AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sorcière Noire | Chef de Santiago
Sorcière Noire | Chef de Santiago
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef d'entreprise
LOCALISATION : QG de Santiago
CITATION DU PERSONNAGE : Ce que tu prends, t'appartient !

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
1/100  (1/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   Ven 19 Jan 2018 - 23:02



"L'enfer est pavé de bonnes intentions"

Si tu n'as pas d'ambition, il ne te reste qu'une vie de soumission - Anna




Les mains tremblantes, légèrement ensanglantées, Anna contemple le vide depuis sa chaise. Les quelques gouttes de sang qui perlent sur son visage viennent s'écraser contre le sol, près de ce corps gisant. Le silence vient mettre en évidence la lourdeur de ses inspirations et expirations. Il pleut à l'extérieur, et malgré qu'elle ne puisse pas le voir, Anna reconnaît le torrent frappant l'entrepôt depuis l'extérieur. Une main douce vient se poser sur son épaule, nul besoin de se retourne pour reconnaître la personne qui vient de la sortir de ses songes. Shiro n'a jamais quitté ses côtés depuis que ses poings en fracasser celui qui est à présent inerte au sol. « Votre avion, Madame. » Annonce à la Valkyrie, tandis qu'Anna se lève pour se diriger vers un sceau d'eau non loin afin d'y tremper ses mains pleines de sang, ceci avant de se rincer le visage. Ceci avant de remettre ses bagues, avant que Shiro vienne lui poser sa veste sur ses épaules tel un véritable parrain de la mafia.

Elle sort de l'entrepôt qui se révèle être un aérodrome, tandis que des hommes sur place se chargèrent du corps. « Shiro, qu'ils veillent bien à renvoyer la tête de ce traître à sa famille, je veux que mon message soit bien clairs pour eux. » Ordonne Anna à sa Valkyrie qui acquiesce aussitôt de la tête. Non loin sur la piste se trouve le jet qui n'attend que le passager principal. « Vous êtes sûr que vous vous voulez aller au bout de cette rencontre, Madame. » Demande Shiro alors qu'elle rejoint son chef à bord de l'appareil. « Shiro, on ne peut pas défier Croix et Rosenrot seul... De plus Orphéo est pas mal affaibli à cause de la prise au pouvoir soudaine des sorciers noirs. Une alliance n'est que favorable pour nous. » Explique-t-elle, Anna pense en plus qu'il est possible qu'elle soit elle-même la cible des sorciers noirs. Cela fait trop longtemps que Santiago met des bâtons dans les roux de certain de leurs membres et Anna s'attend à des représailles.

« Mathias ? » Demande alors Anna, le regard tourner vers Shiro. « Normalement, elle revient de mission dès ce soir. » Le chef de Santiago ajoute immédiatement. « Qu'elle nous rejoigne immédiatement à Berlin après sa mission. ».

Berlin, 19 janvier 2018... Anna entre dans le café laissant derrière elle ses hommes pour monter la garde depuis leurs véhicules. Il y avait du monde, tant mieux, pas de risque qu'Orphéo attaque devant tous ses innocents.



Code by Sleepy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Chef de file du parti des Conservateurs | Directeur des QG Allemagne et Danemark
Modérateur | Chef de file du parti des Conservateurs | Directeur des QG Allemagne et Danemark
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Il n’y a pas de bien ni de mal, il n’y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher…

MESSAGES : 52
DATE D'INSCRIPTION : 13/05/2017

Niveau du personnage
Point RP:
16/100  (16/100)
Point Membre:
17/100  (17/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   Dim 21 Jan 2018 - 20:50

Il n'avait parlé de ce rendez vous à personne, sa femme exceptée, mais elle ne connaissait pas encore les détails. Lui non plus. On lui avait juste proposer, en gros, une alliance. Il fallait maintenant se rencontrer face à face pour voir comment tout cela allait fonctionner et si ça allait réellement se faire. Après tout, il allait quand même avoir à faire à un groupe d’extrémiste.

Il pourrait même potentiellement capturé leur cheffe.

Mais étant donné qu'il ne voulait pas être accompagné, il refusait qu'on puisse l'identifier avec d'obscures relations, il serait alors seul. Difficile de procéder à une arrestation alors qu'on était seul.

Ils avaient convenus d'un rendez vous dans un endroit de Berlin public et animé. Dans un café, plein d'innocents autour. Elle ne pourrait rien faire, mais lui non plus.

Cette réunion se faisait ce matin. Sa femme était parti, une fois n'est pas coutume, avant lui au travail. Il avait demandé à ce qu'on lui dégage toute la matinée, minimum. Et si sa secrétaire n'entendait pas parler de lui avant le début de l'après midi, elle devrait décaler ses rendez vous en fonction. Que d'impératifs dans la vie d'un directeur.

Il ne passait donc pas par le QG ce matin là. Il alla directement au café dans le centre ville de Berlin. Assez loin du QG pour que des « collègues » ne le voient pas en mauvaise compagnie, mais assez proche pour y aller rapidement quand cette besogne sera terminée et également assez proche si jamais il y avait besoin d'un quelconque renfort.

Il arriva tôt au lieu du rendez-vous. Il regarda d'abord les différents magasins qui se trouvaient dans la rue. Beaucoup de boutiques et de café. Un lieu de vie et de rencontre. Parfait.

Il entra ensuite dans le café en question, et posa quelques questions pratiques à la serveuse après lui avoir fait quelque peu les yeux doux, il détestait ça, c'était Eli normalement qui s'occupait de charmer les pauvres âmes. Mais il eu les informations qu'il souhaitait, le nombre de sorties de l'établissement en dehors de la porte d'entrée. Il y avait donc l'escalier de secours avec les bureaux en haut, qui étaient annexés aux toilettes des clients, ainsi qu'une porte menant à la ruelle par les cuisines.

Il commanda ensuite un café serré tout en parcourant différents dossiers qu'il y avait dans son attaché caisse. Il avait beaucoup d'avance, avait déjà pris un petit déjeuner chez lui. Il attendit alors patiemment, regardant de temps en temps sa montre.

Quinze minutes avant l'heure fixée, une femme qu'il pensait être son interlocutrice rentra alors. Il se leva, remarqua plusieurs personnes restant à l'extérieur de la boutique, qui s'installait pour monter la garde. Evidemment, elle ne venait pas seul.

Il lui tendit alors la main pour qu'il puisse ensuite parler sérieusement.

-Miss Campbell, ravi de vous voir.

Il commanda alors deux cafés, ils allaient en avoir besoin avec tout ce qu'ils avaient à voir.

Il se rassit, rangea les dossiers qui ne concernait en rien la tatouée, pour sortir d'autres documents non officiels, un bloc note, un dictaphone et un stylo, au cas où. Cormag avait plutôt bonne mémoire, mais ils auraient forcément des moments de pratique pure et dure qui aurait besoin d'être annotée.

_________________

You can
join us.



Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière Noire | Chef de Santiago
Sorcière Noire | Chef de Santiago
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef d'entreprise
LOCALISATION : QG de Santiago
CITATION DU PERSONNAGE : Ce que tu prends, t'appartient !

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
1/100  (1/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   Lun 22 Jan 2018 - 16:35



"L'enfer est pavé de bonnes intentions"

Si tu n'as pas d'ambition, il ne te reste qu'une vie de soumission - Anna




J'entre dans ce café, mon regard balaye la zone et s'arrête sur un homme qui se lève dans ma direction. Élégant. Soigné. Je reconnais aisément en lui un homme d'affaire, sérieux et discipliné. A côté, mon look décontracté et mes tatouages qui parcourent mon corps ont de quoi faire très mauvaise impression. On aurait tendance à se demander, mais qu'est-ce qu'un type comme lui fait avec une femme comme moi ? Les ragots et les rumeurs iront de bon train. On irait dire que monsieur cherchait à goûter à de nouvelles saveurs et nordique me concernant. Je lui sers la main fermement afin de lui montrer mon intérêt quant à cette rencontre. « De même, monsieur Scrimgeaour. » Lui répondis-je tout en me félicitant intérieurement de ne pas avoir écorché son nom de famille. Ce n'était pas tellement gagné. Je l'observe commander deux cafés et ma foi, ce n'est pas de refus de si bon matin. Je m'installe à mon tour ton en prenant soin d'enlever ma veste en cuir, révélant au passage mon décolleté sans manche.

On peut donc à présent aisément voir mes tatouages parcourant l'intégralité de mes bras et mon torse. Je n'ai pas honte de les montrer, même si c'est la personne devant moi ou les personnes autour de moi sont ou non des bourgeois. Je jette un œil de nouveau en direction de l'extérieur du Café pour m'assurer encore une fois que tout se passe bien. Un simple regard. Vif. Mon attention se reporte très vite sur l'homme en face de moi. Je l'observe l'espace d'un petit moment. Je me rends rapidement compte que c'est un type qui ne sourit pas souvent, une simple impression de familiarité. Après, je me reconnais en lui à ce niveau, il est bien difficile de m'arracher un sourire. Les complots à mon égard, mes responsabilités qui me pèsent sur les épaules et surtout le sang que j'ai versé pour monter au pouvoir et garder ma position, ont su tuer le peu d'humour que j'avais. Sourire simplement pour manipuler, c'est tout ce qu'il me reste.

« J'irai droit au but, s'éterniser ici sera bénéfique ni pour vous, ni pour moi. » Commençais-je avant de poser mon dos contre le dossier de ma chaise et croiser mes bras à la suite. « J'ai des raisons de penser que Croix ou Rosenrot prévoit d'annihiler Santiago. Il faut dire que jusqu'à présent je leur ai mis pas mal de bâton dans leurs roues. » J'ai tué bon nombre de sorciers qui faisaient partie de chacune des deux organisations noires. Toujours ciblé lorsqu'ils sont seuls et impuissants, attaquant par surprise généralement. Santiago n'offre pas à ses cibles l'honneur de partir dans un glorieux combat, Santiago exécute ceux qui sont sur sa liste noire et c'est tout. « Je préfère être honnête avec vous, l'alliance que je vous propose c'est avant tout pour assurer la survie de mon Ordre. N'y voyez donc rien d'amical. » Et même si je venais à mourir, je sais que derrière moi de loyaux soldats continueront à assurer cette alliance tant que c'est bénéfique pour eux.



Code by Sleepy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Chef de file du parti des Conservateurs | Directeur des QG Allemagne et Danemark
Modérateur | Chef de file du parti des Conservateurs | Directeur des QG Allemagne et Danemark
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Il n’y a pas de bien ni de mal, il n’y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher…

MESSAGES : 52
DATE D'INSCRIPTION : 13/05/2017

Niveau du personnage
Point RP:
16/100  (16/100)
Point Membre:
17/100  (17/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   Mar 23 Jan 2018 - 21:39

Les vêtements de Miss Campbell n'était pas vraiment au goût de Cormag. Quand on se présentait à un rendez vous d'affaire, il fallait montrer son sérieux et son implication et cela passait avant tout par le support visuel, car c'est ce que votre interlocuteur voit en premier. Il vous jauge en un quart de seconde, comment vous êtes habillé, coiffé, comment vous marcher, la manière de serrer la main. Tout un tas de petites choses si on sait comment est la personne réellement.

Miss Campbell s'était habillé comme tous les jours. Ce n'était absolument pas les tatouages qui gênaient le directeur de Berlin, tout le monde en avait de nos jours, et si Eli s'en faisait faire, dépendamment de quoi et où, disons qu'il ne serait pas contre. Et puis c'était son corps, elle faisait bien ce qu'elle voulait. C'était vraiment sa tenue, beaucoup trop décontracté. On était pas dans son salon en train de regarder un film avec un bol de pop corn. « Netflix and chill » comme dirait certaines personnes. On était sérieux.

Après, c'était peut être dans cette tenue qu'elle travaillait. Son organisation permettait d'être beaucoup plus sur le terrain qu'Orpheo, allez vous battre en costard ou courir après quelqu'un avec des chaussures de ville, vous. Il s'était toujours demandé comme les gars du FBI faisait dans les séries policières pour courir après des suspects avec leurs petites chaussures sans semelles. Ce n'était absolument pas fait pour ça. Mais quand bien même, elle aurait pu faire un effort.

Malgré cela, Cormag se leva pour la saluer. Sa poigne était ferme, déterminée, enfin un point positif. Elle n'écorchait pas son nom, qui pourtant n'était pas si compliqué mais bon nombre de gens se trompait dans la prononciation. Surtout les étrangers. Beaucoup moins depuis qu'il avait accédé au poste de directeur, et sa réputation le précédait. Cormag n'était pas un marrant. Pragmatique et efficace, l'humour le ralentissait dans ses tâches. Il n'avait aucun sens de l'humour de toutes façons.

- J'irai droit au but, s'éterniser ici sera bénéfique ni pour vous, ni pour moi.

Il lui fit alors un signe de la main pour qu'elle enchaîne. Après tout, c'est elle qui avait commandité cette entrevue.

-J'ai des raisons de penser que Croix ou Rosenrot prévoit d'annihiler Santiago. Il faut dire que jusqu'à présent je leur ai mis pas mal de bâton dans leurs roues.

Croix et Rosenrot prévoyait de dominer le monde, ce n'était pas nouveau. Orpheo était leur première ligne de mire, évidemment. Les autres organisations qui ne correspondaient pas à leur idéaux aussi, cela allait de soi.

-Je préfère être honnête avec vous, l'alliance que je vous propose c'est avant tout pour assurer la survie de mon Ordre. N'y voyez donc rien d'amical.

-Je n'ai jamais eu l'intention qu'Orpheo et Santiago face ami ami.

Et puis encore, d'ailleurs ? Santiago, qui laissaient bon nombre de cadavre sur leur passage, meurtriers donc, que Cormag s'efforçait d'anéantir, petit à petit. Essayant de convaincre sa propre organisation que c'était pour le bien mondial qu'il faisait ça. Il ne fallait pas les laisser proliférer, infester d'innocentes pensées avec leur morale de sang pur.

-Et qu'est-ce qu'Orpheo y gagne ? Parce que si Rosenrot et Croix annihile votre ordre, c'est plutôt dans mon intérêt...

Les négociations commencent alors. Même si Santiago et lui avaient un accord, une fois que celui-ci serait fini, la chasse à Santiago reprendrait. Alors pourquoi ne pas les laisser s'entretuer d'abord ? Après tout, son organisation avait sûrement déjà tué de nombreux membres de la sienne.

_________________

You can
join us.



Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière Noire | Chef de Santiago
Sorcière Noire | Chef de Santiago
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chef d'entreprise
LOCALISATION : QG de Santiago
CITATION DU PERSONNAGE : Ce que tu prends, t'appartient !

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 23/11/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
1/100  (1/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   Jeu 25 Jan 2018 - 22:57



"L'enfer est pavé de bonnes intentions"

Si tu n'as pas d'ambition, il ne te reste qu'une vie de soumission - Anna




Il ne doit pas apprécie mon style vestimentaire, c'est l'impression qu'il me donne. Peut-être que je me trompe ? Mais j'aime me fier à mon instinct dans ce genre de situation, le regard d'une personne ne ment pas et surtout pas le sien. Peut-être que d'un simple regard il pourrait m'emmener en bateau si c'était dans ses compétences, mais cela ne lui avancerait à rien de me faire penser que mon style est à son goût. Il n'aurait rien à gagner, si ce n'est que de passer pour un magnifique menteur. Je sais que mon style n'est pas au goût d'homme politique, venir en tenue décontractée c'était davantage pour lui montrer le genre de personne avec qui il allait s'allier. Nous ne sommes pas du même milieu, moi je baigne dans la pègre et la mafia pour faire perdurer mon ordre. Et même si je peux faire preuve d'élégance de temps en temps, il fallait que lui me voit tel que je suis au quotidien. C'est d'ailleurs pourquoi je préfère être honnête au sujet de ma présence ici, cette alliance n'est que purement égoïste.

J'acquiesce de la tête lorsqu'il m'annonce que cela n'a jamais été son attention d'être copain, copain. Je ne pense pas que la plupart des membres de Santiago apprécient ce que je suis en train de faire en ce moment, c'est pourquoi cet arrangement ne peut être que temporaire. Bénéfique, malgré tout. Nous avons des ennemis en commun, des ennemis qui prospèrent maintenant depuis trop longtemps. Puis, il rajoute autre chose et cette fois je lève un sourcil. « Vraiment ? » Dis-je simplement sur un ton ironique, je laisse planer un moment le silence étant donné que nos cafés arrivent. Je remercie brièvement la serveuse et attend qu'elle s'éloigne pour reprendre. « Il y a des mêlés chez Santiago, ils mourront en effet et étant la cheffe, je mourrai aussi c'est ainsi... Mais, il y a aussi des humains et des sorciers qui servent Santiago. Et je suis persuadée que Croix et Rosenrot asserviront les humains et laisseront une chance de survie aux sorciers en les faisant rejoindre leur ordre. » En gros, peut-être que Santiago sera annihilé, mais Croix et Rosenrot renforceront leur troupe.

Je porte ma tasse de café à ma bouche et le dépose aussitôt sur la table. Je lève de nouveau mon regard en direction de Cormag et rajoute. « Mais je comprends que ce ne soit pas une raison suffisante... C'est pourquoi, si vous acceptez cette alliance, j'accepte d'être sous vos ordres. Santiago se pliera à vos exigences et vos conditions. On cessera toutes ses activités criminelles, sauf celle concernant le commerce de drogue qui me permet de rémunérer mes chiens et de les garder loyaux. »



Code by Sleepy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Chef de file du parti des Conservateurs | Directeur des QG Allemagne et Danemark
Modérateur | Chef de file du parti des Conservateurs | Directeur des QG Allemagne et Danemark
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Il n’y a pas de bien ni de mal, il n’y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher…

MESSAGES : 52
DATE D'INSCRIPTION : 13/05/2017

Niveau du personnage
Point RP:
16/100  (16/100)
Point Membre:
17/100  (17/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   Dim 15 Avr 2018 - 15:40

Miss Campbell leva un sourcil avant de lâcher un vraiment ironique. Les cafés arrivèrent. Cormag ne releva pas la tête vers la serveuse, ne lâcha même pas un merci, il était concentré sur la tête d'affiche de Santiago, sachant qu'elle avait quelque chose à rajouter. Dès que la sans pouvoir fut hors de portée de leur conversation, elle reprit.

-Il y a des mêlés chez Santiago, ils mourront en effet et étant la cheffe, je mourrai aussi c'est ainsi... Mais, il y a aussi des humains et des sorciers qui servent Santiago. Et je suis persuadée que Croix et Rosenrot asserviront les humains et laisseront une chance de survie aux sorciers en les faisant rejoindre leur ordre.

Ce n'était pas dans les intérêts d'Orpheo de laisser mourir des mêlés, mais, ils faisaient tout de même partis d'une organisation noire. Et tout ce qui était noir pour les conservateurs étaient voués à mourir. Alors il se débarrassait d'une partie du sale boulot. La peine de mort était très mal vu dans leur camp. Après tout, ils sont censés être les gentils. Et les gentils c'est censé faire changer les gens, les pousser à devenir de meilleurs versions d'eux même. Please, qui croit à ce genre de conneries ? On ne change pas la nature profonde de quelqu'un, une fois qu'on a commencé ce genre de choses, on ne peut plus s'arrêter.

Cormag ne prenait aucun plaisir à tuer, certes, mais il avait pris l'habitude, il était vrai. Il n'en éprouvait aucune honte, aucune peine, aucune culpabilité. Il était juste une machine, un bourreau, un exécuteur, il mettait ses sentiments de côté (en avait-il ?) et faisait uniquement ce qui devait être fait. Et puis, il valait mieux que lui le fasse, plutôt qu'un bleu qui serait traumatisé à vie, n'est-ce pas ? Personne d'autre que lui ne serait tâché de sang si il continuait à exécuter de sa main les gens qui le méritaient. Il protégeait ainsi ceux qui n'avait pas la force mentale de supporter le fait d'ôter la vie à quelqu'un. C'est quelque chose qui pouvait vous hanter jusqu'à la fin de vos jours.

Cormag savait combien de personnes étaient mortes sous sa main.

-Mais si ces personnes ont rejoints vos rangs, ça veut dire qu'ils sont de votre côté, n'est-ce pas ? Quel intérêt auraient-ils à dire oui à des organisations qui ne correspondent pas à leur valeurs ? Outre le fait de ne pas mourir.

Par conséquent, Croix et Rosenrot feraient un bon gros ménage dans Santiago. En plus, pourquoi garder des gens qui étaient à la base des ennemis et qui pourrait se retourner contre eux à n'importe quel moment ?

-Mais je comprends que ce ne soit pas une raison suffisante... C'est pourquoi, si vous acceptez cette alliance, j'accepte d'être sous vos ordres. Santiago se pliera à vos exigences et vos conditions. On cessera toutes ses activités criminelles, sauf celle concernant le commerce de drogue qui me permet de rémunérer mes chiens et de les garder loyaux.

Là elle parlait. Cormag fit planer un silence le temps de réfléchir un peu. Temps pendant lequel il prit le temps de remuer légèrement son café et d'en boire une partie. Il reposa doucement sa tasse dans la coupelle et planta son regard d'acier dans les yeux de la cheffe adverse.

-Vos activités pourraient m'être utiles si vous m'informez d'abord. Je souhaiterez connaître les informations que vous récoltez, que je sache si je fais intervenir Orpheo ou vous... Pour la sale besogne. C'est bien ce que vous serez ?

Cormag n'était évidemment pas pour le trafic de drogue, mais c'était là une question qui devait être résolue par la police des innocents. Bien que contre une organisation de personnes douées, celle-ci ne pourrait rien faire. Mais si il voulait une alliance entre leur deux groupes et que Santiago perdait tous ces membres... A part pouvoir les capturer plus facilement, cela n’aboutirait à rien. Et il n'y aurait pas d'alliance, et personne pour faire le sale boulot qui ne devait potentiellement pas apparaître sur les papiers d'Orpheo. Mais dont Cormag avait besoin que se soit fait.

-Juste, aucune activité criminelle contre les innocents. Et vous me préviendrez de vos moindres faits et gestes, des informations que vous récolterez.

Il finit sa tasse de café, décidément, les expresso étaient bien trop petit pour tenir une conversation.

Il replanta son regard de métal dans celui de sa concurrente.

-Et en échange, qu'attendez-vous de moi ?

_________________

You can
join us.



Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'enfer est pavé de bonnes intentions | Ft. Cormag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Europe :: || Allemagne :: °Berlin-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :