June, July, August ◘ {OK}


Partagez | .
 

 June, July, August ◘ {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorcière Noire | Membre de Croix
LOCALISATION : Dans le lit de Mike.
CITATION DU PERSONNAGE : פּיערסעס מיין אָפּשיילן.

MESSAGES : 81
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2013

Niveau du personnage
Point RP:
49/100  (49/100)
Point Membre:
17/100  (17/100)
Niveau: 6 - Affirmée
avatar
June H. Williams
Sorcière Noire | Membre de Croix
MessageSujet: June, July, August ◘ {OK}   Mer 22 Mai 2013 - 19:52

Welcome to Mystery...

June Heylie
Williams
Let’s put a smile on that face!




      feat Abigail Spencer
        Âge : 22
        Date & Lieu de naissance : 21 Juin 1991, Paris.
        Race : Sorcière.
        Statut : Célibataire.
        Groupe : Sorciers noirs.
        Don premier : Ordonnatrice.
        Pouvoir premier : Elémentariste sang.
        ( Cours facultatif suivis : pour les élèves)
        ( Matière(s) enseignée : pour les professeur)
        ( métier : pour les humains innocents)





« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »

    [size=9]● ● 15 lignes minimum de votre histoire sont demandées.
    Quand j’étais petite j’avais peur du monstre qui viendrait me manger, c’est pour ça que j’aimais bien avoir un copain qui dormait à la maison, non pas pour qu’il me protège mais pour que le monstre le mange en premier et que j’ai le temps de me barrer. Puis j'ai compris que le monstre, c'était moi, et qu'à tout moment je pouvais me retourner pour bouffer le copain en question. C'était comme une grosse boule de poil affectueuse qui dormait tapi quelque part dans mon cœur. Un truc qu'on caresse de temps à autre et qu'on laisse faire quelque bêtises. Je devrais peut être ajouter qu'après je me sentais coupable, vraiment mal pour les personnes subissant mes enfantillages, mais ce n'était pas vrai. Le monstre mangeait peut être ma culpabilité, mon empathie et tout ce genre de petits sentiments pathétiques.



    La naissance de June le jour de la musique pour son pays natal n'était peut être qu'une erreur fortuite. Ce n'était certainement qu'une blague de très mauvais goût pour illustrer ce qu'était la jeune femme. Le vingt et un Juin mille neuf cent quatre-vingt douze, un bébé naissait. Elle prit donc sa place dans la famille Williams, du côté de la branche déviante. Ses parents étaient de ceux qui avaient une utopie amoureuse, effritée avec la naissance d'une patate rose hurlante qui leur gommait tous leurs moments à deux. La mère était ordonnatrice et calmait souvent son bébé avec des " Tais-toi. " répétés à ordre régulier. Elle n'était pas du genre à chanter une berceuse. Blake et Ajam étaient des sorciers noirs sans aucune envergure. Ils se croyaient trop libre pour entrer dans la moindre organisation, et vivaient donc de vols, de meurtres. Des mercenaires de bas-étages. Blake fut par ailleurs tuée onze jours après la naissance de sa fille par une sorcière.. Ajam, ne savait que faire de June, tenta de l'élever à grand mal pour préserver une mémoire quelconque de la fille qu'il avait un jour aimé, dans l'espoir de pouvoir la mener à la vengeance un jour.. mais il fut vite débordé et désemparé.
    June fut donc, à un an et quelques mois, confiés à une tante qui avait déjà un fils de trois ans, Mavis. Des cheveux bruns et des yeux d'un marron tellement clair qu'il semblait doré dans les soleils tardifs d'été. Les deux n'avaient pas de pouvoirs. Vous pouvez dire ce que vous voulez, des sorciers ratés, un problème de gêne, une histoire de tromperie, n'importe quoi. Toujours est-il qu'il n'y avait pas de magie qui coulait dans leurs veines. La tante était une femme silencieuse, impliquée dans une éducation de liberté. La maison était comme posée dans les hauteurs d'un village du Sud Ouest de la France.

    June était une enfant déliée, à la recherche de toujours plus de sensations. Elle avait cet esprit dénué de peur qui la poussait à tenter d'aller plus haut sur les arbres, de sauter au dessus de fleuves plus larges, d'escalader les rochers jusqu'au sommet, de sauter de plus en plus haut. Mavis était moins comme cela. Il tempérait comme il pouvait la brunette téméraire qui rentrait les jambes lacérées par les branches, les genoux courronés, les os en miette et le visage brûlé par le soleil. Mais rien n'était mieux que de rester deux heures loin de tout.

    Les deux enfants s'entendaient plus que n'importe qui. Ils dormaient enlacés depuis toujours, et grandissaient côte à côte, parlant des heures chaque soir. Ils n'avaient pas de secrert l'un pour l'autre jusqu'à ce que June commence à sentir le monstre se réveiller dans son coeur. Elle l'avait toujours senti, quelque part, mais il ne pulsait pas dans sa tête. Mais une fois le mal dans son coeur, infiltré dans ses veines, infectant ses pensées, elle n'avait pu plus faire autrement que de l'accepter. Caresser la chose dans le sens du poil en espérant qu'elle ne prenne pas contrôle de son corps. June ne parla donc jamais à personne de ce monstre tapi en elle pour ne pas effrayer sa tante ou Mavis, qui pourtant, la sentait changée.

    Leurs premiers désaccords éclatèrent dans une début d'adolescence. Bien que sa tante et Mavis soient au courant du Secret, ils n'avaient eut que très rarement l'occasion de le voir de leurs propres yeux. June commençait à avoir des fluctuations de magie incohérentes qui lui faisait lever des objets, entrer dans la tête de Mavis ou traverser les murs. Subitement, sans qu'elle n'y puisse rien. Il se coulait des mois sans aucune magnifestation quand d'un coup, elle passait au travers du parquet.

    Mais malgré leurs disputes, leur amour restait sans bornes. Un lien indestructible, une passerelle construite entre deux âmes. Des regards échangés qui suffisent comme des discutions interminables. Des bras protecteurs quand l'âme coulait sur des joues dévastée par une peur profonde. Qui je suis ? Se demandait souvent la brune, qui commençait à sentir que quelque chose ne tournait pas rond dans son coeur, dans ses pensées. Elle avait quinze ans quand elle comprit qu'elle pouvait maîtriser le sang. Cela aurait pu effrayer n'importe quelle fille, mais ça n'avait pas fonctionné chez elle. Juste un immense sourire face au sang qui venait de couler de son genou jusqu'au sol. Quelques secondes plus tard, une bonne moitié s'évaporait, bouillonant, alors que l'autre partie faisait une bulle. Rien n'était maîtrisé mais elle comprenait bien qu'un jour cela marcherait comme elle le voudrait.

    La tante avait beau ne pas avoir de pouvoir, elle en savait long sur le sujet. Elle finit par dévoiler aux deux adolescents qu'elle travaillait pour Orpheo, de manière évasive. Elle commença à entraîner Mavis pour qu'il suive ses traces. Uniquement, Mavis. Elle n'avait jamais porté d'attention à June mais la brune s'en fichait éperduement car le garçon était toujours avec elle.
    Désormais, il ne l'était plus. Occupé à manier des lames, des canons, à faire des noeuds et à recevoir des coups, il ne rentrait que le soir, exténué, rêvant de justice. June apprenait en même temps, le soir, seule. Elle s'entraînait au lancer notament, jusqu'à devenir assez précise pour toucher une pièce de deux euros à dix mètres. Elle mit quatre ans pour atteindre une précision hors pair dans le plus grand secret, commençant à nourrir une haine qu'elle ne pouvait plus avaler. Elle allait accomplir le soir, des petits boulots sales de règlements de comptes pour quelques sous, et avait déjà des morts sur la conscience à ses seizes ans. Mavis et elles grandissaient côtes à côtes, sans jamais plus s'effleurer. Mais si leur relation avait changé, elle n'en était que plus forte. Un truc fou. Sans aucun sens. Juste un amour qui ne connaissait aucune frontière.

    Puis June eut dix-huit ans, et exprima clairement qu'elle voulait quitter cette vie.

    " Je me souviens très bien de ce vingt deux juin deux mille dix. Il venait d'y avoir un orage et je rentrais agacée, et blessée d'une balle à l'épaule. Une simple erraflure qui pourtant me lançait dans tout le bras de manière désagréable. Mavis s'était montré supérieur toute la journée avec des airs pompeux et des remarques blessantes. Il me faisait payer cette envie de sortir ce ette baraque où je n'avais pas d'avenir. Je projettais d'entrer dans un ordre. Un ordre grand, et puissant avec de réelles ambition, ce à quoi il m'avait répliqué que j'étais libre, au moins, ici. Libre peut être, inutile sans aucune doute.
    Alors il était venu face à moi dans le couloir, me bloquant le passage. Ses yeux dorés hurlaient une haine qu'il ne m'avait jamais manifestée, et ça me blessait. Je lui jetais cet air nonchalent totalement désinteressé que j'avais appris à jouer, suivis d'un sourire insolent. Il haïssait mes silence plus que n'importe lequel de mes mots. Et je le savais.

    - Joue pas à ça, il a soufflé.

    Il y avait cette petite fille effrayée dans mon coeur, mais je continuais à ce jeu là, uniquement parce que j'avais peur et que je savais la victoire proche. Il me tendait une main avec son sourire charmeur, mais j'en brisais les doigts avec mon silence appuyé.

    - June. Si tu pars, je ne pourrais pas te suivre.
    - Je reviendrais.
    - Ca nous condamnerai, et tu le sais.
    - Tais toi.


    Je n'avais que dix huit ans et aucune envie d'entendre ses paroles que je devais choisir entre une vie minable et une vie loin de Mavis.

    - Je sais ce que tu fais pour gagner des thunes.
    - Ouais, des petits boulots.
    - Où tu tues des gens.
    - Pas.. forcément.


    Jusque là, j'assumai franchement bien ce que je faisais. Je traumatisais que des sales types en faisant chauffer le sang dans leurs veines. Une drôlerie assez sympatique, par ailleurs, qui les faisait tous hurler de terreur.
    Mais lui n'était pas de cet avis. Pas du tout.

    - Qu'est-ce que t'es devenue ?
    - J'ai pas changé !
    - Bien sur que si ! T'es devenu .. une tueuse.. une grosse faille au milieu de ce que tu étais !


    Ma seule faille était pour moi le visage et le nom sur le papier. Je connaissais beaucoup de monde dans les alentours et j'avais toujours peur qu'un jour, je connaisse ce nom, mais que j'aie la pression du côté des employeurs. Qui est-ce que je ne pourrais pas tuer ? Là était ma faiblesse. Aimer quelqu'un plus que sa propre vie.
    J'aimais Mavis ainsi. Mais d'autres gens m'auraient fait hésiter, et ça m'effrayait.

    - N'importe quoi. J'ai toujours été comme ça, mes parents étaient des déviants !
    - Et ils sont morts !
    - Alors je crèverai ! Mavis, c'est des jeux d'enfant, rien d'important, je .. c'est des connards ces gens là, tu veux que je fasse quoi d'autre ? J'ai même pas eu mon bac..
    - Parce que tu sèches tout le temps !
    - Parce que j'ai besoin de sous ! Ta putain de tante n'en a rien a battre de ma gueule !


    Il était aveugle sur le sujet.

    - Parle pas sur ma tante ok ? Elle t'a élevée, sans dire un mot sur ta magie et tes .. pouvoirs bizarre, c'est pas normal ça !
    - Tu dis qu'j'suis anormale ?
    - Ouais, tu l'es ! Faire bouillir du sang, tu trouves ça normal ?
    - J'suis une sorcière, et toi aussi. Sauf que toi, t'es raté.
    - J'suis raté maintenant ?
    - Depuis toujours ! T'es aveugle en plus !
    - Ferme là.
    - Mavis ! J'ai pas d'avenir ici !
    - Casses toi.
    - Viens avec moi !
    - Non. Vas-y casses toi, casses-toi !
    - Connard.
    - Mais va te faire foutre June, t'es qu'une putain de traînée, une salope qui ira crever dans le caniveau, la gueule ouverte comme ta mère !
    - Crève, Mavis. Crève.


    Et il tombe raide mort sur le sol. "



    Et June partit, simplement. Elle trouva Croix. Elle n'est absolument pas fidèle à ce genre d'organisation avec un tel patron, mais la chose qui l'intéressait était la cruauté de Dorian, et sa détermination. Ca lui plaisait à mourir, simplement.
    Et elle était déchirée en deux. Mais certaines qu'à présent, elle pouvait tuer n'importe qui. Trouvez votre âme soeur, du sexe opposé ou non, ça n'a pas d'importance. Trouvez le, et laissez le faire son trou. Un trou profond et douloureux.
    Et tuez-le.

    Elle se construisit donc une carapace indestructible, laissant le monstre prendre sa place à chaque fois que quelqu'un grattait légèrement sur la coque. Une femme droite et sans histoire qu'elle laissait sous clé bien qu'elle n'ait aucune importance. Les parents faisant presque toujours défaut, ou souvent, dans le monde magique, elle se fichait d'être casée comme orpheline.

    Elle se mit à développer une croyance assez étrange. Pas en Dieu. Dieu n'existe pas, selon elle, mais peut être que Mavis persiste quelque part. Elle se mit également à se ficher de tout ce qui touchait à son corps; cela impliquait les blessures - qu'elle ne faisait soigner par un guérisseur que si cela la gênait - ou les relations, sexuelles notament. Juste un jeu, un truc qui ne servait qu'à passer du bon temps. C'est ainsi qu'une fois entrée à Croix elle pu s'amuser un peu avec Dante et Kare. Croiser du monde et faire croire à la femme totalement insensible qu'elle est devenue.
    Paradoxe.





« QUI-ES-TU ...? »

    ● ● 10 lignes minimum de votre psyche sont demandées.

    June est composée de quatre parties. Comme une plante qu'on découpe en quatre pour découvrir ce qui s'y cache. Un coeur tendre, gentil, patient, calme et attentionné.
    Que personne ne côtoie. Personne ne s'en approche, personne ne pourrait même rien que l'imaginer, envisager qu'elle puisse être ainsi. Car ce que tout le monde voit c'est une jeune femme qui abuse de son pouvoir d'ordonatrice, s'amuse, fait des trucs affreux quand elle se fait chier, une femme qui n'a aucun respect pour personne tant qu'ils ne lui ont pas prouvé quoi que se soit. Une fille qui a une excroissance de maturité parfois et prend subitement tout le monde de haut, ou une fille directement redescendue de trois étages et joue l'insolence insupportable. Une femme bourrée de complexes et de paradoxes. Une méchanceté et un sarcasme habituel, et un répondant blessant dès qu'elle le peut. Elle a du mal à supporter le silence mais hait la musique parce que Mavis chantait pour qu'elle s'endorme. Malgré elle, elle fredonne souvent des airs sortis de son enfance. Mais June est surtout un monstre de volonté. Elle réussit rarement à faire fonctionner son don quand elle n'est pas impliqué. Mais si elle veut plus que tout au monde que ça fonctionne, son don ira planter sa flèche sans laisser aucune chance à l'agressé.
    Et puis il y a l'horreur. Le truc infâme qui se fiche de recevoir des coups tant qu'elle peut tuer, lacérer, évicérer, peut importe, tant que ça meurt. Un monstre de témérité et de douleur. Une tornade sanglante qu'elle est incapable de maîtriser, et qui, une fois finit, laisse la petite fille dans son coeur dévastée le temps de quelques secondes.
    Pour finir, il reste la jeune fille normale, coupable, triste et nostalgique. La fille qui une fois sûre d'être seule est capable de pleurer sur son oreiller en se sentant monstrueuse, désespérée, et se souvenant qu'elle a tué Mavis.

    Paradoxe.


    ● ● 5 lignes minimum de votre physique sont demandées.
    June fait presque un mètre soixante dix et est toute en finesse. Un fauve de souplesse et de puissance. Les attaches fines et déliées, des jambes fines et pas franchement beaucoup de formes. Elle complexe un peu dessus d'ailleurs quand elle est seule, mais pas tant.
    Sa peau mate va de pair avec des cheveux d'un brun foncé, et des yeux noisette, assez clair. Des sourcils droits mais fins, affinant de plus sur visage. Un sublime sourire qui créer de léger plis dans les coins de sa bouche.
    Une chute de reins vertigineuse.
    Elle s'habille de manière ultra différente chaque jour pour lutter contre une quelconque monotonie mais s'attarde la plupart du temps dans des styles classes ou purement courts, et vintage, et ne porte que rarement des talons.



MORE?


KIWIII

    Âge :
    Poste Vacants ? : []oui [x]non
    Comment avez-vous connu le forum? : Làlàlà
    Fréquence de venue : 6/7
    Codes : Je suis revenue, parce que je vous aimais.

_________________

Six heures du matin, quelque part dans le XVIIIe, des poubelles et des gens. Le jour fait semblant de se lever. Mais c’est la nuit pour toujours.


Et je suis la seule à le savoir.


Dernière édition par June H. Williams le Mer 22 Mai 2013 - 19:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Roi du monde | Espion et sorcier noir pour Rosenrot
EMPLOIS/LOISIRS : Baiser June ♥
LOCALISATION : DTC
CITATION DU PERSONNAGE : Trash ta life, ce soir je meurs et pas toi

MESSAGES : 2636
DATE D'INSCRIPTION : 18/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
176/200  (176/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: 7 - Confirmé
avatar
Mikeal O'Callaghan
Admin | Roi du monde | Espion et sorcier noir pour Rosenrot
MessageSujet: Re: June, July, August ◘ {OK}   Mer 22 Mai 2013 - 19:53

VALIDE !

_________________

My life for Anja
My love for June
I'm just a kid

With fuckin' demons inside


June:
 
Color: indianred

Surprise:
 



Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière Noire | Membre de Croix
LOCALISATION : Dans le lit de Mike.
CITATION DU PERSONNAGE : פּיערסעס מיין אָפּשיילן.

MESSAGES : 81
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2013

Niveau du personnage
Point RP:
49/100  (49/100)
Point Membre:
17/100  (17/100)
Niveau: 6 - Affirmée
avatar
June H. Williams
Sorcière Noire | Membre de Croix
MessageSujet: Re: June, July, August ◘ {OK}   Mer 22 Mai 2013 - 19:56

Miiiiiiiiiiiiickey ♥

_________________

Six heures du matin, quelque part dans le XVIIIe, des poubelles et des gens. Le jour fait semblant de se lever. Mais c’est la nuit pour toujours.


Et je suis la seule à le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: June, July, August ◘ {OK}   

Revenir en haut Aller en bas
 

June, July, August ◘ {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» June, July, August ◘ {OK}
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur
» God Bless America;Happy fourth of july .
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» HAITI MINUSTAH Budget Period July 2011 to June 2012 $793.517.100,00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Nos partenaires