musclé, des beaux abdos, des beaux biceps. Mais pas too much, juste ce qu'il faut pour que se soit parfait. Joli et harmonieux. Je suis brun, parfois j'me laisse pousser la barbe, au grand désarrois de Kris. Sinon juste une barbe de quelques jours, ça fait très mature, mystérieux, c'est cool. Oui, je me donne un genre que je n'ai pas. Et sinon des fois j'me fais des mèches blondes. C'est rare mais c'est mignon. Enfin non pas mignon mais ... Roh, merde, voilà.


MORE?


Frost

    Âge : 18
    Poste Vacants ? : []oui [x]non
    Comment avez-vous connu le forum? : JE SUIS MODO OUAICH
    Fréquence de venue : 7/7
    Codes : Je m'autovalide

_________________

I'm fighting for the good
and the truth.

Shy with women


But I'm pretty gorgeous


Mike roule une pelle à Invité


Dernière édition par Logan Frost O'Connell le Mer 17 Avr 2013 - 9:13, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modette en chef | Membre de Rosenrot | Âme bleue
Modette en chef | Membre de Rosenrot | Âme bleue
avatar

MESSAGES : 303
DATE D'INSCRIPTION : 27/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
32/100  (32/100)
Point Membre:
20/100  (20/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Another one. {OK}   Mer 17 Avr 2013 - 7:10

Pour moi ça m'a tout l'air d'aller, si Luka est d'accord pour le double pouvoir. Donc je te VALIDE puisque personne n'a pris la fiche.

(Par contre je trouve que tu aurais pu mettre la narration en je en italique (ou celle en il, c't'égal) pour qu'on comprenne mieux le saut de l'une à l'autre. Mais ça reste quand même lisible, donc voilà).

Je te laisse mettre ta couleur itout itout Mikechouchou ♥

_________________


« Dans presque tous les mythes fondateurs, personne n'a de pire ennemi que son frère, si ce n'est son père qui, craignant une alliance des frères contre lui, prend parfois les devants et les tue. »





Dc de Myaw Nienta ~ couleur blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Another one. {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ G.E.S.T.I.O.N D.E.S P.E.R.S.O.N.N.A.G.E.S▐ :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :