AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sociopathe vs mélancolique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solitaire forgeron et enchanteur
Solitaire forgeron et enchanteur
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Forgeron et enchanteur
LOCALISATION : Vagabonde jusqu'à Little Angleron
CITATION DU PERSONNAGE : Le gras c'est la vie

MESSAGES : 90
DATE D'INSCRIPTION : 27/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
22/100  (22/100)
Point Membre:
16/100  (16/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Sociopathe vs mélancolique   Dim 28 Avr 2013 - 1:32

En ce matin de printemps, il faisait encore frais en Ecosse, en même temps il était encore assez tôt, 8h peut être, plus ou moins qu’importe puisque je n’arrivais pas à dormir. Pour cause ? L’accumulation des évènements de ces derniers jours. Il y eut tout d’abord nos retrouvailles avec Rhyan, que je n’aurais pu imaginer plus douloureuses, puis ensuite il y eut l’attaque des Sorciers Noirs, et c’est surtout ça qui m’empêchait de dormir. Bien que l’épisode avec ma fille soit pour moi très douloureux, je m’y étais préparé, mais l’assaut du Mystery Orphanage, ça non, je n’aurais pas cru un jour voir un bâtiment qui hébergeait des enfants se faire attaquer au nom de la pureté du sang ou une autre connerie du genre. J’entends encore les cris des enfants, mêlés à ceux des hommes touchés à mort qui agonisaient à terre. Je contemplais mon bras dont l’épaule avait été touchée par une balle de revolver. Un guérisseur m’avais soigné sur place, un certains Baptiste il me semble, mais je n’avais pas pu retourner me battre. C’était mon bras gauche, celui qui maniait Reiði, il avait fait son lot de cadavres lors de cette nuit, mais il n’avait en rien stoppé la progression des bêtes assoiffées de sang. Ainsi, partagé entre un sentiment d’impuissance et une hésitation, je me posais des questions, réfléchissais encore et encore. Cette hésitation était due à mon rôle dans cette histoire. A la base, je suis neutre, je ne prends aucun parti, mais là, il s’agit d’un crime, et par principe, et aussi pour l’honneur de ma famille, je ne pouvais laisser passer ça, mais cela voudrait dire rallier de nouveau Orpheo, ceux qui n’ont rien fait pour sauver ma femme et ma fille, car ils auraient étés trop occupés. Était-ce la vérité ? Cela n’a plus d’importance maintenant, ça ne ramènera pas ma femme et ne poussera pas ma fille à me pardonner. Cependant, je pourrais les aider indirectement, en leur offrant des armes, armures et autres objets enchantés, mais il faudrait que je rentre d’abord en contact avec eux…

Tout en réfléchissant, je laissais mes pas me guider, utilisant Valknut comme d’un bâton de marche classique, Reiði dissimulée dans les plis de mon ample veste, car au vu des derniers évènements, pas question que je me sépare de mon bâton et de ma hache. Puis devant moi, la mer se découpa, mes jambes m’avaient emmenées jusqu’aux falaises.

_________________


Týr Ior Ehwaz offre de l'hydromel à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sociopathe vs mélancolique   Dim 28 Avr 2013 - 11:21

Des événements terribles au Mystery Orphanage. Mais ce n'était pas quelque chose qui avait particulièrement inquiété Lisbeth. En même temps, il y avait peu de chose qui pouvait lui l'inquiéter. Hormis elle-même certainement. Quelque chose comme les enfants innocents ne l'intéressé pas vraiment. Elle savait comme tout le monde que les gens, les sorciers noirs, faisaient ça pour le sang. Lisbeth était une sorcière de sang pur apparemment, et elle n'avait aucune honte à l'être. Elle n'avait pas d'avis sur les pur sang ou les demi seulement, mais les sorciers noirs l'avaient déjà aborder pour en faire une alliée. Bien qu'instable, elle pouvait se montrer autant qu'un avantage qu'une bombe à retardement pour chaque camp. Et ce n'était pas parce qu'elle avait était prise en charge par le Mystery qu'elle avait le sentiment d'être à leur service. Ses yeux se levèrent doucement pour se mettre à fixer l'étendu d'eau qu'elle pouvait observer. Les falaises étaient reposante. Il n'y avait pas beaucoup de monde qui venait s'y promener et d'habitude, elle partait toujours en les voyant, disparaissant tel une ombre mystérieuse. Elle s'amusait parfois à leur faire peur en laissant une brume sur son passage. Juste, histoire de voir les gens avoir un peu peur avant de se carapater très rapidement.
Ses yeux se tournèrent lentement sur le côté pour voir un homme approcher. Et il était armé qui plus est ? Lisbeth fronça légèrement les sourcils en voyant ça. Hum... Il n'avait pas du tout l'air d'un sorcier noir. Elle sentait même qu'il était plutôt bon sans pour autant être à Mystery. Elle ne l'avait jamais croiser... Ah, normal. Elle venait de revenir, il y a un mois de cela.


    " Vous vous promenez souvent avec une hache à la taille ? "


C'était une question des plus vitales à cette instant pour Lisbeth. Elle se leva pour se mettre face à l'ombre, à ses doigts, étaient accrochés des têtes de poupées... Elle ne l'ai enlever jamais.


Dernière édition par Lisbeth V. Mausen le Ven 22 Nov 2013 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Solitaire forgeron et enchanteur
Solitaire forgeron et enchanteur
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Forgeron et enchanteur
LOCALISATION : Vagabonde jusqu'à Little Angleron
CITATION DU PERSONNAGE : Le gras c'est la vie

MESSAGES : 90
DATE D'INSCRIPTION : 27/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
22/100  (22/100)
Point Membre:
16/100  (16/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Sociopathe vs mélancolique   Dim 28 Avr 2013 - 12:27

La mer était encore calme en cette heure, à l’inverse de mon esprit, car je dois dire que plus le temps passait, moins je trouvais de solution, je commence à penser que peu importe ma décision, j’aurais des regrets, alors je dois faire en sorte qu’elle soit bénéfique au maximum, de toutes façons, ce ne sera pas les premiers regrets de ma vie, ni ceux qui m’importeront le plus, j’aurais juste renié mes principes, mais je dois positiver, dans un sens, je sauverai des vies innocentes et je ferais honneur à mes anciens, car oui, le choix vers lequel je m’orientais le plus était d’aider indirectement Orpheo, de toutes façons les sorciers noirs voient les humains comme une espèce inférieur, si je les aidais se serait en tant qu’esclave, et il n’en était pas question, je suis quelqu’un de libre, et si quelqu’un me réduisait en esclavage, je n’aurais de cesse que de lutter jusqu’à sa mort…
Sans m’en apercevoir, ma tunique s’était ouverte alors que je contemplais l’immense étendue d’eau, laissant entrevoir Reiði. Sans vraiment m’en inquiéter, je me contentais de refermer le tissus sur mon corps, dissimulant de nouveau mon arme ancestrale.

- Vous vous promenez souvent avec une hache à la taille ?

La voix qui venait de derrière moi me surprit, je n’avais pas remarqué que je n’étais pas seul, trop absorbé par le tableau aquatique qui s’offrait à moi. Je me tournais vers la fille, car c’était une voix féminine, la détaillai rapidement. C’était une jeune adolescente aux cheveux noirs, yeux bleus et une jolie bouche qui donnait l’impression d’un sourire perpétuelle. Pour ce qui est de Reiði, il ne sera pas difficile de trouver une explication.

-Bonjour, assez souvent oui, je suis forgeron, et je porte souvent mes meilleures créations pour être certain qu’elles ne gêneront pas mes clients pendant qu’ils marcheront, et aussi pour les tester, mais j’ai besoin d’espace pour cela, les rues de Little Angleton ne sont pas assez larges.

Comment répondre avec autant de naturel ? Eh bien tout simplement parce que ce n’était pas la première fois que je sortais cette excuse, à chaque fois que quelqu’un me voit avec une arme en fait, je ne vais pas dire qu’après l’attaque de sorciers noirs sur le Mystery, je suis prêt à toute éventualité pour me défendre ou défendre un enfant par exemple…

_________________


Týr Ior Ehwaz offre de l'hydromel à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sociopathe vs mélancolique   Ven 22 Nov 2013 - 16:39

-Bonjour, assez souvent oui, je suis forgeron, et je porte souvent mes meilleures créations pour être certain qu’elles ne gêneront pas mes clients pendant qu’ils marcheront, et aussi pour les tester, mais j’ai besoin d’espace pour cela, les rues de Little Angleton ne sont pas assez larges.

Voilà une jolie explication. Bien qu’un peu trop naturel au goût de Lisbeth. N’avait-il pas compris qu’elle-même était quelqu’un de bizarroïde ? Peut-être n’y avait-il simplement pas fait attention et que par automatisme il avait répondu du tac au tac, pour être sûr d’être tranquille.

« Et la magie qui vous entoure, c’est aussi parce que les rues de la ville sont trop large ? Auriez-vous peur qu’un quelconque mage puisse vous attaquer ? »

Elle n’était pas trop au courant des dernières nouvelles entre Orphéo et les mages noirs. Elle savait qu’il y avait eu une guerre… Ou qu’elle était en cours… Ou qu’elle allait démarrer. Oui, elle n’en savait strictement rien même ! Ce n’était pas quelque chose qui l’intéressait pour l’instant, elle savait juste que les esprits étaient échauffés par moment, et qu’il valait mieux pour elle de faire profil bas. Elle n’aiderait personne, un point c’est tout. Même des innocents. Ils sont encore plus inutiles et inintéressant que les autres de toute manière. Elle se mit à fixer l’arme avec intensité avec un petit sourire en coin.

« Cependant, cela reste une belle arme. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sociopathe vs mélancolique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sociopathe vs mélancolique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Chemins effacés-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :