AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dansons la polka en mangeant de la poutine (rapée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back - June&Lula - Tender Grass

MESSAGES : 509
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
42/100  (42/100)
Point Membre:
150/100  (150/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Dansons la polka en mangeant de la poutine (rapée)   Mar 26 Sep 2017 - 19:04

C'est... la... fête !

Cette journée c'est un peu l'angoisse et la folie à la fois. Mais aussi beaucoup de bonheur. C'est l'anniversaire de mon papa. Mon papa qui a 60 ans, aujourd'hui. Hé oui, ça vous en bouche un coin hein ? Non, ça vous en bouche pas un coin ? Moi si. Il est vieux. Enfin il n'a pas l'air si vieux que ça quand on le regarde bien, le Creed. Il a même plutôt posément l'air d'avoir seulement dix à quinze ans de plus que moi. La triche quoi. Oui, ok, ça sera la même avec mes enfants quand j'en aurais, mais pouet.

En vrai c'est plutôt cool pour mon papa qu'il fasse pas son âge hein. Mais il fait quand même un peu peur. Fear Angus Creed, mec avec une barbichette et un air sérieux au possible (et des yeux qui lancent des éclairs quand il se fache), chef de la section pénale du QG d'Orpheo Ottawa et à la fois PDG de la Creed's Tourist Company. Ouais le mec a pas de vie. Enfin si, il a, et c'est ça le pire, c'est vraiment le pire. Il a le temps d'aller tirer les nattes de toutes mes cousines les plus jeunes, de faire des remontrances à Abbey sur son style de vie, de jouer au hockey avec Charlie et par ci par là de me demander quand est-ce que je vais lui faire une petite fille (oui parce qu'allez savoir pourquoi, les bébé filles, chez les Creed, c'est sacré). Depuis que je suis marié, lui et ma mère me parlent que de ça. Autant vous dire que j'en peux plus. En plus c'est pas que je veux pas hein. Mais c'est la guerre quoi. Donc comme j'ai que 26 ans, Hayley que 25, et que les sorciers noirs veulent nous buter et qu'en plus y a même plus d'orphelinat dans lequel coller les mômes quand les parents meurent -je suis horrible putain-, bah on va prendre une grande inspiration, ranger ses gamètes bien au chaud pour plus tard, et se calmer.

Evidemment, mes parents sont tout à fait au courant de tout ça, et au final, c'est juste devenu une blague récurrente dans ma famille. Sauf pour les vieux du Nunavut qui pensent que de toute façon il faut procréer, procréer, procréer et encore procréer, et qui, en même temps, pensent que tout ce qui est jeune est con et pénible. Oui, ces gens là aiment bien râler.
Même mon cousin Octavius s'est mis à se foutre de moi sur le sujet. Et là putain j'ai un flash, oh mon dieu j'ai peur du jour où je deviendrai effectivement papa et où, par la présente, Octa le brocousin deviendra Octa le tontoncousin. Faudra que je cache mes enfants bien au chaud dans des cahutes du fond des bois. Sauf qu'il est métamorphe animal et que le fin fond des bois canadiens, bah ça le connaît mieux que moi. Zut.

Donc, tout ça pour dire que cette journée est flippante, mais à la fois très excitante. Je me suis réveillé à six heures pétantes pour aller faire chier ma mère dans la cuisine et essayer de l'aider à cuisiner des trucs, mais dès que j'ai eu grignoté quelques trucs, elle m'a méchamment envoyé décorer la terrasse avec ma télékinésie. J'suis un peu triste d'avoir jamais le droit de cuisiner, parce que moi, j'aime cuisiner. Et sauf les première fois où je cuisine un plat, je suis plutôt doué. Mais bon. J'aime bien aussi accrocher des petites lumières sur la terrasse, c'est cool aussi. Donc je l'ai fait, et puis Hayley est venue me rejoindre pendant qu'elle buvait son café, on s'est fait un bisou, et ensuite ma maman m'a chargé de corvée de ménage, ce qui est tout de même le truc le plus nul à faire quand on prépare une fête.

No comment sur le fait que ma mère me mène à la baguette alors que j'ai vingt six ans passé.

D'un côté il faut se souvenir que je dois me rattraper pendant le restant de mes jours auprès de ma famille pour avoir fugué juste pour aucune raison alors que j'étais juste un genre de pré-ado, un machin qui connait rien à la vie. Et j'ai survécu, bordel. Des fois, je réfléchis à mon passé, et je me dit qu'il y a un truc qui déconne chez moi. Je suis une anomalie quantique. C'est très joli ça. Je devrais proposer à Hayley de m'appeler sa petite anomalie quantique, c'est totalement chou.

Quand j'ai eu fini de récurer la maison de campagne qui est IMMENSE HEIN FAUT PAS DECONNER, c'était l'heure de manger, et Abbey venait de débarquer avec des sandwiches et un peu de charcuterie à faire griller. Elle s'est foutu de ma gueule parce que j'avais un look de femme de ménage hispanique, je lui ai mis un plumeau dans les cheveux, ma mère a failli réussir à nous tirer les oreilles, et on s'est installés dans le jardin pour grailler. C'était bon.

Merci Zach de nous raconter ta journée avec autant de détails, l'univers s'en trouve ra-vi.

Mais je vous en prie.

Et donc, au fur et à mesure de la journée, de plus en plus de cousins et autres gens chelous (les gens de ma famille sont tous chelous, selon moi. Mais si vous leur demandez, c'est moi qui suis chelou. Mais ne leur faites pas confiance, ce sont des gens chelou). Y a commencé à avoir plein de petites filles avec des nattes qui courent partout dans mes pattes, en pensant qu'elles aident à préparer la fête, alors qu'en fait non, elles font juste du bruit et du bordel, mais que comme j'aime beaucoup trop mes cousines et les filles de mes cousines, bah voilà, je dis rien et je souris comme un niais en essayant de fixer une saleté de nappe sur une table en bois, voilà, je me suis coupé avec une assiette en carton, tout le monde va ENCORE se moquer de moi.

Puis il y a aussi Caïus, le fils de ma cousine Thilda, qui a genre à peine un an et qui est le truc le plus baveux et joufflu que je connaisse, mais aussi le plus mignon. C'est aussi un peu un running gag, ce gosse, parce que c'est un des seuls mâles de la famille Creed. Du coup, avec Octavius, on l’entraîne à résister à l'oppression féminine. Quand il sera ado, on lui apprendra probablement à cramer des tampons. Non.

J'ai pas dit ça.

Après, tout compte fait, il faut bien avouer que la télékinésie, c'est hyper pratique pour préparer une fête. On peut soulever de la poussière, de la déco, des assiettes -si ma mère m'y autorise-, et même le chien. En plus, on peut se la péter devant ses petites cousines à faire voler des lampions tandis que notre femme soupire dans un coin de la pièce, tout simplement parce qu'après un an de mariage, elle en peut déjà plus de vous (c'est faux, je suis la lumière de son existence).
Sinon j'ai réussi à ne faire cramer aucune bouclette jusqu'ici, ce qui est plutôt positif. Mes précieuses bouclettes.

Après encore deux pauses café et une pratique de la télékinésie sur petite cousine (avant que ma mère et la mère de la petite cousine en question ne débarquent), Margaret -ma môman- me laisse enfin la rejoindre pour faire des petits fours dans la cuisine, où Hayley était déjà, à faire je sais pas quoi, d'ailleurs, probablement un truc secret et machiavélique de femme, ma mère fait plus confiance à mon épouse qu'à moi, je suis vexé, je boude.

Mais je m'applique quand même bien à tartiner la tapenade sur les petits toasts pour éviter de me faire gronder par maman.

Il est déjà dix-huit heures. Ca veut dire que dans une demi-heure les premiers Creed vont commencer à débarquer pour aider à finaliser un peu tout ça, et qu'encore trente minutes après ça, le paternel et les autres invités vont arriver. Du coup, je file me doucher, non sans me faire gratuitement jeter de la farine gratuitement dans le dos par Abbey -Charlie est occupée avec les petites cousines, ouf-.

A dix-huit heures quinze, je suis tout frais pimpant sortant de la salle de bains. Avec les bouclettes mouillées, certes, maman va encore râler, mais j'aime pas le séchoir à cheveux, laissez moi tranquille. FFFF. Va voir ailleurs, Allen Kristiansen, sheitan du cheveu sec (mais soyeux ♥️). D'ailleurs, lui aussi, il est invité. J'ai hâte de le voir pour lui pincer les joues. Comment ça on ne dit pas ça de son directeur de QG ? Non en fait j'entends rien, c'est bizarre, hein ? Mon immaturité est trop forte pour vous.

Blblbl.

Marque de fabrique de Canadien, vous pouvez pas comprendre.

Des fois j'ai aussi du mal à me suivre moi-même.

Je suis un bordel ambulant.

Je chante à tue-tête dans la salle de bain en tentant de replacer mes jolies bouclettes sur mon crâne, mais abandonne rapidement, me contentant de me trouver beau avec ma petite chemise grise à col blanc et mon jean noir. J'ai aussi de fort jolies baskets en daim gris, toutes neuves. Cadeau de n'Hay.

Il commence à faire légèrement sombre, dehors, et le jardin est super beau. Je me suis bien appliqué à faire des jolies runes de lévitation pour que Mr. -inspiration- VONIESTOSIWJSKI -expiration- soit fier de moi. Puisque c'est lui qui me l'a appris. Bon, il en saura probablement jamais rien. Mais disons qu'il est fier de moi, ok ?

Bref, la maison grouille de gosses en tous genre, j'ai trop envie de prendre Caïus dans mes bras et de le papouiller, puis d'arriver vers Hay avec un air de chien battu et de lui demander "allez, on fait le même ?", mais j'ai pas le temps, je dois servir des boissons, prendre les manteaux des gens, faire bonne figure, bla, bla. C'est chouette hein, j'adore ma famille, mais c'est l'angoisse. Du coup, pour chasser l'angoisse, je fais totalement le clown, et je passe pour l'abruti de la famille. Rassurez-vous hein, c'était déjà le cas avant ce soir, mais disons que j'empire et aggrave allègrement les choses à chaque, et je dis bien chaque, événement plus ou moins important de la famille Creed et/ou de la société magique canadienne, ce qui, finalement, revient presque au même. Et ça, c'est assez flippant.

Trêve de conneries.

(Non).

Mon papa arrive. Ce qui veut pas vraiment dire trêve de conneries, au final, mais plutôt, "on se calme un peu Zach sur le n'importe quoi, juste un tout petit peu, s'il te plait, allez, on sait que tu es capable de le faire, concentre toi fort, GO GO GO".

Papa, donc.

Je lui saute au cou comme un enfant de dix ans en beuglant :

-JOYEUX ANNIVERSAIRE PAPOUNET !

Et je lui pince les joues. Et il me lance des éclairs avec la première couche de ses yeux.

Oui les yeux ont des couches, vous êtes stupides si vous ne l'aviez jamais remarqué.

Et dans la deuxième couche de ses yeux, je vois beaucoup d'amour et de bonheur.

Sauf qu'il doit faire bonne figure et me remettre à ma place, parce que voilà, c'est comme un jeu entre nous, et que donc il me lance une petite tape derrière le crane, râle parce que mes bouclettes sont mouillées, ma mère dit "je lui avait pourtant dit de se sécher les cheveux", mes sœurs ricanent, mes cousines aussi (toutes des dindes dans cette famille), tout le monde blablate, se demande comment il va.

Moi dans tout ça j'essaie de faire le mec responsable qui a tout de même organisé la soirée, qui aide les invités, apporte des plats, résout des problèmes et qui veille à ce que ses cousines ne tombent pas dans le lac en contrebas de la colline. Ouais c'est un vrai job aux fêtes Creed, faut pas croire. Je suis résolu à être incroyablement multitâche et efficace ce soir, BOOM.

Je choppe deux margaritas avant qu'il n'y en ait plus et en offre une à Hayley.

-Toi je t'aime, toi.

Petit bisou mignon sur le coin des lèvres.

Ca va être une chouette soirée.



_________________

Socrate est un chat.




Socrate is:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dansons la polka en mangeant de la poutine (rapée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Amérique :: || Canada-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :