AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois, une bien triste histoire... | Ft. Kirsten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pré-adolescente
Pré-adolescente
avatar

CITATION DU PERSONNAGE : Un passé lointain, Pour un futur sans lendemain...

MESSAGES : 34
DATE D'INSCRIPTION : 23/01/2018

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
110/100  (110/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Il était une fois, une bien triste histoire... | Ft. Kirsten   Dim 11 Fév 2018 - 5:41



"Il était une fois, une bien triste histoire..."

Un passé lointain, Pour un futur sans lendemain... - Jane




Jane est dans sa chambre, le regard rivé en direction du paysage qui s'étant au-delà de sa fenêtre. Les vitres sont martelées par les nombreuses gouttes d'eaux assaillantes. Vents, pluies et tonnerres paradent dans un festival météorologique, carnaval du dieu des dieux ; Zeus lui-même. Cela détend toujours Jane qui ne se lasse jamais d'observer un tel spectacle. Sa mère adoptive frappe à sa porte avant d'entrer sans vraiment y être conviée. Elle y dépose alors une part de gâteau. « Si tu en veux un autre, le reste est dans le frigidaire. » Dit-elle alors que Jane acquiesce rapidement de la tête alors qu'elle observe le gâteau en question. Il y a beaucoup de crème dans celui-ci, avec des morceaux de fraises. « Où en es-tu sur ta chronologie ? » Jane lève son regard vers la femme avant de poser son regard sur un livre posé non loin d'elle à son bureau. « J'ai juste écrit ma rencontre avec Garrett seulement... Et ça fait près de deux semaines que je n'ai pas touché le livre. » Annonce alors la jeune fille, tandis que son regard se reporte de nouveau vers le paysage, s'appuyant contre son bureau au passage. La femme soupire et s'exprime alors clairement. « Alors, tu devrais parler de ta rencontre avec elle ? Je sais que tu n'en as pas envie mais, peut-être que cela peut t'aider à aller mieux. » La femme lui sourit alors avant de refermer la porte derrière elle. Jane songe alors, son regard passant du livre au gâteau à tour de rôle. Son doigt tapote la surface du bureau nerveusement, avant de soupirer finalement et d'activer les runes du livre. Ce dernier se soulève dans les airs et s'ouvre sur quelques pages blanches ou en sort un stylo. Jane commence alors son récit...

Un jour un homme très philosophe m'a dit que l'ignorance est le fardeau des hommes qui les mène souvent à commettre les pires horreurs. La plupart suivant aveuglément ce qu'ils ignorent, car en face l'orateur a su les séduire par de belles paroles. Vive le siècle des lumières où les philosophes ont su nous guider vers une ère de connaissance et de science. Mais... Je ne suis pas d'accord... L'ignorance n'est pas totalement un mal, elle permet de vous protéger de ce qui est parfois dur à entendre et comprendre. Si j'avais su qu'être consciente d'être l'enfant d'une personne belle et bien vivante me soumettrait à de terribles moments, j'aurais voulu alors ne jamais savoir mes origines. Rachel ma mère adoptive pense que je suis trop dure avec cette femme, qu'il faut lui laisser du temps. Peut-être qu'elle a raison, mais comment m'en vouloir après tout d'être comme je suis. Je ne connais rien de mon passé et puis voilà que soudain je découvre que j'ai une mère... qui ne veut probablement pas de moi.

Le silence gagne la pièce, tandis que le regard de la rouquine se perd dans le vide, ses yeux s'humidifiant petit à petit. Elle ferme toutefois ces derniers, prenant au passage une longue inspiration.


Nous étions le 12 décembre 2018, officiellement cela faisait légèrement plus d'une année depuis que j'avais été trouvée par Orphéo. J'étais toujours entre les mains des exorcistes, car l'enquête sur moi était toujours en cours et il était toujours possible que d'autres sorciers soient à ma poursuite... Toujours pour une raison mystérieuse. Enfin soit... je vivais aux côtés d'exorcistes qui avaient pour rôle de m'éduquer, tout en ayant la fonction de me garder sous observation. Mais ce mercredi 12 décembre 2018, c'est Rachel qui m'annonça que je devais rencontrer une certaine personne qui selon elle, était importante pour moi. Évidemment, je ne comprenais pas vraiment ce qu'elle voulait dire par importante, car après tout je ne connaissais personne à par eux et les quelques rencontres datant d'après ma perte de mémoire. Et ces personnes en question je ne les ai fréquentées que peu de temps, pas assez pour prétendre qu'ils étaient importants.
Ou peut-être que je n'avais pas encore saisi la notion d'importance à l'époque. Quoi qu'il en soit, Rachel était venue me chercher alors que je découvrais les bienfaits de la lecture. Bien sûr, j'en étais encore à apprendre les associations de lettre pour former un mot, venant tout juste de finir d'apprendre l'alphabet. J'étais super contente d'avoir enfin des mots écris sur celle que je prononçais. Je pouvais enfin avoir un mot sur une image que je pouvais écrire et lire. Mais, il fut vrai que j'étais bien plus intriguée par la personne qui m'était apparemment importante. Descendant derrière Rachel les marches qui menaient au salon, je vis alors Tom dans le salon, revenu du QG de Washington. Il était seul, surprise je demande à Rachel où était la personne importante en question. Apparemment, elle n'était tout simplement pas encore arrivée. Mais je me demandais du coup en quoi elle était importante pour moi ? J'étais très curieuse de la savoir et pas tellement à la fois... « Bonjour Tom ! » Dis-je en m'installant sur le sofa juste devant lui, il préparait les apéritifs ce qui me donnait faim. J'aime bien ce sofa, en plus de celui que j'ai dans la chambre... C'est ici que je resterai.

Et tandis que j'étais tranquillement assise, j'observais Rachel aider Tom silencieusement jusqu'à ce que cette dernière m'interpella. « Non mais dis donc jeune fille, je t'ai fait descendre pour que tu mettes la main à la pâte. » A ses mots, j'avais laissé échapper un râlement de feignasse, j'avoue que faire le ménage ou faire la table c'est barbant et je n'étais jamais très enjouée d'aider la communauté à ce niveau-là. « Allez, Dépêche ! Va prendre les chips dans le placard de la cuisine et mets-les dans un récipient. » Rajoute-t-elle, sans trop tarder je me mets alors en route en direction de la cuisine où je prends alors les chips en question. J'attrape un bol et verse les chips à l'intérieur, j'en profite pour en manger deux ou trois au passage avant de revenir dans le salon et poser le récipient sur la table. « Rachel, je peux vraiment pas aller jouer avec Annie ? » Demandais-je soudainement, il est vrai qu'elle m'avait dit de ne pas sortir aujourd'hui parce que justement je devais rencontrer la fameuse personne importante pour moi, mais au final elle n'était pas encore arrivée et moi je commençais à m'ennuyer un peu. J'avais fini par apprendre ce qu'était de s'amuser avec d'autres enfants de mon âge et je n'arrivais pas à m'en passer. De plus, je songeais que ma présence n'était pas si nécessaire que ça auprès d'eux.
L'idée d'être entourée d'adulte, suffisait à donner naissance en moi à un sentiment d'anxiété. Cela me rappelle beaucoup trop l'ambiance sérieuse et médicale de l'hôpital que je ne souhaitais surtout pas retrouver. Rachel avait affiché un sourire gêné en m'observant. Mais ce fut finalement Tom qui prit la parole : « Non, Jane... Pas maintenant, soit gentille ! » M'avait-il dit, alors par frustration j'étais retournée m'asseoir sur le sofa, recroquevillée dans mon petit coin. Les jambes pliées de sorte à ce que mes tendons d'Achille touchent presque mes fesses. Au même moment, la sonnerie retentit. « Ah, cela doit être notre invitée. Jane va ouvrir s'il te plaît et soit courtoise. » Ce fut dans un nouveau râle, que je me relève de ma place pour aller ouvrir la porte. Et quand j'ouvris celle-ci, je fus surprise de voir la grandeur de la femme... Elle était genre plus grande que Tom, je me suis alors demandée sur le coup si ce n'était pas un genre de mannequin tant elle était belle en plus de ça. « Bonjour ! » Avais-je commencé...

Le téléphone de Jane vibre, l'interrompant... Un simple texto de Jack, lui rappelant de bouffer cette part de gâteau avant qu'il ne soit plus en état d'être mangé ou qu'il soit mangé par lui-même. Jane se lève aussitôt pour se diriger vers sa porte qu'elle ouvre avec violence. « RACHEL, JACK CONTINUE DE M'ESPIONNER AVEC SON POUVOIR A LA CON, DIS-LUI D'ARRÊTER ! » Sale foutu lycéen, songeait Jane qui avait appris à injurier comme une grande, mais que dans sa tête. « Jack arrête tes gamineries. » Marmona Rachel depuis le salon, c'est à peine si on l'entendait.



Code by Sleepy

_________________


Une enfant de l'invisible, Au coeur imprévisible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il était une fois, une bien triste histoire... | Ft. Kirsten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Hors des limites :: || Hors du temps-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :