Une odeur de chez-soi qui prend feu


Partagez | .
 

 Une odeur de chez-soi qui prend feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exorciste | no faith no more
EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1145
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
144/300  (144/300)
Point Membre:
141/300  (141/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ian Coley
Ian Coley
Exorciste | no faith no more
MessageSujet: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Mar 19 Fév 2019 - 18:28

Oh but please, light up my world
One hundred and five

L’air sentait la magie, sombre, vibrante, et Little Angleton s’étirait en dessous de ces pulsations dans un bruit sourd. J’aurais adoré penser que ce n’était qu’une émanation ancienne mais j’avais bien appris la leçon et mon don d’empathe me signalait quelqu’un.

J’aurais voulu être envoyé ici pour une mission mais il n’en était rien, j’étais fatigué et las, j’essayais juste une dernière fois de rentrer à la maison. To have a glimpse of what it was. J’espérais ne tomber sur personne, j’avais éviter l’orphelinat et les zones encore rougies ou travaillés pour seulement traîner dans la vieille ville cassée. Rhyan m’avait dit qu’elle avait dû y faire un tour pour Orpheo et qu’elle avait eu peur, une peur sourde de quelque chose de malsain, les tripes en feu et la bouche sèche, une odeur de chez-soi qui prend feu et que l’on n’éteint pas.

Et puis elle avait subitement éclaté en sanglots et m’avait raconté Alcott, puis Cyan Soul et j’avais haussé les épaules parce que je n’avais rien à en dire, ils pouvaient être Romeo et Juliette s’ils le désiraient, elles pouvaient tuer ceux de son camp si ça l’enchantait.
Mais voilà, je m’étais entièrement fait absorber ce jour là par ses émotions à elle, amour, culpabilité et espoir, un mélange détonnant qui m’avait englouti et j’avais dit ce qu’elle voulait entendre. Je n’étais pas pour autant capable de savoir ce que j’aurais voulu dire.

Qu’aurais-je fait, si Autumn avait été du mauvais côté ?
Comment Autumn pourrait-elle l’être de toute façon ?

Je m’avance donc en essayant de poser sur ce que je vois, des souvenirs qui s’étiolent. Un café, une rambarde, un vélo aux pneus crevés.

Mais maintenant je le sais, je suis suivis, observé. Peut être traqué mais je ne pense pas - je tourne tout de même et monte dans les étages d’un immeuble en passant par les balcons, traverse quelques toits, retombe au sol.

Définitivement suivi.

Je me traîne vers le lycée, les souvenirs sont mauvais mais les amis y étaient précieux. Précieux et présents surtout. C’est dire si les choses ont changé, moi qui séchait souvent me retrouvant dans des salles de classe vides. Des tables manquent, des ordis aussi, la cafétéria est absolument ravagée et un feu semble avoir léché tout un pan de mur.
Je ne sais pas pourquoi on me suit sans intervenir, qui voudrait que je regarde tout ça ?

Je trifouille deux trois trucs, attrape un plateau puis un verre pour le vider de ses cendres. Je ne sais pas ce qui m’amène ici, je ne trouverais pas de réponses à mes questions de toute façon.

Étions-nous une famille ou faisiez-vous juste semblant ?

Je continue et sors dans la cour, il y a des tables dehors. Absurde. Je m’avance, le soleil sur la peau qui réchauffe un peu le vent qui traine toujours par ici.
La maison, un peu.

Je m’assois sur les tables, le terrain est découvert, grand. Je suis armé - mais seul - mais bien entraîné, j’ai une magie pratique et une haine, une haine qui ne demande qu’à sortir.
Viens dire bonjour, spy.
©️ GASMASK

_________________

darkslategrey

h       o       m      e


Dernière édition par Ian Coley le Dim 10 Mar 2019 - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
CITATION DU PERSONNAGE : C'est cool d'avoir un mec sensationnellement beau et intelligent comme jumeau.

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
86/100  (86/100)
Point Membre:
114/100  (114/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Cyan Soul
Cyan Soul
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Ven 8 Mar 2019 - 15:12

J’sais pas trop ce qui s’est passé, franchement. On m’a dit viens voir et j’suis venu, point. On m’a rien assigné. L’ordre, ou plutôt la proposition ne venait même de Rosenrot ou d’un haut gradé. J’me suis déplacé parce qu’Olive était perdu on ne sait où sur la planète et que ma vie s’en trouvait du coup bien moins trépidante. Pas d’action, pas de mission, rien, j’avais beau me trouver en plein centre-ville, pour moi c’était l’Antarctique.
Le froid et la barbaque dandinante en moins.
Quoique.

J’ai donc pris le premier avion et hop, direction l’Ecosse pour martyriser ces pauvres enfants. La raison ? Un de mes pseudo ami s’est auto-proclamé professeur et a besoin de mon pouvoir pour un de ses cours. Soi-disant parce que ça limite son travail et que mon pouvoir a l’avantage de toucher tout le monde au même instant.
Fantastique. Au moins si les jeunes commencent à me prendre pour leur pote à cause de mon jeune visage, j’aurais une raison valable pour la leur détruire.

Sauf que les jeunes sont restés respectueux et mes excuses ont volé en éclat. Qu’on ne s’y méprenne pas, je n’ai pas appris l’indulgence ou l’honneur entre temps mais la simple idée de m’attaquer à des personnalités soumises m’a coupé toute envie.
Bref, j’ai décidé d’aller me balader dans la ville une fois mon devoir accompli. J’étais, à vrai dire, pas franchement optimiste sur l’élévation de mon niveau de fun mais la certitude s’est allégrement posée lorsque mes pas ont commencé à parcourir la ville fantôme.
Le fun ? Je suis à la recherche du fun.

~
Je passe finalement une main dans mes cheveux. Lassé, blasé, ahuri presque. Rosenrot est chiant à faire le mort en ce moment. J’ai fait quelque chose de mal ces derniers temps ? Bon, à part fricoter avec une exorciste. Comment ça c’est déjà beaucoup. C’est plutôt rien moi je trouve, en plus on s’est mis d’accord pour ne plus s’occuper des affaires de l’autre.
N’est-ce pas.
Mais y’a quelque chose qui bouge. Quelqu’un. Difficile à dire si mes pas s’orientent vers cette personne par intérêt, par habitude, par ennui ou un peu des trois. Ça se passe comme ça et j’manque bien de regretter mon geste lorsqu’il commence à agir comme le gars qui typiquement a 1. Des raisons de s’en vouloir ou 2. Se sent traqué. Honnêtement, à l’instant où il s’improvise équilibriste sur les toits, je lâche l’affaire. Enfin presque, disons que mes pieds sont mieux sur terre que dans les airs. Alors j’le suis, un peu plus remonté, par les trottoirs.
Puis il retombe et s’assoit à une terrasse.

J’ai… aucune idée de qui il s’agit. Vu son air, j’pencherais davantage pour un ennemi qu’un ami mais on commence à avoir le même regard depuis que nos amis exorcistes continuent à perdre du terrain. Pourquoi je supprime immédiatement le reste de la population ? Quel humain se balade sur les toits, sérieusement ?

Je passe le coin, les mains dans les poches. Une pensée m’effleure l’esprit : est-ce qu’il connaît Rhyan ? Est-ce qu’elle va bien ? J’ai l’impression que nous ne nous sommes pas vus depuis des mois, l’un baladé où l’autre n’est pas. Je soupire.

-Vu ton attitude à emprunter les voies les plus improbables à la moindre suspicion de mouvement, j’en déduis que tu aurais préféré que je sois un chat.

Ce que je ne suis pas. Pardon par avance pour la déception, va falloir passer au-delà.

_________________



DC De Ren Takahata
COLOR: skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exorciste | no faith no more
EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1145
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
144/300  (144/300)
Point Membre:
141/300  (141/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ian Coley
Ian Coley
Exorciste | no faith no more
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Dim 10 Mar 2019 - 10:43

Oh but please, light up my world
One hundred and five

Il ne fait pas de bruit quand il arrive finalement dans mon champ de vision, et pourtant je le vois bien, il n’a fait aucun effort pour se cacher. Sa nonchalance en dit long sur le personnage et je soutiens son regard, ses mains dans les poches et sa tranquillité. Rien à voir avec mon passé, tout à faire avec le présent de l’orphelinat, la région, la guerre. S’il avait été d’Orpheo il aurait été autrement plus prudent mais il est chez lui et ses yeux clairs posés sur moi ne sont absolument pas inquiets.

Je sais que je devrais l’être.

- Vu ton attitude à emprunter les voies les plus improbables à la moindre suspicion de mouvement, j’en déduis que tu aurais préféré que je sois un chat.

Peut être pense-t-il que je ne le sais pas, qu’il me suit depuis un petit moment. Pourtant je le sais et je souris en m’avançant d’un pas, me forçant à respirer avec le ventre comme un enfant. Détendu.

- Les chats sont moins bruyants que ça.

Je sais bien que je ne suis pas à mon avantage et j’ai du mal à saisir ce qu’il veut. En général on file les gens par intérêt pas par
oh wait
oh wait
je m’avance franchement d’un pas pour scruter son visage qui m’est finalement familier. L’espace d’une seconde je suis avachi contre un arbre avec Bastet qui me jette des cailloux dessus « mais enfin, Ian, la famille Soul, la famille O’Callaghan, la famille blablabla bla, blablabla, il faut se souvenir de leur putain de visage, blabla, OH T’ÉCOUTES QUAND JE TE PARLE?! »

Non, Bast, je t’écoutais pas.

Mes lèvres se pincent - je pense que les bails de deuil sont des mensonges, on s’habitue à l’absence des gens, point à la ligne. On y pense moins souvent, on essaie de remplir un peu les vides, fin. On ne s’en remet pas, ça ne fait pas moins mal, ça ne disparaît jamais.

Donc pour que je connaisse son visage, c’est un gars un peu connu - connu pour quoi, ça reste à déterminer.
J’hésite à me cramer et révéler qui je suis ; peut être croit-il que je suis un solitaire, ou sait-il déjà que je suis Orpheo ?

Je me fends d’un sourire.

- C’est fou ça, quand même, j’pensais que les nouveaux occupants remettraient un ptit coup de peinture fraîche sur les murs mais..

Je vire des débris de la table.

- .. mais visiblement ils sont trop occupés pour ça, c’est dommage.

Je lève les yeux.

- Ça fait mauvais genre, un peu.

J’ai vraiment fort fort envie que Ren soit là, lui prendre la main et dire regarde ta ville, regarde ton orphelinat, il est beau le Japon mais j’espère que t’es pas resté là bas parce que nous, ça ressemble à ça notre passé et on y meurt ici, même celui d’en face il sent le sang et la poussière, les muscles lourds et l’acier greffé à la paume.
©️ GASMASK

_________________

darkslategrey

h       o       m      e


Dernière édition par Ian Coley le Jeu 14 Mar 2019 - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
CITATION DU PERSONNAGE : C'est cool d'avoir un mec sensationnellement beau et intelligent comme jumeau.

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
86/100  (86/100)
Point Membre:
114/100  (114/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Cyan Soul
Cyan Soul
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Jeu 14 Mar 2019 - 13:36

Il m’regarde, j’le regarde. On n’est pas si proches l’un de l’autre mais je sens bien la tension qui émane, sous-jacente à cette sorte de convenance sociale. Cette capacité qu’ont les hommes à se parler à chaque nouvelle rencontre est particulièrement amusante. J’pose mon dos contre le mur et croise les bras, à bonne distance. On verra comment ça évoluera, cette histoire.

Il est le premier à s’avancer vers moi et je compte sans vraiment m’en préoccuper les mètres qui nous séparent. Je me doute sans vraiment arrêter mon jugement sur son appartenance à tout sauf aux sorciers noirs. Est-ce qu’il va chercher à m’attaquer ? J’ai moyennement envie de me battre, cet idiot de collègue m’a demandé d’enchaîner les ondes de choc et j’suis plus blasé qu’autre chose aujourd’hui.

- Les chats sont moins bruyants que ça.

Je lui souris en réponse, un gros sourire qui parcoure tout le visage et remonte jusqu’aux pommettes. J’ai pas vraiment de raison de me faire discret, j’suis plus ou moins chez moi ici. Est-ce qu’il marche à pas feutrés dans sa chambre ? Je ne pense pas, à moins d’avoir un vrai grain à la place du cerveau.
J’incline la tête sur le côté, intrigué et laisse planer une vague réflexion.

-Hm, oui, belle déduction.

C’est la raison pour laquelle, à vrai dire, je suis là et qu’un chat n’a pas pris ma place. Mais hey, si ç’avait été un chat, il n’aurait pas pu discuter avec moi. A moins d’avoir un autre grain dans la tête et l’envie de parler le chat avec l’un d’eux. Mais il s’avance franchement et je recule légèrement la tête, un peu surpris. Quoi, y’a un de tes grains qui est tombé sur mon nez ? Reste tranquille, c’est certainement juste de la poussière.
Il sourit. Cet homme est très étrange.

- C’est fou ça, quand même, j’pensais que les nouveaux occupants remettraient un ptit coup de peinture fraîche sur les murs mais visiblement ils sont trop occupés pour ça, c’est dommage. Ça fait mauvais genre, un peu.

J’comprends bien la raison derrière cette apparente banalité. Bouh, c’est pas beau, bouh vous êtes tous moches. Ça me dit très franchement que ce gars est un habitué des lieux. Ça me dit aussi qu’il est beaucoup trop calme pour être étranger aux problèmes actuels. Je parie le prochain petit dej’ de mon frère qu’il est bien d’Orpheo. Il a l’air un peu détaché de la situation ici, aussi n’est-il sans doute peut-être pas un ancien résident. Mais j’en suis pas sûr. Bah.
Il lève ses yeux clairs sur moi.
J’ai aucune raison de lui cacher qui je suis, mais aussi très peu envie de déclencher une baston. Je me détache du mur et passe mes mains dans mes poches.

-Désolé, t’as la nostalgie des lieux ? Si t’es venu là pour refaire le papier peint, je t’en prie. J’t’assure pas qu’il y aura du monde pour apprécier ton art par contre.

Personne, à vrai dire. Cette ville est déserte depuis plusieurs années. On s’en tape totalement du design. Croix et Rosenrot sont là pour former des soldats, pas pour les balancer en crèche et leur faire faire des fresques aux murs.

-Tu permets que je t’appelle Monsieur le peintre ? Ce sera mieux que hey toi.

S’il se trouve être dessinateur, je risque de regretter mes paroles, mais qu’importe. C’est plus fort que moi, faut que je cherche les gens même quand physiquement ça va pas fort. A croire que je compense mon ennui par les mots.

-Du coup, M. le Peintre, t’es venu faire du repérage ?

Non pas que je m’intéresse à ses faits et gestes mais hey, c’est pas un chat. On discute comme des gens civilisés.

_________________



DC De Ren Takahata
COLOR: skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exorciste | no faith no more
EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1145
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
144/300  (144/300)
Point Membre:
141/300  (141/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ian Coley
Ian Coley
Exorciste | no faith no more
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Jeu 14 Mar 2019 - 14:51

Oh but please, light up my world
One hundred and five

Niania, monsieur le blond il me regarde et répond « Hm, oui, belle déduction » et reste là, à l’aise Blaise. Et il a pas l’air de vouloir partir. Mais pas non plus de bouger. Pourquoi suivre les gens pour après papoter là, tranquillou ?

Non sens.

Mais bon, c’est un méchant après tout.

-Désolé, t’as la nostalgie des lieux ? Si t’es venu là pour refaire le papier peint, je t’en prie. J’t’assure pas qu’il y aura du monde pour apprécier ton art par contre.

Je gratouille le sol du bout du pied. Est-ce qu’il fait partie de ceux qui vont m’enfoncer une balle dans la colonne quand j’aurais le dos tourné ? Parce que j’aimerais bien continuer à glander, et ce, sans une deuxième ombre si possible.

- Tu permets que je t’appelle Monsieur le peinture ? Ce sera mieux que hey toi.

Je hausse un sourcil. Puis deux.

- Du coup, M. le Peintre, t’es venu faire du repérage ?

Je m’assieds sur une table, jambes dans le vide, plip plip plop les jambes, il a l’air de vouloir poser des questions, peut être que finalement c’est moi qui vais lui planter un couteau dans le dos.

J’espère qu’il saigne bien.

- Non, j’me suis pris des ptites vacances, c’est un peu comme Ibiza par ici. Et toi, tu t’y plais ?

Je sens les lames contre ma peau. J’aimerais bien dire que je me sens stressé/à mon avantage et pas juste patient comme un chat qui sait qu’à la fin, il obtiendra la souris, parce que la souris, toute conne qu’elle est, elle aura oublié sa présence et ses yeux ambrés.

- T’as l’air d’être chez toi, par ici.

J’ai envie de lui demander s’il a pas vu l’épicier, Hayley, Louis, Carla. Comme au bon vieux temps où je pouvais demander à des inconnus s’ils avaient pas vu machin ou bidule et qu’ils savaient de qui je parlais. Toujours les mêmes, c’était évident que pour trouver Rhyan fallait chercher dans les bâtiments privés. Haha. La ptite chiante.

- Et l’Orphelinat ils en sont où ? Faites gaffe quand même les gars, c’est une vieille bâtisse, faudrait pas qu’elle vous tombe sur la tête quand même.

J’ouvre mon don et je ressens la lassitude ; l’éternelle lassitude de celui à qui on n’a pas dit quoi faire, ou juste un peu. Je le sais parce que j’ai la même dans les périodes où l’adrénaline retombe longtemps. Un ennui sale, celui qu’on ne peut pas combler par la vie du quotidien.

Chiant, quoi.

- Ian, d'ailleurs, pas Mr. le peintre.

Parce que ton surnom il pue la merde, pi y’a quand même zéro chance qu’on aie pu te parler de moi, inconnu que je suis - par rapport à Cormag, Destan, Simje, Allen, eux quoi.

Allez, dis moi ton joli nom darling.
©️ GASMASK

_________________

darkslategrey

h       o       m      e


Dernière édition par Ian Coley le Ven 15 Mar 2019 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
CITATION DU PERSONNAGE : C'est cool d'avoir un mec sensationnellement beau et intelligent comme jumeau.

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
86/100  (86/100)
Point Membre:
114/100  (114/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Cyan Soul
Cyan Soul
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Ven 15 Mar 2019 - 11:51

J’prie pour que cette histoire finisse bien. J’veux pas me prendre la tête alors que ça me prend déjà à moitié la tête. P’t’être bien qu’c’est moi qui souhaite parler avec un chat, en fin de compte. Le gars-là, il a l’air plus ou moins détendu, relax, mais si c’est vraiment un bel exorciste, ça veut franchement rien dire. Dès lors que l’un ou l’autre aura tourné le dos, paf. Ni vu ni connu. C’est sans doute pour ça qu’on se regarde sans se fixer. Qui déclenchera la menace le premier ?

- Non, j’me suis pris des ptites vacances, c’est un peu comme Ibiza par ici. Et toi, tu t’y plais ?

C’est qu’il a le sens de l’humour, le blondinet. Ils deviennent drôlement acides ces derniers temps, les ennemis. Est-ce parce qu’on leur mets la raclée du siècle et qu’ils parviennent tant bien que mal à garder la tête hors de l’eau ? Impossible à dire.
Est-ce que j’m’y plais ? J’sais pas, ça te ferait quoi si je te disais que pour moi cet endroit est qu’un champ de bataille comme un autre, que les corps des précédents résidents de l’orphelinat, j’les ai brûlé en masse dans le jardin et qu’aujourd’hui on y voit des pâquerettes y pousser ?

C’est une menace ça non ?

- T’as l’air d’être chez toi, par ici.

Je hausse les épaules. À vrai dire, de nous deux, c'est lui qui a l'air le plus chez lui. Je m'associe pas à cet endroit ni à ses occupants.

- Et l’Orphelinat ils en sont où ? Faites gaffe quand même les gars, c’est une vieille bâtisse, faudrait pas qu’elle vous tombe sur la tête quand même. Ian, d'ailleurs, pas Mr. le peintre.

Dois-je signifier que ce mec est ultra causant ? J’ai l’impression de voir ma grande gueule qui sait visiblement pas se la fermer devant moi. Je sais pas si je dois paraître impressionné ou lui demander d’aller faire la discussion à un poteau.
Ian. Ça fait un peu Cyan ça en vrai. Comme quelqu’un qui crie ton nom à travers les fenêtres d’un TGV pendant que t’es sur le quai. C’est comique. J’aimerais mettre ma main en porte-voix et lui hurler son nom à la figure. C’est encore trop menaçant ? J’pense pas.

-Ibiza, carrément. Va falloir sortir de ta campagne si tu veux mon avis. Le soleil, tu connais ?

J’me sentirais tellement comme un idiot si on m’avait promis un week-end aux tropiques et qu’on me déposait au pied d’une tourbière. Je me doute qu’il blague mais la comparaison est quand même terrible.

-Ta sollicitude me touche, Ian, mais si le bâtiment a soutenu notre arrivée massive, elle pourra bien supporter nos pattes quelques années de plus. Peut-être même bien un siècle, qui sait.

Et j’lui souris avec une certaine taquinerie. C’est rare de pouvoir discuter aussi calmement avec l’ennemi. Peut-être qu’aucun de nous ne cherche la bataille ? Ce serait bien la première fois.
Par ailleurs…

-Tu cherches à déterminer si je suis Olive ou Cyan ? Je sais pas, devine.

Un petit effort, t’as une chance sur deux.

_________________



DC De Ren Takahata
COLOR: skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exorciste | no faith no more
EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1145
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
144/300  (144/300)
Point Membre:
141/300  (141/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ian Coley
Ian Coley
Exorciste | no faith no more
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Ven 15 Mar 2019 - 21:37

Oh but please, light up my world
One hundred and five

Il est pas fermé au final et je ne sais absolument pas comment on se retrouve là, à l’arrêt, au présent. On parle comme si on n’avait vraiment rien d’autre à foutre.

On a sûrement vraiment rien d’autre à foutre.

J’aimerais apprécier l’entrevue mais là, juste là dans la poussière et les cendres il représente seulement tout ce que j’avais et que je n’avais plus. Les tables et le soleil sont tout ce qui était et qui n’es plus, les souvenirs ne sont rien d’autre qu’un coeur qui se déchire, nostalgie et mélancolie. Pourquoi le temps semble-t-il seulement avancer dans un sens ?

J’aimerais avoir ce pouvoir plus que tous les autres.

- Ibiza, carrément. Va falloir sortir de ta campagne si tu veux mon avis. Le soleil, tu connais ?

Je suis blond à la peau très claire, début de tâches de rousseur sur le nez ; ai-je l’air autre chose qu’anglais ?

- Ta sollicitude me touche, Ian, mais si le bâtiment a soutenu notre arrivée massive - j’ai l’impression que les syllabes se sont découpées sur ce dernier mot, mais sûrement n’est-ce que ma colère qui déforme par son prisme les mots de l’autre - elle pourra bien supporter nos pattes quelques années de plus. Peut être même bien un siècle, qui sait.

Un siècle, oh, prétentieux prétentieux toi qui te traîne par ennui par ma suite sur les toit. Il se targue d’un sourire aussi et, je crois qu’il déteint sur moi car j’me sens sereins.

Qu’ils restent, on leur laisse encore un peu, leur orphelinat.

- Tu cherches à déterminer si je suis Olive ou Cyan ? Je sais pas, devine.

Je ferme les yeux juste une demi seconde parce que je sais, oui je sais et j’imagine sans peine ma pote et la chaleur sur sa peau, les lèvres mordues jusqu’au sang et son tout petit petit sourire en coin.

J’ai un peu envie de rire ; est-ce vraiment la malédiction qui se répète ? Romeo et Juliette, encore, encore, encore, encore, ça se finira mal je sais qu’ils le savent, qu’il n’y a pas de bonne fin à ça et qu’ils se brûlent comme Icarus juste pour quoi ? Mmh ?

Sûrement pour la seule chose qui compte.

- Comment va Rhyan ?

Maintenant je sais que je ne pourrais pas vraiment le casser en deux sans elle aussi l’atteindre, qu’elle l’aime ou qu’il l’indiffère, c’est toujours dur de se dire que de ce côté de la terre il n’y a plus que nous qui nous nous souvenons.
Je suis le seul à me rappeler de cette fois, Maman, où tu m’avais giflé et que j’avais réussi à vivre et toi, Papa, la fois où j’ai muté sous tes yeux tu t’en souviens pas non plus, Bastet, les orphelins, tout ça, je suis le seul à m’en souvenir mais le pire c’est quand,
vous savez c’est quand
des doigts brûlants effleurent votre dos, accrochent vos lèvres et vous vous endormez dans la stupeur de votre complicité et subitement
subitement il n’y a plus personne pour se souvenir de leur partie du contrat.

Peut être qu’il ne pense pas comme elle mais, quand elle l’a avoué à demi-mot j’ai su qu’elle s’était damnée à cette souffrance éternelle.
Qu’elle le choisisse lui ou un autre c’est la même au fond.

- J’espère que tu ne mourras pas trop vite.

Et c’est sincère, j’espère que tu sais qu’elle est humaine et qu’elle en vaut quand même la peine, j’espère que tu sais ses peurs et ses maux de ventre qui la plient en deux quand elle l’a peur et l’admets pas, j’espère que tu sais tout ça et que de tout ceux qui pourraient y passer, toi tu ne mourras pas.
©️ GASMASK

_________________

darkslategrey

h       o       m      e


Dernière édition par Ian Coley le Ven 22 Mar 2019 - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
CITATION DU PERSONNAGE : C'est cool d'avoir un mec sensationnellement beau et intelligent comme jumeau.

MESSAGES : 175
DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2017

Niveau du personnage
Point RP:
86/100  (86/100)
Point Membre:
114/100  (114/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Cyan Soul
Cyan Soul
Admin | Sorcier noir de Rosenrot || Twins
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Mer 20 Mar 2019 - 13:22

Faudrait que j’arrête de faire mon malin, juste un jour. Parce que bon, faut bien l’avouer, j’ai beau être le cerveau pensant de notre duo de jumeau, j’ai quand même la fâcheuse manie de titiller tous ceux que je rencontre. Dans la plupart des cas, ça se passe globalement bien, dans d’autres un peu moins. Je me sens chez moi, ou en tout cas sur mon territoire et ça suffit grandement à abaisser toute précaution déjà largement sous-estimée.

J’lui demande de jouer aux devinettes et il m’assène un :

- Comment va Rhyan ?

J’ai un frisson qui parcoure tout mon dos, remonte la colonne vertébrale et vient déverser toute sa tension dans ma tête. J’dois bien être en train de devenir pâle comme un linge et je comprends bien que je suis complètement cramé. Il doit certainement être en train de jubiler dans sa tête et moi je me retrouve comme un idiot à tenter de trouver mes mots. Autant dire que je me tais, peu désireux d’avoir en plus à balbutier comme un petit garçonnet.
Pourquoi, comment est-ce qu’il sait ? Comment a-t-elle pu en parler ? Est-ce que c’est un ami à elle ? J’espère sincèrement, j’espère que c’est quelqu’un de suffisamment proche d’elle pour que Rhyan balance un secret pareil. Mon propre jumeau l’ignore. Grand bien lui fasse, ma famille elle-même l’ignore. J’enterre ce secret dans ma tombe et voilà qu’il surgit de nulle part et m’envoie un parpaing dans la figure.

Wow.

- J’espère que tu ne mourras pas trop vite.

Changement d’expression immédiate. De l’attitude passive à celle défensive, je fais discrètement passer ma jambe derrière l’autre afin de m’assurer une bonne propulsion. Bah, ça non plus ça n’a pas dû l’échapper mais qu’importe, s’il compte me tomber dessus, qu’il le fasse et qu’on en finisse. Il n’y a que Rhyan dans ma vie. Ses amis, ses cousins, sa famille, on s’en fiche. J’aurais qu’à dire que je ne savais pas et puis basta.

-C’est une menace ?

La phrase est sortie toute seule. J’ai, pour la première fois, cessé d’épiloguer et je me sens pris dans un piège dans lequel j’ai volontairement sombré. Faut-il que je lui réponde ? Ou que je réponde à ma propre question ? J’aimerais qu’on en reste là, mais je ne peux simplement pas laisser passer un aveu pareil. Pourquoi diable a-t-elle ressenti le besoin d’en parler à d’autres ? Et si cela se savait davantage, qu’arriverait-il ? J’inspire profondément, le regard perçant et les sourcils froncés, avant de poursuivre ma ligne de questions :

-J’espère que tu es un très bon ami à elle pour me balancer ce genre de phrase.

Imaginez seulement si Olive avait été là, à ma place. Bonjour, mais alors bonjour le bordel. Efficacité zéro en plus de risquer inutilement la vie de Rhyan. Olive serait venu me voir à toute vitesse, m’aurait demandé une explication dans les moindres détails et paf, ça se serait tout simplement terminé en excuses dans le meilleur des cas. Sérieux, ce mec est un abruti.

_________________



DC De Ren Takahata
COLOR: skyblue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exorciste | no faith no more
EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1145
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
144/300  (144/300)
Point Membre:
141/300  (141/300)
Niveau: 8 - Reconnu
Ian Coley
Ian Coley
Exorciste | no faith no more
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   Ven 22 Mar 2019 - 12:08

I'm going back to 505
One hundred and five



Le gars, je parle et au moment où j’ai ouvert la bouche, j’ai l’impression d’être face à un transformer. Son corps se décale et se tend, pas de peur mais d’énergie. Il n’y a pas de stress qui coule en moi mais seulement une question, claire, qui siffle dans ses veines comme une locomotive avant de remonter dans sa bouche et éclater entre ses dents :

- C’est une menace ?

Okay, j’avoue, en temps normale je suis du genre à typiquement faire le malin avant d’aller taper le peuple, mais non, même pas, j’espère pour Rhyan que ça ira. J’pense qu’à l’orphelinat on en a tous bavés et que y’a pas de raisons pou que ça dure pour toute la vie. Ou du moins j’espère qu’on est pas marqués. Peut être que j’étais un sorcier de Croix avant, peut être que j’ai mérité ça dans mes vies d’avant, peut être même dans ma vie de maintenant mais quand même.

Si les gens pouvaient arrêter de mourir, ça arrangerait tout le monde.
Un frisson hurle sur mon dos quand j’imagine ma vie sans Autumn ; clairement pas une pensée utile, je la pousse tout au fond avec la poussière et les cartons.

- J’espère que tu es un très bon ami à elle pour me balancer ce genre de phrases.

Je hausse les épaules, ma magie au bout des doigts. Le loup se tait, se tapie mais demande.

- Si j’essaie de te tuer, Rhyan va essayer d’me tuer, ça va être chiant.

Meh oui, c’est pas une menace - déjà parce que les Soul il font peur, c’est un état de fait - et ensuite, comme mentionné précédemment, même si ce petit fdp l’a sûrement largement mérité, j’vais pas me mêler de bails qui me concernent pas.
Ou du moins je vais essayer, mais tranquille, tant qu’il me montre pas trop d’horreurs ça devrait aller.

J’espère qu’il est pas responsable du charnier.
J’espère des choses qui sont incompatibles avec sa condition même de sorcier noir.

J’ai les genoux mous rien qu’à penser à l’orphelinat, peut être que je devrais l’égorger finalement, net et sans toucher la trachée pour pas qu’il s’étouffe mais qu’il se vide des atrocités qu’il a commis.
Je jugule la haine qui me réchauffe en entier.

Pas taper le monsieur de Rhyan.

- Je pense pas que Rhy soit inconsciente sur le sujet, si c’est ça qui t’effraie.

Enfin j’espère. Je sais bien qu’elle ne m’a pas tout dit - et je n’attendais pas qu’elle le fasse - et visiblement elle en avait encore en masse sous le pied. J’veux pas savoir ce qu’elle fait, j’espère juste qu’elle arrive à vivre avec elle-même mais bon, visiblement, y’a des gens qui y arrivent très bien.

N’est-ce pas, Cyan ?

©️ GASMASK

_________________

darkslategrey

h       o       m      e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une odeur de chez-soi qui prend feu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une odeur de chez-soi qui prend feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» Elections:INITE et L'odeur des dollars de Petrocaribe
» les bugnes comme chez le patissier
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]
» Bienvenue chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Little Angleton :: || L'école/collège/lycée-
Nos partenaires