AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin Fondateur | Les copains d'abord
Admin Fondateur | Les copains d'abord
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3033
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
212/200  (212/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Est-ce qu'on se connaitrait ? [PV Lisbeth]   Mar 26 Oct 2010 - 11:53

Ich habe sieben Nägel, die schlag'ich für dich ein...

Enfin Edimbourg. Très bien. Maintenant, fouiller cette ville de fond en comble. Tout du moins autant que pouver la fouiller Ange avant de tomber d'épuisement. La rage consommait beaucoup de force, d'énergie. Il avait encore une fois abandonné Sheryl à la terrasse d'un café miteux afin d'y donner libre cours. Et Ange avait marché. Encore trop marché. Il se trouvait à présent surune plage boueuse et pleine de déchets de la banlieue Edimbourgeoise. Il s'était considérablement éloigné de la capitale, mine de rien. Mais il n'en avait rien à foutre, c'était à peine s'il s'en était rendu compte. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il n'avait toujours aucune trace de Luka.

-LUKAAAAA ! OU ES-TU BORDEL ! Se prit-il à hurler contre le vent qui le décoiffait encore plus qu'à son habitude.

Sa gorge le brûlait à présent, et Luka ne s'était toujours pas montrée. Evidemment. De dépit, il balança une boite de conserve vite au loin. Le métal coupant le blessa et il cria de plus belle, regardant son sang d'écouler dans la boue. Il essuya sa main meurtrie sur son jean délavé puis se redressa. Il fit quelques pas, tentant de reprendre une respiration normale. Il s'arrête, s'étira et prit une grande bouffée d'air souillé. Il regarda les mouettes crasseuses rechercher quelque chose à manger. Désespérément. Tout comme lui. Il secoua la tête et décida de repartir. Ca ne servait à rien de rester ici encore plus longtemps. Cet endroit était encore plus malsain que la rage qui le dévorait. Il se retourna, puis se figea. Devant lui, se trouvait une petite fille, ou plutôt, une jeune fille, pas encore une adolescente, pourtant, qui l'observait. Avec un regard étrange. Mais il connaissait ce regard. Il connaissait cette fille. Lisbeth...Van Mausen ? Oui, elle partageait des cours avec lui. Arabe et Japonais s'il se souvenait bien. Bon sang, était-il maudit ? Après Quãn, elle. Il avait décidé d'ignorer ses liens avec toute personne l'ayant donnu avant son départ du Mystery. Il se résolut à ignorer le regard si troublant de l'enfant et continua sa route. Il n'arriverait pas à Edimbourg avant tard dans la nuit...

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Mar 26 Oct 2010 - 18:27

Sprechen einer fremden Sprache

Voilà une chose que Lisbeth ne pensait jamais faire. L'idée même lui semblait assez abstraite et pourtant... Et pourtant elle était belle et bien à Édimbourg. Capitale de l'Ecosse, pays du monstres du Lock Ness, des cornemuses et des jupettes pour homme. Pourquoi donc avait-elle décidée de venir faire un petit tour dans cette ville ? Dans cette Capitale qui n'était pas son pays natale ? Mais son véritable pays l'attendait-il ? Ce pays qui était l'Allemagne qu'elle devait détestait du plus profond de son être et de ses entrailles. Ce pays qui se disait prêt à lui tendre de nouveau les bras n'était qu'une belle hypocrisie. Peut être qu'elle aurait dû vivre avec sa mère au Canada... A mais qu'elle trou de mémoire ! Sa mère était morte et en plus elle ne voulait pas d'elle. C'était vraiment pas de bol pour la jeune métisse.

Elle se concentra sur le présent. Elle cligna ses yeux pâles pour faire face à une mer agitée et certainement glacée. Pourtant une odeur vint à la faire tiquer. Ses yeux s'éclaircir un peu plus pour voir la cause de ces odeurs. Une plage... Souillé. Pollué. Boueuse. Elle fit une mine légèrement dégoutée avant de regarder les alentours. Personne. Naturellement. En même temps on pouvait pas dire que c'était une gamine comme elle qui en était la cause. Quoi que... Après tout on pouvait toujours la ramener à l'orphelinat. Tiens d'ailleurs... Elle espérait que sa disparition d'une journée ne soit pas trop remarquée. Des illuminés dans son genre il y en avait pleins le bâtiment. Ou presque. Enfin, elle espérait seulement qu'on ne vienne pas l'ennuyer pour si peu.
Elle se mit à marcher, solitaire. Écoutant le bruit des vagues s'écrasant au loin contre les vagues.

-LUKAAAAA ! OU ES-TU BORDEL ! hurla une voix

Hum ? Elle releva la tête pour se trouver à quelques mètres d'un étrange individus. Bizarrement cette silhouette semblait lui rappelait quelque chose mais rien ne vint à son esprit. Une silhouette filiforme, des cheveux d'ébènes avec des mèches et aucun trace d'une poitrine. Un garçon au très bien fin... N'était-il pas au Mystery Orphanage ? Certainement. Il se retourna et lui fit face tout en se figeant. Elle continuait de le jaugeait du regard. Ah oui maintenant... Ange... Ange. Son nom ne lui venait pas à l'esprit mais son prénom lui semblait déjà bien idiot pour savoir le reste. Rejes peut être ? Qu'importe. Il semblait surpris de la voir.
Il n'y avait pas de quoi. Apparemment ce garçon avait décidé de fuir pour chercher quelqu'un. Qui ? Lisbeth s'en fichait complètement mais elle se demandait comment elle pouvait connaitre son nom par contre. Une matière en commun certainement. Le japonais lui vint à l'esprit. Ah oui! Même qu'on se moquait de lui parce qu'il avait une coupe de manga. Ouais enfin...
Il lui passa juste à côté. Une ignorance totale de sa part. Quel irrespect. Quoi que le respect et Lisbeth...

*Que de politesse* Souffla Brenda
" Bonsoir Mr. Rage " dit-elle dans un japonais parfaitement clair

Pour être honnête, elle s'en fichait. Elle n'était pas particulièrement polie mais c'était une bonne actrice sur l'hypocrisie des bourgeois comme l'est sa famille. Et puis elle s'ennuyait... Pourquoi ne pas parler une langue étrangère ?
Revenir en haut Aller en bas
Admin Fondateur | Les copains d'abord
Admin Fondateur | Les copains d'abord
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3033
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
212/200  (212/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Mer 3 Nov 2010 - 1:37

Und schling dir sieben Ketten um Häfte Arm und Bein

Contre toute attente, la fille l'interpella. Ce qui était encore plus surprenant, ce fut qu'elle le fasse en japonais. Ange se fit immédiatement volte face et considéra la fillette debout devant lui. Oui. Ils avaient partagé des cours de langue, ensemble. Mais jusqu'ici, elle n'avait pas semblé désireuse de faire sa connaissance, alors, pourquoi le saluait-elle ? Bon, d'accord, logiquement, on salue ses connaissances. Pourquoi cette fois-ci en Japonais, Ange n'en avait cure, mais bon, il répondrai dans cette même langue, puisque la conversation avait été ici engagée.

-Bonsoir, Melle Aux Poupées.

Oui car ce qui était remarquable sur cette petite, c'était les poupées qu'elle transportait. Même en cours. Sur la table, sur ses genoux, sur son sac, sur le bureau du prof, pour l'effrayer... Et elles le regardaient fixement ici, sur cette plage. Intriguante chose que cette enfant.
Ange aurait surement cherché à se lier avec cette orpheline dans d'autres circonstances. Mais il ne pouvait s'attarder. Quoi que...S'arrêtant, il regarda encore la pré-adolescente, intrigué. En réalité, il se demandait s'il allait lui demander de ne rien dire à l'orphelinat ou continuer à ignorer qu'ils se connaissaient.

En tout cas, les yeux des poupées de la petite dont il n'arrivait pas à se souvenir du nom semblaient l'accuser. Ange secoua la tête, et déclara, pour se donner bonne conscience :


-Excuse moi de ne pouvoir m'attarder. J'ai à faire.

Il se retourna. Décidé à reprendre sa route. Mais quelque chose le bloquait. Cette fille. Il n'arrivait pas à la laisser ici. Seule. Elle l'intriguait, en plus. Mais s'il commençait à discuter avec elle, il perdrait du temps. Et il devait éviter les orphelins, élèves et profs du Mystery. Et puis, quel était son nom, bordel ? Ange fit une nouvelle fois volte-face et demanda :

-Pourrais-je connaitre ton nom ? Je... Je ne m'en souviens plus...

Il voulut amorcer un mouvement. Il glissa dans la boue. Se retrouva allongé, à contempler de force le ciel grisâtre qui s'assombrissait à vue d'oeil.

-Was ist los mit mir...? Se demanda-t-il, se parlant à lui même.

Il ne savait pas ce qu'il lui prenait. Pourquoi avait-il subitement envie de rester avec cette orpheline, alors qu'il avait tant à faire ? Qu'elle allait surement l'envoyer voir ailleurs s'il y était ? Pourquoi ne pouvait-il s'empêcher...De s'inquiéter pour elle ? Mais que se passait-il, bordel ?

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ;;   Ven 5 Nov 2010 - 22:38

Ils ne c'étaient jamais parlés. Ils c'étaient toujours ignorés. Alors pourquoi vouloir saluer cette homme ? Aucune raison. Mais l'ennuie la gagnait alors il fallait bien un peu discuter avec tout ce monde. Enfin tout ce monde... Ils n'étaient que tout les deux. Deux personnes physique naturellement puisque pour Lisbeth elle n'était jamais seule.
Elle l'entendit faire volte face, il semblait un peu désemparé qu'elle vienne lui parler et encore moins qu'elle le fasse en japonais.

- Bonsoir, Melle Aux Poupées.


C'est vrai que Lisbeth portait sans arrêt ses poupées avec elle. Cela faisait vraiment gamine attardée mais non. C'était normal. Depuis qu'elle avait trois ans elle s'amusait avec et en fabriquait sans arrêt. On se demandait souvent comment elle faisait. Ou trouvait-elle le matériel ? Comment créer les yeux ? Ou celle de paille ? Comment,comment et comment. Elle n'aimait pas ce mot interrogatif. Aujourd'hui une poupée de paille et deux poupée du genre humains pendait à sa ceinture. La tête de Brenda restant dans sa poche.

- Excuse moi de ne pouvoir m'attarder. J'ai à faire.


Pour faire quoi ? Avait-elle envie de demander. Il courrait après quelque chose dangereux. Peut être allait-il mourir s'il continuait. Peut être qu'il le savait. Alors n'était-ce pas de l'idiotie ? Du courage ? De la folie même que de continuer ? Voilà quelque chose qu'elle ne comprendrait pas. Elle se tourna à son tour pour lui faire face. Pourtant il repartait. Un sourire discret s'inscrit sur ses lèvres. Il fit volte face à nouveau pour se retrouver face au yeux acier de la jeune fille:

-Pourrais-je connaitre ton nom ? Je... Je ne m'en souviens plus...

Et pouf. Dans la terre. Lisbeth ne ria pas. Pourtant Brenda et les autres oui. Elle s'approcha doucement de lui quand il murmura en allemand:

- Was ist lost mit mir ...?


Elle s'accroupit pour le regarder. Son regard n'était pas là. Elle non plus. Ils étaient tout les deux dans lune. Très loin. Chacun dans des pensées si sombre que ni Lisbeth ni ce Ange ne voulait pénétrer dans les pensées des autres.

" Sie erschweren dein Leben " (Vous vous compliquez la vie)

Tout le monde se compliquait la vie pour un rien... Et pourtant.

" Vous devriez faire attention... Un Ange peut si facilement se noircir les ailes... "


Son corps était présent mais les mots étaient sorties tout seul. Mais c'est ce qu'elle pensait. S'il continuait il serait bien un mauvais ange. Si son nom était vraiment ce qu'il signifiait. Autant elle allait l'énerver. Il la giflerait. Qu'importe.
Revenir en haut Aller en bas
Admin Fondateur | Les copains d'abord
Admin Fondateur | Les copains d'abord
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3033
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
212/200  (212/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Dim 21 Nov 2010 - 15:58

Mein Haus hat sieben Türe


Le visage de Lisbeth se rapprocha. C'était une petite fille. Comme les autres à vrai dire. Mais son visage était ravagé par la douleur. Comme le sien. En fait, à cet instant précis, Lisbeth était un miroir. Un miroir d'ange carbonisé, tout comme il l'était à cet instant précis, rampant dans la boue. Il ouvrit la bouche, la referma, puis posa une main glacée sur la joue de Lisbeth, faisant passer une mêche de cheveux rebelle derrière son oreille. Il voyait quelque chose en elle, mais ne savait pas quoi. Non, il ne savait pas. Il ressentait de la douceur et de l'affection pour elle. Pourquoi ? Pourquoi cette enfant ne l'effrayait-elle pas ? Et encore une fois porquoi cette douceur à égard ? Elle aurait l'énerver, attiser sa rage et...Rien. Juste cette douceur.
-Ich weiss... Murmura-t-il au vent.

Sa main glissa de la joue de Lisbeth et alla s'écraser dans la boue. Il cligna les yeux.


-Warum ? Demanda-t-il.

Il ne savait pas évidemment. Il aurait d'ailleurs peut-être d'abord fallu qu'il sache pourquoi quoi. Aucun rapport avec le conseil de Lisbeth, juste ce mot, pourquoi. Pourquoi l'allemand aussi ? Alors ça. Sa mère le parlait couramment, mais après ? Il tenta encore uen fois de se redresser, sans succès. Puis ses lèvres parvinrent à s'étirer dans un sourire. Il arriva enfin à s'asseoir, et dit :

-Ne...Mes ailes brûlent déjà dans l'enfer de la rage. C'est moi qui l'ai choisi. Et toi ? Qui a brûlé tes ailes ?

Quelle réponse pouvait-elle bien lui fournir ? Aucune ? Une idiotie ? Ange savait que cet ange là, celui qui se trouvait en face de lui son miroir, était calciné, violenté, ensanglanté, enterré. Mais il voulait croire qu'il restait encore dans ce petit corps le dernier pétale d'une rose fanée...Quelque chose...Lisbeth lui donnait comme un espoir, une volonté...Ou peut-être étais-ce son propre délire psychologique...

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Dim 21 Nov 2010 - 18:00

Jamais elle n'avait aimait qu'on la touche. C'était un fait scientifique. Elle n'était pas normal. On lui avait toujours dit. Mais pourquoi ? Parce que ces personnes qui le lui répétait sans arrêt la rendait de moins en moins humaine. Si on essayait de comprendre... Dans le fond il restait dans une pièce bien sceller de son château noir. C'était là où une Lisbeth qui n'avait jamais vue le jour résidait. Elle savait qu'un jour elle sortirait. Même si c'était dans une centaine d'année. Elle était très patiente.
L'ange allongé par terre lui avait cette fameuse partie libérée. Pourtant la rage qu'il éprouvait le tenait fermement. Enchainant cette partie de lui qui était pur et non noircie. Cette partie sombre et mystérieuse qui une fois qu'elle vous à attraper ne vous lâche plus jamais. Voilà presque dix ans que Lisbeth vivait avec. Ça ne la gênait pas. Elle avait de quoi s'occuper au moins.

- Ich weiss ... murmura-t-il


La main de l'homme avait touchée Lisbeth. Elle se raidit un peu mais ne réagit pas plus. Il le laissa faire. Pour elle c'était comme rien. Rien n'avait de valeur à cet instant. Elle n'avait pas envie de repousser sa main. Venant d'elle c'était presque malsain. Pourtant non.

- Warum ? Demanda-t-il


Elle continuait de l'observer. Elle était toujours ailleurs. Elle était très loin dans le ciel. Comme un ange. Pourtant elle n'avait plus d'aile depuis longtemps. A moins qu'ils ne soient représentaient par le squelette de ses ailes. Qui était fatiguée. Elles étaient fatiguées de porter un poids si lourd que Lisbeth. Elles ne pouvaient que la soulever dignement quand elle était dans un état second. Dans l'état qui lui collait parfaitement à la peau. La personnalité qui avait fait de Lisbeth une personne sans amis. Sans accroche. Et qui effrayait les gens.
L'Ange s'assit enfin. Elle resta accroupit. Elle cligna des yeux pour enfin rencontrer ceux de Ange.

- Ne...Mes ailes brûlent déjà dans l'enfer de la rage. C'est moi qui l'ai choisi. Et toi ? Qui a brulée tes ailes ?

Oh. Comme c'était intéressant. Un ange qui avait décidé de brûler ses ailes. Qui avait décidé de vendre son âme au diable. Peut être même pour une personne qui jamais ne lui serait reconnaissant. Voilà pourquoi Lisbeth préférait rester à l'écart du monde extérieur. Elle ne savait s'ils étaient idiots ou bien plus fous qu'elle.
Son regard se tournait vers le mer. Un sourire triste se dessinait sur ses lèvres. Pourtant elle ne souffrait plus depuis longtemps. Enfin... Elle essayait de s'en convaincre.

" Jamais on ne m'as considérer comme un ange. Peut être avais-je déjà des ailes brûlées dés ma naissance. "
Elle eut un petit rire " C'est pour ça qu'on ne m'a jamais traitée comme tel. Comme un loup née d'une brebis. "

Un enfant malsain et mauvais. Comme l'étais le Minotaure. Elle faisait partie des enfants coupables. Jamais elle n'avait était blanche comme la neige. Elle aurait du mourir. En emportant sa mère avec elle.
A moins qu'elle ne fut le fléau de son père. Celle qui au final eu sa mort. Elle ne le regrettait pas. C'était lui l'homme au ailes brulée. Et Lisbeth l'avait précipitée dans la bouche de l'Enfer avec maestria.
Revenir en haut Aller en bas
Admin Fondateur | Les copains d'abord
Admin Fondateur | Les copains d'abord
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3033
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
212/200  (212/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Ven 17 Déc 2010 - 22:10

Ich sich're mein Versteck

Le sourire triste de l'enfant avait rendu une certaine lucidité à Ange. Triste. En fait, lorsqu'on savait regarder, c'était ce qui se dégageait de Lisbeth. Triste mais pas perdue. Il voulait s'en convaincre. Il se redressa, et plongea son regard dans celui de la pré-adolescente. Que s'était-il passé dans la vie de cet être pourtant encore si courte ? Il se leva complètement, invita la jeune fille à faire de même et déclara en la considérant gravement :

-Aucun enfant ne devrait être considéré comme une malédiction. Lisbeth, tes ailes peuvent encore repousser. Si un loup nait d'une brebis c'est parce que la nature l'a voulut. C'est parce que tu es spéciale.

Il ne souriait pas, mais n'était pas en colère. Son ton et son visage étaient neutres. Quoique. Il aurait désiré faire passer de l'espoir dans ce petit coeur qui ne méritait que d'être irrigué à nouveau par un sang pur.

Ange ne connaissait rien de Lisbeth, mais il sentait en elle quelque chose d'autre que cruauté et désespoir. Les adultes qui brulaient les ailes des enfants devaient être punis. Mais le pire était qu'il en existerait toujours...Pour lui ces crimes étaient pires que ceux des sorciers noirs.

-Qui a brûlé tes ailes ? Si ce n'est pas indiscret.

Elle méritait le même respect que n'importe quel être humain, adulte ou autre, il ne faisait pas de différence. Il avait peur au fond de lui de se faire rembarrer par la pré-adolescente. Car son masque était solide, il était tout de même impressionant. Ange n'avait jamais été un dominateur. Il ne cherchait pas à imposer sa loi, ni à se faire bien voir. Tout ce qu'il avait toujours voulu c'était aller son chemin. Avec Luka. Et Luka était partie. Cette pensée l'enrageait plus que tout. Il se forçat à chasser sa meilleure amie de son esprit pour se concentrer sur Lisbeth. Il ne désirait pas lui offrir de la rage.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Ven 25 Fév 2011 - 23:37

Tordu. Tordu et tordu. Beaucoup de chose était tordu dans le monde. Les objets, les animaux... Mais surtout les hommes. Lisbeth en était un exemple vraiment fascinant. Si jeune mais son âme était déjà totalement fendue et éclatée en millier de petits morceaux éparpillées. Comme une vulgaire poupée qu'on aurait piétinée à mort jusqu'au jour où enfin elle craqua. Brisée. Mais est-ce que la douceur se cachant sous l'attrait d'une colle pouvait recoller tous les morceaux de cette poupée?
Le garçon se leva complètement. Laissant Lisbeth encore accroupie pourtant il l'invita à se révéler. Elle fit de même en tenant son regard qui l'observait avec sérieux.

-Aucun enfant ne devrait être considéré comme une malédiction. Lisbeth, tes ailes peuvent encore repousser. Si un loup nait d'une brebis c'est parce que la nature l'a voulut. C'est parce que tu es spéciale.

La nature l'a voulut ainsi ? Elle est bien sympa la nature dis donc. Elle ne savait pas comment réagir. Se mettre à rire ou bien à devenir cinglante avec lui. Spéciale et spéciale. Drôle et drôle ...

* Il a le sens de l'humour * souffla Brenda
* Oui pas faux. J'hésite à être désagréable maintenant *

-Qui a brûlé tes ailes ? Si ce n'est pas indiscret.

Si ce n'était pas indiscret ? Il fallait y réfléchir très sérieusement à cette demande aussi polie soit-elle. Lisbeth n'était pas une personne qui aimait raconter à qui veux bien son histoire si triste soit-elle. Qu'il sorte alors les mouchoirs ! Non plus sérieusement, elle n'avait pas envie de discuter d'elle, de son passé ou de ce qu'elle avait mangé à quatre heure -bien qu'elle n'ait pas mangé depuis le matin-. Puis une pensée vint à germer de sa pensée. Cette pensée la fit sourire, puisqu'elle y avait pensée déjà quelques minutes plus tôt. Elle attrapa une poupée se tenant à sa ceinture, l'observa un petit moment sans prêter attention à la grande personne avec elle. Son sourire s'agrandit alors, un sourire qui se voulait adorable mais les paroles qui traversèrent ses lèvres les rendaient effrayante:

«J'espère qu'il s'amuse bien en bas. Parce que le jour où j'irai le rejoindre... Il pourra vraiment appeler l'endroit où il est l'Enfer.»

Un doux rire traversa ses lèvres avant de regarder, amusée, l'Ange dans les yeux. Horrifiante et mystérieuse, voilà ce qu'elle était. La poupée n'était pas particulièrement belle. Elle n'avait pas de corps à proprement parler. C'était une sorte de poupée vaudou d'une teinte grisâtre.

«Certains sont plongés directement dans un Enfer. Et d'autres comme vous, ne souhaite que le rejoindre. Je trouve ça... Fascinant.» Elle se mit à marcher doucement, toujours en tenant la poupée dans sa main en la regardant. «Vraiment... Fascinant.»

Dommage qu'il n'existe pas d'autres gens de son espèce. Elle pourrait certainement passer toute une journée à discuter avec des gens comme lui. Des gens à laquelle ils manquaient des cases ? A moins que ce soit Lisbeth qui est des cases en moins. Non. C'était beaucoup plus malsains que ça.

«Êtes-vous un idiot ? Un fou ? Un scientifique ? Vous savez que jamais vous ne pourrez redevenir comme avant. Pour quelque chose que vous n'êtes même pas sûr d'obtenir. Mais ...» Elle arrêta de marchait sur les quelques pas qu'elle avait fait pour regarder la mer. «Mais vous êtes étonnamment intéressant. Je suivrais votre descente avec plaisir, je vous assure.»

Elle le regarda, un doux sourire sur les lèvres avant d'accrocher de nouveau sa poupée à sa taille en fixant l'océan et le soleil qui annonçait bientôt le début de la fin. Du jour n'est-ce pas. Parce que la toute fin, seule Lisbeth en déciderez.


Dernière édition par Lisbeth V. Mausen le Lun 7 Mar 2011 - 15:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin Fondateur | Les copains d'abord
Admin Fondateur | Les copains d'abord
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3033
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
212/200  (212/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Sam 5 Mar 2011 - 14:37

Mit sieben fachenschlosser

Cette fillette avait un côté effrayant, mais Ange n'en avait pas peur. Il voyait parfaitement en quoi Lisbeth pouvait terrifier. Simplement, il était au dessus de cela. Il se sentait étonnament proche d'elle, et il semblait qu'il soit tout à fait possible de la comprendre, même si cela était encore plus dur que de déchiffrer une langue morte dont personne ne connait la signification. En commençant à partir de déduction. Une première. Lisbeth avait surement déjà connu la mort. Elle en était remplie. Cela se sentait, dans ses cheveux, ses yeux, son visage, ses doigts, sa bouche et ses mots. Mais elle n'était pas un petit démon ou une entité maléfique pour autant. C'était bien plus complexe.

Il la vit prendre un poupée, l'observer, comme jouer avec elle, discuter dans un langage qui lui était étranger. Elle sourit d'un sourire faux. Faux car elle n'était surement pas heureuse. Du moins pas complètement. Ange n'aurait su l'expliquer. Elle parlait d'une personne, et semblait de délecter de pouvoir lui faire du mal. L'avait-elle tué ? Il en doutait. Mais ce qui était sur, c'était qu'il lui avait fait du mal, beaucoup de mal. C'était surement un de ceux ou celui qui lui avait brûlé ses ailes d'enfant.
Il n'insista pas pour savoir son identité. Cette non-réponse signifiait qu'elle ne voulait l'autoriser à le savoir. C'était son droit le plus entier, evidemment.

Ange la suivit, tandis qu'elle parlait toujours, à sa poupée ou à lui, il ne savait pas. Oui l'Enfer...Peut-être l'avait-il choisi, oui, peut-être. Il la regardait, intrigué de ce qu'elle pouvait décréter à son sujet. Fascinant ? Oui, surement. Il avait une raison de vivre, c'était certainement pour cela.

Ils s'approchèrent de la mer. Lisbeth était toujours absorbée par sa poupée, et parlait encore. Un fou ? Surement. Idiot, evidemment. Scientifique ? Pas du tout. Il sourit étrangement, et se posta aux côtés de l'orpheline, regardant la mer refluer sur le sable.


-Un frère.

Oui. S'il n'avait pas été le jumeau de Luka, il ne se serait surement pas lancé à sa recherche. Bon, d'accord, si Hayley s'était enfuie, il aurait aussi tenté de la retrouver. Mais la jeune fille aux cheveux rouges n'avait pas fait les serments de Luka. Elle n'avait pas offert ses rêves de la même manière. C'était pour ça qu'il lui en voulait tant. Suivre sa descente ? Où était-elle, elle ? Hors temps et lieu peut-être. Il n'arrivait pas à le déterminer. Ange jeta un regard amusé à Lisbeth et répondit :

-Je veillerai à ne pas descendre trop bas, j'en fais le serment.

Peut-être bien qu'elle n'en avait rien à faire, de son serment, mais lui, il en avait besoin. Il avait fallu qu'il profère ces paroles, devant la mer. Et ainsi elle rapporterait cette promesse à quiconque voudrait l'entendre. Parce qu'il ne se perdrait pas jusqu'au point de non retour. Il ne le voulait pas. Et il espérait que Luka ne l'atteindrait pas.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Lun 7 Mar 2011 - 21:07

Et oui. Lisbeth ne dirait rien sur elle. Mais cela ne sembla pas irriter l'homme qui c'était positionner juste à côté d'elle, face à la mer. Ils avaient droit à un beau spectacle. Le soleil était bien beau à cette heure-ci, la nuit n'allait pas tarder à prendre le contrôle sur le monde. Et Lisbeth ne pensait pas vraiment à ce changement naturelle qui était entrain de se produire sous leur yeux. Mais bien d'autre chose, de quelque chose de beaucoup plus sombre et de dangereux, quelque chose qui menaçait l'orphelinat mais aussi l'Écosse et l'Angleterre et qui un jour viendrait certainement à embraser le monde entier. A penser de cette manière, on avait l'impression de regarder le nouveau film d'action post-apocalyptique qui allait bientôt sortir en salle de cinéma. Sauf que non. Tout le monde dans le monde magique ressentait au plus profond de soit cette tentions tellement dérangeante. Toutes ces personnes savaient que bientôt bataille il y aurait. Qu'il faudrait choisir un camp quand la guerre serait déclarer. Lisbeth était vraiment impatiente de voir si l'Enfer allait se déchainer sur terre. Il y aurait certainement beaucoup, beaucoup de chose à voir. Et elle pourrait en rire tant qu'elle voudrait.

-Un frère.


Elle tiqua. Et tourna sa tête vers l'Ange en question. Quel noble quête que voilà. Il voulait sauver quelqu'un de sa famille. Ou en tout cas il était prêt à aller très loin pour aller sauver ce frère ou cette sœur en question. Il allait face à son destin et il allait plonger droit dans le mur des enfers. Et la remonté risquerait d'être vraiment très dur. Mais le spectacle ne serait que plus amusant et distrayant, et donc cela sonnait comme une nouvelle occupation pour Lisbeth. Génial. C'était absolument génial. Elle en frissonnerait presque d'avance.
L'ange jeta un regard amusé à Lisbeth. Celle-ci gardant elle aussi son air amusé ne se démonta pas à sa soi-disante confiance que dégager la jeune homme. Elle ne l'aimait pas mais ne le détestait pas pour autant. C'était juste un étrange personnage qu'elle aimait observer à présent. Une nouvelle bestiole à observer et à expérimenter.

-Je veillerai à ne pas descendre trop bas, j'en fais le serment.

Les yeux de l'enfant brillèrent et laissa même un nouveau sourire et un rire traverser à nouveau. Donc il faisait comme ça ? Comme c'était amusant. Elle avait donc bien raison de s'intéresser un peu plus à cet énergumène. Elle ne s'ennuierait donc pas si longtemps que ça dans ce trou paumé qu'était Little Angleton. D'ailleurs elle n'y était pas! Elle était à Édimbourg à plusieurs kilomètres de l'orphelinat... Elle sentait qu'elle allait se faire remonter les bretelles comme d'habitude. Mais bon. Selon qui l'engueulait ça ne durait jamais très longtemps, même certains adultes craignaient la jeune fille. Ben quoi ?

«Vous êtes bien sûr de vous.» Elle sourit doucement «Il ne faudrait pas que cela cause votre perte. Ça m'ennuierait fortement.»

Et pas pour une raison sentimental. Mais pour une raison de pratique. Elle n'aimait que ce qui était pratique. Et lui il l'était. Donc, il montait dans l'estime de Lisbeth.

«J'espère qu'il vous restera assez de morceau d'ailes, pour pouvoir vous aider à remonter la pente... Sinon... Ca n'en sera que plus douloureux.» Son sourire s'agrandit «Mais très distrayant.»

Elle plissa un peu les yeux. Il fallait rentrer. Mais seulement dans quelques minutes oui. Dans très peu de temps. Dans très peu de temps, tout changerait.
Revenir en haut Aller en bas
Admin Fondateur | Les copains d'abord
Admin Fondateur | Les copains d'abord
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3033
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
212/200  (212/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Mar 29 Mar 2011 - 22:52

Und die Schlüssel werf'ich weg

Ange considéra la jeune fille à ses côtés. Oui, il pouvait sembler trop sur de lui oui encore présomptueux, mais pour l'instant, il s'en fichait plus que royalement. L'objectif. Toujours cet objectif incessant, lancinant dans son esprit. Il ne le lachait pas. Il savait ce qu'il voulait. Même s'il pouvait s'arrêter en route pour souffler, discuter, ou quelque chose d'autre encore. Sinon, pourquoi serait-il là. Inutile de chercher. Il ne le savait pas lui même alors...Toutes ces réflexions étaient inutiles, il ne préférait pas s'en embarasser, d'autant que Lisbeth, et ce qu'elle dégageait n'était pas ce qu'il y avait de plus clair dans toute la création. Réfléchir à une seule de ses phrases pouvait prendre des heures, et c'était exactement le but recherché, même s'il n'y avait rien à comprendre. C'est pourquoi il contemplait l'enfant avec indulgence. La voyant comme elle était. Enfant. Il ne pouvait y voir un démon. Juste cette petite fille. Avec ces mots si sombres et ces poupées si peu communes.
Il eut un éclat de rire sarcastique. Elle semblait parler de lui comme s'il était le sujet d'une expérience amusante, entre rat de laboratoire et personnage de dessin animé, soumis à la cruauté enfantine. En réalité, Lisbeth n'était plus tout à fait une enfant, ni vraiment une adulte, elle se trouvait comme qui dirait au début de l'adolescence. Ce qui était fascinant était son âge avancé mêlé de puérilité dans ses traits, si bien qu'on ne pouvait réellement la saisir, comprendre ce qui faisait qu'elle était Lisbeth, de façon très dérangeante. En tout cas au moment présent, Ange n'en avait cure, bientôt il repartirait, et ne recommencerait à se soucier que de la petite qu'après bien des péripéties, si un jour il la revoyait. Il se doutait que Mrs Mystery devait avoir bien du fil à retordre avec elle. Mais il lui laissait ses problèmes pour le moment.

Apparement, cette idée d'ailes avait bien plu à Lisbeth, qui continait son discours de prêtresse du ténébreux. Cela lui plaisait bien à l'Ange déchu qu'il était, ces petites réflexions innatendues, inopinées. Il observa le ciel. Noir sang. C'était fini à présent, plus rien ne comptait, il devait laisser la rage influer, guider et l'emporter afin qu'il frappe.


-Il n'y a pas de pente. Il a un chemin droit et long. Epineux. Et je le battrai tant qu'il faudra pour qu'il me mène là où je le désire.

Sa détermination était sans faille. Sa folie aussi. Sa rage à leur mesure, et alors ? Ces sentiments étaient les outils de sa réussite, et il le savait. Peu importe ce qu'en disaient ces bouffons suspendus par les ficelles des principes et des conseils "matures". Sa victoire parlerait pour lui, et il saurait retrouver la raison en temps et en heure.

-Et toi ?

Qu'allait faire Lisbeth ? Hein ? Quels sentiers tortueux désirait-elle parcourir ? Se laissait-elle porter ? Peut-être mais la réponse devait être plus subtile. Si la fillette ne lui faisait pas peur, du moins l'intriguait-elle et il savait qu'il la tenait en respect, comme en accord tacite avec lui même et certaines lois non-dites. Alors attendre devant la mer, avec des vêtements boueux et les mains en sang, une enfant psychopathe à ses cotés, qu'on regarde avec tendresse.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   Mer 1 Juin 2011 - 21:33

Cette fameuse sans faille dont faisait preuve l'Ange l'impressionnait quelque part. Pourquoi s'aventurer dans un territoire, sombre et tortueux qui risquait de lui coûter la vie. Où en tout cas, il ne serait plus jamais le même dans sa tête. C'est ça qui était justement le plus drôle dans cette histoire. Voir la personne défaillir petit à petit. En faisant ça, Lisbeth profitait d'un mal qui n'appartenait qu'à elle. Car en regardant la chute des autres, elle voyait la sienne se refléter dans leur âme. Celle qui avait pleinement confiance en ce qu'elle était tout en se haïssant et en se craignant. Sachant qu'un jour elle finirait totalement noircit de son mal. Elle était peut être masochiste au fond. Elle trouvait le mal drôle. Elle n'aimait pas qu'on se le fasse mais n'était-ce pas le dernier moyen, que au fond, elle avait trouvé pour se sentir... Vivante. Peut être. En tout cas, ce n'était pas elle qui le confirmerait. Son esprit était peut être mature et enfantine à la fois, mais pas encore prêt à accepter une telle éventualité. Ou en tous cas... Pas encore.

Il eut un rire sarcastique. Lisbeth ne releva pas. Contemplant encore la mer. C'était vraiment jolie. Elle se demandait si il existait des sirènes. Il y avait bien des gens comme eux après tout. Elle était un peu sirène à sa manière. Sauf qu'elle prenait l'apparence d'un requin blanc une fois dans la mer. Une terrible créature des mers. Mais peut être qu'il ne fallait pas trainer du côté du Japon sous peine de perdre un aileron. Quel souffrances...

-Il n'y a pas de pente. Il a un chemin droit et long. Épineux. Et je le battrai tant qu'il faudra pour qu'il me mène là où je le désire.

Ce fut au tour de Lisbeth de laisser un rire moqueur s'échapper de ses lèvres. Le chemin devait être complètement défoncé en ce qui concernait l'esprit de l'enfant. On monte et on descend, on recule et on avance. Peut être qu'un nom comme « Alice » lui allait tout aussi bien. Alice au Pays des Merveilles. Quel horrible histoire. Tout le monde pensait que c'était un jolie petit contes de fée. Mais on se rendait vite compte que tout cela n'était qu'un monde malsain. Bizarre. Remplie de cruauté avec de si jolies morales. Mais une fois encore, on préfère voir le bon côté des choses. La face simple. Alice devait surement aussi dérangée qu'elle l'était. Il faudrait qu'elle la rencontre. Peut être était-elle la fameuse Alice. Mais celle que personne ne voudrait voir. Ça serait drôle à expérimenter.

-Et toi ?

Lisbeth laissa un sourire s'inviter à nouveau sur ses lèvres. Et elle oui ? Qu'allait-elle devenir ? Elle n'était pas capable de le dire. Elle joua avec un mèche de ses cheveux avant de se tourner dos à lui en serrant contre elle une poupée de porcelaine joliment habillée. Elle s'arrêta au bout de quelques pas.

« Mon chemin semble plus tortueux et épineux. »dit-elle doucement « Mais... Je me ferais un plaisir de m'écorcher les genoux pour pouvoir ce qui m'attends à la fin. »

Elle c'était retournée à la fin de sa phrase en le regardant, une dernière fois avant longtemps dans les yeux. Elle lui adressa un sourire radieux qui cachait tant de chose. Un rire moqueur s'échappa une fois encore de ses lèvres avant de recommencer à marcher. Il fallait rentrer à présent. Dinnah devait attendre Lisbeth pour pouvoir manger. Oui, le repas venait d'être prévue pour neuf heure trente. Il ne fallait pas être en retard sinon elle risquait de s'en vouloir un peu. Puis Dinnah la comprendrait de toute manière. Hee ? Qui est Dinnah ? Mais enfin! C'est la petite minette de Alice grand dieu! Il faut apprendre ces classiques vous savez.

RP TERMINER for me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce qu'on se connaitrai ? [PV Lisbeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Europe :: || Écosse :: °Édimbourg-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :