AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All I want for Christmas, is you....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solitaire
Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Propriétaire d'un ranch
LOCALISATION : Oklahoma
CITATION DU PERSONNAGE : Oh, regarde ! Un Ornitho-piccolo-elatybus à gorge dorée ! Ça, ça fait un malheur aux mots croisés. Qu'est-ce que je m’amuse !

MESSAGES : 83
DATE D'INSCRIPTION : 19/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
28/100  (28/100)
Point Membre:
33/100  (33/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: All I want for Christmas, is you....   Dim 7 Jan 2018 - 11:48

Cela se déroule un peu avant et le 24 décembre 2017.....




Les rues du queens étaient bondées de monde. Billie déambulait dans cette foule en humant les odeurs de marrons grillés et en flânant devant les vitrines de Noël. Elles étaient magnifiques. Elles dégageaient la joie de vivre et le bonheur d'une fête familiale, de retrouvailles et de cadeaux sublimes. Billie s'imaginait faire partie de ces familles calmes et heureuses qui arpentaient les allées des magasins, elle se voyait encore enfant sous le sapin entourée de personne qu'elle aime. Elle souriait donc, en s'imaginant cette vie fabuleuse. Elle rêvait d'avoir un jour une famille et de passer les noel devant une cheminée allumée sur un tapis couvert de jouets. Elle rentra chez elle et se prépara un plat. Son sourire était toujours sur ses lèvres.
Billie n'avait plus fêté noël depuis la mort de son père mais avant le drame, elle se rappelait quand même avoir été heureuse. Ann était toujours en train de rire et sa mère elle souriait encore... c'était si loin ce temps. Billie mangea son assiette devant sa fenêtre, en lisant son livre du moment : Les sorcières du clan du Nord. Un roman jeunesse qui parlait de sorciers, de monstres et de pouvoirs... dans ce genre de bouquin, elle se sentait proche de ce monde dont elle venait, et puis ça changeait des livres sur les fourmis. Depuis plusieurs semaines elle attendait avec impatience la réponse de Monsieur Charles... John, elle s'était même persuadée que sa lettre n'était jamais arrivée à lui. Tant pis, son doux rêve de pouvoir le revoir avait disparut avec sa lettre. Et si les gens qui en voulaient à John l'avait vu ? Devait elle s'attendre à être interrogée de force par des hommes cagoulés ? Cette idée lui fis avoir des frissons. Elle se leva et alla vérifié si sa porte était fermée, au cas où. Elle l'était, et le loquet de sécurité était également mit. Elle sourit et se moqua d'être si peureuse... "De toute manière, ELLES t'aurai prévenues nan...? ". ELLES l'auraient fait en effet, mais ici, elles étaient moins envahissante que chez son oncle, et donc beaucoup moins présente. mais elle avait réussi à obtenir leur confiance et ELLES l'aideraient pour toute la vie.
Normalement.

Billie avait économisé ses jours de congés pour pouvoir les prendre le soir du réveillon et le jour de noël. Étant seule et sans famille, son patron lui refusa se droit et lui donna le 26 et le 27 décembre. Taylor avait demandé aussitôt à voir le patron. Une fois ressortis du bureau, Billie lui lança un regard intrigué.

-Tout va bien ?

-Oui oui, j'ai demandé à changé mes vacances pour noël.

-Ah... et ? Tu travails toujours le nouvel an ?

-Oui mais, j'ai échangé nos jours. Surtout.

-Mais, Taylor ! Tu... je ne peux pas accepté tu... et ta famille ? Ils diront quoi ?

-Ils diront rien, mes parents divorcent alors j'ai pas envie d'être avec eux pour ce genre d'événement, et comme j'ai entendu dire que tu voulais le soir de noël, je suis permis de... d'échanger.

-Oh... je ne sais pas quoi dire...

-Billie, accepte, comme cadeau de noël ! Et puis, on travaillera ensemble au nouvel an !

Billie sourit. Elle était extrêmement touchée par ce que ce jeune homme avait fait pour elle.

-Merci, merci beaucoup !

Un ami. Elle avait un ami. Avec une mémoire, lui... Et une gentillesse à toute épreuve.
La veille du réveillon Billie fit de grosses courses pour ses deux jours de fêtes. Les bras chargés de paquets, elle marchait sur le trottoir de sa rue. Elle s'arrêta devant la vitrine de ce magasin ou se trouvait le canapé rouge qu'elle voulait tant. Il lui manquait un tout petit peu d'argent pour pouvoir se l'acheter. Elle l'aura bientôt. Enfin...
Nan, elle devait le prendre maintenant.
Elle lèchera l'heure qui suivit, et demanda au gérant si il pouvait l'aider à l'installer chez elle.
Deux heures plus tard, ce magnifique canapé ancien au velours rouge ornait sa toute petite pièce. Elle était heureuse.
Au final elle avait eu un assez cet année ! D'accord, c'était un cadeau de elle a elle mais bon, ca compte quand même.

Le 24, Billie passa la journée à cuisiner. Au menu : un poulet rôti, des patates aux four et des légumes sautés. Elle avait cuisiné pour 10, mais elle s'était dis que ça lui tiendrai la semaine en repas, et au pire elle inviterait Taylor à finir les restes, cela pourrait être sympas. Et puis il était gentil...
Une image de john apparut dans son esprit. "Non, non, non pas maintenant.". Elle secoua la tête et alla chercher une bouteille de vin rouge s'était acheté -assez cher mais bon... le bon coûte plus cher...- et s'en servit dans sa tasse à thé. Elle sirota ce qu'elle s'était versé en cuisinant ses légumes et une fois qu'elle fut satisfaite de la cuisson, elle alla se doucher. Dans l'angle derrière la porte, un trou apparaissait, et quelques fourmis y sortis, alla directement sur le rebord de la baignoire. Billie joua avec ELLES et savait qu'ELLES étaient là pour lui tenir, Billie en était sure.
Il était bientôt 19h et Billie comptait passer à table, elle s'habilla rapidement, mis un débardeur et un short, puis enfila une robe de chambre qu'elle avait volé à Ann, une en soie pourpre, quelque chose de plus jolie qu'un simple pyjama, et de toute manière étant seule pour ce soir elle n'allait pas faire l'effort de s'habiller. De toute façons elle n'avait rien à mettre. Elle mis ses légumes dans le plat du poulet et le glissa au four, se dressa une jolie table et alluma sa chaîne pour y mettre une cassette. Elvis Presley ! Rien de tel pour mettre la bonne humeur ! Elle erra encore un peu dans son appartement, en buvant un peu de vin et en dansant autour de son nouveau canapé, attendant patiemment que son four bip.

BIP. BIP.

C'est bon ! Avant de sortir le poulet, elle alla rapidement se mettre des chaussettes, rouge et blanche avec des cerfs. Oui, c'était kitch mais elle s'en moquait. Elle les adoraient.
Le poulet sentait bon, et ses légumes étaient dorés. Parfait !
Elle se découpa quelques bouts dans le blanc et pris de la sauce, puis rajouta des légumes.

-Bon appétit ! .

Elle allait entamé son repas quand on frappa à la porte. Elle leva la tête et resta immobile. Des hommes en cagoules ? Et si c'était eux ? Non, ils n'auraient pas frappés, ils auraient défoncé la porte. Billie se leva doucement et frémissant aux autres tapes sur la porte. Bon et bien, quand faut y aller... Elle déverrouilla la porte, sans enlevé le cran de sûreté, puis entrouvra. Il faisait sombre, mais elle cru pendant un instant...

-Bonsoir, excusez moi de vous déranger, mais on m'a dit que Billie Mikamba habitait ici ?

Billie fixa John. Il était là, devant elle. Non c'était impossible, il était... vraiment là ? Elle n'était pas en train d'halluciner ? Billie ouvrit la bouche puis la referma. Son souffle se coupa, son cœur s'arrêta.
Il était là... devant sa porte, la demandant. Il l'avait cherché puis retrouvé... Billie avait envie de pleurer, de rire, de crier, de danser ! Et pourtant, elle aurait beau faire ça, il ne se souvenait de rien alors...
Elle ouvrit un peu plus la porte jusqu'à ce que ça coince, puis tenta de dire quelque chose.

-Je.. heu..

Elle s'arrêta net et ferma la porte. Elle réfléchis quelques secondes puis ouvrit le loquet. Elle respira profondément, refermant rapidement son peignoir, et tira la porte vers elle afin qu'elle s'ouvre en grand. Elle fixa John, puis sourit malgré la nostalgie qu'elle éprouvait.

-Bonsoir john...

Ses yeux étaient embués, son cœur battait comme si il s'était lancé dans une symphonie, il battait au rythme de sa surprise et de sa joie.
Il était revenu.

Spoiler:
 

_________________

Ben, il est mort, mais pas autant qu'on l'aurait espéré.


*******

Prochain étape, L'olympe !

Couleur:
 


Dernière édition par Billie Mukamba Mills le Dim 6 Mai 2018 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef du Département de la Police Magique
LOCALISATION : Siège d'Orphéo, Londres, et un peu partout
CITATION DU PERSONNAGE : A quoi pensez vous la nuit?

MESSAGES : 541
DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
68/100  (68/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Mer 24 Jan 2018 - 19:42

Joyeux Noël !

    La nuit a commencé à tomber il y a à peine quelques minutes, il doit être aux alentours de 4pm. Le meilleur moyen de m’en assurer, c’est de passer par Times Square, avec tous ces écrans partout il doit au moins en avoir un qui dit l’heure. Ou au moins une horloge.
    J’ai complètement oublié si il, y avait une horloge à Times Square mais je pense que oui. En tous cas à Leicester Square à Londres il y en a une. C’est que nous, britanniques, nous avons plus de classe. C’est extrêmement xénophobe ça Johnou.

    J’erre dans les rues de New York depuis un long moment déjà, je suis arrivé ce matin par le train depuis Chicago. Je ne suis pas particulièrement ravi d’être à New York, j’avoue que je trouve cette ville un peu sale et les touristes très malpolis. Mais ne suis-je pas un touriste moi aussi ?

    J’ai débarqué avec seulement un sac à dos et un bout de papier avec une adresse partielle et un nom : Billie Mukamba Mills, New York City, USA. Malgré la rune de localisation placée sous le nom de Billie, il est difficile de trouver son chemin dans cette grande ville.
    La rune ne sert pas à trouver une personne, pas à proprement parler, mais par un système assez compliqué, en tous cas pas celle que j’ai posé. Elle sert à ce que les événements s’enchevêtrent pour trouver ce qu’on cherche, c’est un peu compliqué, mais c’est surtout un exercice de suggestion. La magie nous suggère de suivre un chemin, inconsciemment. Je me fais bien comprendre ? Mais c’est cette rune de localisation en particulier, car des runes il y en a une multitude, certaines servant à la même chose et d’autres uniques.

    Vous rendez-vous compte, c’est la veille de Noël, et les gens sont encore dehors à acheter leurs cadeaux, décidément le capitalisme n’est pas près de disparaître dans ce pays. Je fronce légèrement le nez. Tout ce bruit, la vapeur des bouches d’égout et d’aération du métro, les éclairages de Times Square, le vent froid, les odeurs de frites, les bruits de conversation, de sirènes de police et de klaxons… Ca me donne presque mal à la tête. Je préfère les rues de Londres, elles sont tout aussi vivantes et pourtant tellement plus calmes et chaleureuses. A New York, on a l’impression de se perdre à chaque coin de rue. Et l’accent américain est vraiment dur à comprendre.

    Le temps passe et je cherche toujours mon amie. Enfin j’espère qu’elle l’est.
    Je parcours les rues en me laissant guider par l’instinct, guidé lui-même par la magie. C’est finalement le moment pour moi de traverser Queensboro Bridge, passant au-dessus de Roosevelt Island, que l’on peut rejoindre par téléphérique. Je m’attarde sur le pont pour regarder l’East River, les bateaux qui naviguent dessus et leurs lumières. Le pont est lui-même éclairé et se reflète dans l’eau quand celle-ci reste calme.

    Quelques flocons de neige se mettent à virevolter, puis une masse importante commence à tomber. Il neige beaucoup à New York, chaque hiver il tombe plus de 60 cm de neige. Mais même si la ville est l’une des plus septentrionales de son pays, et donc plus proche du Canada, on ne peut pas dire qu’il y fasse le même climat puisque la ville est protégée des vents glacials du Canada par la chaîne des Appalaches, il y fait donc moins froid qu’à Chicago.
    Je continue ma route et vadrouille dans les rue du quartier du Queens.

    J’avais dit à Billie dans ma dernière lettre que je serais bientôt sur le pas de sa porte. Bientôt oui, aujourd’hui probablement, ou demain, le 25 décembre. J’espère ne pas la déranger pendant qu’elle est en famille. Je ne sais même pas si elle a une famille. En fait je ne sais rien d’elle. J’ai tout oublié. J’ai perdu beaucoup de souvenirs, et certains reviennent petit à petit, mais ma rencontre avec cette jeune femme et tout ce qui a un rapport avec elle demeurent oubliés.

    A vrai dire je compte aussi sur cette nouvelle rencontre pour créer un choc et m’aider dans ma démarche de souvenirs. Certains d’entre eux ont été sauvés dans la base de donnée de Kurt, mais les autres, ils sont restés dans ma tête, mais dans les limbes de ma tête. Et ça m’énerve de ne pas me souvenir. Je ne peux pas l’ignorer. J’ai disparu pendant 4 ans, on m’a trouvé au Vatican, au début j’ai cru à une grosse blague mais il a bien fallu que je me rende à l’évidence, et que j’accepte les faits. Les Sorciers Noirs ont gagné, et le Mystery est perdu. Nous avons une montée des conservateurs qui pensent qu’anéantir les gens c’est bien, bref tout va bien. Ah oui et après 4 ans j’ai perdu mon poste.

    C’est Edwin qui est devenu le chef de la Police Magique, mais nous travaillons ensemble depuis plusieurs mois afin de me faire réintégrer le poste petit à petit, en m’informant des choses que j’ai raté pendant ces 4 ans. Ce n’est pas facile mais quand on sera au bout, chacun retournera à son poste respectif. Ce qui est sûr c’est que même en ce moment, on aime toujours autant être à la machine à café, qui entretien la conversation avec Edwin à chaque fois, enfin je pense, parce que des fois ce n’est pas du tout à moi qu’il parle. J’adore ce bonhomme.

    Je poursuis mes déambulations nocturnes. De la vapeur sort de ma bouche quand je respire. Je cherchais l’heure, et maintenant je n’en ai plus rien à faire. Je ne fais plus attention. Je marche, dans le froid, sous la neige, le menton enfoncé dans le col de mon manteau, et les cheveux recouverts de gros flocons. Mes mains sont vissées dans mes poches et mes chaussures commencent à se refroidir. Je pense que ça fait trop longtemps que je marche. Elles ne doivent pas être faites pour ça.

    Je tourne dans une rue, puis une autre et finalement au bout de 5 minutes, je me trouve devant un porte. Je ne réfléchis pas, si je suis là c'est que ce doit être la bonne. La bonne porte dans la bonne ville. Je n’hésite pas longtemps, et je frappe.
    La porte s’entrouvre, et le visage d’une jeune femme, éclairé par la lumière du foyer, apparaît. Elle a gardé le verrou fermé. Ce qui veut dire qu’elle n’attendait personne en particulier.
    Bon, je me lance.
    - Bonsoir, excusez-moi de vous déranger, mais on m'a dit que Billie Mukamba habitait ici ?
    En soit, je n’ai pas de description de la jeune femme alors je tente cette accroche un peau bateau. « on m’a dit », enfin, la rune m’a dit, Billie m’a dit en quelque sorte. J’ai même pas pensé à regarder dans le bottin, mais qu’est-ce que t’es con mon Johnny. Complètement. Oui.

    En tous cas la jeune femme n’a pas l’air bien. Je ne sais pas ce que j’ai fait, peut-être que je lui ai fait peur ? Je n’espère pas. Olala John qui effraye des jeunes femmes maintenant, on aura tout vu. Elle me fixe avec des grands yeux, clairement elle ne s’attendait pas à me voir, alors deux solutions : soit c’est Billie et elle est surprise de me voir le 24 décembre, veille de Noël, devant sa porte, soit ce n’est pas Billie, mais une fille qui a très très peur des Ecossais barbus ou des inconnus plus simplement.
    -Je.. heu..
    Tu, il, nous, vo.. Elle vient juste de fermer la porte. Dans ta tronche John, t’as plus qu’à faire demi-tour. Rune de merde.

    Je n’ai pas encore eu le temps de me retourner que j’entends le verrou se déverrouiller (oui c’est pour ça que ça se nomme un verrou), et au tour de la porte de s’ouvrir en grand, laissant apparaître une petite jeune femme brune aux cheveux longs et en peignoir. Quelques secondes s’écoulent.
    -Bonsoir John...
    C’est. La. Bonne. Porte. Wouhou ! Merci gentille rune !
    Je découvre enfin le visage de la personne qui m’a envoyé ces lettres aussi chaleureuses qu’amicales. Elle a un visage très doux. Je souris. Et je m’apprête à stupidement tendre la main et dire « enchanté, John Smith ». N’importe quoi, je me ravise vite.
    - Bonsoir Billie ! Je suis content de vous voir !
    C’est purement vrai. Par contre du coup, vous ou tu ? Par respect et pour observer la bienséance acquise en Ecosse, je vais maintenir le vous jusqu’à ce qu’elle décide que le tu soit autorisé. C’est mieux ainsi.

    Mais je viens de me rappeler.
    - J’ai quelque chose pour vous.
    Je transporte son cadeau depuis l’Ecosse, ce n’est pas grand-chose, mais ça me fait plaisir de lui offrir. En plus il a acquis de la valeur puisqu’à la douane on a voulu m’interdire de rentrer avec sur le territoire des USA, pfff j’vous jure, tout ça parce que c’est un objet venant de l’étranger. Venant d’un pays où les moutons ne sont pas gavés aux OGM oui !
    Je m’agenouille et enlève mon sac à dos afin de fouiller dedans. En quelques secondes, je trouve le petit paquet enveloppé dans du kraft vert foncé avec un ruban rouge. Je ne suis pas très doué pour les emballages, d’habitude ce sont les vendeurs qui me les font, mais je tenais à faire celui-ci moi-même.
    Je me relève et tends l’objet à Billie en souriant.
    - J’espère que ça va vous plaire, Nollaig Chridheil !

_________________






Parce que moi je sais pas..

DCs : Hayleylareloue, Josh Tay, Phyllis, Lesty, Malcolmpsychopathe, OctaviusleBG et Olivette à bicyclette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire
Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Propriétaire d'un ranch
LOCALISATION : Oklahoma
CITATION DU PERSONNAGE : Oh, regarde ! Un Ornitho-piccolo-elatybus à gorge dorée ! Ça, ça fait un malheur aux mots croisés. Qu'est-ce que je m’amuse !

MESSAGES : 83
DATE D'INSCRIPTION : 19/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
28/100  (28/100)
Point Membre:
33/100  (33/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Mer 31 Jan 2018 - 20:16

Il. Était. La.
Vraiment.
Et elle, était en pyjama...
Billie se maudit intérieurement. Il était présent devant elle, l'air tout beau, avec... AVEC UN SAC. Il devait venir de loin. Oh la la... il venait de loin c'est sur, et puis, il a certainement du se perdre, dépenser des sous, et... Billie s'en voulait. Pourquoi ? Allez savoir.
Il était là, et Billie était devant, en pyjama. Dans un ridicule pyjama composé d'un simple débardeur et d'un short. Recouvert par une simple robe de chambre en soie violette recyclée.

-Bonjour Billie, je suis content de vous voir !

C'est vrai ça ? Enfin... vrai de vrai ? Billie était toujours bouche bée, à moitié surprise, à moitié heureuse. Surprise de le voir apparaître comme un cadeau de noël le soir même où normalement est censé se présenter le vieux monsieur en rouge et blanc, et heureuse de voir que ce n'était pas ce vieux monsieur, mais que c'était Monsieur Charles.
De son vrai nom, John.
Mais elle doutait un instant, il se rappelait d'elle ? Ou alors il faisait semblant, de peur de lui faire du mal ? Ou alors...

-Je suis heureuse aussi...

Elle allait pleurer... il en fallait peu la pour qu'elle se mette à pleurer de bonheur devant lui.
Billie ne voulait pas ça, sinon imaginez vous... la pauvre passera pour une folle... ou pire.
Panique totale.

-J'ai quelque chose pour vous.

Vraiment ? Pour de vrai ?
Elle n'avait rien pour lui. Elle n'avait pas pensé le voir. C'était mal ? Est ce qu'il fallait qu'elle lui offre un truc? Elle n'avait rien à lui donner, à part des livre sur l'étudie des fourmis et des histoires de sorciers pour adolescents. Il sortit quelque chose de son sac à dos, et se releva en lui tendant un colis allongé, emballé dans du papier craft et remplir de dessins. Ça devait être les symboles qu'on met quand on... voyage ? Elle ne savait pas. Elle prit délicatement le paquet, espérant que ça ne casse pas. Elle s'apprêtait à l'ouvrir quand le courant date frais lui rappela qu'il faisait froid, et qu'ils étaient sur le palier. Elle entra alors dans l'appartement, déposa le paquet sur la table.

-Entrez ! Hm... je m'apprêtais à passer à table, je ne sais pas si vous avez deja mangé mais... si vous voulez je vous sers une assiette ?

Elle enleva les affaires sur la deuxième chaise et les balança sur le canapé, puis réfléchis si elle avait assez de vaisselles si... il décidait de rester manger ! Oh mon dieu, Billie n'imaginait pas ça comme ça. Elle espérait le voir arriver... quelque part, ailleurs, pas chez elle un soir de noël.

-Vous pouvez vous asseoir, et poser votre sac ici.

Elle montra le canapé. Elle eu l'air désolée.

-Pardonnez moi pour le désordre... Je ne m'attendez pas à ce que... vous... soyez là ! Enfin... sinon j'aurai rangé quand même un peu...

Billie s'assit. Elle attendait qu'il lui réponde, qu'il parle un peu. C'était gênant. Mais Billie s'en fichait un peu, elle avait john devant lui. Ça c'était le plus important. Elle prit le paquet, et se mit à l'ouvrir. Après tout, c'était un cadeau....
Elle en sortit une flûte, pas ordinaire. Elle regarda John d'un air étonnée.
Qu'est ce que c'était...?

C'était beau, ça Billie en était sure. Oui, lisse et froid, ça ressemble à du cuivre, c'est doré, mais le bec est plus foncé et en plastique.

Billie la tourna dans ses doigts, observant les moindre détails, comme si c'était un trésors d'une grande valeur. Il avait fait le voyage de son pays jusqu'ici pour le lui donner...
Et elle était flattée.

_________________

Ben, il est mort, mais pas autant qu'on l'aurait espéré.


*******

Prochain étape, L'olympe !

Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef du Département de la Police Magique
LOCALISATION : Siège d'Orphéo, Londres, et un peu partout
CITATION DU PERSONNAGE : A quoi pensez vous la nuit?

MESSAGES : 541
DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
68/100  (68/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Ven 4 Mai 2018 - 21:55

Feadóg

    La jeune femme a l’air très surprise de ma présence. J’avais pourtant prévenu ! Enfin, ne mentons pas, j’avais vaguement prévenu que je viendrais aux alentours de Noël. Peut-être n’y a-t-elle pas cru, c’est vrai que je ne suis pas censé connaître sont adresse. Que voulez-vous, c’est magique !
    Ou alors elle avait oublié ? Enfin je ne pense pas. Quand même. Oublier, c’est plutôt mon truc. Private joke.

    Billie attrape le paquet dans mes mains, hésitant quelques instants à l’ouvrir, puis finalement elle se dirigea vers la table pour l’y déposer avant de me dire :
    -Entrez ! Hm... je m'apprêtais à passer à table, je ne sais pas si vous avez déjà mangé mais... si vous voulez je vous sers une assiette ?
    Excellente idée ! J’acquiesce de la tête et j’entre en prenant soin de fermer la porte derrière moi. Le froid arrête enfin de s’engouffrer dans la pièce. C’est qu’à New York l’hiver, il fait froid et la jeune Billie en pyjama ne mérite pas de vivre dans un courant d’air.

    - Vous êtes sûre que ça ne vous dérange pas ? Je peux aller acheter quelque chose dehors si vous préférez, je ne veux pas abuser.
    C’est déjà pas mal culotté de venir à New York pour Noël Johnou, et en plus chez une « inconnue ». Inconnue, c’est faux, je l’ai connu, sinon il n’y aurait jamais eu de correspondance entre nous, enfin je pense. Surtout pas inconnue, mais plutôt oubliée. Je mentirais en disant que je viens ici en pure amitié, j’ai aussi une raison intéressée. Peut-être vais-je retrouver des fragments de mémoires avec elle ? Peut-être pas. En voyant son visage, rien n’est revenu, ça se fera peut-être progressivement. Ou pas du tout. Dans tous les cas, je veux qu’elle me raconte comme on s’est connus.

    Billie s’affaire autour de sa table, enlevant des choses posées sur une chaise pour les lancer à travers la pièce direction le canapé. Puis elle se mit à ranger frénétiquement sa vaisselle.
    -Vous pouvez vous asseoir, et poser votre sac ici.
    Elle me désigne ce même canapé, vers lequel je m’avance finalement. J’enlève mon manteau et mon écharpe et finis par m’asseoir, sans oser plus bouger que nécessaire.
    -Pardonnez moi pour le désordre... Je ne m'attendez pas à ce que... vous... soyez là ! Enfin... sinon j'aurai rangé quand même un peu...
    Je la regarde s’afférer et je souris à cette réflexion.
    - Ne vous inquiétez pas, c’est moi qui m’incruste, c’est à moi de m’excuser !

    Puis Billie arrête de s’agiter enfin et s’assied. Elle attrape alors le paquet pour l’ouvrir. Je me penche en avant pour mieux la voir, et mieux voir ses gestes et sa réaction.
    Ouvrir un cadeau c’est quand même un moment, peu importe qui vous l’a offert. En fait si, c’est important de connaître le destinataire et surtout de l’apprécier, sinon le moment peut être gâché. J’espère que Billie m’apprécie assez pour que mon cadeau lui plaise.
    Il arrive qu’on apprécie tellement quelqu’un qu’on puisse se retrouver déçu du cadeau qu’il ou elle nous offre car on a mi trop d’espoir dans ce moment.

    Bon, ouvrons ce cadeau !
    Billie sort le tin whistle de son emballage et me jetta un regard étonné. Puis elle le tourna lentement et délicatement entre ses doigts pour l’examiner. Sait-elle au moins ce que c’est ?
    Car un tin whistle a l’air d’une simple flûte, mais c’est beaucoup plus compliqué que ça.
    - Est-ce que ça vous plaît ? demandais-je alors. C’est un tin whistle, un instrument traditionnel en Ecosse, moi j’appelle ça un feadóg. En fait on s’en sert aussi pas mal en Irlande, en Angleterre et au Pays de Galles, ajoutais-je en riant.

    Je passe mes mains dans mes cheveux.
    - On s’en sert depuis si longtemps dans mon pays natal, j’ai appris à en jouer étant petit, entres autres instruments, mais celui-ci est vraiment plus intime. C’est pour ça que je tiens à vous en offrir un, et surtout que j’ai tenu à l’apporter moi-même et non pas l’envoyer par la poste.
    Je souris puis je me lève, je fouille dans mon sac à dos.
    - Voyez, j’ai pris celui que j’ai depuis l’enfance, dis-je en sortant une flûte noire similaire de mon sac, mais au bec en métal. Au cas où vous voudriez apprendre à en jouer ce soir, ou plus tard ?

    Mon ventre se met soudain à gargouiller comme un fou. Apparemment j’ai très faim. Je me rendais pas compte que je n’avais pas mangé depuis si longtemps. Puis il faut l’avouer, les odeurs de la nourriture dans l’appartement de Billie sont très douces et alléchantes.

    Je souris timidement.
    - Je ne veux pas déranger hein.
    Vraiment pas, si je fais chier je peux partir. Si près du but. Je ne sais pas si cette soirée va bien se passer, et si Billie serait ok pour m’héberger, et si oui, pendant combien de temps ? Je peux toujours me trouver une chambre ailleurs si je la dérange. Je suis un peu inutile et encombrant là en plus, un homme avec la moitié de sa mémoire..

    Ce qui est sûr c’est que Billie je la connais forcément et je l’ai déjà rencontré physiquement à un moment. J’espère qu’elle ne met pas trop d’espoir en moi, d’espoir de se rappeler le « bon vieux temps », car je ne m’en souviens pas. Mais je suis sûr que tout va rentrer dans l’ordre.
    C’est aussi pour ça que je suis là.

    Passer du temps avec une vieille amie, et retrouver son passé.

    Certains ont des buts plus attractifs dans la vie. Mm ? Oui clairement.

_________________






Parce que moi je sais pas..

DCs : Hayleylareloue, Josh Tay, Phyllis, Lesty, Malcolmpsychopathe, OctaviusleBG et Olivette à bicyclette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire
Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Propriétaire d'un ranch
LOCALISATION : Oklahoma
CITATION DU PERSONNAGE : Oh, regarde ! Un Ornitho-piccolo-elatybus à gorge dorée ! Ça, ça fait un malheur aux mots croisés. Qu'est-ce que je m’amuse !

MESSAGES : 83
DATE D'INSCRIPTION : 19/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
28/100  (28/100)
Point Membre:
33/100  (33/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Dim 6 Mai 2018 - 20:07

Pour être franche, Billie ne s'attendait pas à recevoir un cadeau, elle s'était elle même offert le canapé histoire de dire que bon, au moins elle pensait à elle, un minimum.
Sa sœur ne lui avait plus rien offert depuis qu'elle était partie à l'autre bout du monde, excepté quelque lettre ou elle expliquait en quoi sa nouvelle vie était géniale et qu'elle reviendrait la chercher un jour.
Billie aimait sa sœur plus que tout et même si ce n'était que des lettres elle était heureuse d'avoir une trace d'elle.
Elle les gardait précieusement dans un carton qu'elles avaient décoré toutes les deux étant petite. Ça remonte à loin tout ça... Billie souriait intérieurement.
Elle imaginait sa sœur passer un noël fantastique sur une plage là-bas, copine au bras et mer aux pieds, flânant sur le sable une noix de coco à la main.
Ici il faisait froid et il neigeait. C'était pas top mais sur le coup Billie aimait les Noël enneigés, ça rendait la soirée plus magique !
Sans compter que ça avait le don de faire apparaître John devant sa porte.

John entra et ferma la porte.

-Vous êtes sûre que ça ne vous dérange pas ? Je peux aller acheter quelque chose dehors si vous préférez, je ne veux pas abuser.

-Oh ne vous en faites pas, de toute façon j'en ai fait plein alors... tant qu'à faire autant que ce soit mangé.

Elle rigolait nerveusement.
Après avoir rapidement rangé la pièce et lui avoir indiqué le canapé pour poser ses affaires, Billie s'excusa d'avoir autant de bazar dans son appartement.

-Ne vous inquiétez pas, c’est moi qui m’incruste, c’est à moi de m’excuser !

Billie sourit, et rougit. Évidement sinon ça ne serait pas Billie.
Elle s'assit et ouvrit délicatement le cadeau.
Elle avait la flûte entre les mains, la tournant et la regardant tout en imaginant ce que ça pouvait être. John répondit à son interrogation visuelle.

-Est-ce que ça vous plaît ? C’est un tin whistle, un instrument traditionnel en Ecosse, moi j’appelle ça un feadóg. En fait on s’en sert aussi pas mal en Irlande, en Angleterre et au Pays de Galles.

Il riait pendant qu'il expliquait quel était ce drôle de petit instrument. Son sourire et ses rires fit rougir Billie encore plus.
Bon ! Elle se concentrait sur l'objet.
Un Tin... whistle ? Billie était étonnée, elle ne connaissait pas du tout cet instrument. En plus il appelait ça par un autre nom... Fea.. Fea quelque chose ? C'était compliqué... mais ça avait l'air d'avoir une histoire passionnante pour un si petit objet.

-Ca me plaît énormément, merci...

La flûte, hein ? Pas John.
Enfin si mais bon vous comprenez...
Il continua son explication.

-On s’en sert depuis si longtemps dans mon pays natal, j’ai appris à en jouer étant petit, entres autres instruments, mais celui-ci est vraiment plus intime. C’est pour ça que je tiens à vous en offrir un, et surtout que j’ai tenu à l’apporter moi-même et non pas l’envoyer par la poste.

Plus intime...
Au final ils n'avaient pas été longtemps ensemble, à peine un petite semaine, étaient-ils alors vraiment amis ? En tout cas il devait l'imaginer car il venait de lui offrir un cadeau peu commun et très personnel. Billie espérait intérieurement qu'il ne portait pas trop d'espoir sur elle... Elle ne voulait pas le décevoir.
Il se leva et alla chercher chose dans son sac à dos. Il en sortit un autre instrument, noir cette fois.

-Voyez, j’ai pris celui que j’ai depuis l’enfance. Au cas où vous voudriez apprendre à en jouer ce soir, ou plus tard ?

Apprendre à jouer ? L'idée était excellente mais Billie n'avait jamais fait d'instrument et ne connaissait pas la musique et avait une culture musicale proche de zéro et... et puis surtout elle ne savait pas si elle pouvait rester concentrer avec John dans la même pièce qu'elle, à côté d'elle...
Elle voulu lui répondre que c'était une excellente idée et que ça serait génial d'apprendre un instrument en sa compagnie, mais le ventre de son invité surprise fit du bruit.
Elle se rappelait le lendemain de leur rencontre, lui assis les bandages sur le corps, son ventre criant famine... Au final le schéma se répète. Le destin veut définitivement que Billie le nourrisse !

-Je ne veux pas déranger hein.

Elle se mit à rire. Nerveusement mais aussi car tout les souvenirs qui venaient à elle étaient John ayant faim. Monsieur Charles a toujours faim en fait...

-Pardon... c'est que, notre première rencontre était quelque peu similaire...

Elle posa le Tin sûr la table et prit le poulet pour en découper des morceaux, qu'elle déposa dans les assiettes. Elle se calma un peu, toujours aussi amusée par la situation.

-Je ne sais pas si vous vous souvenez mais... on s'est rencontré il y a un peu plus de trois ans maintenant. C'était en Oklahoma... Vous étiez.. mal en point disons et vous aviez... faim aussi.

Elle s'essayait sur sa chaise et se remémorait chaque détails de leur rencontre. Allait-il s'en souvenir ? Elle aimerait tellement... mais si il se souvenait de tout il remarquerait qu'en fait, ils ne sont pas vraiment amis... ils se connaissaient et même si Billie portait énormément d'estime envers l'homme qui lui avait apprit tant de chose, elle ne doutait pas que lui aurait pu ne pas avoir les mêmes souvenirs qu'elle. Pour lui elle devait être une simple fille qu'il a rencontré un jour, une parmis tant d'autre.
Elle ne voulait pas lui mentir.
Mais elle avait peur qu'il ne veuille plus être l'ami dont il voulait.

-Vous savez, nous nous sommes vu qu'une fois au final... et je tenais à vous dire que... je ne sais pas ce que vous pensez que je suis pour vous, et j'avoue je ne suis pas sure que nous étions si proche que ce que vous pouvez imaginer mais vous êtes quelqu'un d'important à mes yeux et...

Elle s'arrêta un instant. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle disait mais c'était à moitié une déclaration envers l'homme qui l'avait 'délivré'. Et elle voulait l'aider.

-Ce que je veux dire c'est que peu importe ce qu'on était avant, j'aimerai être votre amie maintenant et sachez que je ferai n'importe quoi pour vous aider...

Elle avait réussi à lui dire, ça lui avait demandé pas mal de courage. Maintenant elle était extrêmement gênée et vidé comme si ça lui avait prit toute son énergie. Elle bu sa fin de verre -tasse en l'occurrence- cul sec et sourit de nouveau mais cette fois en regardant la table.

_________________

Ben, il est mort, mais pas autant qu'on l'aurait espéré.


*******

Prochain étape, L'olympe !

Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef du Département de la Police Magique
LOCALISATION : Siège d'Orphéo, Londres, et un peu partout
CITATION DU PERSONNAGE : A quoi pensez vous la nuit?

MESSAGES : 541
DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
68/100  (68/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Mer 9 Mai 2018 - 0:22

Friends

    C’est assez étrange de se dire que je passe la soirée de Noël chez une parfaite inconnue, loin de ma famille et de mes amis. Mais dans ma quête je ne peux épargner aucune piste. Et je ne sacrifie rien, puisque j’ai en quelque sorte la mission de me reconstruire.
    Une inconnue. Je soupire intérieurement. Ça me fait mal au cœur de considérer Billie comme une inconnue. Je ne sais pas si nous étions très proches mais j’espère qu’au moins nous serons de très bons amis quoi qu’il arrive.

    -Pardon... c'est que, notre première rencontre était quelque peu similaire...
    Billie fait une pause pour découper un peu de poulet.
    -Je ne sais pas si vous vous souvenez mais... on s'est rencontré il y a un peu plus de trois ans maintenant. C'était en Oklahoma... Vous étiez.. mal en point disons et vous aviez... faim aussi.
    C’est très vague mais elle capte toute mon attention. A vrai dire je ne pensais pas commencer par ça, pas du tout, je pensais passer la soirée tranquillement à redécouvrir une vieille amie. J’ai été honnête avec elle en disant que je ne me souvenais pas, mais je ne pensais vraiment pas commencer par tout ceci.

    -Vous savez, nous nous sommes vu qu'une fois au final... et je tenais à vous dire que... je ne sais pas ce que vous pensez que je suis pour vous, et j'avoue je ne suis pas sure que nous étions si proche que ce que vous pouvez imaginer mais vous êtes quelqu'un d'important à mes yeux et...
    Billie fait une pause mais je ne loupe pas une miette de ce qu’elle dit. Je suis important à ces yeux. Est-ce que c’est pour ça qu’elle accepte de m’aider ? C’est très gentil à elle, elle a du cœur, ce n’est pas donné à tout le monde.

    -Ce que je veux dire c'est que peu importe ce qu'on était avant, j'aimerai être votre amie maintenant et sachez que je ferai n'importe quoi pour vous aider...
    Je souris doucement.
    - Et je ne peux que louer une envie aussi noble. Merci beaucoup.
    Je me lève et avance vers Billie pour finalement poser une main amicale sur son épaule.
    - Je dois vous dire que je ne pensais pas que vous commenceriez par me raconter tout ça. Je ne voulais pas vous brusquer ou paraître intéressé.

    Je respire un grand coup.
    - J’espère que nous deviendrons, à nouveau, amis, et de très bons. Mais commençons par nous tutoyer, vous voulez bien ?
    Je le pense sincèrement.
    Elle a dit qu’on s’était rencontré dans des circonstances similaires et maintenant je suis curieux d’en savoir plus. Pardon Billie mais maintenant que vous êtes lancée…
    - Je suis désolé d’insister mais, je veux bien que vous me racontiez exactement le jour de notre rencontre. Sauf si c’est trop pour vous ?

    Quelles étaient ces circonstances ? quel jour étions-nous ? Où était-ce ? Y avait-il d’autres personnes ? Je veux tout savoir ! Peut-être que ça déclenchera quelque chose. Et sinon j’espère bien en apprendre su moi-même. J’ai tant de questions, et je suis sans réponse depuis assez longtemps.
    Premièrement, me réveiller dans un IBMM au Vatican fut une surprise désagréable.
    Puis voir Allen Kristiansen débarquer, en compagnie de mon ami Logan, c’était à en perdre la tête. Je n’y comprenais rien. J’ai encore du mal à comprendre ce qui m’est arrivé. Et le ou les coupables ne sont pas encore identifiés.

    J’ai, en réalité, beaucoup de chance que Billie m’ait envoyé sa première lettre. Elle ne le sait pas, mais elle est le seul témoin connu de ces 4 ans passés dans le monde, et dont e ne sais rien. Elle ne le sait pas mais c’est la personne la plus précieuse en ce moment même pour mon avenir.
    Mais je vous arrête tout de suite, je ne veux pas me servir d’elle ostensiblement pour récupérer des infos sur moi-même.. Ce serait cruel. Malgré tout ça, je viens en ami, c’est un peu comme si je rencontrais mon correspondant de 5e pour la première fois. Alors Billie est en quelque sorte une superbe amie que je n’ai rencontré que par correspondance.

_________________






Parce que moi je sais pas..

DCs : Hayleylareloue, Josh Tay, Phyllis, Lesty, Malcolmpsychopathe, OctaviusleBG et Olivette à bicyclette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire
Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Propriétaire d'un ranch
LOCALISATION : Oklahoma
CITATION DU PERSONNAGE : Oh, regarde ! Un Ornitho-piccolo-elatybus à gorge dorée ! Ça, ça fait un malheur aux mots croisés. Qu'est-ce que je m’amuse !

MESSAGES : 83
DATE D'INSCRIPTION : 19/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
28/100  (28/100)
Point Membre:
33/100  (33/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Jeu 10 Mai 2018 - 21:31

L'esprit de noël. Il n'y avait que ça qui pouvait expliquer la situation dans lequel Billie s'était retrouvée. Revoir un homme qu'elle n'avait pas vu depuis plusieurs années, qu'il se présente devant sa porte un soir de noël, celui-ci ayant perdu la mémoire entre temps... Et Billie acceptant qu'il reste pour la soirée. En même temps elle n'allait pas le laisser dehors avec ce temps, de plus qu'elle avait de quoi nourrir une famille entière chez elle...
L'esprit de noël.
Le poulet au four, les pommes de terres, les cadeaux, les surprises, l'amitié et l'hospitalité.
Elle avait même mis du gui il y a une semaine au dessus de la voûte de sa chambre, pour vous dire...

Quoi qu'il en soit elle espérait que John ne parte pas déçu en sachant qu'elle n'était pas celle dont il espérait.
ELLES commençaient sûrement a trouver la situation amusantes car ELLES s'étaient faufilées par les différents fissures de l'appart pour les observer. Ou alors étaient jalouses.
Certaines se baladaient même par terre maintenant. Du moment qu'ELLES n'envahissaient pas le sac de son invité, ça ne dérangeait pas Billie. Après tout john les avaient déjà vu -meme si techniquement ce n'était pas les mêmes et qu'il ne s'en souvenait absolument pas.

- Et je ne peux que louer une envie aussi noble. Merci beaucoup.

Louer l'amitié de Billie ? Elle ne s'attendait pas à ce que monsieur Charles soit aussi... gentil ? Compréhensif ? Généreux...?
Il se leva et posa sa main sur son épaule, d'une manière que personne n'avait encore jamais fait(e?) avec elle.

-Je dois vous dire que je ne pensais pas que vous commenceriez par me raconter tout ça. Je ne voulais pas vous brusquer ou paraître intéressé.

Brusquer ? Mais c'est à lui qu'il faut dire ça.... Billie s'en fichait, si il avait voulu tout savoir depuis le début elle le lui aurait dit sans soucis. Après tout elle a déjà plus ou moins promis deux fois qu'elle l'aiderai coûte que coûte. Une fois dans les lettres et la deuxième maintenant...

-J’espère que nous deviendrons, à nouveau, amis, et de très bons. Mais commençons par nous tutoyer, vous voulez bien ?

Billie accepte ! Enfin, l'amitié de sûr le reste, elle ne savait pas si elle était capable de le tutoyer. Mais elle essaiera. Promis.

-Oui, hm.. oui si cela ne vous dérange pas...

En l'occurrence c'était plus elle que ça gênait, sinon il n'aurait pas posé la question.

-Je suis désolé d’insister mais, je veux bien que vous me racontiez exactement le jour de notre rencontre. Sauf si c’est trop pour vous ?

-Ne vous en faites pas, cela ne me gêne absolument pas de tout vous raconter.

Elle prit une bouché de poulet, car bon après tout elle avait faim et ne connaissant pas le temps qu'elle allait mettre à tout raconter...

-Par contre ça risque d'être un peu long alors, asseyez... assis toi et manges, pendant que c'est encore chaud.

Bien... finalement c'était pas si dur, hein Billie ? Pour sa part elle se resservi en vin rouge et elle en versa dans une autre tasse pour John. Le vin rouge donne du courage.

-Je viens de la petite ville de Springfield, très connue grâce au Simpson d'ailleurs... mon oncle est éleveur de chevaux et tient un ranch familiale. Ma sœur, Ann étant partie de la maison, nous avions une chambre et du coup j'avais décidé de la louer, pour aider mon oncle. Je distribuait des tracts lorsque nous nous sommes rencontré. Vous... Pardon, tu avais l'air d'un vagabond, sans valise d'ailleurs... Tu t'es présenté à moi en tant que Monsieur Charles...

Billie mangea un petit bou et continua son récit. Elle parla de quand ils arrivèrent au ranch, premier entrevu avec Jack... Elle rigolait, puis parla de la courte visite de la chambre et de la demande d'aide de John, qui avait surpris Billie. Il faut se le dire, des hommes presque entièrement ensanglanté et tailladé ca ne court pas les rues.

-Vous étiez couvert de sang, et à moitié mort. Je vous ai aidé à aller dans la salle de bain en vous portant comme je pouvais, ainsi qu'à vous déshabiller pour vous... laver.

En le racontant elle n'avait pas trop tilté mais ensuite elle se tu. Assez gênée. Elle se rattrapa aussitôt.

-Mais je n'ai pas pu ! Enfin je veux dire que... je n'ai pas eu le temps. Vous êtes tombé et mon oncle, accompagné de Jack, montèrent histoire de voir ce qu'il se passait. Puis d'un coup, vous étiez devant la porte et vous écriviez des choses sur elle, des runes. Je ne sais pas lesquelles vous avez utilisé concrètement mais bon, vous les avez fait fuir. En quelque secondes, ils partirent comme si de rien n'était et puis vous vous êtes écroulé par terre...

L'image de John sur le sol était particulièrement marquante pour elle. Elle lui rappelait son enfance et la mort de son père. Savoir qu'elle aurait pu perdre un autre homme dans sa maison...

-J'avoue que j'ai commencé à paniquer... Je vous ai quand même soigné et couché, puis après avoir fait tout ça je me suis endormi assise à côté. J'étais particulièrement épuisée. Puis le lendemain, quand vous vous êtes réveillé, vous m'avez expliqué qui j'étais réellement, et grâce à vous j'ai découvert que je faisais partie d'un monde à part entière.

Billie appelât l'une d'ELLES et la prit dans sa main. Les autres étant jalouses elle se rassemblèrent autour de Billie sans trop faire attention à John. "Les filles... franchement... "

-Avant je ne savais pas que j'étais comme vous, et puis je vous les ai montré et vous m'avez tout expliqué. Les sorciers, les pouvoirs, les dons... Je vous dois beaucoup ! Je sais pas si ça va vous rappeler des choses...

Billie se rendit compte qu'elle avait finalement vous voyez monsieur Charles tout le reste de son récit... pardon John... Elle posa la fourmi sur la table, avant de reprendre vite fait un peu de vin.

-Pardon, j'ai totalement oublié de te tutoyer... excuses moi ! Je n'ai plus grand choses à raconter après, si tu as des questions... j'essaierai de répondre !

Billie mangea un peu, elle n'avait finalement pas mis trop de temps à tout raconter, même si elle avait émis certain détails comme sa crise de panique quand elle le cru mort et le fait de l'avoir lavé, soigné et habillé... et donc de l'avoir vu nu sans son accord... hm... elle ne garder encore pour elle ce petit détail, ce sera son peut secret.

_________________

Ben, il est mort, mais pas autant qu'on l'aurait espéré.


*******

Prochain étape, L'olympe !

Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
Admin | Ex-Chef du Département de la Police Magique ~ A quoi pensez vous la nuit?
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef du Département de la Police Magique
LOCALISATION : Siège d'Orphéo, Londres, et un peu partout
CITATION DU PERSONNAGE : A quoi pensez vous la nuit?

MESSAGES : 541
DATE D'INSCRIPTION : 30/12/2011

Niveau du personnage
Point RP:
68/100  (68/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Mar 26 Juin 2018 - 22:08

Too many information

Après avoir pris du poulet, Billie continue le récit :
-Par contre ça risque d'être un peu long alors, asseyez... assis toi et manges, pendant que c'est encore chaud.
Bien, je m’assieds. Elle me sert un verre de vin.
-Je viens de la petite ville de Springfield, très connue grâce au Simpson d'ailleurs... mon oncle est éleveur de chevaux et tient un ranch familiale. Ma sœur, Ann étant partie de la maison, nous avions une chambre et du coup j'avais décidé de la louer, pour aider mon oncle. Je distribuait des tracts lorsque nous nous sommes rencontré. Vous... Pardon, tu avais l'air d'un vagabond, sans valise d'ailleurs... Tu t'es présenté à moi en tant que Monsieur Charles...

J’écoute patiemment, toute l’histoire, notre rencontre, le taré écossais avec son accent de merde et sa tête de zombie, le palefrenier, l’oncle. Tous ces protagonistes dont je me souviens à peine, voire pas du tout. Je serre les poings car j’attends le reste, et j’ai un peu peur.
-Vous étiez couvert de sang, et à moitié mort. Je vous ai aidé à aller dans la salle de bain en vous portant comme je pouvais, ainsi qu'à vous déshabiller pour vous... laver.
Courte pause pendant laquelle j’entrevois une gêne dans les yeux de Billie. Mais je n’y fais pas attention, j’attends la suite, toujours la peur au ventre.
-Mais je n'ai pas pu ! Enfin je veux dire que... je n'ai pas eu le temps. Vous êtes tombé et mon oncle, accompagné de Jack, montèrent histoire de voir ce qu'il se passait. Puis d'un coup, vous étiez devant la porte et vous écriviez des choses sur elle, des runes. Je ne sais pas lesquelles vous avez utilisé concrètement mais bon, vous les avez fait fuir. En quelque secondes, ils partirent comme si de rien n'était et puis vous vous êtes écroulé par terre... J'avoue que j'ai commencé à paniquer... Je vous ai quand même soigné et couché, puis après avoir fait tout ça je me suis endormi assise à côté. J'étais particulièrement épuisée. Puis le lendemain, quand vous vous êtes réveillé, vous m'avez expliqué qui j'étais réellement, et grâce à vous j'ai découvert que je faisais partie d'un monde à part entière. Avant je ne savais pas que j'étais comme vous, et puis je vous les ai montré et vous m'avez tout expliqué. Les sorciers, les pouvoirs, les dons... Je vous dois beaucoup ! Je sais pas si ça va vous rappeler des choses...

Après une petite pause, elle reprend
-Pardon, j'ai totalement oublié de te tutoyer... excuses moi ! Je n'ai plus grand choses à raconter après, si tu as des questions... j'essaierai de répondre !
Et boom. Alors c’est ça, la sensation étrange de n’être rien du tout ?
Je prends ma tête dans mes mains. Beaucoup d’informations d’un coup et pourtant si peu. Comment je suis arrivé là bas, comment j’ai pu faire pour me retrouver dans un état de presque mort, qui ou qu’est-ce qui m’a fait ça ?
Les informations défilent à l’infini dans ma tête et je me retrouve à froncer les sourcils. Je cogite, je pense. A m’en faire mal au crâne. Je remarque que la providence a été mon salut, sans Billie je serais peut-être déjà mort. Je lui dois beaucoup. Je lui dois la vie. C’est ce que chacun d’entre nous a de plus précieux, et je dois la vie à cette jeune femme, qui a accepté d’aider un inconnu à ses risques et périls.
Elle est très courageuse. Ou alors elle fait confiance très facilement.

Je me lève et va regarder par la fenêtre la neige tombant du ciel. J’ai besoin de temps pour enregistrer tout ça.
Un mélange assez fou de pensées et de sentiments s’encre en moi. Peur, assurance, questionnement, soulagement, choc, endettement, rage, calme.J’ai quand même envie de hurler un bon coup.
Je colle ma tête contre le carreau froid, ça produit un petit « boum », et mes yeux se ferment. Non, je ne me souviens de rien. Il n’y a pas eu de déclic, rien du tout. J’espérais. Ou pas. Je n’en sais rien.

Je me retourne vers Billie et vient saisir l’assiette qu’elle avait préparé en amont pour moi. Le regard plongé dans la nourriture, je reste bloqué. Impossible de faire un mouvement supplémentaire. Tellement de questions se bousculent dans ma tête. Tellement.
Je ne pensais pas si « mal » réagir.
Enfin, est-ce que mon silence est un signe de mauvaise réaction ?
- Est-ce que je réagis mal ? dis-je alors à voix haute, me faisant presque surprendre par moi-même.
Je me tourne vers Billie, en recherche de réponse ou de soutien.
Johnou il est cassé à l’intérieur on dirait. Putain j’ai besoin d’un câlin de ma maman.

Résumons : je découvre que je suis allé dans l’Oklahoma, blessé comme un animal dans un piège à loup (pièges de bâtards à interdire). Je suis allé voir une totale inconnue pour passer la nuit chez elle, parce que grossièrement, sans détails, c’est ce qu’il s’est passé. Je lui ai raconté le Secret, et elle m’a soigné. BON. Si je l’ai fait c’est qu’aucun autre choix ne s’est présenté. Pas fou l’animal. Et maintenant je suis super pote avec cette fille. Wééé. Mon cerveau disjoncte.
- Désolé.. Je..
Je replonge mon regard dans l’assiette, et je me rends compte que mon ventre est toujours autant à l’agonie.
- ça a l’air super bon !
J’attrape la fourchette et commence à entamer le poulet. Peut-être que manger et quelques minutes supplémentaires vont m’aider à reprendre mes esprits.

_________________






Parce que moi je sais pas..

DCs : Hayleylareloue, Josh Tay, Phyllis, Lesty, Malcolmpsychopathe, OctaviusleBG et Olivette à bicyclette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire
Solitaire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Propriétaire d'un ranch
LOCALISATION : Oklahoma
CITATION DU PERSONNAGE : Oh, regarde ! Un Ornitho-piccolo-elatybus à gorge dorée ! Ça, ça fait un malheur aux mots croisés. Qu'est-ce que je m’amuse !

MESSAGES : 83
DATE D'INSCRIPTION : 19/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
28/100  (28/100)
Point Membre:
33/100  (33/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   Mer 27 Juin 2018 - 11:35

Il y avais désormais une atmosphère pesante. Billie racontait l'histoire et elle voyait bien se au fur et à mesure, le visage de son invité surprise devenait tendu. Elle continua quand même, espérant qu'à la fin il lui pose des questions, qu'il se manifeste ou voir même qu'il se réveil et dise : Je me souviens !
Même si c'était peu probable.
Elle conclu, comme elle pu, et l'observa se mettre sa tête dans les mains, dans un mouvement comme désespéré... Elle était là impuissante à le regarder cogiter sur ce qu'elle venait de dire. Il devait être vraiment mal, Billie le sentait. Elle se mis à se tordre les doigts en attendant une réponse de la part de Monsieur Charles, cogitant à son tour sur ce qu'elle venait de dire. Aurait dû t'elle tout dire ? Ou justement, aurait dû t'elle plutôt attendre pour certain details ? Elle ne le savait pas.
Il se leva, la laissant seule sur la table avec son assiette, puis alla regarder à travers la vitre. Il neigeait. Billie se leva et voulu aller le voir mais elle se ravisa rapidement, pensant finalement qu'elle serai de trop devant la fenêtre, qu'il n'avait pas besoins d'elle pour réfléchir.

-Est ce que tout va bien ?

La question était sortie toute seule évidement qu'il n'allait pas bien. Stupide Billie. Elle secoua la tête et remercia le ciel qu'il n'ait pas entendu la question, puis se rassit et attendit. Elle n'osait pas toucher à son assiette. Elle n'osait désormais plus bouger ni même respirer, elle ne savait pas ce qu'il se passait elle voulait juste qu'il aille mieux et la c'était pas vraiment le cas, avait-elle tout aggravé ? Et si à cause d'elle il se souvenait de choses plus douloureuses...?

Il se retourna et vint saisir son assiette. Puis resta planté devant. Billie voulu lui prendre la main, lui dire que ça ira... mais elle n'en fit rien. Le silence commençait à peser lourd. Elle reprit une bouchée de poulet, mâcha nerveusement et avala difficilement. Il était sec, finalement ça n'était pas si réussi que ça... ou alors c'était le fait de voir Monsieur Charles souffrir qui rendait tout âcre et sans saveur.

-Est-ce que je réagis mal ?

Mal ? Comment ça mal ? Billie avait été surprise à la fois par la question que par la voix forte qu'avait prit l'homme. Elle ouvrit la bouche pour répondre que non, qu'il ne réagissait pas mal... mais ça elle ne le savait pas en fait. Elle n'avait jamais perdu la mémoire, elle ne savait pas ce que ça fait d'oublier entièrement son passé, elle savait même pas comment elle aurait réagit elle même !
Elle se ravisa. Puis chercha le regard de John.

-Vous savez, je ne crois pas qu'il y est de bonne ou de mauvaise réaction à avoir... Je ne suis pas médecin et je n'ai jamais eu de problème comme le votre, mais je pense que comme on est tous différents, on doit tous avoir.... nos propres réactions. Pour tout.

Elle souriait en espérant lui envoyer de la bienveillance le plus qu'elle pu, mais c'était à ELLES qu'elle envoyait son énergie et ELLES étaient heureuse de recevoir autant d'amour. D'ailleurs, ELLES s'étaient mise en tête de venir remercier Billie en lui faisant une jolie ronde sous sa chaise.

-Désolé je...

Billie se mordit la lèvre, il allait vraiment pas bien...

-Tu n'as pas à être désolé... Ce n'est pas grave.

Enfin ce n'est pas grave, non évidement la réaction de john n'était pas grave mais sa situation elle était..... grave ? compliquée ? Difficile ?
Disons que la, c'était pas une situation idéale à vivre, et elle le comprenait pleinement. Même si du coup, elle était un peu triste de voir qu'il ne s'était rappelé de rien, même pas d'elle. Enfin elle pensait qu'il ne serait pas rappelle d'elle car sinon il aurait sûrement réagit d'une autre manière, il serait sûrement partie en réalisant que Billie n'était qu'une petite pierre sur son chemin et qu'elle ne représentait rien.
ELLES étaient montée sur la table et Billie en prit quelques unes dans sa main.

-Ca a l'air super bon !

Billie sourit joyeusement. Ça lui fit plaisir d'entendre ça ! Et puis manger ça aide toujours quand ça va pas, c'était son père qui lui répétait tout le temps.
Elle n'avait plus très faim elle par contre, mais elle le regardait manger son assiette avec ferveur.

-Je peux vous resservir si vous le voulez, il y en a encore plein !

Elle s'arrêta et recommença.

-Je peux te resservir... si tu veux !

Elle réfléchi un instant au dessert. Billie avait acheté une Apple Pie, mais elle n'avait rien à mètre avec... pas de glace ou de crème. Bon ce n'était pas grave, elle n'aurait qu'à la faire réchauffer et le tour était joué. Oui mais, du coup, elle n'avait pas de cadeau de noël pour lui. Alors que lui avait apporté quelque chose. Elle fronça le sourcil en réfléchissant à ce qu'elle pouvait lui donner. Un livre ? C'était simple rapide et efficace mais ce qu'elle avait c'était quelques romans de gare, des livre sur les fourmis ou des romans jeunesse... Après tout, si elle lui offrait un livre sur les bases pour comprendre ses amies ça revenait à la même chose qu'offrir une flûte venant d'écosse : un cadeau personnelle qui signifiait énormément pour la personne qui offre. Car ELLES sont sa vie au final.
Et voilà, c'était à son tour de cogiter dans le silence. Elle jouait nerveusement avec les fourmis, les prenant dans sa main et les faisant tourner sans s'en rendre compte. Elle n'avait pas pensé à savoir si ça allait gêner Monsieur Charles d'avoir autant d'intrus sur la table à manger.

Billie souffla.
Elle ne voulait pas le déranger mais elle voulait savoir si il se souvenait d'elle.
Et elle voulait aussi le revoir rapidement après ça... voir qu'il reste un peu ici.

-Tu ne te rappelles de rien ? Enfin, je sais que c'est dur je ne veux pas te brusquer... mais... Si tu as besoins de plus de temps, n'hésites pas et si tu as envie de rester encore un peu sur New York, je peux t'héberger quelque jours, mon canapé est plutôt confortable !

Elle rougit.
Ça y est c'est dit ! De toute façon il refusera c'est sur, elle demande mais bon, savoir john à côté d'elle tout les jours et toutes les nuits.... oh ! Elle n'osait pas l'imaginer.

_________________

Ben, il est mort, mais pas autant qu'on l'aurait espéré.


*******

Prochain étape, L'olympe !

Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: All I want for Christmas, is you....   

Revenir en haut Aller en bas
 

All I want for Christmas, is you....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Amérique :: || Etats-Unis :: °New York-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :