The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian


Partagez | .
 

 The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
EMPLOIS/LOISIRS : Servir - what else ?
CITATION DU PERSONNAGE : Everybody knows that everybody dies

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
37/100  (37/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice
avatar
Alexis Volanges
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
MessageSujet: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Ven 2 Nov 2018 - 23:19

There is no such thing as second thoughts
I THINK I'M KIND OF FUCKED
Je regarde la ville se lever sans aucune émotion si ce n'est une amertume que je ne devrai pas ressentir. C'est un honneur et un devoir. Je sers. Mais le goût de ses baisers est désagréable, malgré une certaine douceur rance. Je le repousserai volontiers quand l'image de Gabriel s'impose à moi. Je ne peux que l'effacer et continuer à jouer mon rôle, à le satisfaire pleinement. Se lassera-t-il un jour ? Je sers les poings, tremblant légèrement. A travers la fenêtre d'une des plus belles suites de l'Adelaïde Hotel, les lumières de Toronto s'éteignent peu à peu pour laisser place au soleil. Peut-on croire qu'une ville si brillante soit également si sombre ?

Quand Sebastian Cross a posé le pied dans la ville, il en est devenu le maître, narguant Orpheo non loin, à Ottawa. J'ai construit cela aux côtés du sorciers noirs, avec une efficacité redoutable. Et la cité florissante à continuer à vivre, sous son joug ferme et violent. Il ne fait pas bon vivre parfois, la nuit. Un trafic de drogue géré d'une main de maître a vu le jour et a maintenant pris racine. Les innocents font leur vie, comme si de rien n'était, ignorants. Mais tout a changé. Je ressers le peignoir qui me couvre. Je sens son regard posé sur mes courbes combattantes. Il pourrait presque y avoir un frisson me saisissant, mais le professionnalisme et le sang froid dont je fais preuve m'en empêche. Je ne montre pas de faiblesse. Un objet cassé est jeté. Sa voix s'élève.

- Alexis, je dois partir gérer quelques affaires. Mon frère arrive incessamment sous peu. Tu le serviras.

Le ton est sans appel. Ce n'est pas une demande ou un ordre, juste une constatation. Je l'entends quitter la chambre, me laissant seule. Depuis quand ne suis-je plus seulement une hassansin efficace, mais aussi une putain distrayante ? Quand l'on m'a affectée sous ses ordres, je n'ai pas broncher, je n'y ai même pas pensé. A présent, et parce que ses yeux m'ont longtemps déshabillée, il m'a dégradée, gardée pour lui. Je lui sers pour tout. Et après tout, cela a toujours été mon rôle. Mais Gabriel... Je ferme les yeux, comme pour prier. Mais en quel dieu ? Je n'y crois pas. Je n'ai pas d'autres croyances que ma servitude. Je me lève et passe les vêtements que le chef de Croix-Toronto a laissé. La robe est moulante, affriolante. Il les aime ainsi. Il n'y a que lorsqu'une mission m'est donné, un meurtre, une torture, un rapt... que je m'habille normalement. Le reste du temps, j'ai l'air d'une poupée.

Je sers les dents en quittant mon reflet. Je ne supporte plus cette amertume incessante. La porte de la suite se referme. L'Adelaïde Hotel n'a rien à envier à nombre d'hotels de luxe, bien au contraire. Si vous y entrez sans y prendre garde, vous n'y verrez rien d'étrange. Ce n'est pas le cas des sous-sols cependant. Comme le Dark Descent, le commerce n'est qu'une façade. Et cette façade permet même lorsque de riches clients peu scrupuleux viennent, de leur proposer des putes de luxe et donc toujours et encore emplir les caisses de l'organisation. Pour le coup, Sebastian Cross n'a aucun soucis de ce côté là. Je descends dans le hall, attendant le chef et frère de l'homme qui contrôle aujourd'hui ma vie. Mon ventre se tord, comme sous le coup du stress. Cela ne va pas être facile. Je le sais, je le sens...
electric bird.

_________________

I AM AN IDIOT
I'm not a good man. And I'm not a bad man. I'm not a hero. And I'm definitely not a president. And, no, I'm not an officer. Do you not what I am ?
(c)crackintime


Dernière édition par Alexis Volanges le Mer 14 Nov 2018 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
EMPLOIS/LOISIRS : Chef de Croix et des Cross
LOCALISATION : Sarzeau ou peut-être derrière toi ?
CITATION DU PERSONNAGE : « La mort rattrape ceux qui la fuient. »

MESSAGES : 2475
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
133/100  (133/100)
Point Membre:
158/100  (158/100)
Niveau: 9 - Mage
avatar
Dorian C. Cross
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Sam 3 Nov 2018 - 14:31

La vie est un éternel recommencement : se lever, manger, travailler, manger, travailler , manger, dormir, se lever... Etre maître du monde n'était pas de tout repos et c'était visible sur les traits du sorcier noir. Dorian Calean Cross regarda son propre reflet dans le miroir. Il avait changé durant ses années de règne : des cheveux blancs apparaissaient par endroit dans sa chevelure. Il s'était laissé poussé la barbe qui était, elle, totalement poivre et sel. Si on ne le connaissait pas, on pourrait se dire qu'il avait les allures d'un sugar daddy.
Pour autant, il restait une des personnes les plus craintes dans le monde. Appliquant une politique très raide et rigoureuse, Dorian avait considérablement changé le monde magique pendant ces années. La population de mêlés et d'humains noirs avait été diminuée considérablement. Une grande majorité des sorciers était traquée afin de revenir "dans le droit chemin" et suivre une éducation digne de ce nom. Il suffisait de voir ce qui se passait au Mystery Orphanage pour comprendre. Dorian dirigeait tout ça d'une main de fer.

Cependant, un chef ne dirige seul. Il a toujours des bons subalternes sur qui il pouvait compter. Mohamed avait perdu de la crédibilité au fil du temps aux yeux de Dorian, remplacé par d'autres personnes. Sebastian, son frère, c'était montré digne de son rang durant la guerre et durant les traques. C'est pourquoi, Dorian lui avait donné le commandement d'une toute nouvelle branche de Croix : Croix Toronto. Il n'était pas seul, évidemment. Des hommes l'avaient suivi mais aussi et surtout, Dylan. Son premier fils, le plus mûr et le plus entraîné. Sans doute le plus raisonnable aussi, en comparaison des jumeaux. Dylan accompagnait Sebastian au quotidien pour apprendre mais aussi comme un égal pour orienter certaines décisions.
Enfin, Antoine et Gabryelle avaient gagné en importance au fil du temps au QG de Croix, ils s'occupaient d'affaires de plus en plus importantes. Dorian pouvait ainsi diminuer sa charge de travail et se concentrer sur les affaires les plus essentielles. C'est à dire, prévoir la suite. Il le savait, il n'allait pas rester maître du monde magique indéfiniment et la chute serait d'autant plus terrible que tous les yeux allaient être braqués sur lui. Il serait probablement jugé principal responsable de la chute des sorciers noirs. Peut-être même que son propre sang viendrait à le trahir comme il était arrivé à Natasha...
Pour l'instant, il n'en était pas question puisque Croix et les Cross étaient bel et bien les plus forts.

Lorsque Dorian arriva enfin à destination, il admira quelques instants l'immense édifice qu'était l'Adelaïde Hotel. Il ne pût s'empêcher de penser qu'il avait encore fait du bon travail : cet endroit était parfait pour un QG de Croix, dégageant à la fois de la prestance et une certaine aura de puissance. C'était aussi une bonne couverture car n'importe qui pourrait confondre ça avec un simple hôtel de luxe. Nul doute pourtant que Orphéo était déjà au courant de l'utilité de l'hôtel. Ces fourbes savent tout. Toutes les têtes n'ont pas été coupées et pour autant cela aurait dû être le cas.
Lorsqu'il pénétra dans le hall, vêtu d'un costume bleu marine, d'une chemise bleue claire et d'une cravate noire ainsi que des chaussures noires impeccables, il aperçu une tête à la fois familière et agréable. Alexis Volanges, hassanssin pour Croix. Une tueuse d'élite entraînée pour tuer et s'acquitter de missions parfois complexes. Elle était habillée d'une robe absolument captivante visuellement et Dorian se délecta silencieusement de sa tenue.

- Alexis, un plaisir de te voir.

C'est ce qu'avait dit le chef de Croix en lui esquissant un sourire faux. Il avait remarqué que la jeune femme n'avait pas l'air spécialement heureuse même si sa façade semblait dire le contraire. Dorian ne connaissait pas cent pour cent de ses troupes mais certaines factions de ses troupes l'intéressait. Comme les Hassanssins,. Il ne les entraînait pas personnellement mais connaissait la plupart d'eux. Alexis était né au quartier général de Croix et avait passé la majorité de sa vie alors le sorcier noir avait eût l'occasion d'échanger quelques mots avec elle parfois.

- Tu me fais visiter ?

Bien que Dorian avait initié le projet de QG de Croix au Canada, il n'avait pas eu l'occasion de voir le QG actuellement terminé et il avait un peu de temps devant lui avant de régler certains problèmes. Sebastian avait certains problèmes sur lesquels une consultation du chef était requise. Soit. Mais cela pouvait attendre. S'il le fallait, il resterait quelques jours ici. Pour l'instant, il avait l'occasion de passer un peu de temps avec ses troupes et c'était des moments indispensables pour s'assurer que tout allait bien.

_________________

I don't care about shit, I'm the king of the world



Like a boss:
 


~Chef sadique de Croix


DCs : Matt E. Drust, Artémis R. Hellsing, Amy "Zero" Lock,
Gabrielle E./D. Matthew Livingstone, Telma S. Smith,
Silver Soul., Elena De Morin'Stal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
EMPLOIS/LOISIRS : Servir - what else ?
CITATION DU PERSONNAGE : Everybody knows that everybody dies

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
37/100  (37/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice
avatar
Alexis Volanges
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Lun 5 Nov 2018 - 17:37

There is no such thing as second thoughts
I THINK I'M KIND OF FUCKED

Je contemple mon reflet avec une moue désabusée. Je pourrai dire que je suis belle, si cela avait un sens pour moi. Je ne comprends guère la beauté. Elle m'échappe totalement dans toutes ses nuances. Théoriquement et dans sa définition, je l'accepte. Cela s'arrête là. Pourtant, on ne cesse de louer mon physique. Sebastian me murmurait au coin de l'oreille qu'il était parfois dommage que mon utilité ne se limite pas à chauffer son lit. Je me retourne vers la porte d'entrée quand une nouvelle personne se reflète dans le miroir du grand hall. Les grooms pourraient se précipiter sur l'homme qui vient d'arriver s'ils ne savaient qui il était. Oh, bien sûr, ils l'ignorent en vérité. Ils se contente de penser que l'élégant costume qu'il porte sied bien à son statut de propriétaire exigeant. Quand Sebastian a choisi le lieu, il a néanmoins laissé son frère être le réel maître des lieux. En confidence sur l'oreiller, j'ai compris qu'il ne s'agissait pas d'hypocrisie : Sebastian est sincère avec la supériorité qu'il reconnait en Dorian. Il se sent non pas réellement inférieur, mais égal et à côté. C'est à lui de régner et voilà tout.

Je m'avance vers lui, pas sûrs, le menton levé, mais pas effrontée. Je suis une esclave qui sait où est sa place. Je ne l'ai jamais contestée. Le doute n'existe pas. Et si cela ne plait pas, c'est une vérité : l'homme en face de moi est propriétaire des murs, certes, c'est mon propriétaire également. Je ne sais si c'est normal, mais j'ai à la fois de l'amertume, encore, que je ne saisi pas, et une sorte d'attachement étrange. Je n'ai jamais été douée avec les émotions... Une chaleur étrange me prend quand je contemple l'homme en face de moi, dans toute sa puissance. Il représente tout ce que je crains et ce que j'aime. Il est la raison de ma vie, la maison que j'ai quitté, le souvenir de nos rires à nous, les enfants élevés dans le sang, pour servir. Je me souviens avoir rencontré lors d'une mission une esclave qui me reprochait de me complaire dans ma condition. Je n'en ai seulement pas d'autre. Alors pourquoi la haïr ? Je hoche la tête au chef de Croix.

- Bonjour monsieur. Votre frère vous a installé dans une des suites royales de l'hôtel et m'a demandé de m'assurer que vous avez ce qu'il faut. Nous venons de finir tous les travaux nécessaire à la totale implantation du quartier.

Il a fallut tout ce temps pour aménager entièrement les sous-sols et creuser plus profondément encore. C'est un vrai gruyère là dessous. Et dans les étages, surtout au dernier, nous avons également quelques bureaux. Celui de Sebastian qui voulait une vue panoramique sur la ville. L'étage des veilleurs qui se sont installés là pour être proches des antennes, du réseau. Et dans les profondeurs, s'étales des dizaines de salles, de couloirs. Et des prisons. C'est comme au Dark Descent, un labyrinthe où fourmillent tous ceux qui participent à mettre Croix sur le devant de la scène mondiale.

- Que voudriez-vous voir en premier ? Je peux vous conseiller, après votre voyage, de prendre un verre au bar de l'hôtel. Ils ont les meilleurs alcools disponibles. Sinon, nous pourrions descendre directement ou monter voir les veilleurs. Sauf si vous voulez déposer quelque chose à votre chambre en priorité.

Laissez le choix. Guider peut être, mais pas conduire. Cela résume ma vie. Je note un certain air fatigué sur le visage de Dorian Cross. Diriger doit être épuisant. C'est pour cette raison qu'il est important que les gens comme moi remplissent entièrement et parfaitement leur rôle.

electric bird.

_________________

I AM AN IDIOT
I'm not a good man. And I'm not a bad man. I'm not a hero. And I'm definitely not a president. And, no, I'm not an officer. Do you not what I am ?
(c)crackintime


Dernière édition par Alexis Volanges le Mer 14 Nov 2018 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
EMPLOIS/LOISIRS : Chef de Croix et des Cross
LOCALISATION : Sarzeau ou peut-être derrière toi ?
CITATION DU PERSONNAGE : « La mort rattrape ceux qui la fuient. »

MESSAGES : 2475
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
133/100  (133/100)
Point Membre:
158/100  (158/100)
Niveau: 9 - Mage
avatar
Dorian C. Cross
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Mar 6 Nov 2018 - 21:42

Usé par les hommes, par le bruit qui rend fou
Usé par la vie, par les hurlements
Usé par le silence, usé par le vent, usé par l'oubli
On oublie pourtant qu'un jour on s'est aimé,
Qu'un jour on a vécu, que la vie est passée, que le passé n'est plus
Qu'un jour on s'est aimé, que ce jour n'est plus
Qu'une postérité noyée dans l'inconnu.


Dorian contempla son reflet avec un sourire satisfait. Il pourrait dire qu'il était puissant car cela avait un sens pour lui. Il comprenait pleinement la puissance et la ressentait couler dans ses veines. Son sang c'était la puissance incarnée. Le jour où son sang coulerait, il n'y a pas que Dorian qui disparaîtra mais aussi le chef de Croix, le patriarche des Cross, le roi du monde, le père de Dylan, Gabryelle et Antoine et aussi un grand sorcier noir. Mais surtout un Homme avec un grand H.
Il né'tait qu'un homme mais sa vie il l'avait dévoué à la quête de la puissance. Il avait perdu beaucoup dans l'histoire. Ses parents, Nina, Gael, Louyse, Natasha et d'autres noms que le temps a effacé. Lui était encore là, comme une pierre qui refuserait de céder sous la tempête alors que les grains de sables s'envolent les un après les autres autour de lui. Un rocher semblable à un arbre, ayant planté ses racines au plus profond du sol. Inamovible. Certains avaient tenté de retirer Excalibur de la roche mais seul un avait réussi. Pour l'instant personne n'avait réussi à retirer Dorian de sa roche. Peut-être, un jour y aurait-il un élu.

Seulement, à cet instant, alors que son regard scannait aux rayons X le corps frêle d'Alexis, il était le roi du monde magique et son nom serait gravé à jamais dans la postérité.

- Bonjour monsieur. Votre frère vous a installé dans une des suites royales de l'hôtel et m'a demandé de m'assurer que vous avez ce qu'il faut. Nous venons de finir tous les travaux nécessaire à la totale implantation du quartier.

Dorian approuva silencieusement de la tête. Il tiquait légèrement. Le sorcier noir lui avait fait un compliment et elle ne lui avait pas retourné. Il serra les dents. Toute sa compassion et son empathie avait disparu en un instant. Pourtant, elle n'avait fait que formulé rien qui ne pourrait le froisser. Elle avait simplement oublié de noter son compliment. Un mot doux envers l'esclave alors qu'elle ne méritait rien que du mépris et de la violence. Il serra le poing contre son corps et ses traits se durcirent, l'espace d'un instant.
En un instant, il relâcha ses traits et desserra le poing. Elle aurait bien assez vite ce qu'elle méritait.

- Que voudriez-vous voir en premier ? Je peux vous conseiller, après votre voyage, de prendre un verre au bar de l'hôtel. Ils ont les meilleurs alcools disponibles. Sinon, nous pourrions descendre directement ou monter voir les veilleurs. Sauf si vous voulez déposer quelque chose à votre chambre en priorité.

Dorian considéra ses options en la dévisageant lourdement. Personne n'aimait avoir les yeux de son chef posés sur soi d'une manière aussi intense.
Boire un verre en sa compagnie pourrait être un moyen pour elle de se racheter et permettrait au sorcier noir de se détendre. Il jeta un coup d'oeil sur sa montre et cela lui confirma qu'il avait le temps de se détendre une petite demi heure avant que les obligations ne l'appellent à nouveau.
Descendre voir les veilleurs pourrait être fait maintenant pour s'amuser plus tard dans la soirée. En vérité, il n'avait pas envie de leur parler tout de suite.
Quant à déposer quelque chose dans sa chambre... Il n'avait rien à déposer mais il prendrait volontiers Alexis jusqu'à sa chambre s'il était d'humeur à un moment.

- Allons boire un verre, Alexis.

Il se dirigea vers le bar de l'hôtel de sa démarche imposant. Est-ce que la démarche venait en même temps que le pouvoir ? Non. Cela faisait parti de l'éducation des Cross. On apprenait bien sûr l'histoire de la famille Cross, la magie lors de cet apprentissage. Mais on apprenait aussi des traits plus spécifiques, comme la démarche, la prestance, l'éloquence et diriger par exemple. D'une voix impérieuse, il commanda un whisky et s'installa confortablement dans un fauteuil. Il attendit qu'Alexis prenne quelque chose puis l'asséna d'une question dès que la jeune femme eût été installée en face de lui.


- Raconte moi. Comment sont les choses ici ?

_________________

I don't care about shit, I'm the king of the world



Like a boss:
 


~Chef sadique de Croix


DCs : Matt E. Drust, Artémis R. Hellsing, Amy "Zero" Lock,
Gabrielle E./D. Matthew Livingstone, Telma S. Smith,
Silver Soul., Elena De Morin'Stal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
EMPLOIS/LOISIRS : Servir - what else ?
CITATION DU PERSONNAGE : Everybody knows that everybody dies

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
37/100  (37/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice
avatar
Alexis Volanges
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Mar 6 Nov 2018 - 22:56

There is no such thing as second thoughts
I THINK I'M KIND OF FUCKED

Quelque chose se passe, dans le hall de cet hôtel, qui n'aurait pas dû se produire si j'avais été plus attentive. Je ne sais pas pourquoi, ou à cause de quoi. Je comprends seulement qu'une tension qui n'existait pas chez le sorcier noir vient de s'installer. Je ne peux pas revenir en arrière, mais je dois faire plus attention. Je lui offre un sourire en faisant attention qu'il ne puisse y avoir la moindre trace d'insolence ou de béatitude inappropriée. Je suis sincère parce que je ne peux être autrement envers mes maîtres, on ne m'a pas apprit. Seulement je ne peux m'empêcher de me raidir un petit peu quand je vois que son regard sur moi ne bouge pas et s'approfondie. Je me sens mise à nue, fragile et sans aucunes raisons. Il n'y a pas besoin d'en avoir. Je ne cille pas, ne bouge pas, ne m'enfuie pas. Et à quoi bon si je le faisais ? Rien.

Je hoche la tête à sa réponse et nous traversons le hall vers le bar plus loin. Marcher à ses côtés me laisse toujours l'impression d'être une fourmi. C'était pareil lors de l'attaque du Mystery. Lorsqu'il a mené l'attaque, il avait l'air d'un dieu sombre et puissant. Je n'ai jamais été réellement grande et cela est pratique pour se faufiler dans les recoins lors de missions. Mais là, je ne me suis jamais senti plus petite. Si c'était possible, j'aurai l'air d'une enfant naïve. Je pose mes coudes sur le bar et réfléchit un instant. Je sais qu'il est hors de question de commander autre chose que de l'alcool. Pour autant, je n'ai jamais eu le goût. J'ai l'habitude car il a fallu s'entraîner à résister à ses effets. Je sens que je dois faire un pas, remonter la chaleur ou quoi. Le désappointement ressenti m'a perturbé un peu. Je ne veux pas décevoir Sebastian. Je réfléchis un instant à ma commande.

- Un champagne, le Krug Vintage 1928, c'est une occasion à fêter.

La bouteille est à plus de 20 000 dollars. Et ce n'est pas moi qui y trempe mes lèvres en général, mais c'est une question d'orgueil à flatter. Je bois à sa grandeur. Peut être les bulles raviront mon palais. Je n'ai pas réellement d'affinité avec quoique ce soit. Je trouve cela presque dangereux. Si un jour je suis en danger et que je dois me nourrir, ne pas aimer quelque chose serait un obstacle de plus à franchir. J'avais commencer à essayer d'apprécier, j'ai abandonné. Trop dangereux encore.

- Le contrôle sur la ville est total. Il n'y a pas un endroit qui nous échappe et c'est pareil pour la région alentours. Votre frère ne s'est pas contenter de la ville centre. Pour le moment, aucune résistance réelle. Et toute l'argent des travaux a déjà largement été compensé par la mise en place du trafic de drogue.

Globalement, tout roule. Vraiment.

- Seule ombre au tableau, le dernier exorciste d'Orpheo sur place se terre encore. Mais votre fils s'en charge et lui coupe l'herbe sous le pied chaque fois qu'il s'organise. On ne sait juste où il est. Cela ne saurai tarder...

Les verres arrivent. J'attrape délicatement ma coupe et la porte à mes lèvres. Les jambes croisées sur mon siège, je sens que ma robe n'est vraiment pas longue. Si je bouge un tout petit peu, je sens qu'elle se comparera à un t-shirt. Mais je n'ai pas de gêne réelle. Mon corps ne m'appartient pas. Ou... Je refuse tout de suite cette pensée, avale une gorgée du liquide dorée qui éclate contre ma langue et sourit.

electric bird.

_________________

I AM AN IDIOT
I'm not a good man. And I'm not a bad man. I'm not a hero. And I'm definitely not a president. And, no, I'm not an officer. Do you not what I am ?
(c)crackintime


Dernière édition par Alexis Volanges le Mer 14 Nov 2018 - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
EMPLOIS/LOISIRS : Chef de Croix et des Cross
LOCALISATION : Sarzeau ou peut-être derrière toi ?
CITATION DU PERSONNAGE : « La mort rattrape ceux qui la fuient. »

MESSAGES : 2475
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
133/100  (133/100)
Point Membre:
158/100  (158/100)
Niveau: 9 - Mage
avatar
Dorian C. Cross
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Mer 7 Nov 2018 - 22:59

Tonight, I'm gonna have myself a real good time
I feel alive and the world I'll turn it inside out, yeah
And floating around in ecstasy
So don't stop me now don't stop me
'Cause I'm having a good time, having a good time


Se mettant à l'aise, Dorian replia ses mains sur l'accoudoir, comme pour s'y agripper. Il scannait des yeux la jeune femme qui se tenait devant elle. Il ne pouvait s'empêcher de la dévisager et d'esayer de savoir ce qui pouvait se passer dans sa tête. Elle semblait si... vide. Le sorcier noir plissa des yeux, comme dubitatif. Elle subissait peut-être des mauvais traitements par Sebastian mais ce n'était ni la première, ni la dernière fois que cela arrivait. Elle était née esclave et le resterait toute sa vie. Seul un consentement de Dorian la rendrait libre. Pour l'instant, il n'y avait même pas discussion.
Les esclaves rendus libres cela existe. Soit parce qu'ils s'échappent et ne sont jamais retrouvés par leur maîtres, soit parce que leurs maîtres leur accordent la liberté pour un accomplissement hors du commun. Rarement par sympathie. Dorian n'éprouvait pas de la sympathie pour Alexis. Elle était vivante et devrait être heureuse de l'être, c'est tout. Elle n'avait pas non plus réussi d'exploits particulier. Alors elle était là, à sa merci pendant que lui souriait.

- Le contrôle sur la ville est total. Il n'y a pas un endroit qui nous échappe et c'est pareil pour la région alentours. Votre frère ne s'est pas contenter de la ville centre. Pour le moment, aucune résistance réelle. Et toute l'argent des travaux a déjà largement été compensé par la mise en place du trafic de drogue.

Le chef de Croix acquiesça, silencieusement, sans quitter son regard et en cillant bien rarement. La respiration calme, il avait replié ses mains contre son ventre en croisant ses doigts. Il écoutait religieusement ce que la jeune femme avait à dire. Chacune de ses paroles était soigneusement pesée car au moindre écart, il serait là, pour la reprendre de volée, avec son sourire malfaisant aux lèvres.
En tout cas, le sorcier noir était satisfait. Sebastian faisait du bon travail et Dylan l'assistait sans doute à merveille. Il avait préféré séparer Antoine, Gabryelle et Dylan. L'ainé ne supportait pas la présence des deux jumeaux qu'il jugeait trop peu discipliné à son goût. Il avait pour habitude de dire que Gabryelle était la créature la plus tordue qu'il ait été amené à rencontrer et que Antoine était une coquille vide d'âme. Ca faisait sourire le père, il se disait qu'il avait réussi son travail.

- Seule ombre au tableau, le dernier exorciste d'Orpheo sur place se terre encore. Mais votre fils s'en charge et lui coupe l'herbe sous le pied chaque fois qu'il s'organise. On ne sait juste où il est. Cela ne saurai tarder...

Clignant des yeux rapidement, Dorian inspira profondément sans autre expression sur son visage que l'ennui. Elle l'avait amené au bar pour se détendre et voila qu'elle lui parlait de travail. La question "Comment sont les choses ici ?" sous entendait "comment est la vie ici ?" et pas "parle moi de toutes les affaires en cours". C'était important néanmoins alors il s'efforça de garder un air concentré et concerné.
Les verres furent déposés devant eux. Le sorcier noir attrapa son whisky dont il avala une gorgée avec plaisir. Reposant son verre, il s'adressa directement à la jeune femme sous ses termes :

- Parle moi de toi, esclave.

Marquant un temps d'arrêt, il sentait la puissance monter en lui. Cela lui donnait quasiment une semi érection de rabaisser les gens ainsi. Il avait l'emprise totale sur elle.

- Quelles sont tes occupations en ce moment ?

En réalité, il s'en fichait de ses occupations. Mais il espérait être diverti ou apprendre quelque chose de peut-être intéressant sur la manière dont Sebastian faisait tourner le QG ici.
Et il avait des plans pour la jeune femme...

_________________

I don't care about shit, I'm the king of the world



Like a boss:
 


~Chef sadique de Croix


DCs : Matt E. Drust, Artémis R. Hellsing, Amy "Zero" Lock,
Gabrielle E./D. Matthew Livingstone, Telma S. Smith,
Silver Soul., Elena De Morin'Stal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
EMPLOIS/LOISIRS : Servir - what else ?
CITATION DU PERSONNAGE : Everybody knows that everybody dies

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
37/100  (37/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice
avatar
Alexis Volanges
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Jeu 8 Nov 2018 - 19:24

There is no such thing as second thoughts
I THINK I'M KIND OF FUCKED

L'alcool réchauffe le coeur, dit-on. Moi, je ne sais pas. J'ai plutôt l'impression qu'en cet instant, il me laisse transie d'un vent glacial. Ou est-ce les yeux du sorcier noir, perçant mon être sans aucune retenue ? Il laisse passé tant de choses auxquelles je ne veux penser et pourtant reste indéchiffrable. Indirectement, et mon chemin de pensées est tordu, il me fait penser à Gabriel. Mon amant de toujours, dont je n'ai jamais compris les regards passionnés sur mon corps, ses rires joyeux quand je parlais de n'importe quoi, ses murmures qui me disaient à quel point il ne méritait pas de m'avoir. Comment peut-on mériter quelqu'un ? Aussi loin que je me souvienne, j'ai parfaitement intégré ce que l'on attendait de moi et il est des choses de la vie, de celle que je pourrai avoir si j'étais libre, qui me semblent tout à fait hors de propos, comme inexistantes. Une nouvelle gorgée de champagne et je constate sombrement mon incapacité à comprendre. Il y a des choses qui remuent, au fond, mais elles sont tellement loin. Je n'ai même pas envie de les repêcher. Cela ne sert à rien. Et si l'on me demande, même si encore je ne capte pas le principe, je répondrais que je suis heureuse. Et pour moi, la question posée par Dorian Cross s'éloigne encore de toutes ces considérations.

Ce que je fais ? Je suis totalement certaine qu'il ne s'agit pas de savoir si cela me convient. On demande cela aux personnes libres, pas aux objets. Est-ce que tu es d'accord avec le fait d'être un cale porte ? Je ne sais pas, je ne suis pas sûre que les cales portes se posent la question en fait ; moi je ne me la pose pas. Il s'agit plutôt de décrire factuellement mes actions non ? Je songe également aux mots qu'il a utilisé, me rappelant sans précautions ma condition. Cela pourrait heurter n'importe qui, et j'en ai une conscience relativement aigu. Mais par ma naissance, je me sens à côté de ces états de fait. Il est au dessus de moi non. Cela me fait ressentir un nombre de choses étonnantes. C'est à la fois un danger et une source d'excitation. Ma vie entre ses mains, et je la lui remets volontiers. Pourtant, je sens ces choses, là au fond. On m'a toujours dit que c'était normal. Est-ce réellement le cas ? Encore une fois, et comme toujours finalement, je ne préfères pas répondre.

Je regarde le sorcier noir en me demandant ce qu'il attend au final et ce que je peux faire pour satisfaire ses attentes. Je baisse les yeux. Après tout, je lui dois ce respect. Plus que ça, je lui dois de montrer qu'il est plus. Tous simplement plus. Et quand j'essaye de trouver les mots pour décrire, quelque chose me gêne. Je ne sais pas quoi. C'est banal pourtant, comme un rapport de mission, non ? Mais il est des choses qui vont au delà. Je n'ai pas pour mission de coucher avec son frère et au contraire c'est une mission que son frère me donne. Je ne sais comment tourner ma phrase. Le reste est plus facile. Le reste est le résumé de ma vie, une banalité pour moi. Ce que je sais faire et que je fais bien. Ce que j'accomplis sans joie ni regret, juste par habitude. Ce que je suis au final. Ma voix tremble un peu, quand j'énonce mes actions.

- J'explore la ville pour la connaître de fond en combles, je travaille activement à gérer les autres esclaves et continue mes activités d'hassansin puisque vous m'avez élevée pour cela. Et je satisfais votre frère pleinement... dans chacune de mes missions.

Il y a comme des sous entendus que je ne parviens pas à éclaircir. Oui je fais des plans de Toronto et je pourrais à présent citer presque le nom de chaque endroit. Oui, j'ai la responsabilité (donnée par Sebastian Cross) des autres esclaves ici, puisque je le seconde dans cette tâche qui n'est pas à sa hauteur. Oui je tue, vole et torture toujours. Et... J'ai comme l'impression de faire une bêtise. Et ne pas la faire serait une bêtise. Mes doigts s'agrippent sur le rebord de ma robe, qui décidément et c'est assez ironique dans le contexte, remonte bien haut. Je me sens mal à l'aise dans cette tenue de femme élégante et de prostituée de luxe à la fois. Et face à cet homme en plus...


electric bird.

_________________

I AM AN IDIOT
I'm not a good man. And I'm not a bad man. I'm not a hero. And I'm definitely not a president. And, no, I'm not an officer. Do you not what I am ?
(c)crackintime


Dernière édition par Alexis Volanges le Mer 14 Nov 2018 - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
EMPLOIS/LOISIRS : Chef de Croix et des Cross
LOCALISATION : Sarzeau ou peut-être derrière toi ?
CITATION DU PERSONNAGE : « La mort rattrape ceux qui la fuient. »

MESSAGES : 2475
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
133/100  (133/100)
Point Membre:
158/100  (158/100)
Niveau: 9 - Mage
avatar
Dorian C. Cross
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Jeu 8 Nov 2018 - 23:37

Dans une autre vie, il aurait pu être chanteur, peintre ou même médecin. Qui sait? Après tout, Dorian était talentueux mais il était surtout très travailleur. Il s'efforçait de mettre toutes les chances de son côté au quotidien pour réussir tous les projets qu'il entreprenait. Il laissait peu de choses au hasard. Pour autant, diriger une entreprise comme Croix forçait le sorcier noir à déléguer. Sebastian avait mérité, de part son statut de Cross et d'autre part son travail au sein de l'organisation, de diriger sa propre filliale de Croix. C'était une situation unique pour l'organisation : jusqu'ici toutes les opérations étaient dirigées depuis la France avec l'ombre de Dorian jamais trop loin de ce qui se passait.
C'est pourquoi il avait vraiment envie de savoir ce qu'il se passait. Pour satisfaire sa curiosité mais aussi pour s'assurer définitivement que son frère ne faisait pas de bêtises.

- J'explore la ville pour la connaître de fond en combles, je travaille activement à gérer les autres esclaves et continue mes activités d'hassansin puisque vous m'avez élevée pour cela. Et je satisfais votre frère pleinement... dans chacune de mes missions.

Dorian tiqua à la deuxième partie de la phrase. Sa tournure de phrase lui faisait dire qu'elle voulait clairement sous entendre quelque chose. Il se demanda un instant si elle n'avait pas un problème avec son frère. C'était tout à fait son droit de faire ce qu'il voulait des esclaves, bien entendu. Pour autant, les hassansins était une classe d'esclave assez spécial et le sorcier noir avait tout intérêt à ce qu'ils conservent leur loyauté. Passer dans le camp de Rosenrot ou pire, pour Orphéo ou que sais-je pourrait définitivement être un coup dur. Les maltraiter, oui c'est normal. Et ils le comprennent. Mais il y a un point de non retour et il ne faut pas le franchir.
Dorian avait l'impression de regarder une personne encore plus brisée que d'habitude quand il regardait les yeux d'Alexis. Ses gestes le faisait tiquer. Elle avait les doigts crispés sur sa robe.
Il vida son verre de whisky d'un trait et laissa la jeune femme finir sa coupe dans un silence qui était peut-être gênant pour la jeune femme mais qui accommodait le sorcier noir qui poussait sa réflexion pendant cet instant.

- Allons-y, Alexis.

Le ton s'était très légèrement adouci mais le regard restait sévère. Il se leva et remit sa veste correctement et suivit la jeune femme qui l'entraînait dans les profondeurs du QG. Le sorcier noir regardait la jeune femme dont les fesses moulées se baladaient, de droite à gauche, devant ses yeux. Cela ne faisait pas monter l'excitation en lui, même pas une once d'érection. Ce qui plaisait à Dorian c'était chasser sa proie, qu'elle lui résiste et qu'il finisse enfin par la conquérir, de gré ou non. Alexis était juste à sa merci, se préparant d'un instant à l'autre à passer à la casserole d'un moment à l'autre.

- Montre moi qui ils sont réellement.

Dorian resta mystérieux sur ses intentions volontairement. Il passa devant elle et entra dans ce QG flambant neuf en faisant craquer ses doigts.
Celui qui n'était pas à la place où il devait être allait morfler.

_________________

I don't care about shit, I'm the king of the world



Like a boss:
 


~Chef sadique de Croix


DCs : Matt E. Drust, Artémis R. Hellsing, Amy "Zero" Lock,
Gabrielle E./D. Matthew Livingstone, Telma S. Smith,
Silver Soul., Elena De Morin'Stal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
EMPLOIS/LOISIRS : Servir - what else ?
CITATION DU PERSONNAGE : Everybody knows that everybody dies

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
37/100  (37/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice
avatar
Alexis Volanges
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Ven 9 Nov 2018 - 10:06

There is no such thing as second thoughts
I THINK I'M KIND OF FUCKED

Dire que Dorian Cross était peu loquace relève de l'euphémisme. Son silence méticuleux me perce les oreilles. Face à lui, je ne me suis jamais senti autant à ma place : déplacée. Il y a comme une erreur dans ma présence et mon absence serait erronée également. C'est un mal aise constant nécessaire il me semble, dans la tension toujours présente de mon existence. Parfois, je disais à Gabriel que je ne voulais plus, que je n'y arrivais plus. Il me disait gentiment que ce n'était pas compliqué, que je l'avais fait toute ma vie et c'était quoi, un homme de plus ou de moins sur cette Terre ? C'était quoi, le sang qui coulait sur le sol à part un liquide rouge et sale que quelqu'un aurait à nettoyer plus tard pour effacer le meurtre ? Je crois qu'il n'a jamais compris ce que je questionnais, à savoir le battement de mon coeur incessant, en cage, mais non pas thoracique. Si j'ai toujours accepté cela, c'est qu'il n'y a rien d'autre. Mais pourquoi cela et pas rien justement ? Et quand je regardai ses yeux rieurs sous ses mèches blondes, cela me permettait d'oublier. Plus maintenant. Maintenant, des yeux glacials me fixent et ne me disent rien. Ils n'ont rien à me dire, en vrai. Je n'y trouverai jamais une réponse.

Une fois les verres finis et reposés sur le bar, il est temps enfin de descendre dans les profondeurs sombres. C'est un exercice plus simple pour moi que les apparences que je dois maintenir sans avoir idée des enjeux. Juste exécuter, sans plus. C'est d'une simplicité absurde presque. On quitte le hall de l'hôtel, luxueux, chaleureux, pour pénétrer dans un monde obscur et cruel : mon monde. Je m'y sens plus chez moi que ma peau glissant sur les draps de satin. Quand la lumière décline un peu, que le jour ne peut traverser la terre, mes épaules se détendent immédiatement. Je lance un regard au chef de Croix, un regard qui n'est plus la faiblesse que j'ai pu montrer. Ce n'est pas un affront non plus. Je suis cette arme, qu'il n'en doute pas. Et je suis chez moi. Aussitôt, c'est une agitation constante entre quelques esclaves qui baissent les yeux et par conséquent ne le reconnaissent pas, et des sorciers qui sursauteraient presque avec déférence, en hochant la tête, respectueusement, une fois remis de leur surprise. Les sorciers ne s'abaissent pas. Mais ils reconnaissent la grandeur.

- Le premier étage ne possède rien d'important. Les quartiers des esclaves. Le service courrier. Des salles de repos. Quelques bureaux.

Il faut s'enfoncer plus loin encore dans la noirceur pour y voir quelque chose. Sebastian, en regardant les plans, l'avait décidé ainsi, en concert avec son neveu, en lui disant qu'il serait plus facile de défendre les autres étages si celui là pouvait être perdu. Au cas où. Et comme une métaphore : les sorciers noirs ne sont pas à la portée du premier venu. Nous descendons un peu. Des bureaux, encore. Des salles d'entraînements et une salle de tir. Enfin, plus bas encore, une bibliothèque dont nombre des ouvrages ont été volés à Orpheo et qui peuvent contenir des informations utiles pour ceux qui veulent bien se donner la peine de chercher. Et si l'on descend encore, il y a des prisons, des salles de jeux, comme ils appellent ça. Une salle de réunion immense. Une salle d'archives également. La salle des coffres. La salle des armes. La salle de la drogue. Des réserves. Quelques bureaux, des plus grands. Et des secrets, auxquels je n'ai pas accès.

- J'ai protégé une grande partie de ce quartier général avec mes runes.

On s'incline devant lui. Je reste en retrait. Je souris un peu, en me disant que si Orpheo veut essayer, ils auront vraiment du mal à venir. J'ai même posé des extensions de runes dans la ville. Et des runes qu'ils ne peuvent connaître, puisque je les ai créées. On les verrait venir. Et ils viendraient difficilement. Le monde dans les couloirs est silencieux, de ce respect qui se tait, qui se sait. Je murmure, comme une offense au silence :

- Ils sont à vous.

La vérité est telle qu'elle est incontestable. On ne peut la toucher. C'est. C'est tout.

electric bird.

_________________

I AM AN IDIOT
I'm not a good man. And I'm not a bad man. I'm not a hero. And I'm definitely not a president. And, no, I'm not an officer. Do you not what I am ?
(c)crackintime


Dernière édition par Alexis Volanges le Mer 14 Nov 2018 - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
EMPLOIS/LOISIRS : Chef de Croix et des Cross
LOCALISATION : Sarzeau ou peut-être derrière toi ?
CITATION DU PERSONNAGE : « La mort rattrape ceux qui la fuient. »

MESSAGES : 2475
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
133/100  (133/100)
Point Membre:
158/100  (158/100)
Niveau: 9 - Mage
avatar
Dorian C. Cross
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Mar 13 Nov 2018 - 17:28

On the first part of the journey
I was looking at all the life
There were plants and birds and rocks and things
There was sand and hills and rings
The first thing I met was a fly with a buzz
And the sky with no clouds
The heat was hot and the ground was dry
But the air was full of sound


Dire que Alexis était peu joyeuse relevait de l'euphémisme. Le silence reste d'or alors que Dorian regardait le corps fragile de la jeune femme avançant. Il pensait aux différents rapports et messages que Sebastian lui envoyait au fil du temps. Tout semblait en ordre et il n'avait jamais rien noté de particulier. Les lettres étaient tout le temps instructives mais très formelles : X à fait telle tâche à telle heure, nous gérons tel problème grâce à tél méthode, etc... Son frère parlait rarement des hommes, de sa gestion, de la psychologie, des parts importantes dans la direction d'un QG de Croix. Sebastian l'avait suivi depuis le moment où Dorian était devenu chef. Savoir attribuer des missions à des personnes était une chose, gérer les troupes et garder leur loyauté était une toute autre chose.

Quand ils arrivèrent au quartier général, Dorian ne pût s’empêcher de sourire devant les esclaves qui ne le reconnaissaient pas. Il ignora totalement la majorité des sorciers noirs qui le reconnaissait et qui détournait faiblement les yeux. Peu de personnes osaient soutenir longtemps le regard du chef de Croix. Lorsque ses yeux se posaient sur quelqu'un, elle ne pouvait qu'espérer de ne pas être sa nouvelle victime. Alexis semblait plus assuré maintenant qu'ils étaient dans les profondeurs et entouré de sorciers noirs.

- Le premier étage ne possède rien d'important. Les quartiers des esclaves. Le service courrier. Des salles de repos. Quelques bureaux.

Dorian ne réagit pas à l'information. Il se contenta de regarder autour de lui sans voir quelque chose d'intéressant. Des dizaines et des dizaines de personnes s’affairaient autour d'eux. Sans intérêt, pensa Dorian en serrant légèrement les dents. Elle continua de se frayer un chemin dans la masse qui s'agitait. Il se contentait de suivre, sans dire un mot. Il répondait parfois d'un geste à ceux qui le saluait respectueusement. Même pas un simple regard envers eux. Diriger et inspirer la peur, c'était aussi avoir ce juste milieu entre contrôler ses troupes et les ignorer.
Ils s’enfoncèrent encore plus dans les profondeurs du QG. Plus ils avançaient, plus cela devenait intéressant. Ils approchaient des sujets intéressants. Le visage du sorcier noir se détendit légèrement. La présence humaine se raréfiait. Un signe qui ne trompait pas.

- J'ai protégé une grande partie de ce quartier général avec mes runes.

Elle s'était arrêté. Dorian aussi. Il restait à une distance respectable de la jeune femme. C'était une humaine après tout, il n'allait pas se tâcher avec son odeur. La pièce était grande et quelques personnes travaillaient dans un calme absolu. Le sorcier noir fit un signe de tête approbateur. Il aimait une ambiance studieuse telle que celle là.
Ses runes. Le chef de Croix savait que Alexis avait une magie puissante mais bien instable. Elle avait cependant progressé avec les années et c'était une preuve suffisante qu'elle commençait à maîtriser sa magie si Sebastian l'avait laissé faire.
Un sorcier noir remarqua la présence de son chef suprême et s'inclina respectueusement devant lui. Dorian le reconnu et dit d'une voix claire et résonnante :

- Paul. Un plaisir de te voir ici.

Le silence retomba, pesant comme des lames de glaces. Seul l'humaine vint rompre celui-ci d'un murmure :

- Ils sont à vous.

Dorian acquiesça sans un mot et sans un regard envers Alexis. Il s'intéressa sur les travaux de Paul. Il travaillait sur un moyen d'établir des micros réseau de drogue dans des localités du Canada. Pas piur gagner de l'argent mais pour ferrer un maximum d'humains et les réduire en esclave. Un plan complexe que le chef parcourra rapidement des yeux sans un sourire, ses lunettes posés sur son nez.

- J'espère voir le succès de cette opération.
- Tout sera fait pour que cela se concrétise monsieur Cross.
- L'erreur ne sera pas tolérée, bien entendu.

Paul déglutit sans jeter un regard à Dorian. Une goutte de sueur coula le long de sa tempe et sitôt que le chef de Croix détourna son regard, il se remit au travail sans perdre une seconde.
Le patriarche des Cross se tourna vers un autre sorcier et regarda par dessus son épaule. Des recherches anciennes sur la magie noire. Il se saisit de l'ouvrage dans les mains du jeune homme qui le lisait et rechercha un chapitre, en tourna rapidement les pages. Il avait déjà lu ce livre et il voulait regarder un point sur lequel il avait un douté. Manipulation mentale. Après avoir trouver ce qu'il cherchait, il posa négligemment le livre sur la table, à côté de son propriétaire initiale.

- Alexis. Indique moi le bureau de Sebastian.

La jeune femme s'approcha de lui et ils se remirent en route dans le labyrinthe que constituait ce quartier général. Beaucoup de marche, il faudrait bientôt investir sur une trottinette électrique, pensa-t-il avec un léger rictus aux lèvres.
Lorsque l'humaine lui indiqua la porte, il entra sans même toquer. Evidemment, son frère n'était pas là et il le savait. Son bureau était correctement rangé et cela impressionna Dorian. D'habitude, il était si bordélique que personne ne savait où il mettait ses affaires, même pas lui. A croire que le temps le faisait se bonifier. Il se servit un verre de whisky depuis le buffet de la pièce qui contenait au final bien peu d'alcool. Mais il contenait les essentiels et c'est bien ce qui suffisait. Il s'installa à la place de Sebastian et invita d'un geste Alexis à s'installer en face de lui. Il bût une gorgée puis posa sa tête contre le repose-tête, regardant en l'air. Après un bref silence, il dit à mi-voix :

- Tu sais quoi ? On va partir tous les deux.

_________________

I don't care about shit, I'm the king of the world



Like a boss:
 


~Chef sadique de Croix


DCs : Matt E. Drust, Artémis R. Hellsing, Amy "Zero" Lock,
Gabrielle E./D. Matthew Livingstone, Telma S. Smith,
Silver Soul., Elena De Morin'Stal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
EMPLOIS/LOISIRS : Servir - what else ?
CITATION DU PERSONNAGE : Everybody knows that everybody dies

MESSAGES : 13
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
37/100  (37/100)
Point Membre:
53/100  (53/100)
Niveau: Novice
avatar
Alexis Volanges
Admin | Hassansin de Croix et esclave personnelle de Sebastian N. Cross -what else ?
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Mer 14 Nov 2018 - 22:35

There is no such thing as second thoughts
I THINK I'M KIND OF FUCKED

Je m'efface un instant, pour ne pas toucher plus loin l'inconfort perpétuel de ma situation. Il s'agit de juger l'équilibre entre ma présence et mon absence, faire que je sois là quand il faut et que je disparaisse aussitôt après. Je tends à faire oublier que je suis là, comme on m'a toujours appris à le faire. Par respect disaient-ils, ne pas m'imposer. On n'impose pas quelque chose qui se jette comme un mouchoir en papier. Je me sens vide, parfois. Et j'ose me demander si c'est normal. Cela me parait habituel, mais est-ce que c'est normal ? Je laisse le chef de Croix parler avec un homme. Un homme d'une arrogance extrême, mais d'une efficacité redoutable, comme le dit Sebastian. Paul, puisque c'est son prénom, même si pour moi c'est Monsieur, travaille avec acharnement pour que notre emprise s'étende, pour que l'on gagne du terrain, et que l'on recrute des esclaves. Des esclaves qui atterrirons sous mes ordres.

Je commence à avoir le tournis devant les missions que l'on me donne et je n'ai absolument pas le droit de me plaindre de quelconque manière que ce soit. A chacune que je remplis correctement, une immense fierté naît en moi. Une plénitude qui efface tous les doutes qui n'ont pas lieu d'être. J'ai alors l'impression de faire simplement ce que je dois, d'être ce que je suis, totalement. Ce n'est pas donné à tout le monde. Je crois que je ne pourrai pas vivre autrement. C'est le sens que je poursuis sans le chercher : je l'ai trouvé. Je regarde Dorian Cross évoluer avec prestance. Je me sens presque bien. Il me manque encore un peu, juste un peu. M'assurer que tout se passe bien. Un impératif qui résonne en moi. L'homme froid me demande de le conduire au bureau de son frère.

Instantanément je pense que Sebastian n'aimerait pas vraiment que son frère débarque là-bas alors qu'il n'est pas là. Je sais qu'il est entièrement transparent vis-à-vis du chef, de son chef et de famille et de son organisation. Mais quelque chose en lui se reflète en moi, même s'il serait insupportable de le dire : nous cherchons tout deux, finalement, à remplir notre rôle auprès de Dorian Cross. Et je suis certaine que cet homme qui tient nos vies entre ses mains, puisque Sebastian serait sans aucun doute prêt à donner la sienne, en est parfaitement conscient. Moi, cela ne me dérange pas. Je commence à remonter dans le quartier général, revenir à la surface. Et quand nous crevons cette frontière invisible entre ce qui pourrait être le monde normal et ces profondeurs sombres, je cligne des yeux, comme éblouis. Le chef de Croix-Toronto a décrété qu'il ne voulait pas avoir son bureau sous terre et qu'il préférait même qu'il soit à côté de sa suite. Nous prenons donc l'ascenseur, dans une ambiance silencieuse et luxueuse.

Nous passons la porte et je me rends compte que je n'ai pas prononcé un mot depuis. Je le regarde se servir de l'alcool en songeant que celui qui est là, Sebastian y touche à peine. L'alcool délie les langues et alors la pensée s'étiole, la clarté se brouille. Il me susure parfois dans l'oreille ce qu'il veut, à quel point il fera grandir Croix, les personnes qu'il tuera avec délectation, à commencer par ce p'tit con d'Allen Kristiansen apparemment... Et cela ne se fait pas si l'on est ivre. J'ose le croire. Je suis là pour que ses rêves se réalisent. Dorian m'invite à m'asseoir et je ne refuse certainement pas. Il se laisse aller contre le siège, comme prit par une réflexion qui m'échappe. Et lorsque ses lèvres prononcent les mots qui la formule, je me fige. Partir ? Tous les deux ? Mon coeur bat avec une lenteur qui s'emballe au fur et à mesure que je mesure l'inconnu qui se profile devant moi.

- Je...

Un froid glacial me prend les os. Je ne tremble pas. Le visage fermé, les mains sur les genoux, je me demande ce qu'il faut que je fasse. Je ne peux décemment pas dire non, refuser, lui dénier le droit de m'emporter où bon lui semble ? Ma mâchoire se crispe et je sais que chaque seconde qui s'écoule en est une de trop.

- Bien. Où irons-nous ?

J'ai repris mon calme apparent, mais je sais que cela risque de mal finir. Il n'y aura pas de guéguerre entre les deux frères, mais Sebastian va mal le prendre et celle qui va prendre ensuite, c'est moi. Sans doute. Sauf s'il y a une bonne raison. Je me demande ce qu'il veut que je fasse. Et pour combien de temps...?

electric bird.

_________________

I AM AN IDIOT
I'm not a good man. And I'm not a bad man. I'm not a hero. And I'm definitely not a president. And, no, I'm not an officer. Do you not what I am ?
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
EMPLOIS/LOISIRS : Chef de Croix et des Cross
LOCALISATION : Sarzeau ou peut-être derrière toi ?
CITATION DU PERSONNAGE : « La mort rattrape ceux qui la fuient. »

MESSAGES : 2475
DATE D'INSCRIPTION : 13/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
133/100  (133/100)
Point Membre:
158/100  (158/100)
Niveau: 9 - Mage
avatar
Dorian C. Cross
Admin | Sorcier Noir ~ Chef de Croix
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   Mer 14 Nov 2018 - 23:39

- Je...

Dorian redressa la tête, les sourcils froncés, mi amusé, mi-sérieux. Est-ce que Alexis allait vraiment refuser ? Elle devait y penser, sans aucun doute. Son allégeance à Sebastian ne faisait aucun doute et si c'était un homme, le chef de Croix aurait dit qu'elle se faisait tenir par les bourses. Alors, disons qu'elle se faisait tenir par les ovaires par son frère. Un sourire se dessina sur son sinistre visage tandis que des milliers de pensées devaient parcourir le cerveau de l'esclave qui tentait désespérément de venir avec une réponse qui conviendrait à tout le monde.
D'un côté, elle ne pouvait pas décemment refuser quelque chose à l'homme le plus puissant du monde sous peine de mort immédiate ou de sanction(s) très sévère(s). De l'autre, il était clair que ça ne plairait pas à son frère et qu'elle morflerait lorsqu'il l'apprendrait. Dorian se fichait de ces considérations. C'est lui le chef, s'il a envie de faire un caprice, il peut le faire.

- Bien. Où irons-nous ?

Dorian tapa dans ses mains avec un sourire victorieux. Un vrai gosse, il faut le dire. Parfois, il se laissait emporter comme cela. La cinquantaine approchait mais dans son esprit, une infime candeur existait. Elle surgissait lorsque de petites victoires comme celle-ci. Ce n'était rien, mais voila que sa journée se trouvait égayée.
Il se leva et bût son verre d'un trait. Il regarda par la fenêtre avec un franc sourire. Oh, ils allaient bien s'amuser. La jeune humaine allait pouvoir mettre ses pouvoirs à profit.

- On a coincé le directeur d'Orphéo Moscou.

Il n'avait pas détourné son regard du ciel en disant cette phrase. Est-ce que sa présence était indispensable ? Non. Est-ce qu'il exigeait tout de même sa présence ? Oui. Il se retourna et regarda son air semblable à une pierre tombale.

- J'ai demandé à ce qu'on me réserve sa mort. Et tu viens avec moi.

Elle n'aurait pas le droit de le tuer. Le privilège revenait au chef de Croix. Mais elle aurait le droit d'y assister, ce qui était déjà une belle victoire pour une humaine comme elle. Il commença à se diriger vers la porte du bureau, en dégainant un cigare. Il retira ses lunettes qu'il mit dans sa poche intérieure.

- Je vais fumer, accompagne moi, je t'exposerais les détails de la mission.

Un peu d'air frais, une jeune femme et de belles perspectives. Que demander plus ? Encore quelques affaires à régler ici et il pourrait s'envoler pour un énième meurtre. En charmante compagnie.
Qu'il était bon d'être chef et roi du monde.

FIN.

_________________

I don't care about shit, I'm the king of the world



Like a boss:
 


~Chef sadique de Croix


DCs : Matt E. Drust, Artémis R. Hellsing, Amy "Zero" Lock,
Gabrielle E./D. Matthew Livingstone, Telma S. Smith,
Silver Soul., Elena De Morin'Stal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Adelaïde Hotel - A new evil place | Alexis & Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Boite à souvenirs-
Nos partenaires