AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un beau gosse dans la plaaaaaace ! {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dirigeant de l'IBMM de Strasbourg
Dirigeant de l'IBMM de Strasbourg
avatar

MESSAGES : 15
DATE D'INSCRIPTION : 29/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
3/100  (3/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Un beau gosse dans la plaaaaaace ! {OK}   Lun 29 Avr 2013 - 22:34

Welcome to Mystery...

Alec
Meyer
On est la pour sauver des vies - Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier.




      feat Jamie Dornan
        Âge : 28 ans
        Date & Lieu de naissance : 1er août 1984 à Borsec (Roumanie)
        Race : Sorcier
        Statut : Célibataire... mais pas pour longtemps !
        Groupe : Solitaire
        Don premier : Bouclier
        Pouvoir premier : Guérisseur
        Métier : Dirigeant de l'IBMM de Strasbourg





« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »

    ● ● 15 lignes minimum de votre histoire sont demandées.
    C'est un matin comme les autres que Eliade Crowley accouche, seule d'un petit garçon dans sa propre maison. Il y a un mois elle a envoyé une lettre au père de l'enfant. Il y a un mois elle l'a supplié de revenir pour l'aider à mettre le fruit de leur amour au monde. Il y a un mois elle lui a promis d'oublier cette terrible nuit d'hiver où, lorsqu'elle lui a annoncé être enceinte, les assiettes avaient volé et une porte claqué.
    Mais à l'aube du 1er août, il n'y avait personne d'autre que la pauvre femme, la sage-femme du village et un rayon de soleil pour accueillir le nouveau né. Qu'à cela ne tienne, malgré les rumeurs du village sur cette mère et son fils, Eliade était bien décidée à élever son "bâtard" (puisque tel était le surnom que lui chuchotait le village dans son dos) toute seule.

    Jamais mère ne donna plus d'amour à son enfant. Les trois premiers jours de sa vie elle le regarda dormir sans discontinuer, ne fermant pas l'oeil pendant tout ce temps. Elle vendit ses affaires pour lui procurer les plus beaux vêtement qu'elle puisse trouver à Bistrita. Elle offrit au boucher du village leur unique et vieux cheval contre quelques centaines de leu pour procurer un berceau décent à son petit.

    13 octobre 1984. Le petit Alec a deux mois et est le bébé le plus mignon du village. Devant tant de dévotion de la part de sa maman, les rumeurs sur cette mère célibataire se sont peu à peu tue pour ne voir plus que le courage d'Eliade.
    Mais un petit village aime bien spéculer sur ses voisins et voisines. Et un terrible évènement allait justement alimenter les rumeurs pendant les mois futurs...

    Rapport de police de Borsec par le commissaire Ionescu :

    Date : 13 août 1984
    Victime : Eliade Crowley
    Scène : La victime a été retrouvé la nuque brisée en bas des escaliers, une expression de terreur sur le visage.
    Témoin : Alec Crowley, deux mois, qui sera confié à son grand-père maternel.
    Conclusion : L'enquête a conclu à un accident.


    Le petit Alec Crowley fut donc recueilli par son grand-père à l'âge d'à peine deux mois. Son grand-père lui offrit une chambre dans son manoir du bout de Borsec, de nombreuses histoires de fantômes et beaucoup de balades sur la tombe de sa mère. Le vieil Acelyn Crowley semblait avoir perdu un bout de sa tête en même temps que sa fille. Ainsi, au fil des années, il arriva souvent à son petit-fils de le retrouver dans la chambre où avait grandit Eliade, perdu le regard vide, à attendre que sa fille rentre à la maison.
    Jusqu'au jour où il n'eut plus à l'attendre et où se fut lui qui rejoignit sa fille. Ainsi, le 13 octobre 1994, Acelyn Crowley chuta dans son escalier, pile dix ans après la mort de sa fille, dans les mêmes circonstances que son enfant adorée.
    Coïncidence ? Du haut de ses dix ans, Alec était bien trop jeune pour faire autre chose que de pleurer la mort de son grand-père. La seule chose à laquelle il réussit à penser fut à qui allait pouvoir s'occuper du désormais célèbre "enfant maudit de Borsec".

    Et c'est là qu'Antoine Meyer entra dans le jeu. Où plutôt y retourna. C'était un quarantenaire, homme à femme à gueule d'ange et cheveux poivre-sel. Il traînait au fond de sa poche une lettre vieille de dix ans dont l'expéditrice n'était autre qu'Eliade Crowley.

    Lettre d'Eliade Crowley à Antoine Meyer datée du 20 juillet 1984 :

    Mon amour. Je t'en prie reviens à la raison, reviens à la maison. N'ait pas peur, cet enfant sera heureux avec nous. Nous serons heureux. Papa a promis de m'aider. S'il te plaît reviens, je ne m'en sortirais pas sans toi. C'est l'enfant de l'amour, l'enfant du bonheur. Ne m'abandonne pas. Mon ventre est gros comme une montgolfière, j'accoucherai dans moins d'un mois. Je t'en prie, accours vers moi.

    Je t'aime.
    E.


    Il était arrivé bien trop tard, mais il était de retour. Antoine était exorciste pour Orphéo et ses liens avec quelques gradés de la profession lui avait permis de garder un oeil sur son fils durant toutes ses années. À la mort d'Eliade il n'avait rien dit. Mais trop c'était trop. Lorsqu'il avait appris que son fils se retrouvait à nouveau sans foyer, il avait pris sur lui pour revenir en Roumanie le chercher et l'emmener loin de ce pays de fou.
    Destination ? La Suisse et sa terre neutre.



    On retrouve le petit Alec devenu Meyer à 12 ans. Un noeud papillon trop serré autour du cou et à s'ennuyer sur un banc d'Eglise. Il regarde celui qu'il appelle désormais "papa" embrasser sa nouvelle belle-mère. Son regard glisse sur la robe blanche qui dissimule mal le début de ventre rondouillard de la jeune femme de 25 ans. En deux ans il est passé d'un grand-père à moitié fou à une vraie famille. Avec un père, une mère et une petite soeur à venir.
    Que demander de plus ?


    Alec a 13 ans lorsque naît Nina Meyer. Sa petite Nana. Son trésor à lui. Sa soeur adorée.
    C'est à peu près à cette période que l'adolescent découvre ses pouvoirs. Comme si la naissance de sa soeur avait fini de débloquer quelque chose en lui. Enfin une vie normale. Sa belle-mère étant humaine, cela reste secret entre lui et son papa. C'est d'autant plus excitant ! Et puis guérisseur, c'est chouette comme pouvoir, non ?
    Surtout que son papa qui est lecteur de pensée n'arrive pas à lire dans sa tête. Tant mieux ça ! Comme ça Alec peut faire toutes les bêtises qu'il veut sans que personne n'en sache rien. Enfin sauf quand des tablettes de chocolat disparaissent et qu'il a la bouche barbouillée de brun.


    Septembre 1999. Alec sert sa soeur de deux ans avant de partir pour son premier jour de lycée. Il est grand à présent, 15 ans ! Même s'il appréhende un peu ce nouveau lieu avec ces nouveaux professeurs et ces nouveaux élèves. Trouvera-t-il facilement des amis dans cette nouvelle école ?
    Au pire, il a toujours sa Nana pour lui remonter le moral en rentrant à la maison.
    Mais il n'aura pas besoin de sa joie de vivre pour bien s'amuser dans son lycée. Là-bas il rencontre Billy Sullivan, mignonne petite brune au caractère enfantin. Mais plus que Billy, c'est sa petite soeur qui fascine Alec. Remy puisque tel est son nom, est un être drôle et malin, qui attire l'amitié du jeune homme dès le premier regard. Et lorsque la petite Sullivan les rejoint au lycée deux ans plus tard, c'est le début de la fête.
    Fête qui se calme très vite lorsqu'Alec s'inscrit à l'Université de Genève en médecine. Guérir les gens avec son pouvoir c'est bien, savoir exactement ce qui se passe quand on remet des os en place, c'est mieux. Parallèlement il intègre l'ordre Blaidd Ddrwg ce qui sacrifie définitivement sa vie d'avant. Entre ses livres, ses cours, ses séances d'apprentissage dans l'IBMM de Paris, Alec n'a plus le temps pour sa famille ou pour ses amis qu'il voit de moins en moins tout en continuant d'autant les aimer.
    Il se laisse séduire par une fille de sa faculté, apprend les nerfs du cerveau par coeur, offre une robe à Nana, envoie une lettre à Billy et Remy, travaille durant les vacances à l'IBMM de Paris... Doué, dévoué, Alec ne semble avoir de défaut que ses insomnies volontaires pour finir d'apprendre ses cours.
    Jusqu'au jour où sa vie bascule. Il a enfin réussit ses études de médecine. Sept ans après avoir commencé, il va recevoir son diplôme tant attendu. Il n'a pas encore croisé le regard de son père, sa belle-mère ou Nana dans l'auditoire dans lequel il va recevoir son papier, mais il se dit qu'avec le nombre de gens qu'il y a, c'est normal. Il resserre un peu plus sa cravate, se retourne pour faire un clin d'oeil à la jolie blonde deux rang derrière lui ; Juliette flirt depuis sa dernière peine de coeur et depuis hier les choses se sont un peu concrétisées.
    Que demander de plus ?
    Alors quand on l'appelle sur scène, Alec a le sourire jusqu'aux oreilles. Il aperçoit dans le public une Remy vêtue d'une magnifique robe bleu foncée et cela lui fait vraiment plaisir de la voir présente. Toujours aucune trace de sa famille, mais c'est pas grave, il les verra à l'apéro.

    Le problème, c'est qu'à ledit apéro, après que Remy lui ait sauté au cou pour le féliciter et lui proposer de passer faire la fête à la Banquise le soir même, il a beau chercher sa famille partout, il ne les trouve pas. Ne sont-ils pas venus ? Pour la première fois de sa vie, alors qu'il est "l'orphelin maudit de Borsec", Alec se sont abandonnés.
    Comme s'il n'avait plus personne.
    Mais ce n'est rien face à ce qu'il attend quand il pousse la porte de sa maison, dégoûté que même son père ne soit pas venu assister à sa cérémonie de remise de diplôme.

    D'abord il la voit elle. Nana. Dans la robe blanche qu'il lui avait offerte pour son dernier anniversaire, pour ses 12 ans. Sur le devant de sa robe s'étend un coquelicot rouge sang qui prend toute la place, tout son corps. Le jeune homme se précipite sur le corps inanimé de sa soeur, mais à peine l'a-t-il effleuré qu'il sait.
    C'est déjà trop tard, ses dons lui seront inutiles face à cela.
    Il retrouve quelques instants plus tard le corps de son père et de sa belle mère, tout deux la tête explosée par une balle. Du sang partout, du rouge partout. Alec ne pense même pas à prévenir la police, il va directement au Banquise. Et là-bas il tombe sur une Remy qui panique en voyant le sang partout sur les mains de son meilleur ami. Elle passe une main sur la joue du médecin pour essuyer quelques larmes.
    Tiens, il ne s'était même pas rendu compte qu'il pleurait.
    Et il s'évanouit.

    En se réveillant il pria de toute ses forces pour que cela ne soit qu'un cauchemar. Il irait voir Nana, se préparerait pour sa cérémonie, irait là-bas avec ses parents et sa soeur. Oui, ça devait être ça.
    Alors pourquoi était-il dans le lit de Remy ? Pourquoi était elle assise sur un tabouret en train de ronfler un peu plus loin. Il comprit bien vite que tout cela était vraiment arrivé.
    Alors Alec repousse les couvertures et s'approche de Remy. Il dépose un baiser sur sa joue ; elle est un peu tout ce qu'il lui reste à présent. Sa meilleure amie.
    Plus de maman. Plus de grand-père. Plus de papa. Plus de Nana. Plus de belle-maman.
    Juste Remy et lui.

    - Je te protégerai toujours. Et je me battrai pour retrouver ceux qui ont tué ma famille. Je sauverai les vies qu'ils tentent de détruire et j'exploserai les leurs. Je me vengerai.

    Remy répond par un ronflement. Il pose un bisou sur son front et se dirige chez lui. Il doit trouver des indices.



    Deux ans que ses parents sont morts. Il n'a pas beaucoup avancé dans son enquête. En plus avec son job à l'IBMM de Strasbourg... Il a eu une promotion d'ailleurs. Désormais il ne rentre que un ou deux weekend par mois.
    Comme ce weekend. Il prépare sa valise à la va-vite ; il dormira sur le canapé de Remy. Il a d'ailleurs rendez-vous avec elle au Banquise. Mais à peine arrivé il voit que ça ne va pas ; Remy a déjà la tête à l'envers. D'habitude, quand elle sait qu'il vient, elle l'attend. Surtout à 19h...
    C'est Viola. Viola a découvert qu'elle pouvait être invisible et a décidé de rejoindre Croix. Alec grince des dents en serrant contre lui le corps mince de son amie secoué de sanglots. Depuis que Billy a rejoint la même organisation que ses parents, Remy a tout fait pour toujours protéger la benjamine de sa famille. Combien de fois lui a-t-elle répété qu'elle donnerait sa vie pour sa petite soeur, que celle-ci ne mettrait jamais un pied chez Croix. Plus le temps avançait, plus sa meilleure amie se réjouissait que la petite dernière des Sullivan n'ait pas de pouvoir. Ça la protégera, ça sera mieux pour elle ainsi...
    Oui, sauf que les pouvoirs viennent toujours tout pourrir. Et Viola avait rejoint Croix.

    - Je vais partir Alec. On m'a proposé d'enseigner au Mystery Orphanage et je vais accepter.

    Mystery Orphanage. Il n'avait pourtant jamais encore entendu ce nom là. Mais si c'est la première fois, ce n'est certainement pas la dernière.

    Ma Remy,

    Ici tout va bien. On a eu beaucoup de blessés à cause de la guerre, mais heureusement la médecine et la magie ont pu en sauver un grand nombre. Le problème c'est quand on se retrouve face à des sorciers noirs qu'il nous faut soigner. Tu connais notre philosophie... Aider tout le monde. Mais c'est pas facile de devoir faire survivre des meurtriers.
    Heureusement qu'Orphéo les arrêter après.
    Par ailleurs, j'ai eu une promotion ! Je suis à présent dirigeant de l'IBMM de Strasbourg ! Passe me dire bonjour un de ces jours, ça me ferait plaisir.

    Oh, pour répondre à ta question, je n'ai pas non plus de nouvelles, ni de Billy, ni de Viola. Désolé.

    Je t'embrasse,
    Alec

    Ps : Continue de me raconter tes aventures à l'orphelinat qui me font un peu plus rire chaque fois !


    Alec relit une dernière fois sa lettre pour Remy. Elle est bien courte alors qu'il a tant à lui dire... Mais comment ?
    Comment lui dire qu'il a trouvé le meurtrier de sa famille. Le connard qui a pris sa Nana. Celui qui n'a pas hésité à faire sauter la tête de son père et de sa belle-mère ?
    Comment lui dire que ce dernier se nomme Dante Sullivan.

    Un Sullivan. Comme Remy. Comme Viola et Billy. Il préfère le garder pour lui, même si un jour il sait bien qu'il devra tuer un membre de la famille Sullivan, se mettant probablement tous les Sullivan à dos.
    Sauf Remy. Remy ne pourra jamais le haïr. Remy ne pourra jamais devenir noire.



    - Alec, l'IBMM de Londres vient d'appeler. Ils n'ont plus de place et demande s'ils peuvent acheminer les blessés les moins graves ici. Je leur dis oui ?

    Alec se prend la tête entre les mains avant d'acquiescer. En ce terrible samedi 20 avril 2013, la tension est à son comble. Le Mystery Orphanage vient de se prendre un missile à tête chercheuse en pleine poire. Les orphelins sont blessés, voir déjà morts lorsqu'ils arrivent à être libéré du piège affreux qu'est devenu Little Angleton.
    Mystery Orphange. C'est là-bas qu'il y a Remy. Qu'est-ce qu'elle va devenir, putain, qu'est-ce qu'elle va devenir ?
    Est-elle seulement encore en vie ?
    Sa meilleure amie...





« QUI-ES-TU ...? »

    ● ● 10 lignes minimum de votre psyche sont demandées.
    Alec est quelqu'un de sérieux et de studieux. Il a toujours travaillé dur pour arriver à ses fins et ne renonce devant rien. Malgré le fait que la vie ne lui ait fait aucun cadeau, il ne lui en veut pas, préférant être heureux que de s'attarder sur les malheurs de son passé.
    Il préfère ne pas y penser, certes, mais cela ne l'empêche pas d'oublier. Et le soir dans son lit il sert les dents en pensant au salaud qui a disséminé sa famille. Un jour il le retrouvera ce connard. Ce qu'il lui fera à ce moment là ? Peut-être bien qu'il le tuera... Même si cela ne semble pas suffisant à ses yeux. Il faut que Dante Sullivan ait aussi mal que lui a eu mal en découvrant le macabé de sa soeur.
    Pareil pour Remy. Il la retrouvera et il la retrouvera vivante. Jamais il ne pourra abandonné sa meilleure amie. Il la sauvera quoi qu'il lui en coûte.
    Car Alec est comme ça. Il n'a jamais abandonné personne, aucun de ses patients. Il se souvient encore d'un petit cancéreux qui avait atterrit dans son service car il avait été exposé à une forte dose de magie qui lui avait fait développer plusieurs tumeurs. Alec lui avait promis d'être avec lui jusqu'à ce qu'il ait mieux.
    Le petit garçon ne retrouva jamais la forme. Mais le jeune médecin lui tint la main jusqu'au dernier moment.

    Il sera toujours là pour ceux qui ont besoin de lui. Même après leur mort il fera tout pour les sauver.
    Y compris tuer si besoin.


    ● ● 5 lignes minimum de votre physique sont demandées.
    Alec n'est de loin pas un homme que l'on peut qualifier de "moche". Au contraire même, il a toujours été épié par les femmes et même certains hommes. Un sourire charmeur, un air timide et honnête, une fragilité et une force en même temps.
    Plutôt grand, toujours bien habillé, des yeux gris tirant sur les bleus et des cheveux châtains. Il n'y a pas à dire, mais Alec a vraiment tout de l'homme parfait. Qui plus est il n'est de loin pas un coureur de jupons. Il croit au grand amour, au vrai, et il sait qu'un jour il rencontrera la bonne personne.
    À moins qu'elle soit déjà juste sous son petit nez ?


MORE?


Myaw

    Âge :
    Poste Vacants ? : [X]oui []non
    Comment avez-vous connu le forum? :
    Fréquence de venue : 3/7
    Codes : Ok by Mymy


Dernière édition par Alec Meyer le Mar 30 Avr 2013 - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Faire Spidercochon dans le métro
LOCALISATION : Là où le vent d'hiver m'emmène
CITATION DU PERSONNAGE : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

MESSAGES : 267
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
48/100  (48/100)
Point Membre:
63/100  (63/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un beau gosse dans la plaaaaaace ! {OK}   Dim 26 Mai 2013 - 2:38

Bon, tu es officiellement validé ! Occupe toi du reste (parce que j'ai la flemme de le faire et que je veux aller dans mon lit) ♥

_________________

I'm fighting for the good
and the truth.

Shy with women


But I'm pretty gorgeous


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un beau gosse dans la plaaaaaace ! {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ G.E.S.T.I.O.N D.E.S P.E.R.S.O.N.N.A.G.E.S▐ :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :