AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Dim 16 Jan 2011 - 16:58

"Incey Wincey Spider climbed up the spout
Down came the rain to wash poor incey out
Out came the sunshine to dry up all the rain
And Incey Wincey Spider climbed up the spout again!"


J'étais en train de chanter cette chanson en sautillant vers le cabanon. Mon bonnet sur la tête, mes bottes à mes pieds et dans un panier un thermos de chocolat chaud que j'avais supplié la cuisinière de me donner ainsi qu'un petit pain au lait. J'avais envie d'aller me réfugier dans un petit coin à moi toute seule pour m'inventer des tas d'histoires.

J'ai donc marché.
Jusque là-bas.
Là-bas où les étoiles sont des soleils.
Enfin juste un peu plus près.

Arrivée au cabanon, j'ai poussé la porte en bois et je me suis installée sur le sol, étalant la couverture rouge que j'avais emmené avec moi. Puis je me suis allongée dessus. Etrangement, elle était beaucoup trop grande pour moi. Il y avait la place pour une deuxième personne. Ma Maman par exemple. Soupirant, j'ai tendu le bras sur l'espace vide à mes côtés.

Est-ce que les gens.
Quand ils meurent.
Devinent-ils.
A quel point ils vont nous manquer ?

J'avais l'impression que mon coeur allait exploser. D'un "BOUM" sonore il n'y aurait plus de Myaw. Mais ça serait triste, non ? Et puis moi je n'ai pas envie de manquer aux gens. Je n'ai pas envie qu'un jour ils se couchent sur une couverture rouge et réalisent qu'à côté d'eux, il n'y a plus personne. Je ne veux pas qu'ils se réveillent avec cette sensation de vide qui lacèrent leurs entrailles. Je sais que je ne peux pas remplir tout les vides, mais si j'en comble au moins un petit bout, je serais heureuse.

Même si à côté de moi.
La place sera toujours.
Un peu vide.
Un peu froide.

J'ouvre alors les bras et les jambes, prenant le plus possible de place sur la couverture. C'est ça la vie. Un morceau de couverture. Et parfois on est tout seul, alors il faut se grandir un peu pour toucher les deux bouts. Et pour être assez grand pour affronter le reste du Monde. J'ai froid. Et un peu faim. Mais je préfère fermer les yeux, juste pour un instant, juste pour une seconde. Jusqu'au moment où je devrais les rouvrir et constater que je suis toute seule.

Un, deux, trois.
Je ne veux pas voir la réalité.
Un, deux, trois.
Je ne suis pas toute seule.

Je reste un instant figée face à ce que je vois. C'est une grosse araignée. Un TRÈS grosse araignée. Peut-être aussi grande que moin poing. Et elle m'observe, d'un coin du cabanon, ses huit pattes tendues, prête à bondir sur moi. Je ne peux retenir un cri aigu et me dépêche alors de sortir du cabanon, laissant toutes mes affaires à l'intérieur.

Et je cours.
Mettant le plus de distance possible.
Entre la bête.
Et moi.

C'est alors que je vois le professeur de musique. J'ai oublié son nom de famille, je me soouviens juste de son prénom. Et que c'est un ami de Titi. Et puis que c'est un adulte. Alors lui, il aura pas peur des araignées. Et il pourra m'aider. Peut-être. C'est pour ça que je me précipite vers lui, aussi vite que mes petites jambes me le permettent.

- Aidez-moiiiii ! S'il vous plaît, il y a un monstre dans le cabanon !

Quand j'attrape sa main pour le conduire au monstre, je me sens un peu mieux...

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Mer 19 Jan 2011 - 11:32

C'est pas un dragon,
c'est une araignée.


Il fait froid en ce moment. Vous me direz, l'hiver est encore là. Mais bon, lorsqu'on observe la météo du monde, on voit qu'il ne fait pas si froid dans les autres pays. Au pire, il faut une petite écharpe et des petites bottes. Heureusement qu'il ne fait pas aussi froid qu'au Groenland, parce que sinon, je jure de retourner au Japon, car il y fait au moins plus chaud. Quoique je devrai quitter mon boulot d'instit' et me convertir à être exorciste. Le problème, c'est qu'Orphéo au Japon, c'est pas le top. Au pire, je pourrai rejoindre Ichiru dans sa lutte de solitaire. D'accord, ce n'est pas vraiment une lutte. Ce qui n'empêche que... Bon.

Pour la météo, on en a fini. Aujourd'hui, on est dimanche. Pourquoi je me rends à l'orphelinat un dimanche? Il n'y a aucune réponse, j'y vais simplement parce que j'en ai envie. J'y vais de plus en plus. On s'en fiche, d'accord. Je devrai passer plus de temps à Little Angleton. Ce n'est pas si grave, je dois veiller sur Nephilim, et je préfère que Nephilim passe son temps à l'orphelinat plutôt que chez moi. C'est aussi simple que ça. Enfilant mon écharpe aussi blanche que neige -pour une fois qu'il n'y a pas de neige- et mon manteau qui suit cette même couleur, je sors de ma maison, verrouillant soigneusement la porte. J'ouvre le garage et la voiture à l'aide de quelques boutons, puis fonce vers l'orphelinat dans ma belle voiture noire.

À l'entrée de l'orphelinat, je sors et contourne la demeure pour me rendre à l'extérieur, près du cabanon. Il n'y a jamais personne à l'intérieur. Ou bien rarement, un petit enfant qui s'amuse à se faire une cabane avec. Mais en général, puisque le matériel y est entreposé, on peut facilement affirmer que le ménage n'est pas fait tous les jours. Pour ainsi dire, jamais. J'y ai déjà croisé Nephilim une fois, en train de s'amuser avec la poussière. Dire qu'il n'y a pas si longtemps que ça, la petite refusait de s'asseoir par terre pour éviter de salir sa robe. Je soupire. La porte du cabanon est ouverte. Ouverte? Alors finalement, il y a quelqu'un? Inutile d'aller voir qui c'est, je n'ai pas non plus envie de déranger.

Lentement, je contourne la petite maisonnette, les mains dans les poches. Je vois des petits pieds dépasser. Je laisse alors échapper un petit rire. Décidément. Je lève les yeux vers le ciel, soudainement mélancolique. Voilà quelque chose que je n'ai jamais eu l'occasion de faire étant petit. M'amuser tranquillement dans un endroit un peu poussiéreux. Ma mère, toujours ma mère. Qui me répète que je dois avoir des bonnes manières pour succéder un jour à l'entreprise. Je n'ose imaginer le jour où elle se décidera à entrer en retraite -quoiqu'il n'y a pas de retraite pour les directeurs- ou bien qu'elle meurt subitement de je-ne-sais-quoi. Non, je ne porte pas ma mère dans mon cœur. Loin de là. Elle incarne à la foi toute la loi du monde et un profond mépris. Je la hais. Et pourtant, un jour, quand ce jour où elle mourra arrivera, je devrai obligatoirement reprendre l'entreprise. Quitter tout mes amis. Croyez-le ou non, porter un nom de riche implique de nombreuses responsabilités. Ma mère ne se décidera pas de sitôt à me retirer à la liste des héritiers. Et ce jour-là, je n'aurai pas le choix. Retourner au Japon... je secoue la tête pour chasser ces idées noires. Pour l'instant, je suis professeur. Professeur dans un orphelinat, entouré d'enfants pour le moins charmants. Chacun a son caractère, son passé et son futur. Chacun respecte l'autre à sa manière. C'est ça que j'appelle une famille.

Je me retourne brusquement. Les petits pieds qui dépassent du cabanon on disparut. Un cri s'est subitement élevé dans le ciel. Un minimoys est apparu devant moi, presque en larmes. Elle m'a pris par la main, et m'a subitement emmené dans ce petit cabanon, hurlant presque ces mots :

- Aidez-moiiiii ! S'il vous plaît, il y a un monstre dans le cabanon !

Surpris, je me laisse guider par cet enfant. C'est Myaw. Je l'ai déjà vu plusieurs fois, elle ne suit cependant aucun de mes cours. Disons que je n'ai jamais vraiment pris le temps de parler avec elle, et j'ai d'ailleurs entendu son prénom par pur hasard, prononcé par l'une de ses amies. Arrivé devant la porte du cabanon, je reste pantois. Non, décidément, je ne vois rien. Il faut croire qu'en fasse de moi se situe un gros monstre tout poilu. Non, je ne vois rien. J'observe le mur en hauteur, sur les côtés, à droite, en bas, mais ne parvient pas à trouver une infime parcelle de méchanceté. Où est le monstre? Je n'en sais rien. L'imagination des gosses, je vous jure...
Je m'accroupis près de Myaw pour être à se hauteur, puis, d'un sourire charmant, je lui demande gentiment :

-Il n'y a pas de monstre aux alentours. Tu as certainement dû rêver. Tu le vois quelque part?

Je me retourne vers le cabanon, puis tombe nez à nez avec cette chose qui a dû effrayer la petite Myaw. Je ne rigole pas pour ne pas vexer l'enfant, mais tourne de nouveau la tête vers cette dernière :

-Ah! Tu parles de cette petite araignée? Voyons, Myaw, la petite bête ne mange pas la grosse. Tu dois faire cent fois sa taille! C'est plutôt elle qui doit être effrayée!

Je la morigène légèrement, pour lui faire comprendre qu'elle n'a pas à avoir peur d'un petit truc que tu pourrais envoyer balader d'une petite pichenette. C'est certes moche, mais il n'y a rien de dangereux. Bien sûr, si c'était l'araignée de spiderman, là, je voudrais bien croire qu'il y ai un quelconque danger, mais tout de même, même les fantômes sont plus terrifiants. J'accompagne ma phrase d'un petit sourire, afin qu'elle ne croit pas que je suis fâché. "la petite bête ne mange pas la grosse", c'est vraiment un cliché cette chose. On a beau le dire, ça ne fait rien, personne n'y croit, même les enfants. Non, vraiment, je en sais pas qui a inventé cette expression idiote. Je soupire légèrement, puis patiente quand à la réaction de Myaw.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Sam 22 Jan 2011 - 20:41

Définition d'un monstre.
C'est moche.
Gros.
Et poilu.

Ren Quelquechose m'a suivit dans le cabanon sans résister. Il faut dire aussi que je suis tellement paniqué, que je crois que j'ai assez de force pour porter le Monde entier ! Assez de force pour lancer des gens jusqu'au Soleil. Assez de force pour tout en fait. Sauf pour faire face à une petite araignée plus petite que moi, mais bien plus féroce et qui doit avoir un sourire avec au moins CENT dents très aiguisées. Et cent c'est très grand. Très très grand. Alors comment je fais moi pour combattre un monstre pareil.

Je suis sûre.
Que depuis sa toile.
Elle m'observe.
Crocs aux sourire.

Mais quand on arrive au cabanon, étrangement, le professeur ne dit rien, ne fait rien, ne crie même pas. Pourtant elle est là, hein ! A m'observer avec ses yeux pleins de cruauté. Je suis sûre qu'elle se demande déjà si elle aura assez de sel pour me manger au déjeuné. Moi, je ne lâche pas la main de l'adulte à côté de moi, même si il ne semble pas s'appercevoir qu'il a le pire cauchemar du Monde en face de lui. Parce que malgré tout, sentir ses doigts autour des miens, ça me rassure. Un petit peu.

-Il n'y a pas de monstre aux alentours. Tu as certainement dû rêver. Tu le vois quelque part?

Bien sûr que non je n'ai pas rêvé ! Est-il aveugle ? Je la vois encore là, tout près, si près... Elle pourrait presque sortir son couteau et sa fourchette pour se préparer à nous manger ! Oh... je ne suis pas sûre que j'aie envie de rester là en fin de compte... Même avec quelqu'un d'autre à côté de moi. On dirait presque pour lui l'araignée est invisible ! Alors, courageusement, je tends mon bras vers le truc poilu dans son coin pour montrer à Mr. Ren ce qui m'a tant effrayé. J'ai peur que la petite bête en profite pour sauter sur mon doigt et e mordre alors je me dépêche de le faire revenir vers moi. Loin de l'araignée. Mais pas encore assez.

-Ah! Tu parles de cette petite araignée? Voyons, Myaw, la petite bête ne mange pas la grosse. Tu dois faire cent fois sa taille! C'est plutôt elle qui doit être effrayée!

Un serpent peut manger un hippoptame.
Un homme une vache.
Une guêpe un cheval.
Une fourmi une grosse feuille.

Comment les adultes veulent-ils nous convaincre avec une telle phrase ? N'ont-ils jamais entendu parler de ces vers qui mangent le ventre des oiseaux ? Et des hyènes qui dévorent les cadavres d'éléphants ? Les petites bêtes mangent les plus grosses ! Et puis moi ça me fait pleurer que Mr. Ren il ne veuille pas me croire. Si ça se trouve l'araignée l'a payé et lui il va m'enfermer toute seule ici pendant que l'arachnide me dévorera. J'ai envie de crier, de courir me réfugier dans les bras de Titi ou d'Ange, mais je suis trop terrorisée pour bouger. Je ne fais que pleurer.

Je crois en fait.
Que j'ai face à moi.
Un monstre.
Et un méchant.

Mr. Ren en fait il me fait penser à Grosminet. Ca expliquerait pourquoi il passe tant de temps avec Titi. Et puis le petit canari dans la série il dit tout le temps "Rominet" parce qu'il arrive pas à dire le G. Et Rominet et Ren ça commence par la même lettre. C'est une preuve je crois. J'ai en face de moi un méchant. Il va vouloir me découper en rondelle et me manger avec l'araignée.

- Non, s'il vous plaît, me mangez pas !

Je le regarde de mes grands yeux appeurés alors que les larmes se battent en duel sur mes joues. Je ne veux pas finir ma vie dans le ventre de quelqu'un ! Encore moins de Rominet et d'une araignée. Je sanglote de plus belle en gémissant de peur. Je veux pas mourir, je veux pas mourir, je veux pas mourir !

- Je suis qu'une petite fille, pas un canari. Je suis pas bonne à manger ! Pas comi... comu... comasti... comestable !

Et je recommence à pleurer, m'enfermant dans mon délire avant même d'avoir trouvé la façon exacte de dire "comestible". Parce qu'il est dur ce mot. Et puis que quand on a peur, on a pas envie de réfléchir. On ne peut pas ! Notre cerveau et notre concentration sont bouffés par la peur. Mes neurones sont paralysés, tout comme mes jambes.

Oh non.
S'il vous plaît.
Je vous en supplie.
Je suis trop jeune pour mourir.

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Dim 23 Jan 2011 - 18:49

Est-ce que j'ai vraiment une tête,
qui ressemble à une tête noire et blanche,
avec un gros nez rouge?


Je reste silencieux. Réfléchissant à un moyen de faire disparaître l'araignée sans la toucher. Ça peut paraître idiot, mais je dois dire que moi même, je déteste les araignées. Pas qu'elle me fasse peur, loin de là, mais je déteste ce qui est moche. C'est un peu étrange, mais on a beau dire qu'une araignée fait sa toile dans une maison saine, dès que j'en vois une se pointer, je sors le plumeau pour la virer de chez moi. Et puis, c'est quoi une maison saine hein? Si c'est parce qu'on aère, on s'en sort pas, puisqu'on aère pour justement supprimer les insectes de la pire race qui existe: les cafards. Brr, ça me fait doucement frémir. Toujours accroupi, je réfléchis. Si ce dilemme se pose toujours, je vais écraser la petite araignée. Mais bon, en même temps, elle n'a rien fait. Soudainement, la petite Myaw se met à pleurer. Me tournant subitement vers elle, je m'apprête à lui poser une question, mais elle me devance de quelques secondes.

- Non, s'il vous plaît, me mangez pas !

J'ai sauté un chapitre, je crois. C'est moi le méchant, maintenant? Je crois que les enfants ont une imagination plus grande que le meilleur de nos écrivains. Je soupire. J'aimerai bien lui demander ce qui se trame dans la tête, mais elle serai capable d'interpréter ça je-ne-sais-comment, et je risque de l'effrayer davantage. Voilà pourquoi j'ai parfois du mal à aimer les enfants. Trop compliqués. Il suffit qu'un truc bizarre lui sois parvenu, et elle a fait le rapprochement. Je tourne un regard vers l'araignée. Tout de même, je ne vois pas le rapport, même lointain, de moi et de cette araignée. Si on me dit que j'ai la même tête, je vais de ce pas me faire de la chirurgie esthétique. Tout de même, j'aimerai savoir ce qu'elle pense en ce moment. C'est dérangeant. Finalement, je pousse un soupir, avant d'ajouter :

-Calme-toi voyons. De quoi as-tu peur? Je ne vais pas te manger.

J'ai beau chercher, je ne vois pas du tout le rapprochement entre moi et cette bête immonde. Pas plus tard qu'hier, j'en ai croisé une sur le mur près de mon lit. Bien poilu, toute blonde, avec tout ses yeux globuleux m'observant, et ses mandibules acérées. Le seul véritable problème, c'est que le papier peint de ma chambre est blanc. Et que j'aime mon papier peint. Et qu'une tâche rouge, c'est moche. Donc je l'ai regardé, sans cligner des yeux. Et quand j'en ai eu marre qu'elle ose se balader sur mon mur, j'ai pris mon chausson, je l'ai foutu par terre, et j'ai écrasé la bestiole. Le seul problème c'est qu'elle était exactement à l'endroit où je pose le pie le matin. Alors, je me suis enfin décidé à prendre le truc écrasé dans la main et à le foutre à la poubelle. J'en ai eu des frissons toute la nuit, même que j'ai rêvé que je me faisais manger par un t-rex. Vous voyez pas le rapport? Le t-rex est l'ancêtre de l'araignée. C'que ça a diminué de volume en quelques milliers d'années. En fait, j'en sais rien. Je dérive là.

- Je suis qu'une petite fille, pas un canari. Je suis pas bonne à manger ! Pas comi... comu... comasti... comestable !

Canari? Oulah entre les araignées, les t-rex et les canaris, je comprends plus rien. Pourquoi un canari a fait son apparition? Je percute trop lentement ou bien je suis censé comprendre miraculeusement. Takeji, vient ici, je comprends rien au charabia des enfants. Bon alors, je fais quoi moi? Et puis, Myaw pleure beaucoup. Il faut croire que je lui fait peur. Reste à savoir pourquoi je lui fait peur. Non, je n'aurai pas d'enfant plus tard, c'est trop incompréhensible, et ça oblige à faire marcher ses méninges jusqu'à un point assez tendu. Déjà que je pense galérer suffisamment en cours. Je ne relève pas la faute du mot "comestible", mais répond:

-Pourquoi est-ce que tu parles de canari? -je soupire- Myaw, je ne vais pas te manger. Explique-toi un peu. Si cette araignée te fait trop peur, dis-le moi, je l'enlève d'ici.

Je préfère dire "enlever", même si ça se terminera sûrement en "tuer". Je lui souris tranquillement, cependant curieux. C'est fou ce qui peut passer par la tête d'un enfant. Accroupi, je prends dans ma poche de jean un paquet de mouchoir. De mes mains fines, je retire un mouchoir et essuie les larmes de Myaw, toujours souriant. En même temps, un enfant c'est mignon. Je peux croire qu'elle a peur puisque c'est la première fois qu'elle parle avec moi, mais tout de même. Bon d'accord, j'arrête de râler. Je prends un autre mouchoir et le tend à la petite.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Ven 4 Fév 2011 - 17:51

Les adultes ont tous.
Cette mauvaise habitude de mentir.
Si bien que les enfants.
Ont pris l'habitude de ne plus les croire !

Pourquoi mes jambes ne veulent-elle pas bouger ? Ne veulent-elle pas fuir ? Est-ce que Rominet utilise son pouvoir sur moi ? Je ne connais pas ses pouvoirs à lui, mais peut-être qu'il peut m'ordonner des ordres ! Et que c'est pour ça que je ne peux plus bouger. Et moi alors ? Est-ce que je pourrais utiliser mes pouvoirs pour me détacher ? Il n'y a pas d'eau dans le coin et de toute façon je ne maitrîse pas encore très bien ce don là. Quand aux rêve, nous sommes tous parfaitement réveillé. Même l'araignée. Alors je n'ai d'autre choix que de subir mon cauchemar éveillé et de pleurer. Pleurer c'est vrai, ça ne m'aide pas à aller mieux. Mais ça me rassure je crois. Un petit peu.

-Calme-toi voyons. De quoi as-tu peur? Je ne vais pas te manger.

C'est ce qu'il dit et il a l'air gentil... Mais le loup du petit chaperon rouge aussi avait l'air gentil ! Alors est-ce que je dois me méfier ? Je serais plus rassurée si il n'y avait pas l'araignée. Elle me fait peur. Si peur. Parce qu'elle est trop poilue. Trop moche. Trop grande dents. Surtout ces dents. J'aime bien certaines choses poilues. Comme les petits chiens. Les choses moches ça ne me dérange pas. Je peux supporter la vue d'un poireau face à moi. Mais les choses à longues dents... Ca me fait et j'y peux rien. J'ai pas envie de me faire manger. Comme dans Pinocchio. Lui et son papa ils finissent dans le ventre de la baleine. Et après ? Après je sais pas. Ma maman a commencé cette histoire la dernière nuit où je l'ai vue en vie. Alors elle a jamais pu la finir. Et moi je connais pas la fin. Pour moi, Pinnochio et son papa ils sont morts. Comme ma maman. C'est comme ça. Et pas autrement.

Les contes de fées.
Emmène l'imagination des enfants.
Bien plus loin.
Que celle des conteurs.

-Pourquoi est-ce que tu parles de canari? Myaw, je ne vais pas te manger. Explique-toi un peu. Si cette araignée te fait trop peur, dis-le moi, je l'enlève d'ici.

Bah si je parle de canari, c'est parce qu'à lui c'est sa nourriture préférée. Parce que les chats ça aime les souris et les oiseaux. Et peut-être les petites filles ? C'est pas très mangeable nous. Nous les enfants. Mais bon, dans le petit poucet, il y a un ogre. Alors les chats c'est pas comme les ogres, mais des fois c'est pas gentils. Une fois un il m'avait griffé ! Même que. Alors que moi... je voulais juste le caresser. Normal. Parce que c'est quand même mignon un chat. Pas comme les araignées.

- Parce que Titi, enfin, Mr. Kido c'est un canari et toi tu passes tout le temps avec lui alors c'est sûr que c'est pour le manger ! En plus que toi, ton prénom il commence par Rominet et Rominet c'est un chat. Mais un très gentil. Parce que moi j'aime bien les chats, mais les chats ils me griffent. Et ça fait bobo. Et même les araignées c'est pire avec leurs dents. J'aimerais pas trop qu'elle reste ici !

Ce sont des explications d'enfant.
Comme une guirlande de Noël.
Enfermée trop longtemps dans un carton.
Et toute enmêlée.

Rominet c'est un pas trop gentil. Sauf que des fois il est un peu plus sympa. Et moi j'aime bien les gens sympa. Par exemple, il a essuyé mes larmes avec son mouchoir. C'était gentil. J'aurais peut-être pas dû pleurer. Un loup du petit chaperon rouge ça se balade pas avec des mouchoirs pour essuyer les larmes d'abord. Alors.... peut-être que Rominet il est gentil desfois. Avec les petites filles. J'ai envie de lui faire un câlin. Encore plus qu'il me donne un autre mouchoir. Alors je me mouche. Et j'arrête de pleurer.

- Rominet, je peux avoir un câlin ?

Je lui souris de mon sourire de gamine, où il manque deux-trois dents, surtout celle du devant. C'est la petite souris qui est passée prendre ses dents sous mon oreiller. J'ai eu une jolie petite pièce. Je crois que je pourrais m'acheter du chocolat avec cette pièce. Ca sera bien. Et peut-être même que j'en donnerais un morceau à Rominet. Et à Titi aussi. Et à tout le monde que j'aime bien. Ca fait beaucoup de monde en fait. Il vaudrait mieux que j'achète deux chocolats.

Est-ce que deux c'est divisible par la Terre du monde entier ?

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Sam 5 Fév 2011 - 16:46

Les cartoons, c'est comme la vie,
y'en a toujours un qui te court après,
et un après qui tu court.


La petite Myaw ne sait plus trop quoi faire. Elle continue de pleurer. Il faut qu'elle se calme. Qu'elle s'explique. Les grandes personnes sont parfois idiotes, elles perdent cette logique enfantine qui emmène plus d'un dans le monde des rêves. Rien à voir avec le pouvoir. Je parle du monde des rêves qui fait place plus à l'imagination qu'au grand n'importe quoi. Et les adultes la perde en grandissant, en comprenant tout un tas de trucs qui t'empêchent de retourner au rêve. Et même lorsqu'on arrive à garder cette proximité avec l'enfantin, on vous traite de toutes les formes possibles, comme immature, par exemple. Pour moi, ça s'est terminé dès mon plus jeune âge. Avoir une mère pour office de marâtre, ça coupe les ponts rapidement. C'est peut-être pour ça que je ne souhaite pas d'enfant. Il me font peur parce qu'il sente et ressente des choses que je n'ai jamais éprouvé. Et pourtant, je suis bien trop fier pour oser l'avouer, même si j'en suis totalement conscient. L'humain est compliqué. Voilà pourquoi je préfèrerais adopter deux petits léopards des neiges, même s'ils sont en voie d'extinction. Au moins, ça pleure pas tout le temps pour une raison x ou y.
Pourtant, à force d'observer la jeune enfant, je me pose pas mal de questions. Peut-être qu'ils ne sont pas si étrangers que ça. Après tout, tout le monde a eu peur dans sa vie des araignées, même pendant un court passage de sa vie. C'est la découverte qui fait peur. C'est toujours ça.
Je demande à Myaw de s'expliquer, car je n'ai pas cette imagination qui tournoie autour de l'enfant. Je n'y comprends rien, à ce charabia.

- Parce que Titi, enfin, Mr. Kido c'est un canari et toi tu passes tout le temps avec lui alors c'est sûr que c'est pour le manger ! En plus que toi, ton prénom il commence par Rominet et Rominet c'est un chat. Mais un très gentil. Parce que moi j'aime bien les chats, mais les chats ils me griffent. Et ça fait bobo. Et même les araignées c'est pire avec leurs dents. J'aimerais pas trop qu'elle reste ici !

Je reste pantois. Parce que ça paraît tellement évident et pourtant si recherché que ça fait peur. Tout de même. Si j'avais envie de manger Take, je l'aurai déjà fait. Quoique sa téléportation lui est assez utile par moment. Et parfois très chiante pour moi. Je passe une main dans mes cheveux pour dégager un mèche de cheveux. Alors comme ça, je suis un chat? C'est pas faux, c'est même à moitié vrai. Il faut dire que tout s'y rapporte. Je ne sais pas si Take le sait, mais la petite a l'air assez proche de lui, alors ça m'étonnerai qu'il ne soit pas au courant. J'hésite, puis finit par pousser un léger rire. Il faut dire que sa démonstration est véritablement étonnante. Il ne manque plus qu'à lui dire que je me métamorphose en chat pour qu'elle n'ai plus aucun doute sur mon identité. Mince alors, je suis découvert! Mon optimisme m'étonne, et je ris de plus belle.

-Tu sais, Myaw, même le plus méchant des Rominet est gentil. Et puis, le principal, c'est qu'il ne mange pas Titi, n'est-ce pas?

Je n'aurai jamais cru aussi amusant d'entrer dans le jeu d'un enfant. C'est comme revenir en enfance alors que l'âge n'y est plus. On lâche prise et on se laisse entraîner par les enfants. Je me répète, mais je trouve que les enfants ont beaucoup trop d'imagination. En fait, c'est eux qui devraient écrire les romans fantastiques. Je suis sûr qu'ils seraient plus talentueux que nos écrivains. Peut-être moins sur le plan syntaxique, mais ça c'est une autre affaire. Je lui essuie ses larmes et lui offre un mouchoir dans laquelle elle se mouche. À la fois hésitante, elle finit par demander :

- Rominet, je peux avoir un câlin ?

Je suis surpris tandis qu'elle sourit gentiment, avec un sourire avec des dents en moins. J'ai toujours détesté perdre mes dents, étant donné que j'accorde beaucoup d'importance à l'esthétisme, depuis tout petit. Mais là, j'avoue que son sourire est vraiment trop craquant. Alors, d'un sourire aussi amusé, j'acquiesce silencieusement, et saisis Myaw dans mes bras. Me relevant, je la porte dans mes bras. Elle est plus légère que je ne le croyais. En vérité, je trouve que je porte de plus en plus d'enfant. Il faut croire que les petits ont besoin d'affection, et c'est largement compréhensible, encore plus dans cet orphelinat. Tenant Myaw dans un de mes bras, je lui embrasse le front et me dirige vers le cabanon. L'araignée attend toujours, patiente. Il faut que la petite comprenne que la bestiole n'est pas dangereuse. Je m'approche donc, tout en restant à bonne distance de la bête. Je m'accroupis, et dirige mon regard vers Myaw.

-Les araignées, je t'avoue que je n'aime pas ça non plus. Ça a plein d'yeux et c'est tout poilu. Mais c'est tellement petit qu'on pourrait les faire partir d'un souffle! Et puis, regarde, je suis Rominet, alors y'a pas de raison qu'une araignée ose attaquer un aussi bon coureur que moi, avec d'aussi grandes dents, tu ne crois pas?

Je souris une nouvelle fois, et observe l'araignée, qui descend lentement du fil qu'elle a tissé. Hop, hop, toi tu bouges pas. Je parle avec les animaux, pas avec les insectes. De toute façon, les insectes, ça n'a pas de conscience. Voilà pourquoi on ne peut pas discuter avec eux. Et toc.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Dim 6 Mar 2011 - 13:12

Au fond l'important.
C'est pas si le loup arrive à rentrer dans la bergerie.
Mais plutôt.
Combien de poulets va-t-il manger ?

Rominet éclate de rire. Pourquoi rit-il, est-ce que c'est drôle que les chats mangent les canaris ? Ou peut-être rit-il parce que c'est pas vrai ? J'espère que c'est ça. En tout cas, j'aime bien son rire à Mr. Ren. Parce que j'aime bien quand les gens ils rient. Rire, ça veut dire qu'on est heureux, ça veut dire qu'on est content d'être là.

-Tu sais, Myaw, même le plus méchant des Rominet est gentil. Et puis, le principal, c'est qu'il ne mange pas Titi, n'est-ce pas?

Je réfléchis là. C'est vrai que même les méchants ils sont gentils. Même David il est gentil alors qu'il fait semblant qu'il veut pas l'être. Je sais bien que tout le monde a un coeur. Même les chats. Bah oui, c'est logique parce que sans coeur, on meurt ! Le sang il circule plus dans tout le corps. Enfin... je crois que c'est ça, hein. Moi je connais pas trop le sang et le coeur. Mais je sais juste que tout le monde il a un coeur.

Les hommes ont un coeur.
Les chats ont un coeur.
Les étoiles ont un coeur.
Même les araignées ont un coeur !

Rominet c'est alors penché pour me prendre dans ses bras. Alors je m'accroche à lui, à ce chat qu'il y a quelques minutes à peine, je voulais fuir. Maintenant, il ne me fait plus peur. Parce que je sais qu'au fond de lui, Rominet est un gentil et qu'il ne me fera aucun mal. De toute façon, il ne peut pas, parce que je suis une petite fille. Les chats ne mangent pas les petites filles, c'est contre la nature. Parce que la nature elle décide de se qui est juste et pas juste. Et manger un enfant, c'est vilain. Très vilain même. Alors Mr. Ren il ne me mangera pas, même si il était un chat ! Et puis l'araignée non plus elle ne me mangera pas. Je crois surtout qu'elle finira entre les pattes d'un chat !

Mais je crois bien.
Que le triste destin.
De cette petite araignée.
Me rend un peu triste.

Je me demande si j'ai vraiment envie qu'on la tue. Est-ce que cette araignée manquera à quelqu'un ? Si ça se trouve, elle a des bébés qui l'attendent. Et un mari aussi. Alors eux ils vont beaucoup pleuré quand ils vont apprendre la mort de Madame Araignée. J'aimerais pas trop ça. Après tout, ce n'est pas parce que c'est moche, poilu et avec des grandes dents que ça n'a pas de famille. Tous les animaux font des bébés, alors elle aussi. A moins que ça soit un Monsieur Araignée ? Mais non en fait. C'est forcément une Madame. Parce qu'on dit une araignée, pas un. Alors Rominet et moi, on se dirige vers le coins de la cabane où il y a la Dame. Grosse, mais petite. Méchante, mais ridicule. Moche, mais maman.

-Les araignées, je t'avoue que je n'aime pas ça non plus. Ça a plein d'yeux et c'est tout poilu. Mais c'est tellement petit qu'on pourrait les faire partir d'un souffle! Et puis, regarde, je suis Rominet, alors y'a pas de raison qu'une araignée ose attaquer un aussi bon coureur que moi, avec d'aussi grandes dents, tu ne crois pas?

En plus, Mr. Ren a raison. Une araignée ça n'oserait pas s'en prendre à un chat. Alors, doucement, et sans lâcher mon Rominet, je tends la main vers le petit corps poilu et noir. Ma main tremble un peu, parce que, malgré tout, elle me fait toujours un peu peur. Mais comme je tends ma main vers elle, je remarque qu'elle tente de remonter en haut de son fil, qu'elle essaie de s'enfuire, de m'éviter. C'est le Monde qui se retourne ! Maintenant c'est elle qui a peur de moi.

- Tu crois qu'on peut devenir ami avec une araignée ?

Maintenant je n'ai plus vraiment peur. Au contraire, j'aimerais bien faire un câlin à l'araignée. Mais elle est si petite et si fragile... J'aurais peur de la casser en mille morceaux. Après, c'est sûr que l'araignée serait morte. Ou peut-être qu'avec un peu de colle on pourrait remettre tous les bouts ensemble, comme pour un puzzle ? Est-ce-qu'on peut réparer quelqu'un avec de la colle ? Je sais par exemple qu'on ne peut pas réparer les coeurs aussi facilement. C'est Maman qui me l'a dit le jour où Lisa a beaucoup pleuré. Lisa c'était une amie de Maman qui venait de se faire briser le coeur. Alors moi j'avais apporté ma colle pour le réparer. Lisa avait sourit, Maman aussi. Puis elle m'avait pris sur les genoux et m'avait expliqué qu'on ne pouvait pas réparer le coeur des gens aussi facilement.

Mais toi petite araignée.
Si je t'émiette.
Pourrais-je te réparer.
Juste avec de la colle ?

Les araignées ne sont pas des coeurs, alors peut-être que ça marchera. Ou peut-être pas. Moi je me souviens juste que Lisa en partant avait l'air un peu plus heureuse... Comme si son coeur s'était recollé tout seul...

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Sam 12 Mar 2011 - 18:26

Ce qui compte, c'est pas le physique,
mais ce qu'on cache à l'intérieur


J'inspire profondément. Je n'aime pas vraiment ces abominations. Pour moi, une araignée n'est rien d'autre qu'un insecte de la famille des arachnides. Et le principe des insectes, c'est qu'ils n'ont pas conscience de vivre. Une de moins, une de plus. Aucune différence. Mais hors de question de tenir des propos pareil avec un enfant. Le jour où je penserai la même chose pour les humains sans pouvoir, alors j'aurai toutes les capacités mentales pour devenir sorcier noir. Ça serai marrant de se faire passer pour tel. Non, décidément, je ne sais pas ce que j'ai mangé aujourd'hui, mais ça a dû me laver le cerveau. Je secoue légèrement mes cheveux, et continue de tenir Myaw. La petite n'a plus l'air aussi embêtée. J'ai même l'impression qu'elle veut la toucher. Si c'est ce qu'elle veut, aucun problème, mais qu'elle ne compte pas sur moi pour approcher l'araignée de sa petite frimousse. Rien qu'à penser que des dizaines d'yeux sont penchés sur moi, ça me fait frissonner.

La voilà qui tend la main vers l'araignée. Disons que je n'ai jamais vraiment eu cette approche avec la nature auparavant. Ma mère refusait de me montrer les délices de se rouler dans l'herbe. Voilà pourquoi j'ai un tel dégoût pour tout ce qui touche au naturel. Encore pire lorsqu'il s'agit d'insectes. Peut-être est-ce parce qu'ils sont les seuls à résister à mon pouvoir de télépathie. En fait, et je pourrai rire de raillerie, si ça se trouve, il n'ont même pas le pouvoir de s'exprimer. C'est un peu triste, mais en moi, ça n'éveille qu'un profond mépris. Comme ma mère pour tous ceux qui ne lui apportent aucun intérêt. Comme moi. Pourquoi je repense à tout ça avec la vue d'une simple araignée? Il faut que je dorme plus. Et les conseils de classe qui approchent à grands pas. Je vais pas encore dormir de la nuit. C'est chiant.

L'araignée fuit, face à la main tendue amicalement de la petite fille. Ça ne m'étonne pas. La pauvre doit bien faire une crise cardiaque. C'est amusant de voir le visage de Myaw. On la croirai surprise. Je souris gentiment. Je n'aime pas les enfants, et pourtant, je ne peux pas m'empêcher de sourire niaisement. Cet orphelinat m'a trop détendu. Contre ma volonté. Je suis même devenu tuteur. Moi, un mec riche qui refuse le contact avec les enfants et la nature. Je suis paumé dans un village d'Écosse, travaillant dans un orphelinat. Le monde est perturbant. En même temps, il faut voir ce que je préfère. Soit vivre ici tranquillement, ou m'occuper de centaines d'employés, cloitrés dans un bureau. À choisir, je préfère ma vie tranquille ici.

- Tu crois qu'on peut devenir ami avec une araignée ?

Devenir ami? Avec un insecte? A-t-il seulement conscience d'exister? C'est impossible. Dois-je lui faire part de la réalité, ou enjoliver la réalité dans du rose bonbon? Non, je préfère être direct. Pour grandir, il faut faire face à la réalité. Et pour faire face à la réalité, il faut la connaître. Et si sa vie est ponctuée d'idées enjolivée, elle ne grandira pas. Je fixe Myaw, pousse un soupir, et m'assois sur le tapis d'herbe. Mes yeux sont fixés sur le sol, légèrement vitreux. Je crois que la situation qui se déroule à Londres me dérange trop. Il faut que j'essaye d'aller là-bas, un de ces jours. Quitte à y aller seul. Mais je ne supporterai pas de garder les yeux fermés trop longtemps. Ici, c'est trop tranquille. Penser que Londres est assiégé me met mal à l'aise. Alors, je reviens sur le regard de Myaw, sourit, légèrement gêné d'avoir gardé le silence aussi longtemps. Je caresse doucement les cheveux de Myaw et lui répond d'un ton doux :

-Je pense que tu pourrais essayer. Après tout, ils sont comme nous. Rien d'autre qu'une entité qui vit sur terre.

Voilà la seule réponse que j'arrive à sortir. Pourquoi je n'arrive pas à dire la vérité? Je ne sais pas. Peut-être de l'intimidation. Je l'ignore. Elle est trop jeune pour savoir que ce monde est corrompu jusqu'au noyau. Qu'il y a des dangers aux détours de chaque ruelles, de chaque arbre, et que la vie n'est rien d'autre qu'un fil qui se rompt lorsqu'il est temps. De façon naturelle ou non. Et pourtant, sans y penser vraiment, la majorité des enfants n'ont plus de parents. Et certains les ont vus mourir sous leurs yeux. Un coup dur dès leur plus jeune âge. Je ne sais pas comment j'aurai réagi. Peut-être que je me serai suicidé. Ou bien, j'aurai observé mes parents mourir. Et je me serai enfermé dans un cocon dont je n'aurai jamais pu ressortir. Alors, je poursuivis :

-Mais je t'assure que c'est mieux d'être ami avec un humain. Parce que c'est difficile de jouer avec une araignée. Elle risquerai d'avoir mal si tu fais quelque chose de déplacé. Elle aussi, elle a des amies de son espèce. Voilà pourquoi elle fuit.

Quand on est pas fait pour être ensemble, lorsque tous les opposés sont visibles, alors tels que deux aimants au sens contraire, ils se repoussent. C'est ce qu'il est arrivé. Je me sens mélancolique. Je n'ai pas envie de me battre, et pourtant, une furieuse rage m'oblige à m'extérioriser. Tout comme un sorcier noir face à son pire ennemi. Un gros paradoxe, en somme. Je soupire. Je n'aurai jamais cru éprouver de tels sentiments en observant une simple araignée, et une enfant qui désire être amie avec cette dernière. Les personnes de jeune âge sont si innocents qu'ils provoquent une série de sentiments très étranges.

-Tu devrais retrouver avec tes amies. Tu n'en as pas autour de toi? Je suis sûr qu'une aussi jolie et gentille fille que toi doit être bien entourée. N'est-ce pas?


Je lui souris gentiment, puis attend sa réponse.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Mar 22 Mar 2011 - 21:09

Que tu aies un coeur.
Sous ta carapace et tes huit pattes.
Ou dans ta poitrine.
Ton coeur ne sera pas moins bon.

J'écoute le silence. Les gens, d'habitude ils disent qu'on ne peut pas l'écouter, parce que le silence c'est le rien, c'est le vide. Mais ma Maman elle, elle me racontait les histoires du silence, ou se taire avait de la valeur. Et en fait, si on tend l'oreille, on entend. La nature qui chante, les pattes de l'araignée qui courent, les nuages qui se déplacent. Il suffit d'écouter le silence, de fermer les yeux et d'un peu d'imagination. Parce que ma Maman, elle disait souvent que l'imagination c'était la clé de tout. Et qu'on pouvait enfermer n'importe qui, n'importe où pendant n'importe quel temps, tant qu'il pouvait encore rêvé, il était toujours libre.

-Je pense que tu pourrais essayer. Après tout, ils sont comme nous. Rien d'autre qu'une entité qui vit sur terre.

Je ne sais pas vraiment ce que veut dire le mot "entité". Mais ça fait rien, j'irais demandé au dictionnaire quand je rentrerais au Mystery. Le dictionnaire, c'est le plus grand livre du Monde. Je crois qu'il pèse même plus lourd que moi ! C'est très compliqué aussi, parce que dedans il y a beaucoup de mots. Plus de 1000 ! Et 1000 c'est beaucoup. Et il y a aussi des définitions, c'est comme une explication des mots. Moi les livres, j'aime pas beaucoup ça, parce que j'aime pas vraiment lire. Je préfère les maths, parce que c'est des chiffres qui s'accordent et se concordent entre eux, tant et si bien que ça me passione. Mais les lettres c'est un peu trouble alors c'est moins bien... Sauf le dictionnaire ! Le dictionnaire j'aime beaucoup parce que ça me permet d'apprendre des nouveaux mots. Bon, des fois c'est un peu difficile parce que je n'arrive pas à comprendre la définition du mot. Mais des fois on apprend de nouvelle chose. Comme éphémère par exemple. Ca veut dire quelque chose qui ne dure pas longtemps. C'est aussi un insecte qui meurt très vite. Moi je trouve que "éphémère", c'est un bien long mot pour quelque chose d'aussi court. Mais c'est joli.

J'aime les papillons.
Je parle d'éphémère.
J'ai vu une araignée.
Ma vie est faite d'insectes !

En tout cas, j'ai bien retenu que Rominet avait dit que les insectes étaient comme nous. Ca c'est bien, ça veut dire que, peut-être, j'aurais une chance d'avoir une araignée pour amie. C'est tout petit et c'est fragile, mais quand on regarde bien, on peut trouver ça mignon. Il suffit juste de bien voir... d'un peu d'imagination... ses poils et son corps velu deviennent des doux poils, comme ceux qu'ont les chat ou les chiens. Ses huit pattes deviennent de fines branches qui volent au-dessus du temps. Ses nombreux yeux deviennent des perles qui observent le monde telle la Lune durant la nuit. Immobiles et neutres.

-Mais je t'assure que c'est mieux d'être ami avec un humain. Parce que c'est difficile de jouer avec une araignée. Elle risquerai d'avoir mal si tu fais quelque chose de déplacé. Elle aussi, elle a des amies de son espèce. Voilà pourquoi elle fuit.

Je devrais peut-être demandé à Rominet si on peut réparer une araignée cassée avec de la colle. Mais je ne pense pas, non. Et l'araignée aussi elle ne le pense pas, c'est pour ça qu'elle fuit. Et aussi, comme l'a dit Mr. Ren, pour rejoindre ses autres amies. Je me demande si elle est amie avec des coccinelle... C'est si joli les coccinelle ! Tout rouge avec quelques points noirs ! Moi je trouve ça mignon ! Et en plus, quand elles viennent sur le bout de notre doigt, leur petites pattes chatouilles et moi ça me fait toujours rire. Je me demande si les pattes d'araignée chatouillent aussi ?

-Tu devrais retrouver avec tes amies. Tu n'en as pas autour de toi? Je suis sûr qu'une aussi jolie et gentille fille que toi doit être bien entourée. N'est-ce pas?

Rominet n'a pas tort, c'est vrai qu'il y a des gens qui m'aiment bien et que moi j'aime bien aussi. Même si ceux que je préfère ne sont pas là. Et que ça, ça me fait un peu mal au bide, un peu mal au coeur. C'est bizarre, parce que quand quelqu'un qu'on aime beaucoup part, on a l'impression que le Monde cesse de tourner. Alors que c'est faux, vraiment faux. Le temps continue, les secondes s'écoulent, les larmes roulent... Le Monde n'est pas fini, il n'attend pas. Alors on doit abandonné ceux qui partent sur le quai et vite monter dans le train. Et on se sent coupable de n'être pas resté avec eux à regarder le train disparaître dans la brume, on culpabilise de les avoir oublié à la gare.

Mais le train ne peut pas s'arrêter.
Sinon il sera en retard à la prochaine gare.
Alors il continue son chemin.
Et ballotte sur les rails...

- Le problème avec mes amis, c'est qu'ils partent tous. Alors au moins, mon araignée je pourrais la mettre dans une boîte avec quelques feuilles et même une de ses amies coccinelle si elle veut. Et comme ça, quand j'ouvrirais la boîte, je serais sûre de toujours la trouver à m'attendre et ainsi, j'aurais toujours une amie avec moi.

Peut-être bien qu'au fond, j'en veux un peu à Maman, Luka et Ange d'être partis. Même si ce n'est pas vraiment leur faute...

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Sam 16 Avr 2011 - 17:53

Le problème avec les enfants,
C’est que ça se pose trop de questions.

Avec toute la gentillesse dont je suis capable. Et oui, j’en ai beaucoup, j’incite à Myaw de rejoindre ses amies. Avec une belle petite bouille comme elle et un caractère aussi sympathique, je doute que la petite n’ai pas d’amies. Elle doit être certainement bien entourée, bien chouchoutée. Enfin, après, je pense que tous les enfants ont leurs charmes. Comme Nephilim qui se prend pour plus grande qu’elle ne l’est, mais qui parfois demande plus d’affection qu’un poupon de trois ans. Myaw, elle, est un peu aventurière, veut tout connaître, tout savoir. Je crois que c’est l’âge. Les cours, avec ces petits minimoys, c’est juste épuisant. Sans cesse, ils te posent des questions, sans cesse, tu dois leur répondre. Et si ça ne leur plait pas, tu dois inventer autre chose jusqu’à ce que l’enfant te lâche un peu, le temps pour lui de rechercher une nouvelle question. Encore plus idiote et insensée que la première.

- Le problème avec mes amis, c'est qu'ils partent tous. Alors au moins, mon araignée je pourrais la mettre dans une boîte avec quelques feuilles et même une de ses amies coccinelle si elle veut. Et comme ça, quand j'ouvrirais la boîte, je serais sûre de toujours la trouver à m'attendre et ainsi, j'aurais toujours une amie avec moi.

Cette vision est vraiment recherchée pour le coup. Peut-être qu’en devenant grand, ça devient beaucoup plus idiot d’emmener une araignée avec soi. Mais bon, si j’ai bien compris, c’est d’un animal de compagnie qu’elle a besoin. Et une araignée, c’est un peu délicat à nourrir et emporter. Ça peut se blesser rapidement, voir carrément être écrasé si quelqu’un tombe dessus. Donc, moralité, ce n’est pas d’une araignée, d’une coccinelle, ni même de n’importe quel insecte dont elle a besoin. Ça me donne une petite idée. Certes, un peu folle, mais c’est quand même une idée. Et ça me permettra de dépenser mes sous dans quelque chose d’utile, pour une fois. Nephilim traîne bien tout le temps avec son fenec. Alors, les animaux ne sont pas interdits. Et c’est bien souvent ces petites boules de poils qui passent le plus large temps de ta vie avec toi. Même les chats.

-Dis-moi Myaw, ne penses-tu pas qu’une bestiole plus grande ferai plus l’affaire? Tu devrais laisser cette araignée tranquille, elle n’est pas faite pour vivre en captivité. Dans une petite boite.

J’ai conscience de ne pas être vraiment bien explicite dans ce que je raconte. De toute façon, je pense que je vais sortir mon idée avant que la petite fille n’ai le temps de parler. Bingo, j’ai l’impression que ça sort tout seul tellement je suis content de pouvoir peut-être faire plaisir à une petite fille.

-Tu sais, si tu souhaites, je peux t’offrir un petit chien à ta taille, ou bien un chat. Ou même un hamster. Du moment que tu arrives à t’en occuper.

Inutile de parler d’argent, c’est encore trop tôt pour qu’une petite enfant inconsciente comprenne les dangers de l’argent. Mieux vaut laisser un peu de rose dans un monde bien trop noir. C’en serai déprimant sinon. Et puis, concernant les amis, on s’en fait toujours. Certains partent, d’autres reviennent après des années de séparation, d’autres encore se découvrent être tes meilleurs amis alors que tu ne les connais que depuis deux jours. Alors, franchement, dans tous tes amis, il faut garder ceux que tu seras sûrs de ne jamais perdre.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Mar 26 Avr 2011 - 1:12

Quand même.
Cela doit être triste d'être adulte.
De tout savoir.
Et de ne plus avoir de question à poser.

Je regarde la petite araignée danser sur ses huit pattes. C'est drôle, avec autant de jambes, on pourrait penser qu'elle fusse maladroite, mais pas du tout. Elle sait exactement où poser ses petits pieds d'araignée pour ne pas s'emmêler les pinceaux. Et déjà, elle recommence à tisser une nouvelle toile, une nouvelle maison. En fait, les araignées, c'est un peu comme les escargots; ça transporte sa maison où ça va. Sauf que la maison des escargots elle est un peu plus lourde. C'est sans doute pour ça qu'il ne vont pas très vite. Et puis aussi parce que eux ils n'ont pas de patte. Zéro ! Si l'araignée était gentille, elle lui en donnerait quatre. Comme ça cela serait équitable. Et tout le monde irait au même rythme.

-Dis-moi Myaw, ne penses-tu pas qu’une bestiole plus grande ferai plus l’affaire? Tu devrais laisser cette araignée tranquille, elle n’est pas faite pour vivre en captivité. Dans une petite boite.

Je regarde Rominet avec une moue un peu triste. Mais peut-être qu'il a raison. Et puis, tant qu'elle ne déménage pas, je pourrais revenir voir ma petite araignée aussi souvent que je le veux. Sauf que je sais bien qu'un jour elle va disparaître. Comme tous les autres. Et ça, ça met une épine dans mon coeur. Moi je n'ai pas envie de perdre une amie de plus. Même si je ne connais même pas son nom. Est-ce que vous croyez que les araignées ont des noms ? Faudrait que je demande à Mr. Ren, plus tard.

-Tu sais, si tu souhaites, je peux t’offrir un petit chien à ta taille, ou bien un chat. Ou même un hamster. Du moment que tu arrives à t’en occuper.

Je regarde Rominet. C'est vraiment vrai ? Je pourrais avoir un animal ? Ma Grand-Mère n'en voulait pas, parce que ça la faisait atchoumer et qu'elle disait que c'était dégoûtant, parce que ça laissait pleins de poils partout. Mais moi, les poils ça ne me dérange pas. Et j'aimerais vraiment avoir un petit chat. Quelqu'un à qui je pourrais faire des câlins quand je veux, à qui je pourrais raconter tous mes secret et surtout, quelqu'un qui ne partira pas sans moi. J'aimerais bien un qui soit noir avec une petite tâche blanche. Et encore bébé. Comme ça je pourrais le voir grandir, lui apprendre à marcher, à miauler, à sourire.

- Pour de vrai ? Oh oui ! J'aimerais bien un chat ! Même que si tu es d'accord, je l'appelerais comme toi ! Rominet !

Un petit chat.
Maladroit.
Pour le bonheur.
Dans tout mon coeur.

Et je suis sûre que j'arriverais à mon occupé. J'irais à la cuisine lui chercher la nourriture qu'il préfère. Je me rendrais chez le médecin spécial pour les animaux, le véto... véti... vétérinaire ! Je lirais même pleins de livres sur les chats pour être sûre de ne pas faire une seule erreur, une seule bévure. Et comme ça, mon petit Rominet et moi, on sera heureux tous les deux ensemble.
Heureux pour toujours.

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Lun 2 Mai 2011 - 17:28

C'est dans ces moments-là,
qu'on peut voir les papillons.


La petite Myaw a les yeux qui s'illuminent. Pour moi, ce n'est franchement rien. L'argent ce n'est pas ce qui me manque, et on peut dire que je n'ai pas la vie facile. Bien sûr, il y a des hauts et des bas, mais je m'arrange pour éviter un maximum les bas, en saisissant les hauts dès que l'occasion se présente. Je n'ai pas perdu mes parents, je n'ai pas d'amis proches décédés, j'ai ce qu'on appelle la « belle vie ». C'est pour cette raison que je n'ai pas l'air de comprendre. D'observer cette enfant aux yeux baignés d'envie. Avant qu'elle ne réponde, je lui souris gentiment. Moi qui n'aime pas les enfants, je trouve que je me débrouille plutôt bien pour faire semblant. Reste à savoir si pour une fois, je ne fais pas un oubli sur cette règle établit par je-ne-sais-qui. Enfin, la petite fille se décide à répondre, pleine de joie :

- Pour de vrai ? Oh oui ! J'aimerais bien un chat ! Même que si tu es d'accord, je l'appellerais comme toi ! Rominet !

J'acquiesce silencieusement, heureux de lui faire plaisir. Elle respire tellement la gaieté et la vie que ça me rend moi-même guilleret. Un peu comme de la drogue. Mais en beaucoup plus douce et bonne pour la santé. Alors, les yeux rivés sur elle, comme pour ne perdre aucune miette de la lueur de ses yeux, je lui réponds tranquillement, d'une voix très douce :

-Bien sûr, pour de vrai.

Joignant les gestes à la parole, je poursuis :

-Il faudra que je demande à Mystery de t'emmener à Édimbourg, parce qu'il n'y a pas d'animalerie ici.

Les temps sont un peu durs en ce moment, et je doute franchement que Mystery m'y autorise sans connaissance de cause. Il v falloir que je fasse preuve de beaucoup d'attention, surtout avec la petite Myaw. Et puis, si ça se trouve, elle n'est pas allée à la capitale depuis longtemps. Le seul problème, c'est que si je me balade avec elle, on va croire que c'est mon enfant. Et je n'aime pas les enfants. Je me répète, je sais. Mais il faut que cette chose s'encre profondément dans votre crâne et votre esprit, voir votre âme. Parce qu'il se pourrait bien qu'on jour ça change. Et quand ce jour arrivera, vous ne vous en rendrez pas compte parce que je vous aurai rabâché que je n'aime pas les enfants. Plan machiavélique mis à découvert. Levant légèrement mon index, je fis un clin d'œil à la petite frimousse en face de moi, pour la rassurer.

-Mais ne t'inquiète pas, je vais tout faire pour que la directrice nous autorise à aller t'acheter un petit chaton.

Moi, j'aime les animaux. Je pourrai passer ma vie dans une animalerie, mais le seul problème, c'est que j'ai une folle envie de tous les acheter pour les sortir des cages dans lesquels ils sont. Comme je l'ai déjà dit, ce n'est pas l'argent qui manque, mais je risque d'être à court de place, même dans mon manoir. Donc je m'arrange pour ne pas fréquenter les animaleries. Nous allons faire une exception pour elle, tant pis. Enfin, je pose mon index sur mon menton, l'air de réfléchir :

-Hm... Rominet? Pourquoi pas, je sens qu'on s'entendra bien, avec le même prénom.

Bon, ce n'est pas mon vrai prénom Rominet, et heureusement d'ailleurs, mais tout de même. Je ris.

-J'irai voir la directrice dès que je pourrai. Je te chercherai quand j'aurai une autorisation de sortie.

J'ajoute un nouveau sourire. C'que c'est mignon, à cet âge-là.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Lun 11 Juil 2011 - 1:36

Un peu de poudre argenté.
Deux grammes de promesses.
Tels sont les ingrédients.
Pour faire briller les yeux des enfants.

Je vois Rominet senior acquiescer de la tête et je n'ai plus qu'une envie ; sauter et danser partout comme une folle ! Mon chat, mon tout petit chat ! J'ai déjà tellement hâte de pouvoir le serrer dans mes bras celui là. En plus, il paraît que les chats ça dort beaucoup. Alors peut-être que lui et moi on pourra partager des rêves ensemble ? Je m'endormirais à côté de lui et glisserais ma main dans la sienne en même temps que nous glisserions dans des rêves avec des rivières en chocolat transportant des thons. Ca serait magique, ça serait magnifique.

-Bien sûr, pour de vrai. Il faudra que je demande à Mystery de t'emmener à Édimbourg, parce qu'il n'y a pas d'animalerie ici.

Et en plus on ira à Edimbourg ? J'aime bien aller dans les grandes villes moi ! Quand j'étais petite, je vivais dans une petite ville, dans un petit pays. Mais maman m'a toujours dit que papa vivait dans une grande ville vraiment très grande avec pleins de gens ! Aux Etat-Unis il paraît... Mais moi je n'y suis jamais allée là-bas. Mais quand j'ai vu Edimbourg qui est une grande ville, je me suis dit que mon papa il vivait peut-être comme les gens de là-bas.

Ca serait drôle.
Au détour d'une ruelle.
Au détour d'une vie.
De le retrouver.

-Mais ne t'inquiète pas, je vais tout faire pour que la directrice nous autorise à aller t'acheter un petit chaton.

Rominet est vraiment gentil. Ce n'est pas un vrai méchant contrairement à celui dans le dessin animé. Alors lui et Titi peuvent vraiment être amis sans que l'un n'essaie de manger l'autre et c'est tant mieux comme ça ! Les amis c'est bien pour la vie ! Ce sont eux qu'on appelle quand on a des problèmes, c'est toujours ce que disais maman. Elles étaient gentilles les amies de maman... Même si tout le monde l'aimait, elle n'avait pas beaucoup de vraies amies. Elle disait que il y avait certaines épreuves dans la vie qui permettait de voir qui était les vrais et les faux amis. Moi je comprends pas tout à ces histoires. Tout ce que je sais, c'est que elles étaient gentilles, les amies de maman.

-Hm... Rominet? Pourquoi pas, je sens qu'on s'entendra bien, avec le même prénom.

Rominet & Rominet.
Ca fait beaucoup de chats.
Pour un seul Titi.
Ca promet !

- On ira souvent te voir, promis !

Entre deux siestes, on trouvera bien un moment pour venir dire bonjour au vieux Rominet. Peut-être qu'il voudra bien venir faire un tour avec nous à la cuisine pour manger du chocolat et du poisson. Je me demande si Rominet aime le chocolat... Mais non, pas le chat, le professeur ! Je risque de m'emmêler les pinceaux avec ces deux Rominet moi... Alors je donnerais un surnom au chat vu que Rominet c'est déjà le surnom de Ren. Et donc pour mon chat son surnom sera... pourquoi pas Ronron ? Comme quand les chats ils ronronnent.

Ronron il aura un petit collier.
Avec pleins de clochette.
Et son nom.
Autour du cou.

-J'irai voir la directrice dès que je pourrai. Je te chercherai quand j'aurai une autorisation de sortie.

Rominet me sourit, alors moi aussi je souris. Il est vraiment très gentil, comme un vieux chat ! Je me demande quel âge il a Rominet... Je ne sais pas trop... Est-ce qu'il a connu les dinosaures ? Non, je ne pense pas, peut-être juste les mammouths. Par contre, celle qui a connu les dinosaures, c'est Mrs Mystery ! Elle elle a au moins... 2000 ans ! Et 2000, c'est beaucoup ! Je me demande si elle a déjà vu un Tyranosaure Rex pour de vrai... Moi j'en ai juste vu à la télé ou dans les musées...

Mais l'âge de la directrice.
N'est pas la vraie question.
Mais la véritable réponse.
C'est juste que j'aime bien Rominet.

- Merci Rominet. Tu sais, moi je t'aime vraiment beaucoup !

Je me mets sur la pointe des pieds et je mets mes mains le plus haut possible. Dommage que je sois si petite, parce que du coup ça fait pas très grand tout ça. Mais c'est le mieux que je puisse faire.

- Je t'aime aussi grand que du sol jusqu'à mes mains ! Multiplié par 2000, comme l'âge de Mrs. Mystery... heu... je crois. Tu crois qu'elle est plus vieille que 2000 ans toi ?

Comme je suis une enfant, je pose beaucoup de questions. Beaucoup trop selon ma Grand-maman. Maman disait que c'était normal. Les gens du Mystery eux ils sont gentils alors ils répondent à mes questions. L'autre jour, Titi m'a même expliqué comment on fait les bébés. Mais bon, c'était pas très clair à comprendre. Je ne pense pas qu'il aura d'enfant bientôt le canari. Il est gentil, mais un tout petit peu bête. Rominet lui est gentil et intelligent. Je suis sûre qu'il aura des enfants avant Titi ! Même si moi, je les aime beaucoup tous les deux.

Titi et Rominet.
Moi je les aime encore plus.
Que les Télétubbies.
Et ça c'est un grand compliment !

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
Modérateur | Solitaire plutôt occupé
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Solitaire en quête de raison
LOCALISATION : Japon
CITATION DU PERSONNAGE : La vie est un conte, l'amour est une vie

MESSAGES : 2930
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
230/300  (230/300)
Point Membre:
306/300  (306/300)
Niveau: Confirmé

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Dim 14 Aoû 2011 - 15:06

C'est avec les enfants
qu'on apprend la vie.


C'est dingue comme les enfants peuvent s'enthousiasmer pour si peu de choses. Quand on grandit, on oublie de rire. Comme on oublie qu'on a un jour appris à marcher. Sauf que ce n'est plus un réflexe, c'est simplement un grand vide. Je n'ai pas vécu ma jeunesse comme ceux de mon âge. C'est pourquoi je suis un peu dur de la feuille. Mais heureusement, il y a des sourires qu'on n'oublie pas, des blagues qui font sourire et des gamelles qui ne peuvent pas être prises au sérieux. Alors, dans ces cas-là, on oublie d'être adulte. Et comme ça, même les adultes peuvent rire. Le jour où les grands dirigeants interdiront de rire aux enfants, alors les adultes feront de même. Et alors, les petites blagues parleront avec le vent et on se souciera d'une petite chute comme s'il était tombé d'un immeuble de cinquante étages. Le monde ne sera franchement pas drôle. Déjà qu'il n'est pas joli à voir tous les jours. Et les enfants ont ce pouvoir. Le pouvoir d'obstruer tout ce qui n'est pas beau, pour l'enjoliver à travers les yeux. La preuve est visible, tous les jeunes ici ont perdus leurs parents. Il ne faut pas l'oublier. Alors, d'un regard intéressé, j'observe la petite fille qui s'anime devant mes yeux. Est-ce que j'aurai pu être comme elle si j'avais perdu mes parents? Il faut de la volonté. Et beaucoup de courage.

- On ira souvent te voir, promis !

Je souris, comme pour m'extirper de mes idées noires. Héritage de ma mère, quand je pense à des choses joyeuses, la vérité me rattrape au galop. Je ne crois pas aux éléphants roses avec des ailes. Alors ce n'est pas aujourd'hui que je vais croire à ce que produit l'illusion. Il n'y a pas tout le temps de la joie. Je suis sûr que si l'on comptait la joie sur toute une vie, on se rendrait compte de beaucoup de choses. Il y a des personnes qui vivent entourés de joie, d'autres qui ne l'on jamais connus. Des riches qui ne manquent de rien sauf de vie sociale, et des sdf vivant peu mais vivant bien. Le monde est parfois bizarre. Je soupire légèrement.

-Merci, ça me fera plaisir.

Mes iris argentés fixèrent les siens un long moment, avant d'ajouter les conditions dans lesquelles nous irons chercher son petit chaton. J'en ai déjà un pour ma part, alors je sais l'entretien que ça représente. Mais j'ai confiance en ce petit bout de femme en face de moi. Même si je ne l'ai vu que de loin, j'ai du mal à penser qu'elle puisse lui faire du mal ou mal s'en occuper. Au contraire, elle risque surtout de le coller. Pauvre chaton. Euh qui sont si solitaires par moment. Je vais essayer de m'arranger avec le chat en question pour en trouver le plus câlin possible. J'espère que ses choix s'accorderont au caractère de l'animal. Je ris légèrement.

Elle veut l'appeler Rominet? Je vais avoir le même nom qu'un chat? Enfin, entre Ren et Rin, il n'y a pas non plus une grande marge, alors je me contente d'acquiescer. Je suis un demi-chat. Un chat sous couverture humaine. Je m'étonne que Takeji ne me l'ai pas encore sortie, celle-ci.

- Merci Rominet. Tu sais, moi je t'aime vraiment beaucoup !


Mes yeux s'agrandirent à ses mots. Je n'ai pas l'habitude qu'on me sorte quelque chose d'aussi amical en si peu de temps. On peut croire que c'est simplement son âge qui lui fait dire des choses erronées, mais ça a l'air honnête. Je sais, j'entends d'ici dire que je suis constamment sur mes gardes. Et c'est tout à fait le cas. Je manque d'affection. Et non, je n'en demande pas non plus. Je frissonne légèrement. Je vois d'ici Takeji débarquer en me sautant dessus. Si j'étais chat à ce moment-là, je jurerai de faire le gros dos hérissé. Mais avec lui, on ne sait jamais. Il débarque tellement de n'importe où. Mais là n'est pas la question. Une petite fille que je n'ai quasiment jamais vu vient de me dire qu'elle m'appréciait beaucoup. Bon, je sais, c'est sans doute rien. Mais ça compte quand même, non? Myaw se met dans une position étrange. Elle se hisse le plus haut qu'elle peu, avant d'ajouter, comme pour répondre à mes interrogations :

- Je t'aime aussi grand que du sol jusqu'à mes mains ! Multiplié par 2000, comme l'âge de Mrs. Mystery... heu... je crois. Tu crois qu'elle est plus vieille que 2000 ans toi ?

Subjugué, je n'arrive pas à prononcer un mot. Puis, en fin de compte, je ne peux m'empêcher de lâcher un long rire. J'essaye de m'arrêter pour pouvoir m'expliquer, et surtout pour qu'elle ne le prenne pas mal, mais j'ai beaucoup de difficulté. Excellent, celle-là on ne me l'a jamais fait. Sans réussir à me calmer, je prends Myaw par la taille et la porte dans mes bras. Alors que mes spasmes se décident à ralentirent le mouvement, je réponds enfin :

-Moi aussi, je t'aime très fort, Myaw. Mais tu sais -je m'approche de son oreille, avant d'ajouter, sur un ton de confidence-, je crois que Mystery est moins vieille que ça.

Je lui souris chaleureusement. C'est incroyable les enfants, à cet âge. Ça pose de ces questions parfois. Je la repose au sol quelques secondes plus tard, avant de me hisser moi aussi sur la pointe des pieds.

-Moi aussi je t'aime comme ça. Et quand tu grandiras tu pourras peut-être aller plus haut que moi. Il faut manger de la soupe en attendant.

Je pose mon index sur son bout du nez, avant de me tourner, un regard pour ma montre. C'est bientôt l'heure. Je me tourne légèrement vers Myaw.

-Je vais aller parler à Mystery maintenant pour ton futur chaton. Je lui demanderai son âge par la même occasion.

Je lui fais un petit clin d'oeil, et attend sa réponse.

_________________



Spoiled children:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
Modératrice en chef | Enfant ~ Little Princess
avatar

MESSAGES : 1711
DATE D'INSCRIPTION : 02/05/2010

Niveau du personnage
Point RP:
207/200  (207/200)
Point Membre:
229/200  (229/200)
Niveau: Apprentie

MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   Sam 5 Nov 2011 - 11:34

La joie des enfants.
Fait le sourire des plus grands.
Tout comme ma joie.
Fait ton sourire.

J'aime particulièrement les gens qui sourient. C'est vrai, je trouve que quelqu'un est bien plus beau à regarder si il y a du bonheur sur son visage, non ? Alors quand Ren me sourit comme il vient de le faire, ça réveille un peu mon coeur qui sautille dans tous les sens. Je souris, tu souris, nous sourions. Parce que la vie, c'est aussi simple que ça.

-Merci, ça me fera plaisir.

Ren au fond de lui, je suis sûre que c'est un peu un chat. Peut-être que son arrière-arrière-arrière-arrière grand père était un chat ? Ce qui est sûr, c'est qu'il s'entendra super bien avec Rominet ! Rominet & Rominet. C'est marrant ! Et puis les deux sont très gentils. Je sais, je sais, je ne connais pas encore Rominet le chaton, mais je sais déjà qu'il sera très gentil. C'est quelque chose que je sens au fond de moi. C'est prévisible. Prémonitoire. Et tous les mots en pré-.

Et puis le plus important.
C'est surtout que lui m'aime.
Et que moi je l'aime.
N'est-ce pas ?

En fait, moi j'aime tout le monde. Et Ren fait partit de ce tout le monde alors je le lui dis. Au début il a l'air surpris, puis au bout d'un moment il explose de rire. Je ne comprends pas vraiment pourquoi il rit, mais comme son rire est communicatif, à mon tour aussi j'éclate de rire. Parce que rire de toute façon ça fait une jolie musique. Et plus il y a de jolies musiques, plus c'est mieux. Donc deux rires valent mieux qu'un. Et trois c'est encore mieux, évidemment ! Mais là comme on est que deux, on va déjà commencer à rire à deux. Et quand Rominet le chaton sera avec nous, ça sera encore plus rigolo de mêler ses miaulements à nos rires ! Puis peu à peu nos spasmes dû aux rires se calment et Ren me prend dans ses bras.

-Moi aussi, je t'aime très fort, Myaw. Mais tu sais, je crois que Mystery est moins vieille que ça.

Il y a ajouté cette deuxième phrase en chuchotant dans mon oreille, comme si c'était un secret. Moi je suis un peu déçue, parce que je pensais que Mrs Mystery avait 2000 ans parce que c'est un très grand chiffre et que tout le monde sait qu'elle est très vieille. Peut-être alors qu'elle a 1999 ans ? Et demi. Je ne sais pas. Il faudrait lui demander combien de bougies elle veut sur son prochain gâteau d'anniversaire ! Sauf qu'après on serait obligé de mettre autant de bougie sur ce gâteau... Et que je ne sais pas où on peut trouver 2000 bougies ! Oulalalala, j'espère bien qu'elle n'a pas 2000 ans en fait !

Je me demande si moi aussi.
Un jour.
J'aurais 2000 ans.
Et qu'une petite fille me fera un gâteau.

Ren me repose sur le sol et s'étire lui aussi le plus possible sur la pointe des pieds comme moi je l'ai fait avant. C'est drôle, parce qu'il est vraiment beaucoup plus grand que moi alors il peut aller beaucoup plus haut. Moi aussi je vais grandir, mais plus tard. Est-ce que mon petit coeur aussi va grandir ? Peut-être alors que je pourrais aimer encore plus les gens que j'aime ? Mais bon, j'ai l'impression que je les aime tellement déjà que si mon amour grandit encore plus, mon coeur va exploser. Pour de vrai !

-Moi aussi je t'aime comme ça. Et quand tu grandiras tu pourras peut-être aller plus haut que moi. Il faut manger de la soupe en attendant.

J'aimerai bien aller plus haut que Rominet l'humain, mais je n'aime pas la soupe. Sauf la soupe des princesses. C'est la soupe de petit pois en fait. Comme la princesse au petit pois ! Ma maman me disait ça quand elle en faisait et j'en reprenais toujours trois fois ! Sinon j'aime un petit peu aussi la soupe à la courge qu'on fait pour Halloween. Mais en vrai je préfère bien plus la tarte à a courge ! Et les autres soupes... beurk ! Mais je vais me forcer à en manger pour devenir encore plus grand que Ren !

-Je vais aller parler à Mystery maintenant pour ton futur chaton. Je lui demanderai son âge par la même occasion.

Et dans son clin d'oeil.
Je discerne.
Une nouvelle complicité.
Installée.

- J'espère qu'elle sera d'accord ! Moi je vais aller retourner jouer dehors avec les autres enfants. Tu me diras quand tu auras sa réponse, hein ?

Et sans vraiment attendre qu'il me réponde, je m'accroche à ses jambes pour lui faire un rapide câlin avant de me tourner vers la porte pour sortir du cabanon. J'ai quand même hâte de rejoindre mes amis et je me demande comment je vais pouvoir leur annoncer que j'aurai bientôt un chaton ! Les autres enfants pourront jouer avec nous s'ils veulent, mais il faudra faire attention parce que les animaux ce ne sont pas des jouets et c'est très fragile. Mais de toute façon, comme j'ai beaucoup d'ami métamorphe, eux savent ce que c'est que d'être un animal et je sais qu'ils seront tout gentils avec mon petit chaton...
Et la vie sera jolie.

_________________



« Mes rêves se sont brisés en des milliers d'éclats, chacun d'eux aussi coupant qu'une lame de rasoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Boite à souvenirs-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :