AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce n'était pas un hasard [Pv: l'entremetteuse & le futur mari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
i like to keep my issues strong.
it's always darkest before the dawn.
i like to keep my issues strong. it's always darkest before the dawn.
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : femme au foyer in the streets, exorciste in the sheets.
LOCALISATION : santorin, grèce.
CITATION DU PERSONNAGE : how rare and beautiful it is to even exist. (saturn, sleeping at last)

MESSAGES : 258
DATE D'INSCRIPTION : 30/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
39/100  (39/100)
Point Membre:
61/100  (61/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Ce n'était pas un hasard [Pv: l'entremetteuse & le futur mari]   Mar 23 Oct 2012 - 20:48


Bon, on va dire que je me retrouve ici... Sans vraiment le vouloir ? Au début si je viens à Londres c'est surtout pour retrouver mon professeur, mon maitre d'apprentissage la Sardine. Oui elle vit à Londres, mais étant donné qu'elle est également archéologue elle voyage un peu partout pour trouver de vieilles choses et... Ouais tous les trucs que trouvent les archéologues. Et aujourd'hui elle est en Egypte, je crois... En fait j'en sais rien c'est ce qu'elle m'a dit la dernière fois. Un pays loin de l'Angleterre, un pays chaud comme je les aime. C'est vrai quoi, je suis née dans un pays chaud, j'ai vécu dans un pays chaud et qui plus est je suis élementariste feu, vous imaginez bien que le froid très peu pour moi. Rien que l'Ecosse c'est un véritable supplice et encore c'est pas la Norvège ou autre pays du Nord ou je suis sûre que j'aurais gelé. L'Ecosse bon oui encore ça passe, j'ai appris à m'y faire tout comme Londres... En fait l'Angleterre dans son intégralité est froide. Il pleut souvent et le ciel est gris, c'est pas vraiment l'idéal. Mais bref on va pas parler de la météo aujourd'hui on va s'intéresser au fait que je suis à Londres pour voir une amie qui m'a appelé. Elle voulait me voir pour je sais pas quelle raison et comme mon voyage à Londres était déjà prévu depuis un moment, pourquoi pas.
Abbigael est une véritable amie, une personne qui n'est pas si différente que moi et voilà pourquoi elle fait partie de ma vie. Normalement je ne laisse pas les gens... M'aimer ou s'attacher vraiment, je pensais avoir une sorte de malédiction alors j'évite. Et une fois que je dresse un mur ils pensent que je suis froide et loin d'être amical. Si seulement ils savaient pourquoi je fais ça, oui si seulement ils savaient, mais je ne veux pas leur dire et je dois être forte sans avoir besoin de leur dire. Je me dois d'être une meilleure personne avec les gens. Je peux être heureuse, je l'étais toujours enfant alors maintenant... Je peux essayer, non je dois essayer de changer. Franchement dites moi qui voudrait d'une fille qui râle pour la météo, qui répond sans craindre et qui s'éloigne quand on commence à s'attacher ? Faudrait être aveugle, sourd et muet et tout un tas d'autres choses qui empêcheraient de voir la réalité. Non moi je pensais finir ma vie seule avec quelque fous qui aurons réussis à passer ma barrière... Mais moi je veux plus de ça justement. J'aimerais être entourée de pleins de monde et rire et être à nouveau heureuse, mais je sais qu'il faudra que je paye le prix fort pour un instant de bonheur. Oui mais après tout il n'est encore rien arrivé au professeur ou Abby, je devrais être moins parano et m'ouvrir. Après tout c'est la promesse que j'ai faite durant mon voyage, que j'allais me souvenir et aller de l'avant en essayant d'être plus aimable. Comment que ça va être galère, mais j'espère m'en sortir.

Mais maintenant je dois retrouver Abby... Quelque part, elle ne m'a pas dit exactement où. Okay alors téléphonons là, où est mon natel en plus ? Je posais mon sac sur un banc pour le chercher et évidemment il avait fallu que je prenne un grand sac où ranger toutes mes affaires pour les quelques jours que j'allais passer ici. Je devais avoir l'air particulièrement bête à sortir mes vêtements et autres choses pour les poser sur ce banc à la recherche d'un simple appareil pourtant si important. Replaçant une mèche blanche derrière mon oreille je poussais un énième soupire en farfouillant encore et encore pendant plusieurs minutes. C'est le genre de choses qui avaient le donc de m'agacer au plus au point, ne pas trouver ce que je cherchais et comme d'habitude la dite chose allait apparaitre dans une de mes poches. Alors voilà je viens de trouver mes clefs même si c'est pas vraiment ça que je voulais, allez hop dans ma poche et... Tient c'est quoi ça ? C'est pas vrai, je sortis mon natel de la poche de ma veste en râlant un petit coup contre lui. Je vous disais quoi y a quelques secondes ? Une vieille dame me ragarda bizarrement puis désigna le banc, ha oui mes affaires je les avais zappés. Fourrant rapidement le tout dans mon sac je m'excusais d'un petit signe de tête et reparti au hasard dans les rues. Le ciel n'était pas propice au beau temps, vraiment pas du tout alors je m'engouffrais dans la première entrée de métro cherchant en même temps le numéro d'Abbigael pour l'appeler. Super elle répondait pas, sûrement occupée, elle allait quand même pas éviter mon appel alors que c'est elle qui voulait notre rendez-vous. Restant près des escaliers je boutonnais ma veste bleue, il faisait frisquet aujourd'hui et je voulais pas tomber malade, c'est pas une période pour les maladies, professeur Sardine rend mon apprentissage difficile alors je dois avoir les forces de lui tenir tête.

Mes doigts étaient froids alors pour me réchauffer pourquoi pas un petit feu discret ? Surtout que les gens passaient sans vraiment se soucier de moi, ils étaient pressés comme toutes personne. Je trouve que les gens devraient se relaxer un peu de temps en temps au lieu de courir partout. Frottant mes mains l'une contre l'autre une petite flamme naquit au creux de mes paumes. Voilà qui était mieux même si ça ne dura que quelques instants, pas assez pour me brûler. Je repris donc mon natel et écrivis un rapide sms à Abby en espérant qu'elle me réponde sinon j'allais devoir me rendre à l'hôtel directement et ne plus ressortir de la journée et tant pis pour le rendez-vous.

SMSSalut Abby c'est Meiko et je suis à Londres là, comme tu t'en doutes sûrement. Tu voulais qu'on se retrouve où exactement ?

Voilà maintenant restais plus qu'à attendre sa réponse pour savoir où aller et ce qui m'attendait.

HRP:
 

_________________

I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST

dc de kirsten w.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ce n'était pas un hasard [Pv: l'entremetteuse & le futur mari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Europe :: || Angleterre :: °Londres-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :