AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Soldat de Rosenrot
LOCALISATION : Probablement au manoir Soul.
MESSAGES : 54
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2013

Niveau du personnage
Point RP:
33/100  (33/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]   Jeu 30 Mai 2013 - 0:25

&
Silver & Alexis


Naufragés dans la nuit, direction la sortie.

Aux lumieres de la ville des visages sans nom
Nous tentons un exil dis moi quels horizons
Au mileu des soirées, des rêves et des branleurs

Ecorchés, dechirés
Aux lumières de la ville des visages sans nom
Au mileu des vipères et combats de scorpion
Au feu dans les quartiers y'a des rêves casseurs

Ecorchés, dechirés

Allez danse, n'ait pas peur de mourir. Je me souviens d'il y a longtemps où je me perdais entre tes reins, où on se passait le joint alors qu'on était en pleine osmose. Je me souviens de tes yeux qui me regardant avec ce regard si provocant, si attirant. Tel un aimant, tes lèvres m'attirent et je ne peux plus m'en décoller. Je me souviens de ça, ta longue chevelure blonde qui tombe entre tes seins aux tétons dressés. Ta main qui prends mon cou pour que je m'insère encore plus en toi. Nous sommes tel deux triangles rectangles, nous nous insérons l'un dans l'autre pour former un rectangle incandescent. Je viens en toi et nos mains se joignent pour atteindre le septième ciel une ultime fois. C'était la dernière fois que nous avons fait l'amour et je crois que je m'en souviendrais toute ma vie. Toi qui m'enivre et moi qui m'abreuve de ton parfum suave. Je ne m'en remettrais jamais, Amandine. Je ne m'en remettrais jamais mais je sais que tu profites bien la haut, j'espère que Dieu en a de la bonne. Putain, j'ai peur de te rejoindre mais en même temps je suis si pressé. Tu me manques.

Je suis là dans cette arène de chaises qui me regardent comme si j'étais un intrus. Je suis comme avec des chaînes, retenus à ce bureau. J'ai l'impression que n'importe quelle chaise peut voir dans quel état je suis, comme si elles pouvaient rentrer en moi. Je suis déchiré, je ne sais plus ce que je dis, ni ce que je vois mais paradoxalement je me sens agréablement bien. Un jour faudra que j'arrête mais un jour Amandine m'a dit : tu ne te retires pas aussi facilement de la drogue que tu te retires de moi. J'me souviendrais toute ma vie de son sourire de déesse. Elle était tout pour moi maintenant Amandine a été remplacé par l'amande de l'héroïne. Je suis nu face à un monde qui ne veut pas de moi. Je suis nu face à la dague qui se rapproche de mon corps et qui érafle toute ma chair à vif. Depuis que nous avons disparu, je ne suis plus rien.

Je me sors mon sachet de kétamine. C'est de la poudre, aussi blanche que de la farine. Je vais te revoir, je le sais. A chaque fois que j'en prends je te vois. C'est toi même qui me l'avait dit un jour, que si tu venais à crever d'overdose, j'aurais juste à sniffer une bonne dose de "Kéta" et je serais en toi à nouveau. Putain j'ai envie de ça. Je m'étale un bon rail que je cale bien pour faire une bonne ligne droite. Je prends ma paille de sniffeur, je tape un peu sur la table. Comme un réflexe. En fait je t'imite, parce que c'est toi qui faisait ça mais je crois que j'aime m'identifier à ça. Je sniffe lentement, en savourant chaque milligrammes de poudre qui pénètre en moi. Mais en plein milieu quelqu'un débarque. C'était pas prévu. C'est toi Amandine ?

- Amandine ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]   Mer 5 Juin 2013 - 12:53

« Le Chemin est une alchimie du temps sur l'âme. »

Mon regard qui se perd, dans la brume un naufragé volontaire, sous l'écume, j'ai traversé toutes mes nuits seules, ton sourire au fond de l'âme... La mémoire à la mer, je dérive comme une enfant sans repère, je m'enivre à deviner ton étoile au ciel, ton sourire au bord des larmes. Sur ma peau, j'ai saigné mes promesses, gravées à fleur de mot, mes serments de jeunesses, sur ma peau rien ne s'efface, même si tout passe, je jure d'embrasser mes promesses ou d'y laisser ma peau. Je finis ma ronde solitaire autour de l'orphelinat. Je suis restée debout toute la nuit et la journée d'avant, mes yeux papillonnent doucement. Le sommeil se fait demander mais je n'ai pas le temps d'y céder. Dorian Cross veut que la sécurité soit maximum autour de Little Angleton et surtout du Mystery Orphanage, aussi je ne peux pas me reposer plus de quelques heures et certainement pas prendre le temps de dormir tout une journée comme je le voudrais. Ce que je veux n'a pas d'importance. Je dois servir. Un frisson prend mon corps quand un coup de vent chatouille ma peau. Je regarde la bâtisse qui s'élève au loin, songeant sans sentiment qu'avant des enfants y couraient joyeusement. Maintenant ils sont contraint de suivre la voie des sorciers noirs ou de l'esclavage. Tous les mêlés ont été tué. J'ai participer à ce massacre sans plus d'émotions qu'une cuillère. Tuer fait partie de ma vie, depuis toujours, homme, femme, enfant, vieux...

Je rentre dans le Mystery Orphanage et baisse la tête en croisant les sorciers noirs. Je ne voudrais pas risquer ma pause en offensant quelqu'un. Je passe rapidement dans la cuisine prendre de quoi manger. Je n'ai ni le droit d'y rester, ni le droit de manger dans la salle commune fait pour : je suis une esclave, je suis indésirable de nature. J'attrape un bout de pain, une pomme et une bouteille d'eau. Je sais que je ne dois pas prendre plus. Je n'ai pas envie de retourner dehors tout de suite. Je pourrais, et j'irais dormir en pleine air, mais je préfère m'isoler un peu. J'aurais aimé être avec Gabriel, il m'aurait fait rire, il m'aurait détendue et aurait surveillé mon sommeil. Mais Gabriel n'a pas de pause. Il surveille, toujours, dehors. Quelques villageois effrayés ont tenté hier un assaut stupide. Des exorcistes viennent de temps en temps. Ils meurent rapidement. Orpheo ne tente rien. Ils ne tenteront rien tant qu'ils ne sont pas sûrs de l'emporter.

Je dirige mes pas vers l'amphithéâtre. Il n'y a jamais personne en règle général et avec Valentin, Dastan, Gabriel, Elio et Yann, on aime bien s'y retrouver. Personne ne nous l'interdit. C'est tout de même mieux d'être un Hassansin que d'être un simple serviteur, on nous permet bien plus de choses. Je croque dans le pain que je finis rapidement. Je n'ai pas encore attaqué la pomme alors que je pousse la porte. Je rentre, l'esprit un peu embrumé par la fatigue. Peut être pourrais-je même dormir un peu ici, avant de monter la garde à nouveau. Je crois que mon prochain tour m'emmènera loin en plus. Je vais devoir marcher un long moment pour pouvoir atteindre le lieu de ma garde. Du mouvement ! Il y a quelqu'un ! Mince... Il est en train de se droguer en plus. Je crois... Que c'est un sorcier noir. Je m'apprête à faire demi tour avant qu'il me voit, avant qu'il puisse trouver un prétexte à ma dérangeante présence.

- Amandine ?
- Je suis désolée de vous avoir dérangé, je m'en vais tout de suite.

Je me retourne, en serrant les dents. Faîtes qu'il se taise ! Faîtes qu'il se fiche de moi et retourne à ses activités.
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Soldat de Rosenrot
LOCALISATION : Probablement au manoir Soul.
MESSAGES : 54
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2013

Niveau du personnage
Point RP:
33/100  (33/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]   Mer 12 Juin 2013 - 18:35

Je me redresse et aperçois une jeune fille. Elle n'est franchement pas vieille. Elle doit avoir mon âge, ou peut-être un peu plus vieille mais en tout cas elle fait mon âge. C'est souvent ça, chez les filles, les plus vieilles font des jeunes et les plus jeunes font des plus vieilles. Ah, cette habitude débile des êtres vivants de vouloir toujours être quelqu'un d'autre que ce que l'on est vraiment. Moi je suis... MOI ! Silver Soul. Un gros drogué. Haha, je suis con. J'm'en veux. Je sais pas pourquoi. Je la regarde. Elle ressemble pas vraiment à Amandine. Amandine a les cheveux blonds et longs et tout raides. Ceux de la jeune fille sont légèrement bouclés et elle a des traits plus... tirés, vieux ? Amandine avait des traits lisses et une peau très jeune. Elle avait l'air d'avoir 14 ans, tout le temps. Pour moi, c'est un avantage parce que j'aime les plus jeunes. Elle a une pomme à la main. Enfin j'suis pas très sur, car déjà les effets de la kétamine se font sentir sur moi. Peut-être qu'elle veut partager avec moi ?

- Je suis désolée de vous avoir dérangé, je m'en vais tout de suite.

Je la regarde. Oh, putain, je me sens bien. Je crois que ça commence à se diffuser dans mon corps. Ca sert à ça la kéta aussi. Ca sert à apaisé. Je sais c'est quoi le prochain stade. Et je crois qu'elle le sait aussi. Enfin peut-être. Bref je m'en fous. Je me sens apaisé et bien mais en plus je commence à ressentir une douce euphorie. Comme si, tout cela n'était qu'un jeu et qu'au final personne ne mourrait mais que tout le monde faisait semblant. Comme un grand jeu d'acteur quoi. J'me demande si je suis pas fou. J'arrive à reprendre conscience parfois. D'autre fois, je suis juste une otarie. Ahaha, je délire, je dis n'importe quoi. Je ferme les yeux et les rouvre l'instant d'après.

- Nan, reste, viens là. J'm'apelle Silver. Et toi ?

Je me rends compte qu'en fait les sièges sont roses bonbons et sont comme des grands marshmallows. Je me jette sur un comme si je m'affalais dans un agréable sofa. C'était un peu un marshmallow vieux je pense du coup vu que ça m'a un peu fait mal. Je lui fait une place à côté de moi et tape un peu fort sur la chaise avec ma main. Elle est vachement plus belle qu'au premier coup d'oeil. Elle a un air absolument délicieux et elle a l'air vachement comestible. Comme un chewing gum ! 

- T'aimes bien la kéta ?

Oui. Je suis cash quand je suis drogué. Mais qui est vraiment drogué dans l'affaire. Est-ce moi avec ma poudre ou est ce vous les autres qui ne prenez rien et qui vivez dans un monde totalement irréel ou des adultes tuent des enfants sans aucun regard en arrière ? Je préfère mon monde où les sièges sont des marshmallows et les papiers ont l'air de... papier sulfurisé ? Ca c'est vachement bizarre tout de même.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]   Jeu 27 Juin 2013 - 10:57

« Le Chemin est une alchimie du temps sur l'âme. »


Son regard est trouble et ailleurs, ici et pourtant si loin, si perçant. Il me demande de rester alors je ne bouge plus. Il me demande même de venir alors je m'approche. Il n'est pas très clair. Il doit être sous l'effet d'une quelconque drogue. Ce doit être le début de son trip car ce n'est pas encore très visible. Je me demande quelle genre de drogue c'est. J'ai été habilité à les reconnaître, mais j'avais quoi ? Douze ans ? Quatorze ans ? Je m'en souviens bien, mais pas de toute. Il faudrait que je m'y remette parce que si on me le demande, par surprise et que je ne suis pas apte à remplie les conditions requises... On sait tous ce qui arrive aux objets inutiles : ils sont détruits. Mais avant cela, si quelqu'un trouve le plaisir à jouer encore avec une dernière fois, à trouver une façon amusante de l'annihiler, alors l'objet lui est offert. Je m’assoie à ses côtés comme il me le demande et répond à sa question :

- Alexis Volanges monsieur. Pour vous servir.

Ma voix est plate, sans intonation. Il n'a pas à savoir ce que je ressens, il s'en moque, alors je dois rester neutre. Pour autant je commence à me sentir un peu mal. Je n'aime pas du tout cette idée qu'il puisse être hors de contrôle, bien que je n'ai jamais à contrôler des sorciers noirs. Il me demande si j'aime la Kéta et j'en déduis que c'est ce qu'il a pris. Je retiens une grimace. J'espère qu'il ne va pas m'en proposer. La dernière fois que j'ai eu affaire à la drogue, j'ai dû, pour complaire à mes maîtres, en prendre. Ça m'a prit une éternité à m'en débarrasser et encore ce n'était pas des petites doses, ce n'était pas une drogues violentes. Je dois toujours être opérationnelle. Eux ils s'en fiche de mes problèmes, même s'ils en sont la cause. Si je ne sais pas me remettre, je suis un objet cassé. Qu'il l'ai cassé eux même ou non n'importe pas.

- Je crois pas, monsieur.

Juste répondre. Cela devient dur avec l'âge qui avance. Je me rend compte de chose dont je n'aurai jamais dû me rendre compte. Tout cela c'est à cause d'Asling. Quand je l'ai rencontrée, elle était esclave comme moi. Ce qu'elle est maintenant ? Morte, sans doute. Elle n'était qu'un objet cassé et ils s'en amusaient. Elle ne se rendait pas compte, elle aimait être un objet cassé, elle le revendiquait au nom de la liberté. Non sens. Ca n'existe pas la liberté. Pas pour nous. Elle m'a offert un gâteau. J'ai découvert des choses dont j'ignorais l'existence. J'aurai dû l'ignorer jusqu'à la fin de mes jours.

- Puis-je vous aider de quelconque manière monsieur ?

Il n'a pas l'air dans un état formidable et je sens que son trip se renforce vu la manière avec laquelle il me regarde. Non pas qu'en soit cela me fasse réellement peur mais je dois avouer que je ne le sens pas ce coup là. Qu'importe, je ferais ce qu'il désire.
Revenir en haut Aller en bas
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Soldat de Rosenrot
LOCALISATION : Probablement au manoir Soul.
MESSAGES : 54
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2013

Niveau du personnage
Point RP:
33/100  (33/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]   Mar 22 Oct 2013 - 12:41

Nous tentons l'évasion comme on peut au milieu
Des mangas à la con, des crétins animés
L'infantilisation au service des pouvoirs
au gré des élections c'est la prostitution
C'est Connard le Barbare qui gouverne l'étoile,
La faim sur les trottoirs de la Californie
Et la merde qu'on bouffe... au goût de paradis


- Alexis Volanges monsieur. Pour vous servir.

Alexis c'est foutrement un prénom bizarre. Pour avoir connu la France, je me demande bien si c'est pas un prénom d'homme. Enfin je crois que ça peut être mixte au sens britannique. Elle s'était assise à côté de moi. Ouai, c'était bien Alexis et non Amandine. Elle a une voix plutôt neutre, ça me fait limite marrer. Elle se force à rester stoïque au niveau du visage mais aussi mentalement probablement. Dommage que je sois pas une petite gerbille capable de sortir de mon corps et de m'incruster par son oreille dans son cerveau pour savoir ce qu'elle pense. Bon après tout ce n'est qu'un babouin comme un autre, il sait juste contrôler ses émotions.

- Je crois pas, monsieur.

Je rejette ma tête en arrière et je souffle un bon coup comme si je venais d'expirer tout l'air de mes poumons. Je me marre après tout. Elle est marrante celle là. Elle sait pas ce qu'elle aime ? Alors elle peut manger du canard aux algues puisqu'elle sait pas. Je lui en veux je crois. Ou pas. C'est une esclave peut-être ? J'sais pas. Elle ressemble plutôt à un lama fripé. J'aimerais bien manger des salsifis. C'est bon les salsifis n'est-ce pas ? J'en ai envie d'un coup. Je sais pas pourquoi. J'ai des pulsions. J'me sens bien et euphorique. Limite, j'ai l'impression d'être sur un nuage magique à côté de maitre je sais plus quoi.

- Puis-je vous aider de quelconque manière monsieur ?
- Teste. Ca va m'aider.

Je ressors mon sachet et je lui fais un petit rail sur la table. Après tout, je sais pas si cette jument a l'habitude de prendre de la drogue et je voudrais pas la tuer.

- Allez vas-y, vas-y, vas-y !

Je sautille sur ma chaise comme un enfant mal elevé. Je lui tends ma paile. Je suis tout excité.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Naufragés dans la nuit, direction la sortie. [Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Chemins effacés-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :