AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ton règne commença dans le sang et se finira dans le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modo | Sa majesté
Modo | Sa majesté
avatar

LOCALISATION : Quelque part
CITATION DU PERSONNAGE : Tout a ses merveilles, l’obscurité et le silence aussi.

MESSAGES : 65
DATE D'INSCRIPTION : 11/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
21/100  (21/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Ton règne commença dans le sang et se finira dans le sang   Jeu 22 Juin 2017 - 22:47

Livre I - Scarlett

Chapitre 1, Le commencement

Sa majesté était quelqu'un d'extrêmement prise. Se rendre indisponible pour ceux qu'on avait déjà dans ses filets et être aux petits soins avec ceux qu'elle n'avait pas encore. Telle était sa devise.

Sa majesté n'était pas une personne comme les autres. Elle avait developpé cette aversion pour l'honnêteté, ce besoin de manipuler les gens sans cesse pour pouvoir les manipuler, les malaxer, les disposer comme elle le souhaite. Son altesse sérénissime n'était pas quelqu'un qu'on pouvait aisément rouler dans la farine. Malgré ses airs parfois chauds et gentils, elle n'en était pas moins calculatrice. C'était une reine, qui, pièce aprés pièce, s'imposait dans le monde magique. Ce n'était pas n'importe qui, c'était la reine Amy 1ere du nom.

Dans une ville appelée Le Pian, prés de Bordeaux, Madame s'était fait bâtir un chateau de toute pièce. Devrais-je dire un luxueux chateau car on ne parlait pas d'un édifice minuscule ici, on parlait d'un rêve de souverain, de quelque chose qui dépassait l'entendement et le le possible.

Le chateau était constitué d'une double porte principale blindée d'une hauteur de 4m. On pénétrait ensuite dans un hall somptueux avec des tapisseries qui attiraient les yeux de ceux qui avaient l'honneur de pénétrer dans le chateau.
On passait ensuite dans une pièce principale où on pouvait trouver des rangées de bancs recouvert de velours bordeaux. Un tapis, également de couleur bordeaux était déroulé tout au milieu de la pièce, de la porte jusqu'au bout de la pièce. Enfin, au bout de cette pièce, un trône en platine était posé. Il y avait sept sièges derrière celui là, les siéges des membres fondateurs de Mabbuwl. Le toit était composée d'une verrière immense qui faisait facilement 300 mètres carrés. Les murs étaient très grands et on pouvait voir divers tableaux accrochés dont plusieurs de sa majesté.

L'aile droite était composé de 3 étage et 2 sous sol. Les étages étaient reservés aux chambres des membres fondateurs au 1er étage avec leur salles de bains respectives. Au 2eme étage, on avait des dortoirs presque vides, qui se rempliraient au fur et à mesure de soldats dévoués. Au 3ème étage, c'était la salle des esclaves, lorsqu'ils avaient le droit de se reposer. Au 1er et au 2eme sous sol, on trouvait une salle de restauration et des thermes.

L'aile gauche était l'aile de la magie. Elle s'étendait sur le meme nombre d'étage que son homologue de droite. Au 1er étage, c'était une bibliothèque réservée à l'étude la magie sous toute ses formes, au 2ème étage on pouvait trouver un nombre de runes assez impressionnantes. Certaines étaient inutilisables du fait de leur ancienneté - elles seraient bien trop dangereuses- , d'autres étaient utilisables. Au 3ème étage, on pouvait trouver une salle dédiées aux poisons pour nos amis roublards, dont sa majesté. Au 1er sous sol, on trouvait, c'était l'aréne de combat. On pouvait aussi bien s'y battre entre sorciers que sorciers contre prisonniers ou esclaves. A la guise de celui qui voulait s'entraîner ou s'amuser. Au 2ème étage, c'était les salles de tortures et la prison. Pour l'instant vide, peut-être qu'elle serait remplie un jour, pour amuser Third.

L'aile du nord était consacré uniquement et j'insiste sur le terme, UNIQUEMENT, à sa majesté. Toute personne trouvée ne faisant pas parti des esclaves privilégiés ou n'ayant pas été convié serait tué sur le champ. Même les membres fondateurs. Elle était un poil plus petite. Mais au 1er étage, il y avait sa chambre, son bureau, sa salle de bain personnelle, sa salle de cinéma, sa salle de divertissement, sa salle de musique et bien d'autres choses que son altesse ne m'a pas autorisé à voir. Au deuxième étage, on pouvait trouver des pièces consacrées à l'astronomie car sa majesté accordait beaucoup d'importances aux étoiles. Elle adorait le sujet même si elle n'y croyait pas forcément. Elle se disait simplement que c'était des signes, qui se baladaient dans le ciel, attendant d'être vu par la bonne personne. Le 3ème étage était consacré à sa richesse. Surveillée en permanence par des mercenaires, elle aimait s'y promener de temps en temps pour regarder l'or amassé jusqu'ici. Au 1er sous sol, c'était la salle de dîner où Madame recevait ses invités privilégiés. Au 2ème sous sol, c'était les cuisines.

L'aile du sud, enfin, était reservé, à des choses trés hétéroclites. Au sous sol, on pouvait trouver un palier consacré aux armes blanches que sa majesté appréciait. Plus profond, on pouvait trouver la même chose pour les armes à feu et les explosifs. Les 3 étages étaient consacrés à de la recherche pour développer des armes ou autres subterfuges n'existant pas, pour tromper ses ennemis.

Aujourd'hui était un jour spécial, ma reine attendait un invité qu'elle aimait particulièrement. Elle s'appelait Scarlett et sa majesté l'avait déjà rencontré à un autre événement. Elle aimait son caractère et sa capacité de double personnalité. Elle n'avait pas ça dans ses membres fondateurs et Madame souhaitait avoir un atout de cette taille dans Mabbuwl. C'était fortement compréhensible.
Elle était magnifiquement vêtue aujourd'hui : une robe en soie d'une couleur bleu roi. Il faisait une température forte agréable à l'intérieur mais une température affreusement élevée à l'extérieur. Assise dans son trône, la reine tenait un sceptre sur lequel elle faisait cliqueter ses longs ongles d'une couleur assorti à sa robe. Une couronne était posée délicatement sur ses cheveux lissés et se terminant en légères boucles. Elle portait un maquillage très léger, à peine visible. Un esclave s'approcha, s'agenouilla et baissa la tête avant de parler.

- Majesté, madame Mercer est arrivée.

- Fait la entrer.

L'esclave retourna vers le hall avec précipitation. Il s'approcha de Scarlett Mercer. Une jeune femme resplendissante. Quand je l'avais vu la première fois, j'étais fortement attiré par elle. Mais Madame m'avait retiré mes attributs génitaux, je ne pourrais donc plus rien faire. C'était frustrant. Il n'empêche que je savais apprécier la beauté d'une jeune femme comme l'humaine noire qui se tenait à quelques mètres devant moi. Je me tenais dans un coin sombre et je suivais ses moindres faits et gestes.

- Madame Mercer, allons-y. Veuillez s'il vous plait vous adressez en terme respectueux avec la Reine.


Il se mit sur le côté et fit un geste pour l'inviter à rentrer dans la pièce principale.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice | Experts en assassinat
Modératrice | Experts en assassinat
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Avocate/Notaire
LOCALISATION : Europe
CITATION DU PERSONNAGE : Ne jamais faire de projets, c'est mieux d'improviser. Une des meilleures choses pour une femme, c'est d'entendre qu'elle est sexy.

MESSAGES : 137
DATE D'INSCRIPTION : 30/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
44/100  (44/100)
Point Membre:
37/100  (37/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Ton règne commença dans le sang et se finira dans le sang   Mar 11 Juil 2017 - 11:58

Il y a quelques jours, alors que j'étais encore à Paris, j'ai reçu un homme dans mon cabinet. Il a été très bref et m'a uniquement tendu une lettre avant de repartir. Mon prénom était inscrit à la plume sur une enveloppe faite avec du beau papier. Aucun doute qu'il devait couter cher. Je l'avais retourné, un cachet en cire fermait cette enveloppe. Le sceau me disait quelque chose et je reconnaissait ensuite l'adresse qui était écrite en petit. Amy. Je l'avais rencontré une fois, elle montait son organisation. Personne de premier abord agréable mais j'avais appris à me méfier. Lucian aussi ne se sentait pas hyper à l'aise en sa présence.. Quelque chose qu'on pouvait totalement cacher mais... Ca sentait le roussi. Je décachetait le tout et sorti un papier de même qualité que celui de l'enveloppe. L'écriture de la lettre était la même, la belle signature d'Amy apposée à la fin. En résumé, elle m'invitait à Bordeaux pour découvrir sa demeure et son organisation. J'espérai uniquement qu'elle ne me force pas à rejoindre son organisation, comment s'appelait-elle déjà ? Je jetai un coup d'oeil à la lettre. Mabbuwl.



Sa réputation l'avait précédée. Elle avait de plus en plus de contrats, devant en refuser certains, faute de temps pour tous les accomplir. Certes, elle envoyait parfois son apprentie faire les tâches les plus simples, tandis qu'elle s'occupait des plus ardues, mais elle voulait qu'elle progresse, elle voulait donc l'amener sur le terrain pour les missions de plus en plus difficiles. C'était là le but d'une mentor, n'est-ce pas ? Alors, elle n'avait pas de personnel, et hors de question qu'elle en est. Elle ne voulait prendre la responsabilité de personne. Elle avait déjà Telma, c'était amplement suffisant.

Les organisations la voulait dans ses rangs. Pour ses pouvoirs ou pour sa capacité d'assassin ? Elle ne le savait pas. Elle voulait rester seule et Lucian était parfaitement d'accord sur ce point. Elle avait déjà dit non à Black Phoenix, les assistant uniquement pour certaines tâches quand on lui demandait. Mais hors de question de faire partie d'une organisation à part entière. Elle aurait la même réponse pour Amy si elle lui demandait. Qu'elle voulait bien aider, en échange de rémunération, pour les missions plus ou moins sensibles ou compliquées, mais il n'était pas question d'être membre de Mabbuwl.



Quelques jours après avoir reçu la lettre, je me mettais en chemin en voiture. J'avais six heures de voiture. Un peu moins, parce qu'il m'arrivait souvent de rouler au dessus de la limite autorisé. J'aurais pu prendre la moto mais je ne me sentais pas de faire autant de route d'un coup dessus. Et puis, Amy avait du goût pour les choses impeccables, et mon tailleur serait vite plus en forme du tout si je faisais cette route à l'air libre. Donc voilà, un tailleur gris, une chemise à long col blanche que je rentre dans mon pantalon taille haute. Et en route.



La route fut facile, j'ai mis quatre heures. Je m'avance sur le domaine, les graviers crissant sous mes roues pendant que je manœuvrais. Je m'étais annoncée à l'entrée et des personnes étaient déjà là pour m'accueillir. Je sortis et un me fit une courbette. Qui était ces gens ? Je décidais d'ignorer et m’attardai sur la bâtisse. C'était un château. Un vrai et immense château. Très beau, mais j'étais mieux dans mes appartements, à tout le temps bouger de villes en villes. C'était épuisant, je ne dis pas le contraire, mais j'avais mes habitudes et mes appartements de deux/trois pièces me convenaient parfaitement bien.

On m'accompagna alors jusqu'à la porte d'entrée. Une fois dans l'immense hall, on me fit patienter le temps de m'annoncer pour enfin revenir me chercher. Une porte s'ouvrit sur un immense bureau décoré avec beaucoup de goût. Mais encore une fois, c'était beaucoup trop extravagant et tape à l'oeil pour moi. Je préférai largement la discrétion à ça.

- Madame Mercer, allons-y. Veuillez s'il vous plait vous adressez en terme respectueux avec la Reine. 

Il me laissa passer, je l'assassinai du regard. Pour qui se prenait-il pour me dire comment je devais parler aux gens ?

Je vis Amy, habillé avec une magnifique robe bleue en soie. Très apprétée, comme d'habitude. Je me sentais presque ridicule dans mon tailleur mais ça irait très bien. J'avais eu le temps de me recoiffer légèrement et de remettre un coup de rouge à lèvres rosé avant de sortir de la voiture. La simplicité face à l'extravagance. Je sentais Lucian se tendre, il se méfiait, normal, je faisais comme si de rien n'était.

Je fis quelques pas, sûre de moi vers Amy, la tête haute. Je lui tendit la main pour la saluer, en espérant qu'elle daignerait répondre à cet échange.

- Bonjour Amy, ton château est magnifique.

Je souriais, c'était quelque chose de plutôt rare. Mais sa lettre ne présageait rien de mauvais. C'était cordial et presque amical, il ne fallait donc pas montrer les crocs si c'était inutile. Je me méfiais juste. Et ses hommes de main qui se permettent tout aussi ...

_________________

I want to meet you
one day.

Pan


You're dead


Our impossible dream...


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ton règne commença dans le sang et se finira dans le sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Europe :: || France-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :