Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]


Partagez | .
 

 Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
all that was good, all that was fair. all that was me is gone.
EMPLOIS/LOISIRS : assistante du dr. who, tu détectes aussi les personnes magiques.
LOCALISATION : londres.
CITATION DU PERSONNAGE : hubris is a bitch. (fatm, 100 years)

MESSAGES : 1611
DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
118/100  (118/100)
Point Membre:
355/100  (355/100)
Niveau: Novice
avatar
Kirsten H. Who
all that was good, all that was fair.
all that was me is gone.
MessageSujet: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   Lun 10 Juil 2017 - 20:35


how can i desert you ?
« Mais Logan n'arriva jamais à bien prononcer ce prénom. Il l'appela donc Kristen. Ou juste Kris, parce que c'est plus court. Et l'habitude est restée. Kristen était sa soeur. Pas sa demie-soeur. De toutes façons, il s'en fichait royalement. Il la protégea donc, veillant sur elle quand elle était malade. »


Tu courrais, tu courrais si vite. Tu courrais pourchassée par des fantômes, pourchassée par le passé. Tu fuyais depuis si longtemps, t'avais même oublié quand ça avait commencé, quand toute cette histoire avait commencé. Trois ans ? Six ans ? Combien de temps c'était écoulé depuis ta mort, depuis la prise du Mystery. Combien de temps c'était écoulé depuis ton premier meurtre. Kirsten, toi que la cruauté horrifiait, toi qui n'aurais jamais osé ôter la vie. À quel point as-tu changé, qu'es-tu devenue. Ton seul but, ta seule obsession était de retrouver les tiens, mais de ce noble chemin tu t'es égarée et aujourd'hui tu en paies le prix. Ton âme noircie, tes mains souillées de sang. Le sang de ta recruteuse, le sang de ta cheffe. Tu as regagné ta liberté que tu avais pourtant donnée de ton plein gré. Il ne t'a suffi que d'un coup de poignard dans le dos, une simple trahison.
Et aujourd'hui tu cours pour sauver ta peau.

Tu étais revenue chez toi, arrivée par bateau il y a une semaine. Vous aviez jeté l'ancre aux Iles Shetland et tu n'étais pas restée en place depuis. Tu avais cette horrible sensation qu'on te suivait, qu'on te traquait et que tu n'arrivais pas à fuir. Quoi que tu fasses, où que tu te trouves, ces ombres étaient derrière toi, à l’affût de la moindre faiblesse. Est-ce que tu devenais folle ? Étaient-elles le fruit de ton esprit détraqué ou étaient-elles bien réelles. Tu perdais pied, tu t'enfonçais de plus en plus dans ce monde solitaire, dans cette jungle où il te fallait devenir plus forte pour survivre. Combien de temps encore est-ce que tu pourrais continuer comme ça, à te sauver, à te rapprocher sans oser les revoir. Et plus tu pensais à eux plus tu étais effrayée. Tu redoutais leurs mots, redoutais leur comportement. Après tout ce temps, allais-tu vraiment revenir comme une fleur ? Comme si rien ne s'était jamais passé.
Tu es le nouveau Lazare, revenu d'entre les morts.

À bout de souffle, tu te laisses tomber contre un mur, cachée dans l'ombre. Ton corps a si mal, il est épuisé après autant d'efforts. Tu respires bruyamment, tu repenses à ces années loin des tiens, sans savoir où ils étaient, sans pouvoir leur parler. Ô à quel point ils t'avaient manqué, chaque jour, chaque seconde depuis que tu étais partie. Tu avais essayé d'appeler chez toi plusieurs fois, simplement pour entendre à nouveau la voix de Fergus sur le répondeur d'un téléphone qui ne serait plus jamais décroché. Ils étaient partis, ils avaient fui et tu ne savais pas comment les retrouver sans risquer de les mettre en danger. Sans risquer de faire tuer ton frère. Le groupe avec lequel tu étais n'aurait pas hésité, pas un seul instant s'ils l'avaient su. Les autres étaient en sécurité, ton époux, ton bébé. Mais lui était un mêlé, une abomination. Quelque chose que tu avais réussi à croire également, un instant. Un long instant. Leur idéologie est encore ancrée en toi, ces idées Noires font maintenant partie de ta vie et tu ne pourra t'en débarrasser.
On finit par devenir ceux que l'on côtoie.

Tu regardes le ciel noir au-dessus de ta tête, tu as tellement envie de hurler, envie de tout extérioriser. Ton poing vient s'écraser contre le sol froid, le sang coule, ta main brûle. Et c'est là que tes barrières cèdent, tes larmes peuvent enfin couler à nouveau. Tes yeux ont perdu l'habitude, tu termines par t'écrouler, recroquevillée sur toi-même. Tu ne pouvais pas continuer comme ça, tu devais les revoir, la cavale avait assez duré.
Ne t'endors pas Kirsten..

Un pot d'échappement te réveille, tes muscles sont courbaturés, c'est si difficile de bouger. Le soleil va se lever, tu devais faire vite avant que les rues ne s'animent. Tu titubes, t'éloignes de là. Tu glisses ta main blessée dans ta veste en grimaçant, tu en sors un bout de papier et un téléphone volé à ton arrivé. Ton localisateur avait réussi à te dégoter ce numéro, il t'avait aidé avec bien des choses avant de se faire descendre. Le prix à payer.
Ça aurait dû être toi.

Marchant vers le port, tes doigts froids recopient les touches sur le clavier. Est-ce que tu as peur ? Oh oui, tu es morte de peur. Tu portes l'appareil à ton oreille et tu attends. Que va penser ton frère de ta résurrection si soudaine. Une tonalité, puis deux, puis trois et d'autres qui suivent. Tu t'apprêtes à raccrocher lorsque tu l'entends, sa voix. Ton frère.

« Logan.. C'est.. C'est moi.. »

Tes mains tremblent, ta voix se brise. Ça faisait si longtemps.
Il va forcément t'en vouloir.
Tu ne pourras pas le supporter.
Ça va vous détruire.
AVENGEDINCHAINS


#cc6633

_________________

sleeping at last.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


Dernière édition par Kirsten H. Who le Mer 30 Aoû 2017 - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
EMPLOIS/LOISIRS : Faire Spidercochon dans le métro
LOCALISATION : Là où le vent d'hiver m'emmène
CITATION DU PERSONNAGE : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

MESSAGES : 287
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
65/100  (65/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice
avatar
Logan Frost O'Connell
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
MessageSujet: Re: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   Mar 8 Aoû 2017 - 16:58


❝ If a child,
a child cries would you not
forgive them? ❞



Cela faisait si longtemps qu'il pourchassait une cause perdue. Une chose perdue. Une personne perdue. Si longtemps qu'il était désespéré. Sans aucun indice. Les témoins qui disparaissaient. Quel piètre enquêteur il était. Pas étonnant que ça ne soit pas son métier.

Orpheo ne pouvait-il pas l'aider ? Ah, Orpheo, parlons-en. Cette organisation partait en ruines. C'était le bordel à tous les étages. Une guerre sans merci. Ils avaient convenu qu'elle était morte. Rien de plus, rien de moins. Fin de l'affaire.

Sauf qu'elle n'était pas morte. Il le savait. Il en était persuadé, au fond de lui même, elle n'aurait pas pu l'avoir abandonné de cette manière. Lui, son mari, sa fille, tous les autres qui tenaient à elle. Et ils étaient nombreux.

Des cadavres de bouteille régnaient par terre. Il était seul. Affalé sur son bureau. Bureau plein de papier. Mais vide de ce qui était important. Si vide. Désespérément vide de ce qu'il attendait désespérément.

Il s'était endormi, sur ses papiers, saoul, pleurant. Ca lui arrivait souvent. Trop souvent. Les papiers de son travail étaient à présent ruinés, trempés de larmes salées. Il n'aurait plus qu'à les refaire. Encore.

Un bruit dans la rue le réveilla, il enfonça sa tête dans ses bras, cassa la branche de ses lunettes. Encore. Il releva la tête, encore éméché. Ca ne lui réussissait pas, la tequila. Il répara ses lunettes avec du scotch à proximité. Encore.

Il se leva, difficilement, tituba jusqu'à son frigo, désespérément vide. Il poussa quelques bouteilles vides du pied, s'affala sur son canapé.

Une sonnerie retentit. Il reconnu son téléphone. Il soupira avant de se lever difficilement. Qui pouvait l'appeler à cette heure ci ? Il vérifia l'heure sur son téléphone en même temps qu'il lu Numéro masqué. Six heures du matin. Le soleil avait encore deux heures devant lui avant de pointer le bout de son nez. Il se décida à répondre.

-Allô ?

Il avait une voix enrouée.

-Logan.. C'est.. C'est moi..

Ses yeux s'écarquillèrent. Cette voix, il la reconnaîtrait entre milles. Il irait la chercher au bout du monde cette voix. Il irait sur la lune pour elle. Il ferait tout pour elle.

Il cherchait ses mots, il ne savait pas quoi dire. La personne qu'il désirait retrouver par dessus tout était au bout du fil. Il n'avait pas abandonné, mais il était perdu.

-... Kiki … ?

Il avait les larmes aux yeux. Elles coulèrent bien vite sur ses joues. Il réprima un sanglot. Il ne voulait surtout pas qu'elle raccroche. Surtout pas.

S'il te plaît Kris, reste avec moi …

Il prit son téléphone à deux mains, essaya de se contenir, d'avoir un voix normale, pas chevrotante, pas cassée, pas brisée...

S'il te plaît, reviens nous...

-Kris... Tu es où ?! Qu'est-ce qui se passe ?! Je viens te chercher … !

Il était perdu. Il ne savait pas quoi faire. Elle s'était enfuie. Elle s'était bel et bien enfuie. Voulait-elle revenir ? Il n'en savait rien du tout. Mais il voulait sa sœur à ses côtés. Ca il en était persuadé.

_________________

I'm fighting for the good
and the truth.

Regarde, j'suis tout cassé mais je suis quand même tout mignon


Plus que mignon même
Color: orangered


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
all that was good, all that was fair. all that was me is gone.
EMPLOIS/LOISIRS : assistante du dr. who, tu détectes aussi les personnes magiques.
LOCALISATION : londres.
CITATION DU PERSONNAGE : hubris is a bitch. (fatm, 100 years)

MESSAGES : 1611
DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
118/100  (118/100)
Point Membre:
355/100  (355/100)
Niveau: Novice
avatar
Kirsten H. Who
all that was good, all that was fair.
all that was me is gone.
MessageSujet: Re: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   Mer 30 Aoû 2017 - 22:11


how to tell you why ?
« Mais Logan n'arriva jamais à bien prononcer ce prénom. Il l'appela donc Kristen. Ou juste Kris, parce que c'est plus court. Et l'habitude est restée. Kristen était sa soeur. Pas sa demie-soeur. De toutes façons, il s'en fichait royalement. Il la protégea donc, veillant sur elle quand elle était malade. »


L'attente, impatience. Les premiers mots sont prononcés, la bombe est lâchée. Tu es prête à en souffrir les conséquences, celle de ton absence. Tu essaies de t'en convaincre en tout cas. Tu ne penses pas être capable de supporter leur jugement, cependant. Tu as bien trop peur d'eux, trop peur qu'ils ne veuillent plus de toi, trop peur qu'ils te rejettent. Et s'ils avaient continué à faire leur vie sans toi, est-ce que tu pourrais le supporter ? Non. Tu ne pourras pas accepter ça. Que Fergus ait retrouvé quelqu'un, que Melody ait une mère qui ne soit pas toi, que Logan ait été mis en danger par Orphéo. Tu pourrais t'inquiéter pour Lester si tu n'étais pas habituée à ce qu'il s'en aille sans nouvelles. Et tu es convaincue que tes parents vont bien. En réalité, tu pourrais presque croire que tu as peur d'avoir été effacée de leur vie.
Peur d'avoir été oubliée.

« ... Kiki … ? »

Ton âme se brise, ton cœur se déchire en morceaux qui se font emporter par le vent. Ça faisait tellement longtemps que tu ne l'avais pas entendu, ce surnom. Tellement longtemps que tu n'avais pas entendu sa voix. Sa voix rauque, sa voix bien différente. Tu pouvais entendre tant de malheurs en elle, tant de souffrances. Comment allait-il, qu'était-il devenu pour que cette voix si familière te soit maintenant si inconnue. Oui, tu sais qu'il a dû être ravagé, mais à quel point ?
À quel point ton absence les avait détruits.

« Kris... Tu es où ?! Qu'est-ce qui se passe ?! Je viens te chercher … ! »

Et c'est toi qui pleures, toi qui gémis comme un animal blessé. Après tout ce temps, après toutes ces années. Enfin, tu avais un espoir, tu voyais un peu de lumière. Rentrer à la maison n'était plus un rêve que tu t'obligeais à renier, à oublier. Ton frère était là, au bout du fil à t'écouter. Après tous ces appels dans le vide que tu avais lancé, tu avais finalement une réponse.
Et ça te réconfortait autant que ça te terrifiait.

Si près du but, les obstacles se multipliaient, tu n'en voyais pas la fin. Un frisson te parcourt et tu te retournes, personne derrière toi. Pourtant, cette ombre ne veut toujours pas te quitter, elle devient plus grande, plus menaçante.
Elle s'approche toujours plus.

« Je peux pas.. J'ai peur Logan »

Tu renifles et te mets à marcher, tu avances, vite. Il faut que tu partes d'ici, il faut que tu t'en ailles. Tu caches ta main blessée sous ta veste, attrapes ton pull bien fort et t'éloignes du port. Tu sens l'ombre continuer à te poursuivre, partout où tu vas. Sur tes pas, tu sentirais presque un souffle glaciale contre ta nuque.
Tu es essoufflée, tu te rendais pas compte que tu courrais.

« Lerwick.. Logan je.. »

La connexion se coupe, tu n'avais plus de batterie. Effectivement, tu n'avais pas pensé à le charger, tu n'avais pas vraiment eu l'occasion d'y penser en fait, tu étais un peu occupée. Tu serres le poing, soupires et t'appuies contre un mur en fermant les yeux.
Vite Logan.
AVENGEDINCHAINS



_________________

sleeping at last.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
EMPLOIS/LOISIRS : Faire Spidercochon dans le métro
LOCALISATION : Là où le vent d'hiver m'emmène
CITATION DU PERSONNAGE : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

MESSAGES : 287
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
65/100  (65/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice
avatar
Logan Frost O'Connell
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
MessageSujet: Re: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   Sam 23 Sep 2017 - 18:45


❝ Without you
There is no me ❞



Il l'entendit gémir. Cela lui brisa le cœur, encore. Des larmes perlèrent dans ses yeux et ne mirent pas longtemps à rouler sur ses joues. Sa sœur était en vie. Sa sœur l'avait appelé. Il faisait les cent pas dans son appartement, cherchant quelque chose à faire. Il ne savait pas quoi faire. Il voulait la récupérer, pour sûr. Mais aucune idée d'où elle était.

Il voulait la sauver. Il voulait être là pour elle. C'était son job. C'était son frère god damn it. Pourquoi s'était-elle évanouie dans l'air comme ça ? Pourquoi … Elle pouvait lui faire confiance ? Non ? Il voulait la récupérer. La protéger. Il avait toujours été là pour elle. Il n'avait pas pu pendant quelques années. Un trou dans son cœur s'était formé. Une absence, si dure à avaler. La joie de vivre de sa sœur lui manquait tellement, à chaque seconde, leur complicité, leur chamaillerie. Il avait été là. Depuis le tout début. Il serait toujours là pour elle.

Le savait-elle ?

- Je peux pas.. J'ai peur Logan 

- Peur ? Peur de qui ? Peur de quoi ? Dis moi Kiki. Dis moi tout, j'arrive.

Il voulait pouvoir se téléporter, là maintenant, près d'elle. Tout près. Et pouvoir la localiser avec précision. Pourquoi c'était toujours les pouvoirs qu'on avait eu à la naissance qui ne servaient à rien dans les urgences ? Parce que c'était une urgence. Il le sentait dans la voix de sa sœur. Il fallait qu'il la sauve. Mais il ne pourrait rien faire tant qu'elle ne saurait pas où elle était. Oui, il aurait toujours pu harceler Orpheo pour qu'on lance une équipe à sa recherche, maintenant qu'il avait la preuve qu'elle était vivante. Mais vu le déchet qu'il était par les temps qui courraient, ses patrons lui diraient peut être qu'il avait eu une hallucination. Qu'il avait inventé tout ça. Que ça ne servait à rien. Qu'elle était morte. Qu'il avait rêvé. Surtout qu'il n'avait pas de témoin avec lui.

Et surtout, elle avait besoin de lui maintenant.

- Lerwick.. Logan je..

Il n'entendit pas la fin. Il n'entendait plus rien.

-Allô ? ALLÔ ?!!!

Il regarda son téléphone, l'appel était terminé. Il essaya de rappeler le numéro, il mit l'appareil à son oreille, il tomba directement sur la messagerie. Il réessaya pour subir un nouvel échec. Son téléphone était mort ? Il lui était arrivé un truc ?

Ni une ni deux, il pris son manteau, enfila des chaussures et sorti en trombe de son appartement en claquant la porte. Il dévala les escaliers et couru comme un acharné dans la rue.

Jusqu'aux locaux d'Orpheo.

Il n'avait rien d'autre. Il ne pouvait penser à aucun téléporteur maintenant. Il savait juste que Orpheo avait un service remplit de ça. Pour les urgences, notamment. Oh, il allait en devenir une, aucun doute là dessus.

Il passa alors la porte d'Orpheo, tout en sueur et ne s'arrêta pas de courir. Il était tard dans la nuit, les locaux étaient quasiment déserts. Juste quelques têtes, des gardes et veilleurs, majoritairement, se retournèrent sur son passage, quelque peu surpris de son état.

Il arriva bien vite au service qu'il voulait. Il prit le premier venu par le col, non sans violence.

-Tu vas m'amener à Lerwick. Immédiatement.

Le type avait l'air inquiet. L'homme qu'il avait en face de lui avait le visage tout rouge et avait clairement un surplus d'émotions en lui. Trop d'émotions. Trop d'émotions différentes en même temps. De la peur, de l'inquiétude, du soulagement, de la tristesse, de la colère...

-Je, euh, eh.

-Immédiatement.

Logan avait un regard noir. Il touchait presque son nez tant son visage était proche du téléporteur. Il aurait bien pris un localisateur en même temps mais … Personne ici ne connaissait Kris. Et il ne savait pas bien comment ce pouvoir marchait. Est-ce que le lien du sang suffisait ? Mais il n'avait pas le temps.

L'employé d'Orpheo concéda. En un instant, ils disparurent des locaux.

Ils se retrouvèrent, normalement, à Lerwick. Le dévasté ne lâcha pas tout de suite son transporteur.

-Apporte moi un localisateur aussi vite que possible. C'est une urgence, tu comprends ?!

Il acquiesça avant de redisparaître après que Logan l'ai lâché. Il se mit à courir. En criant à plein poumons. Sa gorge lui faisait de plus en plus mal. Mais il appelait sa sœur. Il se fichait du reste. Il se fichait de tout.

-KRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS ?! KRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!!

Il courrait, de long, en large, en travers, il faisait toute la ville, à la recherche de sa sœur disparue.

_________________

I'm fighting for the good
and the truth.

Regarde, j'suis tout cassé mais je suis quand même tout mignon


Plus que mignon même
Color: orangered


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
all that was good, all that was fair. all that was me is gone.
EMPLOIS/LOISIRS : assistante du dr. who, tu détectes aussi les personnes magiques.
LOCALISATION : londres.
CITATION DU PERSONNAGE : hubris is a bitch. (fatm, 100 years)

MESSAGES : 1611
DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
118/100  (118/100)
Point Membre:
355/100  (355/100)
Niveau: Novice
avatar
Kirsten H. Who
all that was good, all that was fair.
all that was me is gone.
MessageSujet: Re: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   Ven 4 Mai 2018 - 23:55


coachmen, hold the horses.
« Mais Logan n'arriva jamais à bien prononcer ce prénom. Il l'appela donc Kristen. Ou juste Kris, parce que c'est plus court. Et l'habitude est restée. Kristen était sa soeur. Pas sa demie-soeur. De toutes façons, il s'en fichait royalement. Il la protégea donc, veillant sur elle quand elle était malade. »


« Peur ? Peur de qui ? Peur de quoi ? Dis moi Kiki. Dis moi tout, j'arrive. »

Dis moi tout. Confies-toi, tu ne dois pas avoir peur C’est ton frère, c’est ton sang. C’est ta famille, c’est lui qui te connaît mieux que personne. Il t’a vu grandir, il t’a tenu la main. Il te surveillait, il veillait. Lui ton grand frère, ce modèle dans ta vie. Comme un objectif à atteindre, une envie d’être son égale. L’envie d’être digne, ne pas le décevoir, jamais le décevoir. Une fierté que tu voulais voir dans ses yeux. C’était ton grand frère, il était exceptionnel. Il avait, durant de longues années, été ton monde. Lui en qui tu avais une confiance totale, lui que tu avais aimé le plus longtemps. Logan, qu'étais-tu devenu durant tout ce temps. Avais-tu supporté l'absence aussi bien que Kirsten. Aviez-vous sombré tous les deux, à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, dans un abysse froid et profond. Dans une peine insurmontable.
Dis moi tout.
Tu le veux.
Tu ne peux pas.
Tu l'as tué beaucoup trop de fois.

Ta main tremble, ta voix craque. L'appel se coupe pourtant, tu l'entends toujours, un cri qui te parvient depuis l'horizon. Il va venir, tu en es persuadé. Tu essaies de t'en persuader. Après tout ce temps, qu'allez-vous pouvoir vous dire. Que va-t-il te reprocher ? Tu es sûre qu'il en a pleins, de reproches. Des questions, des préoccupations qui ont dû le hanter à chacun de ses pas, chaque soir avant de trouver le sommeil. Le fantôme d'une sœur partie dans la nuit, disparue, arrachée à sa famille. A-t-il ressenti cette même détresse qui te poursuivait, qui ne te quittait jamais. Qui te pourrissait de plus en plus chaque nouveau jour.
Qui a terminé de réellement te tuer.
Tuer ce qu'il y avait de bon en toi.

Tu rouvres les yeux, soudainement. Quelque chose attirait ton attention, affûtait tes sens. Cette présence, sa présence. Tu n'avais besoin d'aucune magie pour savoir qu'il était là, qu'il était venu. Ton cœur se met à battre bien plus vite, bien plus fort. L'angoisse, l'adrénaline, l'envie de le revoir enfin. Tout cet ensemble, tout ce qui se mélangeait en toi, se battait. Elles voulaient chacun dominer les deux autres, s'imposer.
La joie.
La tristesse.
Le frère et la sœur à nouveau si proches.
Si loin encore.

« KRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS ?! KRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!! »

Tu relèves la tête, cherches d'où peut venir sa voix. Ses cris. Ton frère.
Il était vraiment là, ce n'était pas ton esprit qui te jouait des tours.

« Logan ? - tu t'éloignes du mur, te remets à marcher. Tes pas sont d'abord lents, et sans t'en rendre compte tu recommences à courir. Encore. Mais elle guette toujours. - LOGAN ? »

Tu t'enfonces dans la ville, continue à hurler son nom. La fatigue s'en allait, elle disparaît puisque tu serais enfin en sécurité, enfin de retour chez toi. Elle ne pourra plus t'atteindre, ils ne pourront plus t'atteindre. Et à chacun de tes pas, l'ombre se faisait devancer, elle se perdait dans les rues. Elle cédait face à l'espoir, face au besoin de rentrer.
Revenir à la maison.

À bout de souffle, c'est là que tu le vois. Au détour d'une ruelle, une larme coulant sur tes joues. Un poing bien trop fort serre ton cœur, un poids s’assoit dessus. Il était encore à quelques mètres, pourtant ton frère n'était plus le même, tu le voyais, tu le devinais. Il était changé, la guerre vous avait changé, les pertes. La culpabilité s'empare à nouveau de toi, le sang versé est sur tes mains. Pourtant, tu ne veux plus reculer, tu ne veux plus t'en aller. Tu dois faire face, tu veux lui faire face. Le retrouver. Et lorsque tu essaies de bouger pour le rejoindre, ses doigts froids attrapent ton bras, te clouent sur place.
Elle t'avait finalement rattrapée.
Et elle viendra aussi pour lui.

« VA T'EN LOGAN, COURS ! »

Tu as l'impression d'être emportée, d'être traînée, arrachée de force à ta famille. Un cycle qui se répète, c'est éternel. C'est impossible de le briser, d'empêcher la chute.
C'est la folie qui revient s'emparer de toi.
AVENGEDINCHAINS



j'sais pas si tu veux dire que c'est un méchant fantôme qui attaque ou si en fait c'est vraiment juste la folie de kiki et qu'il se passe que dalle en fait elle se débat contre du vide

pps, j'avoue que j'avais une idée de départ au tout début du rp, mais qu'avec le temps ça donnait plus aussi bien, mais who cares I love you

_________________

sleeping at last.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
EMPLOIS/LOISIRS : Faire Spidercochon dans le métro
LOCALISATION : Là où le vent d'hiver m'emmène
CITATION DU PERSONNAGE : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

MESSAGES : 287
DATE D'INSCRIPTION : 16/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
65/100  (65/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice
avatar
Logan Frost O'Connell
Modérateur | Mêlé détraqué | Agent du Service Secret
MessageSujet: Re: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   Dim 5 Aoû 2018 - 21:13


❝ Before it falls apart,
Help me piece it all together   ❞




Il courrait dans toutes les rues qu'il voyait. Invariablement, il se perdait. Il savait même pas où le téléporteur l'avait déposé la première fois. Il ne songeait qu'à retrouver sa sœur. C'était tout ce qui était important. L'unique chose qui le poussait à avancer.

Sa vue était complètement brouillée, les larmes revenaient sans cesse, coulait à grosses gouttes le long de ses joues avant de s'écraser par terre ou sur ses vêtements sales.

Une autre rue à vérifier, une impasse, un coin de rue, un recoin sombre, derrière une benne, il ne laissait aucun endroit vierge de son regard. Il fallait qu'il vérifie partout, au cas où elle était là. Quelque part. Perdue. Au cas où il lui était arrivé quelque chose. C'était à lui de la protéger. A lui uniquement, c'était son devoir de grand frère.

Cette fois était la bonne, il allait la ramener à la maison. Après des mois de recherches infructueuses, après des tonnes de nuits d'insomnie à continuer de travailler, à boire pour essayer d'oublier le chagrin qui restait ancré dans sa peau, il allait enfin la retrouver. Il ne quitterait pas la ville sans elle. C'était hors de question, inconcevable.

Il continuait de crier son nom dans la nuit déjà bien avancé. Il voyait du coin de l'oeil des lumières s'allumer après son passage. Il se doutait qu'il réveillait des gens mais … Son cerveau était préoccupé par autre chose. Ses bras voulait retrouver l'être qu'il avait aimé toute sa vie, son nez voulait retrouver le chatouillis familier de ses cheveux quand il la prenait. Il avait ce besoin viscéral de retrouver sa sœur qui était comme sa meilleure amie.

Entre deux cris, il pense percevoir son propre nom à lui. Il se retourne alors, cherche autour de lui, et court dans la direction de la voix. Il réappelle sa sœur, son prénom résonne en écho, en réponse à son désespoir.

Il sait que c'est elle qui l'appelle, il entend sa tristesse, son désespoir, son appel à l'aide. Il ne sait pas dans quel état il va la trouver. Il a si peur pour elle, pour lui aussi. Va-t-il tenir le coup si elle est en piteux état ? Et elle ? Voudra-t-elle qu'il l'approche ? Peut-il la ramener à la maison sans soucis ?

Il continue de courir, de l'appeler en même temps, pour la localiser. Et enfin, au détour d'une rue, il la voit. Le choc lui coupe la respiration. Il n'arrive pas à déterminer si c'est réel ou pas. Il n'en croit pas ses yeux. Cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas vue qu'il n'arrive pas à réaliser que ça y est, elle est bel et bien là, qu'elle va bien et qu'ils vont pouvoir rentrer.

Il aspire d'un coup, par accoups, sous le coup de l'émotion le filet d'air a du mal à passer, les larmes coulent de plus belle.

Si il était un enfant et qu'elle ne comptait pas autant sur lui, il se serait mis à genoux en pleurant à chaudes larmes, comme un gamin blessé et qui n'arrête pas de pleurer.

Mais il faut qu'il garde la tête haute et qu'il la ramène. Il fait un pas h »sitant vers elle, sa jambe tremble tellement qu'il ne sait pas lui même si elle va supporter tout son point. C'est l'adrénaline qui a réussit à le porter jusqu'ici. Il sait pas comment il a réussi à en faire autant. Il sait pas comment faire pour parcourir ces tout petits mètres qui les sépare.

Un pied devant l'autre. Il avance le deuxième.

Kiki...

Les pas se font plus rapides, plus fluides, plus instinctifs, plus faciles.

Evidemment, ce n'était pas la Kris qu'il connaissait. Elle paraissait plus faible, plus fatigué, beaucoup moins remplie de joie, moins innocente, moins gaie. Comme si une partie d'elle même s'était enfuie, éteinte, capturée par la noirceur du monde. Mais qu'importe, il allait la retrouver, la reprendre telle quelle, parce que c'était sa sœur avant tout, qu'importe ce qu'elle ai fait pendant ces longs mois d'absence qu'il avait arrêté de compter, et essayer de la réparer, si elle le voulait, même si certaines choses ne pouvaient pas redevenir comme avant.

Il voyait bien que sa sœur avait pris un sacré coup et que certaines choses étaient effacées à tout jamais ou au contraire, marquées dans son esprit pour toujours. Mais qu'importait. C'était sa sœur, rien ne l'empêcherait de la retrouver.

Et là, c'est comme si sa sœur était bloquée. Elle le voyait,, bien sûr, elle aussi voulait se loger dans ses bras, ça se voyait de toutes façons dans son regard, deux êtres réunis parce que c'est dans la logique des choses, mais quelque chose l'en empêchait, quelque chose de trop fort, quelque chose de grave.

Logan ressentait tout ça, sans comprendre ce qu'il se passait.

Et tout d'un coup, elle cria. Quelque chose à l'opposé de ce qu'ils voulaient tout deux présentement.

- VA T'EN LOGAN, COURS !

C'était évidemment hors de question, inconcevable. Comment il pouvait la laisser alors qu'il l'avait retrouvé ? Comment il pouvait la laisser alors qu'il voyait sa détresse sur son visage ? La peur ? Le fait de ne pas vouloir être seule ? Le fait de vouloir être secouru ?

Si il s'enfuyait, il ne pourrait plus se dire grand frère, c'était pas possible. Il serait la risée des O'Connell, ses parents le déshériteraient. Ils comptaient eux aussi sur lui après tout.

Ce cri le fit malgré tout stopper un moment. L'air de panique qui passait sur le visage de sa sœur le remplissait d'effroi. Il ne pouvait décemment pas l'abandonner à son sort. Il ne la comprenait pas, il n'y avait rien autour d'eux. Et quand bien même, il serait apte à les protéger. Il était exorciste d'Orpheo avant tout, merde. Si il ne pouvait pas protéger celle qui comptait le plus à ses yeux, comment pouvait-il protéger les autres ? Comment pourrait-il encore vivre ?

En quelques pas, il acheva la distance qui les séparait. D'un geste fraternel remplit d'amour, il enserra le corps de sa sœur. Il posa une main sur son crâne et poussa sa tête contre sa poitrine. Il la protégerai, envers et contre tous.

Sa poigne se fit plus forte dans les cheveux roux et les larmes repartirent de plus belles. C'était sa place à elle, à eux deux. Il n'arrivait pas à parler. Il ne pouvait pas. Il y avait beaucoup trop de sanglots dans sa voix. Ça lui faisait si mal de voir sa sœur dans cet état, ça lui faisait tellement du bien de la retrouver après tout ce temps. Il prit sur lui même, essaye d'arrêter de tressoter de partout pour avoir une voix stable, et s'éclaircit la gorge.

-Tu vas bien. Tout va bien. Il n'y a rien autour Kiki. Tu es en sécurité.

Il enfouit son nez dans ses cheveux et murmura :

-Je suis là.

Les larmes continuaient de couler sans s'arrêter.

_________________

I'm fighting for the good
and the truth.

Regarde, j'suis tout cassé mais je suis quand même tout mignon


Plus que mignon même
Color: orangered


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forgive me father for I have sinned, I have sinned a lot. [PASSÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» please, please forgive me, cléa.
» LILY-ROSE ► never forget. never forgive.
» Mom Daughter and Father ... X-Plosion [PV Gus & Nina]
» A Tyrant as my Father was | PV SHARKAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Hors des limites :: || Hors du temps-
Nos Partenaires