AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Uh baby, baby it's a wild world. I'll always remember you like a child girl [Pv : Telma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
all that was good, all that was fair.
all that was me is gone.
all that was good, all that was fair. all that was me is gone.
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : assistante du docteur who, tu détectes aussi les personnes magiques.
LOCALISATION : surprise, bitches. i bet you thought you'd seen the last of me.
CITATION DU PERSONNAGE : everything ends.. no. not everything. not love. not always || HIDE

MESSAGES : 1610
DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
118/100  (118/100)
Point Membre:
355/100  (355/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Uh baby, baby it's a wild world. I'll always remember you like a child girl [Pv : Telma]   Dim 28 Avr 2013 - 1:04


❝ You know I've seen a lot of what the world can do.

And it's breakin' my heart in two ❞


Je suis encore dans ma chambre, je ne bouge pas de là sauf pour sortir à la salle de bain ou la cuisine. Je ne vais jamais plus loin, je reste à l'intérieur. L'appartement est assez grand, beaucoup trop même. Enfin j'ai toujours eu l'habitude de vivre dans des maison. De belles petites maisons assez grande pour accueillir tous les habitants. Oui ma maison à Little Angleton était tout bonnement parfaite pour notre petite famille. Avec le cabinet au premier, pas besoin d'aller bien loin. Oui, ce cabinet. Il a a vécu pleins de choses ce cabinet. Ca pourrait presque réussir à me faire sourire en m'en rappelant. Mais non, je secoue ma tête et l'enfouie sous mon oreiller. Je ne peux pas m'en souvenir, pas maintenant. C'est bête parce qu'un souvenir justement ne s'efface jamais et reste en nous. Mais je ne veux pas qu'ils me reviennent en tête maintenant que je n'ai pas la force pour les affronter, pour ne pas craquer. Je suis faible, je pleure facilement rien qu'en ouvrant le placard de la cuisine. Je ne veux pas me rappeler le parfum et le touché de mon mari. Je ne veux pas me rappeler des premiers pleurs que notre bébé a poussé. Je ne veux pas que ces souvenirs me fassent du mal, ils sont si heureux.. Les classer dans la catégorie tristesse terminerait pas m'achever complétement. Et je ne veux pas, il reste encore de l'espoir même si j'ai l'impression de sombrer dans un océan noir et déchainé. Que chaque vague que je réussis à éviter le mieux possible, une autre plus puissante arrive juste derrière pour me décimer. Et j'ai de plus en plus de mal à ne pas sombrer, mes forces me quittent toujours plus rapidement sans revenir. Je ne dois pas sombrer, jamais. Pour eux, je dois rester à la surface. Pour revoir un jour leur visage et les prendre dans mes bras.

Je me lève non sans difficulté de ce lit. Mes cheveux viennent atterrir devant mes yeux. Ils sentent le shampoing dégueulasse à la rose qui se trouve dans la salle de bain. Je veux mon shampoing à moi, celui qu'on trouve à Little Angleton. Celui qui sent bon et que Logan m'avait piqué un jour en secret. Je veux ce gel douche qui sent bon. Je veux ma maison, ma famille et tout ce qui va avec. Je veux retrouver ma vie.

Je prend dans le placard la première chose qui me tombe sous la main. Une robe bleue que je jette sur le lit. Non pas simplement bleue, du bleu le plus bleu qui puisse exister. D'un bleu qui me rappelle beaucoup mon ma.. J'enlève mon pyjama et enfile la robe rapidement. Elle est courte, ça me va j'ai horreur de ce qui est trop long. Je met mes pantoufles et me dirige vers la cuisine. Claire n'est pas là il semblerait. Je m'en fiche de tout façon je ne veux pas la voir. Il serait préférable qu'on ne se croise pas. Je frappe à la porte de Catelyn, mais aucun réponse. Je l'ouvre alors doucement et constate qu'elle est endormie. Je ne vais pas la réveiller, elle a besoin de repos plus qu'autre chose. Je referme la porte et vais vers la cuisine. Je me sers un bol de céréales et une tartine de nutella. Me voir amaigrie m'a fait prendre conscience que je devais manger pour pourvoir continuer à survivre. Comment je ferais sans forces.

Une fois le tout terminé je vais nettoyer et préparer le peu de thé qu'il nous reste. Je sais que Catelyn adore ce thé, si elle se réveille elle en voudra peut-être. Je lui prépare et le pose sur la table avec des toasts et du nutella. Le chocolat c'est très bon pour la grossesse. Certes le thé n'est pas vraiment conseillé, mais il n'est pas le plus nocif. Son bébé ne risquera rien. Je sais de quoi je parle, j'ai eu un bébé il y a maintenant cinq mois. Ma magnifique petite Melody qui me manque terriblement. Je l'aime mon bébé, très très très fort. J'espère que là où elle est elle le sent. J'espère qu'elle capte tout cet amour que je lui envoie depuis ici. Même si je ne la prendrais plus dans mes bras, même si elle ne sentira plus le contacte de ma peau et n'entendra plus ma voix. J'espère de tout mon être, avec toutes mes cellules et mes globules, qu'elle sent cet amour immense et infinis que j'ai pour elle. Mon bébé, mon étoile qui illumine mon ciel. Je l'aime et elle me manque.

J'essuie rapidement une larme au coin de mon œil en entendant un bruit venir d'une des chambres. La porte s'ouvre sur la fille de Claire, Telma. Celle-ci sourit et vient me voir au salon ou je me suis assisse. Je sourit également en posant ma tasse sur la table. C'est une enfant, elle a un mois de moins que Melody seulement. Mais regardez la, elle fait quatre ans physiquement. Je crois ne jamais pouvoir m'y habituer. C'est beaucoup trop étrange. Je ne sais pas ce que je ferais moi si ma fille grandissait aussi vite. Je crois que je ne pourrais pas gérer ça au début. C'est un petit bébé encore. Une toute petite chose si fragile que j'aimerais garder encore de nombreuses années comme ça, tout contre moi et la bercer..

LYANNAAlors, ça va Telma ? Tu fais quoi debout à cette heure ?

Je lui sourit encore. C'est une enfant, elle n'a rien à voir dans l'histoire. Rien du tout. Je regarde la montre. Enfin à cette heure.. C'est quand même midi passé déjà. Je ne m'habitue pas encore au décalage horaire non plus. Je n'en ai pas envie tout simplement. Je préfère rester à dormir dans ce lit qui fait mal partout, seule sans personne.. Personne.

Je la prend dans mes bras et la pose sur mes genoux. Un baiser su la joue, elle est toute petite avec de longs cheveux blonds. Je me demande encore qui est son père. Je sais qu'elle est le fruit d'un viol, Claire me l'a dis en me cachant l'identité du paternel. C'est beaucoup mieux ainsi je trouve.

LYANNATu as faim ? Tu veux que je te prépare quelque chose ou Claire t'as donné à manger déjà ?

J'ai peut-être dit le prénom de sa mère un peu froidement. Moi ça m'importe peu, mais elle ne doit sûrement pas comprendre la situation Telma. Comment pourrait-elle si jeune. Si jeune et si muette. Je ne comprends pas le langage des signes, un grand handicap avec elle. Mais c'est pas grave, on trouve d'autres moyens pour communiquer. C'est une enfant, les enfants sont pleins d'imagination. Et puis je suis tout de même une maman moi, même sans ma fille à mes côtés. Je suis une maman triste..

Spoiler:
 


_________________

sleeping at last.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire - Enfant
Solitaire - Enfant
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chilling
LOCALISATION : Etats-Unis.
CITATION DU PERSONNAGE : « D’un côté il y a les chiffres pairs, et de l’autre côté, les chiffres mères. »

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 26/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Uh baby, baby it's a wild world. I'll always remember you like a child girl [Pv : Telma]   Dim 28 Avr 2013 - 12:22

Je marche le long d'un escalier transparent. C'est rigolo car on peut voir à travers mais c'est totalement bizarre aussi parce qu'on a l'impression de voler. Les marches sont difficiles à monter et je me fatigue rapidement. Je me repose un peu puis je reprends ma marche et j'arrive enfin au bout de cet escalier. Je me retrouve dans un univers totalement blanc. Il y a des nuages, des soleils qui papotent entre eux et un monsieur. C'est un monsieur qui a l'air vieux, il a des cheveux blancs comme m'a dit maman. Il a des cheveux qui poussent sur son menton, ça alors ! Des longs cheveux blancs sur sa tête et sur son menton. Moi aussi j'aimerais bien avoir des cheveux qui poussent sur mon menton, comme ça je pourrais avoir l'air vieux comme le monsieur. Je m'approche doucement, avec crainte. Maman m'a dit qu'il fallait faire attention aux étrangers et surtout les vieux monsieurs qui donnaient des bonbons, dans une voiture au bord de la route. Je n'avais jamais été confrontée à cette situation mais celui-ci n'avait pas l'air d'être dans une voiture, ni d'avoir des bonbons. C'est dommage, j'aurais bien aimé qu'il me donne un bonbon bleu.

Je m'approche de lui et il se retourne. Il est très beau et même si c'est un vieux monsieur il a l'air très gentil. Je reste à une bonne distance de lui mais je lui souris. Il me souris aussi mais avec un air étrange sur le visage. Comme si je ne devrais pas être là. Je n'avais pas fait de bêtises, j'avais monté un escalier, c'est tout. Il ne pouvait pas me gronder. Il s'approcha tout en me souriant. J'essayais de reculer mais j'étais paralysé. Il m'attrapa et me pris dans ses bras. Finalement il n'avait pas l'air si méchant. Il approcha sa tête de mon oreille et me chuchota :

- L'heure n'est pas venue pour toi Telma de te retrouver là.

Je ne comprenais rien. Où est ce qu'on était déjà ? Dans un univers blanc qui ressemblait comme de la mousse, ou de la crème chantilly ou encore de la barbe à papa blanche. Cela semblait un merveilleux endroit et je regardais vers l'escalier par lequel j'étais monté mais il avait disparu. Comment-est ce que j'allais faire pour redescendre ? J'avais pas envie non plus de rester ici pour toute la vie, j'ai envie de jouer et de voir ma maman moi. Soudain l'homme me jeta et je me mis à traverser les nuages. J'eus l'impression de voler l'espace d'un instant et soudain je me mis quasiment à voler en me rapprochant du sol. Puis je me mis à fermer les yeux à l'approche du sol.

Quand je les rouvrit, j'étais allongé dans ma chambre. J'étais toute seule. Maman était partie. On avait passé une magnifique journée hier à la plage mais là elle devait avoir quelque chose à faire. Je remarque que maman a beaucoup de choses à faire. Elle me dit souvent qu'elle part faire une course mais je me demande si elle courre si vite que ça pour en faire tout le temps. Elle doit être vachement connue ma maman pour faire des courses comme ça. Je lui demande si elle gagne et elle rigole quand je lui dis ça.

Même si j'aimais bien être au chaud dans mon lit, j'avais un peu faim. J'étais très fatiguée de ma journée d'hier et apparemment j'avais fais un énorme dodo. Je me décidais enfin à me lever, encore en pyjama et je me frottais les yeux avec mes mains que j'avais resserré pour les transformer en poings. J'ouvris la porte et je vis tata Kirsten dans le salon. Je marchais à pas lent vers elle, j'étais très fatiguée et mes jambes me semblaient aussi lourd que du métal très lourd. Oui, je sais ce que ça veut dire métal. C'est Isaya qui me l'a appris l'autre fois alors qu'il me montrait ce que l'on appelle une épée. Il m'a dit que cela servait à endormir les gens avec la tâche rouge. Mais ça, il faut pas le dire à maman, il m'a dit.

« Alors, ça va Telma ? Tu fais quoi debout à cette heure »

Je la regardais avec un sourire et je me frottais les yeux pour lui faire comprendre que j'étais très fatiguée alors j'avais fait un gros dodo. Je me mis dans ses bras, au calme. C'était difficile de communiquer avec tata Kirsten parce que je ne parlais pas et qu'elle ne comprenait pas le language des signes. Peut-être qu'il faudrait que je lui apprenne un jour. Maman serait plus apte à lui apprendre mais tata Kirsten ne voulais pas entendre parler de maman. Elle me fit un bisou sur la joue et je lui en fis un aussi. Kirsten c'est marrant parce qu'elle a des petits points sur les joues. Je n'arrive pas à me faire comprendre mais j'aimerais bien savoir comment ça s'appelle. Je vais bien finir par y arriver, je me dis.

« Tu as faim ? Tu veux que je te prépare quelque chose ou Claire t'as donné à manger déjà ? »

Je regardais Kirsten et je lui fis signe comme si je buvais un biberon imaginaire. Je n'avais pas très envie de manger ce matin. Juste mon biberon du matin ,parce qu'un biberon c'est sacré. Mais avant qu'elle se lève et qu'elle ne me le prépare, je mis mon doigt sur ses petits points bizarres autour de son nez et je mis un doigt sur ma bouche en faisant sembler de parler. Peut-être qu'elle me comprendrais, enfin c'est ce que j'espérais car j'aimerais bien savoir comment ça s'appelait. Oui, ça ne me servirait à rien tant que je ne saurais pas le dire en langage des signes mais c'était juste pour quand je me parlais à moi dans ma tête, je ne dise pas points bizarres mais le vrai nom. J'espère qu'elle allait me comprendre. Pas facile d'être une enfant mais surtout, pas facile d'être une enfant qui ne parle pas.



_________________

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort.
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
all that was good, all that was fair.
all that was me is gone.
all that was good, all that was fair. all that was me is gone.
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : assistante du docteur who, tu détectes aussi les personnes magiques.
LOCALISATION : surprise, bitches. i bet you thought you'd seen the last of me.
CITATION DU PERSONNAGE : everything ends.. no. not everything. not love. not always || HIDE

MESSAGES : 1610
DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
118/100  (118/100)
Point Membre:
355/100  (355/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Uh baby, baby it's a wild world. I'll always remember you like a child girl [Pv : Telma]   Dim 29 Sep 2013 - 18:26


❝ Afterwords, by Amelia Williams ❞


Elle est toute petite, une petite humaine fragile. Elle apprend vite, mais ne connait rien encore du monde qui l'entoure. C'est l'insouciance, l'innocence de l'enfance. J'aimerais qu'elle le reste, qu'elle soit protégée contre la méchanceté dans le monde. Contre tout ses aspects noirs. Avec ses cheveux blonds, elle ressemble à un angelot tout droit descendu du ciel. Tellement mignonne avec ses grands yeux bleus endormis qu'elle frotte. Oui ma puce, moi aussi je suis très très fatiguée. Je suis une adulte, les adultes ne deviennent pas plus forts avec l'âge. Mais bien plus faibles, un rien peut les briser. Une grande perte peut les tuer en une seule seconde. Mais toi tu n'as pas à t'en faire. Même si tu grandis rapidement, je veillerais à ce que tu ne tombes pas. Et même si cela arrive, je t'apprendrais à te relever avec fierté. J'aurais aimé pouvoir vous l'apprendre à vous deux en même temps, mais c'est impossible. Je tombe dans un gouffre.

LYANNAHé oui on est toutes fatiguées hein ? Ça veut dire qu'on pense trop, ou qu'on rêve trop le soir. Au choix. Ma mère me disait souvent, si tu te lève fatiguée c'est que la nuit tu étais réveillée dans le rêve de quelqu'un d'autre.

Je lui souris. Pauvre petit bébé, tu ne sauras jamais comment tu as été crée. J'espère que ta mère a encore assez de cœur pour t'épargner ça même si elle penserait bien faire. J'espère sincèrement qu'elle te protégera. Je ne sais pas ce qu'elle pense ou ce qu'elle ressent, je suis perdue. Je ne sais absolument pas quoi penser. Je crois bien qu'entre nous s'il a un jour existé un lien nous unissant, il a été totalement brisé quand elle a décidé de prendre les devant. Je ne crois pas qu'il pourra se réparer un jour. Je ne sais pas si j'aurais la force de pardonner.

Telma me mime quelque chose. Un.. Une.. Sucette à la fraise ? Ou peut-être.. Un biberon ! Bien oui, normal. C'est un bébé c'est vrai. Parfois oublié son véritable âge est totalement normal. C'est difficile de se dire qu'elle n'a que quelques mois, même si on connait l'existence de la magie. C'est vraiment difficile.

LYANNABien alors on va voir si tu as un biberon dans le frigo !

Je la soulève dans les aires et la cale sur ma hanche pour vérifier si ça mère en a laissé. Elle doit encore boire du lait maternelle et.. Non, même si je l'aime énormément et que Claire avait un tire-lait je ne lui donnerait pas du mien. C'est.. Ça ne me gêne pas, non c'est pas ça. Mais simplement.. Mon propre enfant est sûrement nourrit avec du lait acheté en magasin sans que je puisse l'allaiter. Et ça me manque. Ne pas pouvoir la serrer dans mes bras, la voir toute calme, apaisée. Ma Melody à moi. Alors, ne me demandez pas d'en donner à Telma.

Je fouille un moment du regard avant de les trouver bien au fond. Je m'en saisis d'un et referme le frigo. Je lui montre avec un sourire victorieux avant d'embrasser le sommet de son crâne. Ses cheveux sont tous doux. Je mets donc le biberon à chauffer pendant quelques minutes, le temps de répondre à sa question muette de tout à l'heure. Je cherche à formuler ma phrase pour qu'elle puisse comprendre.

LYANNAMmm tu vois ça ? -Je lui montre mes cheveux- Mes cheveux sont roux, chaque personne a une couleur différente. Ça dépend de.. Comment sont leur papas et mamans ! Moi ma maman est rousse aussi, mon papa mmm pas vraiment. Mais je ressemble plus à ma maman. Et toi tu es blonde, tout comme Claire.

Je m'arrête un moment, je n'aimerais pas avoir dis quelque chose qui puisse la faire penser à son père et qu'après elle demande à sa mère. Ça mettra Claire dans une situation qu'elle veut sûrement éviter et je ne souhaite pas que ça arrive. Je vais reprendre le biberon et m'asseoir sur la chaise. Je pose Telma sur mes genoux et laisser tomber une goutte sur ma main pour tester la température du lait. Il est un peu trop chaud encore, je vais le laisser refroidir un peu avant de le donner à Telma.

LYANNAEt tu vois, comme je suis rousse j'ai une peau très très très très blanche ! Elle est beaucoup plus.. Faible contre le soleil et ses rayons. Ce qui fait que maintenant j'ai de petites tâches sur le nez. Des tâches de rousseur. Ce n'est pas dangereux, certains dissent que c'est mignon. T'en penses quoi toi ?

Je lui tends son biberon tandis que j'attrape une toast et du nutella à tartiner. J'en tend à bout à Telma aussi, pour partager.

_________________

sleeping at last.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Uh baby, baby it's a wild world. I'll always remember you like a child girl [Pv : Telma]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Uh baby, baby it's a wild world. I'll always remember you like a child girl [Pv : Telma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Amérique :: || Etats-Unis-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :