AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Tueuses et sexy [PV Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 648
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
72/100  (72/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Tueuses et sexy [PV Lola]   Ven 11 Jan 2013 - 22:32

Maybe, she's got what she came for...


Glasgow by night, tout un programme. Ce soir là, Mary-Jane avait décidé de sortir faire du repérage. Elle avait entendu parler d'un bar où se retrouvaient souvent deux couples un mixte, et un de mêlés, parfois avec leurs enfants. A exterminer, évidemment. Enfin, peut-être devrait-elle laisser l'humaine vivre ? Si elle avait eu un rapport et conçu un enfant avec un sorcier, était-elle souillée ? La jeune femme se mordillait la lèvre inférieure tout en attachant un bandeau dans ses cheveux bruns. Elle prit une grande inspiration. Elle était stressée. Pourquoi ? Elle soupira de sa propre idiotie en s'appliquant du rouge à lèvre carmin. Allez ma grande, faut être cruelle un peu, trop de sensibilité tue les humaines noires. Elle sourit à son reflet, puis enfila sa veste en cuir brun cintrée, avant de fermer son petit appart à clefs, et de sortir dans la rue.

Elle n'habitait pas très loin du bar en question. Dix minutes à pieds tout au plus. L'enseigne était illuminée et colorée, tout comme l'intérieur. C'était un endroit plutôt clean, mais où on pouvait s'amuser sans problèmes. Il y avait de la place, un billard et une petite piste de danse ornée d'une mini scène où pouvaient se produire des DJ et des groupes engagés par le patron. Mary-Jane s'assit au bar, à coté d'une blonde et voluptueuse jeune femme, avant de commander un whisky. Elle aimait bien l'alcool, pour le gout, et pour se faire tourner la tête, un peu, pour arriver à se retrouver dans le lit d'un (bel ?) inconnu. Sinon elle avait du mal. Elle pensait à lui, son ex berlinois, cela la dégoutait, elle ne savait pas. Elle avait du mal à être normale. En même temps, quand on s'apelle Mary-Jane déjà, dans la vie, on est pas bien parti. Ça fait Marie-Jeanne, et Mari-Juana. Marie-Jeanne, apporte nous un café. Et un joint, pendant qu'on y est.

Elle sourit lorsqu'on lui apporta sa consommation, et regarda un peu autour d'elle. Elle connaissait les visages de ses cibles, qu'elle ne repérait pas pour l'instant. Son regard croisa un instant celle de sa voisine de bar. Elle était vraiment très belle. C'était le genre de fille qui faisait baver les brunettes un peu banales comme elle. M-J n'avait jamais été jalouse. Plutôt admirative. Et puis cette jeune femme là dégageait quelque chose. Elle était comme lumineuse. Magique, peut-être possible ? Elle lui adressa un sourire amical, puis but une gorgée de whisky afin de se donner une certaine contenance. Elle était peut-être ici pour tuer, mais elle ne refusait jamais une conversation. Et puis, si c'était une sorcière ou une mêlée, elle aurait l'occasion de faire d'une pierre deux coups, ce qu'elle n'espérait pas, car elle aurait eu envie de devenir amie avec cette femme. Si elle était humaine, ou humaine douée...Eh bien peut-être qu'elle pourrait s'en faire une collègue. Oui, décidément, c'était l'hypothèse qui l'attirait le plus. Évidemment on ne contrôle pas le destin, M-J le savait. Mais elle aimait bien imaginer toutes les possibilités qui pouvaient découler d'une situation incertaine, juste dans sa tête.

Évidemment, si elle était d'Orpheo, ce ne serait pas évident pour elle non plus. Mais après tout, rien ne lui disait avec assurance qu'elle possédait de la magie. Elle était simplement lumineuse, possédait un charisme particulier. Avec l'expérience, la jeune femme avait compris que n'importe qui pouvait en être doté. Même les animaux. Oui, lorsqu'un chaton vous regarde avec des yeux trop mignons, il est absolument charismatique. L'humaine secoua la tête. Elle pensait un peu trop loin, un peu trop farfelu. Elle sourit pour elle même puis but une nouvelle gorgée de whisky. Un gout majoritairement amer, mais qui avait tout de même pour lui plaire un gout séducteur, qui lui donnait envie d'en consommer malgré tout. La couleur aussi, était délicieuse. Rien que la couleur, avec les glaçons dedans. Elle faillit éclater de rire, elle était bien la seule personne à pouvoir avoir une réflexion philosophico-gustative sur le whisky. Oui surement. Mais ça allait, elle était habituée à être bizarre.

_________________





Dernière édition par Mary-Jane L. Howard le Lun 7 Mar 2016 - 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain Noir
Humain Noir
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Tuer ?
CITATION DU PERSONNAGE : Vous croyez que je suis calme. Mais dans ma tête, je vous ais déjà tué trois fois.

MESSAGES : 247
DATE D'INSCRIPTION : 03/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
100/100  (100/100)
Point Membre:
100/100  (100/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Sam 23 Mar 2013 - 23:28

« Tu as le plus gros bateau, la plus grosse maison, la carte bleue la plus bleue, mais ton cœur, il est comme les autres, il a deux ventricules, tu vas pas t'en payer un troisième. »

Lola s'était vite remise du fait qu'elle s'était fait lamentablement virée par son minable petit supérieure. Elle en avait rapidement conclu que c'était une bonne chose, et que de toute façon, son patron exigeait qu'elle tue Evan Adams pour redevenir son employée. Or, Lola s'était faite tuée par ce même Evan, et elle n'était pas franchement prête à y retourner. Elle aurait du le charmer, l'envoûter pour mieux le tuer, mais sa faiblesse l'avait trahie. Elle ne pensait d'ailleurs pas qu'il puisse en être ainsi; être aussi pitoyable. Mais ça l'était, et tout était désormais encore plus compliqué qu'avant. Au début, d'ailleurs, elle avait trop ça nul, qu'Evan lui plaise ainsi. Et puis ils s'étaient trouvés dans les champs, et après s'être embrassés, ils avaient parlé d'amour. Qu'ils.. S'aimaient. " Tu m'aimes et puis voilà? C'est tout? Tu m'en fais pas baver plus que ça? Mais c'est nul, on est passé de l'étape 1 à l'étape 5, c'est complètement inintéressant, puis c'est trop facile. Moi je voulais que tu me repousses, que tu me dises que tu me détestes, ça m'aurait plu. Mais là non, le jeu est fini, on va rentrer dans les conventions de l'amour à deux. Mais moi je veux pas d'un amour comme ça, sans intelligence qui se finira dans quelques mois. Moi je veux qu'il est un jeu entre nous. "

Alors il l'avait tué. Quel jeu.

Lola avait donc prestement décidé de vivre entièrement sur le dos des gens, tuer des petits humains sans importance n'ayant plus rien d'excitant. Le meurtre devenait banal. Elle préférait presque être tuée.

Elle utilisait à tout va son don pour charmer les gens. Les banquiers y passaient tous, donnant de l'argent venant d'un compte inexistant. Quelques barmans, des gars en soirées qui se réveillaient sans un sous, perdus et nus la plupart du temps - ça, c'était un jeu qui en valait la chandelle - et la blonde se répétait chaque jour qu'avoir un don invisible était la plus belle chose du monde.

Aujourd'hui, Lola avait lamentablement échoué dans un bar totalement quelconque. Elle commençait à se demander comment elle allait bien pouvoir retrouver le brun aux yeux bleus. Sans comprendre exactement comment, dans son coeur s'était développé un sentiment de dépendance totale, mêlée à de la haine pure, et destructrice. Ce qui lui faisait penser qu'elle était, lamentablement amoureuse.


Aujourd'hui était un autre jour. Elle s'était trouvé un objectif. Lola était une fille presque bipolaire, toujours seule et habituée à mener une vie entre misère affective et comportements sans aucun sens. Indécise, parfois violente, Lola vivait définitivement mal l'abandon qu'elle s'imposait, chaque jour de sa vie. Elle n'avait pas d'ami, et c'était comme si, plus ou moins, elle avait refoulé chacun de ses sentiments humain tout au fond d'elle. Elle se protégeait par la même occasion. Mais se détruisait.


- Un shutter, s'il vous plaît. De Vodka.

Elle fixa quelques secondes le barman qui lui sourit en hochant la tête. A force d'en jouer, elle ne se cachait plus. Qu'on la découvre ! Peut être que ça mettrait un peu de piment dans sa vie.

Le verre se retrouva devant elle très rapidement, et elle renversa la tête en arrière en vidant son contenu. Brûlant sa gorge, l'alcool lui permit juste de se remettre les idées en place. Le truc, quand on charme les gens, c'est qu'on a besoin de rien autre, et donc, on a pas de but. C'est humain d'avoir un but n'est-ce pas ? Quand on a rien à faire, on est seuls. Seuls et vide.

- Encore un.

Et à nouveau, un petit verre transparent atterrit devant elle sans qu'elle n'ait à déposer le moindre centime. Si quelqu'un avait osé lui demander, elle aurait prétendu être sa petite amie. A vrai dire, ça n'avait pas du tout d'importance aux yeux de la blonde. Blonde qui se retourne avec brusquerie vers sa voisine.

- Dis moi, t'a un but dans la vie ?

_________________


Spoiler:
 

Monter c'est prendre le risque.
De tomber tout en bas.
Sauf que si on chute de très haut.
L'espace d'un instant on vole.
Myaw Nienta ~
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 648
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
72/100  (72/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Mar 21 Mai 2013 - 20:56

Odeur de mandarine et rafale de cannelle, mélodie cristalline et vapeur d'arc en ciel...

La belle jeune femme blonde aux cotés de Mary-Jane commanda un shutter de Vodka. L'humaine noire l'observa adresser un sourire charmeur au serveur qui s'exécuta, séduit. Normal, elle était magnifique. Lumineuse. Elle souriait avec fascination en l'observant. L'homme revint, et elle but le petit verre de liquide transparent d'un coup. M-J pouvait parfaitement imaginer la sensation amère et brulante de l'alcool parcourant rapidement sa gorge, son corps.
Le regard perçant de l'inconnue sur elle la sortit de ses pensées, elle but une gorgée de whisky pour se donner une contenance, alors que la jeune femme lui demandait si elle avait un but dans la vie. Mary la regarda dans les yeux, fixement. Elle réfléchit. Elle pensa à Cédriss. Ce qui l'amena immédiatement à penser à son frère, et à son envie de créer une organisation d'humains noirs. Elle pensa à l'enfant qu'elle voulait qu'il ait enfin avec sa femme, et à son propre désir de maternité. Elle plissa les lèvres et finit par répondre gravement :



-Oui, je crois que oui.


Elle observa de nouveau le visage plein de charme et de grâce de l'inconnue qui semblait toutefois en proie à une certaine mélancolie. Elle réfléchissait. C'était ce qui la rendait encore plus belle. On voyait à son regard et à la façon dont elle tirait les traits de son visage qu'elle n'était pas qu'une petite blonde sans cervelle. Elle était intelligente. Peut-être même dangereuse. Oui, une telle beauté ne pouvait être qu'une femme fatale, non ? M-J se demanda si ce n'était pas plutôt un cliché qu'elle avait en tête, juste comme ça. C'est vrai, non ? On pense toujours que la femme fatale sera intelligente, belle, et grande, avec des cheveux soyeux et longs. Mais après tout, ce n'était peut-être qu'une convention.

-Et toi ? Demanda-t-elle légèrement abruptement.

Elle avait commencé à la tutoyer, elle ferait donc de même. Mary se sentait étrangement proche de cette fille, tout en en étant très éloignée. Elle aurait adoré avoir une amie belle comme ça, qui avait l'air si libre, si tueuse d'hommes. Tueuse de tout. C'était l'image qu'elle lui renvoyait, qu'elle pouvait tout avoir, tout obtenir, tout se permettre. Oui elle aurait adoré qu'une fille comme ça l'entraine faire des conneries, elle aurait adoré tuer avec une fille comme ça, ce serait moins dur que seule, moins dur pour tuer des enfants. Elle lui apprendrait à s'en foutre. Mary-Jane était presque en train de fantasmer sur l'amie humaine noire qu'elle aurait aimé avoir, et qui s'incarnait physiquement dans cette jeune femme, en cet instant. Ce n'était peut-être que physique, elle se trompait peut-être complètement, elle était peut-être niaise, et aussi fleur bleue qu'elle. Mais cela semblait peu probable. Elle avait un visage à porter du sang en parure.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain Noir
Humain Noir
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Tuer ?
CITATION DU PERSONNAGE : Vous croyez que je suis calme. Mais dans ma tête, je vous ais déjà tué trois fois.

MESSAGES : 247
DATE D'INSCRIPTION : 03/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
100/100  (100/100)
Point Membre:
100/100  (100/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Dim 9 Mar 2014 - 20:16

Lola prit son verre, et le vida d'un trait, dans un élan d'huile de coude programmé qui lui permettrait d'atteindre la chaleur désirée. Attendue. Elle n'avait pas assez bu pour se sentir ivre, mais bien assez pour avoir plus de courage. De courage pour survivre, ce qu'elle savait si bien faire, et après tout, ce qu'elle faisait sans relâche. C'était toujours mieux d'avoir une brûlure au coin de l'estomac, une petite goutte chaude qui vous rappelle que vous êtes en vie.

Ton coeur bat encore, Lola. Dommage pour toi.

Elle commande autre chose, toujours de transparent, de clair. Un mojito bien glacé avec des relents verts de menthe dans tous les coins. Jamais rien de foncé, comme si l'ombre avait quelque chose de terrifiant. Pourtant, si quelqu'un avait seulement songé à regarder l'âme de Lola, il aurait découvert quelque chose dégoulinant de gris. Comme un peu celle d'à côté. La blondinette se retourne, vers frais, froid, entre ses doigts blancs et la détaille quelque seconde. Au diable la discrétion ! Et ce qu'elle trouve n'a rien des fins fonds de noirceurs auquel elle aurait pu s'attendre. Lola sait bien, quand c'est magique ou pas, elle devine facilement. Mais là, il lui faut deux bonnes minutes pour se décider si c'est noir, ou inutile. Sûrement inutile.. puis elle réfléchit, ressent, retrouve comment faire pour s'intéresser aux autres et découvre finalement une tâche quelque part.
L'autre ne fait pas partie des inutiles, et c'est tant mieux.

-Oui, je crois que oui.

Et bien elle en avait, de la chance, la jeune femme d'à côté. Elle ne semblait pas être bien vieille, à peine plus que Lola, déroulant sans doute une petite trentaine. La blonde aurait pu faire parti de ceux qui se posaient des tas de question sur le passé des gens, mais elle n'en faisait pas parti. Enfin, pas de tous du moins. Elle avait passé des heures dans son petit orphelinat de banlieue à se demander si ses parents étaient des chouettes personnes. S'ils l'auraient aimé. Quand elle avait découvert le Secret, elle s'était demandé s'ils étaient gentils, ou méchants, et ce qu'elle devait être. Elle ne voulait pas faire le mauvais choix et passer toute sa vie à lutter contre son hérédité. Elle avait le choix entre éclairer la vie d'autre gens, ou les utiliser. Lutte entre son pouvoir et son don.
Puis finalement, elle était humaine. Elle était faite pour les dons, mais sûrement pas les pouvoirs, alors si ce dernier pouvait déjà réussir à éclairer sa vie à elle, ça serait sûrement suffisant. Pourquoi avoir un don de garce si ce n'était pas pour l'utiliser ?
Alors elle était devenue méchante. Enfin, pas vraiment méchante, mais intéressée, solitaire, le coeur qui bat au ralentit et a qui on a jamais donné la définition du mot ami.

-Et toi ?

Un but ? Où ça ?
Lola ne savait pas, et elle avait beau chercher.. toujours rien.
Peut être sous le canapé ?
Non, certainement pas.
Et sous le lit ? Dans l'évier ? La salle de bain ? Le grenier ?
Toujours rien.
Peut être sous le chat ?
Ouais, peut être sous le chat. Un chat trop gros, trop volumineux, lourd et agressif pour que les petits bras de la petite Lola ne fasse qu'essayer de l'effleurer.
Alors il n'y avait pas de but, nul part.
Lola secoua donc la tête en affirmant.

- Non. Aucun.

Forcément, sinon elle n'aurait sans doute pas demandé. Elle voulait savoir ce que c'était, de poursuivre un espoir avec un optimisme certain. Même Evan, n'avait jamais été plein de lumière pour elle. Il avait juste traversé sa vie, comme ça.
Mais t'es où, Evan, quand même ?
Ca donnait une contradiction à sa vie. Un sorcier de Rosenrot, c'était parfait, n'est-ce pas ?
Parfait.
Elle devenait pleine de reliefs, quelque chose d'intéressant.
Puis il l'avait tuée, était partie.
Lola ne se droguait plus, parce qu'elle haissait, finalement, se sentir bien artificiellement.
Alors désormais, elle préférait se sentir vide. Même si quelque part, elle aurait adoré lancer à la fille à côté d'elle " Bah viens, on va chez moi, j'ai de l'alcool et un canapé confortable, y'aura moins de monde "
Sauf que Lola n'avait pas de chez elle.
Lola se perdait, après tout, mais c'était si délicieux, si exquis de n'être plus personne que ça avait fini par devenir une habitude. Elle s'était glissé dans la masse, avait disparue. Incolore, à l'image de l'alcool qui remplissait ses verres.

- J'm'appelle Lola.

Voilà, c'est tout ce que saurait jamais cette inconnue parce que Lola se résumait par son prénom. Quatre lettres. Lola. L-o-l-a.
Un nom presque courant, glissant, invisible, il coulait sur la langue comme un jus poisseux et dégueulasse. Lola. Elle avait beau être lumineuse, les éclats des lampadaire ternissaient tout, et elle ne se mesurait pas au soleil.
Lola. Un tout, un rien, Lola. Juste une blondinette aux yeux clairs qui alluma les glaçons de son mojito en tournant sa paille dans son verre. S'était discret, mais un peu visible. On pouvait prendre ça pour tout, pour rien, et peut être que finalement, la jeune femme espérait que ça illuminerait un peu son coeur de l'intérieur.

_________________


Spoiler:
 

Monter c'est prendre le risque.
De tomber tout en bas.
Sauf que si on chute de très haut.
L'espace d'un instant on vole.
Myaw Nienta ~
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 648
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
72/100  (72/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Sam 22 Mar 2014 - 17:59

I asked her her name and in a dark brown voice
she said Lola


Rien. Pas du but. C'était intéressant. Mary-Jane se sentait attirée par les personnes malheureuses, un peu perdues. Tout d'abord car elle l'avait souvent été elle-même, et d'autre part parce que bien souvent, elles avaient vécu, elles avaient fait l'expérience de la douleur...Ils était donc généralement assez fascinants à découvrir. Bien sur il fallait parfois prendre un temps à briser la carapace qu'ils s'étaient créé, mais le jeu en valait bien la chandelle. Son regard passa de son verre de whisky, dont elle but une gorgée, aux yeux bleus de la jeune femme qu'elle observa profondément avant de sourire gentiment et de demander.

-Ah...Mais que fais-tu sinon ?

Même lorsqu'on n'a pas de but, on fait forcément quelque chose, sinon on meurt. Peut-être que l'inconnue allait mourir, mais ce serait vraiment dommage. Elle était belle et fascinante. Mary se demanda encore une fois si cette sorte d'aura qu'elle croyait percevoir n'était pas magique. Mais bon, si ça se trouvait c'était juste dans sa tête. C'était fort possible même, la soirée était brumeuse et un peu alcoolisée déjà...

Sa nouvelle rencontre semblait presque aussi pensive qu'elle. Elle avait certainement la tête pleine de pensées, de choses et d'autres, surement de tristesses et de désespoirs compliqués...Mais il devait bien y avoir une raison pour laquelle elle continuait à faire des choses...Sinon elle se serait donné la mort où elle serait une dépressive scotchée au fond de son lit...Décidément, c'était la rencontre de la soirée. Mais elle n'en oubliait toujours pas les couples qu'elle était venue voir. Bizarrement, la jeune femme lui avait donné un peu de courage. Ou peut-être était-ce l'alcool ?

En tout cas, elle avait l'air décidée à engager la conversation, au moins un peu, car elle lui donna son nom : Lola. C'était bien un nom de fille canon ça. Mary sourit, en montrant ses dents. Elle aimait bien "Lola".


-Lola. D'accord. Moi c'est Mary-Jane. Bien que je sois bien plus souvent appelée par des diminutifs. Enfin bon. Ravie de te rencontrer, Lola.

Lola avait justement les yeux rivés sur son mojito. M-J se perdit dans la contemplation du liquide transparent à son tour. Cela faisait déjà quelques secondes que son regard était rivé sur les glaçons et la feuille de menthe, quand les premiers s'illuminèrent légèrement, alors que la jeune femme les faisait tourner avec sa paille. Magique, très certainement. Bon, peut-être que c'était ce que Mary voulait croire, mais ça y ressemblait fort, tout de même. Elle releva donc ses yeux vers le visage de Lola, lui sourit, et, assez naturellement, lui insuffla un  sentiment d'apaisement, qu'elle voulait doux, elle n'avait pas la puissance pour lui offrir un vrai sentiment plus solide, mais c'était déjà ça. Elle lui sourit.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain Noir
Humain Noir
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Tuer ?
CITATION DU PERSONNAGE : Vous croyez que je suis calme. Mais dans ma tête, je vous ais déjà tué trois fois.

MESSAGES : 247
DATE D'INSCRIPTION : 03/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
100/100  (100/100)
Point Membre:
100/100  (100/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Ven 4 Avr 2014 - 22:53

« - La vie c’est comme ça tout le temps ? Ou c’est seulement quand on est petit ?
- ... C’est comme ça tout le temps. »



Lola avait un problème.
Un gros problème. Mais pas comme quelque chose qui attendra d'être résolu. Non. C'était plus comme un gros obstacle, une sorte de tronc, un immense tronc.
A chaque fois que Lola arrivait au sommet, elle avait finalement le vertige, et redescendait du côté connu de la chose.
Voilà le problème : Lola était une trouillarde. Une sacrée trouillarde.
Une vraie peureuse.
Elle voulait tout plein de choses. Surtout quelqu'un pour l'aimer. Ca c'était son rêve de princesse. Mais quand enfin Evan lui avouait qu'il l'aimait, elle flippait, et gâchait tout. C'était beaucoup plus facile de regarder les choses d'en bas, que de s'accrocher au sommet de ces choses là. Il fallait de la force, du courage, de l'envie, et une confiance en soit effective.
Devinez ce qu'il manquait à la jolie blonde aux yeux maculés de doutes.

Alors Lola ne choisit rien. Elle reste dans les limbes, le néant, l'incertitude, et ça la conforte. C'est plus facile pour elle, moins dur, moins douloureux, et puis la peur ne compresse pas sa poitrine comme pourrait le faire le noir sur une enfant de six ans.
Peut être que Lola n'a jamais pu grandir après tout.
Et puis, quand elle regarde Mary-Jane, elle ne voit pas de peur et d'incertitude. Elle voit une possibilité qui n'a pas l'air dure à franchir. Pas de grand tronc, juste un petit pont.
Elle aimerait donc laisser tomber le masque. Mais ce n'est pas possible. Elle ne pourrait s'arracher le masque sans s'arracher sa peau blafarde qui glisse sur son doux visage.
Ainsi, elle le garde. Elle le garde et espère que Mary-Jane saura un peu voir en dessous, parfois, parce que Lola est fatiguée, fatiguée d'être seule, fatiguée d'être Lola, fatiguée d'avoir peur, mais encore, fatiguée d'être Lola.

-Ah...Mais que fais-tu sinon ?

La jeune femme incline la tête, doucement, et serre fort son verre entre ses pauvres doigts malmenés. « Lola ! Ce n'est pas des manières voyons, redresse-toi ! Allez ! Un peu de tenue ! » Lui aurait-on dit à l'orphelinat.
Elle sourit.
Elle se sent ailleurs, loin. C'est apaisant.
Que fait-elle ainsi ?
Allez savoir. Allez savoir.

- J'existe.

Et c'est déjà beaucoup. Peut être pas suffisant mais déjà beaucoup. Peut être que beaucoup trouveraient ça pathétique, aussi, mais si ces gens là avaient vécu la vie de Lola, peut être n'existeraient-ils même plus.
Oh, sûrement, même. Sans prétention aucune par ailleurs. Chacun son domaine de compétence. Lola excellait dans le sien. Elle vivait, coûte que coûte.
Dans la simplicité de la complexité et la complexité de l'adversité. Lola.
Quatre lettre.
Volonté, ténacité, discrétion et terreur.
De jour, de nuit,
Lola toujours.

-Lola. D'accord. Moi c'est Mary-Jane. Bien que je sois bien plus souvent appelée par des diminutifs. Enfin bon. Ravie de te rencontrer, Lola.
- De même, alors, Mary-Jane. Je trouverai bien un surnom plus tard.

Et Lola part à la recherche de ses mots. Un court instant elle aimerait les avaler, les happer d'un coup de langue, retourner les chercher dans le temps, dans l'air du vent.
Plus tard.
Plus tard.
Ca implique des trucs, voilà, des engagements.
Tous pleins de trucs que les autres peuvent briser, casser, abîmer, comme une amitié, où qu'importe.

Pourtant, tout ce que reçoit Lola, c'est une vague d'apaisement. C'est petit, doux, mais c'est étonnant. Elle ne comprend pas, elle se débat presque devant un tel sentiment. Elle est bien, elle, dans son calvaire après tout.
C'était moins confortable, mais au moins, ce n'était pas incompatible.
Pourquoi quelqu'un de noir l'apaisait ?
Aberrant, voilà, c'était aberrant.

- J'te paye un verre ?

Et la blonde de finir le sien.

_________________


Spoiler:
 

Monter c'est prendre le risque.
De tomber tout en bas.
Sauf que si on chute de très haut.
L'espace d'un instant on vole.
Myaw Nienta ~
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 648
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
72/100  (72/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Ven 18 Avr 2014 - 23:20

I look for joy in a strange place, in the back, of a bar

Lola répondit à la question de Mary-Jane de manière simple, concise et assurée. Elle existait. C'était déjà pas mal. Il en fallait de la force pour exister. Mary le savait bien. Elle avait perdu ses parents, c'était une raison suffisante pour vouloir arrêter d'exister, se terrer quelque part, se transformer en plante, tout oublier, s'oublier soi. Heureusement que les enfants ont plus de volonté de vivre que les adultes. Heureusement qu'elle avait eu son frère. Et encore après quand elle s'était faite larguer.

Lola fixait son verre. Elle aussi avait du souffrir. On se reconnait souvent, entre écorchés de la vie. Et encore, la jeune femme blonde lui paraissait encore plus torturée qu'elle ne pouvait l'être. Pour une supposée psychopathe, M-J était plutôt équilibrée, au fond.
Elle hocha la tête en finissant son verre, et en contemplant le vide qui emplissait désormais l'objet.


-Je comprends, dit-elle simplement.

Elle secoua sa tête, les yeux mi-clos, au son de la musique diffusée dans le bar. Elle faisait danser son verre sur la table. Puis elle finit par l'abandonner et le poussa vers le barman afin qu'il le débarrasse. Elle se sentait bien. Elle ne pensait plus à ses proies, malheureusement pour elle, peut-être, quand elle s'en rendrait compte, elle s'en voudrait. Mais son esprit était pour le moment focalisé sur Lola, sur sa rencontre avec la jeune femme, le début de quelque chose, une relation, peut-être juste ce genre d'amitié d'un soir, au cours duquel on trouve quelqu'un à qui se confier, on lui raconte tout, et on se sépare. Peut-être quelque chose de plus durable. M-J aimait bien les gens. Elle aimait avoir des amis. Elle était peut-être un peu trop sociable pour une humaine noire. En tout cas elle était inspirée par Lola. Elle avait envie de mieux la connaitre. Une sorte de coup de foudre quoi.

En tout cas il semblait qu'elle soit décidée à lui trouver un surnom, éventuellement, à un moment donné. Cela fit sourire la jeune fille qui regarda Lola dans les yeux, et lui dit avec un sourire légèrement malicieux, en tout cas amical :


-On a toute la vie devant nous pour ça après tout. Entre autres choses. Bien qu'on ne sache pas quand s'arrête "la vie".

Elle se demanda si elle n'allait pas demander un autre verre, avec un peu de chips, ou de cacahuètes, car il commençait à se faire faim. Il était un peu tard pour que la cuisine du bar soit encore ouverte, toutefois. Tant pis. Elle croiserait bien un kebab sur le chemin du retour. Et puis il y avait bien de quoi faire dans son appart. La faim n'était pas prenante, de toute façon, elle pensait plus à sa conversation qu'à son estomac.

Lola lui proposa d'ailleurs de lui payer un verre. Ce qui fit sourire Mary-Jane. Elle aimait bien la gentillesse. Elle aimait bien la rendre. Elle aimait les choses simples, en fait.


-Oh, c'est gentil, merci. Je vais commander des cacahuètes.

Sa phrase sonnait excessivement stupide. Simplette. Mais elle s'exécuta et demanda les fameuses arachides au barman. Tant pis si Mary passait pour une simplette en fait. Il y avait quelque chose de sympathique entre Lola et elle. Elle ne gâcherait pas tout aussi facilement. Peut-être que la blonde se fichait de quoi elle avait l'air d'ailleurs.

-Je suis désolée si j'ai l'air d'une idiote. Mais je suis quelqu'un de simple en fait. J'suis juste humaine. Enfin, tu me comprends.

Et elle espérait qu'elle la comprendrait. Elle fixa le bois du bar quelques instants, comme pour méditer sur la pertinence de ses derniers mots, les mains jointes sur ses genoux, les doigts à moitiés pliés, paumes vers le ciel. Elle releva le regard vers les bouteilles colorées sur les étagères derrière le bar. Heureusement qu'elle ne faisait pas face à un miroir, se dit-elle. Elle aimait mieux les bouteilles colorées.

-Et qu'est-ce que tu es venue faire ici au fait ? Lui demanda-t-elle tout à coup d'un ton assez enjoué.

Eh bien quoi. Il était inutile de trop déprimer après tout. Même si la gravité semblait planer sur Lola comme une cape qu'elle n'aurait pu réellement enlever.




_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain Noir
Humain Noir
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Tuer ?
CITATION DU PERSONNAGE : Vous croyez que je suis calme. Mais dans ma tête, je vous ais déjà tué trois fois.

MESSAGES : 247
DATE D'INSCRIPTION : 03/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
100/100  (100/100)
Point Membre:
100/100  (100/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Mer 24 Fév 2016 - 21:48

(je suis rouillée, j'suis désolée)

She's Thunderstorms
Lying on her front
Up against the wall
She's Thunderstorms

Lola tordait ses doigts. Dans un sens, puis dans l'autre, un reste de sueur au creux des paumes partiellement essuyées contre un jean, puis posées sur le comptoir. Le geste était connu et reconnu, toujours pratiqué lors d'une rencontre un peu différente. Ce genre de personne que l'on ne rencontre pas dans un but précis ni dans un endroit précis mais qui représentent immédiatement quelque chose. Ainsi, la blonde avait revêtu ce voile de pudeur qui obligent le corps et l'esprit à se tenir en essayant de paraître décent mais surtout pas trop nous même, sans pour autant se renier.
Tout un art donc, qui se voulait détruit par l'alcool. Quelques gouttes sans couleur et tout un monde perd ses gris et ses nuances.

- Je comprends.

Lola inclina la tête, juste un peu, comme pour voir Mary-Jane sous un autre angle. Comprendre peut s'avérer prétentieux mais ce n'était pas ça ici, c'était juste simple, des mots donnés.
D'un petit geste assuré, Lola remit derrière son oreille ses cheveux, la gêne était encore là bien sûr, comme si il y avait des enjeux sur la table. Il n'y a rien pourtant. Juste un sourire en face, pas aussi dangereux qu'on pourrait le croire, pas dirigé contre elle en tout cas. Juste là. Sans raison.
Les choses sans raisons faisaient peur à la jeune femme pour qui tout arrivait toujours pour une raison. C'était plus facile de penser ça mais surtout, ça promettait quelque chose de mieux. On ne travers pas une mare de boue pour se rendre nulle part. On la supporte parce qu'on attend le bout du chemin. Alors de voir là, juste un peu d'alcool, des sourires et des prénoms, c'était flippant.

-On a toute la vie devant nous pour ça après tout. Entre autres choses. Bien qu'on ne sache pas quand s'arrête "la vie".

Voilà, maintenant c'est pire, c'était le genre de moment où Lola avait l'impression abrutie qu'on posait un doigts sur ses malheurs à elle, sur ses souffrances à elle, sur son passé à elle, elle, elle, elle, partout elle, sa vie, son reflet, ses douleurs. Rien qu'elle, un monde tourné vers sa pauvre petite personne et bien sûr elle s'en rendit compte de ses sourcils froncés et de ce battement que son coeur avait raté. Alors elle sourit, tout posément, et puis elle répond.

- Tu as raison, on verra bien si on construit notre plus tard ou non.

Parce que c'est vrai et parce qu'elle, elle en a envie.
Et puis elle commande deux verres donc, les même pintes de cervoise, bière et vin "comme des bonhommes" - quelle affreuse expression - parce que ça enivre joliment, parce que ça finit le travail correctement sans dépraver les gens.

-Je suis désolée si j'ai l'air d'une idiote. Mais je suis quelqu'un de simple en fait. J'suis juste humaine. Enfin, tu me comprends.
- Juste humaine.


Lola sourit parce qu'elle sent au bout des doigts ou un peu partout sur elle cette sensation un peu différente mais tellement appréciable. C'était ce sentir chez soi en regardant dans les yeux quelqu'un d'autre.

- Juste humaine, sûrement, répéta-t-elle.

Elle piocha dans le bol apporté et porta à sa bouche les amuse-gueule sans vraiment y penser, se demander si, du coup, le destin y était pour quelque chose dans leur rencontre et si c'était à elle d'en faire quelque chose.

-Et qu'est-ce que tu es venue faire ici au fait ?
- Me saouler un peu je suppose. Ou rencontrer des gens,


Elle lâcha un petit clin d'oeil, juste simple et amical.

- Et toi ?

La blonde attrapa la pinte qui s'était couvert d'une petite brume d'humidité et avala une goulée comme une habitude qu'elle avait longtemps pratiqué pour noyer tout ce qui ne devait jamais, jamais remonter à la surface.

_________________


Spoiler:
 

Monter c'est prendre le risque.
De tomber tout en bas.
Sauf que si on chute de très haut.
L'espace d'un instant on vole.
Myaw Nienta ~
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 648
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
72/100  (72/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Dim 10 Avr 2016 - 22:26

Pour a little whiskey before I head home
Poor, poor lovesick child


Mary avait presque oublié ses cibles. Pourtant, l'alcool aurait été une bonne opportunité de se libérer de considérations trop niaises, trop sensibles. Trop sensible. M-J l'avait toujours été. Trop sensible. Trop sensible pour une humaine qui se voulait noire, tout du moins.
De son côté, Lola se tordait les doigts. Elle aimait bien ça. Elle aimait bien ce genre de tics, ce qui rendait les personnes uniques. Alors M-J sourit.

Puis son interlocutrice plaça une mèche de cheveux derrière son oreille droite, et tout en inclinant la tête, en la regardant, avec ce qui semblait être de l'intérêt. Mary but une gorgée de son whisky et esquissa un léger sourire, encore une fois. La blonde lui rendit son sourire,  et répondit avec assurance. L'hypothèse d'un futur, d'un plus tard. Énigmatique. M-J aimait bien ça. Elle avait bizarrement et agréablement de plus en plus envie de devenir amie avec cette fille. Mais mieux valait éviter de paraître en manque affectif.

Alors Mary-Jane fit de nouveau jouer son verre entre ses mains, hochant la tête à la réponse de Lola. Cette dernière recommanda de l'alcool. Chouette. Si elles avaient besoin de se remplir l'estomac après avoir imbibé leurs foies d'alcool, il faudrait qu'elle pense à payer un bon burger à cette fille. Ou un kebab. Ou encore autre chose si elle était végétarienne. Une bonne barquette de frites au fromage fondu par exemple.
Elle finit sa dernière gorgée de whisky tandis que sa nouvelle connaissance répétait "juste humaine", par deux fois, en écho à ses propres paroles. Ouais, juste humaine. Humaine noire, mais humaine. Humaine douée, oui, mais hé, ça ne changeait pas grand chose au fond. Des tas d'humains non doués avaient accomplis de plus grandes choses que tout Orpheo ou autre organisation réunie. Pour M-J, son pouvoir et son don étaient surtout un cadeau de Dieu qui l'avaient aidé à survivre, et lui donnaient plus de chances d'arriver à ses fins. Ce qui sous entendait que le Seigneur voulait qu'il l'aide à faire sa volonté en échange. Ça paraissait logique. Rien n'était gratuit en ce monde.

Lola piocha dans les amuse-gueules, puis répondit honnêtement. Se soûler. Rencontrer des gens. Un plutôt bon plan. Rencontrer des gens, c'était cool. M-J aimait bien. Simplement, c'était un peu difficile de devenir proche d'eux lorsqu'il faut leur cacher qu'on va tuer des gens, parfois, mais que c'est pour la bonne cause. Elle ne vivait pas vraiment dans le même monde que les Innocents, et même s'il faudrait bien que ça arrive un jour, c'était dur de faire coïncider les deux. Parce que c'était bien joli de vouloir faire prendre conscience de certaines choses à la population, mais moins de se faire internet en hôpital psychiatrique ou de se faire arrêter par la police.


-J'ai l'impression que tu n'es pas convaincue par ma nature humaine, déclara Mary-Jane en riant. Elle prit une gorgée de cervoise avant de répondre à la question qu'on lui avait retourné : Eh bien, observer les gens plus que les rencontrer, à la base, et puis me sortir un peu, aussi. Un peu d'alcool, c'est bien, mais pris en compagnie d'autres gens, c'est mieux.

Elle reprit une gorgée de son breuvage, et demanda :


-Tu fais souvent ça ? Ici ou ailleurs, car tu n'es peut-être pas de Glasgow, tu me diras.

Car la jeune femme n'avait pas l'accent écossais, ni celui du Pays de Galles, comme M-J. On aurait dit quelque chose de plutôt bien british. Mais peut-être qu'elle vivait tout de même ici depuis longtemps. Dans tous les cas, Lola répondrait si elle en avait envie. Mary-Jane n'avait aucune envie d'utiliser son pouvoir sur elle.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain Noir
Humain Noir
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Tuer ?
CITATION DU PERSONNAGE : Vous croyez que je suis calme. Mais dans ma tête, je vous ais déjà tué trois fois.

MESSAGES : 247
DATE D'INSCRIPTION : 03/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
100/100  (100/100)
Point Membre:
100/100  (100/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Sam 6 Mai 2017 - 23:30

Lola avait désespérément l'impression d'appartenir à certains endroits. Comme si, quoi qu'elle fasse, elle était vouée à finir dans un bar, dans un hôtel, bref, dans tous ces endroits profondément impersonnels dans lesquels elle se sentait à l'aise.
Depuis qu'Evan l'avait presque tuée, totalement laissée, elle évitait tout de même les champs, au cas où. Pas au cas où Evan se serait baladé dans un champ (le fait que ça soit arrivé une fois était déjà franchement marrant) mais au cas où elle aurait eu envie de se tirer une balle dans la tête.
Aucune méprise ici, Lola n'est pas une fille suicidaire. Ce n'est pas la plus intelligente mais elle débrouillarde, elle sait quoi qu'il en soit elle finira bien par mourir. Mais sait-on jamais, sous le coup d'un peu trop d'émotion.
Bref.
Elle semblait donc appartenir au bar. Vous savez, cette fille aux cheveux blonds lumineux que ces gars trop lourds vont directement draguer. Ils ne risquent pas de s'intéresser à la brune un peu discrète qui s'éclate à la tequila dans un coin, non.
Non, c'était Lola, et c'était pour lui montrer "ce que c'était un homme, un vrai, avec des couilles !"
Ca en faisait, des paires de couilles à exploser.

-J'ai l'impression que tu n'es pas convaincue par ma nature humaine, (la jeune femme finit une pause et avala une gorgée) Eh bien, observer les gens plus que les rencontrer, à la base, et puis me sortir un peu, aussi. Un peu d'alcool, c'est bien, mais pris en compagnie d'autres gens, c'est mieux.

Lola, qui commençait à être franchement entamée, leva un bras qui lui sembla bien lourd, approcha ses doigts de Mary-Jane avant de se rendre compte qu'on ne patpatait pas les gens comme ça sans les connaître, alors elle se justifia.

- C'est parce que quand j'approche mes doigts de toi, ça pique le bout des doigts.

Lola se rendait bien compte qu'elle était un peu ridicule mais maintenant ça lui semblait un peu moins grave. Elle était ivre, sa super nouvelle amie devait l'être un peu aussi et personne ne ferait sûrement trop attention à elles.

- Enfin.. t'es magique, quoi. Et puis rencontrer des gens parfois c'est cool.

Soit plus obvious Lola, c'est bien, grosse discussion.

-Tu fais souvent ça ? Ici ou ailleurs, car tu n'es peut-être pas de Glasgow, tu me diras.

Lola passa une main dans ses cheveux, un peu gênée, un peu mal à l'aise, tic hérité de son enfance. Elle ne savait pas si elle avait vu quelqu'un d'autre le faire et qu'elle avait eu envie de le refaire ou si c'était juste... comme le bar. Inhérent à sa personne.

- Je suis plus vraiment de quelque part, je.. je.. j'ai plus de trop de chez moi, alors je traîne un peu dans les bars des fois. Et toi ? C'est par ici chez toi ?

L'alcool finissait de monter dans ses veines et la jeune blonde se sentait toute fébrile. Ses bras étaient tout chauds et volatiles, comme si elle avait pu battre des ailes et s'envoler, ou pas loin.
L'air lui semblait même presque palpable, touchable, patpatable. Peut être que demain elle aurait oublié mais ce qui comptait c'est qu'en attendant, elle oubliait ce qui lui pesait si lourd et qu'elle traînait au quotidien, jour par jour. Les poids s'envolaient comme les boules de lumières qu'elle savait si bien manier pour la première fois depuis bien longtemps.

_________________


Spoiler:
 

Monter c'est prendre le risque.
De tomber tout en bas.
Sauf que si on chute de très haut.
L'espace d'un instant on vole.
Myaw Nienta ~
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humaine Noire
Humaine Noire
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Je m'accroche
LOCALISATION : Dans le désert
CITATION DU PERSONNAGE : I'll taste the devil's tears, drink from his soul but I'll, never give up you - Angus & Julia Stone

MESSAGES : 648
DATE D'INSCRIPTION : 01/07/2012

Niveau du personnage
Point RP:
19/100  (19/100)
Point Membre:
72/100  (72/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Dim 28 Mai 2017 - 1:19

Y m'dit qu'sa vie est toute petite aussi, et qu'chez lui, c'est partout

Elle avait envie de rire, un peu. En tous cas, elle souriait mi-niaisement, malicieusement. Allez savoir pourquoi. Peut-être juste parce qu'elle était heureuse d'avoir rencontré cette fille avec qui elle avait juste envie de faire les 400 coups. Elle aurait même pu lui rouler une pelle. Bon, probablement parce que Lola était extrêmement belle, mais aussi parce que M-J avait un peu d'alcool dans le sang, et qu'elle était paumée dans sa vie. Ce soir, elle s'en foutait un peu de tout. Bon, elle se foutait pas trop de ses cibles, et pas non plus de l'autre jeune femme. Ou peut-être qu'elle avait envie qu'elle ne s'en foute pas d'elle ? Sûrement les deux.

A ce moment, Lola se mit à lui tapoter doucement la main. Elle lui tripotait les doigts comme un enfant qui essaie de faire connaissance avec un animal ou toute autre créature qu'il rencontre après avoir dépassé le stade de la peur.
Apparemment, ça lui piquait le bout des doigts. M-J lâcha un léger éclat de rire, son verre pendant au bout de son autre main, qui était toutefois gracieusement arquée. Elle se surprenait parfois de pouvoir prendre des attitudes séduisantes même avec un coup dans le nez. Bon, ce n'était pas souvent, mais parfois. Un peu parfois.

Ça lui piquait le bout des doigts. On aurait pu croire à un genre d'attirance physique ou mentale si forte qu'elle en ressentait des effets physiques. Comme une rencontre due au destin, ou une idiotie du genre. Bien sûr Mary-Jane aimait bien s'en inventer, des histoires comme ça, des conneries de petite fille. Mais la vie lui avait appris que c'était plus prudent de s'en garder. Parce que le destin, ce n'est pas un génie bienveillant. C'est une vieille sorcière, ricanante et grimaçante.

En tous cas, ce que disait Lola, ça sonnait joli, ça donnait envie de lover son nez dans son cou, et de dire "merci, ma copine", et puis "tu veux bien être amie pour la vie, dis ?". Peut-être que Mary avait loupé son enfance. Elle souriait, souriait toujours, teintée de mélancolie, mais un peu heureuse aussi, ce soir. Lola lui disait qu'elle était magique. Magique. Oh, oui, si elle savait. Et là l'alcool prit un instant les dessus sur la trentenaire, qui embrassa doucement la jolie blonde sur la joue, puis se mit à regarder son verre à présent vide, et déclara :


-Toi aussi t'es magique, parce que tu donnes envie de faire des bisous.

Des bisous en général. Pas forcément un bisou d'amoureux. Mais Mary-Jane avait bien conscience que tout ça n'était pas forcément très clair de la façon dont elle l'avait exprimée. Pourtant, elle ne dit rien qui puisse chasser l’ambiguïté. Et tout à coup, un éclair de lucidité la traversa, lui faisant crisper les mains sur son verre et écarquiller légèrement les yeux. Elle avait fait un bisou sur la joue à une parfaite inconnue. Bien. Elle regarda vivement Lola, son aura de blonde incroyable, ses yeux déterminés même en étant troublés par l'alcool, et réalisa qu'elle lui avait peut-être fait des appels du pied pour lui faire comprendre qu'elle aussi, avait des pouvoirs. Mary commanda donc un verre de vin rouge, ce qui lui semblait être l'alcool idéal pour continuer la soirée, et demanda très sérieusement, de but en blanc, mais aussi avec une pointe d'innocence, et un zeste de nonchalance :

-Dis, t'as déjà tué quelqu'un ?

Elle aurait bien aimé savoir. Elle aurait surtout aimé qu'elle lui dise, qu'elle la rassure, qu'elle comprenne que tuer des gens c'était nécessaire, mais pas toujours facile, quand même, pour elle aussi. Que M-J n'était pas seule en fait. Ce serait cool de partager le fait de tuer des gens avec une copine. Elle le faisait parfois avec Richard et Eileen, mais elle était toujours la 3ème roue du carrosse. Donc il lui fallait sa propre team. Enfin pas forcément, mais ça aurait été chouette. Une des possibilités chouettes dans le nombre de potentielles possibilités chouettes que peut offrir la vie.

Elle se demanda si elle devait tuer le couple de mêlés et le sorcier ce soir. En tous cas elle n'aurait pas la volonté de mettre fin aux jours de l'humaine. L'idée que Lola s'enfuie en courant suite à ses dernières paroles lui traversa également l'esprit. Cette dernière avait dit qu'elle n'était plus vraiment de quelque part, ce qui était triste. Alors M-J hocha tristement la tête. C'était triste, quelqu'un qui traînait, comme ça. Peut-être qu'elle avait alors besoin de quelqu'un pour la recueillir, comme un chien errant ? Il faut arrêter de croire que tu peux sauver le monde ou que les gens ont besoin de ton aide, Mary, ça ne t'apporte jamais rien de bon. Tes parents y ont trop cru, et regarde comme ils ont terminé. Leur sang imbibant votre jardin, et tes racines de toute petite rose.

Mais elle répondit quand même :


-Moi je viens d'un petit coin perdu du Pays de Galles. Mais j'habite à Glasgow, oui. Et si tu veux tu peux dormir chez moi, si tu n'as nulle part où aller ce soir.

Ce n'était pas une invitation à faire du sexe avec elle. Elle réalisa qu'elle aurait peut-être dû dire ça à voix haute, parce que vu l'attitude beaucoup trop tactile qu'elle avait avec Lola, ça pouvait prêter à confusion. Mais M-J était juste bizarre. Ou plutôt, elle agissait à l'instinct. Tout simplement. Surtout avec de l'alcool dans le sang. L'alcool avait dit "caresse la joue de cette fille avec le bout de ton nez et fais lui un bisou". Alors elle l'avait fait. Bon. Maintenant, restait à savoir si la jolie blonde allait la gifler, lui jeter son verre dans le nez, ou la tuer, tant qu'à faire, maintenant qu'elle lui avait donné l'idée.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain Noir
Humain Noir
avatar

EMPLOIS/LOISIRS : Tuer ?
CITATION DU PERSONNAGE : Vous croyez que je suis calme. Mais dans ma tête, je vous ais déjà tué trois fois.

MESSAGES : 247
DATE D'INSCRIPTION : 03/12/2010

Niveau du personnage
Point RP:
100/100  (100/100)
Point Membre:
100/100  (100/100)
Niveau: Novice

MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   Lun 4 Sep 2017 - 14:57

Lola se sentait un peu perdre des pieds. Comme si soudainement, elle s'était retrouvée plus légère, plus jeune, plus innocente. C'était quelque chose qui ne lui arrivait plus pourtant - elle était solidement ancrée au sol de puis des années. Même avec Evan elle avait su ses godasses dans la boue, sales, poisseuses. Alors pourquoi se sentait-elle comme un ballon à présent ? Elle aurait voulu qu'on l'attrape et qu'on la rappelle ici.
Personne ne la retenait.

Et puis Mary-Jane l'embrassa sur la joue. Le bisou claqua sur sa joue, lui rappelant profondément l'orphelinat. Les enfants, privés de contact physique, avaient développés des relations très charnelles dans l'endroit où elle était. Se tenir la main, se faire un câlin, dormir ensemble, se raconter un secret sans avoir peur de toucher une joue ou une oreille. Lola eut un sourire. Elle se sentait un peu plus à la maison désormais. Pas que ça lui manquait, plutôt que si une ancre l'avait doucement reposée au sol. Elle ne faisait pas partie de ces gens dépressifs - elle n'avait pas de réelle raison pour vivre, pourquoi en aurait-elle eu une pour mourir ?

-Toi aussi t'es magique, parce que tu donnes envie de faire des bisous.

Lola regarda Mary-Jane qui soudain avait les yeux écarquillés. L'alcool lui ralentissait terriblement le cerveau, ses réactions étaient plus lentes. Elle aurait voulu répondre quelque chose mais elle était toute poisseuse, assise sur sa chaise oui, presque liquide désormais la Lola.
Mais la sensation disparut comme elle était venue. La brune commanda un verre de vin roue. Lola ne pouvait pas d'ici sentir l'odeur mais elle se l'imaginait bien précisément, le goût et puis la texture, un peu rapeuse sur la langue.

-Dis, t'as déjà tué quelqu'un ?

La blonde haussa les épaules avant de répondre avec ce sourire si particulier qui lui creusait des fossettes d'innocence sur ses joues rebondies.

- Oui. Enfin, c'est mon métier.

Comme si c'était normal. A vrai dire c'était devenu une habitude, le même cercle qui se complétait à chaque fois. Elle adorait l'anonymat, les hôtels et la sensation d'être plus libre que la personne devant soit. Elle détestait l'odeur des corps qui se vide, le bruit sourd des corps qui tombent et surtout la matière des lettres qui lui arrivaient avec l'argent dedans.

- Mais c'est dur des fois. Tu sais, ce moment où tu croises leur regard et qu'ils savent ? Je déteste y lire du soulagement.

Elle ne s'était pas sentie soulagée du tout quand Evan avait plongé une lame dans son ventre.
Elle avait fait comme si M-J avait déjà tué des gens mais cela lui semblait assez évident. Elles étaient toutes les deux "du mauvais côté" comme ils disaient. Lola, elle, elle savait. Elle savait qu'elles avaient juste d'autres raisons et qu'il n'y avait rien de différent entre ce côté du monde et celui des autres.

-Moi je viens d'un petit coin perdu du Pays de Galles. Mais j'habite à Glasgow, oui. Et si tu veux tu peux dormir chez moi, si tu n'as nulle part où aller ce soir.

Lola hocha doucement la tête. L'alcool embrumait ses pensées mais elle se sentait calme, loin d'être euphorique et elle répondu.

- D'accord. Je pourrais avoir besoin d'un canapé. Mais demain matin j'aurais décampé.

Elle allait chez une parfaite inconnue, elle qui n'avait jamais fait confiance à qui que se soit mais elle n'avait pas peur. Elle pourrait se défendre au pire mais elle savait que son don pourrait sûrement la protéger pendant qu'elle serait endormie. Et puis, Mary-Jane semblait avoir bu encore plus qu'elle.

_________________


Spoiler:
 

Monter c'est prendre le risque.
De tomber tout en bas.
Sauf que si on chute de très haut.
L'espace d'un instant on vole.
Myaw Nienta ~
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tueuses et sexy [PV Lola]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tueuses et sexy [PV Lola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage :: ▐ Z.O.N.E R.P.▐ :: ● ● Europe :: || Écosse :: °Glasgow-
Sauter vers:  
Nos Partenaires

CITATION DU MOMENT :

"Ce qui ne te tue pas te rend plus fort."

Friedrich Nietzsche


M&M's du Moment

Mikeal&Kirsten

VOTEZ ! :