AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modette en chef | Membre de Rosenrot | Âme bleue
Modette en chef | Membre de Rosenrot | Âme bleue
avatar

MESSAGES : 308
DATE D'INSCRIPTION : 27/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
53/100  (53/100)
Point Membre:
28/100  (28/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Mar 8 Aoû 2017 - 14:40

La Lune fini de tomber dans l’horizon lorsque tu ouvres tes petits yeux. Dehors le Soleil ne pointera pas le bout de son nez avant un moment, mais cela t’est absolument égal ; tu n’as pas envie d’attendre une minute de plus. Quelque chose t’a réveillée ce matin, une sorte de pressentiment que seul les enfants peuvent vivre. Aussitôt, tu te précipite à la fenêtre de la chambre du chalet - château serait plus exact - suisse dans lequel tu passes les vacances de Noël avec ta famille.
Le nez collé contre la vitre tes yeux se mettent à briller. En une nuit, une épaisse couche de neige a recouvert le jardin et l’horizon. C’est un beau cadeau en ca matin du 25 décembre même si, chez les Soul, vous ne fêtez jamais Noël. Le ciel lui, a tout de même décidé de vous accorder un présent pour la fête que tous les enfants aiment tant. Et ton cœur bondit dans ta poitrine alors que tu regardes quelques flocons légers tomber sur le bon mètre de poudreuse qui recouvre le jardin.

Tu décolles alors ton nez de la vitre et te précipite dans la chambre juste à côté de la tienne que tu ouvres sans même toquer.

- Green, lève toi, il a neigé !

Tu laisses la porte de ton frère ouverte avant de continuer ta tournée. Les jumeaux Cyan et Olive, Silver, Red et Bianco. Tu ignores les grognements des plus grands. Red a bien essayé un jour de t’expliquer que les adolescents avaient besoin de plus de sommeil que les enfants, mais tu ne l’as pas vraiment écouté. Et puis qui voudrait encore dormir quand le paysage est aussi beau que celui que tu viens de découvrir ? Même s’il est un peu sombre avec l’absence du soleil, il n’en reste pas moins magique.
Les aînés seront beaucoup moins grognons quand vous aurez fini de construire l’énorme bonhomme de neige que tu imagines dans ta tête. Comment pourriez-vous l’appeler d’ailleurs ? Olaf ? Non, ça ne fait pas vraiment prénom de bonhomme de neige. Carotte ça serait plus juste. Rapport à son nez. Tu glousses en enfilant le bas de ta combinaison de ski aussi bleu que ton prénom.
Une fois emmitouflée dans tes habits d’hiver - ta doudoune donne l’impression que tu es une petite boule sur patte, ton bonnet te tombe un peu sur les yeux et tu flottes légèrement dans tes moonboots - tu dévales les escaliers afin d’être sûre d’être la première dehors.

Enfin tu poses ton pied avec délice dans la neige blanche. Dehors, tu as un peu l’impression d’être seule au monde. Tes grands frères ne sont pas encore sortis et la neige étouffe tous les bruits. C’est comme si tu te retrouvais enfermée dans un cocon de coton.
Tu ignores le froid et continues à t’aventurer dans la poudreuse qui fond sous tes semelles. Étrangement, tu n’as jamais été très sensible au froid. Quand, en automne, tu vois d’autres enfants en gros pull et pantalon, toi tu restes encore en short et t-shirt. Tu vois parfois les regards désapprobateurs des autres parents sur ta tenue, mais tu ne comprends pas bien. Tu supportes bien le froid depuis toujours et de toute façon tes parents ne se préoccupent pas assez de toi pour vérifier que ta tenue ne va pas te faire attraper un rhume.
Crapahutant dans la neige, tu te laisses enfin tomber sur le dos et tu agites les bras et les jambes. C’est comme ça qu’on fait un ange des neiges ! C’est Cyan et Olive qui te l’ont appris l’année précédente et tu as gravé ça dans ta mémoire toute neuve.
Avec délice tu profites des flocons qui tombent du ciel pour en avaler quelques uns en te demandant quand tes frères vont finir par arriver. Au pire, s’ils se sont rendormis, tu pourras toujours aller les réveiller avec une boule de neige !

_________________


« Dans presque tous les mythes fondateurs, personne n'a de pire ennemi que son frère, si ce n'est son père qui, craignant une alliance des frères contre lui, prend parfois les devants et les tue. »





Dc de Myaw Nienta ~ couleur blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de Rosenrot | Âme verte
Membre de Rosenrot | Âme verte
avatar

MESSAGES : 411
DATE D'INSCRIPTION : 21/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
49/200  (49/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Mar 5 Sep 2017 - 10:43

Respiration calme, cocon chaud, Green rattrape sa couette pour se rouler en boule dedans, tire le laid en polaire par dessus avant de prendre celui en laine pour empiler. Son nez est la seule chose qui dépasse des couvertures alors qu'il ferme les encore, encore enfermé dans les langueurs du sommeil, pas si réveillé que ça finalement et il soupire d'aise. Il adore ce moment.

Et puis des pas précipités, des petits pas et il sourit tout seul dans sa bulle de chaleur, le grand fracas de la porte qui claque.

- Green, lève toi, il a neigé !

Il soupire, tout emplit de flemme mais il hors de question de décevoir Bleuann ou encore pire, lui dire non. Il reste encore quelques secondes avant de repousser les couches successives, le froid entrant petit à petit. Il grommelle avant de sortir en pyjama beaucoup trop grand ayant récupéré celui de ses grands frères avant de s'habiller sans encore avoir pris le temps de regarder dehors. Il aime bien la neige mais bordel c'que c'est froid.
Il se traine dehors et tombe sur une épaisse couche de neige et sautille dedans. Le bruit est plutôt drôle, spécial, il trottine pour rejoindre Bleuann qui s'est jetée par terre pour faire un ange. Il s'approche doucement, aussi doucement qu'il eut bien qu'il n'ait pas encore acquis comment se déplacer sans aucun bruit avant de rassembler la neige dans ses mains. Il stoppe son geste avant de totalement ensevelir sa sœur avant de murmurer.

- Viens, on prépare de boule de neige et on les bombarde quand ils sortent !

Il sait bien qu'elle a réveillé tout le monde et que, à part Red les autres ne devraient pas à tarder à se lever. Puis Red aussi il devrait arriver. Il se demande un instant si les parents les ont entendu se lever ou si leur père va arriver pour leur proposer - imposer - un entraînement tous ensemble alors qu'il ressemble la neige avec les grands troués qu'il avait eu l'année passée - hors de question d'avouer qu'ils étaient troués parce qu'il grimpait dans les arbres avec.
Il finit de préparer ses munitions avec beaucoup d'attention, compactes mais pas trop, avant de toutes les poser à ses pieds. Allez-y les gars, sortez !

_________________








Dc de : Ian, Nawel, Rhyan, Lola, Josh, June.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
Modo | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : C'est cool d'avoir un mec sensationnellement beau et intelligent comme jumeau.

MESSAGES : 49
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
51/100  (51/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Mer 6 Sep 2017 - 22:27

Le silence tout d’abord. Les rêves et l’obscurité, tout en empilement de joyeux petits contentements. L’épaisseur des couettes et leur agréable sensation sur la peau. Un petit frisson de plaisir. C’est toujours agréable de se lever trop tôt pour apprécier le bonheur de se rendormir. Mais pas cette fois-ci.

Des petits pas résonnent dans les couloirs et principalement une exclamation de petite fille. De petite princesse toute heureuse. De celle que nous tous, on aime du fond du cœur. Enfin, je l’aime bien, sauf quand elle s’amuse à nous réveiller comme ça, aussi tôt. Ma couverture est immédiatement rabattue sur mon museau. Avec un peu d’imagination, on pourrait croire que mes cheveux sont en fait un légume qui sort de terre. J’avance ma main devant moi et tape un peu sur les joues rebondies du garçon d’en face. Faire chier son jumeau dès le matin comme ça, ça n’a pas de de prix, surtout quand il se permet de jouer la sourde oreille ou d’avoir le sommeil très très lourd.
Je lui tire les joues.

En vrai, on s’est couchés tellement tard la veille. Et si les parents nous voyaient, ils seraient certainement en train de nous engueuler parce que blabla, on a 12 ans, on dort dans des lits séparés. C’est moi qui l’ai cherché. J’avais froid et Olive il a tout le temps plus chaud que moi. Moralité, si je n’étais pas venu l’embêter un peu, il se serait endormi plus tôt que moi, il aurait ronflé et j’aurais perdu quelques heures de sommeil par sa faute.

Je tape gentiment sa joue et apprécie le petit bruit que ça fait. Ça me donne envie d’entamer une chanson à deux francs et six sous.

-Y’a la p’tite sœur qui courre. Y’a la p’tite sœur qui chante. Oliveuuh, réveille-toi.

Je pince sa joue cette fois-ci et me laisse glisser comme une limace le long du lit. Il fait froid. Je grelotte et m’approche silencieusement de la fenêtre pour décaler les rideaux et apprécier la couche de blanc sur le sol, les arbres et à peu près partout. Je souris et constate :

-Elle a raison. Il neige.

Pas que j’en ai un jour douté. Mais c’est encore mieux de les voir de ses propres yeux, ces flocons. J’ai beau jouer le garçon un peu méticuleux, précautionneux, sérieux, j’ai au fond de moi l’envie de sortir et voir tout ça. Toucher la neige. Nous amuser. Alors, je m’habille assez rapidement et me pose au pied de la porte grande ouverte en tirant la langue à Olive :

-Le dernier dehors a un gage.

Et je m’élance un peu plus, passe par la porte de Red, juste à côté. Comme j’ai parlé assez fort, j’ajoute à sa destination, sans ralentir :

-Ça vaut pour toi aussi Red !

Et termine au pied du bâtiment, juste devant la porte, attendant l’arrivée d’Olive.

_________________


DC De Ren Takahata
COLOR: skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Rosenrot
LOCALISATION : Collé à Cyanou mon amour de frère
CITATION DU PERSONNAGE : Mon jumeau est sacrément beau !

MESSAGES : 21
DATE D'INSCRIPTION : 12/08/2017

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Jeu 7 Sep 2017 - 23:51

Et voilà ça y est je suis réveillé. Un petit ouragan bleu est venu agiter sous notre nez, à Cyan et moi, son sourire et son bonheur devant les flocons qui tombent du ciel. Mais le problème là c’est que dehors il fait froid, m’voyez, et quand il fait froid dehors et que nous on est dedans, sous la couette chaude et moelleuse, avec son jumeau à qui on a promis de tenir chaud, on ne peut pas se lever.

Mais c’est Bleu quoi.. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour Bleu ?

Mais je fais semblant de dormir, et je vais continuer de faire profil bas, et j’vais même pas grogner pour montrer que je suis réveillé. Je vais attendre que Cyan prenne la décision à ma place, si il est réveillé.

Je sens une main tapoter sur ma joue. Non mais c’est pas possible Cyan, tu peux pas faire ça plus gentiment ? Bon, il est réveillé. Je fais comme si je n’avais rien senti, je garde ma stratégie de départ même quand mon frère chantonne :

-Y’a la p’tite sœur qui courre. Y’a la p’tite sœur qui chante. Oliveuuh, réveille-toi.

Hmmsldsjjksj. Non. Laisse moiiiii. Instantanément il me pince la joue et je le sens glisser hors du lit, faisant entrer un petit volume d’air sous la couette, et j’aime pas ça parce que c’est de l’air froid.
Bon, le petit ouragan tout bleu m’a déjà réveillé avec ses petits pas. Je soupire intérieurement et je grogne extérieurement. T’entends Cyan ?

En tous cas moi je t’entends ouvrir les rideaux, et je grogne de plus belle.
-Elle a raison. Il neige.
Tu m’en diras tant ! C’était la raison de son entrée fracassante !
Mais je ne peux pas le nier, quand j’entends qu’il neige mon cœur a carrément envie que j’aille m’amuser. Carrément, la neige c’est super, c’est doux, c’est silencieux, c’est moelleux parfois. Il y a l’impression d’être dans un refuge quand il neige. Plus un bruit, juste de la douceur.

Et faire de fabuleuses batailles de boules de neige, faire des anges de neige, faire des igloos même !!! Aaaah ! Rire avec ses frères et sa sœur ! Bon bon !

Je sors la tête de sous la couette et je me redresse un peu. Cyan est déjà prêt à sortir pour casser du bonhomme de neige.
-Le dernier dehors a un gage. Dit-il en me tirant la langue et en sortant par la porte ouverte.
D’accord, il a décidé d’y aller, qu’à cela ne tienne, je saute hors du lit à mon tour. Mais hors de question que je courre. Un gage ! Non mais je veux pas de gage moi ! Enfin, j’adore les défis, mais je vais sûrement perdre celui-ci vu que Cyan est déjà parti, je vais pas m’embêter à le rattraper.

J’entends alors la voix de mon jumeau s’élever tandis qu’il s’éloigne dans le couloir :
-Ça vaut pour toi aussi Red !
Attendez, si Red est aussi dans la partie je prends le risque, je veux pas me retrouver derrière lui ! Nonnononon. CYAN ATTENDS MOI !

Je ne sais même pas comment j’ai pu m’habiller aussi vite, c’est un miracle, ou de la détermination, quelques secondes se sont écoulées depuis que Cyan est sorti de cette chambre et j’emboite le pas en courant dans le couloir. Je passe devant la porte de mon ainé, je ne sais même pas si il entend le bruit qu’on fait, mais je lui dit à mon tour :
- T’es dernier Red !!

J’arrive en bas et je passe la porte pour me retrouver dehors et heurter Cyan qui s’était arrêté. Et là je tombe, et le nez dans la neige, j’explose de rire.

_________________

Roses are red, violets are blue, you are Cyan, and I love you




Gnihihihi:
 


DCs : Hayleylareloue, Josh Tay, Johnlesexy, Phyllis, Lesty, Malcolmpsychopathe et OctaviusleBG



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Sorcier Noir de Rosenrot | Âme rouge
Modo | Sorcier Noir de Rosenrot | Âme rouge
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Kill. Exterminate.
LOCALISATION : Nowhere
CITATION DU PERSONNAGE : Le ciel, la terre, et même moi. Le monde entier est rouge sang.

MESSAGES : 184
DATE D'INSCRIPTION : 30/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
26/100  (26/100)
Point Membre:
41/100  (41/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Ven 8 Sep 2017 - 11:19

Des pas surexcités dans le couloir le réveillait. Il grogna. On ne pouvait pas le laisser dormir dans cette maison ? C'était trop demander ? Non mais franchement. Et là, il entendit Bleu frapper à sa porte et crier. Crier. Vous vous rendez compte ? N'importe quoi cette princesse. Il lui avez déjà expliqué qu'il était hyper grognon quand il avait pas son quota de sommeil. Et que en ce moment, il avait besoin de faire des grosses grasses mat. Déjà que les parents venaient souvent le réveiller plus tôt que prévu. L'adolescence commençait déjà à être dure.

Il leva une paupière pour s'apercevoir que sa porte était restée ouverte après le passage de Bleu. Il se plaignit, se retourna sous sa couette et la rabattit sur lui. Laissez moi tranquiiiiiiiille, qu'il pensait. Il savait même pas pourquoi il y avait autant d'agitation, il essayait de ne pas trop entendre les bruits alentours pour se rendormir rapidement. C'était sans compter sur les jumeaux qu'il entendit glousser pas loin. Sa sœur avait sûrement laissé toutes les portes ouvertes. Infernale.

Il entendit Cyan sortir et balancer un truc à sa moitié. Avant de lui dire que ça valait pour lui aussi. Mais non. Mais laissez moi tranquille sérieux. C'est quoi ces gens. Il regardait alors le radio réveil posé à son chevet. Il était BEAUCOUP trop tôt. Le soleil n'était décidément pas encore levé à cette heure là. Pourquoi tant de haine à son égard ?

Il grogna une dernière fois avant de se lever, d'un pas lourd. Il avait pas hyper envie. Mais il pensait aussi à sa princesse, il voulait faire plaisir à sa princesse.

Depuis qu'elle était là, c'était son bonheur que tout le monde voulait. Des sourires sur le visage de la princesse. C'était leur rôle de frères de faire ça, vu que leurs parents n'avaient pas l'air décidé de faire des choses pour elle. Fait étrange d'ailleurs car il les avait vu s'occuper de toute la fratrie. Sauf Bleu. Pourquoi ? Il chassa ses sombres idées de son esprit en agitant la tête et alla à la cuisine pour se servir un café. Il le sirota en regardant dehors. Son air taciturne disparu peu à peu quand il vit le bonheur sur le visage de sa famille, d'être dehors, dans la neige. Il sourit, posa son mug, enfila ses bottines d'hiver et pris sa grosse doudoune. Bien emmitouflé comme ça, il ne risquait rien, elle était zippé jusqu'au nez, sa capuche rabattu sur ses yeux. Il reprit sa tasse et sortit, avec tout le monde.

C'était clair qu'il n'était pas le dernier. Il restait Silver, surprenant qu'il n'était pas déjà là, et Bianco. Well, Bianco...


_________________

Things I do :
Kill & Exterminate people

Something rare :


Honnest, I really don't like people:
 


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
Modérateur | Sorcier noir de Rosenrot | Toxicomane tourmenté
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Soldat de Rosenrot
LOCALISATION : Probablement au manoir Soul.
MESSAGES : 54
DATE D'INSCRIPTION : 22/05/2013

Niveau du personnage
Point RP:
33/100  (33/100)
Point Membre:
18/100  (18/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Jeu 11 Jan 2018 - 22:29

J'ai 10 ans. Je sais que c'est pas vrai mais j'ai 10 ans. Si tu me crois pas hé, tar' ta gueule à la récré.

C'est pas vrai. J'ai pas 10 ans. J'en ai 9. C'est presque. En vrai j'ai 9 ans, 4 mois et 22 jours. Presque 9 ans et demi. Donc presque 10.
Un sourire m'envahi quand j'entends la voix de ma soeur qui me réveille en me disant qu'il neige. J'adore la neige. C'est blanc, c'est froid, ça tombe en abondance et ça rappelle qu'on est dans la période de la raclette. Et moi, j'adore le fromage. Je trouve ça trop cool. Quand on le fait fondre, miam. J'en saliverais presque sur mon oreiller.
Notre famille n'était pas une famille ordinaire, on est beaucoup trop, mais c'est rigolo. J'ai plus d'affinité avec certaines personnes de ma famille que d'autre mais c'est normal je crois. J'avais demandé à la gouvernante l'autre fois et elle m'a dit que c'était normal : famille ou pas famille, on s'entends plus avec certaines personnes que d'autres.

J'entends ma soeur continuer la tournée des chambres, comme un petit papillon volant à gauche et à droite, pour répandre son bonheur et sa joie. J'étais petit mais j'avais déjà compris que ce n'était pas facile d'être une fille dans une famille avec que des garçons. Alors je suis souvent gentil avec elle, mais parfois je suis pas gentil. Elle m'énerve parfois ! Mais je l'aime tout de même.
Je me lève et je me met devant mon armoire. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir mettre ? Tant de vêtements je possède ! Bon, évidemment, je vais devoir mettre du chaud. Parce que sinon je vais hurler de froid. Est-ce que c'est une vraie expression ? Sûrement oui. Je viens juste de l'inventer. Ah ! Je m'équipe de mon plus bel équipement d'hiver, aussi argenté que mon prénom.
Je suis Silver Soul et voici ma vie ! Je dévale les escaliers pour me retrouver dehors. Me voila sur le pas de la porte. Mince ! Mes bottes ! Je fais demi tour pour aller les mettre. Ca m'oblige à passer par la cuisine et vous ne devinerez jamais ce qu'il y avait dans la cuisine ! Des tartines avec du miel, laissées là, sur un meuble. J'ai regardé, à droite et à gauche, avant de me jeter dessus. J'adore le miel ! Le goût sucré, les abeilles, les ours, Winnie l'ourson, les arbres. Bref ! Je me régale et me lèche les doigts de plaisir tellement j'ai adoré mon "repas".

J'ai pris un peu de temps pour manger ses tartines, y en avait... quelques unes. Le secret de l'instruction m'oblige à ne pas révéler le nombre de tartines que j'ai mangé. J'enfile mes bottes et fais mes lacets. Même si je suis grand, j'aime le faire lentement et avec application. Personne n'aime tomber avec le nez le premier dans le sol. Me voila prêt à affronter presque n'importe quoi ! Peut-être pas une coupe de cheveux... J'espère que le coiffeur ne va pas débarquer ?
Je sors enfin dehors et fais quelque pas dans cet univers d'un blanc intact et infini. C'est beau. Je n'ai qu'une seule envie, me jeter dans la neige. Je me mets debout, droit comme un piquet et je me laisse tomber en arrière. Un ange de neige, les yeux rivés au ciel. Il y a sûrement pire comme situation à 9 ans presque et demi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modette en chef | Membre de Rosenrot | Âme bleue
Modette en chef | Membre de Rosenrot | Âme bleue
avatar

MESSAGES : 308
DATE D'INSCRIPTION : 27/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
53/100  (53/100)
Point Membre:
28/100  (28/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Dim 21 Jan 2018 - 17:46

Une ombre noire sur la neige blanche.
Tu as les yeux fermés, aussi ne vois-tu pas l'ombre de Green se profiler au-dessus de toi alors que les premiers rayons de soleil émergent paresseusement dans l'horizon. Tu ne vois pas non plus que tu as failli finir enterrée sous la neige par le plus jeune de tes frères. Même si ça, tu ne te serais certainement pas laissée faire ! L'âme verte n'est pas beaucoup plus âgé que toi et, à cet âge qui précède largement la puberté, la force entre les garçons et les filles ne diffère pas vraiment. Green mesure à peine deux centimètres de plus que toi - vous vous êtes encore mesurés hier - et il y a plein de fois où tu parviens à le battre en combat à mains nues. Bon, plein de fois c'est plutôt de l'ordre de une fois sur deux. Ou une fois sur trois. Mais ça fait quand même beaucoup !
Mais toi tu as les yeux fermés et la bouche ouverte pour attraper les flocons et tu ne vois pas tout cela. En revanche, tu entends. Tu entends la voix de ton frère qui résonne dans le silence du matin :

- Viens, on prépare de boule de neige et on les bombarde quand ils sortent !

Tu a-dores cette idée ! Aussitôt tu te relèves et te mets à rassembler des petites boules de neige que tu ajoutes au tas que Green a commencé à former. Tu tasses bien la neige entre tes gants, bien décidée à avoir une tonne de munition pour vos aînés. Ils n'avaient qu'à se dépêcher un peu et arriver plus vite ! C'est pas possible d'être aussi lents... Que fabriquent-ils ?
Mais, alors que tu es en train de te lasser de fabriquer des boules neige - tu te lasses assez facilement -, tu entends enfin du bruit ! Tu saisis aussitôt une boule et te tiens prête à la balancer à la tête de celui qui sortira. Enfin sauf si c'est Allen ou Aria. Tu doutes que ton père et ta mère apprécient beaucoup ce jeu qui qualifieraient sans doute de "puérile" et "inutile".
Tu ne sais même pas ce que veut dire "puérile".
En revanche, ce que tu sais, c'est qu'ils te puniront s'ils reçoivent une boule de neige en pleine figure.

Heureusement pour toi, ce n'est pas eux qui ouvrent la porte et tu te dépêches de lancer ta boule... qui s'écrase sur le mur de la maison sans effleurer un seul cheveux de ta cible - tes cibles à vrai dire puisque ce sont les jumeaux qui sont apparus.
Zut.
Mais tu n'as pas le temps de récupérer une nouvelle boule, que tu vois Olive s'écrouler dans la neige. Est-ce qu'il s'est fait mal ? Tu suspends ton geste avant d'entendre des éclats de rire provenir de ton frère. Ça a l'air d'aller ! Aussitôt tu reprends donc une munition et tu continues de les lancer sur tes frères. La bataille peut commencer !

La neige fuse dans tous les sens. Tu ne vises pas très bien, mais grâce à votre préparation, Green et toi avez un avantage de taille ! Plein de munition déjà prête pour mitrailler les jumeaux ! Et tu t'en donnes à coeur joie, ta petite frimousse virant au rouge sous l'effort. Tu as trop chaud désormais !
Et, alors que la bataille bat son plein, un nouvel arrivant débarque. C'est Red ! Celui là ne perd rien pour attendre et tu lances aussitôt à la cantonade :

- Lancez tout sur Red !

L'aîné de la famille vous bat tous en terme de taille et de force et tu sais bien que, la seule façon pour que vous vous en sortiez est de tout lancer sur lui. L'alliance fait la force, et ça tu l'as bien compris ! Tu termines donc d'épuiser tes munitions sur le nouveau venu en rigolant, bien que tu te doutes que la vengeance de l'adolescent risque d'être terrible. Mais ça, tu t'en fiches ! Tu sais bien que tes grands frères n'oseraient jamais faire de mal à leur princesse.
Jamais.
Et, alors que ta pile est désormais épuisée et que tu t'apprêtes à te pencher pour préparer d'autres boules, tu vois soudainement Silver pointer le bout de son nez. Il n'a pas fait trois pas dans la neige que tu le vois tomber en arrière pour faire un ange, comme s'il ne se rendait pas compte de la bataille faisant rage à ses côtés.
En voyant ça, tu décides de courir vers lui et abandonne ta position stratégique - en vrai, depuis le début de la bataille tu te dissimules à moitié derrière Green pour que ce soit lui qui se prenne les ripostes de vos adversaires - et tu te précipites vers l'âme argentée en traversant le champ de bataille. Puis, à son niveau, tu tombes dans la neige, juste à côté de lui, et tu hurles à la nuit :

- Moi aussi je veux faire un ange de la neige ici !

Des âmes colorées dans la neige blanche.

_________________


« Dans presque tous les mythes fondateurs, personne n'a de pire ennemi que son frère, si ce n'est son père qui, craignant une alliance des frères contre lui, prend parfois les devants et les tue. »





Dc de Myaw Nienta ~ couleur blue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre de Rosenrot | Âme verte
Membre de Rosenrot | Âme verte
avatar

MESSAGES : 411
DATE D'INSCRIPTION : 21/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
49/200  (49/200)
Point Membre:
32/200  (32/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Mer 24 Jan 2018 - 9:45

Les deux enfants partent dans le jardin, libres de leurs parents. Le vent ne s’est pas levé et de toute façon, les enfants magiques ne tomberont sûrement pas malades. Ils sont forts, en pleine santé, ils sont habitués aux situations climatiques plus compliquées que ça.

La propriété entière est sous la neige et ils vont pouvoir faire une armée de bonhommes de neige tout autour du domaine, avec des pierres pour les sourires et les yeux, peut être des carottes si il y en a, et alors ils pourront s’amuser au lieu de s’entraîner.

Les autres petit à petit sortent et Green regarde avec le désespoir d’un enfant la boule de neige de pas toucher sa cible. Il a envie de râler, parce qu’il veut qu’ils gagnent dans la bataille, et ils ne gagnent pas si Bleu elle n’arrive pas à viser. Il faut bien prouver aux autres que c’est les plus petits les plus forts non ? Qu’ils peuvent leur mettre la pâté si ils en ont envie, leur vie de tient qu’à un fil ! Prenez garde !

Olive part se rouler dans la neige et Green se relève d’un coup, prêt à lui sauter dessus en bondissant - mais où est Cyan ? - mais il y a Silver aussi qui fait des anges dans la neige, en battant des bras. Il dépasse Green de presque une tête, aussi ça ne vaut pas le coup de se battre contre lui, il sait qu’il va prendre trop cher. Mais Bleuann s’écrie déjà :

- Lancez tout sur Red !

Green reprend toutes ses munitions et il envoie tout aussi loin qu’il peut. C’est la bataille, la vraie, celle qui peut leur permettre de renverser le cours des choses et de gagner la guerre !
Mais Bleu, cette petite fourbe se cache derrière son grand frère et c’est le pauvre petit Green qui se prend la plupart des boules de neige. Elle passe sous sa peau et lui gèle les os, il commence à être tout mouillé mais Bleu s’élance d’un coup en courant.

- Moi aussi je veux faire un ange de la neige ici !

Et du coup Green prend son élan aussi, profitant que l’attention soit sur la petite fille - qui n’a aucune concentration et passe de tout à rien - et saute sur Cyan pour l’enterrer dans la neige. Il le renverse et balance le plus de neige possible en rigolant à oreilles rabattues.

- Je t'ai eu !

Il sait qu’il va prendre bordel, mais c’est pas grave, c’est le moment où jamais de rouler l’autre dans la farine avant qu’il ne puisse se relever et l’enterrer à son tour. Il ne sait pas où est passé Olive, mais ils vont sûrement se liguer contre lui directement après cette action - action très brave, comme un soldat qui part au front pour gagner, gagner la guerre !

_________________








Dc de : Ian, Nawel, Rhyan, Lola, Josh, June.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modo | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
Modo | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : C'est cool d'avoir un mec sensationnellement beau et intelligent comme jumeau.

MESSAGES : 49
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
51/100  (51/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   Jeu 25 Jan 2018 - 22:06

Je suis le premier à sortir. Enfin, le premier de ceux à qui j’ai proposé de faire la course. Bon, c’est vrai que j’ai un peu triché mais comme ça, je suis certain de sortir gagnant du jeu. C’est pas équitable ? Bah, tant pis. De toute façon, Olive m’aurait dépassé si nous avions décidé de tracer une ligne de départ fictive. Mais comme j’aime bien mon jumeau quand même, j’ai rajouté Red sur la liste. Une manière aussi de motiver Olive à tout de même tenter quelques foulées rapides.

Et hop, dehors ! Je n’ai même pas le temps d’admirer les flocons de neige tombant sur le manteau blanc étendu à terre que des grosses boules de neige sont envoyées de part et d’autre. Hey ! je les vois, tous les deux, Green et Bleu, avec un grand sourire sur le visage et des yeux scintillants. Ça m’arrache un sourire. Un sourire passager car il faut tout de même penser à éviter les projectiles. Bon, c’est pas super bien lancé mais c’est un début. J’ai presque envie d’aller voir les deux chenapans pour faire des boules avec eux mais ils seraient capables de me mitrailler. Très peu pour moi. Alors, je descends le palier et me dépêche de faire une boule de neige pour la lancer sur les deux plus jeunes. On riposte comme on peut ! Je sais bien viser alors je fais parfois semblant de rater ma cible. Et je ris en me cachant derrière n’importe quoi. Olive arrive ! Je n’hésite pas une seule seconde et change immédiatement de cible, sans lui offrir le bénéfice du « oh, j’ai raté ! ». Pas de pitié entre jumeaux.

Mais le voilà qui s’écrase au sol pour faire un ange de neige. Bah, c’est plus drôle. Et puis Red arrive, un peu fatigué. Le grand frère, la cible i-dé-ale pour se prendre une rafale de la fratrie. Visiblement, je ne suis pas le seul à penser car déjà :

- Lancez tout sur Red !

Roger !
Mais attends, les boules de neige, c’est old school. Ce serait plus marrant… autrement ! Je concentre mon pouvoir au bout de mes doigts, sans trop le charger pour ne pas déclencher un je-ne-sais-trop-quoi qui signifierai un départ rapide à la cave et pose ces derniers sur la neige devant moi. FLOUP. Le sol se retrouve ratissé sur un arc de cercle et toute la neige se retrouve expulsée devant moi, droit sur les nouveaux arrivants.

Hilare, je tombe en arrière en me tenant le ventre et rit à gorge déployée. Des bonshommes de neige vivants haha c’est trop drôle. Repose en paix mon jumeau, sous un mètre de neige, je graverai ton nom dans le roc. Amen.

Sauf que l’heure se retrouve subitement aux anges de neige. J’aime pas trop ça. Je ne sais pas trop pourquoi mais voilà, c’est comme ça. Alors, je trouve plus drôle de mitrailler ceux qui en font. Olive, Bleu, Silver. Red, juste pour le plaisir de le voir râler. Ça n’a pas de prix, ça. Mais il est où Green dans tout ça ?
Derrière moi !
Un gros poids sur les épaules et je tombe en arrière dans la neige. Même pas le temps de se relever que le mécréant est déjà en train de m’enterrer en riant.

- Je t'ai eu !
-Pas pour longtemps !

Moi je propose qu’on se ligue tous contre… Contre… Bleu ? Ouais, Bleu, parce qu’elle est innocente. Ou Silver. Ou Red, mais il a déjà bien pris je trouve. Mais d’abord, réglons son compte à ce garnement. Je me relève d’un coup et l’attrape par le bras avant de farfouiller frénétiquement dans ses cheveux et le plaquer – doucement, c’est un gosse quand même – dans la neige. Je me relève et lui tend la main pour l’aider, grand sourire sur les lèvres. Puis, je me pose dans un coin et commence à rassembler plein de neige tout en interpellant mon jumeau par télépathie.

*Viens on fait un bonhomme de neige. Le plus grand possible.*

Et puis, je me dis que c’est bien de faire ça à plusieurs aussi. Le plus grand bonhomme de neige jamais inventé. Plus grand que les parents. Plus grand qu’un géant.

-Moi je préfère faire un bonhomme de neige !

Alors vous venez ou vous venez pas, mais le géant va pas se faire tout seul.

_________________


DC De Ren Takahata
COLOR: skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les couleurs de l'âme - 25 décembre 1996

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Hors des limites :: || Hors du temps-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :