AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Amaterasu - La lumière qui se cache dans l'obscurité {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Directrice d'Orpheo Tokyo
Directrice d'Orpheo Tokyo
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef du QG d'Orpheo de Tokyo
LOCALISATION : Tokyo et Okinawa
CITATION DU PERSONNAGE : Kenzen naru tamashii wa, kenzen naru seishin to, kenzen naru nikutai ni yadoru. ~Soul

MESSAGES : 9
DATE D'INSCRIPTION : 09/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
5/100  (5/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Amaterasu - La lumière qui se cache dans l'obscurité {OK}   Sam 10 Juin 2017 - 2:20

Welcome to Mystery...

Amaterasu Perséphone
Mystery
Je n'ai pas d'idée !




      feat Bae Doona
        Âge : 75 ans
        Date & Lieu de naissance : Okinawa, le 25 décembre 1942.
        Race : Sorcière
        Statut : Célibataire
        Groupe : Chef du QG d'Orpheo du département de développement des sciences et technologies magiques, à Tokyo.
        Don premier : Bourreau
        Pouvoir premier : Marquant





« RACONTE-MOI-UNE-HISTOIRE... »

    ● ● Papa et maman sont très spéciaux... Ils ont toujours été très émotifs, plus qu'ils ne devraient l'être. Quand ils sont contents, ils le montrent de manière très poussée : comme pleurer de joie. Quand ils sont tristes, ils pleurent en faisant des poses théâtrales. Quand ils sont en colère, ils pleurent parce qu'ils nous punissent... Ils font tout en très exagéré, ce qui influence un peu notre manière d'être... On prend tout avec le cœur ici, même moi parfois. Papa et maman sont du coup très drôle, moi ils m'ont toujours fait rire depuis que je suis bébé. A commencer par les grimaces de joie lors de mes premiers mois de vie, il paraît que papa était doué pour ça. Puis, les fameux « Gagaboubi » qui me faisait aussi beaucoup rire d'après maman, alors qu'elle et papa imitaient le langage des bébés. Ensuite, bah, ils ont naturellement commencé à me choyer de manière exagérée comme avec mes frères et sœurs. Première entrée à l'école, il faut qu'ils viennent s'assurer de l'hygiène pour ne pas que j'attrape un quelconque microbe. Ceci est la stricte vérité et ils ont réitéré ceci jusqu'à l'entrée à l'université, il leur faut trois heures pour avoir fait le tour de l'établissement après avoir embêté le personnel pour repartir... Du coup, forcément, on connaissait mes parents avant même les réunions parents d'élèves. Ils n'ont pas toujours été comme ça il paraît, deux exorcistes contre qui il ne fallait pas trop se frotter... Mais, il paraît que c'est nous qui les avons rendus aussi « Gaga »... Nous, car j'ai aussi des frères et des sœurs qui n'ont pas échappé à ce tourbillon d'amour irrationnelle qu'a toujours eu à nous offrir maman et papa. Grâce à papa et maman, je sais que si j'ai des enfants un jour, je deviendrai « Gaga » à mon tour... Du moins, je l'espérais, la vérité est bien autre malheureusement. Ma famille est un peu bizarre, mais sinon on s'amuse bien et on a de l'amour à revendre pour les nôtres et ceux qui le méritent...

    2 décembre 1965, salle d'entraînement du QG de Tokyo
    ... Une barrière d'un feu aussi blanc que les pétales du Jasmin s'élève à plus de sept ou huit mètres de haut, d'une largeur de plus d'une quarantaine de mètres pour une épaisseur de deux mètres. Elle bloque le chemin qui mène vers la sortie... Un téléporteur a tenté de la traverser en se servant de son don, pourtant lorsqu'il est réapparue de l'autre côté, son corps avait pris feu. Si au début, il semblait ne rien ressentir ce qui rassura un peu les autres, les flammes sur son corps changèrent de couleur et devinrent d'un noir aussi noir que le pelage d'une Panthère. Et la fut l'horreur, les flammes semblaient alors le brûler et rien de ce qu'il faisait, n'était suffisant pour éteindre ses flammes... Les agents les plus anciens arrivèrent à la suite, ayant entendu le grabuge en direction de la salle d'entraînement. Ils essayèrent d'éteindre le feu sur le corps du téléporteur, sans aucun succès... Tout ce qui touchait les flammes noires, prenait alors feu et de la couleur des flammes. Ni l'eau, ni la terre, ni même le sable ne changea quoi ce soit.
    Seth et la directrice arrivèrent à la suite par voie de téléportation dès lors qu'il apprit ce qui se déroula dans la salle d'entraînement, leur regard se porta sur la barrière blanche qui séparait la salle en deux, bloquant certains agents de l'autre côté. Puis, le regard se porta sur l'homme qui était frappé par des flammes noires. Presque immédiatement Seth intervint avec son don de guérisseur pour réduire du mieux qu'il pouvait les blessures de l'agent au sol et ceci avec l'aide d'autre guérisseur. Tandis que la directrice déroula un rouleau de talisman propre aux Prêtresses de la longue lignée des Kamigawa... Elle posa plusieurs talismans runiques jusqu'à ce que les flammes disparaissent. L'agent fut alors conduit à la suite immédiatement aux urgences. Le mur de flammes était beaucoup plus délicat à approcher, il fallait détruire les runes qui invoquaient ces flammes, mais on ne les voyait pas en plus d'être inaccessible physiquement. Alors, je pris la décision d'assumer mon erreur et traversai à mon tour le mur de feu...

    Et je sentis les flammes traverser tout mon être comme un vent frais et surtout apaisant, c'était véritablement agréable. Et j'étais comme à nue lorsque j'en sortis, presque avec regret. J'entendais vaguement Seth et la directrice s'écrier que je n'aurais pas dû faire ça, avant qu'un long silence s'installe sous la plus grande des quiétudes. J'observais ces flammes blanches sur ma peau et le reste de mon corps, elles ne brûlent pas, mais j'attendais qu'elles le fassent... J'attendais qu'elles prennent cette teinte noire et qu'elles me brûlent à mon tour. J'en profiterai malgré tout pour aller poser un scellé sur les runes car de toute façon j'étais déjà touchée par les flammes... Si c'est moi qui suis blessée, c'est bon... Je ne voulais pas prendre le risque un autre soit touché par cette barrière. Le temps passe et... les flammes sur moi s'éteigne sous le regard choqué des autres. Incompréhension. Bien que pourtant j'avais la réponse.
    Je prends le rouleau de talisman que la directrice me laisse avec une pointe de quiétude et j'entre de nouveau dans la barrière de flammes, me dirigeant vers les runes que moi et trois autres sorciers avions apposé à ma demande. Quatre mêmes runes côte à côte. Je posai le talisman alors sur cette dernière avant que le mur disparaisse. Les regards sont plantés sur moi un petit moment, le genre de regard qu'on préfère éviter... Mais je comprends... Tout est de ma faute.


    5 décembre 1965, bureau de la directrice... Son regard me fixe un moment et Seth Mystery est aussi présent. Ils ne disent rien, je baisse le regard et... « Pardon, maman... Pardon, papa. » Maman se mordille la lèvre pour s'empêcher de lâcher quelque chose qu'elle pourrait regretter plus tard, elle le fait tout le temps pour ça. Je la connais que trop bien. Tandis que papa inspire profondément et annonce. « On ne te pardonnera pas d'avoir traversé ce mur de feu, c'était complètement immature de ta part. » Il y a de la colère dans sa voix, mais aussi beaucoup de peine. J'ai été stupide et je le sais, je ne voulais juste pas voir l'un de ces deux-là mettre sa vie en danger pour éteindre le feu... Je suis tellement idiote, c'est évident que c'est aussi le cas pour eux de leur côté... que de voir l'un de leur enfant se jeter à un risque potentiel de mort. « Pardon. » Pensai-je à haute voix, les larmes se rapprochant dangereusement de mes yeux. Je ne veux pas pleurer, sinon ils vont eux aussi pleurer et regretter leur fermeté et sévérité que je méritais de recevoir avec ma prochaine sanction.
    Ma mère, la directrice, me fixait encore silencieusement, elle n'avait toujours rien dit. Elle sortit un dossier et le posa sur son bureau sans l'ouvrir. « La rune que tu as tracé n'est pas répertorier dans nos archives ni celle des autres QG d'Orpheo... L'as-tu inventé ? » J'acquiesce de la tête, mon corps tremblait légèrement plus je sentais la sanction arrivée... Cela ne m'aurait pas fait tant de mal, si ça venait de quelqu'un d'autre que ma maman. Je ne devais pas pleurer, pas encore. « Quel effet voulais-tu donner à cette rune ? » Me demande-t-elle, sa voix semble si froide, car tellement professionnelle à la différence de papa qui m'avait parlé comme sa fille. « Je voulais juste purifier les cœurs emplis de malveillance. » Je voulais que les Mononokés (esprit vengeur) soit purifié de cette façon, plutôt que de les détruire, de même pour les humains et les sorciers noirs... Une seule Rune faisait apparaître une simple sphère blanche qui n'avait même pas la forme d'une flamme... Du coup, je n'aurais jamais imaginé que quatre de cette Rune côte à côte invoqueraient un tel mur de feu...

    Je voulais juste trouver un moyen pacifique de combattre l'ennemi d'Orpheo moi... « Quelles étaient tes ambitions en entrant à Orpheo ? » Je sentais mon estomac s'effondrer à l'intérieur, créant ce creux si désagréable. « Je voulais changer notre manière d'appréhender les Yōkai, les esprits ont toujours été important pour notre pays... Je voulais de nouveau redorer ce respect des esprits. » Elle reprit le dossier entre les mains, mon cœur battait vite dans ma poitrine... Allais-je être licenciée par les soins de ma propre mère. Elle ouvrit le dossier et me le tendit. Mon regard se pose vaguement dessus au début, puis peu à peu je portais une attention toute particulière... Un sorcier de Croix recherché... Il possédait un don qui lui permettait de mener en bateau les lecteurs de pensée. « C'est... » Commençais-je avant que maman me coupe pour terminer ma phrase... « L'agent qui a été pris dans les flammes noires. » Je l'observais avec incompréhension...
    « Serais-je sanctionnée, du coup » ? Demandais-je quand même, parce que je ne savais plus vraiment la raison de ma présence pour le coup. « Bien sûr, pour avoir fait l'expérience d'une magie aussi dangereuse au sein d'un lieu non-approprié. Mais avant, nous voudrions te demander la permission pour développer cette Rune pour en faire un moyen de défense contre les ennemis d'Orpheo. » Uh ?

    Ainsi... La rune qui avait failli causer la mort d'un agent d'Orpheo, se révéla être au centre d'un projet de défense contre les forces du mal. Grâce à l'agent en question qui n'était autre qu'un imposteur. La rune fut appelée Amaterasu en l'honneur de sa créatrice et développée de sorte à ce qu'elle puisse reconnaître les mauvaises intentions des êtres « noirs » et pas nécessaire celles d'un agent d'Orpheo juste un poil de mauvaise humeur un matin. Ma sanction fut des travaux forcées dans un bureau ; classez des dossiers, remplir certaine demande administratif, alors que je suis une personne qui vit sur le terrain. Une torture pour moi du coup...

    Fin août 1975, QG de Tokyo
    ... Un a un, les exorcistes se présentent en face de la direction pour être promu à un nouveau poste plus important, tandis que certains ont juste une prime de travail plus conséquente. J'attends mon tour, j'ai bossé dur, parfois plus que je le devais pour avoir le droit un poste en tant que chef de la section scientifique qui s'occupe du développement des technologies magiques. En vrai, je voulais être à la tête de la section de la police magique, ou celle des agents secrets, mais j'étais encore jeune... Impossible selon moi qu'on accepte ma demande, alors que chef de la branche scientifique c'était déjà plus abordable. Oui, j'étais dans une période où j'avais besoin d'un poste important, surtout pour sortir un peu de l'ombre de ma mère et surtout de celui de mon père, un Mystery. Je suis restée fidèle à moi-même, j'ai utilisé la rune que j'ai créé de sorte à neutraliser un Esprit ou un être noir. En effet, j'ai travaillé sur le développement d'une autre rune capable d'éteindre les flammes noires en aspirant ces dernières, car les talismans étaient utiles que très peu de temps...
    Une fois détruire, les flammes revenaient... Je suis l'une des gardiennes de la rune capable d'éteindre les flammes noires afin que les sorciers noirs ne mettent pas la main dessus et déjouent la défense d'Amaterasu. Et moi et d'autre agent en connaissance de la Rune appelez "Black Hole", intervenons pour éteindre les flammes noires. C'est très sécurisé grâce au soin de la directrice. Mon tour est proche et mon stress approche... Ce n'est pas grand-chose un petit chef d'un secteur scientifique pas vrai ? « Amaterasu Kira Mystery ! » La voix de maman dans le micro me transperce le cœur d'une flèche d'angoisse. Ah mon dieu, est-ce que je vais être promue ou pas ? Je monte sur l'estrade rejoindre la directrice... « Bien, je vais te révéler ta promotion de ce pas jeune fille, mais avança je vais vous révéler que chose d'important à tous. » Annonce la directrice en se tournant vers le public, tandis que mon angoisse ne faisait qu'augmenter. « J'ai décidé de quitter mon poste de directrice et prendre ma retraite... » Hein ?

    Mon regard la fixe un instant, d'un air étonné. Mais pourquoi elle a pris cette décision ? Elle n'a que cent dix ans, pourtant. Elle commence à peine à avoir ses rides. Si elle entendait mes pensées, elle me truciderait. « Et je vais vous présenter immédiatement votre nouveau dirigeant qui s'est beaucoup démarqué dans ses compétences sur le terrain, sa capacité à gérer une situation critique et son comportement à l'égard de ses ennemis et surtout ses coéquipiers. » Ah... Il était sur le terrain, je regarde le sous-directeur qui venait de se lever... Lui, être sur le terrain ? Il a peur des araignées ! « Amaterasu Kira Mystery ! » Oui ? Pourquoi on m'appelle ? Hein ? Quoi ? Pourquoi tout le monde applaudit ? Pourquoi je suis la seule à ne rien comprendre ? « Tu feras un excellent successeur ! » Annonce alors maman, alors qu'elle vient me prendre dans ses bras. Éh ? Ééééééééééééééééééééééh ?! Mais je n'ai que trente-trois ans ? J'ai juste postulé pour être chef d'une section et pas de TOUTES les sections.
    Devant le micro, laissée à l'abandon par ma mère qui levait le pousse dans ma direction toute contente et papa, ainsi que mes frères et sœurs qui agitaient les bras dans la foule comme si j'étais incapable de les voir au premier rang. Au secours, Kami-Sama ! Je m'incline en m'adressant aux exorcistes présents... Je leur exprime ma gratitude pour avoir toujours là, que ce petit groupe d'humain et de sorcier présent ici, c'est la famille avec laquelle j'ai quasiment grandit. J'espérais que ça le reste encore pendant longtemps... Je terminai ce discours sur une note déterminée, j'allais faire de mon mieux pour subvenir au besoin de notre petite famille que constituait le QG de Tokyo.

    Je ne comprenais pas pourquoi j'étais le choix de maman, alors qu'il y avait des sorciers plus expérimenté que moi et beaucoup plus apte à diriger tout un QG... Elle ne m'avait pas choisi parce que j'étais sa fille, puisque je n'étais pas la seule de ma fratrie à être exorciste. Alors pourquoi ? Je lui ai demandé... et sa réponse fut : « Parce que tu as un cœur doux et fort à la fois. » Autant dire que moi qui pense de manière très logique, je n'ai rien compris à sa réponse. Je suis loin d'avoir été une enfant modèle... J'ai fait des erreurs, j'ai fait beaucoup d'erreurs avant d'apprendre à me gérer. J'ai eu une adolescence très mouvementée... J'ai eu de très mauvaise fréquentation dans le dos de mes parents, j'étais attirée par le désordre. Je suis née dans une période de guerre et malgré l'amour de mes parents, je grandis en me sentant opprimé, puis séduite par la présence américaine et leur culture. À l'adolescence je suis devenue une délinquante, j'ai perdu ma virginité trop tôt, en plus d'être tombée enceinte à seulement seize ans.

    Je n'ai pas eu le courage d'avorter, de prendre la vie de l'enfant qui prenait forme en moi. Papa et maman ont appris la vérité, une grossesse ça se cache difficilement surtout pour une ados encore dépendant de ses parents. Ils ont été très déçu, mais pas en colère. Il voulait aussi que je garde l'enfant, mais ils me laissaient malgré tout le choix... Et j'ai fait le choix d'abandonner l'enfant égoïstement. J'avais peur et je n'étais pas assez mature. Papa alors pris la décision d'envoyer l'enfant en Ecosse auprès de sa sœur, tante Pandora. J'ai d'abord beaucoup pensé à ma fille, m'efforçant de l'oublier pour ne plus ressentir ce regret brûlant qui me torturait le coeur chaque jour. J'ai fini par l'oublier, avec un peu de déni... J'avais réussi à ne faire d'elle qu'un mirage d'un lointain passé. Jusqu'à ce qu'elle me revient un jour, adulte et en colère... En colère contre une mère qu'elle aurait voulu avoir, mais qui l'a laissé tomber, en plus de l'avoir oublié. J'ai encore ses larmes et sa fureur qui sont gravés dans mon esprit et mon cœur.

    Elle est partie avant-même que je puisse la retenir et m'excuser, m'abandonnant à mon tour à mes regrets deux fois plus forts. Et je pleure souvent en repensant elle et ce que j'ai fait d'elle. Parce que son amour et sa colère à mon égard se transformèrent en amour noir, une haine qui la fit choisir une bien sombre voie... Elle rejoignit Santiago à sa création, simplement pour atteindre la mère égoïste que je suis. Et si elle n'avait pas été une mêlée, peut-être aurait-elle choisi la voie du sorcier noir ? Des années ont passé depuis que je suis devenue chef de QG d'Orpheo de Tokyo, des années depuis mon dernier face à face avec ma fille qui avait tenté de prendre ma vie sans succès. Je savais que si elle franchissait le pas, qu'elle tuait sa propre mère, elle serait à jamais brisée... Alors, je l'ai empêché de commettre cet acte, n'hésitant pas à utiliser Amaterasu pour la neutraliser. C'est après l'avoir moi-même hospitalisé, qu'elle disparue... Depuis... Elle avait cessé de harceler la pauvre femme que je suis et je m'en voulais encore plus d'avoir blessé ma propre chair.

    Plus tard, ce manque qu'avait provoqué en moi cette enfant, me poussa à vouloir un autre enfant... Alors, je me servis de la médecine pour avoir un bébé, car je n'étais pas forcément en couple et que je ne voulais pas attendre à ce moment de l'être pour avoir mon enfant. J'avais choisi un père potentiellement sorcier et asiatique... bien que bon, au final, il y a eu des problèmes et on me proposa un sorcier de type caucasien, occidental. Comme le père de ma première fille d'ailleurs, un humain américain dont je m'étais amourachée. Je ne l'ai pas abandonné elle, mais pourtant, je passais plus de temps à travailler au bureau que m'occuper véritablement d'elle. C'était papa et maman qui ont été là pour elle, et ils me l'ont reprocher souvent. Je n'avais même pas remarqué que ma fille était devenue exorciste pour se rapprocher un peu plus de moi. Je fais en vérité une piètre mère, j'aimerais tellement être comme papa et maman.


    Nous sommes en 2013, lorsque le Mystery Orphanage est prise d'assaut par Croix et Rosenrot. Les chefs de chaque QG sont appelés à se réunir pour mettre en œuvre une contre-attaque. Un sujet que je portais à cœur sachant que ma pauvre tante était entre les mains de ces sorciers. Papa lui-même travaillait dur de son côté pour venir en aider à Pandora, renouant parfois avec de très anciennes relations. Chaque tentative de récupérer le Mystery était un échec. Puis un soir, papa m'appelle pour m'informer qu'un de ses contacts a constaté un certain changement dans l'attitude des sorciers noirs... Le soir même, Pandora est retrouvée par plusieurs lecteurs de pensée, dont des pisteurs qui balayaient la zone où elle avait perdu connaissance. J'en informe le reste de la famille qui décide tous de se rendre à l'institut où elle a été hospitalisée. J'ai eu la description de l'état dans lequel elle avait été retrouvée et une bien sombre colère m'anima à l'égard de Rosenrot et de Croix.
    Et si moi j'étais autant en colère, je vous laisse imaginer l'état de mon père qui resta très silencieux et fermé jusqu'au réveil de sa sœur. C'est lui qui prit la décision d'emmener tante Pandora avec lui au Japon, de toute façon on ne lui laissait pas le choix de venir pour qu'elle puisse se reposer et reprendre des forces. Nous savions que tante Pando tenait beaucoup à ses orphelins, papa plus que quiconque. Mais pour l'instant elle ne pouvait rien faire, si ce n'est que créer une simple petite ondulation dans un océan déjà bien déchaîné. Je ne repartis pas avec ma famille car les réunions entre chef de QG se faisait à une fréquence qui ne me permettait pas d'assumer des voyages répétitifs entre Tokyo et Londres. Mais à mon retour, je mis en place un plan de défense pour surveiller les entrées et sortis du pays... Bien évidemment, c'était pour prévenir de l'arrivée d'un potentiel sorcier noir qui voudrait tenter de remettre la main sur ma tante.

    2017... Les conservateurs prennent du pouvoir. J'ai déjà reçu la proposition de soutenir leur parti, mais je suis une personne qui évolue dans le progrès et non en stagnant dans des idéologies de vieillot. Le Japon est un pays qui respecte plus que tous les esprits, en plus de la vie en général. Jamais on considéra les esprits ou les êtres noirs comme des créatures à effacer de ce monde tout simplement, surtout pas moi. Et je compte bien me battre pour mes croyances... Je suis Amaterasu Kira Mystery, enchantée !




« QUI-ES-TU ...? »

    ● ● Je ne suis pas quelqu'un de très expressive physiquement parlant, pourtant je suis très émotive paradoxalement. Je peux être débordante de joie et avoir un visage fermé, sauf quand je souris timidement parfois. C'est aussi le problème où quand je suis blessée émotionnellement parlant, cela ne se voit que lorsque je craque et je fonds en larme. Je suis bien différente de ma famille qui eux sont des auto-portraits caricaturaux de leur émotion, mais j'ai une famille marrante. Et quand je suis triste, ou souffrante c'est dans leur bras que je viens me réfugier. Oui. Je n'ai pas peur de redevenir le bébé de ma maman pour avoir un peu de réconfort et oublier mes peines. Je suis une personne qui s'énerve aussi très vite, ce le petit défaut de ma personnalité et généralement je me défoule pour évacuer cette colère. Je pratique les arts-martiaux comme la plupart des Kamigawa, maman tenait à ce que ses enfants sachent maîtriser le maniement du sabre comme ses ancêtres avant elle. Mais ce n'est pas les arts-martiaux qui me permettaient d'évacuer la colère, ni même les bras de maman dans cette situation... Mais plutôt un bon vieux combat de rue organisé dans le secret. Sentir les coups sur ma chair et mes os, ou mes poings sur le corps de mes adversaires... J'aime l'art du combat, j'en suis amoureuse. Mais je respecte toujours mes adversaires, mais si ce dernier ignore ne l'est pas à notre égard...


    ● ● Je fais un mètre soixante-huit... Fallait que je commence par ça, comme ça c'est fait. Je ne suis donc pas très grande, ni même trop grande, mais je suis déjà plus grande que la plupart de mes congénères féminines. Surtout que je n'hésite pas à porter des talons. Je ne suis pas grosse, je suis plutôt une taille fine. Mais ne vous laissez pas avoir pas mon apparence de brindille, j'ai un corps sec, mais puissant... Je suis très souple, vive et agile. J'ai une bonne dextérité avec un sabre en main et j'ai un esprit aiguisé. Voilà...


MORE?


Alma

    Âge : 22 ans
    Poste Vacants ? : []oui [X]non
    Comment avez-vous connu le forum? : lol
    Fréquence de venue : 7/7
    Codes : OK BY MAMIE

_________________

Une âme saine repose dans un corps sain et un esprit sain. ~Soul


Dernière édition par Amaterasu K. Mystery le Mar 13 Juin 2017 - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Ex-directrice du Mystery Orphanage
Admin | Ex-directrice du Mystery Orphanage
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Directrice du Mystery Orphanage
LOCALISATION : Là où il faut
CITATION DU PERSONNAGE : Le temps mange la vie, et l'obscur ennemi qui nous ronge le coeur, du sang que nous perdons croit et se fortifie

MESSAGES : 1305
DATE D'INSCRIPTION : 20/02/2011

Niveau du personnage
Point RP:
176/200  (176/200)
Point Membre:
237/200  (237/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Amaterasu - La lumière qui se cache dans l'obscurité {OK}   Mar 13 Juin 2017 - 2:03

Bah je me souviens plus trop ce que j'ai dit sur Seth faudrait que je relise la fiche de Pandora je t'avoue Mais en tous cas ce que tu as dit me va !
Pas de soucis pour le prénom de la maman (si ça peut te donner des idées j'imaginais bien un vieux prénom japonais qui finit en "ko" c'est très courant là bas. Perso j'adore Nadeshiko qui veut dire "œillet")

Oui tu peux mettre tes filles en PV. Je suis en train de restructurer tous les PVs de toute façon, je les reposterai tout neufs tout beaux quand on fera la MAJ.

BREF VALIDEE Very Happy

_________________

Zaubererbruder, wo bist do gewesen, in all diesen finsteren Jahren ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Amaterasu - La lumière qui se cache dans l'obscurité {OK}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ G.E.S.T.I.O.N D.E.S P.E.R.S.O.N.N.A.G.E.S▐ :: ● ● Vos papiers s'il vous plait! :: || Présentations validées-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :