AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Juste un jeu [ Bastet ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exorciste | no faith no more
Exorciste | no faith no more
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1069
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
239/200  (239/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Juste un jeu [ Bastet ]   Mer 1 Déc 2010 - 21:36

Fin de la journée. Deux heures de math, suivies de trop près à mon goût par deux heure de français. Avec une prof, un peu tarée, à mon goût. " Vous pouvez répéter ?" "Mais je dicte les enfants !" "Bah on a pas compris." "Bah moi, je ne m'en souviens plus." Boooon... On lui en veut pas je dirais. Même si, oui, je lui en veux pour les deux heures de colles que je viens de me prendre. Pourquoi ? Peuh ! Rien du tout. Comme on dit toujours. D'aaaccord. Un ami m'a dit que je sentais le poney. Et il s'est mit à débiter toute une sorte de débilités, comme par, exemple : T'es un poney ? Pas du tout. Enfin à l'occasion quoi. Et j'ai réprimé un Ta Ge*le tellement longtemps, que quand il est sortit, ça a pas plut. S'en suivire quelques réponses tout légèrement arrogante. Deux heuures. Elle a fumé la moquette celle là.

Puis aujourd'hui, il neige. C'est tout blanc tout beau, et ça glisse. Je me suis ramassé en beauté. Enfait, on m'a poussé, je me suis rattrapé à un panneau qui est tombé. J'aime pas les panneaux. Puis la fameuse bataille de boules de neige ! Top. J'ai baptisé un ami et la prof de math m'a vue. Et sans le vouloir vraiment, une boule de neige l'a percuté. "IAN COLEY ! VOUS SEREZ EN RETENU TOUT L'APRES MIDI."

En gros ? Journée pourrie. Puis la colle était très interessante. " Tu copie cent sept fois Je ne lance pas de boules de neige. " Puis vu que la prof de math n'a pas put te donner de travail à faire, c'est la prof de français qui vient te le donner. Elle a put avoir sa vengeance du matin elle.

Et hop sous la douche. Les salles de bains de l'orphelinat sont vraiment simpas. Moi j'aime bien. L'eau chaude est vraiment très agréable. Pfffouuu... Très très sale journée. Déjà, on peut remercier d'avance les heures de colles. Non que je n'en est jamais eu d'autre mais j'ai jamais apprécier ça. Comme si on ne passait pas assez de temps au lycée...

Je sors de la douche. Quoi qu'on en dise, l'eau chaude ça fera toujours du bien. J'ai les cheveux en bataille, et j'ai encore oublié mon T-shirt dans ma chambre. Tsss. Sans-cerveau va. Je jette un regard dans le couloir et entre dans la chambre. C'est désert ce soir. Je l'attrape et l'enfile, en me demandant quoi faire de ma journée. Le mercredi, on est censé avoir toute l'aprèm pour voir venir le soir. Bah nan, pas aujourd'hui. Et là, je n'ai rien à faire. Rien du tout. Un petit entrainement ? Pourquoi pas. Je glisse la dague dans son fourreau. Je n'aime pas qu'elle n'y soit pas, mais les surveillants du collège trouveraient sa bizarre. J'attrape un pull aussi. Froid.

Je sors de ma chambre. Et qui je vois ? Bastet. Je souris. J'aime bien jouer avec elle. D'accord, on a pas tous le même sens du mot jouer, et alors ? Je crois que ça restera toujours un jeu, et bien heureusement. Oui, j'adore Autumn. Mais avec Bastet, c'est pas pareil. On rigolerait presque, non ? Je m'approche. J'ai quand même passé une bien sale journée et je suis pas sûr d'être humeur.

-" Salut. "

Je passe une main dans mes cheveux. Ils sont encore mouillés. Pouah. Nan, je sens plus le poney au moins ! Peuh ! Oui, le gel douche c'est mieux. Nan mais.

-" Tu vas bien ?"

La bise ? Rien ? Deuxième option acceptée.
Je porte un pantalon gris un peu baggy, un pull bleu foncé. Je frissone malgré tout. Je sais que dehors il ne fait que 0° mais... je sais pas. Peut être pas le froid ? Mais alors quoi hein ? Nan, pas de sous entendus. Juste, je frissone. Point à la fin de la phrase. Tsssss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Mer 1 Déc 2010 - 23:36

    Bastet avait eu cours aujourd'hui, elle avait enseigné durant une heure le cours d'armes blanches. Plus d'un élève avait été attentif, c'était plus facile pour eux que l'hébreu. Mais Bastet avait été étonné de n'avoir pas Ian à son cours, et quand elle alla demander explication, aucune nouvelle, saleté d'élève quand même! Quoi qu'elle n'avait pas pensé lui faire peur...D'accord la dernière fois ça c'était emballé au parc et alors? Elle était de ce genre là, avec à peu près tout le monde, mais les gens y survivaient. Assise dans son bureau du troisième étage, la sorcière d'Orpheo était rentrée de sa petite aventure de Londres avec Hannelore. La chasse aux sorciers noirs, youpi là! Même si elle préférait cela à exorciser un petit enfant dans les cachots du Mystery Orphanage, oui vous avez bien entendu! Il arrivait de ces choses dans ce foutu orphelinat. De quoi écrire un livre quand Bastet y pensait.

    La sorcière leva pourtant les yeux quand un élève surgit dans le bureau, copie en main, avec deux jours de retard. Il avait toqué avant d'entrer, car Bastet avait un caractère de cochon et n'hésitait pas à engueuler ses élèves si elle trouvait les bornes dépassés. Elle prit la copie sans sourciller et lui fit signe d'aller voir ailleurs si elle était. C'était une copie d'hébreu, elle enseignait plusieurs niveaux, et c'était un des niveaux supérieurs. Bastet commença à corriger quand soudain elle se dit que c'était bien trop mauvais pour se plomber le moral sérieux! L'élève avait travaillé comme un pied sur ce coup-là, catastrophique et cela la rendit de mauvaise humeur.

    Elle secoua la tête, se massa la nuque, elle se leva vivement de son siège. La femme adulte portait un jean bleu foncé avec des bottes à talons plats, un pull blanc avec un col en V pour compléter le tout et voila. Ses cheveux étaient en coupe garçonne, elle les avait coupé court voici un mois. Elle adorait chaque année les couper, c'était une sorte de tradition qu'elle ne perdait pas. Les yeux couvert d'eye liner, et le tout complété par un rouge à lèvres rosé simple. Bastet sortit dans son bureau quand soudain elle entendit une voix jeune, mais légèrement grave, l'interpeler. Une fois qui la fit frissonner.

    -" Salut. "

    La sorcière fit volte-face pour toiser Ian. Elle regarda ces cheveux blonds trempe, et elle se sentit électriser en voyant sa main passer dedans. Bon...Elle avait un petit souci d'hormone, cela allait passer, tout à fait! Mais il était vrai que cet élève de dix-sept ans, bientôt dix-huit, était sacrément mignon et provocant aux yeux de la professeure. Bastet observa son pantalon gris qu'il perdait, mais soulignait son corps svelte et eut une bouffée de chaleur. Tout en Ian appelait au sexe pour la professeure qui dut se faire une raison. Si Jonathan venait à apprendre qu'elle faisait des avances à un élève, elle allait se faire jeter dehors, hors c'était bien la dernière chose qu'elle attendait de cet orphelinat...

    "Salut Ian."

    Elle regarda autour d'elle, personne en vue, et fit un pas en avant pour s'approcher du jeune homme de dix-sept ans. Une fois qu'elle lui fit face, elle remarqua bien qu'il la surplombait, mais elle s'en remettrait surtout qu'il était vraiment mignon. Et tendant sa main, Bastet effleura ses cheveux mouillés, sans vraiment de gêne, après tout, elle avait dérapé avec plus de provocation au parc...Alors bon, il n'allait pas piquer la mouche pour si peu, n'est-ce pas?

    -" Tu vas bien ?

    -Tu me tutoies maintenant?"

    Il ne manquait pas d'air après tout! Bon, il pouvait bien se le permettre, mais la femme adulte avait certains principes, et juste pour la forme, elle voulait remettre les points sur les i. Points qu'elle allait bouleverser, en ne respectant elle-même pas les règles basiques...Elle fit un sourire provocateur et alla cherche ce qu'elle désirait depuis le début. Elle effleura les lèvres d'Ian, Bastet les écrasa ensuite sur celles du jeune sorcier et l'embrassa. Avec la langue, et tout, je vous épargne les détails...La sorcière d'Orpheo coupa lentement le baiser, un sourire ravi sur les lèvres. Ils étaient seuls dans le couloir, et donc à l'abri...

    "Tu as séché mes cours ce matin Ian. Où alors tu as changé d'horaire?"

    Taquina la professeure son élève. S'il croyait pouvoir s'en sortir ainsi hein! Elle se recula alors, caressant sa nuque un quart de seconde avant de reprendre ses distances. Tout le monde n'y verrait que du feu, pour changer. Elle était la reine de la discrétion quand elle s'y mettait. Et ça que Bastet draguait plus d'un élève, mais pas les professeurs. Elle préférait jouer sur deux bords. Même si les plus vieux élèves avaient dix-huit ans maximum. La sorcière de vingt-huit ans allait devoir chercher ces victimes à Little Angleton pour pouvoir assouvir ses pulsions...
Revenir en haut Aller en bas
Exorciste | no faith no more
Exorciste | no faith no more
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1069
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
239/200  (239/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Jeu 2 Déc 2010 - 13:34

"Salut Ian."

Elle a coupé ses cheveux. Ca lui va vraiment bien, faisant ressortir son visage féminin, ses lèvres fines. N'empêche que ca me faisait bizarre. Ca lui allait bien, aussi, ses cheveu longs. Mais bon, je crois que ce n'est pas vraiment mon problème. Je ne sais pas pourquoi elle a fait ça, et je ne lui demanderais pas. M'en fiche. On peut bien discuter d'autre chose, avec Bastet. Elle effleura d'une main mes cheveux mouillés avant de dire :

-Tu me tutoies maintenant?"

Bah quoi ? Ca te pose un problème n'est-ce pas ? Mmm ... pas moi. De toute façon, je tutoie tous le monde ici. Bon, d'accord, ni Pandora ni Nérys, et pas non plus Aileen. Pourtant, elle s'était un prof comme les autres. Mais non, c'était un peu tendu, elle conservait ses distance. Pas comme Bastet. Nan, du tout. Elle effleura mes lèvres des siennes. Avant de les écraser complètement dessus. Deuxième fois. Deuxième fois aussi que je ne résistais pas. Deuxième fois que j'y participais même. Et alors ? Cette fois-ci, je m'y attendais vraiment. D'accord, j'étais peut être coupable de complicité, mais rien à faire. Rien du tout. Au pire, moi, je serais franchement réprimendé. Très très fort même. Une baffe ? Jusqu'a la fin de mes jours à la plonge ? Peut être. Bastet, elle, prendrait cher. Surtout qu'il me semblait qu'elle aimait jouer avec pas mal de monde.

-" Comme toujours..."

Oui, je crois que je ne l'avais tutoyer que ... Une semaine ? Deux peut être ? Bah oui, pas beaucoup. Je ne me souviens déjà presque plus de mes trois ans. Ceux où j'étais arrivé au Mystery. Après, ici, c'était chez moi. Avant, j'avais envie de repartir. Rapidement. Mais maintenant que j'y étais presque, je n'avais plus envie. Plus envie du tout. Bref...

"Tu as séché mes cours ce matin Ian. Où alors tu as changé d'horaire?"

Séché ? Elle rigole là au moins. J'ai du loupé deux cours, depuis le tout début que j'y suis ici, au maximum. En cours facultatifs tout du moins. J'aime beaucoup les cours de Bast'. Pfffou... Je soupire. Si au moins, je les avait séché, j'aurais put faire autre chose. Je secoue la tête.

-" Non, j'étais collé. "

Désespérant. Ouais, mes profs sont désespérants. La pire restera toujours la prof de sport. "Faites un ATR." Alors tu fais ton arbre droit. Tu le tiens sept seconde. Tu redescends. Et elle a le culot de te dire "Toi, tu peux faire mieux. Trois secondes, c'est pas suffisant, Ian." Tsss. Elle, un jour, je l'égorge.
Vous savez quoi ? Je crois que, du coup, je ne m'entrainerais pas à la dague. Serieusement, tant pis.
Imaginez, qu'on se fasse prendre.
Bah, je crois que je dirais que c'est de ma faute, car si ils me foutent à la porte, c'est pas aussi dramatique que si c'était Bastet, qui se prenait tout. Bah, John' n'arrivera pas. Nah. Toujours être optimiste.
Je suis plus grand qu'elle d'au moins... Pffou, j'en sais rien. Jamais était doué, pour les distances. Surtout que mes yeux restent quelques instant dans les siens.

-" J'ai loupé beaucoup de choses ? "

Je m'approche d'elle, de ses lèvres plus précisément. Elles s'éffleurent tandis que ma main glisse jusqu'a sa hanche. Bah quoi ? J'ai pas le droit à la provoc' moi ? Bien sûr que si. J'assume même. Mes lèvres se pressent plus fort contre les siennes tandis que je l'embrasse à pleine langue. Pas de soucis, cette fois je ne dirais rien. Bon, en même temps, la dernière fois, c'était pas ma faute. Héhé, j'ai plus aucune trace dans mon dos en plus. Bon, d'accord, il m'en reste quelques unes, un peut douloureuse que j'ai fait exprès de ne pas en soigner certaines. Enfin, je ne les ait pas montrées. Ca paraîtrait vraiment trop suspect. D'ailleurs, l'infirmier m'a demandé ce que j'avais fait. Je ne lui ait pas dit, bien entendu. J'ai rencontré un sorcier noir qui m'a agresser, on s'est battu, puis j'ai fait la rencontre d'un merveilleux phoenix. Il était tellement gentil qu'il m'a laisser un cadeau dans le dos... Tss, je vous jure.
Je coupe le baiser. Je n'en avais pas envie, mais tout de même. D'ailleurs, je viens de penser que John était sortit. Héhé, bien mieux ainsi. Comme ça, on nous verra pas, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Jeu 2 Déc 2010 - 19:13

    Il était si arrogant, et pourtant il fut si provocateur ainsi, et cela enflamma la sorcière d'Orpheo. Il osait plus sur ce coup-là. Pourquoi? Pourquoi était-il aussi charmeur aujourd'hui alors qu'il devait savoir que Bastet réagissait au quart de tour, hein? Ils se cherchaient plus que d'habitude, Ian semblait d'humeur joueuse. Ses cheveux humides agitaient les tripes de Bastet qui sentait son cœur s'emballer. Elle pouvait sentir son odeur, et rien que cela, ça l'excitait, au mon Dieu...Elle voulait encore goûter ces lèvres, et continuer de le provoquer. Mais l'idée même de se faire choper ne l'emballait pas plus que cela pour dire vrai...

    -" Non, j'étais collé.
    -Vilain garçon."

    Ironisa la professeure. Elle fit un sourire moqueur alors qu'elle s'éloigna de lui. Elle avait envie de le toucher, de sentir sa peau chaude contre la sienne. Mais si des élèves se pointaient...Peut-être ne diraient-ils rien si Ian avait la côte mais Bastet s'attardait moins sur la popularité du jeune pour l'embrasser. Car elle doutait qu'il soit la star de l'orphelinat même s'il avait ce style cool et cet air jeune, frais ainsi. Mais il revenait à la charge mazette! Il semblait carburé, et avoir envie de pousser les limites. Ce n'était pas Bastet qui allait le retenir sur ce coup-là, bien au contraire! Elle comptait bien très bien l'encourager s'il lui en laissait la possibilité...

    -" J'ai loupé beaucoup de choses ? "

    La professeure allait répondre quand soudain Ian fit glisser sa main sur sa hanche. C'était la première fois qu'il la touchait ainsi, et cela réveilla la curiosité de la femme adulte. Elle dépassait plus que les bornes sur ce coup-là. Bastet lui jeta un drôle de regard alors qu'il se décida à l'embrasser. Elle y répondit, gémissant de plaisir, elle passa ses mains derrière la nuque du jeune homme et se colla avec force contre lui. Elle répondait avec soif, envie, au baiser, sans même lâcher des lèvres Ian. Mais le baiser se coupa, le cœur battant de désir, Bastet resta collé contre le jeune homme.

    "Je pourrais te dire ce que tu as raté."

    Elle murmura cette phrase, d'une voix sensuelle, aguicheuse sur les bords et c'était fait exprès. Ian avait commencé le premier à l'allumer, elle allait lui rendre la pareil et pas qu'un peu sur ce coup-là! La sorcière d'Orpheo reprit ces lèvres avec force, passant ses mains sous le t-shirt d'Ian, et elle les monta jusqu'à son torse pour le caresser, doucement, avec provocation tout de même. Bastet coupa le baiser, le souffle rauque, la tête tournante, elle devait se reprendre, et elle ferma ses yeux alors que le désir battait une mesure invisible, la faisant vibrer, elle perdait le total contrôle...

    "Tu sembles plus disposé que la dernière fois. On pourrait nous voir."

    Et alors elle se ferait renvoyer, elle le savait parfaitement même. Bastet caressa le visage d'Ian, le regardant droit dans les yeux alors qu'elle l'embrassa bientôt sur la joue. Elle avait encore le souffle court, bon sang, ce jeunot venait de l'exciter...Elle était sacrément en manque pour être attirée autant par lui, Jonathan allait lui faire la peau. Surtout qu'elle se souvenait parfaitement de la tête qu'il avait tiré quand elle s'était déguisée avec désinvolture pour Halloween. Bastet prit le visage d'Ian en coupe, entre ses deux mains, elle le regarda droit dans les yeux, tentant de deviner ce qu'il voulait vraiment. Coucher avec elle? Il était vraiment déterminé à cela, vraiment de vraiment? Peut-être était-ce que du bluff, c'était pour cela qu'elle attendait. Elle ne voulait pas le forcer, même si elle ne serait pas contre coucher avec lui pour dire la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Exorciste | no faith no more
Exorciste | no faith no more
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1069
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
239/200  (239/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Jeu 2 Déc 2010 - 21:35

-Vilain garçon."

Ouais, ça va hein. D'accord, c'était ironique. D'accord, y'avait le sourire moqueur avec. Mais non, j'avais pas beaucoup rit. C'est trop génial d'être collé. C'est hyper intelligent, et ça défoule le cerveau. Waaah ! Pff. Elle s'éloigne de moi. Ben quoi ? T'a plus envie ? Ca vaa, je rentre alors. Mais non, elle ne me lache pas du regard. Héhé.

Le baiser se coupa. Enfin ? Peut être. J'en savais rien là. Je touchais toujours terre, ok. Mais j'avais un peu du mal quand même.

"Je pourrais te dire ce que tu as raté."

Je lui souris. Nan, je l'allumais pas. Pas du tout. Bon d'accord, un petit peu. Tout petit peu ? Ca va, je me tais. Mais oui, dit moi, dit moi.
Et ses lèvres retrouvèrent les miennes. Un frisson de plaisir parcourut mon dos tandis que sa main titillait ma peau. Nos langues se rencontraient, plutôt assidument, j'avoue. Puis elle le coupa. Le souffle rauque. Non, pas déjà. Pourquoi ? Mmm ... J'avoue me lasser très vite. Mais non, tout de même, pas encore. Mes yeux retrouvèrent ses prunelles. Elle était belle.

"Tu sembles plus disposé que la dernière fois. On pourrait nous voir."

Elle me fit un bisous sur la joue. C'était hyper contradictoire. De toute façon, rien que la relation prof élève était juste impossible. Une prof qui embrasse son élève, c'est pas tous les jours. Puis le "Salut." Tout innocent, on y croit plus n'est-pas ? Mais Bastet était ce qu'elle était, et moi, je ne lui en voudrais pas. D'accord, je suis coupable à cent pour cent cette fois-ci. Sur la joue ? Tu veux plus jouer ?

-" Alors on arrête. "

Je me recule. Nan, j'ai pas du tout envie de cette distance, mais elle a raison, et j'ai envie d'embêter le monde. Non, je n'irais pas dans sa chambre, ni elle ne viendra dans le mienne. Je n'irais pas jusque là, je ne suis pas encore fou. Je sais qu'il me manque quelques cases, mais, tout de même. Aaanh, si Jonathan l'aprenait, ce que je me prendrais. Pffiou, j'ose même pas y penser. Une bonne tarte, pour commencer. Et encore. Ca, c'est pas grand chose. Bah, l'est pas là, point à la ligne.

Je me mordis la lèvre inferieur. Regard provocateur. Je passe une main dans mes cheveux. Arg. Marre de ce tic débile. Je m'appuie contre le mur, légèrement. Vous savez quoi ?

-" De toute façon, dans quelques mois je pars. Mais toi..."

En gros, si je me fais virer, ça ira. Même si je doue que Pandora laisse un gamin seul. Je suis plus un gamin, certes, mais tout de même. Ouais, je me ferais tuer. Ecoutez, j'assume. Mais face à Autumn, beaucoup moins. Beaucoup, beaucoup, beaucoup moins. Non, je sors pas avec. Oui, j'aimerais bien. Elle est vraiment belle, elle est vraiment simpas, et lupine par dessus tout. Alors je fais quoi ici ? Hein ?
Léger, tout léger recul.
T'es bête Ian. T'es crétin. Le pire, c'est que tu ne sais plus vraiment ce que tu fais là. Quoique. On sait toujours plus ou moins ou on voit. Et même si je sais pertinement que c'est la mauvaise direction, j'y fonce tête baissée, comme toujours. Quitte à se retrouver bloquer au prochain tournant. Tant qu'on y est, pourquoi ne pas en profiter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Ven 3 Déc 2010 - 19:38

    Ils s'embrassèrent, Bastet allait lâcher, fondre, perdre prise. Enfaite, elle ne demandait pas mieux. S'offrir corps, mais pas âme, au jeune homme. Prendre ainsi son pied quelques minutes, surtout que visiblement la voie était libre alors que demander de plus, hein? Bastet aurait voulu, mais Ian ne semblait pas décidé. Il semblait tester les limites de la sorcière. Mais attention à force de la titiller, il allait s'en mordre les doigts! Elle avait envie du jeune homme et cela se réveilla avec un feu sans nom dans son bas-ventre. Des papillons qui la titillèrent, pourquoi résister à cette sensation, n'est-ce pas? Bastet avait envie d'y céder, avec Ian en plus de cela. Il était mignon, provocateur à soit, jeune, frais, elle le voulait, entièrement, et en elle. Tout cette connerie de sexe, cela, ça allait la tuer un jour ou l'autre, oh que oui!

    -" Alors on arrête.

    -Pardon?!"

    Bastet couina carrément, en état de choc, il ne pouvait pas faire cela, n'est-ce pas?! Visiblement oui, surtout qu'il ne s'en gênait pas du tout, mais comment osait-il?! Il avait un certain culot, la professeure devait le lui accorder. Mais c'était que cela, au comble de l'ironie, lui rajoutait un charme ténébreux, alors qu'il était blond mais ce n'était pas vraiment le rapport. Quoi que Bastet pensait vraiment des bêtises quand elle surchauffait grâce à ses hormones. Ian se recula, et se mordilla la lèvre inférieure de façon provocante et Bastet s'entendit grogner. Son cœur s'agitait, son désir grimpait en flèche, il n'était pas méthamorphe? Elle avait lu certains dossiers d'élèves. Si c'était bien le cas, alors il sentirait la vérité, ce qu'elle désirait, de lui, ce qu'elle attendait de son corps d'homme...

    -" De toute façon, dans quelques mois je pars. Mais toi..."


    Oh hein! Elle ne s'en inquiétait pas. Et pis s'ils couchaient ensemble, et ce n'était pas comme s'ils allaient se mettre ensemble. Surtout que Bastet n'y comptait pas vraiment pour dire vrai. Elle était parfaitement au courant que dans quelques mois il aurait dix-huit ans, et ainsi, partirait. Mais bon, elle n'allait pas en pleurer. Bastet voyait bien des élèves partir, et elle s'en remettait, et pas qu'un peu. Elle fit un premier pas en avant, et réussit à coincer Ian contre le mur. Rapprochant son visage du sien, elle attrapa avec une certaine fougue ses lèvres. Passant ses bras autour de la nuque du jeune homme, elle l'attira avec volupté contre elle. Continuant de l'embrasser, elle titilla sa langue de la sienne alors qu'elle ne se rendait plus vraiment compte des choses, et surtout de la réalité qui l'entourait pour dire vrai...Bastet coupa le baiser, le souffle court, pour changer.

    "Je suis une exorciste, mon boulot véritable n'est pas d'enseigner mais d'être exorciste..."

    Bastet passa un doigt provocateur sur la joue du jeune homme. Il n'avait pas à s'inquiéter pour elle le petit bout de choux. Elle travaillait principalement pour Orpheo. Certes l'organisation ne serait pas contente si elle se faisait renvoyer pour détournements de mineurs mais enfin, ils ne la renverraient pas, eux. Chaque exorciste demandait son prix, pour leur travail, et avait chacun un certain style. Bastet était juste très portée sur le sexe, voila tout. Orpheo fermait donc les yeux là-dessus, tant qu'elle travaillait bien, tout irait bien. Elle passa une langue gourmande sur ses propres lèvres alors qu'elle effleura celles d'Ian, pour le titiller, et le tirer de sa carapace. Soudain, elle recula la tête et lui retira son pull, le faisant passer par dessus sa tête. Elle put ainsi voir le contour de son boxer, Bastet pencha la tête sur le côté et embrassa Ian dans le cou. Elle avait ses mains fines sur ses épaules, légèrement sur la pointe des pieds car mine de rien, il était plus grand qu'elle du haut de ces dix-sept ans!

    "Ou alors tu te dérobes? Hein...Tu ne fais que du bluff."

    Elle ne le forcerait pas à coucher avec elle, mais ne manquerait pas de culot, et de le provoquer surtout. Bastet continua d'embrasser son cou, et ainsi descendit jusqu'à la clavicule. Elle passa le bout de sa langue sur l'os, mais sans plus. Son regard marron entouré de vert se leva sur Ian. Pour voir l'expression de son visage, tenter de deviner ces sentiments, savoir au fond ce qu'il voulait lui, réellement. Voulait-il juste embrasser ou ravager le corps d'une femme mûre? Au choix, mais il avait intérêt à s'agiter les puces sur ce coup-là...
Revenir en haut Aller en bas
Exorciste | no faith no more
Exorciste | no faith no more
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1069
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
239/200  (239/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Ven 3 Déc 2010 - 20:55

-Pardon?!"

Hum ... d'accord. L'avis n'est pas partagé. Ca va, c'était juste du sarcasme. Quoique. Et de l'ironie. Enfin, tout ça pour dire que non, je ne peux pas m'arrêter comme ça. J'en est pas la force je crois. Et puis même si je le voulais, je ne pourrais pas partir comme ça. C'est Bastet quoi ! Puis à elle, on ne peut pas dire non à ses avances, à ses mains, à sa langues. C'est impossible voyez-vous. Physiquement impossible. Essayez donc. Vous verrez...

Elle fit un pas vers moi, me coinça contre le mur. J'avais un peu de distance, mais à nouveau, quand je sentis sa langue pénétrer, je ne résistais pas. L'embrassais, aussi, participais. Mais que voulez-vous hein ? J'avais envie de la toucher, mais le reste de cerveau qui me restait m'en empêchais. Malgré tout, mes mains glissèrent toutes deux sûr ses hanches. Bah, excusez moi, mais je suis un mec hein ... Et j'y peux rien. Puis roh ! Pas besoin d'explications. Nah.


"Je suis une exorciste, mon boulot véritable n'est pas d'enseigner mais d'être exorciste..."


Ah ?

-" Donc, tu t'en fous."

Je sais qu'en vrai, c'est pas vraiment le cas. Mais j'aime, j'aime j'aime. J'aime jouer, titiller Bastet. De toute façon, j'y peux rien c'est comme ça, et on sait aussi bien l'un que l'autre, que si ça finit dans la chambre de l'un ou de l'autre, ça aura pas de lendemain. Enfin, une seconde fois peut être et ... Ian ? T'es entrain te convaincre tout seul ? Waw, t'es doué quand même.

Sa main effleura ma joue. Arg. Tu sais Bastet, t'es vraiment impossible. J'y arrive pas, à rester loin de toi. Je crois que tu le sais d'ailleurs. Elle retire mon pull. Hé ! Ah bah nan, ça, t'avais pas le droit. Je résiste ? Ou pas ? Tss, je peux pas là hein ? Dites moi que je peux pas, j'aurais l'air vachement plus crédible. Vous le direz pas ? Tant pis. J'assume.

Ses lèvres parcoururent mon cou. De pire en pire. Ses main fines sur mes épaules. Finalement, je crois que j'ai pas besoin d'excuses pour tout ça. J'assume. J'ai envie de tout ça.

"Ou alors tu te dérobes? Hein...Tu ne fais que du bluff."

Non, je ne me dérobe pas. Pas du tout. Je galère avec moi même, c'est tout. Je vais chercher ses lèvres. Je veux les trouver contre les miennes. Ma langue passe ses dents avant d'aller prendre la sienne, l'embrassant avec fougue. Et voilà comment noyer une réponse. Embrasser les gens, je vous assure que ça marche bien. D'accord, je suis en train de faire une connerie et, et bien entendu, je m'en fiche. Bon d'accord, faut que je réponde. Je coupe le baiser, avec regret cepandant.

-" Mm ... a toi de me le dire... "

Je soupire. J'ai envie de retrouver ses lèvres. Mes mains passent sous son T-shirt. Sans l'enlever. Pourtant, c'est pas l'envie qui manque. Je laisse un léger un instant de répit, prunelles dans prunelles avant de souffler :

-" Je crois que je suis en train de faire une grosse connerie. Très grosse. "

Je vais à nouveau chercher ses lèvres. C'est le seul endroits où les miennes veulent être contre les miennes.

-" Tu m'expliques pourquoi je le fais quand même ?"

Titillage. Enquiquinage. Mieux parler pour moins embrasser ? Nan... Je soupire. Me demande un instant, si, ou non, l'embrasser de nouveau. Trop de questions pour si peu d'action. Quoique. Je ne sais pas depuis combien de temps ça fait qu'on est dans le couloir, mais déjà, mon pull est au sol, tandis que mes mains son sous le sien. J'ai du mal à ne pas aller en avant, et pourtant ... Faudrait pas. Et je le sais. Rien que parce que dans mon esprit, l'envie de sortir avec Autumn, est déjà apparue. Parce que avec Bastet, c'est juste un grand n'importe quoi, mais que malgré tout j'aime ça.
Déchiré.
Incapable de choisir.
Comme souvent. Mais là, là c'est pire.
J'entend un bruit dans le couloir, et soudainement, j'ai peur que ça soit elle. Et pourtant je sais bien que ça pourrais être n'importe qui d'autre. Mais pas elle. Arg. Je sais que le bruit était bien trop futile pour être un humain. Je me détend subitement, et prend le visage de la prof d'armes blanches entre mes mains.

-" Je sais plus ce que je veux."

Si c'était à mon corps de décider, il irait, lui. Je me recule en peu. M'appuie un peut plus sur le mur. Et mes dents reviennent trouver ma lèvre inférieur quand je détaille le corps quasi parfait de la demoiselle. Arg. Mais le coeur, sait aussi ce que ça donne. Lui, il veut pas.

Je fais quoi, je me sépare en deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Dim 5 Déc 2010 - 20:24

    -" Donc, tu t'en fous.
    -Exactement."

    Si le Mystery la jetait dehors, elle aurait toujours du boulot, alors qu'est-ce qui pourrait lui arriver d'affreux, hein? Elle n'avait pas peur de passer pour une perverse, car au fond d'elle, elle savait pertinemment qu'elle en était une, et assumait complètement. Quand on assume quelque chose, cela ne devient plus une barrière à ses yeux...Mais plutôt une force de laquelle on pouvait tirer un pouvoir immense si on en avait la volonté. Bastet se laissa embrasser avec fougue, ses mains autour de la nuque d'Ian quand à lui, il alla fourrer ses paluches sous son pull à elle. Ce qui fit vibrer la sorcière d'Orpheo qui grogna de délice, et pas qu'un peu. Visiblement il entrait aussi dans la partie, brave garçon! Le jeune sorcier affirmait qu'il faisait une grosse connerie pourtant continuait de la titiller. Que voulait-il précisément, hein? Il posa alors une question qui fit rire Bastet :

    -" Tu m'expliques pourquoi je le fais quand même ?

    -Parce que tu le veux...?"

    Suggéra la sorcière alors qu'elle se fit encore embrasser et qu'elle grogna de plaisir. Elle en voulait plus, et ses mains descendirent le long des abdos d'Ian pour tenter de le convaincre que cela n'avait rien de mauvais de coucher avec sa professeure. Après tout, c'était juste une partie de jambes en l'air entre deux personnes qui étaient plus vieillis...Juste ça! Elle représentait le serpent du paradis tendant la pauvre pomme à Ève qui l'accepta, tôt ou tard. Pauvre Ève qui avait été terriblement c** dans cette histoire. Ma fois, la naïveté, voila ou cela pouvait mener des fois! C'était purement et simplement une question de temps avant que le jeune homme cède mais déjà le baiser se coupa et cela ne plut pas du tout à Bastet qui se lécha le contour des lèvres de façon suggestive.

    -" Je sais plus ce que je veux."


    Ele pouvait l'aider s'il le désirait. Quoi qu'il ne semblait pas vouloir d'aide, et même la refuser. Bastet n'était pas aussi désespérée au point de forcer, elle ne forcerait rien du tout. Soit il venait chercher son dut, soit il ne venait pas, tant pis pour lui! Il recula comme pour accentuer cela et Bastet haussa les épaules. Pauvre chou! Que pouvait-elle y faire? Elle n'allait pas se déshabiller pour l'encourager après tout. Elle se pencha en avant, elle allait plutôt le pousser à bout pour voir ce qu'elle en tirerait. Car c'était dans ce genre de cas que les gens se dévoilaient réellement, et elle n'allait pas le rater. S'il croyait qu'il pouvait l'allumer ainsi et ensuite sortir une excuse bidon, il se foutait le doigt dans l'œil, et profond même. Bastet envoya le pull d'Ian à la tête, il n'allait pas s'en sortir au paradis ainsi, oui!

    "Alors casses-toi. J'aime pas les mecs qui manquent de jus. Tu veux quelque chose? Tu viens, si tu veux partir, pars!"

    Désir fut remplacé par la soif d'enquiquiner et pas qu'un peu. La sorcière se lécha le contour des lèvres de manière suggestive alors viendrait ou viendrait pas? Il allait devoir faire preuve d'un sacré jus, jus pour l'instant qu'il semblait vouloir conserver à la bonne heure! Bastet avait envie d'un petit combat même si elle aurait l'avantage, et que ça, se serait nettement moins drôle. La sorcière d'Orpheo n'aimait pas les combats perdus d'avance mais en ce moment, son côté féministe était plus que fort, et elle avait bien envie d'écraser Ian, et pas qu'un peu. S'il était incapable de lui donner ce qu'elle désirait, alors elle règlerait directement le problème à la source et pas qu'un peu.

    "Alors, tu décides quoi Houdini?!"

    Elle le défiait ouvertement, ce n'était pas parce que dix secondes avant elle voulait coucher avec lui qu'elle allait le supplier maintenant, il pouvait rêver. C'était sa manière de se moquer, Houdini, un magicien qui devait être un sorcier, allez savoir. Mais Ian allait devoir choisir, apparemment il devait avoir le béguin pour quelqu'un. C'était très mignon mais très c** aux yeux de Bastet mais enfin bon. On fait ce qu'on veut dans la vie mais la sorcière ne croyait pas vraiment plus que cela au pouvoir de l'amour, ce n'était pas son trip du moment. Adolescente oui, et encore. Elle en assez bavé pour comprendre que c'était une lame à double tranchant si on ne savait pas la manier...
Revenir en haut Aller en bas
Exorciste | no faith no more
Exorciste | no faith no more
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1069
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
239/200  (239/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Dim 5 Déc 2010 - 21:05

Je sais pas si je le veux. J'en sais rien j'en sais rien j'en sais rien. Surtout que ce prendre un pull dans la face, ça n'aide pas beaucoup beaucoup.

"Alors casses-toi. J'aime pas les mecs qui manquent de jus. Tu veux quelque chose? Tu viens, si tu veux partir, pars!"

Ah bah si, maintenant je sais. Je le veux pas. Héhé ! Mais ça, je le dirais pas tout de suite. Envie d'embêter le monde ? Ouais, un peu ouais. Mais avouez que c'est elle la fautive dans tout ça. Elle veut que je me tire ? Faut pas vous en faire, je vais prendre la porte. Ou, d'un coup, devenir chat. Tiens, je sais pas. Mmm ... Voyons. Sourire taquin sur les lèvres. Alors, je réponds quoi ? Oh je sais. Quoique nan, je vais me prendre une grosse tarte, si je dis ça.

"Alors, tu décides quoi Houdini?!"

Ok ok. Je n'irais pas chercher ces lèvres. Et pourtant.


-" T'es sûre que tu veux la réponse ? "

Tu vas être déçue.

-" J'ai plus envie. "

Point à la ligne. Je lui tourne le dos simplement. Je quelques pas. J'espère ne pas me prendre, je ne sais pas moi, un couteau dans le dos. Ouais, on sait jamais avec Bastet. Alors, je fais quoi maintenant ? Ah, je sais.
J'enlève mon patalon. Joli sourire. Un nouveau pas en avant. Et puis...
3
2
1
Panthère noire. Des yeux verts un peu perçants dans la nuit. Les habits aux milieux du couloir. Héhé. Et là t'en dis quoi ? Si je pouvais parler, sourire, rire, je ferais tout à la fois. Bah oui, vous avez pas la tête de la prof devant moi. Finalement je m'assois. Quelques secondes. Une éventuelle réponse ou je file en quatrième vitesse ? Je crois que je devrais choisir la seconde option. Je ramassais le pull, et le balançais dans la chambre de ma porte entre ouverte. C'est bon, je peux me tirer.
Mais, non. Je suis sucidaire je crois. Au pire, elle avance, je file, non ? Je cours vite vous savez. Mais elle aussi. Autant, je hurle dans tout l'orphelinat, en disant que Bastet m'agresse. Mais ça serait hyper suspect. Je vous jure, si on se recroise, je ne le touche pas. Elle non plus d'ailleurs. Nah. Bah, elle m'en voudra pas, si ? Maiiiiis naaaaan. Faut pas s'en faire. Pas vrai ? Bah, de toute façon, je tiendrais pas toute l'année sans rien dire à Aut... Hého ! On s'est vu trois fois pour de vrai, mais on nous en veut pas. Enfin, pour de vrai... Hors cours ? Ouais, puis y'en a deux que ça compte pas. Et puis la troisième fois, elle a faillit rester dans mes bras. Et la quatrième non plus, compte pas. 'Fin bref, j'aurais put m'amuser avec Bastet quoi. Roooh. Et devinez quoi ? J'ai pas mis les bandes.
Non, je redeviendrais pas humain.
Nan.
Bah, tant pis. Une prochaine fois ? Non plus, je connaitrais mieux Autumn. Ralàlà... j'arrive trop bien à m'auto convaincre de certaines choses. C'est déprimant. Très très fort. Bah voilà, je m'auto boude. Nah.
Ca va j'arrête, j'ai passer l'âge de me parler avec moi même. Hein Ian ? Oui oui.
Je suis fou.
Et j'assume.
Bref, on va arrêter les stupiditiés et les crétineries. Si j'y arrive. Rooooh. Je m'énèrve.
Et maintenant, je meurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Jeu 9 Déc 2010 - 20:37

    Quelque chose clochait, et plus les minutes passaient, et plus Bastet s'en rendait compte. La sorcière d'Orpheo fronça les sourcils alors qu'Ian semblait s'amuser d'une situation qui ne la faisait pas rire personnellement mais enfin bon...Chacun son trip comme le dit si bien l'expression! Elle comprit alors qu'elle serait définitivement plus âgée que ses élèves, et qu'importe comment elle tournait cela, elle savait qu'elle avait raison, à la bonne heure! Mais le plus étrange, se fut de se rendre compte, de sa différence avec Ian. Il était encore bien jeune, il n'y avait que voir son attitude. Bastet souffla bruyamment, que se passait-il encore? Elle était fatiguée et se massa la nuque, lassée par ce jeu qui n'avait nullement de sens. Mais le jeu allait prendre un nouveau sens, et pas des moindres sur ce coup-là qui plus ait.

    -" T'es sûre que tu veux la réponse ? J'ai plus envie. "

    Sale rat d'égout...Bastet serra le poing, et le baffa vivement. Sa main rappa le visage d'Ian et elle le foudroya du regard. La politesse il avait oublié? Visiblement oui et pas qu'un peu! Il se croyait tout permis juste parce qu'il avait posé ces paluches sur lui?! Qu'il cesse de rêver oui! Même si rêver était autorisé, et gratuit, cela ne devait pas empiéter sur le réel pour sortir des âneries, exemple avec Ian par exemple. En tout cas, se fut largement ce que pensa Bastet. La sorcière d'Orpheo se retenait de l'étrangler sur place, et puis pourquoi pas au final? De l'étrangler? Elle aimerait bien...Bastet l'observa se déshabiller, se demandant que Diable ce qu'il faisait, et elle le demanda, soumise...Trop soumise et cela lui donna la nausée. Elle prônait le féminisme, totalement même.

    "Que fais-tu?!"

    Un ordre, sa voix claqua sèchement, nullement douce. Elle avait pris le ton de professeure, ce ton, de temps en temps elle le faisait aux élèves. Pour qu'ils comprennent bien les règles, bien obligé sur ce coup-là. Bastet n'aimait pas être méchante sans raison, même si être cassante, et sèche, par contre, ça, ça ne la dérangeait nullement! Faisant des grands yeux, Bastet observa une panthère noire lui faire face, mais il avait perdu la tête?! Elle recula, grognant, elle fit pourtant un sourire amusé. Oh monsieur voulait jouer? Ils allaient s'amuser alors! Bastet fit un sourire carnassier alors que son don premier éclata dans l'air. Ses cinq sens devinrent félin, une sorte de méthamorphe mais sans forme physique seulement. Bastet se mit en position de combat, les bras en arrière, le corps penché en avant. S'en moquant royalement qu'il ait vu dans son décolleté, c'était son problème, pas le sien sincèrement. Et pis, cela ferait diversion au pire. La diversion était un excellent mode de combat.

    "Tu veux jouer? Viens! Même sous forme animale je te battrais."

    Il verrait bien qui rira le dernier, et pas qu'un peu. La sorcière fit un signe de main, et non ses ongles n'avaient pas poussé. C'était juste ses cinq sens qui devenaient vifs. Sa vision avait d'ailleurs changé, c'était un peu gênant mais Bastet s'y était faite avec le temps. Ce qu'elle préférait c'était l'odorat, l'ouïe mais pas le sens du toucher. Même si les vibrations lui arrivaient à distance. La sorcière fit un pas sur le côté, attendant de voir si Ian allait se décider à jouer avec elle, ou alors pas du tout. Au choix! Elle était d'humeur joueuse, et beaucoup de gens associaient Bastet aux chats, après tout, la déesse égyptienne elle-même en était un, alors pourquoi pas...?

    "Pour un mec qui voulait visiblement coucher avec moi, tu es amusant."

    Plutôt en rire qu'en pleurer sincèrement. Bastet ne le savait que trop bien. Même si elle en avait voulu au début à Ian, elle savait que c'était inutile de se lancer dans cette guerre perdue d'avance. Autant exploiter des bases, et s'y amuser comme des petits dingues. Pourquoi pas après tout? Ce n'était pas encore Noël, et alors des excellentes résolutions à la noix de Bastet, mais on pourrait faire que. Pour s'amuser, comme des enfants, une chanson disait cela. Prenons-nous la main, et attendons de voir les flocons tomber...
Revenir en haut Aller en bas
Exorciste | no faith no more
Exorciste | no faith no more
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : S'entraîner.
LOCALISATION : Dans les airs...
CITATION DU PERSONNAGE : વેશ્યા

MESSAGES : 1069
DATE D'INSCRIPTION : 08/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
239/200  (239/200)
Point Membre:
290/200  (290/200)
Niveau: Apprenti

MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Ven 10 Déc 2010 - 22:43

"Que fais-tu?!"

Je ne répondrais pas. Parce que. Nah. Me vexer pas, là, c'est pas le moment ! Je suis hyper concentré ! Non mais oh ! Déjà, je me concentre. Essayer de ne pas se faire perforer l'abdomen où je ne sais quoi encore. Le gros soucis c'est que avec Bastet, y'a un soucis. Elle est guérisseuse. Alors elle peut se permettre de vous tuer, pour ensuite vous guérir. Y'a pas de soucis, vous voyez le genre ? C'est ultra suicidaire, de vouloir jouer avec elle. Non, je tiens à ma vie, ne croyez pas si bien dire. Juste que j'ai un peu peur. Tout légèrement.

"Tu veux jouer? Viens! Même sous forme animale je te battrais."

Euh oui, ça, je le sais déjà. Tu m’apprends rien Bast' là, tu le sais ? c'est toi la prof après tout.
Mon dieu.
Je m'en sors comment cette fois ? Surper man arrive ? Takeji ? Jonathan ? Nan, pas jonathan. Bon. J'ai pas envie de te battre parce que c'est physiquement impossible. J'ai pas fait l'armée, moi. Quoique les entraînements de Bastet y ressemblent. J'aurais dut rester humain, c'est plus drôle. On peut parler au moins. Les monologues ne m'ont jamais beaucoup intéresser. Ça... éloigne ? Ouais... Mais c'est pour ça que j'adore Autumn et sa métamorphe lupine.

Bon. Panthère noire arrive, pour jouer. Elle sait qu'elle va se prendre un coup dans la gueule, mais elle y va quand même. Panthère noire à pourtant sa tête entière. Mais rassurez vous, panthère noire n'a jamais eu la chance de posséder un cerveau. Elle ne perdra pas de neuronnes.

"Pour un mec qui voulait visiblement coucher avec moi, tu es amusant."


Visiblement ? Mouahahahaha, mais en profondeur je voulais pas. Si je pouvais répliquer, je le ferais. Je retroussais les babines dans un léger rictus, avant d'avancer. Feulait. J'aurais aimer sourire, mais je sais que sous forme féline c'est dur à faire. Et a comprendre surtout. En tout cas, si je joue, je joue pour gagner, que je parte perdant ou gagnant. Je vais pas mourir - enfin je crois - alors je peut tout donner non ? Ca m’entraînera pour les sorciers noirs. Si j'en recroise un. Ou, au pire, peut être qu'un jour j'arriverais à la battre. Je devrais y arriver, j'ai dix sept ans, et je suis un mec. Alors ? Alors j'ai toujours pas fait l'armée. Et même si je devrais avoir mes chances, je n'arrive jamais, à la fin à y arriver. Ca me désespère. Pourquoi je n'arrive pas à avoir le dessus ? Je ne sais pas. Mais j'y arrive pas, et franchement, ça me soule.

Je feule. Parce que c'est félin, c'est naturel, je n'y peut rien. Je suis chat, mince à la fin ! Ma queue fouette rageusement l'air, et mes oreilles sont rabattues sur ma nuque. Mon échine c'est hérissé lentement. J'ai la tête basse. Language félin. Qui veut simplement dire que oui, je veux jouer. Que oui, je compte bien gagner. Et que non, je ne me laissrais pas faire. Nah. J'ai avancer, lentement. Et est bondit. En l'air ? Je suis devenu Minou, parce que je me suis raté. Puis loup. Parce que j'ai du mal. Et jaguar. C'st puissant. Lourd que ça en peut plus. 5oo kilos ? Peut être, mais j'en sais rien. Mes pattes avant percutent les épaules de Bastet. Je m'attend presque à sentir la morsure du fer d'une dague dans la chair.

C'est du sang ? Ou ma paranoïa ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   Mar 14 Déc 2010 - 16:28

    Il ne parlait pas, et cela énervait la sorcière. Bon elle se doutait bien qu'il n'allait pas commencer à lui taper la conversation sous cette forme. Même si la professeure savait que certains méthamorphes pouvaient parler. Cela dépendait comment le pouvoir s'était marié avec le corps du sorcier, ou de la sorcière. Mêlé et mêlée qui plus ait, c'était une question de chimie entre l'esprit et la magie. Hors ce n'était pas le domaine de la professeure d'armes blanches. Bastet n'avait pas le temps de jouer mais visiblement c'était le moment! Pas comme si on lui demandait son avis...La professeure tournait avec grâce, observant son élève qui feula ce qui lui arracha un sourire moqueur. Il s'y croyait beaucoup, n'est-ce pas? Ian était vraiment marrant, et au moins il pourrait se pavaner en disant qu'il amusait la professeure Ahila ce qui devenait de plus en plus rare. D'amuser correctement Bastet.

    Il devrait faire carrément l'école du cirque. Elle avait un humour très glauque, et ne riait pas si souvent que cela même si elle aimait. Bastet aimait bien entendu rire même si elle restait très solitaire quand elle s'y mettait. C'était plus fort qu'elle, elle n'y pouvait rien du tout. L'élève ici devant elle n'était rien qu'un insecte qu'on écrase avec délice, et elle se donnerait la peine de prouver cela. Elle avait un meilleur niveau que lui même si elle était aussi ici pour lui apprendre, quoi que ces adolescents, ils devenaient si arrogants avec le temps...Soudainement Ian bondit en avant, changeant de forme, manquant de déstabiliser Bastet qui se mangea le mur. Son dos la fit hurler mais elle sortit sa dague et pointa la lame entre les deux yeux du jaguar avec menace. Elle n'avait pas hésité une seule seconde, l'instinct primant sur le reste. La magie claqua dans l'air avec rage, elle fulminait carrément.

    "Pour qui te prends-tu avec le niveau que tu te payes?"

    Du sang dégoulinait entre les omoplates de la sorcière. Elle était professeure, c'était sûr et certain. Le cri lui avait échappé amis elle supportait la douleur. Elle avait plus souffert dans sa vie même si elle n'était pas maso de nature non plus... Bastet donna un coup de coude au jaguar, le repoussant ainsi et sentit qu'elle boitait quand sa jambe droite toucha le sol, mais saleté quoi...La professeure gronda sourdement, ses cinq sens poussés à bout. Elle devait se faire violence pour ne pas bondir, et envisager de transformer Ian en pâté pour chiens. Bastet le foudroyait du regard, elle ne l'avait pas fait saigné, elle l'avait juste effleuré avec sa lame. L'exorciste pouvait se permettre que l'élève lui fasse mal, mais ne pouvait pas se permettre de blesser son élève, c'était un loi fondamental de sa manière d'enseigner. Bastet rangea sa dague, elle portait tous ses habits, contrairement à Ian.

    "Le jeu a assez duré. Tu dois avoir des cours, dégages."

    Ton claquant, sec et sans cérémonie. Elle venait de lui donner un ordre, c'était elle la professeure et lui l'élève. Rien que pour cela...Il avait intérêt à lui obéir. Même si rester debout était douloureux pour la sorcière adulte. Bastet le foudroya une dernière fois du regard, il ne s'en sortirait pas au paradis! La jeune femme secoua la tête, elle décida de s'éloigner. Quand même fâchée car elle n'avait pas pu avoir sa partie de sexe, ce qui l'énervait plus que prévu. Bastet soupira longuement, elle s'éloignait en boitant, et le sang dégoulinait jusqu'à sa chute de reins pour tomber en petite gouttelette sur le sol. Misère, elle avait vraiment besoin de repos, le plus rapidement serait le mieux soit dit en passant. Elle les accumulait en ce moment-même et pas qu'un peu qui plus ait...Bastet arriva ainsi dans son bureau où elle se laissa tomber sur sa chaise, se massant la nuque, elle ferma les yeux, les paupières lourdes, et elle s'endormit. Ne manquant pas de rêver de sa fille...

    [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Juste un jeu [ Bastet ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste un jeu [ Bastet ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: || Boite à souvenirs-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :