Never let you go | Jonathan [VALIDE PAR ANGE]


Partagez | .
 

 Never let you go | Jonathan [VALIDE PAR ANGE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin | Professeur de Magie, Runes et Vovinam Viêt võ dao ~ Deviens qui tu es...
EMPLOIS/LOISIRS : La chercher...
LOCALISATION : Dans mon endroit secret
CITATION DU PERSONNAGE : Nous n'avons qu'une liberté : la liberté de nous battre pour conquérir la liberté...

MESSAGES : 307
DATE D'INSCRIPTION : 02/10/2010

Niveau du personnage
Point RP:
26/200  (26/200)
Point Membre:
26/200  (26/200)
Niveau: 7 - Confirmé
avatar
Jonathan L. Taylor
Admin | Professeur de Magie, Runes et Vovinam Viêt võ dao ~ Deviens qui tu es...
MessageSujet: Never let you go | Jonathan [VALIDE PAR ANGE]   Dim 18 Nov 2018 - 21:03

Lily
I WILL ALWAYS LOVE YOU

15 septembre 2015

Le corps à corps est puissant. Rapide. La sueur coule le long de mon front, sur mes yeux, goutte au bout de mon nez. Mais je ne lâcherai pas. Le jeune adolescent se bat, avec vigueur, pour me mettre sur le dos, me priver de liberté de mouvements. Pour me mettre à terre. Sans volonté de me faire mal. Ce n'est qu'un entraînement et nous y mettons chacun tout notre coeur, pour coller le plus à une réalité cruelle. Il parvient à me faire perdre l'équilibre, mais je profite de ma chute pour l'emporter avec moi, le retourner violemment, qu'il se retrouve en dessous. Nous tombons sur le sol, durement, brutalement. Le choc est rude surtout pour lui. Il laisse échapper comme un glapissement. Il se débat un instant, je le bloque, essaye de me la faire à l'envers en tant un mauvais coup et je réponds en frappant violemment dans le flanc. Le gémissement ne me donne aucun plaisir et le garçon frappe trois fois le sol avec sa main. Je le libère aussitôt et nous soufflons, bruyamment, après tant d'efforts.

- Vas te reposer, Donan.

Le jeune garçon hoche la tête et quand je le vois, je me dis qu'il a grandit. Il grimace en se relevant. Il aura sans aucun doute des bleus demain sur tout le corps. Je n'y suis pas allé de main morte, je ne suis pas là pour le chouchouter. Pas à l'entraînement. Il n'est plus question d'être tendre quand on sait la réalité du terrain, plus question d'oser laisser les faiblesses passer. Je ne peux leur permettre, ce serait les donner à la mort sans aucun combat, les livrer facilement aux sorciers et humains noirs qui veulent nous éradiquer. Les Poltergeist, en ce moment, si ce n'est pas le dernier de nos soucis puisqu'avec la guerre ils sont plus nombreux, ont pourtant baissé en importance. Ils seraient presque moins menaçant. Presque. Je me relève, tremblant légèrement. J'ai entraîné des enfants toute la journée. Des enfants... Certains sont grands, puissants, farouches. Mais ils restent des enfants. Ils vivent sous mon toit, mangent, étudient avec moi. Ils sont ma responsabilité. Je vivrais comme je mourrais pour eux.

Je regarde mon téléphone. Pas de nouvelles. Je me demande ce qu'il se passe. Après, tout, cela fait déjà cinq heures que j'ai envoyé un SMS. Ce n'est pas dans son habitude et cela m'inquiète un peu. Travailler à Londres a beaucoup changé notre façon de fonctionner. A vrai dire, c'est bien plus la prise du Mystery Orphanage qui a causé cela. Nous n'aurions pu vivre séparément avant. Et nous ne le pouvons pas réellement. Nous passons des heures au téléphone en semaine, et je vais la chercher tous les jeudi, fin d'après-midi. Ce qui me fatigue énormément puisque le voyage Edimbourg-Londres en téléportation me laisse exsangue pendant quelques heures. Et re-belote le dimanche soir. Mais là, pour des raisons pratiques, Nérys a dû se déplacer à New York. La proximité du Canada où les sorciers noirs gagnent doucement du terrain me glace le sang. Mais c'est précisément pour cette raison qu'elle y est allé. En tant que directrice du service social, et parce que les combats sur place laisse de nombreux orphelins, qu'il faut dépêcher de nombreux apprentis à former, elle a dû s'y rendre presque en urgence, car l'exorciste qui dirigeait le service là-bas a été tué dans une mission de terrain qui n'avait rien à voir avec son service. Il a laissé un chantier en cours.

Je prends une douche tranquillement, écoutant le flow de la musique, dans mon appartement, dans les comble de l'immeuble abritant le Little Mystery. Je refuse d'habiter plus loin. Les enfants ont besoin de moi, tout le temps. Alors oui, du coup, nous n'avons pas beaucoup de place. Surtout que Salim, du haut de ses presque trois ans, commence à découvrir certaines choses de la magie. Il ne semble pas se fixer encore ou du moins il est compliqué de savoir quel est son don et son pouvoir. Disons qu'on a l'impression qu'il essaye avant de choisir. Mais j'aurai presque envie de lui dire : "C'est la baguette qui choisit son sorcier, monsieur Potter". Heureusement, à cet âge là, à ce niveau là, ce n'est pas bien méchant, c'est juste imprévisible. Je passe une soirée agréable avec Salim, je ne suis pas d'astreinte ce soir et donc je suis seul avec mon fils. Ce n'est que deux soirs par semaine où je les laisse entre eux, avec les autres professeurs qui sont là. Quand Salim s'endort devant Mulan, je vais le border. Il me fait tellement penser à sa mère et sa mère rétorque que c'est à moi qu'il ressemble. Pendant quelques heures, je travaille sur de l'administratif pour le Little Mystery. Tombant de fatigue à une heure du matin, je vais me coucher... Mon téléphone vibre. Je regarde l'heure. 6h17 du matin. C'est Nérys !

- Allo ?
- Monsieur, je suis avec votre femme, au bas de son hôtel... Elle m'a dit de vous appeler, pas l'hôpital. Mais je n'ai pas compris, elle dit que vous êtes à Edimbourg ? Et elle accouche... Enfin je... Les secours seraient mieux là et... ?
- NOOOON !

La voix de Nérys me fait sursauter. L'innocent (car apparemment, c'est est un) qui appelle doit avoir mis le haut parleur. Merde ! On avait encore deux mois normalement...

- Bougez pas, j'arrive.
- Mais... Enfin, on est à New-York là, et...

Je lui raccroche au nez, descend en trombe au Little Mystery, réveille Shane qui dormait là ce soir, lui explique la situation en deux mots. Il me regarde avec un air étrange.

- Jonathan, New-York, c'est vraiment loin.

Je ne lui répond pas. Je le sais. Mais je n'ai pas le choix. Et je ne sais pas comment, ou pas pourquoi, mais l'adrénaline, le bonheur, la peur, la force que je ressens, tout me hurle que c'est possible, sans me vider intégralement de ma magie. Ce sera un aller, seulement. Je ne pourrai clairement pas faire un retour avant quelques jours. Je ne devrai pas pouvoir y arriver comme ça et c'est sans doute folie. Mais la magie, la magie me le susurre étrange dans le coeur. Je hoche la tête. Je me téléporte devant l'hôtel de Nérys.

-... WOOOOH !

Le mec a sursauté. Il fait nuit, et personne n'est dans la rue (pourquoi Nérys est dehors à plus d'une heure du matin heure locale, et pourquoi a-t-elle choisi un hôtel dans une rue souvent déserte dans une des plus grandes villes du monde ?). Je vois que l'innocent a peur. Il est tétanisé. Je ne prends pas le temps de penser que je l'assomme. On verra plus tard, cas de force majeur. Je trace rapidement une rune d'amnésie partielle avec le sang qui coule sur sa tempe. J'y suis peut être aller un peu fort. Mon coeur bat trop vite. J'ai la tête qui tourne, un peu. Nérys est là, en train de se tordre de douleur avec les eaux qu'elle a perdu. Je sers les dents. Je ne me sens pas capable de me téléporter encore. Mais par contre... Je la regarde droit dans les yeux.

- Bouge pas, j'arrive.

Je me transforme en faucon lanier, une de mes formes. Et la peau de l'animal glisse sur moi. Je m'envole, la magie bat dans mon corps. Le temps m'est compté. Je songe avec surprise que je n'aurai pu faire cela avant, sur la durée, l'accumulation... Je vole jusqu'à l'IBMM de New-York (heureusement que j'y suis déjà aller une fois, je sais à peu prêt où il est, et vu du ciel, à vol d'oiseau, c'est plus court. J'atterri sur le pas de la porte, me retransforme en un instant. Je n'ai plus de vêtements, seulement mes bandes. Et je rentre en trombe. J'attrape le premier hurluberlu que je rencontre. J'ai vraiment la tête qui tourne à présent. Je m'écroule à moitié, me tenant à lui.

- Ma femme... Hôtel Averne By the Sea.... Enceinte... Accouche... Maintenant...

Tombe à moitié dans les vappes...

electric bird.

_________________




Nérys & Salim & Lily


Si un jour tu me quitte,
dit le moi sous la pluie,
pour ne pas voir couler mes larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin Fondateur | Les copains d'abord
EMPLOIS/LOISIRS : Néant et autres
LOCALISATION : Dans les méandres du grand Néant 8)
CITATION DU PERSONNAGE : On me pense. Je est un autre.

MESSAGES : 3159
DATE D'INSCRIPTION : 20/04/2010

Niveau du personnage
Point RP:
26/300  (26/300)
Point Membre:
103/300  (103/300)
Niveau: 8 - Reconnu
avatar
Ange H. Rejes
Admin Fondateur | Les copains d'abord
MessageSujet: Re: Never let you go | Jonathan [VALIDE PAR ANGE]   Hier à 15:22

ALOOOORS. Un bon texte, bien écrit, on peut voir à travers les lignes la nouvelle vie de Jonathan et c'est agréable, j'aime bien le fait que tu n'aies pas oublie Donan. J'aurais juste un petit truc à redire concernant Salim : on a jamais mentionné que les enfants fluctuaient dans leur pouvoir avant de se stabiliser et ça me parait un peu gros. Mais ça n'affecte en rien ton passage de niveau, car pour ce qui est de la performance de Jonathan c'est crédible, efficace, bien écrit. On comprend bien l'évolution, ce n'est pas non plus trop cheaté. Bon par contre ça me semble peu crédible que Nérys parte en mission si loin en étant si proche du terme, mais bon.

Tu passes donc au NIVEAU 7 - CONFIRME "e personnage ne souffre plus de la fatigue lorsqu'il se sert de la magie qu'il contrôle, sauf s'il en fait usage trop longtemps et s'intéresse à développer le pouvoir qu'il ne maîtrise pas encore ( à savoir : si vous maîtrisez votre don, le personnage s'intéresse maintenant a son pouvoir et inversement)."

Jonathan peut donc parcourir deux longues distances (ex : Edimbourg - New York, Paris-Montréal, Madrid-Tokyo) avant de tomber dans les pommes OU une longue distance + une métamorphose de deux heures MAX. Il maîtrise plutôt bien les runes, les petits trajets (moins de 100 km) ne le fatiguent presque pas, il peut rester plusieurs jours sous forme animale s'il n'utilise pas son don.

_________________

If I had a world of my own, everything would be nonsense, nothing would be what it is. Because everything, would be what it isn't.

FAN DE LA PORTE DU BUREAU D'EDWIN A. AL HATTAL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Never let you go | Jonathan [VALIDE PAR ANGE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mystery Orphanage ::  :: ● ● Suivis du personnage :: || Passage d'un niveau :: °Niveaux Réussis-
Nos partenaires