AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Crow
Dark Crow
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Quand les corbeaux chantent, la mort n'est pas loin...

MESSAGES : 644
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2011

Niveau du personnage
Point RP:
94/100  (94/100)
Point Membre:
64/100  (64/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Sam 23 Nov 2013 - 21:24


« Lorsque les corbeaux chantent, la mort n'est jamais loin... »



    « Alors, toujours rien ?

    - Non, c'est toujours le vide dans ma tête, mais peut-être est-ce mieux ainsi.

    -Tu as peut-être de la famille qui te cherche, tu ne devrais pas abandonner.

    - Je pense qu'elle m'aurait déjà trouvé si c'était le cas... Et vous le savez mieux que moi. »

    Assise sur le sol gelé, face à l'océan qui leur faisaient face. La jeune fille observe l'endroit d'où elle venait, c'était pour elle l'océan qui lui avait pris son ancienne vie, mais c'était aussi l'océan qui lui avait donné naissance. C'était donc de l'océan qu'elle venait, son ancienne vie ne lui importait peu pour l'instant. Pour tout avouer, quelque chose en elle, indéfinissable soit-il, l'empêchait de vouloir retrouver sa famille, de vouloir les connaître. Peut-être était-ce de la peur, ou simplement une forme de mélancolie, impossible de le savoir... Il faisait de plus en plus frais, l'éducatrice en charge d'elle, avait demandé à ce qu'elle rentre avec elle, mais la jeune fille resta silencieuse, sourde à tout interpellation. L'éducatrice finit par rentrer seul, laissant derrière elle, l'enfant de l'océan. Elle se dit sûrement, que lorsque celle-ci aurait trop froid, elle finirait pas rentrer de son plein gré. Arya, tel était le nom noté sur son passeport, était une fille assez solitaire...

    Alors, beaucoup se disait qu'il était préférable de lui laisser son autonomie. Bon pour tout avouer, Arya n'était pas vraiment une fille facile, elle a hérité d'un caractère plutôt dur. Donc si la plupart du temps on la laisse tranquille, c'est surtout pour ne pas à avoir à soigner ceux qui ont tentés de la calmer. Enfin, soit... Peut-être qu'aujourd'hui l'éducatrice aurait dû insister un peu plus, peut-être que si elle l'aurait fait, ça ne serait jamais arrivé. Pourquoi aujourd'hui, pourquoi aurait-elle fait cela maintenant et pas avant ? Est-ce que Arya avait des choses à cacher, ou est-ce qu'elle a simplement décidé de partir subitement, comme ça ? On l'a croyait pas capable de fuguer, personne ne la retenait par la force, d'ailleurs elle n'avait aucune raison de fuguer. Qu'est-ce qui lui est passé par la tête à ce moment-là ? Mais, est-ce que se sont le bonne question à poser ? Non... La question est, qu'est-ce qui lui est arrivé ?
       

    J'ouvre de nouveau les yeux dans un endroit sombre, mes oreilles sifflent et une douleur vint rejoindre l'arrière de mon crâne. J'ai la gorge seche et j'ai soif comme jamais, sans prendre en compte la faim qui me tiraillait l'estomac. Depuis combien de temps suis-je ici et pour quelle raison ? La dernière chose dont je me souviens, c'est les vagues sur la plage avant le trou noir. Je tente de bouger, c'est alors que je remarque les liens qui me clouent sur la chaise. Cette foutue chaise qui me fait mal au cul, allait savoir depuis combien de temps j'étais assise dessus inconsciente, bordel de merde ! J'étais capable de chose que d'autre n'était pas capable de faire, comme de la magie... Je n'arrive pas à contrôler cette chose, mais si je me concentre peut-être un petit peu... Non, rien à faire, ça ne marche pas. Je ne sais même pas comment ça s'utilise, est-ce que je dois visualiser ou être toujours en colère pour que ça marche ?

    Je reporte mon attention sur l'endroit où j'étais, une porte venait de se refermer. Une personne venait de partir, ou au contraire venait d'arriver. J'espérais que cette personne venait de partir, mais il ne fallait pas trop rêver.

_________________


Dans la douleur, j'incarnerais ton malheur !

Les triplés:
 


Vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 650
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Jeu 5 Déc 2013 - 14:26

It's not a war, no, it's not a rapture

Mary remontait les escaliers de l'appartement qu'elle avait commencé à louer deux mois auparavant, idéalement situé sur la baie de Cardiff. Idéalement situé notamment à cause du cadre. Cadre qu'elle trouvait magnifique, agréable, et complètement adapté à sa nouvelle vie de mère. Cardiff Bay était l'endroit qu'elle avait choisi pour élever son enfant. La mer, les monuments historiques, la Doctor Who experience...La jeune femme avait été séduite par le charme de l'endroit, et s'était déjà trouvée un gynécologue obstétricien à la clinique de la ville qui se chargerait de la suivre durant le reste de sa grossesse, et de mettre au monde le bébé. Par curiosité, elle s'était même rendue aux portes ouvertes de crèches et d'écoles maternelles. Cela l'occupait.
Mais ce qui avait particulièrement retenu son attention ces derniers temps, en dehors des coups de pieds de la petite merveille de vie qui s'éveillait en elle, c'était cette fille.
Quelques jours plus tôt, elle avait réalisé une prise que n'importe quel humain noir aurait désiré faire. Une Cross. Pas n'importe laquelle, la quatrième dans la ligne de succession à la tête de Croix. La fille de Gaël Cross, lui même récemment tué par un "collègue", Matt Drust. Mais Mary-Jane n'avait pas voulu tuer la gamine. D'une part parce que les hormones la rendaient beaucoup trop sensible et qu'elle ne voulait pas prendre de (trop) de risques pendant la grossesse. D'autre part parce qu'elle faisait un otage parfait. La jeune femme était bien consciente qu'il serait très dur de négocier avec Croix, mais elle savait également que Mathias -car tel était le nom de l'adolescente- avait malgré tout une certaine valeur.

Malgré l'allure de baleine que M-J commençait à prendre, il n'avait pas été difficile de l'enlever. Elle avait reçu une information de la part d'un des anciens amis de ses parents, vivant en France, qui lui avait indiqué où elle se trouvait. Mathias était en position vulnérable. D'après le signalement, elle se faisait plus ou moins suivre par des médecins, et était déboussolée. Un peu de chloroforme et une rune qui maintiendrait sa léthargie, doublée d'un cercle runique de téléportation (qu'elle avait payé assez cher à un professionnel, mais cela en valait le coup), et la Cross était dans son appartement, et Mary n'était pas fatiguée plus que d'habitude. Le plus difficile avait peut-être été de l'attacher à une chaise. Surement. Son ventre se faisait de plus en plus encombrant, à près de sept mois de gestation.

Elle le sentait particulièrement bien peser en cette fin de matinée, portant ses deux sacs de courses dans l'escalier en colimaçon qui menait à l'étage du loft où se trouvaient la cuisine, son petit salon rempli de plantes en tout genres et des toilettes. Mathias se trouvait entre deux cactus et un bougainvillier, devant sa plante grimpante qui donnait des berceaux de Moïse, non loin de son érable bonsaï.

Mary-Jane soupira de soulagement en déposant les sacs sur le bar de la cuisine, et s'y adossa une minute en se tenant le ventre. A ce moment, elle réalisa que la jeune fille était éveillée.


-Oh. dit-elle simplement.

Elle détourna rapidement le regard et s'empressa de remplir un verre d'eau. L'hydratation, chose primordiale pour les femmes enceintes et les plantes. Ainsi que pour les otages dans le coma depuis un jour et demi. Pour tout le monde en général en fait.
Mary empoigna fermement la tête de l'adolescente et lui fit boire le liquide, avant de se planter devant elle.


-Alors Mathias, tu as faim ?

Elle oui. Deux fois plus qu'en tant normal étant donné l'énergumène qui prenait toute la place dans son utérus. Certes, elle haïssait les sorciers noirs et désirait tuer cette enfant sur le long terme, mais pour le moment, il fallait la maintenir en vie. Et puis elle était enceinte, aussi.
Alors qu'elle était plantée devant son otage, le bébé décida de se manifester.


-Ouch, grommela Mary. Je t'ai entendu. Moi aussi j'ai faim.

Elle fit bouillir de l'eau et prépara deux bols de ramens instantanés. Le bébé adorait les ramens instantanés. Et les raviolis. Et beaucoup d'autres choses éminemment caloriques, dont certaines introuvables comme le goulasch hongrois. Pratique pour les fringales nocturnes. Enfin. Elle posa le premier bol sur sa table en fer forgé et prit le sien à la main, s'asseyant en face de Mathias.

-Alors dis-moi, que faisais-tu seule en France ?

Bébé continuait de donner des coups de pieds, et elle tentait de caresser son ventre tout en continuant d'avaler ses nouilles. Devant son otage. Situation normale. Richard l'aurait tuée s'il avait su.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Crow
Dark Crow
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Quand les corbeaux chantent, la mort n'est pas loin...

MESSAGES : 644
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2011

Niveau du personnage
Point RP:
94/100  (94/100)
Point Membre:
64/100  (64/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Jeu 5 Déc 2013 - 18:16


« Lorsque les corbeaux chantent, la mort n'est jamais loin... »



    Une femme enceinte, la situation échappait complètement à la jeune amnésique. Elle se demandait si c'était cet individu qui l'avait kidnappé et attaché. Elle devait sûrement être une cinglée, une vraie malade mentale. Arya ne voyait pas du tout ce que cette femme voulait, elle ne l'avait jamais rencontré de sa vie, de sa nouvelle vie après qu'on l'eusse retrouvé inconsciente sur la plage. Elle observa son hôte, d'un air interrogatif. Qu'allait donc faire cette femme d'elle avec un ventre pareil ? La question hantait Arya, lorsque la femme vint en face d'elle et lui força à boire un verre d'eau. C'était soit, avaler l'eau soit, s'étouffer... Arya avait naturellement opté pour la première solution, buvant pour se sentir mieux aussi tant qu'à sa gorge et qu'à l'estomac. Arya eut comme un déclic, à l'entente du prénom par laquelle l'avait nommé la femme enceinte. Un prénom qu'elle a dû entendre assez souvent dans son passé pour se sentir nostalgique d'un coup.

    Mais elle n'avait pas clairement compris pourquoi c'était elle que la femme avait appelé Mathias, qui tout bonnement était un prénom de mec. Peut-être que la femme avait réellement fait une erreur, elle prenait Arya pour un certain Mathias. Quand elle y repense, Arya n'est pas très féminine bien qu'elle se soit laissé pousser ses cheveux, avant c'était pire... À son réveil elle se rappelle qu'elle avait les cheveux courts, elle ressemblait à un vrai petit garçon. Mais aujourd'hui, elle ne ressemble plus à ce qu'elle était, grâce au conseil de toutes ces personnes qui l'ont aidé, elle a soigné son image. La femme lui avait demandé si elle avait faim, cela devait être une blague... Arya commençait intérieurement à bouillir, encore quelque chose qu'elle n'arrive pas explique... Cette colère qui la caractérise ? Si elle ne se retenait pas un tant soit peu, elle aurait déjà balancé des insultes de toutes sortes à cette femme.

    On peut dire que le bon sens, la maintient à sa place pour l'instant. On aurait pu dire que c'est la peur, qui la maintient à sa place, si seulement c'était le cas. Ce que ressent intérieurement Arya est un conflit entre plusieurs émotions, la peur étant dominée par la colère, la solitude et autre, n'est pour l'instant pas assez fort pour se faire sentir d'Arya. Elle continua discrètement à jouer avec ses liens afin de trouver une ouverture et se libérer, le hic c'est qu'ils étaient serrés efficacement.


    « Pourquoi je vous répondrais, surtout après un tel traitement... Qu'est-ce qu'une femme enceinte souhaite obtenir d'une amnésique qui vit dans un foyer ? »

    Je ne l'aime pas, j'ai un sentiment antérieur qui semble refaire surface et je n'aime pas ça. C'est comme si, j'avais envie de dépecer cette inconnue vivante, mais comment une personne normale a de telles envies ? Je devais faire comprendre à cette femme qu'elle se trompait de personne et que ses actes étaient complètement criminels. Mais si je parle sans réfléchir, peut-être agira-t-elle plus mal encore.

    « A part l'argent qui sert à payer la cantine, je n'ai rien à vous donner... Laissez-moi partir, s'il vous plaît. »

_________________


Dans la douleur, j'incarnerais ton malheur !

Les triplés:
 


Vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 650
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Mar 7 Jan 2014 - 13:21

Don't be scared I'm not here for your heart

Mary-Jane observa placidement la jeune fille se tortiller discrètement pour défaire ses liens. Elle restait sur ses gardes mais doutait qu'elle puisse y arriver, toutefois. Elle avait placé quelques runes sur les cordes, et elle savait habilement faire des nœuds.

Comme cela était prévisible, elle ne se montra pas coopérative du tout. Elle invoqua les mauvais traitements qu'MJ lui avait fait subir pour ne pas répondre. Elle mentionna également un foyer et...Une amnésie ? Mensonge ou ruse pour faire douter l'humaine noire de l'utilité de sa capture. Elle prit une bouchée de ramen. Le bébé remua dans son ventre. Certes. Elle passa une main dessus et réfléchit. La future mère fixa la Cross dans les yeux. Elle n'avait plus qu'à utiliser son pouvoir d'influence pour la forcer à dire la vérité. Si cela ne fonctionnait pas du tout, il y avait de fortes chances qu'elle soit réellement amnésique. Shit.


-Tu vas me répondre car tu es mon otage, c'est le principe. Je ne suis pas supposée te traiter comme une princesse. Tu sais bien ce que je veux de toi. je suis une humaine noire. Ne mens pas, ça ne prend pas avec moi. Le coup de l'amnésie, trop facile.

Mais la gamine continua son petit jeu, avec beaucoup de conviction, d'ailleurs, lui affirmant qu'elle n'avait que peu d'argent et qu'elle n'avait aucun intérêt à la séquestrer. Elle lui demanda poliment de la laisser partir. Incroyable. Soit c'était une très bonne actrice, parfaitement entrainée par sa famille, soit elle était réellement amnésique, auquel cas Mary serait complètement désemparée. Elle usait de son pouvoir d'influence depuis quelques minutes, et l'intensifia encore alors qu'elle lui affirma :

-Tu sais bien que je ne veux pas d'argent, ne fais pas l'idiote. Ce que je veux, c'est des informations. Sur Croix. Croix. Rings a bell ?

Elle avait utilisé une expression anglaise sans vraiment y réfléchir. Cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas tenu de conversation en français. Elle parlait avec son frère en anglais, la plupart de temps, y ajoutant quelques mots de la langue de molière, parfois de gaélique. Elle posa son regard sur son ventre. Elle aimerait bien que son bébé comprenne le français. Et l'allemand aussi, peut-être. Mary releva rapidement la tête. Même s'il commençait à prendre beaucoup de place, ce n'était pas le moment de penser au (gros) poisson qui grandissait dans son ventre. Il fallait rester concentrée sur Mathias, sur les réponses qu'elle voulait obtenir.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Crow
Dark Crow
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Quand les corbeaux chantent, la mort n'est pas loin...

MESSAGES : 644
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2011

Niveau du personnage
Point RP:
94/100  (94/100)
Point Membre:
64/100  (64/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Lun 28 Avr 2014 - 21:36


Une situation manifestement tendue entre les deux femmes, pourtant l'une semblait plus idyllique que l'autre à premier vu. Il est difficile de soupçonner une femme enceinte, d'agir comme agit celle que la jeune fille amnésique a devant elle. Il n'est pas non plus évident, d'imaginer une femme enceinte transporter seule, une adolescente de dix-sept ans, d'un pays à un autre, en plus. Arya est encore loin d'imaginer l'endroit où elle se trouve, si elle savait, peut-être en serait-elle brisée. Déjà qu'elle a perdu les souvenirs d'une lointaine existence passée, voilà qu'elle s'apprête à dire adieu aux récents liens qu'elle eût créé avec quelques rares personnes. Arya ne comprend rien de ce qui lui arrive et elle souhaite faire comprendre ceci à son hôte, mais sans succès. La jeune femme n'a, en plus, guère envie de trouver des excuses de plus à énoncer. Un étrange sentiment d'agacement commence, lentement à grandir dans sa poitrine comme une soudaine chaleur intérieure. Tandis qu'elle écoute tout de même l'aînée, osant se nourrir devant elle, Arya se demande si la femme en sait un peu plus sur sa vie qu'elle-même, au final. Son pauvre ventre crie famine, avant de commencer à s'auto-digérer. De la salive s'acidifiait dans sa bouche, alors que son regard scrutait et scrute encore, affamée, la nourriture grossièrement ingurgité par la future mère. Elle détourne le regard avec une certaine colère, elle en aurait presque du mépris pour cette vieille bonne femme. Elle n'est pas si vieille que ça pourtant, quoique comparée à Arya, Mary est déjà un peu plus mature que celle-ci. Et quand en parle d'un sentiment naissant en Arya Fanalis, une soif de sang et de cendre attise vicieusement ses pulsions. Elle-même étonnée, d'avoir de telles pensées aussi macabres que scandaleuses qui la submergent dans l'inconnu de son esprit, encore égaré. Elle pense au feu, pourtant elle n'en voit pas la raison. Tous ses propres pensées l'effraient, elle se fait peur, mais le devrait-elle ?      

- Tu commences à me faire chier ! J'en ai rien ciré de ce que tu crois, sale chienne ! T'es la première cinglée de mon passé, à penser à ma gueule... T'es la seule, bordel... Annonce avec rage la jeune fille, le regard étrangement assombrit, rappelant ceux lugubres des corbeaux. Ignorant pourquoi, elle a haussé le ton soudainement, elle rajoute. Personne n'est venue me réclamer, je ne sais pas qui j'étais avant, mais je devais être qu'une branleuse de première, sans valeur, pour qu'on n'essaye même pas de me retrouver.  

Les mots sortaient de la bouche de la jeune Cross amnésique, sans que celle-ci ne s'en rende compte. Jusqu'à présent, elle n'avait jamais parlé aussi grossièrement. Ce n'était pas elle et elle le sait, pourtant ce qu'elle ignore, c'est que c'est bien un côté de son caractère de feu, impétueux qui refait légèrement surface. Et puis, à prendre en compte, que ses paroles venaient du coeur, de sa rage grandissante car même si elle le cachait jusqu'à présent, Arya a souffert dû fait que personne n'est cherchée à la retrouver. Devait-elle, jusqu'à maintenant, être considérée comme une orpheline ? Elle aurait aimé que ce soit le cas, cela aurait été plus facile à supporter pour la jeune guerrière aux souvenirs embrumés. Maintenant, elle est certaine qu'elle n'est pas si orpheline que ça ou du moins, pas si seule qu'elle pensait l'être. Et puis, plus la femme parle, plus Arya comprend de moins en moins, ce pourquoi elle était, justement, un otage. « Je ne sais pas, ce que tu veux de moi ! Je ne te connais pas... » Rajoute-t-elle en déclinant la tête vers le sol, soupirant désormais sous un sentiment de déprime. La jeune femme commence à repenser à tout ce qu'elle a vécu, depuis qu'elle s'est réveillée à l'hôpital. Rien. Elle n'a rien vécu de spécial, elle n'a fait que d'attendre que ses souvenirs reviennent, que quelqu'un lui vient en aide. Mais rien. Seule, toujours et encore seule. Qu'est-ce qui va lui arriver une fois qu'elle deviendra inutile, aux yeux de cette femme ? Songe-t-elle. Elle ne souhaite même pas y penser, elle n'a pas assez vécu depuis son réveil, pour elle. Elle lève de nouveau son regard, ses yeux ayant repris cette clarté d'innocence, des larmes se tracent, de manière dépendante, un chemin sur ses joues. « Je ferai tout ce que vous voulez, je veux seulement vivre. » Quelque chose en elle reniait ces mots, mais c'est trop tard... Sa lâcheté est enfin dévoilée au grand jour car c'est-ce qu'elle est devenue, depuis sa perte de mémoire. Une lâche.  

- J'ignore de quoi vous parlez, je vous jure... Insiste Arya, de plus en plus déprimée. Tout ce que je sais, c'est qu'on m'a retrouvé échouée sur la plage avec des blessures importantes à la tête. Sur ma carte d'identité, il y avait marqué Arya Fanalis et non Mathias Fanalis.

Arya est submergée par des vagues d'émotions, bien trop importante pour que son petit coeur actuel le supporte. Donc, oui, elle a pété un plomb quelques minutes plus tôt et désormais, elle pleure parce qu'elle a peur. Autrefois, une femme enceinte ne l'aurait pas fait autant d'effet, d'ailleurs, Mary n'aurait jamais pu l'approcher sans mettre en péril son bébé. Celle qui fut, n'est aujourd'hui plus. Mathias n'existe plus, Mathias est morte noyée dans cet ouragan, cette bataille, ce jour fatidique...

_________________


Dans la douleur, j'incarnerais ton malheur !

Les triplés:
 


Vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 650
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Mar 10 Juin 2014 - 20:02

Don't go anytime, anywhere

Mary resta imperturbable tandis que la jeune fille l'insultait. Bien sur ce n'était jamais agréable de se faire crier dessus, surtout dans un état de gestation relativement avancé, mais il fallait qu'elle reste hors de portée des piques de mademoiselle. Elle l'avait insultée, certes, mais une certaine détresse s'était faite sentir à la fin de sa tirade. Cela semblait réelle. Elle serait amnésique et personne ne serait venu la chercher. L'humaine avala une bouchée de ramens tout en regardant la jeune fille intensément. Elle utilisait toujours son pouvoir, pour l'inciter à dire la vérité. Mais cela ne semblait pas changer grand chose.

Elle semblait triste, à présent et exprimait le désarroi qu'elle ressentait face à sa situation. Elle se demandait qui elle pouvait bien être pour que l'on ait pas pris la peine de se soucier d'elle. Mary se demanda ce qu'elle ferait si elle était réellement amnésique. Il faudrait essayer de lui faire revenir ses souvenirs. Mais comment diable pouvait-on bien s'y prendre pour faire ce genre de choses ? M-J soupira. Elle aspira le bouillon de ses nouilles et posa son bol sur la petite table en fer forgé à ses cotés. Elle entoura son ventre de ses mains et continua à faire agir son pouvoir, sans réagir à ce que Mathias disait.
Celle-ci semblait de plus en plus désemparée, déclarant ne pas savoir ce que l'humaine voulait. Si son don agissait correctement, on pouvait clairement dire que la jeune Cross était bel et bien amnésique.

Mary-Jane pinça les lèvres, regardant la jeune fille baisser la tête, visiblement déprimée, puis déclara posément :


-Je veux des informations sur ta famille, la famille Cross, et Croix, leur organisation de sorciers noirs.

Puis elle se tut, et continua d'observer les réactions de l'adolescente sans relâcher son don d'influence. Cette dernière releva la tête, et Mary vit que ses yeux étaient pleins de larmes. Elle tressaillit légèrement. Trop d'hormones pour résister totalement à ce genre de choses. M-J tripota machinalement le tissu de sa robe de grossesse à imprimés fleuris, et cacha du mieux qu'elle le put son émotion. Si l'adolescente voulait vivre, au final, c'était rapé. Mais Mary chassa cette pensée de son esprit et commença à réfléchir à un moyen de savoir l'exacte vérité, parce qu'elle n'avait pas une totale confiance en son pouvoir.
Une rune. Encore fallait-il trouver la bonne. Elle avait des manuels de rune au rez de chaussée. Bon.
Encore fallait-il y aller. Elle se sentait un peu lourde, la crevette plus les ramens sur le ventre.

Pendant qu'elle réfléchissait, sa captive en était venue à lui raconter les circonstances dans lesquelles on l'avait trouvée. Bizarre. Elle devait voyager sous un nom de code avant de perdre la mémoire. Mary-Jane poussa un petit grognement de désapprobation et se décida à se lever, en soupirant légèrement. C'était un peu lourd un bébé presque fini.


-Tu as faim ? Demanda-t-elle. Attends-moi, je reviens.

Elle descendit vers sa bibliothèque, en bas, dans le salon. Là se trouvaient la majeure partie de ses livres. En haut, c'étaient uniquement ses préférés, et les livres de jardinage, plus quelques uns de puériculture, depuis peu, évidemment. Mary se disait pour se rassurer que faire pousser un gamin, ça ne devait pas être plus compliqué que faire pousser des plantes. Puériculture et horticulture, ça se ressemblait non ?

Mary se planta devant ses étagères et dénicha rapidement son encyclopédie des runes, puis tomba rapidement sur la rune de vérité. Satisfaite, elle remonta son grimoire avec elle, et, sortant du khôl d'une des boites qui se trouvaient dans son bazar, elle traça avec application la rune sur le bras de Mathias.


-Bouge pas, dit-elle en tirant la langue.

Elle recula, satisfaite de son oeuvre. Bon. Mary-Jane se releva avec difficulté et fronça les sourcils. Elle fixa son otage, croisa les bras et demanda calmement :


-Alors redis-moi calmement, qui es-tu, et d'où viens tu ?

A moins qu'on lui ait implanté des runes directement dans ses organes ou sur ses os, elle dirait forcément la vérité. Alors Mary-Jane aviserait. L'amnésie rendrait les choses bien compliquées. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle tombe sur les plans foireux ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Crow
Dark Crow
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Quand les corbeaux chantent, la mort n'est pas loin...

MESSAGES : 644
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2011

Niveau du personnage
Point RP:
94/100  (94/100)
Point Membre:
64/100  (64/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Mer 3 Mai 2017 - 2:25


Le passé refait toujours surface
Mathias


Intérieurement, Arya se posait plusieurs questions... Est-ce que les femmes enceintes étaient aussi têtues que cette mégère ? Mais plus sérieusement, pourquoi elle s'intéressait autant à elle ? Et évidemment, qui pouvait bien être cette Mathias ? Et pourquoi porterait-elle un prénom de garçon ? Lorsqu'une fois de plus la femme lui reposa la question, la jeune femme soupira lassée par son interlocuteur. Autant lui tirer une balle dans la tête, tant la migraine que cette femme lui procurait était intense. Elle finit par se lever soudainement en lui demandant si cette dernière avait faim, la jeune femme ne sut quoi répondre par méfiance, préférant alors rester silencieuse. Elle la regarda partir et c'est une fois que sa silhouette disparue, qu'Arya tenta de se libérer, gesticulant de différente manière... Bien évidemment, toutes ses tentatives n'aboutissaient à rien d'autre que l'échec.

Lorsqu'elle entendit la femme revenir, c'est avec agacement qu'elle arrêta, se mordillant la lèvre inférieure comme pour se punir de n'avoir pas réussi à se libérer. Relâchant nerveusement un soupir contre elle. Elle était revenue avec un livre, Arya la fixait d'un regard perplexe. Elle lui a demandé si elle avait faim et elle revient avec un livre. C'était quoi son but, lui faire bouffer les pages de son livre ? Et lorsque la femme dessina un truc sur le bras, c'était à n'y rien comprendre. Cette femme était vraiment trop timbrée aux yeux de la Cross amnésique et littéralement, elle avait beaucoup de peine à croire qu'elle arriverait à raison ce cas sociaux. Toutefois, ce genre de marque lui semblait étrangement familier, mais l'adolescente ne saurait dire pourquoi. Mais depuis que la marque était sur son bras, elle se sentait étrange, plus étrange encore que lorsque la femme lui faisait quelques minutes plus tôt avec ses questions.    

Elle recula puis fixa Arya qui la fixa en retour, intriguée parce que comptait faire la future mère. Elle lui posa encore la même question, agacée Arya ne voulait plus rien répondre, ne plus dire aucun mot, car il était évident que cette femme ne voulait rien comprendre. Et Arya n'avait plus la force de chercher à la convaincre. « J'ignore qui je suis... » Dit-elle, se rendant quelque seconde plus tard qu'elle venait de lui répondre sans que cela soit véritablement de sa volonté. « On m'a trouvé sur une plage inconsciente, j'ignore d'où je viens. » Rajoute-t-elle de plus bel sans qu'elle en comprenne la cause, sans qu'elle puisse faire quoi que ce soit. « Tout ce que je sais, c'est que sur la carte d'identité qu'ils ont trouvé sur moi, il y avait écrit Arya Fanalis. » La jeune femme se demandait pourquoi elle s'obstinait à lui parler, c'était vraiment bizarre comme sensation, car elle ne pouvait s'en empêcher.
AVENGEDINCHAINS

_________________


Dans la douleur, j'incarnerais ton malheur !

Les triplés:
 


Vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 650
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Mer 24 Mai 2017 - 13:49

P'tite conne, c'est oublier que toi, t'étais là pour personne, et qu'personne était là

Elle ne savait pas. Savait pas qui elle était. Et c'était la vérité. Normalement, ça devait l'être. Il n'y avait qu'une infime possibilité que ça ne le soit pas. Afin d'en être encore un peu plus sûre, Mary tendit vers la gamine son don d'influente, afin d'en rajouter une petite couche. Mais pas longtemps. Elle se sentait faiblir, faiblir physiquement, à cause du mini cachalot dans son ventre, mais aussi moralement. Tout ça pour rien. Arya Fanalis. Alors quoi ? On avait effacé ses souvenirs et placé une nouvelle identité dans sa poche pour qu'elle ne retrouve pas ses origines, ou bien était-ce un sosie ? Honnêtement, la première option semblait plus plausible. Le sosie d'une Cross, qui, comme par hasard, avait perdu la mémoire ? Peu probable. Alors quoi ? La tuer maintenant, cette petite démone, par compassion ? Elle serait plus utile comme otage. Mais Mary-Jane était-elle prête à mettre son bébé en danger ? Peut-être bien que oui, après tout, elle ne l'avait même pas voulu. On l'avait violée. Il ne fallait pas l'oublier. Et pourtant, elle l'aimait, ce truc là.

La jeune femme inspira brièvement par le nez, déçue, et recula encore d'un pas, observant celle qui croyait se nommer Arya avec tristesse. Elle se sentait au bord des larmes. Elle descendit de nouveau au rez-de-chaussée, et réchauffa son porridge de ce matin dans une casserole. Elle ajouta des fruits frais dessus, planta une cuillère dedans, et coula un verre d'eau. Elle remonta, se planta devant sa captive et lui tendit le verre d'eau pour la faire boire.


-Bois. Il ne faut pas se déshydrater. Dis-moi si tu veux manger.

Ohlala. Si son frère la voyait. Si sa belle-sœur la voyait. Elle ne savait pas pour Lucian. Mais Lucian n'était pas là. Alors chut Lucian. Elle n'avait pas envie de torturer cette pauvre gosse, elle avait presque envie de la rassurer, de la prendre dans ses bras et de lui dire que ce n'était pas grave, qu'elle allait prendre soin d'elle et lui trouver une famille. Mais qu'est-ce qui t'arrive M-J ? C'est une sorcière, un petit démon. Elle mérite que tu la brûles vivante, elle n'aurait jamais dû exister. Ce n'étaient pas ses opinions qui comptaient, c'étaient ses parents, son sang, sa génétique. Une race pleine de noirceur. Maudite. L'humaine noire caressa machinalement son ventre. Puis elle tendit la main vers le visage de Mathias. Ou Arya, quelle importance.

-Tu ne devrais même pas exister, ma pauvre, je suis désolée...


Elle baissa la tête et fixa le parquet. Puis se laissa tomber sur les fesses, les genoux pliés devant elle. Elle resta perdue dans ses pensées un long moment. Pas la force. Pas la force. Elle n'avait pas d'informations. La prendre en otage ne lui apporterait pas grand chose. Dorian Cross ne lui donnerait aucune information. Et il la tuerai. Probablement son bébé aussi, et Lucian par la même occasion. Elle aurait pu essayer d'attirer d'autres sorciers noirs dans un guet-apens, mais Croix était beaucoup mieux organisé qu'elle, qui ne signifiait rien, état ridicule, -et enceinte-. Mais il existait une possibilité effective qu'ils ne prennent pas le risque de venir récupérer une amnésique dont ils n'avaient aucune garantie qu'elle soit des leurs. Et pourquoi infliger autant de souffrances à une créature qui n'a aucune idée du nœud d'intrigues au milieu duquel elle se trouve ? Parce que c'est une sorcière. Une sorcière, Mary.

-Dis-mois, Arya...
murmura M-J, relevant les yeux vers elle, depuis que l'on t'a retrouvée, échouée sur cette plage... es-tu heureuse ?

L'humaine ne savait pas trop pourquoi elle demandait ça. Probablement pour faire pencher la balancer, d'un côté ou de l'autre. Pour se sentir moins mal de la tuer, ou moins coupable de la relâcher... Qu'est-ce que tu fous M-J, putain ?


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Crow
Dark Crow
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Quand les corbeaux chantent, la mort n'est pas loin...

MESSAGES : 644
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2011

Niveau du personnage
Point RP:
94/100  (94/100)
Point Membre:
64/100  (64/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Ven 9 Juin 2017 - 0:24


Le passé refait toujours surface
Mathias


Cette femme avait de quoi mettre mal à l'aise la petite Arya et plus la jeune femme songeait à la manière dont elle avait été amené ici et plus elle avait de plus en plus de mal à avoir de la considération pour cette femme. Elle lui faisait en effet plus peur qu'autre chose. Mais d'ailleurs, comment une femme enceinte avait pu réussir à la kidnapper sans qu'un témoin est pu voir la scène ? Arya espérait évidemment qu'une personne avait au moins remarqué son absence soudaine. Elle espérait que son kidnapping ne s'était pas fait passer pour une simple fugue. Elle voulait qu'on la cherche comme si sa vie en dépendait, car de toute évidence sa vie ne tenait réellement qu'à un fil. Elle songeait beaucoup à sa tutrice avec qui elle s'est attachée et partage une grande complicité. Si Arya ne souffrait pas du fait sa famille biologique ne la cherchait pas, c'était surtout parce que sa tutrice avait été là pour elle.

La femme redescend, laissant Arya seul à nouveau… La jeune profite pour tenter de se défaire de ses liens, elle ne voulait pas compter une minute de plus sur le sens moral de cette femme, manifestement malade. Il lui manque forcément une case pour avoir un tel comportement et dessiner des étrangetés et attendre en plus qu'il se passe quelque chose. Lorsqu'elle l'entend remonter, c'est avec agacement que la jeune femme s'arrête de bouger. La frustration se lit sur son visage. La femme enceinte vint vers sa captive et lui tendit un verre d'eau, mais Arya ne fit aucun geste. Elle se demandait ce qu'il y avait dans ce verre, elle n'avait pas confiance. Peut-être que cette femme cherchait à la tuer proprement, un poison qui ferait croire à une mort naturelle…. Arya observa à la suite le vide, se demandant intérieurement d'où lui venait cette manière de concevoir un crime de la sorte.

Mais quoi qu'il en soit, tout son être lui dictait de ne pas faire confiance à la femme, même si elle était probablement sincère. Arya n'était pas en mesure de voir ce que son hôte pouvait trafiquer à l'étage du dessous et donc elle pouvait très bien manigancer n'importe quoi. Arya fixait la femme d'un regard lasse et ne répondit rien. Et voilà que cette folle, cette psychopathe, rajoute une chose qui, bien évidemment, met la jeune femme davantage sur ses gardes. « Et qui êtes-vous pour prétendre savoir si j'ai ou non le droit d'exister ? » La frustration, la soif et la faim laissèrent place un sentiment de colère. « Est-ce que c'est le cas de votre existence aussi ? Ou vous pensez que vous, vous avez plus de droit de vie que moi ? Vous n'êtes pas désolée, vous voulez juste me le faire croire… Vous êtes dégueulasse. » Ajoute-t-elle sans retenir ses propos, elle n'avait plus la force de se modérer.

« Et ne me touchez pas ! » Crie-t-elle en écartant son visage de la main de la femme. Arya ne voulait pas de son geste, une chose en elle n'aimait pas ce genre d'affection, mais venant de cette femme c'était encore pire. Sa respiration était forte et la jeune amnésique semblait au bord des larmes. Et si elle venait à laisser ses larmes couler, elle ne pleurerait pas de chagrin, mais plutôt de colère et de rage. Elle pose une autre question et Arya sert les dents pour empêcher une insulte de s'échapper de ses lèvres. « De toute évidence, même si cela avait été le cas, vous avez repris ce bonheur ».
AVENGEDINCHAINS

_________________


Dans la douleur, j'incarnerais ton malheur !

Les triplés:
 


Vengeance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 650
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
74/100  (74/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   Jeu 15 Juin 2017 - 18:18

But I lost my heart, and I lost my faith

Mathias refusait de boire. Mary soupira. Logique. La jeune sorcière n'était pas stupide, et elle pouvait évidemment croire qu'elle essayait de l'empoisonner. L'humaine noire posa alors le tout sur son bureau, près de sa table de nuit, et soutint un instant son ventre. L'enfant donnait des coups de pieds. Elle sourit avec mélancolie. Elle pouvait presque l'entre résonner dans sa tête, une petite voix, qui lui disait "Maman, ne fais pas ça. Ne tue pas de sorcière, pas aujourd'hui." Le fœtus avait raison. Il n'y avait rien d'autre à faire.

Mary-Jane fit quelques pas inutiles sur le parquet de la chambre, les mains sur son ventre tout tendu.
Lorsque la petite brune se mit à en colère, les larmes lui virent aux yeux. Fragile, M-J, trop délicate, sale petite fleur. Incapable de mener un plan à bien. Mais elle était amnésique. La future mère se sentait incapable d'aller jusqu'à ce niveau là de cruauté. Cela aurait été pour le mieux, de tuer cette petite sorcière, même avec pitié, avec douceur, mais elle était actuellement trop humaine, trop proche d'elle pour que la galloise puisse s'y résoudre. Pourtant elle en avait tué, des mêlés, des sorciers. Pas beaucoup, non, une petite dizaine, seulement, dont deux enfants. Mais ce n'étaient que des apparences. Le démon se cachait dans ces êtres. Elle n'avait plus mangé pendant deux jours après ce meurtre. Puis elle avait repris, parce qu'elle se devait d'être forte, de nourrir ce corps qui devait accomplir l'oeuvre de Dieu. Elle se devait de ne pas commettre les mêmes erreurs que ses parents. Détruire le mal. Le détruire pour ne pas infliger à son futur enfant -à ses futurs enfants ?- ce qu'elle avait vécu. Du sang dans un jardin plein de bonheur. L'éducation pacifiste était encore solidement en Mary-Jane. Elle soupira de nouveau. Ce que la gamine lui disait était douloureux. Elle ne voulait pas lui répondre honnêtement, lui dire qu'elle la considérait comme un démon, lui dire qu'elle était une engeance, et que les siens avaient tué bien des créatures de Dieu.

Elle lui fit face, détailla un instant ce visage juvénile, un peu malicieux, malgré tout, un peu étrange.


-Je ne sais pas, dit-elle dans un souffle.

Elle la croyait folle, bien entendu, répugnante. Elle se prenait pour une humaine, et ce qu'elle voyait était une humaine qui voulait en tuer une autre. Quoi de plus horrible ? Tu ne tueras point. Elle avait raison, en cet instant, considérant qu'elle avait oublié tout son passé. M-J hocha doucement la tête, caressant toujours son ventre.

L'adolescente l'avait violemment rejetée lorsqu'elle avait posée une main sur sa joue. Mary ne lui en voulut pas. C'était compréhensible. Elle ne dit rien, se contentant de reculer d'un pas. Elle réfléchissait déjà à la manière dont elle allait relâcher la gamine. Il faudrait l'immobiliser par des runes, lui bander les yeux, et la relâcher dans la campagne, mais pas trop loin des habitations, afin qu'elle puisse être recueillie et prise en charge par des gens. Des humains, si possible. Mais ça, elle ne pourrait pas le contrôler. Elle songea un instant qu'il était peut-être imprudent de laisser une telle créature ainsi, dans la nature. Cela pourrait être dangereux pour les innocents. Et si un jour elle retrouvait la mémoire ? La future mère se mordit la lèvre. Ce serait un risque qu'il lui faudrait prendre. Quoi que si elle la tuait...

Mais lorsque celle qui croyait s'appeler Arya lui signifia qu'elle était auparavant heureuse, le cœur de l'humaine noire se fendit, et les coups de son enfant à naître contre les parois de son utérus se firent plus pressants. "Ne tue pas Maman". Elle était folle. Folle aux yeux de cette petite amnésique, et elle se trouvait folle. Prenant son courage à deux mains, Mary-Jane entreprit de dessiner deux runes d'immobilisation au sang sur le corps de Mathias, afin qu'elles soient plus efficaces, et arracha un bout de tissu à sa réserve, le plus sombre possible, pour lui bander les yeux. Ainsi, elle ne saurait pas où elle habitait, elle ne pourrait pas la retrouver. Il allait falloir prendre la voiture. Mais tant pis. Elle allait rouler longtemps.

Mary détacha sa captive, attrapa son sac à main et deux bouteilles d'eau, puis la poussa jusqu'à sa voiture. Elle dessina une rune de dissimulation sur la voiture afin qu'on ne puisse pas voire l'adolescente bâillonnée derrière elle, et démarra. Elle comptait aller jusqu'à l'Angleterre, la campagne aux environs de Bristol, ce serait bien.


-Je vais te libérer quelque part. déclara-t-elle au bout d'une trentaine de minutes de route. J'ai fait une erreur en te kidnappant, je te conseille d'oublier ce que tu viens de vivre, si tu en es capable. Il n'y a plus que Dieu pour décider de ton sort, maintenant. Moi j'ai échoué.

Elle roula encore longtemps. Tout l'après-midi. Et enfin, l'humaine trouva une route de campagne pas trop éloignée de tout, dans un village au bord de la mer. Il faisait presque nuit. Le soleil tombait vite. C'était la fin de l'automne. L'ado allait avoir froid, elle lui posa donc un vieux plaid sur les épaules en la sortant de sa vieille Ford marron. Elle ne devrait certainement pas devoir marcher plus d'un quart d'heure avant d'atteindre le village. Ca irait. Avant de partir et d'enlever le bandeau, Mary dessina une rune dans le cou de l'ex-sorcière noire afin de lui brouiller la vue pendant quelques minutes. Elle ne pourrait ainsi pas voir sa plaque d'immatriculation ni le modèle de sa voiture.

Les larmes aux yeux, mais à la fois emplie d'un immense soulagement, aussi simple et froid qu'un vent qui soufflerait sur un champ infini, l'humaine noire se planta devant l'héritière Cross et dit simplement :


-Adieu Arya.

Puis elle partit. C'était fini. Tant de temps perdu. Tant d'entorses à ses règles morales. Mais Mary n'avait plus envie de pleurer. Elle voulait juste être le vent sur la campagne. Elle avait fait du mieux qu'elle pouvait, et à présent, elle s'en remettait à des forces bien supérieures. Elle acceptait sa faiblesse. La mort attendrait la naissance de son bébé. Né d'un viol, ne supportant pas la violence. C'était logique.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »   

Revenir en haut Aller en bas
 

MATHIAS&MARY ¤ « Le passé refait toujours surface »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Europe :: || Pays de Galles :: °Cardiff-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :