AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un drôle de hasard [PV Scarlett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solitaire - Enfant
Solitaire - Enfant
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chilling
LOCALISATION : Etats-Unis.
CITATION DU PERSONNAGE : « D’un côté il y a les chiffres pairs, et de l’autre côté, les chiffres mères. »

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 26/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Jeu 2 Mai 2013 - 13:44

Le soleil m'arrivait en plein visage, ce n'était pas bien agréable. Il brillait fort et il était haut dans le ciel. J'avais demandé, à la maîtresse, si cela avait un nom quand le soleil était haut et qu'il brillait fort, elle m'avait répondu que ça s'appelait le zénith. Drôle de nom j'ai trouvé, ça me fait penser à Jenny avec un cheveu sur la langue. Oui parce que l'autre fois j'ai vu un monsieur qui parlait en faisant beaucoup de "z". Maman m'a expliqué que ce n'était pas de sa faute, que c'était parce qu'il avait un cheveu sur la langue et donc qu'il zozotait. Mais s'il a un cheveu sur la langue pourquoi il l'enlève pas ? Ou qu'il se coupe pas les cheveux ? Ca serait tout de même plus facile et puis tout le monde se moquerait pas de lui. Parce que j'ai remarqué aussi que dès que tu as quelque chose différentes par rapport à la moyenne des gens, tout le monde se moque de toi. Bon, moi, on se moque pas trop de moi alors que je parle pas, mais moi je suis contente, j'aime pas qu'on se moque de moi.

En tout cas, il y avait toujours ce soleil haut et fort qui m'arrivait dans le visage, c'était pas très agréable. Pourtant j'avais mis un petit chapeau, mon petit chapeau blanc. Pourquoi j'étais dehors en pleine semaine ? Ben, parce que la maîtresse avait décidé de nous faire sortir plutôt que de nous laisser enfermer dans une pièce avec le beau temps qu'il y avait. Moi j'étais contente, comme ça je pouvais jouer et en plus respirer de l'air frais. Puis je m'amusais plus dehors que à l'intérieur. Dans tout les cas, il n'y a qu'une seule chose qui me faisait vraiment plaisir dans ma journée : quand maman venait me chercher le soir. Mais c'était pas tout de suite, on venait de sortir de la sieste, alors il fallait encore attendre un peu. En tout cas, on était dans un parc avec les autres grands enfants. Les plus petits étaient resté à la crèche.

Je m'amusais à faire et refaire un toboggan et atterrir mollement dans le sable quand un garçon m'arriva dans le dos alors que je venais à peine de finir le toboggan. J'aurais pu le taper mais il fallait pas parce que sinon ça allait créer des problèmes avec maman et la maîtresse et en plus j'allais rentrer à la crèche. Je me contentais de le regarder pas très gentiment : il m'avait fait un bobo, j'en étais quasiment persuadé. Soudain, alors que je me relevais, je vis une jolie femme blonde. Je la regardais d'un air limite obsessionnel. J'étais persuadé de l'avoir déjà vu quelque part mais je ne me souvenais plus où. Je me demandais si je devais aller lui parler. La maîtresse ne regardait pas vers moi alors je pourrais mais j'avais tout de même un peu peur. Je crois d'ailleurs qu'une légère brise s'était levé à cause de ma peur. Pas facile de changer la météo à chaque fois qu'on a un ressentiment.

_________________

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort.
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice | Experts en assassinat
Modératrice | Experts en assassinat
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Avocate/Notaire
LOCALISATION : Europe
CITATION DU PERSONNAGE : Ne jamais faire de projets, c'est mieux d'improviser. Une des meilleures choses pour une femme, c'est d'entendre qu'elle est sexy.

MESSAGES : 137
DATE D'INSCRIPTION : 30/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
44/100  (44/100)
Point Membre:
37/100  (37/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Jeu 2 Mai 2013 - 23:05

J'ai reçu un ordre de mission. Oui, normal en fait. J'en reçois tous les jours après tout. Mais d'habitude c'est en Europe voyez-vous. Et généralement dans le lieu où je travaille dans le moment même. Mais là, je dois aller aux Etats-Unis. Ça me fait un peu chier. Un peu beaucoup même. Heureusement qu'il y a un joli montant à la clé, et qu'ils paient le voyage. Sinon j'aurais refusé.

C'est donc pour ça, que je suis dans un avion. Mais ils sont sympas, ils m'ont dit à quelle heure je devais abattre ma cible, où est-ce qu'elle sera et tout ça. Enfin, le truc parfait quoi. C'est un serial killer. Il sera jugé demain. Mais il a embauché d'excellents avocats. Enfin, rien qu'avec moi il aurait gagné à coup sûr. Mais je préfère le tuer plutôt que de le défendre. Je ne sais même pas la différence de prix entre les deux. Et je ne ferais pas le calcul.

Bref, jugement demain. Dans un building, comme on en voit tant aux Etats-Unis. Et je l'abattrais durant la pause toilettes. Ou alors, en plein pendant le jugement. Ils ne savent pas encore, ils hésitent. Enfin, il faudrait que je sache rapidement, histoire de savoir où je me place. Parce que ça va être juste de repérer tout ça. Bon, le jugement est tard demain. Techniquement je le ferais donc dans la journée. En même temps je n'ai pas très envie de le faire maintenant, après tant d'heures d'avions.

Sauf, qu'il va aussi falloir que je me trouve une arme. La galère. La grosse galère. Voilà pourquoi je n'aime pas changer de continents. Au moins en Europe, j'ai mes armes. Partout en Europe et après je prends la voiture pour me déplacer un peu plus loin. Mais au moins je suis tranquille. Enfin, vu ce qu'ils me paient, j'ai largement de quoi rembourser un snipe. Mais je vais en faire quoi après ? Parce que c'est hors de question que je le ramène, je ne peux pas. Vous croyez que je peux le louer ? Ou le revendre après ? Je verrais. Ça me parait être une bonne idée. Je dirais que c'était pour de la chasse. Même si c'est pas vraiment cette arme qu'on utilise dans ce genre de situation. Mais ça passera crème quand même.


Enfin, j'ai déjà atterri, j'ai pris une toute petite valise avec moi, que j'avais en cabine. Plus pratique. Vu le temps que je reste en plus, je n'ai pas envie de me balader avec un sac énorme.

Et je passe devant un parc, rempli d'enfant.

Arrête toi là.

Pourquoi ?

S'il te plait ...

Il fait dans le sentimental lui maintenant ? Enfin, c'est bien parce que c'est lui. Personnellement, je suis pas fane des gosses. Lucian, ça dépend des fois. Disons qu'au boulot ... Il vaut mieux que se soit moi qui le tue le gosse. Mais il est quand même très professionnel. Nous sommes des experts, ne l'oublions pas.

Alors, je m'assoie sur un banc, plutôt mal à l'aise, mais sans le montrer, bien évidemment.

Tu sais que là, maintenant, tout de suite, je te hais ?

Il ne répond rien, il a bien raison. Par contre, il a l'air apaisé. Si il veut, bizarre ce type des fois.

Hey, comment tu parles de ton frère toi ?
Ah ? T'es vivant ?

Je devrais peut être arrêter d'être méchante avec lui comme ça des fois. Ce n'est pas très sympathique, n'est-ce pas ?

En effet.

Une petite fille me regarde. Petite blonde. Elle me fixe. Ok, qu'est-ce qu'elle me veut ?

Luciaaaaan ...

Détends toi, elle va pas te bouffer.

Ahaha, très drôle. Je suis morte de rire. Une brise se lève, légère. Mais ça fait du bien, il fait chaud dans ce pays.

En même temps t'arrive de Londres, c'est pas trop compliqué ...
Tu vas arrêter de tout commenter comme ça ?

Non.
Oh je l'ai vexé. N'empêche que la petite est toujours obnubilée par moi. Et je n'aime pas ça. Je n'aime pas du tout. J'aimerais bien partir mais Lucian râlerait. Je suis donc clouée sur ce banc, à attendre. Tu me veux quoi gamine ? Si tu veux me parler viens, je vais pas te bouffer. Je n'ai pas reçu l'ordre de te tuer, alors je ne ferais rien. Mais bouge toi, je n'aime pas les gamins qui me fixent, j'ai envie de leur foutre une torgnole.

Va la voir.
Quoi ? Mais... Pourquoi ?!

Vas-y, c'est tout.
Tsss, non mais je te jure. Je me lève de mon banc, faisant un peu la gueule. Je lui dis quoi à cette gamine moi ? Ha évidemment tu réponds plus là ! Rah, tu m'énerves Lucian, vraiment.

Je m'avance donc vers la petite fille, et je plie mes jambes pour être à sa hauteur. J'esquisse un sourire. quand on ne le pense pas c'est plus compliqué. Lucian, je te hais. Tu pouvais pas toi, te mettre à ma place ? Non, c'est pas possible ça.

- Bonjour, petite ...

Ca y est, je ne serais jamais mère. Jamais. En plus, je suis sûre que si je tombe enceinte Lucian ne pourra plus prendre ma place. Se serait triste, surtout pour lui. Enfermé pendant neuf mois, vous imaginez ? Mais je suis sûre qu'il adorerait que j'ai un enfant. Après ton, il serait tonton. Assurément que àa lui plairait.

Je ressouris à la petite. Je ne sais pas du tout quoi lui dire. Je peux lui acheter une glace, si elle veut. Il est juste là, le marchand.

- Tu veux une glace ?

Voilà, je suis nulle. Et je n'aurais certainement pas de soutient de l'autre.

_________________

I want to meet you
one day.

Pan


You're dead


Our impossible dream...


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire - Enfant
Solitaire - Enfant
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chilling
LOCALISATION : Etats-Unis.
CITATION DU PERSONNAGE : « D’un côté il y a les chiffres pairs, et de l’autre côté, les chiffres mères. »

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 26/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Ven 31 Mai 2013 - 17:58

Un vent léger vient me souffler les cheveux. Ca fait du bien parce qu’il fait tout de même un peu chaud et le vent ça rafraichit. Je n’ai jamais compris comment d’ailleurs parce que le vent, ce n’est pas froid après tout. C’est juste de l’air, soufflé à pleine vitesse sur quelqu’un d’autre. Moi, si je souffle sur quelqu’un, il va pas me dire qu’il a froid sauf s’il est mouillé. A moins que… Le vent nous mouille l’espace d’un très court instant puis après il applique un souffle, ce qui nous rafraichit légèrement puis il fait disparaître l’humidité de l’endroit. Ca serait très astucieux de sa part. Ou alors, le vent transporte l’eau mais on ne s’en rend pas compte. Je me pose sûrement trop de questions. Je ne suis qu’une petite fille après tout, j’aurais tout le temps de savoir ça. La vie n’attends que moi et j’ai juste à croquer dedans pour savoir quelle goût elle a. Pour l’instant j’hésite entre excellente et très bonne.

La jeune femme blonde se lève de son banc. Elle est plutôt grande tout de même. En fait, c’est une grande personne comme maman. D’ailleurs je me demande pourquoi on dit que je suis une grande fille parce qu’en fait je suis plutôt petite par rapport aux adultes, alors on devrait dire que je suis une petite fille qui est en train de grandir. Oui parce que, je prends plein de centimètres et je suis sûr que dans quelques mois je serais aussi grande que maman. Ca serait vachement bien, je serais contente si je fais la même taille que ma maman parce que j’aimerais bien lui ressembler plus tard. J’aimerais ressembler à mon papa aussi mais je ne le connais même pas. Je n’ose pas demander à maman, s’il n’est pas là ce n’est qu’elle doit sans doute avoir des problèmes avec. Elle arrive vers moi. Qu’est ce qu’elle me veut ? Maman m’a dit de bien faire attention avec les inconnus. Elle est juste devant moi et elle plie ses longues et belles jambes pour que son visage arrive à ma hauteur. Heureusement, personne ne regarde. Elle me sourit. Je lui retourne un sourire mais je ne lui fais pas confiance.

- Bonjour, petite ...

J’aimerais bien lui répondre mais je ne peux pas parler. C’est ainsi. Alors je lui fais un signe de tête en souriant et je met un doigt sur ma bouche puis une croix. Cela veut dire que je suis muette mais je ne sais pas si elle va comprendre. Elle va bien se rendre compte que de toute façon, je ne peux pas parler. Les gens sont, en général, assez perspicace à ce sujet et finissent rapidement par deviner que je suis muette. Muette est un mot assez horrible et j’ai fini par ne plus l’aimer. Pour moi, ça veut dire incapable de s’exprimer. Ce n’est pas parce que je n’ai pas accès à la parole que je ne peux pas m’exprimer. J’ai une bouche pour sourire, j’ai des mains pour montrer ce que je veux, des yeux pour montrer que je suis triste. Je suis quelqu’un, comme vous et moi. Je vis, comme je peux. Elle me fit un nouveau sourire.

- Tu veux une glace ?

UNE GLACE !!! J’eus immédiatement un sourire jusqu’aux oreilles que je m’empressais de faire disparaître. Maman serait fâché de savoir que je « parlais » avec des inconnus. J’étais partagée, d’un côté je rêvais d’une glace au chocolat et à la pistache et de l’autre côté je craignais de me faire gronder par ma maman. En même temps, personne ne regardait et il y avait tellement d’enfants que personne ne se rendrait compte que je partais. J’avais bien envie de lui faire confiance mais quelque chose me disait de ne pas lui faire confiance. Chocolat… Pistache… Une bonne glace. Miam ! Je succombais à la tentation et tendit ma main à la jeune femme pour qu’elle m’emmène à ce fameux marchand de glace. Mon corps est prêt ! Achète moi toutes les boules aux chocolats et a la pistache que tu veux, je les mangerais. Maman dit que si je mange trop de glace, après j’aurais mal au ventre. Tant pis, j’veux bien avoir un peu mal au ventre. Il paraît que le froid ça permet d’endormir une douleur. Hors, une glace c’est froid. Donc, si je mange de glace et que j’ai mal au ventre, il me suffit de remanger de la glace pour que je n’ai plus mal. La magie, ça existe. Je lui fis un signe pour savoir son nom en pointant mon doigt sur elle puis sur ma bouche et en ayant un regard interrogateur. J’espère qu’elle allait comprendre.


_________________

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort.
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice | Experts en assassinat
Modératrice | Experts en assassinat
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Avocate/Notaire
LOCALISATION : Europe
CITATION DU PERSONNAGE : Ne jamais faire de projets, c'est mieux d'improviser. Une des meilleures choses pour une femme, c'est d'entendre qu'elle est sexy.

MESSAGES : 137
DATE D'INSCRIPTION : 30/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
44/100  (44/100)
Point Membre:
37/100  (37/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Ven 31 Mai 2013 - 18:56

Tandis que je me mets à sa hauteur, elle me fait un sourire. Sourire qui a l'air effrayé. Pourquoi ? C'est elle qui a commencé à me fixer après tout, non ? Alors, je suis juste venue la voir. Sous les ordres de l'autre aussi. Enfin, cette petite n'a pas l'air trop méchante. En même temps un gamin, c'est pas vraiment méchant. C'est juste que c'est chiant. Ça crie, ça pleure, ça court partout. C'est exténuant. Mais celle ci à l'air plus sage et apaisée que les autres. Un gamin comme ça, si c'est tout le temps comme ça, ça me va. Même si je ne sais pas du tout comment me comporter avec elle. Et c'est bien là mon plus gros problème. Je suis sûre que Lucian y arriverait comme un chef. Mais moi, j'ai une attitude trop sérieuse. Je dois penser aux apparences sans le faire exprès. Et ça doit être ça qui me bloque.

Je la salue donc et j'ai le droit à un adorable sourire en retour, ainsi qu'un mouvement de la tête. Aucun son ne sort de sa bouche. Elle pose ensuite un doigt sur sa bouche et y appose une croix.

Elle est muette.
Merci, j'avais compris.

C'est triste pour elle. Elle est pourtant assez âgée, du moins, elle parait âgée. Après, je suis extrêmement mauvaise pour dater les gens. Surtout les petits. Je fais un sourire gênée, pour elle. J'aimerais bien connaître son prénom. Je ne sais pas pourquoi, d'un coup. Mais je ne suis pas sûre qu'elle sache écrire. Et je ne connais pas le langage des signes. Disons que je peux être capable de déchiffrer un peu, et Lucian déchiffre le reste. A deux on arrive à se sortir de presque toutes les situations. Enfin, toutes pour le moment, sinon nous serions morts.

Un immense sourire apparaît sur ses lèvres quand je mentionne le fait de lui acheter une glace. C'est bien une enfant. Mais c'est vrai que c'est bon les glaces. Et puis, le marchand est juste là, ce n'est pas comme si j'allais la kidnapper ou quoi. Je veux dire, je n’aimerais pas avoir à m'occuper d'une enfant toute la journée, aussi mignonne soit-elle, je suis bien trop occupée.

Moi aussi je veux une glace.
Mais t'en auras pas.

C'est ça, peste dans ton coin. T'avais qu'à demander le corps avant. C'est tout. Maintenant c'est moi, et on ne se transforme pas dans un parc. Surtout devant des enfants. Et puis tu vas être ridicule dans mes habits. Donc, on reste comme ça. Il profitera de la glace à travers moi, c'est tout. Il devrait être content que ça soeur en profite, c'est tout !

Son sourire a disparu aussi vite qu'il était apparu. C'est la règle des mamans "ne parle pas avec des inconnus" qui doit la perturber. Je n'inspire pas confiance, c'est ça ?

Non, pas du tout.

Finalement, un sourire revient sur son visage et elle me tend la main, que je m'empresse de prendre tout en nous dirigeant vers le camion de glace pour faire la queue, bien à la vue de tous les autres enfants et possibles surveillants. Le camion était d'ailleurs, uniquement à quelques pas.

Regarde la.
Je m'exécute. Un doigt sur la bouche, un doigt pointé vers moi. Je la prends dans mes bras. Elle fait son poids. Mon avant bras sous ses fesses pour qu'elle soit à ma hauteur, et c'est bientôt notre tour de passer, elle pourra donc montrer quels parfums elle veut.

- Scarlett. Mon prénom est Scarlett.

Je lui réponds dans un sourire qui se veut rassurant. Je touche alors sa poitrine avec mon index.

- Et toi ?

Je sors ensuite mon portable car je n'ai ni calepin, ni stylo. En espérant qu'elle pourra me montrer les lettres qui constituent son prénom. Je vais donc dans les messages pour en créer un nouveau et lui tend le portable au moment où c'est notre tour. Je commande la première. Et je vais faire des folies.

Tu vas grossir surtout.

- Une glace pistache, vanille, fraise, s'il vous plait.

J'agite ensuite la petite fille qui se tient dans mes bras en faisant des allers retours entre les parfums et son visage.

- Et toi ? Tu veux quoi ?

Je conserve toujours un sourire rassurant tandis que je lui parle. Ça aidera peut être, et puis, elle n'est pas en danger. Je suis restée en vue des autres exprès après tout.

Une fois les deux glaces prêtes, je repose la petite fille à terre, sort mon portefeuille pour payer et prends les deux glaces. Je tends directement la sienne à la petite blonde à mes côté tout en lui faisant un signe de tête pour qu'elle m'accompagne sur le banc sur lequel j'étais assise précédemment.

_________________

I want to meet you
one day.

Pan


You're dead


Our impossible dream...


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire - Enfant
Solitaire - Enfant
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chilling
LOCALISATION : Etats-Unis.
CITATION DU PERSONNAGE : « D’un côté il y a les chiffres pairs, et de l’autre côté, les chiffres mères. »

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 26/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Mer 12 Juin 2013 - 19:00

C'est drôle tout de même la façon dont les gens comprennent et la façon dont ils sont atteints. Je veux dire.. J'ai "dis" à beaucoup de personnes que j'étais muette, ou plutôt je leur ai fait comprendre. Parfois dans leur yeux, je peux lire de la pitié. Parfois, je ne lis rien du tout. Parfois, de la compassion ou parfois même de la sympathie. D'autres fois, ils font semblant de ne rien éprouver mais je vois bien au fond de leur yeux qu'ils me regardent comme une bête en cage. On est tous pareil, j'ai juste pas l'usage de ma voix. Maman m'a dit que cela viendrait peut-être un jour. Je pense que cela dépend de la sensibilité des gens.  S'ils ont déjà vécu avec une personne muette, ils considéreront ça comme normal mais les autres prendront ça comme un réel handicap. Pour moi, ce qui est appelé un handicap est une force. C'est vrai, c'est juste un synonyme. On peut tirer parti de n'importe quelle situation, il suffit de regarder la chose d'un bon oeil. Elle m'a prise dans ses bras. Agréable.

- Scarlett. Mon prénom est Scarlett.

Scarlett ? C'est un drôle de prénom ça. Déjà que Kirsten je trouvais ça super bizarre alors Scarlett c'est étrange. Mais bon, je m'appelle bien Telma après tout. Scarlett ça me fait penser à cette maladie.. Comment ça s'appelle déjà ? Ah oui ! La scarlatine. Je crois que c'est un gros rhume. Enfin dans mes souvenirs, c'est ce que Maman m'a dit. Mais bon. Scarlatine et Scarlett c'est tout de même assez éloigné. C'est comme si on disait que Telma c'était pareil que Téléphone moi (Telmoi). Ca se ressemble mais c'est pas pareil, c'est tout. Elle pointe un index dans ma poitrine. Elle veut savoir mon nom ? Mais je ne peux pas lui répondre...

- Et toi ?

Et là, elle sort son portable. J'en ai déjà vu et je sais m'en servir elle a de la chance. Mais c'est le drame ! Parce que c'est à nous de passer. J'écris tout de même mon nom. Parce que je sais déjà l'écrire. J'ai 4 ans après tout. J'écris le T, puis le E, puis le L, puis le M, puis le A. Telma. C'est pas bien compliqué ! Je l'entends demander sa glace.

- Une glace pistache, vanille, fraise, s'il vous plait.

Je sais que ce n'est pas trop poli mais j'ai pas vraiment le choix car je n'ai pas d'autres méthodes de compréhension. Alors je lui montre la pistache et le chocolat et je lui fais le signe du s'il te plaît avec mes doigts. Je ne sais pas si elle va comprendre mais bon, maman m'a dit de rester polie, quoi qu'il arrive. Alors je reste polie. Je remarque qu'elle aime bien la pistache aussi. Au moins, on a quelque chose en commun. J'aime bien avoir des choses en communs avec les gens. Ca veut dire qu'en général, on s'entends bien. C'est sympa. Elle me sourit gentiment en me posant par terre. Elle paye et me tends ma glace. Je ne veux pas la commencer avant qu'elle commence la sienne, là aussi c'est une règle de politesse que m'a enseigné maman. Je crois qu'elle serait fière de moi, si elle me voyait maintenant. Je souris et colle ma tête contre sa jambe, une façon de dire merci. Elle me fait signe pour m'asseoir à côté d'elle sur le banc où elle était assise avant. Je m'assois, juste à côté d'elle. Je suis heureuse. Elle a commencé sa glace alors je m'applique à lécher la mienne. La glace, c'est super bon.

_________________

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort.
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice | Experts en assassinat
Modératrice | Experts en assassinat
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Avocate/Notaire
LOCALISATION : Europe
CITATION DU PERSONNAGE : Ne jamais faire de projets, c'est mieux d'improviser. Une des meilleures choses pour une femme, c'est d'entendre qu'elle est sexy.

MESSAGES : 137
DATE D'INSCRIPTION : 30/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
44/100  (44/100)
Point Membre:
37/100  (37/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Ven 9 Aoû 2013 - 14:29

La petite fille prit mon portable des mains. J'espérais qu'elle sache écrire son prénom, ça me serait bien utile, je voyais mal l'appeler "petite" tout le long. Même si notre rencontre sera sûrement brève, et qu'on ne se rencontrera sûrement plus jamais. C'est d'ailleurs assez étrange que j'ai pu me rapprocher d'une petite comme ça, je ne suis pas à l'aise avec des enfants d'habitude. Je ne sais pas comment me comporter avec eux, disons que je n'ai plus de sentiments. Non, ce n'est pas tout à fait exact.

Elle tape alors les lettres et me redonne mon téléphone. Telma.

Original.


C'est clair. Je ne lui dirais pas "c'est joli" ou quelque chose dans le genre, parce que ce n'est pas elle qui a décidé de son prénom, et qu'est-ce qu'on s'en fiche qu'un prénom soit joli ou non ? C'est le notre, on est obligé de le porter jusqu'à la fin. Nous sommes après habitués, changer de prénom est vraiment ... Compliqué. Toutes les habitudes à refaire, ça ne mène à rien. Et puis, se sont les parents qui choisissent, parce qu'ils aiment ça. Techniquement. Techniquement. Ce n'est pas valable pour tout le monde.

Elle me montre ensuite les parfums qu'elle veut. Je les commande alors au vendeur avant de reposer Telma par terre et de lui tendre ensuite sa glace. D'ailleurs c'est une enfant très polie parce que je remarque qu'elle m'attend avant de commencer. La plupart sont grossiers et tellement affamés qu'ils en mettent partout dès la première bouchée car ils se sont rués dessus. Des sauvages les gamins, des sauvages. Mais pas elle. C'est changeant et agréable. Ça doit être pour ça qu'habituellement je ne suis pas fan d'eux. Si tous les enfants étaient comme Telma se serait sûrement mieux. Et j'aurais sûrement moins de mal à aller vers eux. Enfin... Je ne sais toujours pas jouer avec eux. Alors que Lucian lui, est plus bourrin. C'est facile.

Merci du compliment.


Oh mais de rien cher frère.


Nous retournons alors sur le banc et nous commençons ensemble notre merveilleuse glace. Je me rends compte que ça risque d'être compliqué d'établir la communication avec une muette. Elle me comprend, mais pas moi. Alors c'est limité, n'est-ce pas ?

Je mange alors lentement ma glace tout en profitant ... Profitant de rien du tout en fait. Parce qu'il y a des gamins qui braillent pas loin. Certes, ils s'amusent, mais ils braillent quand même. Enfin, ils sont assez loin donc ça fait plus un bruit de fond qu'autre chose, c'est déjà ça. Par pitié, qu'ils ne s'approchent pas de moi, je ne les veux pas. Surtout pas.

Je me retourne alors vers Telma qui est à mes côtés. Et je lui souris, un sourire honnête.

- Elle est bonne ?

Heureusement que la température n'atteint pas encore des chaleurs à couper le souffle sinon j'aurais de la glace partout, ce qui aurait le don de m'énerver, beaucoup. Parce que cette chose à plutôt tendance à coller de partout, c'est assez chiant. Et j'en aurais mis sur mes habits, encore plus chiant, vous imaginez quand même ?

_________________

I want to meet you
one day.

Pan


You're dead


Our impossible dream...


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitaire - Enfant
Solitaire - Enfant
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Chilling
LOCALISATION : Etats-Unis.
CITATION DU PERSONNAGE : « D’un côté il y a les chiffres pairs, et de l’autre côté, les chiffres mères. »

MESSAGES : 40
DATE D'INSCRIPTION : 26/04/2013

Niveau du personnage
Point RP:
0/100  (0/100)
Point Membre:
30/100  (30/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Dim 4 Juin 2017 - 23:11

Scarlett me tend ma glace. J'ai envie de me jeter dessus mais maman m'a clairement expliqué que ce n'était pas poli de commencer à manger sans les autres de manière générale. Alors j'attends, poliment, en la regardant.
Je me demande ce que ça fait au final que l'on commence à manger sans les autres ? Ils ne peuvent pas nous reprocher d'avoir faim n'est-ce pas ? Parce que si on ne mange plus, on s'envole au ciel. Et si on s'envole au ciel, et bien on leur manque beaucoup trop. La politesse fait parfois faire des trucs qui ne valent pas le coup, je crois. Mais enfin, j'obéis parce que maman m'a clairement dit que je devais l'écouter.
Je suppose que c'est des trucs d'adultes.

Quand on s’assoit de nouveau sur le banc, je prends le temps d'observer les réactions de son visage. Je crois qu'elle s'ennuie. Il suffit de voir son froncement de sourcils prononcé quand des enfants sont un peu trop bruyants. Je me dis qu'elle ne doit pas être une fille qui aime les bruits forts. Alors elle n'aime pas la musique ? Oh c'est triste. Parce que moi j'aime beaucoup, beaucoup la musique.
Je continue à la regarder en mangeant ma glace. Elle est délicieuse franchement. Un espèce de silence religieux s'installe dans notre conversation. Je ne peux pas vraiment la relancer à cause de mon petit problème. Mais je suis sûr que Scarlett va le faire. Elle a l'air vraiment gentille. Et puis elle m'a acheté une glace! Ce qui est vraiment trop gentil parce qu'elle me connaissait pas.

- Elle est bonne ?

Oh, tu as un joli sourire Scarlett. Tes dents sont bien alignées et blanche. J'aimerais bien avoir un sourire comme le tien quand je serais plus grande. Mais pour l'instant, mes dents ne sont pas super... J'ai un peu honte de te sourire mais je me dis que tu ne me jugeras pas. Alors je te retourne un sourire très joyeux. Le soleil brille.
J'ai le contour des lèvres taché de crémé glacé et je t’assène un oui assez énergique tandis que ma glace est presque finie. Evidemment qu'elle est bonne ! Si elle n'était pas bonne, je ne crois pas que je l'aurais dévoré aussi rapidement. Mais je l'aurais mangé tout de même ! Maman dit que même si on aime pas quelque chose on doit se forcer.
Beurk, les artichauts. Beurk les petits pois. Beurk les coeurs de palmier.
Oui je sais, j'ai des goûts spéciaux.

J'attends alors que Scarlett finisse sa glace parce que moi j'ai fini la mienne. J'aimerais jouer un peu avec elle quand elle aura fini. On va bien s'amuser. Je me colle à elle en attendant. J'apprécie le moment, elle a l'air tendre. Ou peut-être est-ce que je me trompe complétement ?

Quand elle a enfin fini, je bondis et je me met à sautiller. Ca y est c'est l'heure de jouer ! Je réfléchis dans ma tête rapidement. A quoi est-ce qu'on va jouer ? A cache cache !
Je fais attention que Scarlett me regarde bien et je met une main sur les yeux. Avec l'autre main je lève les doigts 1 par 1 pour lui montrer que je suis en train de compter.

1...
2...
3...
4...
5...

Va te cacher Scarlett, a 30, le grand méchant loup (moi) arrive !


_________________

Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle ;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort.
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
- Un chant mystérieux tombe des astres d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modératrice | Experts en assassinat
Modératrice | Experts en assassinat
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Avocate/Notaire
LOCALISATION : Europe
CITATION DU PERSONNAGE : Ne jamais faire de projets, c'est mieux d'improviser. Une des meilleures choses pour une femme, c'est d'entendre qu'elle est sexy.

MESSAGES : 137
DATE D'INSCRIPTION : 30/08/2012

Niveau du personnage
Point RP:
44/100  (44/100)
Point Membre:
37/100  (37/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   Mar 11 Juil 2017 - 10:51

Un grand sourire illumine son visage et elle agite la tête énergiquement après ma question. C'est vrai qu'elle l'a bientôt fini... Sa glace. Ca fait du bien par ses températures. Et j'ai encore le temps avant de remplir mon contrat. Je jette tout de même un coup d'oeil à ma montre pour m'en assurer. Il faut pas que je traîne trop, je dois toujours repérer les lieux. Et appeler mon commanditaire. Parce qu'il ne m'a toujours pas dit où la victime serait au moment de son assassinat. Et vu qu'ils ont dit qu'ils s’occupaient de tout … Bizarrement, j'ai un doute quant à leur capacité maintenant. J'ai toujours l'habitude de travailler en solo, de faire mes missions seule de A à Z, et ça s'est toujours très bien passé. Et comme ça il n'y avait qu'une seule personne à blâmer. Et mon nom s'est peu à peu répandu pour que de nombreuses personnes m'appellent.

Sinon... On est deux.

Ah oui. Oui. Evidemment que je ne l'oublie pas. C'est juste qu'il n'y a pas de personnes extérieures à nous deux qui nous viennent en aide. De nombreuses personnes nous ont déjà approchées pour qu'on rejoigne leur organisation mais … Nop. Le travail en solo nous convient vraiment vraiment bien. Nous sommes parfaitement heureux. Et puis on peut pas dire qu'on fait vraiment dans le sociable.

Telma finit sa glace et vient se coller à moi. Je me tends légèrement. Lucian me dit de me détendre, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Je n'ai déjà pas l'habitude des contacts humains, sauf rares exceptions (plutôt une seule étant Phyllis), alors ceux qu'une petite fille … Encore plus compliqué pour moi. Je sais que Lucian prendrait beaucoup plus de plaisir que moi dans ce moment de tendresse, hélas, on ne peut pas se transformer en public. Même si j'aimerais beaucoup que tout le monde connaisse le secret. Mais c'est pas vraiment le genre d'actions à réalise tout seul de son côté. Orpheo risquerait de me retrouver et de me faire … Je sais pas trop quoi. Je préfère éviter.

Je finis enfin ma glace et Telma en profiter pour se précipiter et se lever. Je la regarde, d'un air interrogateur, qu'est-ce qu'elle va encore me faire subir cette petite ? Elle se met face à moi, se cache les yeux et compte avec son autre main. Quoi ?

Elle veut jouer avec toi !
Hein … ?! Mais … ?! Hein ?! A quoi ?!

Pars te cacher !
Me cacher ? Comment ça me cacher ? Me cacher où ? Ya plein de monde dans ce parc, on peut vraiment jouer comme ça sans aucun soucis ? Assurément, Lucian saurait. Pourquoi c'est pas lui qui a le contrôle maintenant, sérieusement, se serait tellement plus simple. Du coup je m'éloigne, sans faire trop de bruit, pas très facile avec des talons, mais au moins le bruit de la foule me couvre un peu, et je me mets donc derrière un arbre un peu plus loin. Je suis vraiment nulle hein. Et après se sera à mon tour c'est ça ?

C'est le principe oui.

Oh, la calamité. Je vais devoir chercher une enfant alors que yen a plein ici ? Et si elle grimpe aux arbres ? Ou si elle traverse la route ? Ou si elle tombe ? C'est pas moi qui suis responsable d'elle. C'est pas moi sa mère, pourquoi c'est tombé sur moi ?

Je jette un œil derrière le tronc derrière lequel je suis pour voir où en est Telma. C'est pas comme si j'étais la femme la plus à l'aise au monde là … Elle n'est plus là où je l'ai laissée. Donc elle doit me chercher. Et après à mon tour. C'est fou ce que je suis à l'aise avec les enfants.

_________________

I want to meet you
one day.

Pan


You're dead


Our impossible dream...


Mike roule une pelle à Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un drôle de hasard [PV Scarlett]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un drôle de hasard [PV Scarlett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Amérique :: || Etats-Unis-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :