AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sylvester Anton Aonghus {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Exorciste d'Orpheo
Admin | Exorciste d'Orpheo
avatar

MESSAGES : 36
DATE D'INSCRIPTION : 12/02/2012

Niveau du personnage
Point RP:
8/100  (8/100)
Point Membre:
33/100  (33/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Sylvester Anton Aonghus {OK}   Jeu 1 Juin 2017 - 11:12

Welcome to Mystery...

Sylvester Anton
Aonghus
Personne te tue, sauf moi.




      feat Hugh Jackman
        Âge : 47 ans
        Date & Lieu de naissance : 7 mai 1970 à Sydney
        Race : Sorcier
        Statut : Célibataire
        Groupe : Exorciste d'Orpheo
        Don premier : Haltérophile
        Pouvoir premier : Élémentariste feu





« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »

    ● ● 15 lignes minimum de votre histoire sont demandées.
    Sylvester avait sept ans lorsqu'il fut attaqué par un crocodile marin. L'enfant était habitué aux animaux sauvages et cruels qu'abritait la dangereuse Australie, mais il n'avait jamais vu un de ces animaux de sa vie. La bête était jeune et c'était une femelle. Environ 2 m de long pour 250 kilos.
    L'enfant était condamné.
    Pourtant Sylvester, loin de perdre ses moyens devant l'animal attrapa sa mâchoire afin de forcer l'animal à fermer la bouche. Le crocodile paniqua, son arme préférée piégée par ce qu'il pensait être son repas de midi. L'enfant resta ainsi une bonne dizaine de minutes, sans paniquer, jusqu'à ce que la police avertie par des voisins arrive en grandes pompes. Le commissaire Li, présent sur les lieux ce jour là n'en cru pas ses yeux. Encore maintenant, dans la bicoque où il passe tranquillement sa retraite, il ne peut s'empêcher de penser à cet enfant extraordinaire et cette inexplicable force.

    Sylvester lui ne fut pas surpris. Après la capture du crocodile et avoir réussi à convaincre le commissaire - ami de longue date de ses parents - de le laisser partir sans de question, l'enfant rentra chez lui heureux avant de se précipiter dans les bras de ses parents.
    Il venait de découvrir son don.
    Le même que son grand frère.

    L'enfance de Sylvester se déroula sans autre accro particulier. Il n'était pas très doué à l'école, mais c'était le plus fort de sa classe en sport. Outre sa force qu'il essayait de ne pas trop montrer afin de ne pas inquiéter les humains innocents, il était également le plus rapide.
    Après son frère.
    Son modèle.
    Logan avait deux ans de plus que lui et Sylvester et lui partageaient tout. Les secrets, les bêtises, les bagarres. C'était eux deux contre le monde entier. Seul leur parents étaient parfois autorisés à rentrer dans leur petit monde secret. De temps en temps. Ils étaient gentils leurs parents, surtout leur papa. Il avait arrêté de travailler après la naissance de Logan afin de pouvoir tenir le foyer. Leur maman elle, était souvent en voyage. Elle travaillait pour un clan de sorcier australien. Mais ça ne l'empêchait pas d'être présente et aimante.
    Une super maman.
    Un jour, alors que Sylvester avait quatre ans et Logan six ans, ils construisirent une petite cabane dans le placard de la chambre des garçons. Juste assez grande pour les deux enfants.
    Deux ans plus tard la cabane fut trop petite pour que deux enfants de 6 et 8 ans puissent tenir dedans. Qu'importe, ils en avaient construits une nouvelle dans le jardin. Alors la cabane du fond du placard resta cachée dans le placard, oubliée par tous derrières les habits et les piles de jouets.

    Jusqu'au 29 juin 1982. Sylvester avait douze ans et il venait de s'engueuler avec Logan. Les deux garçons boudaient chacun dans leur lit lorsqu'un coup de feu explosa leurs tympans. Sans réfléchir, Logan attrapa son petit frère et le força à se réfugier dans la cabane au fond du placard.
    La cabane qui était tout juste assez grande pour accueillir un garçon de 12 ans.
    Un seul garçon.

    - Surtout ne bouge pas ! lui assena Logan.

    Alors Sylvester se recroquevilla dans le placard, sans comprendre ce qui arrivait. Il attendit. Et il entendit. Les coups de feu, les cris de détresse, les rires macabres des ennemis.
    Le gamin avait l'impression que cette bataille dura des heures. Des jours. Et lui, caché au fond d'un placard les mains sur ses oreilles entendaient tout mais ne voyait rien. Si ce n'est les larmes qui brouillaient ses pensées.
    Bien après que la tempête fût passée, Sylvester sorti de son placard et ce qu'il vit resta gravé dans sa mémoire à tout jamais. Le corps de Logan, ce grand frère qu'il aimait tant, son modèle, mort. Dans le salon, ces deux parents et un inconnu morts également.
    La colère bouillonna dans son sang.
    Au bord du désespoir, Sylvester emporté par ses larmes se rendit dans le garage pour chercher un bidon d'essence. Il réparti le liquide sur les corps et les restes de son enfance avant de craquer une allumette.
    Il voulait mourir dans le feu.

    Quelques minutes plus tard, lorsque les pompiers arrivèrent dans la maison, tout avait brûlé. Sauf un endroit, autour d'un petit garçon épargné par les flammes.
    Le feu avait refusé de prendre sa vie.
    Et Sylvester se rendit compte qu'il était élémentariste feu. Comme son grand frère.

    Après la mort de sa famille, l'enfant du recueilli par sa grand-mère, toujours à Sydney. Il avait beau aimer infiniment la vieille dame, ses nuits étaient hantées par le sang de son frère et de ses parents. Alors il se mit à enquêter. Discrètement.
    À 15 ans il découvrit que ses parents avaient trouvés la mort dans une guerre entre le clan de sa mère et un clan ennemi. Pas de vrais coupables, juste les victimes d'une haines entre les clans de sorciers non régulés par Orpheo.
    Ce jour-là Sylvester trouva sa voix.
    Il voulait devenir exorciste pour Orpheo.

    À 18 ans il embrassa sa grand-mère sur les deux joues avant de traverser l'aéroport pour embarquer dans un avion pour Londres avec toutes ses économies en poche. L'un des QG principal de l'organisation était là-bas et le jeune homme était bien décidé à y entrer.
    La première fois qu'il arriva avec son grand sourire et ses mains vides, on lui indiqua la porte.
    Il s'acharna et revint plusieurs fois, mais on ne voulait pas de lui. Il n'avait jamais eu de formation particulière pour maîtriser ses pouvoirs et de toute façon, il n'y avait plus de maîtres disponibles.
    Mais chaque jour le jeune homme traînait devant les bureaux d'Orpheo.
    Jusqu'au jour où un homme, intrigué par son acharnement, se présenta devant lui.

    - Je m'appelle Jilano. Et je t'attendais depuis longtemps.

    Jilano lui expliqua qu'il avait toujours refusé de prendre un apprenti pour ne pas s'encombrer d'un être inutile et lourd. Mais Sylvester était différent, il le voyait à son acharnement.
    Le jeune homme accepta. Et le regretta rapidement.
    Jilano était d'autant plus exigent qu'il avait vu la perle sous la carapace. Il creusait, frappait, tordait. Tentait de dégoûter son apprenti du métier d'exorciste. Le maître cherchait les limites de son élève avec acharnement.
    Sylvester ne plia jamais. Au moindre doute, à la moindre hésitations, il se rappelait les corps déchirés des membres de sa famille. Et ça suffisait pour qu'il se relève et qu'il essaie deux fois plus dur.
    Après trois ans, Jilano acheva sa formation.
    Ce fut une libération, ce fut une exécution. Sylvester ne se sentait pas prêt, pas assez fort, pas assez solide. Son premier sentiment fut donc la joie. Puis il se mit à crier. Il assura à son maître que ce n'était pas le bon moment, qu'il fallait continuer.
    Mais Jilano, à son habitude, fut intransigeant.
    Il était libre. Et exorciste.

    « -Nous allons nous quitter maintenant. Tu vas descendre d'un coté, moi de l'autre et si nos êtres demeurent à jamais liés, nos présents désormais divergent.
    -Non, hoqueta Ellana, pas maintenant. Demain. Plus tard.
    Il secoua la tête.
    -Quel autre moment plus beau, plus favorable choisir ? Tu es au sommet Ellana. Offre-moi le bonheur de te voir t'envoler.
    Il ferma les yeux une seconde.
    -S'il te plaît.
    Un murmure.
    Qui perça le coeur d'Ellana.
    Elle le caressa du regard une dernière fois, lui sourit comme on fait une promesse et de détourna.
    Il ne pleura que lorsqu'elle fut loin. »


    Sylvester était apprécié par tout Orpheo. D'abord par sa force. Exorciste à 21 ans, il était dans la puissance de sa jeunesse. Pour son humour cynique, mais fin également. Et pour sa beauté, évidemment. Plus il vieillissait, plus il devenait beau. Le jeune homme n'avait jamais cessé de s'entraîner, comme au temps où il était encore l'élève de Jilano. Levé à 4h du matin, chaque jour. Une vie seine, sans alcool, sans fumée, avec une nourriture adaptée. Les médecins auraient été fiers de lui.
    Et tous ses efforts payaient. À 26 ans il était devenu un exorciste réputé dans toute l'Europe et sa renommée s'étendait même en dehors du vieux continent. Tant et si bien, qu'on lui proposa de prendre un apprenti.
    Tout d'abord, Sylvester voulu refusé. Il se rappelait des refus de son propre maître et, voulant lui ressembler, il avait envie de choisir lui-même celui qu'il guiderait. Puis, après quelques semaines de réflexion, l'idée se mit à le séduire de plus en plus. Transmettre son savoir. Voir grandir quelqu'un. Créer ce lien si fort entre le maître et l'élève.
    C'est ainsi qu'il rencontra Erwan Van Den Brooke.
    Sans doute la plus grosse épreuve de sa vie d'exorciste. Le jeune homme était fainéant, trop sûr de lui et je-m-en-foutiste. Une véritable tête à claque. Plusieurs fois, Sylvester pensa abandonner. Lui qui bottait le cul des fantômes avec brillant et avait combattu de nombreux humains et sorciers noirs, n'arrivaient à rien avec ce gamin têtu et amorphe. Un jour même, alors qu'Erwan avait une fois de plus refusé de le suivre dans son entraînement matinal, Sylvester avait été trouver son ancien maître :

    - Je ne sais plus quoi faire avec lui... Je crois que je vais abandonner. Je ne suis pas fait pour être maître.
    - Parce que tu crois que tu étais facile à gérer toi ? ironisa Jilano. Tu étais motivé, certes, mais il fallait canaliser cette énergie. Crois moi, ça n'a pas été facile. Mais il existe des solutions pour tous les cas...

    Son ancien maître lui parla alors d'un petit village d'Ecosse ; Little Angleton. Jilano avait vécu là-bas plusieurs années après la mort de ses parents et c'était un lieu où la magie était particulièrement sauvage. Et les fantômes nombreux... Un cadre qui pourrait pousser Erwan à se dépasser. L'obliger à aller plus loin.
    Sylvester prit son apprenti sous le bras et alla s'installer dans le village écossais.
    Tout commença à aller mieux rapidement. Les progrès d'Erwan était considérable et il y avait cette femme... Lily Lowett. Elle était mariée, mais tellement belle que, rapidement, ils se mirent à avoir une aventure. Il passait la chercher après ses cours et ensemble il vivait dans le lit de l'appartement de Sylvester jusqu'à ce que le soleil tombe dans l'horizon. L'exorciste aimait leur après-midi d'amour, la douceur satinée de la peau de la femme et le goût de ses lèvres contre son corps. Ils étaient heureux.
    Jusqu'au jour où Lily comprit qu'elle était enceinte. Aussitôt elle mit un terme à sa relation extra-conjugale, par peur que son mari ne la tue elle et le bébé dans son ventre. Elle prétendit que l'enfant était de l'homme qui partageait sa vie et non pas son après-midi. Même si au fond d'elle, et ce bien qu'elle n'ait pas fait le test, une petite voix lui soufflait que c'était un mensonge.
    Sylvester accepta la chose sans trop poser de question. Il aimait Lily, mais il ignorait qu'elle était enceinte de lui et, surtout, il venait d'apprendre que des sorciers noirs avaient froidement assassinés Jilano. Emportant son apprenti sous le bras, ils partirent pour Londres afin de venger la mort de son maître, son mentor, son tout.
    Ça leur prirent deux ans. Deux années pendant lesquelles Erwan ne cessait de s'améliorer. Ravi, Sylvester, le libéra de son engagement, validant son entraînement. Puis, curieux, il décida de retourner voir Lily à Little Angleton où il n'avait jamais vendu son appartement.
    Il la croisa accompagnée de la petite Carla qui allait sur ses cinq ans. Mais ce n'était pas ça qui piétina son coeur. Non, c'était le petit garçon d'un an qui babillait dans la poussette.
    Le calcul fut vite fait.
    L'enfant devait être son fils. Forcément ! Cependant Sylvester ne fit part de ses doutes à personne. Il voyait bien que la situation familiale des Lowett c'était améliorée. Et il ne voulait pas gâcher la vie de Lily. Ni de son fils. Il valait mieux pour lui qu'il ait un père normal, sans pouvoir. Qui ne risquait pas de se faire tuer tous les jours.
    Alors il ne dit rien. Mais garda sa maison à Little Angleton.

    Sa vie s'effilocha à toute vitesse pendant une douzaine d'année. Il partageait sa vie entre Orpheo à Londres et Little Angleton qui l'apaisait et où il se doutait que son fils grandissait. Il s'approcha de l'orphelinat également et devint ami avec Pandora Mystery. Elle lui demandait parfois de venir donner des cours exceptionnels à de jeunes gens, ce qui l'acceptait avec plaisir.
    Cependant il refusait de prendre tout autre apprenti.
    Erwan l'avait déçu. À peine son apprentissage terminé qu'il c'était mis à la retraite, surfant sur la fortune de ses parents. Sylvester avait eu l'impression d'échouer et ne désirait pas revivre cet échec.
    Jusqu'à ce que, douze ans plus tard, Pandora lui parle de Louis. L'exorciste fut surpris de voir les ressemblances entre son histoire et celle du jeune homme. Tous deux sorciers. Tous deux orphelins à cause de vieilles rancoeur entre les familles de leur pays. Tous deux désireux de faire passer la justice avant tout, de se battre pour réussir.
    Il avait l'impression de se retrouver dans l'histoire que lui contait la vieille directrice.

    - Dis lui de passer me voir.

    Quelques jours plus tard, le 4 octobre 2011 pour être exacte, Louis frappait à la porte de l'exorciste :

    - Bonjour, Mrs Mystery m'a dit que vous cherchiez un apprentis ?
    - Avant de t'engager, sache que l'entraînement avec moi va être difficile, sans doute bien plus difficile physiquement que tout ce que tu as pu endurer jusque là. Tu as le droit de refuser. Mais si tu t'engages, tu devras tenir trois ans.

    La menace ne découragea pas le jeune homme. Et Sylvester trouva en lui son second apprenti. Et il se retrouva un peu lui-même également.
    Il le faisait se lever à l'aube, s'acharnait sur lui, ne le libérant que quand les muscles de Louis criaient leur fatigue. Il corsait son entraînement, allant au delà de ses propres limites, forçant sa propre force afin de voir jusqu'où le jeune apprenti le suivrait.
    Et Louis suivait.
    Et Sylvester revivait.

    Jusqu'au samedi 20 avril 2013. L'attaque du Mystery Orphanage. Un événement qui marqua un véritable tournant dans l'histoire du monde magique. Ce jour là, Sylvester était parti en Australie rendre visite à sa grand-mère malade dont la vie s'égrainait de plus en plus malgré le fait qu'elle fusse sorcière. Cependant, lorsqu'il apprit l'attaque à Little Angleton, il sauta dans le premier avion venu.
    Une trentaine d'heures plus tard, il était de retour à Little Angleton. L'orphelinat avait été pris par les sorciers noirs et il n'y avait de trace de Louis nul part. Au désespoir de cause, il se rendit dans l'appartement de son apprenti, espérant y trouver un indice.
    Il y trouva une jeune femme désemparée.
    Carla A. S. Lowett.
    La fille de Lily, la copine de Louis. Le jeune homme lui avait bien mentionné sa copine, une jeune fille du village, mais Sylvester n'avait jamais fait le rapprochement avec le souvenir qu'il avait d'une petite fille accrochée à la main de sa mère. Cependant, dès qu'il la vit, il fut frappé par sa ressemblance avec Lily.
    Carla comprit elle aussi tout de suite qui était l'homme devant elle. Ou, tout du moins, ce que Louis lui en avait dit en lui montrant une photo de Sylvester. Son maître cascadeur. L'homme pour qui son petit ami avait tant d'admiration. Mais elle n'avait pas envie de le rencontrer ce jour là. Alors que ça faisait deux jours qu'elle prenait une douche presque toutes les heures. Alors qu'elle ne trouvait pas Louis. Alors qu'elle venait de se faire violer par un inconnu au Mystery Orphanage.

    Sylvester comprit que quelque chose n'allait pas. Il s'occupa de Carla pendant plusieurs jours, sans la toucher puisque la jeune femme refusait tout contact physique. Il lui préparait à manger, lavait ses habits, rangeait derrière elle. Il s'en occupait comme si ça avait été sa propre fille.
    Après tout c'était un peu le cas. C'était la soeur de son fils.
    Il ne la pressa pas, sentant que les mots ne pouvaient pas tomber comme ça, qu'il leur fallait du temps. Le manège dura un mois. Un mois durant lequel Carla dormait dans le lit de Louis et Sylvester sur son canapé. Un mois durant lequel la jeune humaine innocente se mit pas un pied hors de l'appartement. Un mois presque dans le silence.
    Enfin, un soir, elle se décida à parler à cet inconnu. Elle lui raconta tout. Le coup de fil de Louis, le viol, l'idée de suicide qui lui avait traversé la tête si souvent, mais que la présence de Sylvester l'avait empêché de réaliser.

    - Le jour où tu es arrivé ici, raconta-t-elle le tutoiement venant tout naturellement, j'avais décidé d'avaler tout ce que la pharmacie contenait. Quand j'ai entendu la clé tourner dans la serrure, j'ai cru que c'était Louis et ça a retenu mon geste. Mais ce n'était pas Louis... Louis a disparu. L'idée du suicide ne m'a pas quitté toute la semaine après ton arrivée. Mais tu était toujours là. À me surveiller. À me veiller. Alors je n'ai pas pu...

    Sylvester la laissa parler, observant calmement les larmes qui dévalaient le visage de la jeune femme. Elle venait de confirmer ce que lui même pensait ; Louis était à l'orphelinat le jour de l'attaque. Et s'il ne faisait pas parti des nombreuses victimes dénombrées par Orpheo, c'est qu'il avait été enlevé.

    - Les gens qui ont attaqué l'orphelinat sont des terroristes. Ils ont enlevé Louis. Mais... je te promets que je le retrouverai. En attendant reste ici. Je reviendrai te voir dès que je le pourrai afin de te donner suffisamment d'argnent pour survivre. Ne t'approche plus du Mystery Orphanage.

    Carla accepta la proposition de loger dans l'appartement de Louis - elle ne se sentait pas le courage de revoir ses parents, pas après tout ce qui lui était arrivé -, mais refusa l'argent. Elle avait remarqué une annonce à la boulangerie de Little Angleton et avait décidé de devenir boulangère-patissière.
    Pourtant, à chaque fois que Sylvester passait dans le coin, il déposait des billets sur la table du salon.
    Et, à chaque fois, Carla les mettait de côté afin de les lui rendre.

    Le reste de son temps, Sylvester le partagea entre se battre pour Orpheo et recherché Louis. Quatre ans de sa vie filèrent ainsi, sans la moindre trace du jeune homme.
    Et pourtant, le bouche à oreille, les bars sombres de Londres... Il y a peu il a découvert une piste au sujet de son apprenti. Une piste que l'exorciste est bien décidé à approfondir.
    Il l'a promis à Carla.
    Et Louis lui doit toujours quatre ans de sa vie.





« QUI-ES-TU ...? »

    ● ● 10 lignes minimum de votre psyche sont demandées.
    Sylvester est du genre solitaire. Il aime les femmes, mais jamais trop longtemps dans son lit. Sauf si elle s'appelle Lily, évidemment... Et encore, depuis que cette dernière l'a largué,
    il essaie de ne plus s'attacher. Pour ne pas être blessé dans son orgueil.
    Sylvester s'entoure donc assez peu. Il a des amis, mais il aime ses moments de solitudes,
    ses entraînements tôt le matin dans la brume écossaise. Cependant il aime bien la compagnie de Louis ; le jeune homme le pousse au delà de ses propres limites ; il apprend avec lui. Même si ça, bien sûr, il ne le lui avouera jamais. Il a son orgueil tout de même !
    Pour ne pas montrer à quel point il est reconnaissant au jeune homme d'exister, il le force hors de ses limites et il tourne tout à la dérision. Sylvester a un humour à lui, bien cynique.
    Il n'accepte pas les plaintes. Et veut toujours que Louis donne le meilleur de lui même.
    Parce que le jeune homme en a les capacités.
    En outre, Sylvester est courageux, résistant et perfectionniste. Cela explique notamment pourquoi il est autant apprécié par ses pairs à Orpheo. Il est également un brin sadique.
    Au dires des sorciers noirs qui ont croisé sa route en tout cas... Même si bien peu sont encore en vie.


    ● ● 5 lignes minimum de votre physique sont demandées.
    L'entraînement intensif du quarantenaire lui a forgé une musculature sans défaut. Mais attention, pas une musculature style gonflette en salle, mais des vrais muscles, qui font bien mal à se prendre dans la gueule. Sans parler du fait qu'avec son don d'haltérophile sa force et démultipliée. Qui s'y frotte, s'y pique. Ou plutôt fini écraser contre un mur à l'autre bout de la salle.
    En dehors de ses muscles, Sylvester a des cheveux bruns et des yeux noisettes ainsi qu'un sourire de charmeur souvent à moitié dissimulé par une barbe de quelques jours savamment entretenue pour qu'elle ait l'air, justement, de ne pas être entretenue. Son physique a d'ailleurs fait tourner la tête de plus d'une femme !
    Il ne possède pas de tatouage, mais de nombreuses cicatrices dues à ses combats et qu'il exhibe avec une certaines fierté. Elles sont pour lui les marques de sa force et, comme il se plaît à dire "vous grimacez devant ma blessure, mais vous n'avez pas vu la tête de l'autre type !"


MORE?


Maurice :3

    Âge : Moins que Taki
    Poste Vacants ? : [X]oui []non
    Comment avez-vous connu le forum? : Oui oui.
    Fréquence de venue : Inconstant/7
    Codes : Oui oui oui.

_________________



« Le doute est une force. Une vraie et belle force. Veille simplement qu'elle te pousse toujours en avant. »

Dc de Myaw Nienta ~ couleur #ccccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back - June&Lula - Tender Grass

MESSAGES : 509
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
42/100  (42/100)
Point Membre:
150/100  (150/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Sylvester Anton Aonghus {OK}   Jeu 1 Juin 2017 - 23:36

ENCORE UN LOGAN WESH.

Sinon Jilano hein ♥️

Et le 4 Octobre je sais pas si c'est fait exprès mais c'est mon anniversaire Very Happy

BREF tout me va tu es VALIDEE ♥️ J'ajoute la couleur étou.

_________________

Socrate est un chat.




Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sylvester Anton Aonghus {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ G.E.S.T.I.O.N D.E.S P.E.R.S.O.N.N.A.G.E.S▐ :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :