Tout amour a son château [PV Ange]


Partagez
 

 Tout amour a son château [PV Ange]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MESSAGES : 1746
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue82/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (82/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue48/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (48/300)
Niveau: 5 - Espoir de la Magie
Myaw Nienta
Myaw Nienta
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MessageSujet: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyLun 30 Juin 2014 - 1:14

Une fois de plus le temps court, coule, s'écoule. D'un bond nous voilà treize ans dans le futur, en fermant les yeux on peut effleurer son avenir... Une seconde paraît complètement désuet pour un humain alors qu'elle relève de la plus haute importance pour l'éphémère qui n'en a environ que 86400 devant lui. Et qu'en est-il d'un siècle pour la Terre qui en a déjà plus de 40 millions dans les pattes alors même que la plupart des humains n'atteignent jamais cet âge là ? Le temps, définitivement une énigme. Est-il infini ? A-t-il du sens sans la matière pour vieillir à ses côtés ? Nous somme en 2014, mais d'un claquement de doigt nous voilà treize ans dans le futur...

Et le sable file.
Dans ses doigts qui s'effilent.
Le temps n'est même plus obstacle.
Dès lors qu'on s'aime.

Je trace une croix rouge sur le 22 juillet 2027 du tout nouveau calendrier accroché dans la cuisine de mon nouvel appartement. De notre nouvel appartement. Je ne peux m'empêcher de sourire en songeant à mon prince endormit dans notre chambre. Les cartons, trace de notre déménagement récent, traînent encore un peu partout autour de moi et l'appartement n'est pas très grand, mais je respire le bonheur. Et comparé à la petite chambre dans laquelle je vivais à Londres pendant mes études de journalisme, j'ai l'impression de vivre dans un palais !

Un château.
Au couleur d'un prince et d'une princesse.
D'un pégase et d'un oiseau.
De deux amoureux.

J'ouvre quelques cartons afin de trouver la bouilloire et une tasse. Les sachets de thé que nous avons achetés hier en même temps que de quoi remplir le frigo, sont déjà rangés dans le placard. Une fois mon thé fait, je me glisse jusqu'au tout petit balcon qui donne sur une rue peu passante et observe le matin qui se lève avec joie. Je ne peux m'empêcher de repenser à la chance que j'ai d'en être arrivée là après la mort de ma mère. S'il n'y avait pas eu le Mystery Orphanage... C'est là que j'ai appris ce qu'amitié voulait dire, là que je me suis épanouie, que j'ai commencé à m'intéresser au journalisme et surtout, c'est là que j'ai rencontré Ange. Du moment où il m'a emporté dans ses histoires à cette première rencontre dans une grotte jusqu'à aujourd'hui, je n'ai rien oublié de tous ces doux moments passés auprès de mon prince pégasien. Des épreuves ont en a pourtant surmonté ; le départ de Luka, la prise de l'orphelinat par les sorciers noirs, la lecture de la lettre que m'avait laissé Maurice... À côté de ça, l'annonce de notre relation à Pandora me semble très surmontable. Et pourtant, je me souviens comme si c'était hier de la peur qui hantait mon ventre alors que nous lui annoncions que nous nous aimions...

Le temps file et défile. Mystery Orphanage, 24 décembre 2022. Cela faisait quelque mois que Myaw avait eu son bac et elle avait décidé de commencer ces études de journalisme dès la rentrée de septembre, continuant sa formation d'exorciste avec un ami de Shybaï qui vivait à Londres. Les vacances de Noël approchant, la jeune femme avait décidé d'en profiter pour retourner sur le lieu de son enfance. Et puis Ange et elle en avait parlé et s'étaient dis que c'était le bon moment d'annoncer leur relation à Pandora.
Elle était arrivée au Mystery peu avant son prince et en avait profité pour aller distribuer quantité de câlins à ses anciens professeurs et aux petits orphelins. Elle était en train de jouer à « 1, 2, 3... soleil ! » avec les plus jeunes lorsqu'il était entré dans la pièce. À vrai dire, elle l'avait su parce que Hana avait crier "ANGE EST LÀ ! TOUS SUR LUI POUR LE CHATOUILLER !". Un sourire s'était esquissé sur ses lèvres alors qu'elle se retournait, son regard trouvant le sien instantanément. Qu'il était beau...
Myaw avait laissé les pré-ado mener à bien leur mission commando-chatouille avant d'aller saluer son prince. Ses lèvres avaient effleurées sa joue alors que tout son être la suppliait d'embrasser la bouche d'Ange. Puis ils s'étaient dirigé vers Pandora pour lui demander de les accompagner dans leur jardin.
Et maintenant ils étaient là, à se balader dans la fine couche de neige dont l'hiver avait recouvert l'herbe. Ils étaient là à se sentir si petit en face du regard centenaire de Mrs Mystery, sans se douter que nombreux étaient ceux passés avant eux. Shybaï et Takeji, Nérys et Jon,... Mais la différence d'âge entre eux était un obstacle supplémentaire à leur amour. Pas pour eux, mais pour tous les autres. Myaw avait peur de leur jugement. Mais ils ne pouvaient pas garder le secret éternellement.

- Pandora, je... on voulait te dire que Ange et moi nous nous aimions.

La directrice de l'orphelinat les regarda, surprise. Elle n'était pas sûre de comprendre. Mais elle était trop sage pour ne pas voir l'évidence ; les étoiles dans les yeux de ces deux enfants devenus grands... Ils s'aimaient ou en tout cas croyaient s'aimer. Malgré leur douze ans d'écart.

- Je... Il faut que je m'assoie.


Je finis mon thé dans le silence du matin puis vais poser ma tasse dans l'évier. Ange dort toujours et j'observe un moment le calme de son visage avant de me glisser dans la salle de bain pour me brosser les dents. C'est en trouvant ma brosse à dent dans un énième carton que je vois autre chose dans ce même carton. Je fronce les sourcils un instant avant de compter sur mes doigts. Serait-il possible que... ?

Je file faire une course, j'en profite pour ramener des croissants !
Bisous, ta princesse


Lorsque je reviens une quinzaine de minutes plus tard, mon amour est réveillé. Je me glisse dans ses bras alors qu'au fond de mon sac un tout petit objet est prêt à changer notre avenir à tous les deux. Mais pas maintenant, plus tard... Pour le moment je vais juste profiter de mon matin. De notre matin.



La journée a bien avancée et j'ai même eu le temps d'écrire l'article demandé par mon nouveau job. Ange a dû se rendre à Orphéo pour une mission et je me suis décidée à commencer à ranger tous ces cartons. Mais avant ça... Il faut que je vérifie.
Le coeur battant beaucoup plus vite que prévu, je me glisse dans les toilettes.
Lorsque j'en ressors quelques minutes plus tard, une sourire bouleverse mon visage.

Deux coeurs qui battent.
À l'unisson.
Le fruit de l'amour.
Le bonheur du temps.

Une idée germe dans mon esprit alors que je m'assois devant mon ordinateur. Mes doigts courent sur le clavier, au même rythme que mon coeur qui bat l'hymne de la joie dans ma poitrine. Et quand mon amour franchis la porte, je suis prête.

- Ange, pourrais-tu relire mon article s'il te plaît ? Comme c'est mon premier j'aimerais bien avoir ton avis.


Prince ou princesse ?


Les mathématiques nous jurent que 1 + 1 = 2. Mais que diriez-vous si l'on vous apprenait que ce n'est pas tout à fait vrai ? Ou plutôt, que ce n'est pas toujours vrai. Un et un peuvent faire trois au coeur du plus grand des amours.
D'autres facteurs peuvent se joindre à l'équation. Un château, un roi, une reine. Voilà les ingrédients parfaits pour bouleverser les lois des mathématiques. Un baiser, un câlin, une unions ; ces facteurs là sont quant à eux indissociable de cette équation aux couleurs de la magie. De quoi faire perdre des cheveux aux plus grands scientifiques de cette Terre !
Et pourtant cette équation est vraie depuis la nuit des temps. Oubliez donc tout ce que vous avez appris à l'école, les mathématiques ne peuvent rivaliser face aux lois de la vie. Et oui, car la démonstration de cette étrange équation tient en un seul mot. Amour.
Alors, avez-vous bien compris ? Petit quizz pour être sûre que cette équation est bien entrée dans votre cerveau : un prince pégasien + sa princesse = un petit prince ou une petite princesse ?

_________________

Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_oylmpfktdi1r2qqhfo1_500

« Elles n'étaient pas filles des elfes mais bien enfants des hommes. »

Color violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondateur | Les copains d'abord
EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3171
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue84/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (84/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue113/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (113/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ange H. Rejes
Ange H. Rejes
Admin Fondateur | Les copains d'abord
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyVen 11 Juil 2014 - 22:04

Remplir un caddie, avoir une petite fille et passer mon permis

Installés. Amoureux. Ils étaient ça. Ils étaient comme ça. Ils étaient un couple. Ange avait les yeux dans les nuages alors qu'il voyait les moments importants et les petits détails de son quotidien passés avec Myaw, plus clairement que les immeubles Edimbourgeois qui défilaient sous ses yeux au fil de ses pas. Il souriait doucement, en caressant sa barbe de trois jours, benêt. Ils seraient benêts aussi, les autres, s'ils venaient de s'installer avec l'amour de leur vie. D'une princesse aux cheveux longs et aux yeux pétillants, sauvage comme une enfant, belle comme le vent, la pluie et le sommeil réunis. Peut-être même plus.

Ange n'avait pas peur de l'avenir. Cet amour l'avait fait grandir plus vite que les autres, ou comprendre le vrai bonheur, peut-être. Certains ne voulaient pas se "poser", pour conserver leur liberté. Mais le jeune trentenaire était depuis sept ans avec la même femme, et il se sentait tout à fait libre. Pas entravé. Il voyait ses amis quand il voulait, avec ou sans elle. Bien sur si elle avait peur, si elle était triste, si elle avait envie de lui, il se donnait tout à elle. Il pouvait sortir, seul ou avec elle. Ils voyageaient, ils travaillaient, ils aimaient le quotidien. Ils étaient heureux.

"Ange, comment tu peux penser que ça va durer, elle a 16 ans, toi bientôt trente". Déjà j'ai vingt-huit ans. Et cette gamine là, cette jeune femme, je l'aimerais toute ma vie. Si elle veut partir... "Oui elle voudra partir parce que t'es presque trentenaire, mec, elle va partir, dans quelques mois, peut-être semaines, peut-être un an, mais ça va pas durer, c'est une ado, elle voudra autre chose, ça va lui passer, elle voudra en voir d'autres, des hommes, elle voudra faire la fête quand tu voudras un dîner devant ta télé, elle voudra une voiture d'occasion quand tu voudras un chien, et quand tu voudras un gosse, elle voudra te quitter. Elle va flipper. Tu vas pleurer." Si elle veut partir je la laisserai partir, je serais triste. Mais je l'aime. Alors elle partira. Et j'attendrai. Peut-être que j'aurais un coup de cœur, un autre, deux autres. Mais c'est elle que j'aime. "T'es bête Ange. Elle a que seize ans. Tu vas t'en lasser." Mais ça faisait sept ans déjà. A se voir plus ou moins, parce qu'il travaillait, et qu'elle étudiait, et qu'il partait des fois, et qu'elle aussi, pour faire des stages, des missions. Mais ils s'aimaient. Comme depuis le premier jour. Pas de la même façon. Mais ils s'aimaient. Mais tous les autres avaient eu tort. Même Mrs Mystery avait du se rendre à l'évidence.

Il monta les trois étages, et rentra dans leur petit appartement trois pièces, pas encore tout à fait aménagé, mais mignon, bientôt ce serait leur petit nid à eux. Et puis après, un nid à trois, peut-être, surement. Ils en avaient un peu discuté. Ils étaient d'accord. Bientôt. Il essayait de ne pas trop y penser, pour ne pas flipper, pour ne pas être impatient.


-Mon amour, je suis rentré, dit-il d'une voix calme, apaisé par ces pensées heureuses.

Ange remarqua que des cartons avaient été déballés, que Myaw avait commencé à ranger, à décorer, un peu. Il retira ses santiags et déposa sa veste en cuir à une patère. Elle l'attendait, son ordinateur ouvert sur un article en cours. Il sourit. La passion de sa princesse pour le journalisme le rendait fier. Elle écrivait très bien. Il savait qu'elle aurait beaucoup de succès dans son nouvel emploi. Il déposa ses lèvres sur les siennes avec un sourire.
Tout de suite, elle lui demanda s'il pouvait relire son article. Un peu stressée ? Il sourit, amusé et répondit :


-Tu travailles encore ? Je lis ça tout de suite.

Toujours souriant, juste de bonheur, il tira une chaise à lui pour s'asseoir, et plongea ses yeux dans les mots de sa princesse, qu'il aimait tant.
Il aima tout de suite le titre, "Prince ou Princesse ?" mais il se demanda aussi quel genre d'article cela serait. Il lut.


"Les mathématiques nous jurent que 1 + 1 = 2. Mais que diriez-vous si l'on vous apprenait que ce n'est pas tout à fait vrai ? Ou plutôt, que ce n'est pas toujours vrai. Un et un peuvent faire trois au coeur du plus grand des amours.
D'autres facteurs peuvent se joindre à l'équation. Un château, un roi, une reine. Voilà les ingrédients parfaits pour bouleverser les lois des mathématiques. Un baiser, un câlin, une unions ; ces facteurs là sont quant à eux indissociable de cette équation aux couleurs de la magie. De quoi faire perdre des cheveux aux plus grands scientifiques de cette Terre !
Et pourtant cette équation est vraie depuis la nuit des temps. Oubliez donc tout ce que vous avez appris à l'école, les mathématiques ne peuvent rivaliser face aux lois de la vie. Et oui, car la démonstration de cette étrange équation tient en un seul mot. Amour.
Alors, avez-vous bien compris ? Petit quizz pour être sûre que cette équation est bien entrée dans votre cerveau : un prince pégasien + sa princesse = un petit prince ou une petite princesse ?"

Sa bouche était ouverte, mais son souffle était coupé. Il avait bien compris. Mais il voulait lui demander. C'est vrai ? Je vais être pa...pa... ? Tu rigoles pas ? Tu rigoles ? T'es heureuse ? Mon dieu, qu'est-ce qu'il se passe. Qu'est-ce que tu as écrit ? Oh mon Dieu. Oh ma princesse...

-Oh ma princesse...

Il n'avait plus de voix, il avait donc parlé par télépathie. Ses pensées avaient résonné. Très fort. Il se leva, maladroitement, comme s'il était ivre. Il la prit dans ses bras, fort, mais pas trop.

-Ma princesse, tu es une Reine.

Ses pensées parlaient fort. Il l'enlaça longtemps, plusieurs minutes, une éternité, les mains ébouriffant ses cheveux. Puis il la lâcha, doucement, regarda son visage, ferma les yeux, l'embrassa, posa son nez contre son front, et posa les mains sur le ventre de Myaw. C'était chaud, doux. Sans qu'il puisse rien y faire, une larme coula sur sa joue. Il avait l'impression que son être allait exploser de bonheur, d’appréhension, de fierté, d'incompréhension. De bonheur.

-On va être... Des parents... finit-il par dire d'une voix étranglée, alors que les larmes se mettaient à couler comme un torrent sur ses joues. Je vais tenir un bébé dans mes bras, ton bébé, mon bébé... Ce sera tout petit... C'est tellement grand...

Ange caressa le ventre de son aimée, doucement, et ses lèvres, aussi, avec les siennes. Un bébé. Leur bébé. Oh.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_m6mw47dtV71r7k3tso1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MESSAGES : 1746
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue82/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (82/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue48/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (48/300)
Niveau: 5 - Espoir de la Magie
Myaw Nienta
Myaw Nienta
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyDim 13 Juil 2014 - 1:46

« La température avait fraîchi et, lorsque Ellana frissonna, Edwin la prit dans ses bras. Il effleura sa nuque d'un baiser, passa une main douce sur son ventre...
-Depuis combien de temps ? lui murmura-t-il à l'oreille.
Elle sourit à la nuit.
-Comment le sais-tu ?
-La lumière dans tes yeux quand je t'ai vue ce soir. Juste avant que la beauté de ton corps ne le clame à l'univers entier.
Elle se pelotonna contre lui.
-Tu es devenu poète pendant mon absence ?
-C'est ta présence qui me transforme. Ton absence, elle, me ronge. Alors ?
-Il arrivera au printemps.
-Il ?
-Je le sens ainsi.
Il la serra un peu contre lui et, tandis qu'elle fermait les yeux, savourant le goût de la plénitude, il s'abandonna au bonheur qui déferlait.
Doucement, il se mit à pleurer. »


Je réalise seulement au moment où Ange pose ses yeux sur mon texte qu'un brasier est en train de consumer mon estomac. J'entrevois un instant l'idée d'un futur à trois, et ce tout petit être qui comble déjà mon coeur et mon estomac. Je sens le poids des responsabilités s'avachir sur mes épaules et la peur envahir mon esprit. Peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir, de faire des erreurs. Mais bonheur aussi, de devenir maman, d'avoir cet enfant avec l'homme que j'aime, d'imaginer un futur aussi coloré. Une explosion de sentiments grandis au creux de mon ventre en même temps que cet enfant de l'amour ; je vais être maman et Ange va être papa. Une famille, notre famille.

« Au bout du Pôle Nord ou sur Equateur,
Il y a un gens qui rit, il y a un gens qui pleure,
Du soleil de midi au soleil de minuit,
On a tous la même vie. »


La chanson que me chantait continuellement ma mère pour m'endormir me revient à l'esprit alors que mon Amour semble abasourdi par les mots qu'il est en train de lire. Qu'il est en train de vivre. Je n'ose pas toucher à ce silence, qui est le sien, qui est ce moment propre à chacun où l'on voit notre vie prendre un tournant décisif. Je me remémore ces propres instants de silence qui ont jalonné ma vie, ces minutes volées au temps pour comprendre ce que l'on m'imposait, avant de pouvoir exprimer mes sentiments, de faire voler l'éclat de ma rage ou de mon bonheur de ma vie. Le premier fut sans doute la mort de ma mère et de ma grand-mère. Le choc m'a piqué les lèvres et une longue minute a défilé avant que je ne comprenne, que je réagisse. Puis cette première nuit marquée au fer rouge, où je me suis glissée dans des rêves qui ne m'appartenaient pas, et ce réveil dans la brume du matin où je ne comprenais plus, où je n'arrivais pas à réagir. Quand tonton Edwin m'a annoncé qu'il m'adoptait, m'offrant une vraie famille, de vraies personnes à qui me raccrocher et qui ne pourraient jamais me juger. La première fois où Ange et moi avons fait l'amour, ce brasier allumer dans mon feu entre douleur et bonheur infinis. Cette lettre de Maurice, m'annonçant son existence, sa disparition, sa lâcheté et son amour. Je sais à quel point il est important qu'on nous laisse ce temps, cette minute pour démêler l'Univers et apercevoir les étoiles. Pour réapprendre à vivre à la lueur d'un soleil nouveau. Plus beau ou plus noir, mais toujours et éternellement nouveau. Étranger.

-Oh ma princesse...

Sa voix a résonné en moi, dans ma tête et dans mon coeur, plus fort que tout. Je la sens vibrer dans la moindre parcelle de ce corps que je partage à présent avec le fruit de notre amour. Je le regarde se lever, je le regarde me prendre dans ses bras, je le regarder m'aimer et nous aimer. Aimer notre futur, aimer notre famille, aimer ce que nous construisons envers et contre tous nos détracteurs. Ceux qui prétendent que jamais un homme de douze an mon aîné pourrait m'aimer pour autre chose que mon corps et ma jeunesse. Ceux qui juraient nous voir nous séparer au bout de deux mois, attirés par un être de notre âge, un être "qui te ressemble Myaw, qui n'est pas un utopiste fané par la trentaine et attiré par ton minois de gamine sans rides". Ceux qui ne comprenaient pas la nature de notre amour, un amour aussi pur qu'entre deux enfants, aussi sincère que deux vieillards s'aimant pour l'éternité.

-Ma princesse, tu es une Reine.

Son amour se plante dans mon coeur.
Aussi sincère que la flèche de ses pensées.
Je ne suis plus qu'une cible aux accents d'être éprise.
Arquée sous le joug d'un amour magique.

-On va être... Des parents... Je vais tenir un bébé dans mes bras, ton bébé, mon bébé... Ce sera tout petit... C'est tellement grand...

Je vois le torrent de larme défiler sur les joues de mon Prince Pégasien et mes mains viennent les caresser, les apaiser. N'aie pas peur mon Amour, tu verras que tout ira bien. On en avait parlé, même si je me doute que ni l'un ni l'autre ne pensait que cela arriverait aussi vite. Mais tu te souviens de mes rêves d'enfants ? De mon château dans lequel résonnerait les rires de dix enfants. Ce rêve qui ne peuple pas mes nuits, mais mon coeur et mes espoirs. Alors, c'est vrai, nous habitons dans un trois pièce perché dans une rue d'Edimbourg. Ce n'est pas exactement un château, mais notre amour lui offre quelque chose de royal. Les dix princes et princesses de mon enfance ne hante pas encore les lieux, mais l'amour est en train de les façonner aux creux de mon ventre. Notre amour.

- Tu vas être papa. Tu vas être papa et moi maman.

Et puis j'éclate de rire, comme si les milliers de sentiments en train de se bousculer dans ma tête avaient besoin de sortir de ma bouche, éclatant en milliers de cristaux sous la forme d'un rire rimant avec les clochettes des fées de mon monde. J'éclate de rire et de bonheur ne pouvant retenir mon âme de sortir dans un chatouillis de ma gorge, ne pouvant empêcher mon être d'être tressauté par cette hilarité. Puis d'un coup, aussi vite qu'est venu mon rire, les larmes jaillissent de mes yeux, les sanglots venant engloutir ma gorge. Je ne peux m'empêcher de pleurer, le mot « bouleversé » prenant enfin tout son sens en mon sein, en mon ventre.


« Je te promets le sel au baiser de ma bouche
Je te promets le miel à ma main qui te touche
Je te promets le ciel au-dessus de ta couche
Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces

Je te promets la clés des secrets de mon âme
Je te promets la vie de mes rires à mes larmes
Je te promets le feu à la place des armes
Plus jamais des adieux rien que des au-revoir

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil
J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel
J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui mes serrent
J'te promets une histoire différente des autres
J'ai tant besoin d'y croire encore

Je te promets des jours tout bleu comme tes veines
Je te promets des nuits rouges comme tes rêves
Des heures incandescentes et des minutes blanches
Des secondes insouciantes au rythme de tes hanches

Je te promets mes bras pour porter tes angoisses
Je te promets mes mains pour que tu les embrasses
Je te promets mes yeux si tu ne peux plus voir
J'te promets d'être heureux si tu n'a plus d'espoir

J'y crois comme à la terre, j'y crois comme au soleil
J'y crois comme un enfant, comme on peut croire au ciel
J'y crois comme à ta peau, à tes bras qui me serrent
J'te promets une histoire différente des autres
Si tu m'aides à y croire encore

Et même si c'est pas vrai, si on te l'a trop fait
Si les mots sont usés comme écrit à la craie
On fait bien des grands feux en frottant des cailloux
Peut être avec le temps à la force d'y croire
On peut juste essayer pour voir

Et même si c'est pas vrais, même si je mens
Si les mots sont usés, légers comme du vent
Et même si notre histoire se termine au matin
J'te promets un moment de fièvre et de douceur
Pas toute la nuit mais quelques heures

Je te promets le sel au baiser de ma bouche
Je te promets le miel à ma main qui te touche
Je te promet le ciel au-dessus de ta couche
Des fleurs et des dentelles pour que tes nuits soient douces »

_________________

Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_oylmpfktdi1r2qqhfo1_500

« Elles n'étaient pas filles des elfes mais bien enfants des hommes. »

Color violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondateur | Les copains d'abord
EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3171
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue84/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (84/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue113/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (113/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ange H. Rejes
Ange H. Rejes
Admin Fondateur | Les copains d'abord
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyJeu 17 Juil 2014 - 20:37

J'lui dis "t'es un jardin, une fleur, un ruisseau..."


Son rire éclata dans ses oreilles, des petits grelots de cristal, qui diffusaient un parfum de bonheur. Ange serra sa princesse, sa reine en devenir un peu plus fort, laissant ses larmes imprégner le léger pull de la jeune femme. Il essayait de sentir à travers les vêtements, la peau de la jeune femme, le petit, tout petit cœur qui battait à l'intérieur de Myaw. Le sentir comme s'il était dans son ventre à lui, malgré son absence flagrante d'utérus. Cette pensée lui arracha un petit rire nerveux, qu'il étouffa dans les cheveux de sa princesse, les joues rouges de larmes et de bonheur, avant de joindre un rire franc à celui de Myaw, la future mère de son enfant, de ses enfants...

Puis il la berça doucement entre ses bras, embrassant son visage. C'était doux. Quand il la lâcha, des étoiles dans les yeux, il lui demanda :


-Tu penses que ce sera un garçon ou une fille ? Ce sera merveilleux dans les deux cas, surtout si le bébé te ressemble. Mais j'ai hâte. Je me sens comme un gamin qui doit attendre neuf mois avant d'ouvrir un immense cadeau. J'ai envie de rire, et de sauter partout. Est-ce tu sais à peu près depuis combien de temps tu l'attends ?

Il secoua la tête en souriant de toutes ses dents. Il était vraiment survolté, tous les oiseaux du ciel voltigeaient en lui. Il aurait justement aimé redevenir le pégase qu'il avait réussi à composer une fois, pour Myaw, et l'emmener, loin. Mais ce ne serait pas prudent pour le bébé. Et serait-il capable de recommencer un tel exploit alors qu'il se sentait si fébrile. Ange hésita d'ailleurs à se rasseoir. Mais il prit la main de Myaw, et marcha avec elle jusqu'à la pièce de l'appartement où étaient entassés la plupart des cartons restants. Il s'y arrêta avec elle, il caressait ses doigts. Ce serait là. Le petit nid. Pour le bébé. La pensée de ce mot le faisait frisonner, il pouvait presque effleurer la vision de sourires sans dents mais tellement vrais, de grands yeux qui avaient encore tout à découvrir... Un frisson parcourut son corps.

-Heureusement qu'il y a cette pièce. Sans ça à décorer, je ne pourrais jamais attendre neuf mois. J'ai hâte. J'ai hâte que ton ventre fasse des vagues et qu'on puisse sentir ses coups de pieds. Tu voudras savoir le sexe à l'avance toi ?

Ange couva Myaw d'un sourire tendre et l'embrassa doucement, prenant son visage dans ses mains. Comme si elle allait partir. C'était bien peu probable, mais il voulait la sentir au plus près de lui, caresser sa peau. Il l'aimait tellement. Oui, il vivait dans un conte de fées. Les galères de la vie en plus, mais il s'en fichait. Le plus important pour lui, ça avait toujours été de garder ceux qu'il aimait près de lui. Il s'était battu pour Luka, longtemps, pour Louis, un peu. Pour Carla, pour Ian, pour Hayley pour Pandora, pour les orphelins. Maintenant surtout pour Myaw. Pour leur enfant. Comment serait-il ? Il allait enfin vivre tous ces beaux et durs moments. Il eut subitement envie de se réfugier dans les bras de Pandora, de convoquer Nérys, Jonathan, Shybaï, Takeji, les Who afin qu'ils lui donnent des tas de conseil, même un cours, sur l'art d'être parent. Il voulait tellement être un bon père. Oh, oui, il ferait tout pour. L'appréhension, la joie, tout se mélangeait en lui. Il serra alors la main de sa princesse un peu plus fort, tout en l'embrassant de plus belle.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_m6mw47dtV71r7k3tso1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MESSAGES : 1746
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue82/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (82/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue48/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (48/300)
Niveau: 5 - Espoir de la Magie
Myaw Nienta
Myaw Nienta
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyDim 2 Nov 2014 - 10:27

Je ne connais pas de plus grand bonheur que d'être blottie dans les bras de mon Ange, son odeur m'enveloppant comme un cocon de douceur. Je songe à ce petit être dans le creux de mon ventre, cet enfant d'un amour si atypique, si sincère, si féérique. Je sens les larmes sur mon visage et le rire qui résonne dans ma tête, comme le chant d'un oiseau de cristal. Ces deux petits traits sur ce test de grossesse viennent de chambouler toutes les étoiles de mon ciel. Je pense à tout ces gens avec qui j'ai envie de partager notre bonheur. Pandora, tonton Ed, Titi, Shybaï, Rominet, Nounou, Luka, ma fée rousse, le fils du père Noël et tant d'autres... Je pense aussi à ceux qui ne sont plus là, mais qui, j'en suis sûre, nous observent avec le sourire depuis les nuages. Maurice, Grand-mère et Maman. Maman... elle aurait été tellement fière, tellement heureuse. Et je suis sûre qu'elle aurait adoré Ange.

Maman me manque.
Jolie maman.
Ta petite fille.
Devient maman à son tour.

En attendant de l'annoncer à nos amis, je veux surtout profiter de ce moment. De ce feu brûlant au creux de mes entrailles. Des baisers d'Ange sur mon visage. Du bonheur qui fait briller ses yeux de mille feux. De l'amour qui réchauffe mon coeur. De ce sourire qui me fait mal tellement il est grand. Du bonheur.

-Tu penses que ce sera un garçon ou une fille ? Ce sera merveilleux dans les deux cas, surtout si le bébé te ressemble. Mais j'ai hâte. Je me sens comme un gamin qui doit attendre neuf mois avant d'ouvrir un immense cadeau. J'ai envie de rire, et de sauter partout. Est-ce tu sais à peu près depuis combien de temps tu l'attends ?

J'ai l'impression d'être une gamine la veille de Noël. Je sais que la nuit sera longue, mais les cadeaux valent la peine d'être attendu. Le sapin doit encore être décoré, le repas avec sa dinde et sa bûche nous aidera un peu - si peu - à patienter et il ne faut surtout pas oublier de mettre du lait et des biscuits pour que le Père Noël soit content en venant déposer ses cadeaux sous le sapin. Et des carottes pour son renne aussi.

- J'ai deux semaines de retard sur mes règles, mais je ne sais pas exactement depuis combien de temps... Je pense... Je ne sais pas. Un garçon ou une fille...? En tout cas, je suis sûre que ça sera un très beau bébé. Et qu'avec un père pareil, il deviendra un être exceptionnel.

Déjà mon prince pégasien me tire jusque dans la petite pièce où s'entasse une bonne partie de nos cartons. Je me souviens qu'en prenant l'appartement on s'était dit que cette pièce nous servirait de bureau, que ça serait pratique pour que je puisse rédiger mes articles ou que mon amour puisse ranger ses dossiers d'Orpheo. On s'était dit ça en espérant chacun secrètement qu'un jour, les murs seraient repeints de couleurs féériques et qu'un berceau attendrait un petit être doux comme notre amour.

-Heureusement qu'il y a cette pièce. Sans ça à décorer, je ne pourrais jamais attendre neuf mois. J'ai hâte. J'ai hâte que ton ventre fasse des vagues et qu'on puisse sentir ses coups de pieds. Tu voudras savoir le sexe à l'avance toi ?

Je n'ai pas le temps de répondre que déjà les lèvres d'Ange recouvrent les miennes. Je m'accroche à lui, à celui qui m'a volé mon coeur il y a des années déjà, dans une caverne à l'abri de la pluie et du malheur. Je me souviens de ses mots, qui semblent dater d'une éternité ou de hier, blottie contre ses bras. Lui m'expliquant pourquoi les nuages pleuraient et me racontant une histoire si belle que je n'ai jamais pu l'oublier. Lui me protégeant, déjà, sans se douter que, deux décennies plus tard, ça serait notre enfant qu'il protégerait. Et puis tout le reste de nos souvenirs se déroulent sous mes yeux, m'enveloppant de douceur. Ange me lisant Ewilan dans la bibliothèque, Ange dansant avec moi au bal de Noël, Ange en train de jouer au loup glacé, Ange me consolant après un cauchemar, Ange dans un de ses rêve, Ange en pégase, Ange m'embrassant, Ange me faisant l'amour...

Frisson.
Plénitude.
Mains qui se frôlent.
Coeurs qui se touchent.

- J'aimerais que ce soit une surprise. Enfin... si toi tu veux bien ?

Je caresse distraitement sa main, avant d'ajouter :

- Tu sais, j'aurais bien aimé que ma mère puisse te rencontrer. Je suis sûre qu'elle t'aurait adoré. Et qu'elle aurait été vraiment heureuse de devenir grand-mère.

Je souris en pensant à nouveau à Maman. On n'oublie jamais ceux qui sont partis. On apprend juste à accepter la vie, qui nous enlève ceux qu'on aime, mais qui nous amène aussi de nouvelles personnes. Qu'il faut savoir aimer dans le moment présent.
J'aime Ange et j'aime déjà notre futur enfant.

_________________

Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_oylmpfktdi1r2qqhfo1_500

« Elles n'étaient pas filles des elfes mais bien enfants des hommes. »

Color violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondateur | Les copains d'abord
EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3171
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue84/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (84/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue113/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (113/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ange H. Rejes
Ange H. Rejes
Admin Fondateur | Les copains d'abord
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyLun 10 Nov 2014 - 11:59

Love who loves you back

Deux semaines de retard... Ange sourit bêtement, même si une petite part de lui aurait bien aimé que ce retard soit plus important. Cela aurait réduit l'attente. Il se consola en se disant qu'il pourrait, à partir de maintenant, se réjouir chaque jour de voir le ventre de Myaw s'arrondir, son attitude changer, la femme qu'il aimait se transformer en mère. Le sorcier passa une main tendre dans les cheveux lisses et soyeux de celle-ci. Ses yeux étaient plein de rêves, qu'il partageait avec elle, il pouvait le sentir. Ils étaient en cet instant en parfaite communion, aussi uni que durant l'amour. Ange avait d'ailleurs le sentiment que rien ne pourrait plus jamais vraiment les séparer, à présent. Pas même la mort, après tout. Ils avaient créé un être vivant ensemble, qui allait vivre après eux, leur ressembler, qui allait devenir unique, différent d'eux... Ils allaient être une famille. Ils allaient être ce qu'ils n'avaient pas pu avoir, un papa, une maman, avec un bébé. Et d'autres bébés, ensuite. Il l'espérait.
Il frissonna légèrement. Il espérait pouvoir être un père, lui qui n'en avait pas eu. Oh bien sur, il y avait eu Jonathan, Ren, Nathaniel, dans une certaine mesure... Mais il espérait tout de même qu'avoir été un orphelin ne ferait pas de lui un mauvais père.

-Alors il va falloir qu'on aille consulter un médecin, n'est-ce pas ? répondit-il, la bouche sèche. D'ailleurs, tu penses qu'il faut attendre un peu pour l'annoncer ? Est-ce qu'il faudrait consulter un médecin magique par sécurité ? J'ai entendu que certains dons et pouvoirs peuvent se manifester même in utero... -Il secoua vivement la tête-. Excuse moi... Je suis beaucoup trop nerveux je... Merci... Merci de croire en moi. J'espère que je pourrais être un père. Merci d'avoir fait de moi le père de ton premier enfant, Myaw. Toi, tu es une femme exceptionnelle, tu es magique comme aucun sorcier, doué ou mêlé ne pourrait jamais l'être.

Les mot de la jeune humaine résonnaient en lui, lui redonnant confiance en lui. Il aurait bien aimé la prendre dans ses bras et la faire tourner comme lorsqu'elle était enfant, mais il ne voulait pas faire de mal au bébé. Il se demanda comment serait celui-ci, à qui ressemblerait-il, ses yeux, ses cheveux... Qu'est-ce que ce serait, un mélange de Myaw et d'Ange ? Quelque chose de beau. L'être qui sortirait de son corps ne pouvait être que merveilleux. Ils allaient avoir un bébé. Un bébé. Ils allaient être une famille. Ces idées et ces perspectives dansaient dans sa tête, sans fin. Il avait des sourires, des pique-niques, des fêtes, des devoirs, des rires, des babillements, des disputes, des jeux, des après midis pluvieux, tout cela dans les yeux. Quel don, quel pouvoir aurait-il ? Aurait-elle ? Myaw voulait avoir la surprise. Il sourit.

-Oui, bien sur, ça me va. Je... Je me demande si je pourrais communiquer par télépathie avec le bébé. Oui je sais, je me pose des questions bizarres...

Ange caressait doucement la joue de Myaw de son pouce, plein de tendresse et d'amour. Il allait tout de même le dire à Luka. Il irait courir demain, sous forme de lion, seul, pour évacuer, évacuer tout ce bonheur, mais surtout l'inspecter, le ressentir à froid. Pour le moment, il profitait de la chaleur de ce bonheur, de s'en étouffer avec elle. Avec Myaw.
Soudain, elle lui parla de sa mère. C'était relativement rare. Leurs parents étaient loin, dans le passé. Mais bien sur, c'était légitime, aujourd'hui, ils allaient en quelque sorte prendre leur place. C'était bien normal d'y penser. Mais Ange n'avait jamais vraiment réussi à imaginer sa mère. On lui avait dit qu'elle était folle, c'était plus effrayant qu'autre chose. Toutefois, il avait une image très douce de la mère de Myaw, cette adolescente assez courageuse pour décider qu'un bébé n'allait pas ruiner sa vie.
Il se demanda ce qu'elle avait ressenti, ce qui l'avait poussé à prendre ce chemin difficile, inhabituel. Cette jeune fille héroïque aurait à coup sur aimé leur enfant.


-J'aurais aimé cela aussi. Et je suis sure qu'elle aurait été heureuse, oui. J'espère que j'aurais été à son gout -il rit doucement-. Je ne pourrais rien affirmer sur ma mère, mais j'imagine que mon père aurait été plus ou moins fier de moi.

Il essuya une petite larme au coin de son œil, et enlaça précautionneusement sa princesse. Il restèrent ainsi un moment, alors que le soir tombait. Ange finit par l'embrasser sur le front et il demanda :

-Dis moi, de quoi tu aurais envie pour dîner ?

Il se perdit dans les yeux pleins d'étoiles de la jeune femme, sourit niaisement, et demanda, sans qu'il ait pu vraiment le prévoir ou le voir sortir de sa bouche :

-Tu crois qu'on devrait se marier ?

L'idée de Myaw enceinte dans une robe blanche était plus que plaisante.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_m6mw47dtV71r7k3tso1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MESSAGES : 1746
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue82/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (82/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue48/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (48/300)
Niveau: 5 - Espoir de la Magie
Myaw Nienta
Myaw Nienta
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyMar 31 Mai 2016 - 23:40

-Alors il va falloir qu'on aille consulter un médecin, n'est-ce pas ? répondit-il, la bouche sèche. D'ailleurs, tu penses qu'il faut attendre un peu pour l'annoncer ? Est-ce qu'il faudrait consulter un médecin magique par sécurité ? J'ai entendu que certains dons et pouvoirs peuvent se manifester même in utero... Excuse moi... Je suis beaucoup trop nerveux je... Merci... Merci de croire en moi. J'espère que je pourrais être un père. Merci d'avoir fait de moi le père de ton premier enfant, Myaw. Toi, tu es une femme exceptionnelle, tu es magique comme aucun sorcier, doué ou mêlé ne pourrait jamais l'être.

Je me suis toujours sentie en décalage face à mon propre âge, piégée entre deux mondes auxquels je n'appartenait pas tout à fait. À l'époque j'était trop petite pour quitter le Mystery comme Ange, Luka ou encore Hayley. Mais les jeux des autres enfants de mon âge ne m'intéressaient pas et je restais plongée dans les livres ou dans mon imagination, à rêver de mon prince pégasien ainsi que tous les autres surnoms que je donnais aux "grands" à qui j'aurais tant voulu un peu plus ressembler.
Les professeurs disaient que j'avais une certaine maturité, une sensibilité qui me mettait en décalage. Une mélancolie romantique à la Chateaubriand exceptée que je ne différais pas de mon époque, mais plutôt de ma génération.
À mon adolescence aussi je me sentais en décalage par rapport à mes camarades de classe. À l'heure où il fumait, buvait, expérimentait les plaisirs charnels, je restais dans mes livres, j'avais peur, je me cachais. "T'es qu'une gamine Myaw" m'avait une fois balancé un garçon que j'avais vaguement fréquenté et à qui j'avais refusé ma virginité. Mes rares amies se moquaient en disant que j'étais trop fleur bleue et que si j'attendais le bon, je finirais vieille fille. J'avais fini par les croire ; le bon je savais qui c'était et j'étais aussi sûre qu'ils ne désirerait jamais quelqu'un comme moi.
Pourtant il était apparu, dans sa beauté et sa douceur. Il m'avait emporté sur son dos et dans le monde de l'amour, il m'avait désiré autant que je le désirais, il m'avait aimée autant que je l'aimais. Moi la gamine en décalage sur son temps. Lui le trentenaire utopiste. J'avais fini par croire qu'on avait notre propre unité de temps, qu'on était en dehors du temps normal.

Pourtant à présent ce temps nous avait rattrapés.

- J'ai peur Ange.

Dans neuf mois nous serons trois. Il ne s'agit plus d'être une gamine ou une enfant souhaitant être adolescente. Il faut être des adultes à présent.
Mais est-ce que j'en suis vraiment capable ?

- Je sais que tu feras un père formidable.Tu as ça dans le sang. Mais moi ? J'ai jamais su jouer avec les autres enfants, j'ai jamais su gérer les autres adolescents, je n'ai jamais vraiment été responsable de quiconque. J'ai peur de ne pas savoir être une bonne mère.

Surtout que ce petit être que je porte en mon sein ne sera pas normal. Il aura des pouvoirs, des dons. Peut-être aura-t-il le même que moi ? Peut-être tombera-t-il dans les rêves à son tour et m'en voudra-t-il pour ce cadeau empoisonné ?
Ange se demande s'il arrivera à communiquer avec le bébé. J'aimerais bien que notre enfant soit télépathe, ça serait tellement plus simple. Non, le plus simple serait sans doute qu'il n'ait pas de pouvoir. Je ne sais pas. D'un autre côté sans mes dons je n'aurais jamais été au Mystery Orphanage. Jamais rencontré Ange.
Je ne regrette rien.
Est-ce que ma mère aussi avait eu peur ? Sans doute, surtout qu'elle était toute seule, elle. Et encore plus jeune que moi. Elle aurait pu avorter ; elle l'a découvert à temps. Elle aurait pu me faire adopter. Mais non, elle a décidé de me garder, moi, cet être qui a déchiré les liens qui restaient avec sa propre mère. Ma maman était formidable et jamais je ne saurai être aussi forte. Mais je dois essayer. Pour ce petit être que j'aime déjà.

-J'aurais aimé cela aussi. Et je suis sure qu'elle aurait été heureuse, oui. J'espère que j'aurais été à son gout. Je ne pourrais rien affirmer sur ma mère, mais j'imagine que mon père aurait été plus ou moins fier de moi.

Il est parfois difficile d'être orphelin. De ne pas avoir de téléphone à décrocher pour crier "Allo maman, bobo". De ne pas pouvoir annoncer à ses parents, oncles et tantes et cousins et cousines réunis que ça y est, la famille s'agrandit. Alors on se crée une famille, on se la reconstitue. Pandora est notre grand-mère à tous, au coeur si grand et élastique qu'elle peut tous nous aimer. Certains professeurs qui nous voient grandir nous considèrent comme leurs enfants. Nos amis deviennent nos frères et soeurs. Les liens sont plus forts que pour les autres. Les gens qui ont toujours leur famille.
Et on se raccroche désespérément à l'être aimé.

- Pandora sera fière de toi. Et tout l'orphelinat. On est en train de construire notre famille.


Je me blotti dans ses bras, contre son torse, dans son odeur. Dehors la nuit tombe doucement, les lumières aux fenêtres s'allumant comme des étoiles brillant trop forts. Je ferme les yeux et savoure le moment.
Tout doucement les lèvres d'Ange se pose sur mon front.

-Dis moi, de quoi tu aurais envie pour dîner ?

Je réfléchis à sa question. Je n'ai pas encore d'envie de femme enceinte comme des fraises ou des mélanges bizarres. Ce doit être trop tôt pour cela. J'allais proposer de commander chinois lorsque :

-Tu crois qu'on devrait se marier ?

Je ne m'attendais pas à ça. Un mariage. J'en ai toujours rêvé, évidemment. Une robe de princesse, l'amour de ma vie au bout du chemin, liés pour l'éternité. Les gens qu'on aime pour partager notre bonheur.
Mon coeur bat un peu plus fort.

- Serait-ce une proposition M. Rejes ?

Être enfin une vraie princesse.

_________________

Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_oylmpfktdi1r2qqhfo1_500

« Elles n'étaient pas filles des elfes mais bien enfants des hommes. »

Color violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondateur | Les copains d'abord
EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3171
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue84/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (84/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue113/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (113/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ange H. Rejes
Ange H. Rejes
Admin Fondateur | Les copains d'abord
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyVen 3 Juin 2016 - 16:25

Step 4, we can get married
Step 5, top it with a cherry


Enlacés, amoureux, ébahis, Ange avait rarement connu un moment plus serein et à la fois rempli d'excitation, de quelque chose qui titillait le fond de son ventre, comme si lui aussi portait la vie en lui, quelque part.
Il avait posé beaucoup de questions, à voix haute, démontrant parfaitement cette légère angoisse à celle qu'il aimait. Mais ce n'était pas grave. Myaw partageait sa vie, Myaw était la bonne personne, il ne se sentait pas fragile et vulnérable lorsqu'il se mettait à nu devant elle. Il n'avait aucun scrupule à lui montrer ses faiblesses, sauf peut-être lorsqu'il sentait qu'elle avait plus besoin de soutien et de réconfort, il gardait alors ses blessures en lui, pour plus tard. Et leur couple fonctionnait bien. Ange se prenait parfois à penser qu'ils étaient en harmonie, même si ce mot semblait absolu, féerique. Mais n'était-il pas un prince pégasien et elle une princesse marchombre après tout ?

Il avait son petit corps -oui, il lui paraissait toujours petit, même après toute ces années- contre lui, ces bras aux lignes douces, cette poitrine rassurante à la texture de nuage, ces cheveux de soie cuivrée qui s’emmêlaient et se glissaient sur sa peau et ses vêtements, comme souvent, et comme maintenant.
Il avait ce corps dans ses bras, ce corps qui en contenait un autre, fragile, fait de fines membres translucides et d'os ridiculement fins, et il le sentait vibrer de milliards de sensations contradictoires, tout comme le sien.
Myaw le regardait de ses yeux clairs, qui avaient à présent la couleur de la mer d'écosse au printemps, et elle lui dit qu'elle avait peur. Il plongea son regard dans le sien, caressa ses cheveux d'une main, tenant son épaule de l'autre, et réfléchit un instant. Oui, lui aussi avait peur. Ils étaient un couple d'orphelins, ils n'avaient pas ou peu connu le fait d'être élevés par leurs parents, biologiques, c'était bien naturel que le fait de devoir reproduire un schéma vague et flou leur semble angoissant. Mais en cet instant, le bonheur annihilait presque cette angoisse pour Ange. Ce qui lui faisait le plus peur, tout à coup, c'était de laisser cet enfant orphelin un jour.

L'exorciste prit une grande inspiration, et répondit :


-Moi aussi, Myaw, j'ai peur. J'ai peur de ne pas savoir faire, parce que je n'ai jamais eu de parents, j'ai peur de laisser cet enfant orphelin un jour. La seule chose à laquelle je peux me raccrocher c'est au fait que je t'aime, et que ça me rend terriblement heureux de devenir parent avec toi. A tel point que je ne sais plus ce qui, de la peur ou de l'amour, prédomine. J'ai peur, je suis tétanisé de peur et de bonheur mon amour, mais tu me donnes le courage, tu me donnes l'envie de faire ça, d'élever un enfant, de créer une famille. Alors s'il ne plait Myaw, ne doute pas de toi. De toute façon, quoi qu'il arrive, je serai toujours là pour te protéger contre ce dont tu as peur. Oui je sais, je suis un prince un peu trop téméraire. Et bavard.


Ange rit nerveusement, et posa un instant son front contre celui de Myaw. Il pouvait sentir son souffle frais tout près de sa peau, de sa bouche. C'était peut-être un moment inapproprié, mais il avait envie d'elle. Comme souvent. Toutefois, l'envie, le besoin de lui parler, de parler d'eux et de leur enfant à naître était plus fort que son désir pour le moment.
Myaw se remit doucement à parler, lui expliquant plus précisément les raisons de sa peur. Il se sentit tout à coup stupide, un peu benêt d'avoir trop parlé. Il savait pourtant que sa compagne s'était toujours sentie en décalage avec les autres personnes de son âge, c'était donc normal qu'elle ait peur de ne pas savoir faire avec son propre enfant également. Du moins, Ange pouvait comprendre ce point de vue. Il ne le partageait pas. Caressant toujours les cheveux de la jeune femme, il répondit doucement :


-Je sais à quoi tu penses, mon amour. Tu t'es peut-être toujours sentie en décalage avec les autres jeunes de ton âge, mais je pense que notre propre enfant, ce ne sera pas pareil. Regarde, quand tu étais ado au Mystery, et que Nrys te demandait de veilleur sur les plus jeunes, tu as su faire, non ? Les enfants Kido, Salim,  Ayumi... Tu t'entends bien avec eux n'est-ce pas ? Tu te sous estimes, Myaw. Et si moi j'ai ça dans le sang avec une mère folle et un père qui n'a jamais eu le courage de m'élever, alors que dire de toi qui a vécu, même peu de temps avec une mère aimante ? Je crois en toi ma princesse.


Bon, il avait encore beaucoup parlé. Mais il espérait vraiment avoir réussi à calmer -au moins temporairement, car ces angoisses allaient revenir, ça ne se balaie pas comme ça d'un revers de main- les angoisses de sa copine. Il sourit en pensant que le mot "copine" semblait à présent si futile. Elle était tout, elle était ce qu'elle aimait, et elle allait être la mère de son premier enfant. Mieux encore, il allait être le père du premier enfant de Myaw Nienta. Et c'était la plus belle chose du monde.

C'était à présent à son tour de le rassurer. Elle lui assurait que Pandora, la très vieille Pandora, serait fière de lui. A l'idée qu'elle allait sûrement pouvoir connaître leur premier enfant, Ange sourit. Les années usaient de plus en plus la directrice, et le temps passé avec elle se faisait ainsi de plus en plus précieux. Une légère nostalgie vint teinter la bonne humeur du sorcier.

Mais une nouvelle étincelle s'alluma dans son cœur lorsque Myaw posa ses yeux sur lui, après qu'il ait lancé, comme ça, innocemment, une idée de mariage. Elle rayonnait de surprise, d'ingénuité, de bonheur aussi, osait-il espérer. Elle l'aimait. Il l'aimait. Cette certitude lui donna envie de s'envoler avec elle, et de faire des galipettes sur les nuages, en grignotant des cerises géantes et des étoiles en chocolat comme dans un rêve d'enfant.
Il sentit tout à coup le cœur de Myaw, sous sa peau, sous la sienne aussi, battre un peu plus vite. Il la pressa un petit peu plus contre lui, comme pour faire en sorte que leurs deux cœurs battent à l'unisson, avec celui du bébé aussi, peut-être, que leurs deux cœurs ne fassent plus qu'un.


-Oui, il me semble, laissa-t-il échapper dans un murmure.

Son front épousait celui de la jeune femme, le bout de son nez caressait le sien. Il déposa un sourire puis un baiser sur ses lèvres.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_m6mw47dtV71r7k3tso1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MESSAGES : 1746
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue82/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (82/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue48/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (48/300)
Niveau: 5 - Espoir de la Magie
Myaw Nienta
Myaw Nienta
Admin | Adolescente ~ Little Princess
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptySam 4 Fév 2017 - 18:24

On en a traversé des épreuves ensemble et séparément. La mort de nos parents. La découverte de ce nouvel endroit, inconnu, qu'était l'orphelinat. Le départ de Luka. L'attaque du Mystery Orphanage et moi, prisonnière des sorciers noirs et esclave de la famille Soul. Nos retrouvailles. Et maintenant cet enfant. Nos vies n'ont pas toujours été faciles. On a vécu une guerre qui ne se lira dans aucun livre d'histoire humain mais qui pourtant à fait des ravages dans le monde magique. Dès le début ça aurait pu mal tourner pour nous. Orphelins avant même de savoir ce que signifie ce mot.
Et pourtant on a eu de la chance dans notre malheur. Tellement de chance. Un orphelinat merveilleux et des rencontre étonnantes qui nous ont permis d'avancer, de devenir grands et forts. De devenir nous, tout simplement. Bien sûr que je donnerais tout ce qui est en mon pouvoir pour que ma mère revienne à la vie, même quelques instants, et que je puisse lui dire à quel point je l'aime et elle m'inspire à devenir une jeune femme aussi incroyable qu'elle. Mais je ne regrette pas d'avoir été élevée dans un orphelinat. Avec des gens au coeur tellement gros.

-Moi aussi, Myaw, j'ai peur. J'ai peur de ne pas savoir faire, parce que je n'ai jamais eu de parents, j'ai peur de laisser cet enfant orphelin un jour. La seule chose à laquelle je peux me raccrocher c'est au fait que je t'aime, et que ça me rend terriblement heureux de devenir parent avec toi. A tel point que je ne sais plus ce qui, de la peur ou de l'amour, prédomine. J'ai peur, je suis tétanisé de peur et de bonheur mon amour, mais tu me donnes le courage, tu me donnes l'envie de faire ça, d'élever un enfant, de créer une famille. Alors s'il ne plait Myaw, ne doute pas de toi. De toute façon, quoi qu'il arrive, je serai toujours là pour te protéger contre ce dont tu as peur. Oui je sais, je suis un prince un peu trop téméraire. Et bavard.

Ange m'aime et il est heureux. N'est-ce pas ça au fond le principal ? J'ai envie de pleurer, de rire, de danser, de sauter dans ses bras, de faire l'amour avec lui...
Il me dit de ne pas douter et, même si c'est difficile, je sais qu'il sera toujours là pour moi et pour cette petite vie qui grandit en moi. Et ça me rassure.

- Et surtout tu es mon prince à moi.

Je souris. Je l'aime. J'ai peur, mais j'ai cette certitude emplit d'amour au fond de moi. L'amour ne peut-il pas tout vaincre ? Y compris cette angoisse de cette naissance ? Et puis je sais qu'Ange sera formidable avec cet enfant ; il n'y a qu'à voir à quel point il l'était avec les enfants de l'orphelinat. Je crois bien que je n'étais pas la seule à être amoureuse de lui... Avec son air mystérieux, ces histoires plein les poches, la douceur du son de sa voix... Et puis sa beauté. Il est beau mon prince. J'espère que notre enfant lui ressemblera.

-Je sais à quoi tu penses, mon amour. Tu t'es peut-être toujours sentie en décalage avec les autres jeunes de ton âge, mais je pense que notre propre enfant, ce ne sera pas pareil. Regarde, quand tu étais ado au Mystery, et que Nérys te demandait de veilleur sur les plus jeunes, tu as su faire, non ? Les enfants Kido, Salim,  Ayumi... Tu t'entends bien avec eux n'est-ce pas ? Tu te sous estimes, Myaw. Et si moi j'ai ça dans le sang avec une mère folle et un père qui n'a jamais eu le courage de m'élever, alors que dire de toi qui a vécu, même peu de temps avec une mère aimante ? Je crois en toi ma princesse.

Ma main caresse doucement sa joue avec tout l'amour que je ressens pour lui. Une chose est certaine, c'est que cet enfant ne manquera pas d'amour. Entre le notre, celui de tous nos amis et professeurs de l'orphelinat, ou encore celui que je considère comme mon oncle ; Edwin. Il faudra que je le prévienne d'ailleurs. Je me réjouis de voir sa tête. Lui qui n'aime pas les enfants... Et pourtant il a fait un si bon job avec moi. Je sais qu'il sera heureux pour nous.
Je réalise toute la chance que j'ai. Malgré les épreuves parfois peu évidente de ma vie, je ne me suis jamais sentie seule. J'avais l'amour de ma mère, puis celui des gens de l'orphelinat, celui d'Edwin, de Green, de Maurice même de loin. Et puis celui, plus brillant que tous, d'Ange. Plus d'amour qu'on ne pourrait l'imaginer. Bien plus que dans les contes de fée.
Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants...
C'est tellement plus que ça !

Et puis Ange qui me parle de mariage. Je l'interroge du regard ; est-ce que c'est vraiment ce que je crois ? Est-ce que je peux laisser éclater ma joie et mon coeur ? Je n'ose pas y croire. Un enfant, un mariage... C'est si beau. C'est trop beau.

-Oui, il me semble.

Il m'embrassa avant que je ne puisse dire un mot. Heureusement, parce que je crois bien que je suis incapable de parler. Ma gorge est serrée, mon coeur bat la chamade. Alors au lieu de parler je l'enlace un peu plus fort, je m'accroche à lui comme s'il était la seule chose qui existait encore dans ce monde. Et c'est d'ailleurs un peu le cas, dans mon monde.
Je suis tellement envie que mes yeux s'embuent de larmes. J'ai peur de me réveiller, d'un coup, tellement tout ça me semble beau.

- Tu es l'homme de ma vie.

Mes mots ne sont que murmure, mais je sais qu'il les a entendu. Nous sommes tellement proches, tellement amoureux, tellement unis, qu'il ne peut qu'entendre ce que je dis. Ce que je pense.
Je l'aime tellement que j'ai l'impression que ce n'est plus trois coeurs qui battent dans cette pièce, mais un seul, immense et plein d'amour.
Je vais exploser de bonheur.

_________________

Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_oylmpfktdi1r2qqhfo1_500

« Elles n'étaient pas filles des elfes mais bien enfants des hommes. »

Color violet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondateur | Les copains d'abord
EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3171
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue84/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (84/300)
Point Membre:
Tout amour a son château [PV Ange] Left_bar_bleue113/300Tout amour a son château [PV Ange] Empty_bar_bleue  (113/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ange H. Rejes
Ange H. Rejes
Admin Fondateur | Les copains d'abord
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] EmptyMer 10 Mai 2017 - 12:37

Your love is air, I breathe it in around me
Don't know it's there but without it I'm drowning


Mon prince à moi. Mon, prince, à, moi. Quatre mots, l'assemblage parfait. Myaw a toujours été douée avec ces créatures un peu abstraites, un peu taquines, très dangereuses au fond, que sont les mots. Et là, elle venait de le couronner. Son prince à elle. Et elle lui souriait. Ses yeux étaient pleins d'étoiles, plein de futur. Il l'aimait. Tellement. Il avait les mains sur ses épaules et les pressait délicatement, avec juste un peu de tension nerveuses dans ses doigts, comme si une toute autre forme de magie crépitait dans ces extrémités, une magie que seule Myaw Nienta avait le pouvoir d'éveiller en lui. Et pendant que des milliers, des millions de pensées sauvages défilaient à travers l'âme de sa princesse, à cause de la peur, de l'amour, de l'impatience, de la vie, il la contemplait, il se laissait happer inlassablement, avec passion, par ces yeux verts remplis d'étoiles dorées. Elle était aussi forte que ça. Assez forte pour aller cueillir des étoiles dans le ciel, et les garder avec elle, dans son âme. Ou peut-être était-ce Chloé, Chloé Nienta, cette femme qu'il ne connaissait pas mais envers laquelle il était infiniment reconnaissant, qui les lui avait léguées. Peut-être la mère de Myaw lui en apportait-elle régulièrement, dans ses rêves. Il devait y en avoir des champs entiers, là où elle était.
Ange se demanda si Chloé Nienta avait rencontré Viola Schmitt, quelque part, autre part. Après la vie, quoi. Il se demanda si parfois l'adolescente et la folle s'asseyaient dans le ciel pour les regarder, pour en être heureuses, pour en être fières.

Elle lui caressait la joue, à présent, elle aussi peut-être enfuie dans les yeux bruns d'Ange. Lui se délectait de la douceur de cette peau laiteuse contre sa joue, et sa barbe de trois jours. Il ferma les yeux, et l'embrassa de plus belle. L'émotion avait rendu son visage et ses lèvres brûlantes. Il la serra un peu plus fort, juste un instant, avant de la contempler de nouveau, et d'écouter son silence ou ses quelques mots. Car après tout, ils allaient peut-être se marier. Si elle disait oui. S'il te plait, Myaw, dis oui. Je sais que tu n'as jamais eu d'autre homme que moi, que tu es jeune, encore, à un âge ou j'étais moi-même célibataire, que tu pourrais vouloir connaitre le frisson d'autres corps, l'excitation de la séduction. Je sais qu'un jour tu pourrais te sentir enfermée dans les bras d'un homme de douze dans de plus que toi, que je pourrais te lasser et ne plus te convenir, mais dis-moi que toi aussi tu ressens ça, cette sensation de bonheur simple, qu'il n'y a pas mieux, qu'il n'y a que nous. La satisfaction. Et l'excitation rien qu'à imaginer toutes les années qu'il nous reste. S'il te plait. Deviens ma femme, dis moi que tu penses pouvoir être heureuse toute une longue vie d'humaine douée avec moi. Je voudrais tant te voir dans une belle robe blanche, au Mystery, mais à mon bras, s'il te plait, je suis trop égoïstement amoureux pour imaginer ton bonheur avec un autre. Car je suis un gamin. Immature, Myaw. Est-ce que tu m'acceptes ?

Myaw porte un enfant qu'on a fait tous les deux.

Notre enfant.

On va être parents.

Ange réalise ça encore une fois. Vague de bonheur. Mais il attend toujours sa réponse à la demande en mariage avec un peu d'appréhension. Elle ne dit pas oui. Elle dit quelque chose de bien plus éloquent.

L'homme, de, ma, vie. Quatre mots plus une particule. Encore une fois c'est mesuré, artistique. La magie des mots, Myaw. Pas étonnant que tu en ais fait ton métier. Alors Ange ne dit rien, il pose son nez contre celui de sa future femme, il prend son visage encore vaguement rond de l'enfance entre ses mains, et il pleure, de bonheur. Il est l'homme de sa vie. Elle ne croit pas pouvoir trouver mieux, avoir envie de mieux. Elle a bien l'air de vouloir Ange pour la vie. Un ange un peu cassé, un peu rafistolé, mais un ange qui est un prince pour elle, et qui sera un roi, un père, un ami aussi. Un homme qui est prêt à partager cette vie avec elle, inconditionnellement.

-Je t'aime, dit-il par télépathie.


Et ce don là, il est capable d'exprimer bien autre chose que des mots. Bien sûr les mots, c'est possible, d'un esprit à un autre. Mais un aspect de la télépathie qui est sous exploité, c'est le partage, d'émotions, de sensations, de souvenirs, parfois. Ange serre Myaw dans ses bras, pas trop fort, pour le bébé, mais presque un peu trop fort tout de même, le front toujours collé au sien, et il déverse son amour dans l'esprit de sa future femme. Femme. Mère de notre enfant. Il lui transmet cette sensation de plénitude, doucement, avec un peu d'intensité, comme l'eau d'une rivière, il lui transmet des couleurs, de la chaleur, des choses indescriptibles, aussi. Il veut l'englober de cet amour, de cette certitude qu'il a, que c'est le bon, cet amour paisible et passionné, cette nécessité d'être ensemble. Dans l'esprit d'Ange, il y a des fleurs, des étoiles, qui ont goût de fruits rouges, des nuits bleues à la texture de velours, des aurores boréales couleur des yeux de Myaw, des feux immortels pour le creux de ses reins, pour ceux de sa bien-aimée, des éclats de rire dont les échos sont éternels, et qui scintillent dans les oreilles. Il y a des voyages interminables, des contrées improbables, des châteaux faits de nuages, des rochers mauves où s'éclatent des vagues blanches et translucides. Il y a des cocons aériens remplis de chatons et de bébé loutres où lui et elle ne font que dormir, dans les bras l'un de l'autre. Des tourbillons, des danses de volutes, de mélodies, de textures. Des rubans inconsistants mais soyeux qui s'enroulent autour de nous et qui nous soignent. Des courants translucides remplies de créatures poissonesques mais aussi douces que des libellules, ou peut-être que le duvet sur le ventre rose d'un chiot, qui t'enveloppent. Il y a des peurs acides et des douleurs sanglantes, mais qui, diluées dans tout cet amour, ne le rendent que plus fort et beau. Il y a des pierres précieuses en coton, imprimées sur la douceur profonde d'un lac nocturne. Des odeurs sucrées, mais salées comme la mer et libres comme le vent. Il y a une infinité de choses encore, car encore d'autres se créeront, au fil du temps qu'il passera avec cette femme qui le rend tellement, tellement heureux. Il y a des aventures. Il y a leur futur enfant.

Il y a toi, et moi, et lui, une goutte dans l'océan. Et alors elle se dilue. Nous sommes immenses. Nous sommes l'océan. Et je t'aime. Maintenant tu peux voir, mais surtout, surtout ressentir tout ça. Bienvenue à l'intérieur de mon âme, mon amour.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Tout amour a son château [PV Ange] Tumblr_m6mw47dtV71r7k3tso1_400
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tout amour a son château [PV Ange]   Tout amour a son château [PV Ange] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout amour a son château [PV Ange]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tout amour a son château [PV Ange]
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» [NOUVELLE] L'amour est un jeu auquel tout le monde est perdant.
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Boite à souvenirs-
Nos partenaires
Tout amour a son château [PV Ange] 758917HGPartenariatTout amour a son château [PV Ange] 2ajls3Tout amour a son château [PV Ange] 1540142588-1Tout amour a son château [PV Ange] Part_110 Tout amour a son château [PV Ange] IJ9d42sTout amour a son château [PV Ange] 462622Bannire Tout amour a son château [PV Ange] Bouton13Tout amour a son château [PV Ange] PbgChxtTout amour a son château [PV Ange] 0uylWvkh_oTout amour a son château [PV Ange] 2UjeriFTout amour a son château [PV Ange] K0ggTout amour a son château [PV Ange] 942033J0i6pHfTout amour a son château [PV Ange] OWNjbZPTout amour a son château [PV Ange] H9kS98PTout amour a son château [PV Ange] W7ttTout amour a son château [PV Ange] QnjbrwF