AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Musique, soleil, plaisir... Ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorcier Noir | Membre de Croix
Sorcier Noir | Membre de Croix
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Te pourrir l'existence
CITATION DU PERSONNAGE : When I found youI kill you sadistically

MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 20/11/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Musique, soleil, plaisir... Ou pas   Mer 4 Déc 2013 - 10:26

Avec ses bottes jusqu’au genou et sa jupe à mi-cuisse, elle marche devant moi d’un pas tranquille, ses sacs de course à la main. Moi je marche vite, j’ai hâte de rentrer. Je ne l’ai pas encore vue. Quand je la remarque, il est trop tard, je l’ai déjà dépassée et je ne peux pas ralentir sans paraître suspect. Pourtant, j’aurais bien aimé la suivre, la regarder, deviner son cul sous la jupe, apercevoir son cou entre les cheveux longs, entendre la musique qu’elle écoute dans son casque, sentir son parfum.
Mais je l’ai dit : je l’ai dépassée. Il est trop tard, je ne la croiserai sans doute plus jamais. Je fais un détour pour acheter mon pain et reprends le trajet jusqu’à chez moi. Et là, à quelques mètres, prenant l’allée pour entrer dans mon immeuble, je la reconnais. Elle entre. Je la suis. J’appelle l’ascenseur, elle vient vers moi. Ensemble, nous montons. 2 étages pour elle. 5 pour moi. Elle me plait. Je lui plais. Elle n’est qu’humaine. Fin de l’histoire.
Plus tard je m’imagine lui disant un truc, n’importe quoi pour engager la conversation, n’importe quoi qui m’ouvre la porte de chez elle. Mais je n’ai rien dit sur le coup. En préparant mon repas de ce soir – poulet au jasmin avec riz thaï à la créole –

Il aurait suffi d’un mot pour entamer la rencontre. Tout s’était déjà joué dans les regards, le sourire qu’elle m’avait envoyé en me tenant la porte, son choix d’ascenseur…
C’est pourtant tellement simple.
Elle avait à la main un billet de train. Un simple « vous partez en voyage ? ».
Elle venait de faire ses courses. Un simple : « vous avez besoin d’un coup de main avec tout ça ? ».
J’allais faire un poulet au jasmin. Un simple : « je peux vous inviter ? ». Les possibilités ne manquaient pas. Je n’en ai saisi aucune.
« Next time we take it », le serment encore une fois respecté. Le serment encore une fois remémoré.
Mais aucune excuse n’est jamais bonne pour ne pas saisir les opportunités. C’est ce que je ressassais quand la sonnette a retenti. Ça ne pouvait pas être elle. L’étage était trop grand. Il aurait fallu qu’elle essaye douze portes avant de trouver la mienne mais j’ouvre quand même avec le ventre noué.
Je ne suis ici que pour quelques jours. J’étais venu a la rencontre de cet assassin. Mais visiblement il y a beaucoup de fausses pistes en ce moment.
Et en effet. Ce n’était pas elle.
- Bonsoir. C'est pour quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière Noire | Chef de Santiago
Sorcière Noire | Chef de Santiago
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef d'entreprise
LOCALISATION : QG de Santiago
CITATION DU PERSONNAGE : Ce que tu prends, t'appartient !

MESSAGES : 37
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
1/100  (1/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Musique, soleil, plaisir... Ou pas   Mer 4 Déc 2013 - 13:18



    La fumée s'évanouissant dans l'air, d'une cigarette semi-entamée, posée sur le cendrier de porcelaine de la table ensanglanté. Des gouttelettes d'un rouge globuleux ornent des outils sur cette même table, qui semble dévorer par les termites. Un homme suspendu à l'envers par les tendons d'achille tel un gibier, scrute en silence la femme qui lui fait fasse. Elle attrape la cigarette et la met en bouche, avant de l'écraser dans le cendrier. Elle se lève pour s'approcher de l'homme, une fois en face de lui, elle lâche sur son visage la fumée emmagasinée dans ses poumons.        

    « Je vous ai déjà tout dit, je ne sais pas où est passé la coque... Quelqu'un me la voler.

    - Je te crois mon p'tit Pablo, le problème c'est qu'il y avait au moins pour 100 milles dollars de cocaïne. Qui va bien pouvoir me rembourser tout ça, hein ? Toi, mon p'tit Pablo ?!
     »

    La femme retourne près de la table pour y prendre une pince, l'homme l'observe avec horreur devinant qu'elle serait l'utilité entre autre de la pince. Elle se sert de la pince pour arracher les deux canines supérieur de l'homme et le jette dans le cendrier. Elle rajoute...

    « Qui savait que tu avais cette coque avec toi ?

    - Personne je te jure...

    - Mes contactes disent t'avoir vu traîner avec une jolie demoiselle, ces derniers temps.

    - Ouais, mais c'est juste une prostituée avec qui j'ai certain business. Elle ne m'aurait pas trahi de cette manière. Laisse-moi, du temps, je récupérai ton fric.

    - Oh mais, je sais que tu vas me récupérer mon fric. Tu auras cinq jours pour me le ramener, passer ce délai, tu es un homme mort et pareil, si j'apprends que c'est ta pute qui à ma coque. On ne baise pas Santiago, « on ne me baise pas » sans en payer le prix. Foutez-moi ce chien dehors !
     »

    Sur ses derniers mots deux hommes vinrent détacher l'homme et le conduire à l'extérieur du QG de Santiago. C'est perdu dans ses pensées, assise dans son bureau qu'Anna observe le vide comme une non-morte. Faora sa sœur arriva au même moment, celle-ci toqua à la porte pour tirer sa jeune sœur du néant. Autrement, elle serait rentrée comme à son habitude sans y être invitée.  

    « A quoi tu pensais Anna ?

    - De tout et de rien, tu voulais quelque chose ?

    - Oui, un sorcier à fait éruption sur notre territoire sans y avoir été convié, nos télépathes pensent qu'il est membre de Croix.

    - Je vois, je vais y aller !

    - Tu sais, tu peux envoyer quelqu'un d'autre faire ce travail maintenant.

    - Non, j'ai envie de bouger un peu, ça va me faire du bien.
     »

    La jolie brune récupère son paquet de clope sur son bureau et s'en va à la rencontre de l'homme. En passant devant sa sœur, Anna avait récupéré une fiche que Faora lui avait fourni. Elle détaillait ce que l'homme avait fait depuis ses derniers 24 heures, Anna savait donc où se trouvait en ce moment ce sorcier. Quelques heures plus tard, une fois à sa porte. Elle toqua et il ne tarda pas à répondre...

    « J'espère que je ne vous dérange pas, j'aimerai papoter de chose et d'autre avec vous. Santiago n'apprécie pas les étrangers magiques qui se pointent sans invitation dans leur petite république qu'est la San Salvador. »

PS : je corrige plus tard !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier Noir | Membre de Croix
Sorcier Noir | Membre de Croix
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Te pourrir l'existence
CITATION DU PERSONNAGE : When I found youI kill you sadistically

MESSAGES : 51
DATE D'INSCRIPTION : 20/11/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Musique, soleil, plaisir... Ou pas   Jeu 5 Déc 2013 - 14:33

Est-ce que je serais un mauvais sorcier noir en lui claquant la porte sur le museau ? Non. Mais ce serait juste assez impoli.
On dirait un de ses horribles petits chiens agressifs qui se mettent à aboyer dès qu’il se passe quelque chose…

-  Je vois. Je peux au moins te proposer d’entrer boire un verre ?

Non on n’empoisonne pas une femme avec une bonne bouteille. On se contente de lui pourrir l’existence.

J’aimerais d’autant plus qu’elle accepte ma proposition que d’avoir ce genre conversation sur le palier d’un hôtel avec qui plus est des voisins assez curieux n’est pas le top au niveau de la discrétion.

Néanmoins elle me semble un peu trop jeune pour avoir la même expérience que mon boss. Je pourrais sans trop de mal m’en tirer. Et puis… Elle vient juste me faire la morale. Ce n’est ni la première ni la dernière. Je ferais comme toujours ; Lui promettre que je vais régulariser ma situation au plus tôt et faire comme j’ai envie.

Sérieusement les gens sont parfois tellement niais que c’est comme de s’écrire sur le front « foutez vous de ma gueule s’vous plait ! ». Moi après… je ne fais que leur venir en aide hein.

Je ne me sens pas obligé de m’en cacher. Ne serait ce que par prudence ? Non… La prudence c’est pour les faibles. Je ne me sens même pas menacé. Je lui tourne donc le dos sans gène pour retourner a l’intérieur.

- Ferme la porte derrière toi s’te plait.

Je retourne dans le salon et me jeté dans la banquette. Ce n’est certes pas le grand luxe comme chez les Cross mais je n’y suis pas a l’étroit. Je crois que l’on peut même dire que je m’y sentais chez moi. Une chambre avec pour lit un matelas au sol pret d'un radiateur électrique. Une ptite télé dans la cuisine, devant la table et un frigo avec le congelo au dessus. Le tout dans une forme assez vieillote. Un carelage qui recouvre absoluement tout le sol de l'appart, quelque soit la pièce.
D'un autre coté je n'ai pas de salaire et donc je ne peux pas me payer l'appart le plus luxueux du coin.

Je me penchai finalement vers l’avant pour sortir les verres et une bouteille de vodka. Je ne lui proposerais rien d’autre ! Parce que de toute façon… Bah je n’ai rien d’autre. Si ! De l’eau. Mais je ne suis même pas sur qu’elle soit potable. ‘Fin bref !
Je nous sers donc et prend mon verre a la main.

- Et donc tu viens me faire la morale que j’ai pas le droit de trainer par ici ?  

Oui c’est vrai je m’en fiche assez qu’elle me dispute comme un môme de 4 ans. Mais j’crois que ca l’amuse. Donc j’vais faire mine d’écouter, la remettre dehors quand elle aura fini.

C’est pas un ridicule bout de femme qui va m’obliger a bouger mon cul pour partir ni même m’empêcher de dormir sur mes deux oreilles cette nuit.

Elle a l’air en colère. Est-ce que je l’ai déjà assez énervée pour qu’elle reparte ? Ou alors ce n’est pas moi. C’est moins drole. Je lui fais un petit sourire amical et gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Musique, soleil, plaisir... Ou pas   

Revenir en haut Aller en bas
 

Musique, soleil, plaisir... Ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Amérique :: || Amérique du Sud-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :