We can stand, companion ! [PV Zach]

Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

Partagez
 

 We can stand, companion ! [PV Zach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Sous Directeur d'Orpheo Canada | Le loup boueux et épicé
MESSAGES : 21
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue22/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (22/100)
Point Membre:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue36/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (36/100)
Niveau: Affirmé
Philip O. Burgess
Philip O. Burgess
Admin | Sous Directeur d'Orpheo Canada | Le loup boueux et épicé
MessageSujet: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] EmptySam 17 Juil 2021 - 15:23

C’est parti d’un pari bidon, comme toujours. Un pari que je ne prendrais pas même le temps de décortiquer au risque de faire de l’ombre aux plus savants inventeurs. L’issue, elle, est en revanche importante. Une semaine dans les pôles versus une semaine au bureau. Aka, une semaine de travail au froid versus une semaine de travail au chaud, sur un tapis, à faire du morse avec les mouches, à embêter messire Allen, un travail à plein temps quoi. Mais j’ai perdu.
Enfin, on a perdu, parce qu’il était tout à fait hors de question que je sois le seul à me lancer dans un pari aussi risqué. Alors j’ai embarqué Zach, parce que tant qu’à se les geler, autant le faire entre imbéciles heureux. Ça réchauffe.

J’ai senti le doux fumet de la merde arriver lorsqu’Allen s’est subitement mis à se dandiner sur sa chaise, mal à l’aise. Trop impliqué, comme toujours, mais un peu trop cette fois-ci pour ne pas me mettre la puce à l’oreille. Avec ses lunettes sur le nez, le cœur qui bat un peu plus vite qu’à l’accoutumée, le pouce et l’index sur l’arête du nez. Hm. Des problèmes.
Et un dossier qui vole jusqu’à moi ?

« Je te laisse voir ça, je n’ai pas le temps. »

Je mute en humain et parcoure le dossier des yeux. Une grotte en Antarctique, des runes anciennes et potentiellement la découverte de plus anciennes civilisations magiques, un sujet somme toute plutôt classique pour notre QG spécialisé dans la recherche. Un sujet on ne peut plus banal pour moi depuis qu’Allen me les transmets systématiquement à coup de j’ai pas le temps, j’ai rendez-vous, j’dois pisser, j’ai ciné. Moi aussi, j’ai rendez-vous tous les midis avec mon repas du restaurant d’entreprise, j’ai rendez-vous avec mon tapis, j’ai rendez-vous avec mon lit et mon appartement, tous les soirs.
Ça va bien faire la dix huitième fois au moins que je me retiens de lui lancer une pique sur la (les) raisons de son refus catégorique, son regard déjà sombre tournant à la menace une nouvelle fois.
Vous savez, cette attitude a un nom.

« T’es phobique, mon gars. Faut aller consulter.
-La ferme, Phil.
-Ça fait plus de quatre ans, Allen, faut que tu passes à autre chose. J’suis sûr que même le polonais il a oublié. »

Y’a une foule de gens qui le soutiennent, ce gars. Il est gentil, il fait de mal à personne, c’est un médiateur, blabla. Je peux vous assurer que si le regard pouvait tuer, celui que je serai en train de me prendre m’aurait déjà mis six pieds sous terre. Il doit y avoir des antécédents de sorcier noir quelque part chez lui, je vous assure. Y’a pas beaucoup de sujets susceptibles de le faire sortir de ses gonds, mais si vous lancez une bombe avec grotte et polonais (ou l’un ou l’autre) dedans, paf. Instant kill.

Bref, en vous épargnant de la suite de cette conversation, c’est ainsi que le sujet du bout du monde s’est retrouvé entre mes doigts et a cherché à s’en échapper illico. Mesquin, le dossier est allé se retrouver sur un autre bureau. Et le détenteur du bureau s’en est plaint et est remonté jusqu’à Allen. Et Allen m’a tué pour la seconde fois de la journée. Et j’ai donc lancé un pari. Et j’ai embarqué Zach dans l’histoire, qui passait par là par hasard. Et on a perdu.

Alors, après avoir accusé un troisième assassinat, je me suis retrouvé parachuté dans un avion à deux doigts de s’envoler. Avec Zach. Pour l’Antarctique. Enfin Ushuaïa, avant de prendre le bateau pour souffrir nos races sous une température qui ne compte que descendre.

Paré de mon plus beau – non - manteau chaud, je regarde le néant face à nous, compte les morceaux de glace dispersés par-ci par-là, avec l’espoir infini de voir les côtes. Plus vite arrivé, plus vite reparti. Cela fait déjà presque dix jours que notre cap est suivi et je me demande quand est-ce que tout ceci se finira. Quand est-ce que je pourrais enfin muter tranquillement, sans humain innocent dans le voisinage ? I feel so lost. So desperate. Allen, tu me le paieras en rentrant.

Je m’étire le long des barrières de sécurité et observe quelques visages familiers, d’autres inconnus. On a embarqué sur un brise-glace qui dessert plusieurs destinations pour différentes expéditions. J’ai toujours laissé le soin à nos chercheurs le soin d’expliquer aux autres chercheurs non doués la thématique de nos recherches. Fort heureusement, nombre des nôtres sont aussi très intéressés par les mêmes sciences que les non-doués, rendant le dialogue assez facile. Je ne suis là…. Je ne suis là que pour coordonner la mission. Vérifier que tout se passe bien, comme feu notre directeur. Amen. Zach… Zach est là à cause de moi, officiellement pour gérer la partie baston si baston il y a. Personne ne croit qu’il y aura de la baston, comme environ 90 % du temps pour ce genre de mission.

Mais on sait jamais !
Il est là en soutien moral. Voilà. Soutien moral.
Où se trouve mon soutien moral d’ailleurs ?

_________________

Get you a man who can protect you sleep twice as much as a normal human.
We can stand, companion ! [PV Zach] 5
color : DarkSlateGray
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back - June&Lula - Tender Grass

MESSAGES : 627
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue142/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (142/100)
Point Membre:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue265/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (265/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Zacharia Creed
Zacharia Creed
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
MessageSujet: Re: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] EmptyLun 26 Juil 2021 - 22:16

A l'aventure compagnons, je suis parti vers l'horizon

Bon Phil il a perdu un pari. Bon on a perdu un pari. Ouais je sais hein. Ca va. Calmez-vous. Comme si ça pouvais pas vous arriver à vous. Je veux bien admettre que le pari en question était très débile et très risqué. Si ça peut vous faire plaisir. On a donc parié avec un groupe de glandus -qui comprenait évidemment certains de mes cousins, mais aussi des belges, sachez le, c'est important pour la suite de l'histoire si on en croit les clichés-. C'était à quelle équipe réussirait à engloutir le plus de poutine en trois heures. Et ok y avait des très gros mangeurs avec eux. Et ok y avait un mec métamorphe humain qui a la capacité de faire grossir son estomac à volonté et ok on aurait donc pas du accepter mais FIERTE et voilà quoi. On a perdu.

Voilà donc on oublie tout ça car là n'est pas le sujet et l'enjeu du pari, m'voyez, c'était de NE PAS aller se geler les miches en Antarctique découvrir les secrets d'une grotte ancienne et blablablou. Sauf que bah on a perdu, hein, donc en toute logique bah... On y va. Vous allez me dire "mais Zach, ça fait à peine un an et demi que t'as failli mourir en Sibérie, ok, t'es canadien, mais à un moment, y a pas un peu redite ? T'en as pas marre d'être un crétin ?" Eh bien figurez vous que non. Déjà non je n'en ai pas marre et vous n'allez rien me dire car vous n'êtes pas là, VOUS N'EXISTEZ PAS, vous n'avez donc, pas d'importance.

La seule chose qui a de l'importance, là, maintenant, tout de suite, c'est mon p'tit Philouchet, mon ex mentor adoré -franchement, vous devriez essayer d'avoir un mentor qui n'a que 3 ans de plus que vous, on s'marre bien. Sauf si votre mentor c'est genre Ren Takahata ou Cormag Scrimgeour m'voyez. Là on va moins se barrer. Mais bref.

J'suis quand même pas faché d'avoir perdu ce pari parce que HIHI on est sur un BATEAU genre, même pas y avait des téléporteurs pour nous y emmener parce que c'était trop compliqué, trop de relais, pas assez de gens compétents -story of Orpheo's life si je puis dire- et nous voilà à voyager comme des petits poissons migrateurs, j'adoooore ça. J'écris des lettres dramatiques à Hayley depuis ma cabine et vous savez quoi ? Hier on a vu des ORQUES. DEEEEES ORQUES. J'étais joie. J'ai bondit -BONDY !- de joie et j'ai frétillé pendant des heures. J'crois que Phil en avait marre. D'ailleurs je pense qu'il a fort le seum de se retrouver au beau milieu d'innocents parce qu'il peut pas se changer en loup et ça c'est bien fort triste. Il est moelleux en temps que loup. J'dirais même pas vraiment que c'est un loup d'ailleurs. Plutôt un gros chien/carpette.

Enfin c'est une blague hein. Moi j'me suis entrainé 3 ans avec Phil et je sais que le loup, il peut attaquer. Il peut mordre. Fort. Agrouuuuh. Don't mess with spicy muddy doggy. Il est pas exactement sous-directeur pour rien, malgré ce que pourraient en penser certains, au hasard, j'sais pas moi, le QG Allemand qui fait rien qu'à nous embêter.

Je suis actuellement emmitouflé dans une grosse parka et je sautille jusqu'à mon supérieur hiéarchique en chantonnant un truc français, j'crois le gars il s'appelle Jul mais vraiment, aucune idée de c'que j'raconte. J'aimerais bien pouvoir crier "TERRE EN VUE !". Malheureusement ça n'arrive jamais. Du coup j'opte pour une autre stratégie. Je me colle bien près de Phil et demande d'une voix très agaçante (l'âne dans Shrek, brace yourselves) :


- On est presque arrivés ?

Vous savez, dans la vie, on s'amuse comme on peut. Des fois même on fait pas exprès. Des fois on écrase des bananes sur des gens parce qu'on est contre la torture et eux pour. Mais là, en l'occurence, je le fais exprès. J'ai très envie de rigoler parce que tout au fond je suis un petit peu stressé de toucher terre et que, même si j'en suis pas encore au niveau phobique d'Allen, j'ai moyen aimé me faire défoncer la tronche par un poltergeist des glaces russes. EH AU FAIT, vous avez jamais pensé que peut-être c'était le fantôme de Raspoutine ? Oui d'accord, je dis ça parce que c'est le seul Russe maléfique mort que je connais. J'vous permet pas de juger mon intellect. Si allez je vous le permet, faites comme chez vous, de toutes façons vous allez vite tirer vos propres conclusions.

Je suis un LAMA.

Y a de ces trucs qui m'passent par la tête hm. Des fois je me demande si je suis pas juste hanté depuis la naissance par un poltergeist-troll. Si c'est le cas vraiment le gars a la meilleure afterlife qui soit, je lui dire mon chapeau que je n'ai pas, disons ma capuche de parka et mon cache-oreilles.

Je suis donc accoudé au bastingage en compagnie de loupboueux quand soudain, j'entends un gros SPLASH. ENCORE DES ORQUES. Mais vraiment. Et tout plein de macareux qui tournent en volant et puis les orques elles ont pas l'air dans leur état normal. Je concède que je n'y connais rien en animaux marins mais j'ai jamais entendu parler de bestiaux qui vont des gros sauts -splash- entre les morceaux de glace pour le fun quoi. Je suis pas empathe ou quoi mais j'la sens bien la grosse anguille des familles sous le gros bout de glace là. Mais franchement allez-y hein, étonnez-moi. Dites moi que c'est une parade nuptiale tout ce qu'il y a de plus réglo chez les mamifères marins et les macareux que je puisse me réjouir de l'éventualité d'une mission de recherche bien pépouze.

J'regarde Phil d'un air blasé. Sérieusement mec. SERIEUSEMENT.

_________________

Socrate est un chat.

We can stand, companion ! [PV Zach] Tumblr_optpxa2VKb1vii01fo1_500

We can stand, companion ! [PV Zach] 568626canadabros150

Socrate is:
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Sous Directeur d'Orpheo Canada | Le loup boueux et épicé
MESSAGES : 21
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue22/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (22/100)
Point Membre:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue36/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (36/100)
Niveau: Affirmé
Philip O. Burgess
Philip O. Burgess
Admin | Sous Directeur d'Orpheo Canada | Le loup boueux et épicé
MessageSujet: Re: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] EmptyLun 2 Aoû 2021 - 15:04

"We can stand, companion"



La poutine. Ouais, une histoire de poutine. Je voulais garder la chose secrète mais puisque par mondes interposés télépathes, Zach a donné l’explication de ce pari ridicule, voilà, maintenant vous savez à quel point on peut être idiots. Comment ça vous n’aviez pas besoin de justifications ? Je sais être très très sérieux quand il le faut.

Soutien moral est en approche, mais je fais comme si je ne l’avais pas vu, comme ça lorsqu’il s’approchera suffisamment, je me retournerai et PAF SURPRISE. Un peu comme le chat qui attend au coin du mur l’autre chat mais qu’en fait l’autre chat est dans son dos et PAF SURPRISE. C’est censé se passer comme ça, sauf qu’au loin quelque chose attire mon attention et mon plan tombe à l’eau, comme le poisson.

- On est presque arrivés ?

Il est collé à moi et je passe mon bras autour de son cou avant de tendre l’autre bras, l’air de sonder l’horizon.

« Regarde, Zach, toute cette immensité baignée de lumière nous prouve qu’il n’y a pas la moindre terre à l’horizon. »

En vérité, l’immensité baignée de lumière n’est qu’un nuageux ciel qui ne dit pas qu’il va neiger, qui ne dit pas non plus qu’il va flotter. C’est l’air du grand froid, simplement. Et je tangue à droite et à gauche, entraînant mon ex-apprenti dans mes mouvements. Je songe à la nourriture qu’on devra manger dans des boîtes pendant une semaine ou plus, aussi longtemps que durera cette mission et je regrette que le réseau de téléporteur ne parvienne pas jusqu’ici sauf cas de force majeur. Mais n’est-ce pas justement un cas de force majeur que d’être exporté tel un colis à l’autre bout du monde ? A-t-on seulement conscience qu’après l’Antarctique, le prochain arrêt c’est l’espace niveau fréquentation humaine ?

« J’espère qu’ils ont pas emporté de poutine dans les repas. J’pense que ce pari va me rester sur l’estomac pendant plusieurs jours. »

Et j’acquiesce, attristé, larme de crocodile à l’œil, parfait acteur de mes paroles. Il va me rester sur l’estomac oui, physiquement et psychiquement. D’accord, l’autre pouvait faire grossir son ventre à l’infini. D’accord. Mais mon orgueil est grand tant que je ne suis pas seul à faire le con. C’est. Important. D’être cons à plusieurs.

Oh des orques. Qui font des immenses sauts hors de l’eau. C’est les dauphins qui sautent comme ça normalement, non ? Les orques c’est mille fois plus lourd, non ? Y’en a un qui va finir par se manger un bout de glace à un moment et j’vais rire gras, tellement gras qu’on sentira l’huile des frites et du cheddar. Mais avant ça y’a Zach qui me regarde. L’air de dire que potentiellement c’est un peu bizarre. Oui c’est bizarre, les orques sont genre top prédateur dans le nord. Enfin dans le nord du pôle sud. Ça mange les éléphants de mer et c’est massif un éléphant de mer.

« Hé j’préviens c’est censé bien se passer. Je refuse de me mêler à tout ce qui ne concerne pas cette mission. »

J’savais qu’on aurait dû insister auprès du service de téléporteur. Qu’être magique, c’est un aimant à problème, genre tous les voodoo des ans moins deux milles se réveillent de l’Atlantide quand y’a un pov’ pecno magique à des kilomètres à la ronde. C’est comme les boutons. D’abord y’en a un sur le visage, puis ils se reproduisent t’as l’impression ils se sont donnés le mot.

J’continue à regarder les orques s’exciter comme des sauterelles et je « mmm » de plus en plus fort, attaqué par la conscience professionnelle et s’il y avait eu que des magiques à bord du rafiot je me serai pas posé la question mais c’est pas le cas, y’a des dizaines d’innocents.

« Hmmmm. »

J’aurais préféré observer le behaviour du cochon de mer, parce que j’ai aucune idée de comment est censé se comporter un cochon de mer, c’est juste une boule sans yeux avec des pattes microscopiques. Jamais je me serai dit « oh mon dieu, il file à la verticale, quelle magie des profondeurs est en train de jouer au flipper ?! »

J’attrape le bras de Zach pour l’entraîner sur quelques mètres et le lâche ensuite, juste pour le lui dire « stp suis-moi ». Je rentre dans le bâtiment et descend au niveau de la salle commune. Comme je m’en serai douté, nos chercheurs et les autres discutent ensemble en tenant des papiers, en s’extasiant de tout et n’importe quoi, ça me fait sourire de bonheur. On dirait des gosses. Mais je m’approche de celui qui m’intéresse le plus. Non pas que les autres soient inutiles hein, mais sa magie est particulièrement nécessaire dans ce genre de situation.
Je lève la main dans un salut pour attirer son attention. Il me sourit et délaisse sa conversation. Les personnes avec lui sont d’autres chercheurs de notre unité. Tant mieux, ça m’évitera d’avoir à parler en morse. Faites qu’il n’y ait pas de spécialiste en orque, non-doué, sur le bateau. Ou alors, si, peut-être ?

« Yo Wilton Gagnon. J’ai besoin de toi, y’a des orques qui font des sauts bizarres en surface. Faudrait pas qu’un iceberg nous fonce dessus. »

Il soupire parce qu’il aime pas que je l’appelle comme ça. Mais avoir un nom et un prénom qui riment, ça me fait marrer. Il acquiesce juste après. Tant mieux, j’ai pas besoin de lui faire un wink-wink trop obvious. Il s’approche et sors de la pièce. Je le suis et j’demande à Zach de me suivre aussi, faudrait pas que mon soutien moral se fasse la malle. Ça s’enjaille à faire le petit train sur le bateau jusqu’à ce qu’on arrive au niveau d’un petit hublot qui donne directement sous l’eau. On dit que plus il fait froid, plus c’est limpide. Et effectivement, c’est assez clair, les morceaux de glace qui flottent au-dessus sont régulièrement secoués par les mouvements du bateau et on voit les orques entamer leurs sauts réguliers. Wilton les observe, passe son index et son pouce sous son menton avant de poser sa seconde main contre le hublot.

Il a l’air en transe pendant quelques secondes et je songe à parler à Zach en attendant. A défaut, je me contente juste de le regarder et de faire le mouvement d’un poisson avec ma bouche, la main juste à côté qui se ferme en poing et qui s’ouvre juste après. Est-ce que mon imitation du gars qui fait le sonar est réaliste ? Est-ce que t’as deviné ? T’aurais fait quoi à la place, toi, Zach, hein ?
Wilton se retourne et j’me calme immédiatement.

« Il y a un petit iceberg un peu plus loin mais il n’est pas sur notre trajectoire. Par contre les orques sont effectivement agitées et semblent nous suivre. »

Elles nous suivent ou elles fuient un truc dans notre dos ? Y’a subitement un bruit d’arrêt brutal et le mouvement qui va avec et on se fait propulser en conséquence en avant – ou en arrière, selon si on est dans le sens de la marche ou non – et c’était une blague bordel. Je pensais pas vraiment qu’on allait se faire harponner par un truc chelou avant même d’être arrivé sur le site. Et en pleine mer en plus. Pas sûr qu’on puisse se déplacer sur les bouts de glace. On a un téléporteur dans l’équipe mais chaud. Chaud de déplacer tout le monde. Et y’a pas de maquilleur si faut utiliser nos pouvoirs sur les non-doués.
Le bateau semble avoir été relâché et je me relève, les sens amplifiés. J’ai envie de muter louup aaah. Je suis trop inutile en humain, j’peux tenir une fourchette mais c’est pas l’heure du repaaaas lààà. J’ai pas besoin de demander à Wilton qu’il est déjà en train de sonder l’arrière du bâtiment. Il transe un instant et se retourne vers nous en secouant la tête.

« Y’a rien devant ni derrière. »

Autant c’est un immense prank. Mais Wilton a plus de suite dans les idées que nous deux réunis et il recolle sa main contre le hublot et il devient blanc juste après.

« Par contre y’a un truc qui s’est accroché sous la coque. »


Autant c’est une immense lamproie qui nous a pris pour un immense requin. J’suis pas spécialisé en monstre marin. C’est pas censé exister de toute manière, non ? J’me retourne vers Zach et j’ai envie de crier que j’ai pas de forme aquatique et qu’c’est pas une coup de battements d’aile de pipistrelle qu’on va sauver qui que ce soit. Mais ça va hein ça va.
Les loups sont bons nageurs.
Je lâche à mon ancien apprenti :

« J’savais qu’c’était une bonne idée de venir avec toi, bro’. »

J’espère que t’as de la suite dans les idées, histoire qu’on brainstorme pas pendant cinq heures et qu’au final ça se finisse en lancer de loup sauvage aka appât pour lamproie géante.

_________________

Get you a man who can protect you sleep twice as much as a normal human.
We can stand, companion ! [PV Zach] 5
color : DarkSlateGray
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back - June&Lula - Tender Grass

MESSAGES : 627
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue142/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (142/100)
Point Membre:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue265/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (265/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Zacharia Creed
Zacharia Creed
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
MessageSujet: Re: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] EmptyJeu 2 Sep 2021 - 0:13

Noyé dans l'océan, je caresse le flanc, du grand léviathan

Il est sympa Phil. Nan mais c'est vrai hein. C'est vraiment mon copain. En plus du fait qu'il m'a tout appris. Bien qu'on n'ait pas du tout le même don. Si ça se trouve j'ai de la magie tout au fond de moi et je suis un métamorphe. Si j'étais un métamorphe, je serais quoi ? J'aimerais bien être un lamantin comme Octavius. Ou un gros poulet ! Ce serait rigolo. Mais tu cours toujours le risque de te faire manger. Hm. Je vais demander son avis à Philouchet.

Sauf que j'en ai pas le temps tout de suite, il passe un bras paternaliste autour de mes épaules et me montre l'immensité de l'océan. Ohla. Je fear ce qui va se passer. Parce qu'il va me dire ou me faire un truc là, je le sens. Me tacler, possiblement.

Ouais donc c'est ça. Il me prend pour bébé Simba et je l'ai bien cherché, à faire le gosse chiant (ou l'âne de Shrek, c'est selon les références). Je grommelle. C'est pour la forme bien sûr. Je ne suis pas vraiment fâché, même pas envie de râler, plutôt de très bonne humeur en fait. Je dois juste donner le change au gros louloup. Ca me fait juste PLAISIR.

Je bougonne donc, me tortille sous le bras de mon ex-mentor, le pousse même de mes deux mains gantées de laine et finit par répliquer :


- Gneugneugneu je m'appelle Philip Burgess et je sais tout mieux que tout le monde, gneugneugneu.

Je me mets à faire les cent pas sur le pont, tout courbé (pour moi le fait d'être aigri vient avec une position voûtée, ne me demandez pas pourquoi) tout en continuant à râler dans ma barbe, je sais même pas ce que je dis, mais rien qu'imaginer la scène d'un point de vue extérieur me fait rire. Je finis par ricaner entre mes dents. Je ne suis aucunement crédible en tant que vieux râleur. Osef.

Je ricane et ça me fait du bien, ça réchauffe déjà. Je laisse échapper un franc "NYARK NYARK !" quand Phil remet le thème de la poutine sur le tapis. Ohla faut pas m'en reparler. Ne vous méprenez pas, bande de manants, j'aime toujours autant la poutine. Simplement, je suis dégoûté par la défaite. Mon honneur de canadien est bafoué. C'est tout. On aurait dû GAGNER. C'tout. Je sais même pas quoi vous dire, j'aurais aimé me découvrir métamorphe humain moi aussi. Ouais je veux être métamorphe aujourd'hui. Du coup je repense à la question de la plus haute importance que je comptais poser à Phil. Son avis à ce propos est subitement très important pour moi.

Je m'accroche à sa doudoune :


- Tu penses que ce seraient quoi mes formes si j'étais métamorphe animal ?

En tous cas certainement pas une orque. Un des potes d'Hayley a cette forme là. Ange. C'est flippant. Mais stylé quand même d'avoir une forme aquatique. Certainement lamantin pour moi ceci-dit. Ou un truc marrant comme... comme... Un poisson clown ? Ouais. Pourquoi pas. Certainement que je serais un nasique aussi. C'est moche mais ça m'irait bien. Ouais. J'aime pas mal les nasiques en fait. Ca m'est sympathique.

Hrm.

Donc les orques hein. C'est quoi une orque au final ? Un gros machin noir et blanc tout lisse qui fait plouf. Normalement plouf sliencieux, parce que c'est déjà au fond de l'eau et que quand bien même, personne n'est là pour entendre. Les algues, peut-être. Est-ce que le plancton est agacé par les ploufs d'orques ? Je devrais demander à Ange. Peut-être qu'il est au courant. Peut-être qu'il est lui-même agacé par les autres bestiaux marins quand il mute. Je devrais le présenter à Octa. Ils pourraient faire la course dans l'eau. Ce serait chouette.

Pour le moment on est pas sur une grosse ambiance. Enfin, à moins qu'on soit totalement en train de mal interpréter les signaux des animaux là et que tout ça ne soit qu'une grosse teuf d'eau glacée, oh yeah. Bizarrement j'y crois pas trop. Tandis que Phil se désolidarise complètement de la situation -comme si une mission pouvait BIEN SE PASSER eho- je cours partout sur le pont pour essayer de trouver des réponses à mes questions existentielles. Elles sont au nombre de 7 :

- Pourquoi ?
- Est-ce que ça fait mal quand t'es une orque de faire splash comme ça ?
- Est-ce que les macareux sont complices ou sont-ils juste des dégâts collatéraux ?
- Font-ils exprès ?
- Y a quoi derrière tout ce bordel ?
- Et si c'était lié à la mission ?
- POURQUOI ????

Je continue de courir dans tous les sens tout en balançant d'une voix frôlant l'hystérie :


- Mais si ça se trouve CA A un rapport avec la mission !

Je m'agite, je m'agite et Phil fait des "mmmh", peut-être que c'est une nouvelle forme de méditation. J'sais pas. Il s'envoie des bonnes ondes par vibration des cordes vocales certainement. Un truc de loup. Ne vous arrêtez pas sur la stupidité de mes pensées. De toute façon je suis interrompu par Phil qui m'aggripe le bras. Ah bah tiens. Décidément il recherche le contact avec moi aujourd'hui. Je suis irrésistible. Puis ça me lâche, ça me marmonne de suivre, ce que, au cas où vous auriez pas remarqué, je passe juste ma vie à faire.

-Ouiouioui marmonné-je en courant tel un petit rat qui fait gragratgrat sur le pont, puis dans les couloirs, jusqu'à la salle commune.

On y va on y va on y va, telles des petites fourmis, des petites souris bien consicencieuses qui ont surtout pas très envie de mourir ni de se faire taper sur les doigts par Orpheo. On est bien gentils, on est bien contents.
Bien contents comme ces petits chercheurs mignons qui rient en se montrant des papelards et d'autres trucs et qui se font sûrement des blagues de bioligistes chelous sur les carabes, les plathelmintes et le réticulum endoplasmique des méduses. Point bonus pour celui qui sort le mort trilobite.

Le gars qui nous intéresse -qui intéresse Phil en priorité, je sais pas pourquoi je m'inclue là dedans- a un nom des enfers, on dirait que c'est un truc inventé. Si ça se trouve c'est le cas. Pour le protéger des sorciers noirs ou je sais pas. Wilton Gagnon. C'est pas un méchant dans Zelda ça ? J'en sais rien, j'ai joué qu'à Pokémon. Enfin quoi que. J'ai dû jouer à Ocarina of time non ?

MAIS POURQUOI JE PENSE A CA DANS CES MOMENTS LA ???

Je fais un tour très vite sur moi même et mine de me taper la tête contre le mur. Les autres doivent rien comprendre mais ils ont qu'à s'occuper de leurs fesses et de leurs cochons de mer là.
En tous cas Phil aussi trouve le nom du gars marrant. C'pour ça qu'il l'utilise en entier d'ailleurs. Est-ce que les parents de Wilton étaient des gens méchants ?
En tous cas il s'y connait en orques parce que le gars est un sonar. Vous voyez comme y a des gens, genre Simje Vonjeihfgzeoirgeorgheporgtamereenshort qui ont des sens félins mais sans pour autant être métamorphe ? Bah Wilton c'est pareil avec le bélouga. Il a une vision sonar cheloue, ça me fascine. Ca aussi j'aimerais bien avoir, comme pouvoir.

Mais j'ai pas d'pouvoir.

Bref. Wilton acquiesce, on me RE-dit de suivre, je suis, je gromelle de plus belle parce qu'en vrai, j'avais compris la première fois. Je te suivrai au bout du monde Phil, tkt. Et c'eeeeest la chenille qui redémaaaarre.

Ca a parlé d'iceberg, j'essaie de trier tout ça dans ma tête. On arrive devant un hublot. Wilton se met à le caresser amoureusement. Uh-oh ? Le gars est parti. Il sonarise. Ok. Ca charge en gros. Moi je vois que de l'eau très bleu, les mouvements des bestiaux en délire. J'ai envie de faire bouger des morceaux de glace avec télékinésie mais ça va foutre la merde et c'est pas le moment de gaspiller de l'énergie alors que m'abstiens.
Phil ne s'abstient pas, par contre de faire un truc débile. Et qui est sous-directeur de QG hein ? Le gars fait le poisson et des mouvements d'ouverture-fermeture avec sa main comme au don du sang. Mais wtf gros. Tié pas fini. Moi non plus. Je l'aime trop. Je le prend dans mes bras et enfouis mon visage dans son cou pour exploser de rire.

Wilton se retourne, Phil s'arrête et moi je m'essuie les yeux. Le chercheuxorciste (hihi) hésite à faire un commentaire puis soupire. Il fait son rapport. On est safe niveau iceberg. Par contre Sherlock nous confirme que les orques sont agitées. Ouais pas sûre qu'on avait besoin d'un expert pour ça mais en vrai ma gueule, ça aurait pu être une parade nuptiale, j'y connais vraiment rien. Et puis on a appris un truc capitale. Les bestioles nous SUIVENT. AHA ! Genre on est hyper super intéressants c'est ça ? Elles sont venues voir notre duo de comiques (aka Phil et moi) ?

J'dis rien et mécaniquement, je reproduis le mouvement du poisson avec ma bouche. Bop. Bop. Bop. Wilton va croire que je me fous de lui alors que pas, vraiment pas, je sais juste pas quoi faire ni quoi dire. Mon cerveau est vide. Comme celui d'un poisson en fait. Nan c'faux, c'est juste un cliché.

Mes jambes décollent du sol. J'm'accroche de toutes mes forces à Phil en gueulant.

OK QUI A FAIT BOUGER NOTRE ZOLI BATEAU ? Dénoncez-vous et si vous avez pas fait exprès on vous dénoncera pas. Promis. J'me retrouve à plat ventre sur Phil, comme dans les films romantiques m'voyez, les lèvres à deux milimètres des siennes. J'essaie de m'extirper de cette situation tel un crabe sur le dos. Le choc a dû faire bouger mon cerveau, j'me sens un peu mieux -cherchez pas- même si je réalise peu à peu à quel point c'est la merde. Loup-des-bois se relève avant moi et je m'accroche mi à son jean, mi à sa doudoune pour remonter. Le premier qui dit que j'ai pas de respect sera gratifié d'un haussement d'épaules.

En attendant, Wilton est vraiment utile et a recommencé à sonariser. Sauf que ça sert à rien parce qu'il capte ni devant ni derrière.


-Rhoooo lancé-je juste pour râler. Contre la vie en général.

Je fourre mes mains dans mes poches et je fais des grimaces bizarres avec mes lèvres. Ca m'aide à réfléchir.

Le temps que je fasse ça le béloughumain est devenu béloughumaincachetd'aspirine et nous dit d'une voix peu rassurée qu'un truc est collé à la coque.

Je bondis (BONDY !) et secoue fort la tête comme si ça allait m'aider à réfléchir.


- Personne n'est télépathe avec les animaux ici ?

Et sur ces belles paroles je tire un fusain de ma poche -c'est moins chelou que du sang, ça peut passer pour un graffiti- pour tracer une rune de détection des fantômes à même le sol. Parce qu'autant vous dire qu'à part de la peur tout à fait rationnelle et normal, je ressens pas de présence spécialement magique. Si je devais décrire le truc, je dirais que c'est une agitation du monde. En tous cas si le truc collé sur la coque est animal, un télépathe pourrait essayer de comprendre notre foutue situation.

Et si c'est pas un animal, c'est p'têtre un végétal ?

Nan.

Un esprit ducon. Un esprit. Mais je le sens pas. Sauf qu'il peut y avoir des tas de raisons pour lesquelles on ne sent pas un esprit : il est malégique et sait se cacher, je suis pas assez entrainé, le froid m'embrouille, le stress, ce que vous voulez.

Au moins Phil est content d'être avec moi. Il me le dit et du coup j'lui fais un gros poutou sur la joue. Si tout le monde nous demande depuis combien de temps on est ensemble je jure que je joue le jeu.

Après il m'a appelé Bro. Donc ça casse un peu l'effet.


- Moi aussi Bro. Même si j'aurais préféré que tu sois métamorphe baleine. Enfin t'inquiètes. Depuis ma mission suicide en Sibérie avec Logan j'suis encore plus un super canadien du froid.

Rien ne peut m'atteindre. JE SUIS LE ROI DU MONDE. Si tout s'était passé normalement j'en aurais profité pour faire ça sur la proue du bateau. Znif.

Encore une secousse. Je tombe à genoux.

Concentre toi Zach, concentre toi sur ta rune.

J'entends un craquement. Puis des gens qui hurlent et courent partout. Allez petite rune, fonctionne, fonctionne.

WOUSH. J'entends des tas de voix toutes à la fois, comme si tous les animaux marins et toutes les algues me parlaient en même temps. Je suis submergé et j'arrive à peine à penser "ah ok donc il ya peut-être DES fantômes". Je rejette la tête en arrière, j'crois qu'je gueule. Puis je perds connaissance. Bonne nuit.

_________________

Socrate est un chat.

We can stand, companion ! [PV Zach] Tumblr_optpxa2VKb1vii01fo1_500

We can stand, companion ! [PV Zach] 568626canadabros150

Socrate is:
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Sous Directeur d'Orpheo Canada | Le loup boueux et épicé
MESSAGES : 21
DATE D'INSCRIPTION : 29/10/2018

Niveau du personnage
Point RP:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue22/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (22/100)
Point Membre:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue36/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (36/100)
Niveau: Affirmé
Philip O. Burgess
Philip O. Burgess
Admin | Sous Directeur d'Orpheo Canada | Le loup boueux et épicé
MessageSujet: Re: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] EmptyDim 5 Sep 2021 - 14:33

"We can stand, companion"




J’suis sûr que c’était une mauvaise idée de partir pour cette expédition. Outre le côté se geler les… parties, y’a globalement peu de fun à aller gratter le dos du vieillard coincé dans la glace depuis huit cents ans. Ou mille. Ou plus. Globalement, il avait qu’à prévoir le refroidissement climatique et inventer le chauffage plus tôt. On a bien des climatiseurs dans le désert pour « contrer » le réchauffement climatique hein.
J’aurais jamais osé la faire cette blague, mais eux ils ont osé et ils continuent de l’assumer.
J’sais pas, paraît que ça shoot de respirer du full gaz carbonique. Ils devraient remplacer les cigarettes avec ça. T’es en manque, pouf, petite inspiration et bonus pour la planète, tu répares la couche d’ozone. Enfin, avec les climatiseurs du désert en face, on est genre sur du Godzilla vs Garfield. Quoique, faut pas trop sous-estimer les chats.

Zach se dégage de mon emprise paternaliste et me répond. J’me retiens de lui dire que j’suis son supérieur donc c’est genre normal que j’en sache plus que lui, que ça m’donne à peu près les pleins pouvoirs et que j’peux être un tyran si j’veux mais y’a tellement de mensonge que j’arriverai probablement pas à rester sérieux jusqu’au bout.
Philip le tyran. Ça ne va pas ensemble. Deux antipodes. A la rigueur j’suis le tyran de la rigolade si l’autre est trop stressé dans son costume. Allen quoi. Ou nan, Cormag. Son surnom il commence à bien circuler sur les réseaux d’ailleurs, Coco de Berlin. Les gens sont discrets, d’autant qu’on peut tracer assez facilement les IP mais tout le monde est sous VPN ici donc les services de renseignements ont bien du mal à couper le mal à la source. M’enfin le mal. On traite le mal par le mal. Donc par les lois des mathématiques et parce que je l’ai décidé, ça s’annule et ça fait du positif.
Philip le tyran. Tout à fait.

Sauf que ma tirade mentale est perturbée par l’autre là. Il s’est dégagé et maintenant c’est lui qui joue tentacles man sur ma doudoune. Il a pas commencé mais j’ai déjà envie de lui tirer les joues vers le haut, puis vers le bas. Puis vers le haut. Puis vers le bas. Puis…

- Tu penses que ce seraient quoi mes formes si j'étais métamorphe animal ?

C’est une très bonne question. Et pourquoi j’ai que 3 formes animales alors que y’en a plein qui en ont 5 ? C’est la vie Zach, la vie. T’as pas la mentalité pour être métamorphe. Je serais bien incapable de la définir, mais j’ai décidé que. Philip le tyran. Je fais pourtant mine de réfléchir. Donc alors dans une réalité alternative. Zach, des formes animales. Je le fixe. Tentacles man. Je lui montre ma paume sur trois doigts ouverts et deux fermés. J’ai pas encore six doigts, désolé.

« Cthulhu. Milou. Timon. J’t’en donne pas plus, j’suis déjà complexé par mes trois uniques formes. »

J’te laisse le temps d’analyser tout ça, de prendre les passages tordus de mon cerveau et de te faire ta propre opinion, parce qu’il n’y a rien de mieux que de laisser les gens sur leurs faims pour des trucs débiles. Surtout quand les gens qui discutent sont aussi débiles. Pardon si t’espérais être Godzilla, j’l’ai déjà abordé dans mes passages mentaux précédent, j’me sentais pas de faire de la redite.

C’est quand qu’on rentre ?
Je regarde les orques qui font des sauts et vraiment, ça m’intéresse pas. Tant que l’on n’est pas arrivés, je refuse de prendre part à quelque démonstration comportementale étrange. Ça se trouve c’est une parade nuptiale version nouvelle génération, ils testent des nouveaux trucs et nous on est juste en train de contempler la magnifique évolution. Autant ils sont en train de développer un orteil et ils se croient déjà devenus mammifères.
P’t’être que Zach aussi développe un nouvel orteil parce qu’il s’agite comme s’il avait le feu au cul. T’inquiète, t’as la banquise entière pour te refroidir.

- Mais si ça se trouve CA A un rapport avec la mission !

No.
No no. Ooooh, no noooo ♫

Mais il répond d’un oui oui oui lorsque je lui demande de me suivre, après être finalement entré en contact avec mon extrême bonté et mon sens des responsabilités. Meilleur duo de rabat-joie, soit dit en passant. Seuls ça passe mais ensemble, woouuush, ça se met à prendre des décisions, à calculer des trucs, à mettre les gens au travail. Allen quoi.

J’ai pas oublié ce que Zach a dit. C’est probable, en tout cas, j’espère que ça a un lien avec la mission. Je me sentirai mal de faire des heures supplémentaires parce qu’on est entré sur le territoire du second cané qu’on n’était pas censé rencontrer. Autant il est jaloux de pas avoir d’attention et il nous envoie son armée des mers, tel Poséidon, avant qu’un de ses dauphins bicolores nous envoie de sa nageoire de tennis un selfie sur le pont représentant le seigneur des mers. Avec la mention « Yo, on chante des chansons et on tue des gens, wanna come bro’ ? ».
J’plonge pas, c’est mort, bro’.

Les trucs passent et avec Wilton et son sonar qui galère finalement on tombe par terre. Enfin, le bateau plutôt nous fait un gros nop avant de repartir, grandement ralenti. Et Zach il râle. Tu râles pas s’il te plaît. J’ai pas râlé moi. D’ailleurs, il m’est tombé dessus et on a manqué de s’embrasser par hasard et ça m’a fait rire un peu. Il me prend aussi pour un mur d’escalade pour retomber sur ses pieds et y’a ma main qui vient l’aider sur la fin. Ah bah il est beau l’exorciste super entraîné qui arrive pas à se relever tout seul. J’te préviens, t’es le premier à passer à l’eau si faut vraiment checker un truc sous l’eau. Les sous-directeurs ils se mouillent pas. Au propre comme au figuré là.
Tu sais pas ce qui t’attend.

- Personne n’est télépathe avec les animaux ici ?

J’amène mon index à mon menton. Un télépathe animal. Non, pas que je sache. On n’était pas censé avoir des animaux dans l’expédition donc on a pas pensé à emmener un télépathe animal spécialement pour l’occasion. A part Wilton Gagnon à vrai dire, y’a personne avec un truc vraiment utile, les chercheurs c’est avant tout… des chercheurs. On les sélectionne par sur leurs aptitudes magiques. J’suis un peu deg’ de pas avoir gagné contre Mila. Oui parce que j’ai fait un autre pari autre que la poutine. Mila, c’est une télépathe fantôme. La seule qui soit full liée au QG Canada à vrai dire, les deux autres c’est des Washingtonais, du coup elle est plutôt bien occupée et j’sais que quand y’a deux missions qui se superposent elle fait une bataille avec l’un de deux responsables. Pas une bataille genre déchaînement de pouvoir hein. Genre. Une bataille. Le jeu de cartes là. La randomisation à son paroxysme. Du coup j’ai perdu et elle m’a fait tchao parce que je lui ai déjà sucré une partie de ses vacances la dernière fois. Autant elle a truqué le machin.
Bref.
La moralité c’est qu’on n’a pas de télépathe fantôme et qu’il va falloir faire avec. Ptin de valet qu’est tombé trop tôt.

Je secoue donc la tête pour répondre à la première question de Zach mais c’est totalement inutile parce qu’il est concentré sur sa rune. De détection de fantôme. Ouf comment on a une déformation professionnelle qui consiste à croire que tout truc chelou involve un fantôme. Le plafond qui craque ? Fantôme. Courant d’air ? Fantôme. Plus de PQ ? Fantôme.
C’est les pires ceux-là.
Du coup :

« Nan, y’a pas de télépathe animal. »

Mais y’a toi mec, y’a toi. T’es la personne de la situation. Montre-moi tes talents que j’puisse me la péter ensuite et dire « hey c’était mon apprenti. Ouep, fou hein ? Il est dingue balèze ouais. ». Sinon tu pars à la flotte. Il m’fait un bisou et je farfouille dans ses cheveux. Tu sais pas ce qui t’attend.

- Moi aussi Bro. Même si j'aurais préféré que tu sois métamorphe baleine. Enfin t'inquiètes. Depuis ma mission suicide en Sibérie avec Logan j'suis encore plus un super canadien du froid.

Ravi de le savoir. Tu vas aussi pouvoir ajouter super canadien de l’eau du froid bientôt. Et merci aussi, pas la peine d’enfoncer le clou, j’ai pas de forme aquatique, c’comme ça. J’fais mine de pas être ravie mais en vrai j’m’en fiche un peu. Ça me fait une excuse de plus. J’ai vaguement entendu parler de sa mission en Sibérie. On se tape vraiment des barres dans les pays froids. Une nouvelle secousse et un crac. Ok, donc on est passé sur l’échelle 2 du « bouge-toi les fesses ». Je sais pas jusqu’où ça monte, mais ça monte. Ça me suffit pour réarranger mes idées. Zach est super concentré sur sa rune et j’espère vraiment que ça va marcher. Il est déterminé et ça me fait bien plaisir, j’ai l’impression qu’on revient quelques années plus tôt. Je sais qu’on est dans l’urgence mais c’est comme ça, la nostalgie arrive à tout moment.

Puis l’autre il tombe dans les pommes. ZACH. SERIEUX. ZACH ? J’inspire profondément. Je suppose que la rune a fonctionné mais j’espère que c’était pas trop trop violent. Mais qu’est-ce que je raconte. Zach il tombe pas comme ça dans les pommes. C’est forcé que y’a une grosse merde là-dessous. Comment je suis censé te passer par-dessus bord si t’es inconscient, hein ? HEIN ? RABAT-JOIE.

Du coup j’lui mets une claque. Gentille hein, l’objectif c’est de le réveiller, pas de le mettre dans le coma. Puis une deuxième. C’est pas le moment de dormir, gros. J’ai emmené des chercheurs, pas des exorcistes. Autant dire qu’ils sont pas du genre à aller sur un terrain inconnu. Bon. On va d’abord tout sécuriser.
J’m’adresse à Wilton :

« Essayez de le réveiller. Montez sur le pont et posez-vous sous le cockpit du capitaine. Je veux que tout le monde se rassemble là-bas. Doués comme non-doués. Assurez-vous de protéger les innocents si ça tourne au vinaigre. Utilisez vos pouvoirs si besoin. Quand Zacharia sera réveillé, dites-lui de vérifier les dégâts du bâtiment et qu’il sécurise la zone un maximum. Quand vous aurez son feu vert, demandez aux télékinésistes de forcer l’avance du bateau. Il faut qu’on arrive rapidement. Je vais voir ce qui se passe là-dessous. »

Le chercheur acquiesce et je l’abandonne avec mon pote. Il se débrouillera pour le porter. Et peu importe si les innocents nous voient en train d’utiliser nos pouvoirs. Si je les isole dans leurs cabines, ils pourraient bien y rester. Il faut que tout le monde se rassemble. Les innocents n’ont de toute manière aucune manière de communiquer avec l’extérieur actuellement. Sauf le capitaine, mais le capitaine est un doué. On devait au moins s’assurer de ça.
Je saute dans la pièce principale où tout le monde s’agite un peu trop et donne le point de rendez-vous, avec un sang-froid qui suffit à la majorité pour m’obéir. Bien. Je poursuis mon chemin pour récupérer une bouteille d’oxygène, un masque, une corde, des palmes et une combinaison de plongée. Ptin. Vraiment. J’ai mes bandes de métamorphe et quelque part, ça me garde bien au chaud, mais on parle quand même d’une eau très froide. Je chercherai pas à savoir à combien elle est, allez vous renseigner.

Je mets le tout assez rapidement, toujours secoué par des réguliers mouvements de blocage et accroche la corde à la taille. S’agirait de pas être envoyé au large quand les télékinésistes déclencheront les turbines. J’inspire et tente de plonger mais y’a une pression psychologique qui me retient. Allez Phil, tu penseras au tapis d’Allen plus tard.
Putain de ses morts. Je plonge et y’a pas à dire. Combinaison ou pas.
C’est.
FROID.

Aaaaaah.
Mais vraiment, laissez-moi exprimer ce aaaaaaah sorti du fond des âges.
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah.


Au moins on voit très bien. L’eau est vache de translucide sous la glace et on perdrait presque pied en constatant la profondeur. Est-ce qu’il y a seulement un fond ?
M’enfin, dans l’immédiat, je me concentre plutôt sur le truc gigantesque qui retient le bateau. Vous avez déjà vu vingt mille lieues sous les mers ? Les grands poulpes là ? C’est ça. C’est totalement ça. Mais c’est chelou parce que les bras c’est pas des bras. C’est des. Putain. De. Fantômes. Des chaînes de fantômes. J’arrive même pas à les compter, je sais pas jusqu’où ils sombrent dans le fond. Ils s’accrochent à des cordages super épais et y’en a plusieurs qui sont accrochés à la coque grâce à… c’est quoi ? Des ancres ? Des harpons ? Ça tient des trucs les fantômes ? Nan, alors c’est qui qui a fait ça ? Des animaux ? Ça explique les orques ? En parlant des orques, j’ai l’impression que y’a comme un espèce de halo d’animaux marins autour du bateau, comme si fallait surtout pas s’en approcher.
Qu’est-ce que c’est que cette merde encore ? Ce qui est sûr c’est que ça a l’air bien accroché en tout cas. Et pas possible de voir qui est au fond. Bon, tant pis, y’a pas à chier, si on veut avancer va falloir détacher toute cette merde. Venir et faire « hey salut, ça a l’air cool votre chenille, mais si vous pouviez crécher ailleurs genre vous accrocher à un iceberg j’suis sûre que la fête elle serait encore plus géniale.
Je sais pas trop si les bras de fantômes en chenilles m’ont repérés mais si j’viens et que je leur casse leur délire, ils vont pas apprécier j’pense. J’aimerais bien soupirer mais j’souffle dans un tube actuellement alors l’effet il serait un peu faiblard. Et comme le principe du soupir c’est d’être vu et entendu. Bon.

Je m’approche du premier groupe et là ils tournent tous la tête vers moi en mode bien vénère.
Ooookey guys and gurls. J’vais venir avec des renforts hein. Y’a pas de videur à votre fête mais j’aimerais éviter de me faire démonter par tous les gens bourrés.

Appelez la sécurité.

Du coup je fais demi-tour et remonte à la surface. Ils m’ont pas suivi. Autant ils sont accrochés à leur cordage. Je m’accroche à la coque et remonte dans le bateau par la petite échelle de secours. Je reviens vers les autres, tout trempé de mon état, je sais pas comment ça s’est passé, je sais pas où ils en sont, je sais pas si Zach il est là mais j’arrive au tournant du lieu de rendez-vous que j’ai donné et je balance immédiatement :

« Y’a des ribambelles de fantômes là-dessous. Genre beaucoup, ils sont accrochés à la coque, faut qu’on les retire mais je tiens pas à me faire démonter par des random. Zach euh… »

Zach, t’es là ?

_________________

Get you a man who can protect you sleep twice as much as a normal human.
We can stand, companion ! [PV Zach] 5
color : DarkSlateGray
Revenir en haut Aller en bas
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
EMPLOIS/LOISIRS : Guitare oh yeah rock'n'roll babe !
LOCALISATION : Trou paumé sur mer (Little Angleton ?)
CITATION DU PERSONNAGE : I was born and grew up with my ass in the tender grass, I had never travelled 'cause heaven was under my back - June&Lula - Tender Grass

MESSAGES : 627
DATE D'INSCRIPTION : 02/03/2012

Niveau du personnage
Point RP:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue142/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (142/100)
Point Membre:
We can stand, companion ! [PV Zach] Left_bar_bleue265/100We can stand, companion ! [PV Zach] Empty_bar_bleue  (265/100)
Niveau: 6 - Affirmé
Zacharia Creed
Zacharia Creed
Admin | Fou furieux, oui Nicolas
MessageSujet: Re: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] EmptyVen 5 Nov 2021 - 1:35

You can dance, having the time of your life

Vazy-wesh. Même pas le gars me répond sérieusement. Je voulais des vrais noms d'animaux moi ! Et puis j'en voulais cinq ! M'en fous que tu sois handicapé du pouvoir, Philouchet. D'accord on va arrêter tout de suite l'habilisme et puis on va se calmer parce que moi je n'ai pas DU TOUT de pouvoir. Gneugneugneu. La nature c'est chelou.

D'ailleurs, je suis assez content que mon ex-mentor et superpote m'avoue être complexé lui aussi par la limitation de ses capacités de métamorphe. C'est vrai ça, pourquoi trois et pas cinq ? Voire plus comme cela peut arriver à certain.e.s métamorphes expérimenté.e.s ? Franchement, gné. C'est injuste. En plus, Phil, c'est pas le dernier des clampins, c'est quand même un gars bosseur, dédié à son pouvoir. Même quand il dort sous forme de loup dans le bureau de son supérieur, oui oui. Ca entraine le pouvoir, c'est qu'est-ce que j'dis. Bref. Je suis donc un poulpe, une mangouste et un fox-terrier à poils blancs. Mouais. Je boude un peu, croise les bras.


- Tu devrais pas reporter tes complexes sur moi.

Puis je me jette sur lui en tirant vivement la manche de sa parka parce que fuck.

- Pour la mangouste je suis d'accord, mais sinon je serais plutôt une seiche, un saimiri, un puli hongrois, un orignal et un hippopotame. Ou un hippopocampe, j'me tate. Ou peut-être une coquille st jacques ?

Comme je regrette cet instant d'insouciance à me prendre à rêver des pouvoirs que je n'ai pas.
Car se passe ce qui s'est passé, hein, le bordel sur le bateau, tout l'équipage qui part à la renverse, l'absence de télépathe animal, Wilton Gagnon qui est le meilleur sonar que le monde ait connu, Phil qui se fout de mes exploits des glaces, etc. On a même pas le temps de s'attarder sur des choses imaginaires et ça me blesse. Ouais il paraît que j'ai un taf et que ce taf inclut des missions, ouais.

Et donc c'est le bordel, on se cogne les uns sur les autres, j'heurte et manque d'embrasser Philou, -le filou- je trace des runes et je, oh, bah tiens, je perds connaissance.

Ca va être tout noir.

Ca sonne. Ou ça résonne, je n'sais pas. J'me sens pas ouf bien. J'entends un peu trop de voix paniquées autour de moi à mon goût. Je plaque mes mains sur mon fronts, j'essaie de convaincre la douleur et la nausée de partir, mais c'est pas évident. Je me mets à respirer bruyament, et j'entends autour de moi qu'on s'extasie du fait que je sois conscient. Youpi les gars, youpi.

Je me redresse, endolori et je vois le visage de Wilton se planter devant moi.


- Zach, ça va ? T'es prêt à m'écouter ?

- Mmmmmh. Gogovazygo.

- Phil est parti sous l'eau. Il t'a chargé de vérifier les dégats et de sécuriser le périmètre.

Oh my. Responsabilités. Brrrr. Je secoue la tête comme un chien mouillé. Je pense à Ferdinand qui s'ébroue après s'être jeté dans la neige. Ca m'arrache un sourire. C'est ça, Zach, happy thoughts. Hey c'est comme ça que j'ai survécu la dernière fois, non ? Je sais plus. C'était horrible. Allez focus sur le moment présent s'il vous plait merci.

- Ah bon d'accord. Ok. Ooook.

Donc faut tout vérifier. Et le truc est immense. Comment je fais ça moi ? J'avoue que je me sens pas trop d'utiliser encore des runes là, j'ai peur de refaire un malaise et ça n'aidera personne. Je pense qu'il faut que j'organise un truc. Que je donne des ordres genre. Wah. Mes trois neurones tournent en rond à mille à l'heure dans ma petite boite crânienne.

- Ok, d'accord. Ok. Toi et moi, on va vers la proue. On envoie tous les doués en reconnaissance, sauf deux qui vont rester protéger les Innocents. On se répartit dans le bateau et on cherche les éventuels dommages. Rassemble les.

On essaie d'être discrets. Hophophop. On s'affaire, on réussit à avoir une discussion avec les sept autres doués de façon assez discrète, en tous cas on dirait pas qu'on manigance quelque chose. On se répartit les tâches. Comme dit précéemment, Wilton et moi on fait le devant du bateau. Parce que j'ai décidé et que j'ai envie d'être le roi du monde tel Leonardo Di Caprio dans Titanic.

C'est assez grisant de courir dans les couloirs vides de ce gros machin. J'adore. Je suis comme un petit enfant dans une piscine à boules. Faites que personne ne sache jamais que j'ai pensé ça à ce moment.

VLAN.

Toutes les portes dudit couloir qui s'ouvrent en même temps. Yay. J'commence à trembler. De froid, de peur... J'sais plus. J'entends des grincements. Y a des lumières qui clignotent. Ohlala.

Je suis un peu essouflé quand Wilton et moi, on arrive au niveau de la proue. Y a des morceaux de glace sur le pont. En plus, j'ai l'impression que le tout frémit un peu. Comme s'il y avait un séisme.


- Mec, on a heurté un petit iceberg. Je pense qu'on est plus solides que ça mais je vais avoir besoin que tu restes aux aguets pendant que j'utilise mon sonar.

Ok dude, ok. Je regarde donc mon collègue partir utiliser son sixième sens et j'essaie de bien observer autour de moi. J'me les pèle pour tout vous avouer. J'avais pas capté qu'on m'avait retiré mon blouson quand je suis tombé dans les pommes et maintenant je suis en t-shirt au grand air. Bien ouej Zach. Je regarde l'horizon, le ciel est toujours bleu quoique parsemé de quelques nuages mais l'ambiance crie le creepy, j'ai presque l'impression d'entendre des chants d'outre-tombe. Brrr.

AH ! UN TRUC M'A TOUCHE !!!

Ah, c'est Wilton qui a agrippé ma main. Purée. Je le regarde avec de gros yeux intenses. Du moins, j'espère qu'ils sont intenses.


- Ok, y a des petites fissures dans la coque, mais je sais pas à quel point c'est grave, faudrait voir avec les ingénieurs...

J'hoche la tête.

- D'acc, viens, on fait le tour de cette partie là du pont et on retourne voir les autres pour faire le point. Dis, mec, t'as pas l'impression qu'on vibre un peu là ?

Il hoche la tête en retour, me prend le bras et m'entraine de retour dans les étages inférieurs du bateau. On redescent pas mal jusqu'à arriver à notre point de départ, un groupe est déjà de retour, RAS de leur côté. J'ai l'impression que les vibrations s'intensifient et toujours cette sensation cheloue de voix dans l'arrière de ma tête, honnêtement, je sais pas si je dois y prêter attention.

Mais tiens voilà une voix qu'elle a l'air bien réelle et qui m'appelle...


- PHIL ?!

Le voilà revenu, notre messie à tous. Il est tout trempé et il a l'air ridicule avec ses palmes et son masque sous le bras. J'égrène dans ma tête les mots qu'il vient de balancer à tout va, comme si on était bien concentrés de base pour l'écouter...

Donc quoi ?

Y a des fantômes là dessous, ça je savais. Le truc c'est qu'apparemment il y en a BEAUCOUP. Des ribambelles qu'il a dit le monsieur. Ceci dit c'est vraiment joli comme mot "ribambelle", on a vraiment l'impression d'une girlande de Noël. En l'occurence c'est trompeur parce que pas du tout. J'essaie d'imaginer une chaine de fantômes et ça me fait penser aux tentacules d'un pouple qui aurait huit bras en forme de macchabés transparents... Oulah je m'égare.

Heureusement que Wilton Gagnon premier du nom (ou pas, mais j'espère que c'est le premier et le dernier aussi, c'est vraiment trop étrange et moche comme combinaison) est là pour prendre la parole en premier.


- Dégats mineurs sur la coque, le bateau va tenir encore un moment si les spectres n'ont pas trop de puissance. Malgré tout on dirait qu'ils ont air de vouloir nous faire fuir à coup de tremblements, de portes qui claquent et de lumières qui sautent, c'est ce qu'on a tous constaté.

Secouage de tête de ma part. Ok, on est hantés. C'est bien. Maintenant, c'est quoi la solution ? Parce que solution il doit y avoir. J'accepterai pas autre chose. De toute façon, Phil il a dit, faut qu'on s'en débarasse. Qu'on exorcise un peu tout c'bouzin quoi.

Je décide de compléter la phrase de mon acolyte :


-Euh euh euh... Bah... J'pense qu'il faut qu'on s'y mette tous hein ? Y a assez de combis de plongée ? Les runes ça va être une galère dans l'eau mon gars. Faut qu'on brainstorme sur les pouvoirs, parce que là, va falloir balancer du lourd. Je suis prêt à balancer télékinésie quand vous voulez. Mais ça suffira pas. Faut trouver une stratégie et vite.

J'effectue des signes de main nerveux envers les autres scientifiques-exorcistes, revenus entretemps de leur mission reconnaissance. Je leur explique la situation, pendant que Phil dégouline sur le sol. On parie combien qu'il est en train de penser au moelleux tapis du bureau d'Allen ? CHEH ! Fallait pas se prélasser et faire des paris à la con, monsieur le sous-directeur.

Toujours est-il qu'on a un métamorphe plante -c'est un peu nul- doublé d'empathie -si ça fonctionne aussi sur les fantômes, ça peut être intéressant-, un élementariste eau qui est aussi bourreau, une lectrice de rêves - élementariste météo, une haltérophile - lectrice de souvenirs, un charmeur - invisible, une mime - guérisseuse et un autre cogiste, dont le don est la lecture de pensée des animaux. Woooké. Y a de l'utile comme du totalement inutilo-random mais c'est ça qui fait tout le charme de l'affaire. Dans tous les cas, je sais pas si on va pouvoir faire dans la dentelle. Ceci dit ce serait quand même intéressant de connaitre la provenance de ces fantômes.


- Peut-être des âmes de naufragés, lance Alan, le gars qui lit dans les pensées des poissons-lunes et autres anémones de mer.

- Possible, concède Wilton, je vois pas ce que ça pourrait être d'autre. Mais je n'ai jamais vu ce genre de formation de groupe, je me demande à quoi c'est dû.

J'hausse les épaules. En vrai, ça m'intéresse, mais comment dire que j'ai pas trop trop masse le temps de m'en préoccuper maintenant. A moins que ce ne soit pertinent pour l'exorcisme ? Et si ça l'était ? Et si on ne pouvait pas exorciser parce qu'ils sont insécables les uns des autres et donc trop puissants ? Brrr. Un frisson me parcourt. J'expose mes questionnements au groupe :

- Dites, vous pensez que le fait qu'ils soient en groupe, en forme de chaine, ça décuple leur puissance ? Quelqu'un a déjà entendu parler de trucs similaires ?

Paske moi non. Je connais les nids à fantômes, le genre d'endroit bien glauque et hanté jusque dans les fondations parce que les âmes en peine s'y empilent d'années en années, dans un cercle vicieux qui fait que plus rien ne se passe de bon dedans mais là... Il en faut quand même beaucoup pour maudire tout un pan du fin fond de l'antarctique, me semble-t-il. Peut-être que la grotte pour laquelle on est là depuis le début a un lien ? Est-ce que d'anciennes civilisations possédaient une telle puissance magique que ça reste incrusté jusqu'au fond de l'eau des millénaires après ? Trop d'questions. J'ai la tête qui tourne. Je soupire :

- Le pire, c'est qu'on devrait collecter des infos, je suis sûr que c'est...

Ohla, nausée. Ils continuent de faire vibrer le bateau les enfoirés. Je m'appuie contre le mur. On va laisser les autres parler un peu. Ca chante dans ma tête. Maintenant que Phil est de nouveau là, j'ose certainement plus prendre de décisions. J'ai déjà peur d'avoir fait de la merde.

_________________

Socrate est un chat.

We can stand, companion ! [PV Zach] Tumblr_optpxa2VKb1vii01fo1_500

We can stand, companion ! [PV Zach] 568626canadabros150

Socrate is:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We can stand, companion ! [PV Zach]   We can stand, companion ! [PV Zach] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

We can stand, companion ! [PV Zach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin du RP : From far and wide, O Canada, We stand on guard for thee {OK}
» From far and wide, O Canada, We stand on guard for thee
» Zach-Zach is here ! {OK}
» Can we go camping ? [VALIDE ZACH]
» Passage au niveau 7 de Logan et Zach | Gla.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Les pôles :: || Antarctique-
Nos partenaires
We can stand, companion ! [PV Zach] 1540142588-1We can stand, companion ! [PV Zach] Xq8zl4LWe can stand, companion ! [PV Zach] 462622Bannire We can stand, companion ! [PV Zach] Bouton13We can stand, companion ! [PV Zach] PbgChxtWe can stand, companion ! [PV Zach] Exy8Nxe5_oWe can stand, companion ! [PV Zach] 8eFaMR4We can stand, companion ! [PV Zach] Ms3eWe can stand, companion ! [PV Zach] WbmnWe can stand, companion ! [PV Zach] 1536731829-341142368006asatestWe can stand, companion ! [PV Zach] CssnWe can stand, companion ! [PV Zach] Bouton10bouton-part