La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Sam 13 Oct 2018 - 22:48



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

L'avion atterri dans un silence assourdissant. Le bruit est ailleurs, quelque part, dans mon coeur. Je regarde ma montre, dépité. Plus de trois heures de retard. Si j'avais écouté mon secrétaire, j'aurai fait appel au service de téléporteurs. Mon refus avait été catégorique : ils avaient fort à faire avec les transports liés aux missions de terrain, aux sauvetages. Une heure plus tard et ma valise cabine à la main, j'essaye de repérer mon nom sur une pancarte. Dans le taxi, je sors quelques dossiers que je relis rapidement. Ces affaires m'exaspèrent, mais je n'ai pas le choix.

| Ton père aimerait bien que tu passes un week end au Manoir, on fêterait ton anniversaire avant que je parte au Tibet |


Mon ventre se serre. Ma mère est adorable, toujours à courir le monde. Mon père est très occupé avec Orpheo, mais il lui est important de consacrer du temps à sa famille. Je sais déjà que je trouverai une excuse bidon pour ne pas y aller. Trop de risques. Je ne supporterais pas de refuser de passer un dîner avec eux. Ils ne le méritent pas. Et je ne peux pas. Je remets le téléphone dans ma poche pour me reconcentrer sur mes dossiers. La situation commence à être compliquée. On ne résout toujours rien, et même en interne, cela va de mal en pis. Les rapports sur les disparitions d'exorcistes ne cessent de tomber. Je ne compte plus le nombre de lettre de condoléances que j'ai dû écrire, le nombre d'amis perdus.

Je fronce les sourcils. Le nom de Kasia Andrzeg s'étale en titre d'une double page. La raison de ma présence. Le taxi se garde à quelques mètres de l'entrée du siège d'Orpheo en Pologne. Je monte les marches, me présente à l'accueil et patiente. La fatigue commence à se sentir. Tom m'avait dit de repousser mon voyage de quelques jours, le temps d'en prendre un ou deux pour me reposer, parce que je n'avais cessé de travailler depuis plus d'un mois maintenant, avec des journées de plus de douze heures souvent. Mais je n'abandonnerai pas. Jamais. C'est ma façon à moi de me battre, ce travail acharné et la détermination que j'y mets.

On vient me proposer quelque chose à boire ou à manger et j'accepte à contre-coeur un verre d'eau, comme l'aveu d'une faiblesse incompréhensible. Je me demande combien d'exorcistes travaillent ici et quels sont les problèmes qu'ils peuvent rencontrer en ce moment. C'est Orpheo tout entier qui est concerné. Et mes interrogations sont réelles, je ne suis jamais venu ici et je n'ai aucune idée de la situation en Pologne. Si l'affaire Andrzeg ne posait pas tant de questions, je ne me serais pas déplacé personnellement. Mais il s'agit là d'informations trop confidentielles. J'espère que je pourrai en savoir plus. A voir.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Dim 14 Oct 2018 - 22:30


Here we are
Stay polite or stay out
Cravatte, chemise, pompes en cuir ; okay. Le brun passe une main dans ses cheveux et dans sa barbe, replace le bureau sur sa table, offre un scratchi scratchi sur la tête de sa bestiole qui nuzzle sa main. Okay tout va bien. Même si Hannah l’a suivi dans son poste de directeur, il n’est toujours pas hyper à l’aise à l’idée de rencontrer ses homologues.

Puis la vérité ; il n’a absolument pas envie de recevoir un homologue quelconque. Il veut Allen dans son bureau et ce n’est absolument pas ce qu’il est en train de se passer. Il enterre la sensation dans un coin de son ventre et va s’allumer une clope sur le balcon. Surtout un mec avec un passé comme ça, je suis censé lui parler de quoi ? Faire ami-ami ? C’est important pour nous de consolider les relations mais je ne sais absolument pas les perches que je pourrais tendre ou pas. Enfin, tant qu’il m’aide à propos de cette vieille meuf de Kasia Andrzeg

Il termine la clope et cendre avec nervosité. Il a reçu des milliers de gens dans son bureau et toujours tout s’est bien passé. Je déteste juste les inconnus. Tous les inconnus. Même les inconnus dont j’ai besoin pour faire sortir une meuf de la merde

Il soupire. Petit pitch, meuf infiltrée sous mes ordres en temps qu’humaine noire. Rhyan qui fait tout péter, l’organisation qui bouge et qui visiblement se relocalise au Royaume-Unis.
Puis silence radio de la dame en question. Autant vous dire qu’on veut la récupérer.
Il est assez anxieux car il sait que la femme en question en sait long car elle a été chercheuse pour Orpheo. Et ça, ça craint vraiment beaucoup.

Je viens chercher le gars en question et je tends la main franchement en lâchant : « Simje, enchanté. J’espère que le trajet a été bon » parce c’est ce qu’on attend de lui et qu’il sait se fondre à la perfection dans ce rôle là. Il précède son invité jusqu’à son bureau, immense, et s’il voudrait dire don’t mind the dog, il n’en dit rien. P’t’être qu’il est pas si doué ; toujours est-il que l’animal ne bronche pas. Bien.

«  Un café ? Un thé ? »

Po-li-tesse.
Le polonais ne l’avouera pas mais il a poncé le dossier de l’homme devant lui, il sait tout sur tout, et par coeur. Déformation professionnelle ; assurance de ne pas être pris au dépourvu. Et c’est pour cela qu’il peut s’avérer utile, c’est pour cela qu’il est sur le territoire polonais. J’espère sincèrement qu’on pourra récupérer notre meuf et qu’elle a pas demandé asile chez eux. J’sais pas ce qu’il s’est passé mais on a perdu un effectif. Un gars est mort et Rhy ne parle pas. Rhy ne parle plus. Peut être que Kasia a balisé est s’est enfui.

La pute un peu.
La grosse pute.

code by bat'phanie
style="width:500px">

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Lun 15 Oct 2018 - 0:05



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

L'agent d'accueil n'a pas le temps de m'apporter le verre d'eau que je ne voulais pas. Simje Voniestosiwjski est arrivé. Je serre la main qu'il me tend avec une force sincère qui me surprend. C'est la détermination qui parle. L'homme n'est pas très grand en face de moi, mais il impose quelque chose. Je ne le connais pas très bien. A vrai dire, je ne l'avais pas rencontré encore, pas en personne. A peine avions nous échangé quelques lettres de banalités affligeantes pour des formalités tout autant affligeantes. Mais j'espère que nous pourrons coopérer aisément et qui sait ? Je suis quelqu'un d'assez facile d'accès et qui lutte pour le bien général, sans aucune concession. Et je suis toujours pour créer des liens. A vrai dire, Orpheo Pologne et Orpheo Ecosse-Irlande-Pays de Galles n'ont jamais eu de grands liens. Et pourquoi pas ? Je refuse cependant poliment le café ou le thé, avec une nouvelle détermination sombre et farouche, mais que je laisse apparaître comme un simple refus.

- Merci.


Je m'assoies sur un des sièges devant un bureau digne d'un... D'un directeur de siège. Je n'avais jamais pensé au caractère presque obligatoire d'un bureau de taille quant à un statut de taille. Je m'installe tranquillement en songeant qu'en ce moment même, un interrogatoire forcé se déroule, non pas dans mon propre siège, car je suis maître chez moi, mais en Allemagne, où le transfert a été décidé, notamment par de notoires conservateurs. J'ai eu beau argué que cela n'était pas indispensable. Que la fin ne justifie pas les moyens... Rien à faire. Et la colère qui m'a pris quand je l'ai vue menottée, partir, n'avait d'égale que celle que j'ai ressenti quand je suis rentré d'un voyage personnel au Japon pour voir ma famille et que l'on m'a appris ce qui était arrivé à Luka Grey. Des hommes que je connaissais. Une jeune fille que je connaissais. La torture, encore plus quand elle est gratuite, même sous la colère, n'a le droit à rien, est injustifiable. Je sors quelques papiers.

- Je n'ai pas très bien compris l'histoire. Mais je crois que le danger est réel. Nous avons reçu une demande relativement claire avec un chantage insultant. C'est de la vie d'enfants dont il est question. Ces enfants d'exorcistes sorciers au statut politique important vous en conviendrez, étaient accompagnés pour leur voyage en Pologne de leur mentor et leur destination n'était pas sensée être connue.

L'exorciste a été retrouvé mort. Les deux jumeaux, un garçon et une fille, disparus. Le problème ? Le mystère ? Cette Katia Andrzeg qui ne dit plus un mot depuis et qui semble avoir écrit la lettre de menace. Alors on en est où maintenant ?

- Les deux parents font pression, j'ai le conseil d'Orpheo sur le dos pour ne pas céder car pour certains, la vie d'enfants est sacrifiable. Et Katia Andrzeg, on ne sait vraiment ce qu'il en est d'elle, à part qu'il semble évident qu'elle joue un rôle.

Je le fixe avec un regard perçant. Cette situation me rappelle incroyablement la mienne, quand j'avais moins d'une dizaine d'années. Otages. Chantage.


_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Mar 16 Oct 2018 - 21:44


Oh yeah
I love, love, love being here
Il rentre et il sent la magie à des kilomètres. Je ne sais pas pourquoi je le remarque que maintenant, peut être mon don de chat ou de guérisseur mais il émane une plusieurs magique effrayante qui altère tout le reste de la pièce. Il me fait penser à Ian muté qui puait la magie - maintenant ça va mieux, mais quand même. On dirait un élémentariste qui passerait sa vie à jouer avec l’air autour de lui où un illusionniste qui cacherait son apparence réelle.

Autant vous dire que ça m’a pas l’air très sain et que par conséquence, j’irai pas y mettre mon nez. Safety first.

L’autre le remercie après avoir refusé le café et le brun se surprend en train de tiquer et passer une main dans sa barbe. Ouais, ça le stresse.

Normal, non ?

Et là. Et là se passe une chose absolument terrifiante, il se met à parler de choses donc je n’ai, jamais, de toute ma vie, entendu parler.
Jamais.


Simje lui offre un sourire poli quand ça déblatère sur une demande de chantage avec des enfants d’exorcistes sorcier. Voilà voilà. J’étais pas au courant. Il relève la tête mais l’autre enchaîne sur des parents, Orpheo, sacrifiques et Dieu merci un prénom connu, Kasia, qu’il se met à appeler Katia. Donc autant on parle même pas de la même personne et l’autre se met à me fixer.

Oh my, jsuis tellement mal à l’aise.
Pire que quand j’ai dû dire à Allen que vlà-t-y pas que son QG il avait cramé.


Simje s’assied dans son fauteuil pour se donner une contenance - pas qu’il soit orgueilleux mais il est poli avant de lâcher :

- Nous n’avons pas été mis au courant de la demande de chantage, ni d’une quelconque pression, ni d’un enlèvement d’enfants. Les informations à notre dispositions relèvent seulement de Kasia Andrzeg qui était infiltré sous nos ordre dans une bande d’humains noirs. Il est possible qu’elle ait retourné sa veste et peut être responsable du détournement des enfants.

Je m’avance, je m’avance, mais pourquoi quand un groupe d’enfants disparaît de mon putain de territoire, je suis pas au courant ?
Pourquoi Allen n’est-il pas déjà chauve ?
Je comprends bien l’aigreur de Cormag, tiens. J’vais finir comme ce gros fils de pute, j’vais rien comprendre.


- Il me paraît nécessaire de croiser nos dossiers et nos informations pour collaborer.

Même si visiblement ça n’a pas été fait, n’est-ce pas ? Je sais que certains QG sont frileux et n’aimaient pas communiquer via un quelconque réseau et apporte des documents papiers, mais quand même.
Il se fait couler un café du coup sans respect. Pas pour faire retomber la pression, non, pour tenir le coup. Il s’attend à ce qu’on lui parle de morts, niania de cadavres, niania d’otages, nianianou exactement comme dans la fosse à morts avec Ian. Il se pose les coudes sur le bureau pour s’empêcher de croiser les bras de manière défensive et attend le ras-de-marée.
code by bat'phanie

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.


Dernière édition par Simje Voniestosiwjski le Jeu 18 Oct 2018 - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Mar 16 Oct 2018 - 22:43



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

La réponse de mon homologue me sidère. Je me demande sérieusement si Tom a bien fait son boulot en envoyant le dossier ou non. Mais comme c'est sincèrement l'un des meilleur secrétaire que je connaisse, c'est hautement improbable. Ce qui me fait dire et non sans amertume que le réseau sur lequel nous partageons les informations est surveillé et qu'il a été jugé que ce dossier ne devait pas être transféré. Je ne suis pas du genre à voir le mal partout, mais depuis que je suis rentré de France il y a plus d'un an maintenant, maints conservateurs ont essayé de me débaucher en pensant que ce que j'avais subit là-bas justifiait que je défendes les mêmes idées qu'eux. Mais ils n'ont pas réussi et je sais que ma position farouche, surtout que je ne suis pas du genre à fermer ma gueule, ne remporte pas un franc succès, loin de là. Je me demande qui cela peut bien servir puisque j'ai demandé le transfert de dossier une fois ma venue ici confirmée. C'est à n'y rien comprendre. Je soupire pendant qu'il se fait un café.

- Vous auriez dû recevoir les documents, mais je vais vous donner la clé USB que j'ai amené en secours.

Je la sors de mon sac et la pose sur le bureau. Une main détachée dans les cheveux, une respiration plus longue que les autres et mon énervement passe. Je croise les jambes et joint les mains pour y poser ma tête, histoire de réfléchir un peu, pour résumer la situation.

- Ewan et Seona McThomas ont disparu le mois dernier, enlevés apparemment par des humains noirs, leur mentor retrouvé assassinés. On ne sait pas ce qu'il s'est passé. Il y a une semaine, nous avons reçu à Édimbourg les conditions de leur libération. Autant dire qu'ils ont accompagné la lettre de deux auriculaires histoire de faire monter la pression. Les deux parents sont fous. Et ce sont les représentants pour Orpheo de toute la famille McThomas qui gère une grande partie du commerce magique. Il y a trois jours, on a capturé sur un lieu de l'organisation d'humain noir Kasia Andrzeg, qui semble avoir écrit la lettre. Cependant, elle est restée mutique et semble dans un état presque second.

Je ne sais pas qui a décidé de me mettre dans un bordel pareil, ni pourquoi cette organisation a décidé de m'emmerder alors que j'ai autre chose à faire. Mais je ne laisserai pas les gamins se faire tuer. Le soucis, c'est que les conservateurs ne sont pas trop d'accord. Ils penchent pour cette solution qui n'en n'est pas une : l'attente. Mais avant de partir, je recevais tous les jours les parents dans mon bureau. Et autant vous dire que je me souviens de ce poing en pleine figure quand j'ai dû annoncer au père qu'un doigt avait été retiré à chacun de ses enfants.

- Si c'était une de vos exorcistes, je dois vous avouer que j'ai reçu des ordres pour la transférer en Allemagne. J'ai refusé de mener un interrogatoire sous torture. Je pense que Cormag Scrimgeour ne sera pas à ça près.

Et je ne donne pas cher de sa peau. Pour le conservateur, ce qui 'doit' être fait sera fait, même s'il y a d'autres chemins. C'est une question de facilité. Je ne saurai encore m'y résoudre. Et ce n'est pas par faiblesse.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Jeu 18 Oct 2018 - 11:09


Oh no
I love, love, love being there
Putain. La tasse brûlante lui crame les paumes. Il lève quand même les yeux vers son interlocuteur qui dit, et je ne cite pas parce que ça me saoule, « vous auriez dû ». Ouais, et bien c’est pas le cas. Point. Il s’entend donc raconter qu’il y a une histoire d’enfants kidnappés et mutilés. Kasia aurait donc trahi. Manipulée ? Runée ? Torturée ? Simje se laisse choir dans son fauteuil en essayant de retourner la situation dans tous les sens pour réussir à en faire le tour. Bien sûr qu’il ne peut pas, ça le dépasse. Que faire ?

Et puis la donner à Cormag c’est cool, bien. Très classe. Super même, ça.

- Kasia ne sera pas interrogée en Allemagne, elle sera ramenée ici.

Son ton est sans appel et il envoie immédiatement un message à Hannah pour qu’elle rassemble des infos. La téléporteuse est toujours extrêmement douée pour mettre des points de pression là où il faut.

Il branche la clé USB sur son ordinateur en s’empêchant de soupirer de manière passive-agressive.

Bien.

- Vous connaissez pertinemment la politique d’Orpheo envers les kidnappings et les demandes de rançon. Si on commence à dire oui et à payer, c’est la porte ouverte à de plus en plus d’actions.

Simje ne sait pas s’il est pour une action militaire ou non. Peut être que faire un gros raid sur la zone en question ou le groupuscule pourrait les calmer un peu mais il reste toujours extrêmement réticent quant à mettre la vie de ses exorcistes en danger. Tout comme il est réticent à la torture, enfin c’est même pas réticent, c’est juste que ça n’arrivera pas. Mon QG, mes règles, n’est-ce pas Allen ? Mh ?

- Quel est votre opinion sur le sujet et sur la manière dont vous voulez gérer ça de votre côté ? Je sais que le temps est compté mais nous attendrons pour notre part que Madame Andrzeg arrive dans nos locaux.

Mais il faut être sincères, les sorciers noirs sont mal organisés et c’est sacrément peu de chance pour ces enfants d’être tombés sur des terroristes. Peut être que la Pologne est mouillée qui Kasia a trahi - il reste alors à savoir pourquoi elle a retourné sa veste - mais peut être qu’on s’est fait attaquer. Et dans ce cas là on restera pas les bras croisés.

Quitte à perdre les enfants ?


Il n’en sait rien et se pince l’arrête du nez. La magie qui émane de son collègue l’épuise et fait vibrer sa magie à lui. Sa patience s’étiole sur le sujet, il a déjà été confronté à de telles situations mais c’est en général face aux métamorphes qui ont du mal à se contrôler, aux élémentaristes qui se sont entourés de leur éléments par facilité et manipulent en permanence leur matière.

Jamais face à un directeur de QG.

Crache le morceau, mec.
code by bat'phanie

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.


Dernière édition par Simje Voniestosiwjski le Ven 19 Oct 2018 - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Jeu 18 Oct 2018 - 23:01



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

Je le regarde s'installer avec son café qui semble être au delà d'une température supportable. Je me demande en quoi cette espèce de sensation de chaleur ne serait-elle pas elle aussi une chose que je refuse ? Le froid qui m'habite chaque jour est devenu une habitude, ne pas le sentir est devenu déroutant. Je me demande aussi ce qu'il en retourne dans sa tête. Il reste relativement stoïque à vrai dire. Moi je ne sais pas. Je ne pourrais être indifférent à la souffrance, mais je garde souvent un calme froid pour réfléchir efficacement. Sa remarque sur l'exorciste polonaise m'arrache un sourire.

- Je vous souhaite bonne chance, je n'ai pas eu mon mot à dire. Mais ce serait préférable effectivement. Surtout qu'on ne sait pas vraiment si elle est coupable.

C'est une vérité : elle ne dit mot, mais s'agit-il réellement d'un refus de coopérer ou autre chose est en train de se jouer ? Présomption d'innocence. Simje attrape la clé USB et pousse un soupir irritant. Je prends le partis de passer outre. Mais ce dont je ne peux passer outre, c'est sa remarque suivante. Mes poings se serrent automatiquement. La tension de mon corps est flagrante et mon regard farouche. Les souvenirs sont là, cuisants.

Il est étendu sur le sol, froid, les yeux vitreux. De mes mains sanglantes, j'agrippe son col déchiré. Je n'ai plus de larmes et plus de cri et pourtant...
"- T'as pas le droit de me laisser ! TU M'ENTENDS ? T'as pas le droit ! T'as pas le droit. Réveilles toi s'il te plait... Tu peux pas... Non... Je te déteste. Papa et maman vont te détester aussi. Tu peux pas ! PARS PAS ! T'AS PAS LE DROIT !!!"


- Je connais parfaitement la politique d'Orpheo quant aux enlèvements, merci. J'ai été torturé des semaines durant et mon frère cadet est mort sous les coups des Cross de Croix suite à notre enlèvement étant enfants.

Mon ton était plus que glacial. Ma voix blanche. Je ferme les yeux un instant et me détend. Mais ce n'est certainement pas à moi qu'il faut parler de la politique d'Orpheo quant à ce genre de situation. Je ne la connais que trop bien.

- S'il s'agissait d'argent en plus...

L'argent, on s'en fou en fait. C'est rare qu'ils demandent de l'argent. C'est souvent bien plus difficile à accepter. Dans notre cas, à Clyde, Cillian et moi-même, ils exigeaient la libération du membre de Croix Yann Cross. Quant à la façon de procéder...

- Je ne sais pas à vrai dire. Je suis surtout venu pour Kasia Andrzeg. C'est à vous de décider ce qu'il en est d'elle, elle était de votre responsabilité. Les enfants, eh bien, ils sont écossais, c'est la mienne. J'aimerai néanmoins pouvoir avoir accès à autant d'information que vous pourriez me donner sur votre exorciste et les missions qu'elle effectuait, notamment auprès de l'organisation en question. Je pourrai peut être tenter quelque chose. Mais ce qu'ils demandent, je ne peux leur donner de toutes façons.


Je me demande s'il lit en même temps la clé USB, s'il comprend de quoi il en retourne. C'est encore de vie et de mort dont il est question. Encore et toujours.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Ven 19 Oct 2018 - 20:18


Oh no
I can't help but talk all the time.
Il me fait un ptit sourire genre ouais ouais, bon courage avec les grogneurs d’Allemagne, et ses mots confirment sa pensée. J’m’en fiche, ici c’est mon QG. Si je demande à ce que Kasia rentre, Kasia rentrera. C’est tout.

Il fronce le nez, la magie de l’autre le dérange.

Heureusement par ailleurs que le guérisseur n’est pas empathe, le déferlement qui suit aurait pu le faire vaciller. Mais il se contente de regarder les yeux un instant vitreux du directeur de QG qui lui fait fasse jusqu’à ce que les paroles tombent, lourdes. Enfin, lourdes pour qui pourrait les comprendre. C’est la guerre. C’est la guerre et les personnes s’influence porte plus de misère et de responsabilité, perdent plus dans les batailles et survivent moins longtemps. Je dirai bien que c’est le jeu ; je me doute que Declan n’a jamais décidé de lancer les dés.

Simje détourne un instant le regard. Il ne voudrait pas paraître froid ou manquer de compassion pour que le gars en face de lui mais Orpheo ne peut pas se permettre de négocier avec les autres. Les autres sont, justement, des autres, des bêtes. Est-ce qu’on négocie avec une bête sauvage et enragée ? Non. On l’abat. Mais bon, là n’est visiblement pas la question. Il veut des informations ? Il parcourt d’un oeil aguerri les documents et les fenêtres de dialogue qui s’ouvrent. Donc pas d’argent, des têtes et des vies.

Une impasse, donc. Comme visiblement l’illusion qu’il maintient et qui commence à me vriller le crâne.

- Bien sûr, je peux vous donner un accès et des codes à notre base de donnée.

Il pianote sur son clavier et en sort le-dit papier.

- Vous avez accès à la totalité des recherches et des avancées, des personnes détenues et des résultats d’interrogatoire, etc. Je ferais en sorte de vous faire parvenir l’issue des discussions avec l’agent Kasia Andrzeg.

Le polonais n’a pas d’intérêt à cacher quoi que se soit. L’ordinateur sera simplement surveillé à distance par mesure de sécurité avec un mec qui matera l’écran. Mais bon, ce n’est qu’une formalité. Il sait bien qu’en Allemagne tout est secret est codé, même d’un QG à un autre mais dans le sien, ça ne se passe pas comme ça. Et c’est tout. T’façon, celui d’avant il était sur le pan des Conservateurs, et ça l’a mené où ?
Exactement.

Il toussote.

- Pardonnez-moi cette impolitesse mais, ah j’devrais pas parler mais jsais pas la boucler c’est chaud, d’où vient le flot de magie que vous déversez en permanence dans la pièce ?

Il sait bien que la question ce n’est pas vraiment d’où elle vient - de lui - mais le pourquoi du comment, où juste qu’il lâche l’affaire, hein, si c’est pour cacher une cape ou une arme secrète juré après j’irai au Service des Oubliettes pour qu’on m’enlève ça de la tête.
code by bat'phanie

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.


Dernière édition par Simje Voniestosiwjski le Sam 20 Oct 2018 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Ven 19 Oct 2018 - 23:57



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

Encore une fois, Cillian vient hanter mes pensées. J'ai toujours songé que mon pouvoir était une malédiction. Pouvoir se transformer en d'autres peut avoir un intérêt. Mes formes où je me sens le mieux sont des gens que j'ai aimé et qui sont partis. Ma forme fusionnelle, mon frère. Mais en attendant, c'est un pouvoir qui m'aide bien et à passer inaperçu relativement facilement. Si je parvenais à mémoriser, et dieu que je suis bon à ce petit jeu là, tout Simje, je pourrai prendre sa forme. Cela ne me servirai pas à grand chose, car n'étant pas dans mes formes intuitives, je ne tiendrais pas longtemps et puis les sièges d'Orpheo sont tous protégés par des runes et notamment des runes de révélations. Je chasse l'image de mon frère en un battement de cil, mais je porte la douleur, toujours. Pour autant, je sais rester froid et réfléchir calmement. Je ne suis pas un de ces enragés qui foncent sans penser avant. C'est sans doute ma plus grande capacité.

Je hoche la tête en remerciement quand Simje Voniestosiwjski me répond favorablement. Ce ne sera pas facile, et peut être n'y a-t-il même pas de solution à trouver. Il n'empêche que je refuse de ne pas chercher, par égard pour ceux qui seront peut être sacrifier. Je n'ai jamais dit que je céderai au chantage. Je le refuse également. Surtout qu'ils ne me demandent même pas de les échanger contre une information ou un de leur compatriote, ce qui pourrait à la grande limite se négocier. Non. Il s'agit purement et simplement de leur livrer une exorciste, Faith MacKenzie. D'un point de vue personnel, Faith est en plus une amie. C'est une exorciste de terrain qui a malheureusement dû tuer quelqu'un chez eux, ou même plusieurs personnes. Je ne connais pas la raison exacte. Le pire dans tout cela, c'est que je dois également tenir mon siège au secret. Peu de personnes sont au courant. Si Faith le savait, elle courrait dans les bras de l'organisation qui la recherche. S'ils s'avèrent qu'ils meurent, elle considérerait qu'elle a du sang d'enfant sur les mains. Ce serait faux. J'aurais du sang d'enfant sur les mains.

- Je vous remercie. Je vous ferai également part de mes avancées et des actions qui seront mises en place. Je compte rester quatre jours maximum pour essayer de trouver une solution. Après, ce sera sans doute trop tard.

Je ne veux pas y penser tout de suite. C'est sans doute ce qu'il se passera. C'est ce qu'il s'est déjà passé. Quand le directeur de Pologne me pose soudainement la question, je frotte nerveusement et pourtant sans en avoir l'air, la cicatrice qui s'étale sur mon dos et qui monte jusqu'à mon cou, venant flirter avec le début de ma mâchoire gauche. Je me redresse légèrement.

- Avant la prise du Mystery Orphanage, et pour faire pression sur Pandora, Dorian Cross est venu personnellement me rendre visite. Il m'a gardé pendant prêt de trois ans. C'est une sorte de séquelle si on veut.

Il n'est pas le premier à remarquer cette aura de magie qui m'entoure. C'est un semi-mensonge que je dis là. Mais c'est aussi vrai. C'est une séquelle. De plus, dans la cicatrice que l'on peut voir apparaître, Dorian s'est amusé à tracer des runes insufflées de magie. C'est une sorte de petit souvenir. Un point de douleur permanent, léger cependant car il est loin et n'a plus touché ces runes depuis longtemps. Mais c'est là... Et ces runes noirs qui se dessinent sur mon corps font parfois frémir les plus sensible. heureusement, elles sont mélangées avec des blessures plus inertes, brouillonnes, et de loin disparaissent dans la masse de chair abîmée.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Sam 20 Oct 2018 - 15:48


A bientôt
De te revoir
Les tribus humains sont les plus intéressants. Que veulent-ils en échange ? Une personne. Comment une vie pourrait-elle valoir de l’argent, des moyens, du temps ? Un coeur qui bat ne devrait pas prendre le prix de minutes, d’heures, de jours ou de semaines mais l’humain est ainsi fait. Il sourit, s’enroulant autour de l’orgueil et de l’ego humain. La vengeance est souvent la seule chose qui compte ou l’amour, la fraternité, quelque soit les liens les gens se battent pour le conserver. Alors qu’au final, tout le monde est remplaçable. Son propre mensonge vient lui faire froncer le nez mais il reste absorbé par la réponse du directeur. Dorian Cross, uh ? Il a dû bien s’amuser.

Le brun fait rouler les muscles de son dos pour essayer de soulager leur crispation. Une cicatrice magique ? Il aimerait pouvoir y poser les mains, son don lui tire dessus mais il ne laisse rien paraître. Il a répondu, je n’ai aucun intérêt à en tirer plus. Mais il ne peut s’empêcher d’imaginer l’espace de quelques secondes les tissus cicatriciels et les chéloïdes qui parsèment l’esprit. Il sait mieux que quiconque que les cicatrices disparaissent rarement et que dans la tête, le fonctionnement est identique.

Il pose les mains à plat sur son bureau. Le bois glacé contre ses paumes brûlantes.

Ceux qui ne veulent pas être soignés ne peuvent pas être soignés.

- Merci pour la réponse. Vous pouvez disposer des locaux du QG si vous avez besoin d’un appartement pour les quatre jours et vous recevrez un rapport détaillé.

Ses lèvres s’étirent ; politesse. L’angoisse est peut être retombée mais pas la gêne. J’sais pas pourquoi j’ai pensé l’espace d’un instant que c’était plus facile avec les gens avec les mêmes responsabilités que moi, pourquoi j’ai pensé qu’on pourrait parler quand c’est aussi évident que ce n’est pas le cas. Il sait que ça n’a pas vraiment avancé de son côté mais toujours est-il un peu plus au courant de ce qu’il se passe sur l’île pas si loin de sa Pologne natale. Au moins a-t-il pu rencontrer en personne un autre Directeur, peut être trop tôt (ou trop tard ?) pour décrire ce lien comme amical, mais un lien reste un lien. Il vaut mieux s’allier et négocier avec des gens reconnus et à qui on a déjà parlé. Un visage c’est mieux qu’une adresse mail, qu’un numéro de téléphone. Il a douloureusement constaté que c’était pareil pour ses soldats. Qui envoyer en mission ?

- Ravi de vous avoir rencontré.

Les soldats inconnus, les anonymes, ceux qu’on ne connait pas, jamais vus jamais doutés, pas de famille pas d’amis, un nom sur une fiche et un matricule au bout d’un pendentif.
C’est eux qui partent les premiers, n’est-ce pas ?

Alors pourquoi, Simje, est-ce que tu tiens tant à rencontrer tout le monde au sein de tes quartiers et même à l’étranger ?
code by bat'phanie

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.


Dernière édition par Simje Voniestosiwjski le Mar 23 Oct 2018 - 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Sam 20 Oct 2018 - 20:24



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

Il y a des jours où je me regarde être, où je me regarde faire et je déteste la froideur de ma position. Je suis un être chaleureux, rieur et humain, si cela a un sen pour un sorcier. Je suis de ceux qui vous diront toujours bonjour avec le sourire et ce sourire ne sera jamais hypocrite. Alors quand je me regarde évoluer dans le milieu professionnel, et parce qu'une situation exige cette rigueur glaciale, j'ai l'impression désagréable de passer à côté de quelque chose. Je me demande cependant ce que je manque. Car après tout, je suis venu principalement pour des informations et également, potentiellement, pour voir si Simje Voniestosiwjski serait plus farouche que son prédécesseur à respecter la vie et c'est à peut prêt ce que j'ai obtenu : j'ai un accès total bien que sans aucun doute surveillé, et le directeur de Pologne est sans appel quant au destin de l'exorciste qui était sous ses ordres. Alors qu'est-ce que je suis en train de manquer ? A côté de quoi je passe ?

La réponse me saute aux yeux par son regard, sur ma main qui frotte mon cou. La réponse me saute à l'esprit par mon don, qui m'informe parfois de choses étranges, quant aux personnes que je fréquentes. Simje Voniestosiwjski, Guérisseur, Intéressé. Intéressé ? Je ne suis pas empathe, je ne ressens pas ce qu'il ressent, mais c'est un fait apparemment. Et bien que la fierté me rende parfois stupide, il est des choses que je sais reconnaître et abandonner, quand on insiste ou qu'on me montre que j'ai tord. Je ne sais pas si j'ai tord pour tout et je ne sais pas ce que je peux abandonner. Mais il y a une chose qu'il m'est possible de lâcher. Pourquoi maintenant et pas avant ? Pourquoi juste cette partie là et pas le tout ? C'est une réponse que je ne possède guère et à laquelle je suis indifférent quand à l'idée d'y accéder.

Un frissonnement me parcours instantanément le corps. Personne n'a osé demandé, personne n'a pu affronter mon regard à ce moment là. Alors qu'il m'assure d'être ravie d'avoir pu me rencontrer et qu'il serait sans doute temps pour moi de partir, je reste immobile. Plus encore, je me cale confortablement dans le siège. Il s'agit peut être d'être le plus à l'aise possible. Je souris tranquillement, non pas d'un sourire entendu ou de surface, mais d'une façon légèrement timide, avec cette chaleur qui me manquait, ce moi réel derrière mon statut de directeur. Je sais être quelqu'un derrière et pas seulement un travail avec la distance et la froideur que cela demande. Je sais aussi oublier que je suis quelqu'un quand cela est nécessaire. Mais il est également nécessaire de toujours revenir à ce quelqu'un un jour ou l'autre. Je déboutonne ma chemise des premiers boutons, et desserre ma cravate. On pourrait croire que je me mets à l'aise.

- Je sais que vous êtes guérisseur. Je n'ai pas fouiné dans un dossier quelconque, mon don vient juste de m'avertir : je suis détecteur. Cela m'a aussi informé que vous portiez un certain intérêt à...

Ma voix flanche légèrement. C'est comme une mise à nu. Je toussote comme pour reprendre un ton décent.

- Je n'ai pas couru les soignants pour savoir si l'on pouvait faire quelque chose. Je vous avoue que la promesse du sorcier noir était très clair là dessus. Je ne suis pas quelqu'un qui se considère sur un piédestal. Du moins si c'est le cas, faites m'en descendre !


J'ai un peu tiré ma veste et ma chemise, jusqu'à dénuder mon épaule gauche. Et la cicatrice s'y étale avec délectation, tire sur le dos jusqu'au milieu, s'entremêlant entre runes sombres et amusement sadochiste.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Mar 23 Oct 2018 - 11:19


tout, il faudrait tout oublier
on pourrait croire ; il faudrait tout oublier
Il ne part pas. Je ne sais pas si il est socialement inadapté ; peut être qu’une main lui montrant la sortie ne lui suffit pas. Il ne sait pas trop où se mettre, le polonais. Le regard du chef d’Orpheo se pose sur lui alors qu’il offre un sourire. J’sais pas où me mettre. Elle est où la douille ici ? Des dizaines de scénarios fusent dans sa tête ; peut être que c’est un piège et que tadaaaa c’est Voldemort qui se cache ici bas et il pince les lèvres. Il déboutonne les boutons de sa chemise. J’pense j’suis au bord de l’apoplexie, sortez-moi de là tout de suite tout de suite. Au moins avant quand il n’était pas chef, il s’en tapait un peu de devoir paraître normal, sociable, « bien ». Ce n’est plus le cas maintenant, autant vous dire que je m’en mords les doigts jusqu’aux phalanges. Jusqu’aux coudes. Il desserre sa cravate.

Qu’est-ce qu’il fait ?

Le brun se rencoigne dans un coin de sa chaise de bureau, pas vraiment sûr de la façon dont il doit réagir. Si l’autre est empathe, j’vais faire éclater ses baromètres j’pense.

L’autre se met à parler, lui dit qu’il sait qu’il est guérisseur. Jusque là, il aurait pu le savoir, c’est quand même de notoriété assez publique. Les gens savent pas trop pour les sens félins mais ça, ça ça va. Surtout quand ils ont besoin de moi. Puis avoue qu’il est détecteur. Simje n’est pas sûr de savoir ce dont il en retourne ; c’est tellement personnel un don.

La cicatrice s’étire subitement sous les mots de l’inconnu qui bourdonne toujours de magie. Simje ferme les yeux quelques secondes. Il sait à quoi ça ressemble ça, il sait bien d’où ça sort, c’est son job après tout les runes. Il voit les mélanges barbares mais délicats, la précision dans la souffrance, les pulsations anciennes maintenant.

- On peut toujours faire quelque chose.

Mais j’sais pas exactement dans quoi je mets les pieds. Les runes c’est un peu les possibles déclinés à l’infini. Qu’est-ce qui se passe si le sorcier noir en question a mis une rune de localisation ? Qu’est-ce qui se passe si la personne qui délasse tout ça récupère la magie sur ses doigts ? Quels risques, quels runes inconnues dans le tas, quels paramètres aléatoires ?

Il passe une main dans sa barbe.

- Mais à quel prix ?

Peut être que Declan en mourrait si le guérisseur tentait de faire quelque chose sur sa peau ; peut être que ça le libèrerait à jamais.

Mais surtout.
Oh oui, mais surtout.

- Faut être certain, avant, de vouloir vous en débarrasser.

Comme l’angoisse qu’on voudrait partie mais qui nous tient compagnie ; souvenir de son frère et du temps où il était là ; punition qu’on garde sur le corps pour qu’on puisse toujours voir dans la glace à quel point notre esprit est encore malade.
code by bat'phanie

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.


Dernière édition par Simje Voniestosiwjski le Sam 27 Oct 2018 - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Mar 23 Oct 2018 - 14:47



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

Ses mains étaient sur moi, précises, glaciale. Le scalpel ne faisait pas de bavures, juste un dessin net. Et puis il y avait les brûlures, les coups de couteaux mal aiguisé, juste pour le plaisir de la souffrance. Les coups pleuvaient si je hurlais trop ou si je bougeais. Je n'avais plus l'âge de l'enfant que j'étais quand Cillian est mort, quand j'ai rencontré pour la première fois Croix. J'étais l'adulte que je suis à présent, à priori fort. Mais Dorian s'est assuré d'une chose : qu'entre ses mains, je sois aussi faible que l'enfant qu'il avait déjà torturé. Quand les yeux du directeur de Pologne tombe sur la cicatrice mise à nue, la déchéance que j'ai subie ou la trace qu'il en reste, c'est comme un frisson qui me parcours et à nouveau le mot 'intéressé' qui s'impose à moi. Détecter des choses évidentes est toujours redondant. Mon interlocuteur prend la parole.

Oui, on peut toujours faire quelque chose. Oui, à quel prix ? On sait ce que l'on perd, on ne sait pas ce que l'on gagne et surtout on ne sait pas si on gagne. Les runes sont un complexe d'infinités, une volonté unique dans un mélange de sens. On choisit ses mots avec attention comme on choisit ses runes : et pourtant, selon comment on les agences, le ton que l'on y met, et l'intention, ils n'ont pas le même sens. Je connais bien les runes, mais pas à ce point. Je m'y connais plus quand il s'agit de protection ou de soin. Pas de souffrance. Je n'ai pas l'esprit tordu pour imaginer sournoisement le cheminement de cette douleur dessinée sur mon corps. Et les possibilités de détruire ce qui machiavéliquement à été construit par le sorcier noir ne sont pas multitude : Dorian Cross est un être consciencieux, ce qu'il fait bien, même pour faire mal, il le fait jusqu'au bout et nul ne peut contredire la qualité de sa magie. Sombre certes, mais puissante.

- Dorian Cross n'a aucun intérêt à rendre la tâche facile. Il s'est appliqué. J'ai pu ressentir la douleur de sa colère quand il s'est aperçu que j'avais réussi à m'évader.

Je repense au visage d'Ethan Fever. Cet homme, exorciste connu pour ses frasques qui n'égalent que son efficacité, avait quelque chose dans le regard qui m'avait fait frissonner. Il a risqué sa vie, mais dans l'état où il était, elle ne valait plus grand chose m'a-t-il dit. Et la culpabilité que j'éprouve à imaginer ce qui lui est arrivé ne vaux rien ; pourtant elle m'écrase parfois quand j'y repense.

- Il faut également le reconnaître, le chef de Croix est un sorcier puissant. Je ne risquerai pas à mettre quelqu'un en danger. Je ne suis pas idéaliste au point de dénier cette douleur persistante, mais elle ne vaut pas pour moi la peine d'un regret. Si vous pensez sincèrement un jour, qu'il n'y a pas de dangers, c'est avec joie que je tenterai tout ce que je peux pour ôter cette marque. Sinon, je m'y résignerais sombrement.

J'ai envie du café qu'il m'a proposé. Rien ne me permettrai d'oser le demander. Je sais que je suis également résigner à certain silence, pour le moment. Mais l'intérêt de Simje a réactivé une sorte d'étincelle au fin fond des pulsations de mon coeur, comme un ersatz de vie qui revient.

- Je suis désolé de vous impliquer, mais je ne suis pas à même d'y songer clairement.

A vrai dire je ne peux même pas la voir clairement. Elle est trop vaste, trop étendue et derrière moi pour que je puisse la contempler dans son entièreté. C'est une impossibilité rageante. Même les miroirs semblent la déformer comme ils déforment mon reflet, renvoyant ce qu'ils croient être une réalité mais qui n'est une odieuse fraude.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
CITATION DU PERSONNAGE : Meow.

MESSAGES : 198
DATE D'INSCRIPTION : 20/05/2012

Niveau du personnage
Point RP:
122/100  (122/100)
Point Membre:
133/100  (133/100)
Niveau: 6 - Affirmé
avatar
Simje Voniestosiwjski
Directeur d'Orpheo Varsovie | Patpatpatpatpatpat
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Sam 27 Oct 2018 - 11:47


I tore my shirt
to stop the bleeding
Alors comme ça c’est Dorian Cross en personne qui s’en est chargé ? Je suis toujours étonné que les « grands » des organisations se salissent les mains. Par nostalgie d’être un soldat ?
Ça m’dégoûte un peu. Genre littéralement. Quand t’es haut gradé, arrête de mettre tes mains dans la boue mec. Arrête. Un peu de dignité non ?


Le polonais sait avec quelle rage les sorciers noris peuvent évoluer et n’a aucun mal à imaginer la perversité des runes qui filent sous la peau de Declan. Bien sûr, la colère doit se faire sentir, bien sûr. Mais s’il est lié à ce point à ces runes, comment est-ce seulement possible qu’il ne puisse pas ressentir l’arrêt brutal de ces dernières ? Un vent d’excitation siffle sur le polonais. Peut être que y’a moyen d’être volontaire pour se mettre un peu en danger. Un peu, hein. Pas comme au Sri Lanka, pas comme à Berlin, plus rien de tout ça. Une salle, calme, préparée à l’avance avec juste moi dedans. Dans son élément.

Mmmmmh.

Il se retourne, fait chauffer de l’eau et se lave les mains. C’est comme le magnétisme, il a besoin de rincer de la magie sale qu’il reste parfois après un patient. La bouilloire fait clac, il pose un sachet dans une tasse, rempli la tasse, la pose entre les mains de Declan sans lui demander son avis. Déjà, parce qu’il va avoir les doigts qui gèlent si je pose ma magie sur lui, ensuite il peut la boire, parce que des feuilles et des plantes ça a jamais tué personne, ensuite, peut être que ça apaisera son flot de magie épuisant.

Il passe ses mains sur la cicatrice sans la toucher. Ses mains chauffent un moment alors qu’il se concentre, laissant les tensions s’enfuir de ses épaules, son dos, son bassin. Okay okay okay okay okay okay okay. L’anxiété lui rigole au nez. Putain, pourquoi j’fais ça, par curiosité ? J’devrais pas me mêler des trucs et des machins, des choses anciennes, comme ça, sérieux. Mais il sent la vérité sous ses doigts et des informations remontent dans ses bras ; il déteste ça.

Il a l’impression de se faire brûler par une cigarette, qu’un scalpel zig zag entre ses nerfs sur son épaule. Il sait.
Et coupe tout contact avant de retourner se laver les mains. Pour le moment, ses pouvoirs drainent encore rapidement son énergie, il ne pratique pas si souvent que ça - on peut s’entraîner à se métamorphoser à volonté, mais pour manipuler des guérisons, il faut des blessés. Et faut que je putain d’apprenne à capter pourquoi des fois je ressens ce qu’il s’est passé et des fois pas du tout. Genre avec Monsieur Beaulieu, un bas-les-couilles profond, mais ici le passé plus vicieux. Plus présent.
Si j’puis me permettre le jeu de mots.


- On peut faire quelque chose.

Il toussote. J’vais regretter c’que j’vais dire.

- Je peux faire quelque chose. Pas en une fois, pas en une journée, mais ça peut clairement être anhilé. Mais Dorian saura que vous les avez brisées. Les runes. Et ehm, je ne garantis rien pour les douleurs fantômes.

Il lui offre un sourire - c’est beaucoup pour Simje, c’est vraiment beaucoup.

- Mais ça pourrait valoir le coup.


code by bat'phanie

_________________


Spoiler:
 

- Est-ce que tu as déjà tué quelqu’un ?
- Oui mais c’était des méchants !


You'll be loved but not by me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
LOCALISATION : Edimbourg
CITATION DU PERSONNAGE : If we don't end war, war will end us.

MESSAGES : 126
DATE D'INSCRIPTION : 30/10/2012

Niveau du personnage
Point RP:
23/200  (23/200)
Point Membre:
12/200  (12/200)
Niveau: 10 - Chef
avatar
Declan A. Ø. Mystery
Admin | Chef d'Orpheo Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   Dim 28 Oct 2018 - 21:57



La vie est un devoir, accompli-le.
“Tout un chacun devrait éprouver du respect
en face de l’humanité qui souffre.”

L'intérêt du directeur de Pologne contraste avec cet espèce de malaise qui régnait en maître il y a quelques minutes auparavant. L'air est calme et moins pesant, l'air est même presque électrique. Le courant qui passe est une tension presque agréable, un questionnement constant entre lui et moi. Il observe, regarde de loin, s'interroge pendant que je ne bouge pas d'un cil. J'observe moi aussi, avec amusement, cette petite étincelle dans ses yeux, paradoxe à cette apparente rigidité. Il bouge d'un coup, me faisant presque sursauter et je frisonne sans en avoir l'air quand je le vois mettre la bouilloire en route. Cette espèce de peur qui me plombe le ventre s'installe en me regardant avec des yeux malicieux. Je la contemple prendre ses aises sans pouvoir ne faire autre chose que de la laisser, ne pas la provoquer. Il n'y a rien de dangereux quant à l'eau bouillante même. Et pourtant cette idée pernicieuse me prend les tripes.

Je garde ma rancoeur avec moi, cette haine vivace contre ma propre personne, ce dégoût insidieux provoqués par toutes ces terreurs. Je voudrai refuser la tasse qu'il colle entre mes mains, qui réchauffe mes doigts et mon coeur. L'odeur me fait tourner la tête et l'envie et le refus se disputent intérieurement. J'ignore ce qu'il fait, je n'ai plus réellement d'attention pendant que ses mains volent au dessus de mon épaules, provoquent une sorte de souffrance que je n'écoute plus. C'est comme si les runes avaient senties, vivantes, l'intérêt qu'on leur porte. Mais je n'ai pas de regards. C'est l'habitude de la douleur ou la douleur de l'habitude, que sais-je ? La colère n'est pas pour ce déchirement de nerfs qui s'emballe joyeusement. La colère est pour la peur qui toujours est là et jamais ne s'en va. C'est une crainte qui n'a pas de nom ou de sens et ne va nulle part. Retournée contre moi, à défaut d'autre chose. Il faut passer outre. Je n'ai pas le temps de me battre pour moi. Alors je cède à la peur, la laisse me prendre. Et tandis qu'une petite gorgée passe ma gorge, que le liquide brûlant me brûle, tout me submerge pendant quelques secondes infimes.

C'est comme un regret amer. Le réconfort ne vaut pas la peine il me semble. Mais je continue bravement sans rien laisser paraître. Ce n'est pas dans les règles sans mots qu'il faut que je suive. C'est hors de cette inquisition imposée. Ce n'est que de l'eau infusée, sans sucre. Je le sais, logiquement, je le sais. Il n'y a rien de normal dans tout cela. Et Simje parle, me sortant d'une certaine torpeur que je n'avais pas conscience de vivre. Ses mots sont un espoir qui balbutie. Et le sourire un questionnement. Je ne sais que répondre si ce n'est : oui. Mais je prends mon temps, je savoure cette étrangeté. Et pourtant, quelque chose en moi sait autre chose.

- Les douleurs resteront, mais s'amoindriront. Je ne demande pas mieux et je sais n'espérer plus. Que Dorian le sache, je n'ai que faire de sa colère, j'ai déjà la mienne.

Il sera en rage et plus encore au fur et à mesure que des runes sauteront. Mais elles sont tellement imbriquées qu'il est illusoire de songer qu'elles disparaîtront totalement. Même physiquement.

- Si vous êtes prêt à tenter le coup, je reviendrai autant de fois qu'il sera nécessaire, quand vous déciderez qu'il le soit.

Je fini mon thé en silence et silencieuse est la peur qui me sert le ventre et me regarde tranquillement, amenant la honte et la culpabilité d'un instant normal. J'ose également un sourire, mais un sourire presque naïf, juste heureux, qui fait rentrer la peur plus loin encore. Passer à autre chose, vivre ce qu'il y a à vivre. C'est comme essuyer un tableau pour recommencer, mais je sais que mon tableau est noir d'encre et que ce n'est qu'une illusion. Je me lève, pose ma carte sur son bureau pour un contact plus privilégié. Et je lui sers la main.

- Merci pour le thé, sincèrement.

Encore un sourire, et je m'en vais sur cette remarque énigmatique.

_________________

- Life is a duty, fullfill it -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est un devoir, accompli-le | Declan & Simje

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]
» A la recherche d'un devoir ou de sommeil ?! [Mr Lewis]
» Une nouvelle vie, un destin qui s'accompli...[libre]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Europe :: || Pologne-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Nos partenaires